Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Vrais chiffres chômage Juillet 2013, 49500 chômeurs de plus, malgré 303500 (...)

Vrais chiffres chômage Juillet 2013, 49500 chômeurs de plus, malgré 303500 radiés

134 000 emplois pour environ 9 500 000 chômeurs et travailleurs précaires et intermittents, y compris chômeurs invisibles (détails ci-après)

Premier constat, le + alarmant : Les pauvres toujours + pauvres, avec la pseudo gauche au pouvoir, et ce ne sont pas les mesurettes, miettes ou effets d'annonces, qui combleront l'augmentation des dépenses fixes et contraintes des + défavorisés.

Deuxième constat : Sous la pseudo gauche, les + riches, avec leurs fortunes et revenus les + farfelus et inimaginables, sont également toujours + riches. Toujours pas touche aux rentiers, héritiers et planqués ou escrocs en cols blancs, esclavagistes des temps modernes etc, parcequ'ils le valent bien ... il faut croire. 

Un petit coucou personnel à Xavier Niel, pour son classement dans les grandes fortunes, au moins je sais qu'il n'a pas investi sa fortune pour améliorer le SAV, car 35 jours pour un simple échange de Freebox HS,... peut mieux faire.

Troisième constat, les radiations "punitions", vous savez qui en poussent certains au suicide ( et encore les médias volontairement, ne parlent guère des tentatives ratées, immolation ou autre, encore moins des morts seuls comme des chiens, sans bruit), explosent sous la "gauche" caviar, qui fait bien pire que la droite en la matière ( + 31.5 % en 1 an ! ), sous la "gauche" ça stigmatise moins dans les médias, mais ça flique et saque beaucoup + dans les faits, le petit peuple le + dans la merde.

Quand 10 chômeurs sortent des statistiques, seuls 2 sortent pour motif "reprise d'emploi déclarée".

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, Juillet 2013 :
 
- Défauts d'Actualisation : 200 000, 43,6 % des sorties des listes.
- Radiations Administratives (les punis) : 53 900, 11,7 % des sorties( + 31,5% sur 1 an )

- Autres Cas (mystérieuse rubrique, les morts, suicidés, emprisonnés ?) : 49 600 et 10,8 % des sorties.
 
soit 303 500 radiés des listes (66,1 %) pour autres motifs que :
 
- Stages parking : 30 700, 6,7 % des sorties.

- Arrêts maladie, maternité etc : 33 100, 7,2% des sorties.
 
- Reprises d'emploi déclarées : 91 600, ne représentent que 20 % des sorties des listes de pôle emploi, et encore, y compris contrats aidés, etc ..
 
Demandeurs d'emploi par catégories :

A : 3 285 700 +0,2 % ( + 10 % sur 1 an )
B : 647 900 +3,2 % ( + 8,5 % sur 1 an ) travailleurs précaires - de 78 heures
C : 918 300 +2,9 % ( + 6 % sur 1 an ) travailleurs précaires + de 78 heures
D : 257 500 -2,2 % ( + 7,6 % sur 1 an ) stages parking etc
E : 352 400 +0,9% ( -2,7 % sur 1 an ) contrats aidés etc

TOTAL : 5 461 800 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 8,1 % sur 1 an, soit 49 600 chômeurs de + par rapport à Juin.
 
TOTAL, dom-tom compris : 5 780 600 ( page 15 du rapport de la DARES, lien en bas de page )

Quelques chiffres qui parlent :
 
Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : + 15,7 % sur 1 an
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 18,9 % sur 1 an

Chômage des 50 ans et +, + 13,5 % sur 1 an

+ d'1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2 (50,6 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l'emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER ...)

Offres d'emploi collectées -17% sur 1 an

Offres d'emploi dispo, dernier chiffre connu : 133 996

Le + scandaleux, LES DEMANDEURS d'EMPLOI INVISIBLES, complètement en dehors des statistiques
 
Ne sont pas comptés dans ces 5 780 600 demandeurs d'emploi et travailleurs pauvres occasionnels :
 
1 267 900 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 2 100 000 environ de foyers (chiffre sous estimé datant de l'an passé) , seuls 832 100 sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d'autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu'un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d'un demandeur d'emploi en son sein.
 
+ 1 000 000 au bas mot, de bénéficiaires de l'AAH ou d'une pension d'invalidité, ne sont pas inscrits à Pôle emploi
 
+ des centaines de milliers, voire peut-être + d'1 million de SANS-DROITS, principalement :
 
- des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d'emploi, qui comme vous le savez n'ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe)
 
- des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 650€ d'allocation chomage, ou 743€ d'allocation adulte handicapé, vous n'aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 608€ par mois, si vous ètes NON SDF.
 
- on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable

- des bénéficiaires de pensions de reversions (veufs, veuves) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA, et qui n'ont pas encore l'age pour la retraite ou le minimum vieillesse "ASPA" ( 67 ans) ASPA récupérable sur le patrimoine, au décès.

- des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA

- on peut également évoquer, des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d'emploi, en concurrence avec les autres ( même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voir gratuits)
 
- on peut évoquer enfin, des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d'emploi en parallèle.
 
Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 9 MILLIONS demandeurs d'emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.
 
Sources : Rapport complet de la DARES de 20 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias) : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-OGC267.pdf


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Mr Dupont 28 août 2013 11:12

    Mais alors ?


    On nous aurait menti ?

    Il veut dire quoi le chiffre : 6 300 ?

    D’ou sort-il ?

    Je vais finir par ne plus avoir confiance dans ce gouvernement si ça continue

    Puis-je vous poser une question Mr Pat ?

    Pensez-vous qu’une inversion de la courbe du chômage au 31 Décembre 2013 à minuit soit encore possible ?

    Non, mais parce que là, maintenant : je doute  smiley

    • patdu49 patdu49 28 août 2013 11:29

      Salut,

      + 6300 = seule catégorie A

      Sinon tout est possible, dans l’absolu, suffit de multiplier par exemple les « invisibles », de radier un peu +, etc pour inverser éventuellement une « courbe ».

      Encore + simple si l’on communique comme le fait la majorité des médias, sur la seule catégorie A ou au mieux A,B et C ... et en ne comptant pas les départements d’outre mer.


    • Mr Dupont 28 août 2013 11:17

      Mr Pat


      Sans vouloir vous déranger ; une autre question : 

      Est-ce que l’enrôlement de nouveaux soldats peut être considéré comme de la création d’emplois ?

      • LE CHAT LE CHAT 28 août 2013 11:21

        Les pauvres toujours plus pauvres , les riches toujours plus riches , mais Hollande ne serait qu’un vulgaire Don Salluste  ????


        • Gabriel Gabriel 28 août 2013 11:31

          Pat, sincèrement, vous y croyez encore aux chiffres officiels ? Tous les gouvernements depuis 30 ans ont changé à chaque fois le mode de calcul afin de masquer la triste vérité, celle qu’à l’heure actuelle vous pouvez multiplier par 3 le chiffre des sans emplois.


          • subliminette subliminette 28 août 2013 11:53

            Salut Pat,

            Merci pour ces chiffres comme chaque mois.

            Pour les « autres » radiations, je connais un système très efficace : un bénéficiaire du RSA va se faire menacer d’une obligation de stage aussi inutile que crétin à 30 ou 40 km de chez lui 2 fois par semaine pendant 6 mois. Peu importe s’il a 60 ans.
            Comme il n’a pas les moyens de se payer autant de déplacements, le « conseiller » Polemploi lui demande de se radier volontairement. S’il ne le fait pas, son « conseiller » va l’appeler plusieurs fois jusqu’à ce qu’il le fasse.
            Ainsi ce n’est pas une radiation administrative. Le chômeur disparaît simplement.

            Comme il faut faire semblant de s’occuper de lui c’est l’AS du conseil général qui va lui faire remplir ses « engagements » (chercher du travail).
            Quelle hypocrisie tout ça !


            • patdu49 patdu49 28 août 2013 12:08

              En matière de RSA il y aurait de quoi écrire un bouquin, tellement il y a des différences de traitement des bénéficiaires, d’un département (conseil général) à un autre ... d’un pôle emploi à un autre etc .. et parfois tout simplement d’une assistante sociale à une autre, ou d’un agent pôle emploi à un autre ... ou autre prestataire assermenté ( association etc )

              Bref c’est la loterie complète on peut bien tomber, comme tomber sur des genres de « sadiques », à tout les niveaux de la hiérarchie.


            • jpm jpm 28 août 2013 13:12

              Salut Pat,

              et merci pour tes chiffres malheureusement toujours aussi déprimants. Tu sais que je milite pour un revenu de base individuel et inconditionnel, et nous étudions actuellement la possibilité de généraliser le versement du RSA à tout le monde... c´est à dire de donner 500 euros sans conditions (et donc sans risque de radiations administratives) à tout le monde en contrepartie d´un prélèvement à la source de 30% sur tous les revenus (qui annulerait les 3 premières tranches d´imposition sur le revenu pour éviter d´augmenter la pression fiscale de ceux qui travaille).

              Il se trouve que cette mesure est parfaitement finançable... car elle revient a reprendre en partie par le prélèvement à la source ce qui est donné sans condition via le revenu de base inconditionnel. Mais elle métrait fin à la stigmatisation et à l´insécurité administrative des bénéficiaires du RSA

              De part ton expérience du RSA, Que penses tu d´une telle proposition ?


            • foufouille foufouille 28 août 2013 14:19

              a 500€, comme on peut pas en vivre, il y aurait du temps très partiel en CDD pour tous. ce serait encore pire


            • patdu49 patdu49 28 août 2013 15:06

              Le seuil de pauvreté en France, pour une personne seule c’est environ 1200€ en 2013, ce qui correspond au « RSA » Danois.
              Donc 500€ serait effectivement, trop trop trop bas, comme montant pour un revenu universel garanti... par rapport au cout de la vie comme il est aujourd’hui ... il faut au moins le double, pour commencer à parler de quelque chose qui commencerait tout juste à être décent.


            • jpm jpm 28 août 2013 15:06

              Foufouille,

              le RSA (extremement conditionnel) est actuellement a 483 euros pour une personne seule... alors il faudra que tu m´expliques comment avec 500 euros ca pourrait etre pire smiley Par ailleurs, le revenu de base etant individuel, la situation d´un couple ou d´une famille qui n´aurait pas d´autres revenus serait meilleure car les revenus de base s´ajouteraient sans diminution aucune.

              Par ailleurs il n´est pas deshonorant de travailler a temps partiel... pour essayer de completer son revenu de base... et se rendre utile a la societe en participant au financement du revenu de base de tout le monde.
               
              Alors evidemment avec 1000 euros par mois, la vie serait plus sympa... mais bon, pour cela il faudrait que ceux qui travaillent acceptent de contribuer beaucoup plus... et ce n´est pas gagne. 



            • foufouille foufouille 28 août 2013 15:15

              avec le RSA, moins le forfait logement, il ya l’APL, CMU-C, etc (soumis a condition). chose que tu auras pas avec ton temps partiel en CDD. tu seras obligé d’accepter n’importe quel boulot pour survivre. il y a pas que le RSA de soumis a condition. toutes les aides le sont. tu peut aussi oublier ton arret maladie qui ne sera pas accordé. je te parles pas de l’hopital qui est trop cher


            • jpm jpm 28 août 2013 15:18

              Pat, a ma connaissance le seuil de pauvrete en France se situe plutot vers 950 euros... alors evidemment un revenu de base decent devrait tendre vers ces niveaux la... mais cela doit rester financable... et pour le moment, ca semble difficilement faisable, car les gens qui travaillent ne sont pas encore prets a partager leur paye. 

              En dehors donc de ce montant souhaitable... le fait d´obtenir un montant au moins equivalent a l´actuel RSA qui soit inconditionnel et cumulable avec d´autres revenus ne te semble pas une amelioration par rapport a la situation actuelle ? Si non quelle est le probleme ?


            • foufouille foufouille 28 août 2013 15:23

              non compatible avec ton RU de 500€ : AAH et ASPA (ASS ou ARE ?)
              emmerdes assurés


            • jpm jpm 28 août 2013 15:25

              Foufouille,

              le revenu de base a 500 euros ne remettrait pas en cause les APL et la CMU... car nous sommes bien daccord que le montant est trop bas. Mais bon, c´est quand meme mieux que l´actuel RSA... et rien n´empeche d´augmenter ce montant si la situation economique s´ameliore et que davantage de monde decide de reprendre un petit boulot... et donc commence a cotiser. Evidemment si tout le monde decide de rester a la maison...


            • jpm jpm 28 août 2013 15:38

               

               

              L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) serait probablement reduite du montant du revenu de base... mais existerait toujours tout en restant recuperable sur succession.

              L´allocation de solidarite specifique ASS (actuellement maximun de 477 euros par mois) serait avantageusement remplacee pour le revenu de base.

              L´allocation d´aide au retour a l´emploi resterait en fonction des droits cotises... mais son montant serait taxe comme n´importe quel autre revenu de remplacement (Indemnites journalieres, pensions de retraite, pension d´invalidite).

              L´allocation adulte handicape serait evidemment maintenue... mais serait soit reduite soit deviendrait imposable.

              En gros selon les cas, les aides seraient maintenues ou adaptees au versement regulier et inconditionnel du revenu de base. Donc je ne vois en quoi la situation serait plus compliquee. Au contraire... il ne serait plus necessaire de justifier de sa situation chaque trimestre... et le versement de son allocation ne dependrait plus du bon vouloir de l´administration. 


            • patdu49 patdu49 28 août 2013 16:02

              964€ (norme calcul européen 60% revenu médian), c’est un chiffre dépassé, que les médias, là encore, utilisent très souvent sans préciser l’année à laquelle ils se réfèrent... là en l’occurrence c’est 2010.

              En 3 ans, le coût de la vie à augmenté, voire explosé, dans certains domaines.

              Bref de toutes façons, bon courage, ce n’est pas avec des veaux, des moutons soumis, ou des égoïstes avec les dents longues à rayer le parquet, etc, comme trop de mentalités en France, que l’ont verra demain, une évolution sociétale sur ce sujet, d’un revenu décent garanti... 
              Pourtant une idée superbe, que des visionnaires ( trop rare, et surtout trop écarté des médias), sociologues, économistes etc, ont pu développer déjà 100 fois, et depuis bien des années... 


            • foufouille foufouille 28 août 2013 16:24

              « le revenu de base a 500 euros ne remettrait pas en cause les APL et la CMU.. »

              si justement comme tout revenu ou ressources soumises a obligations. des dossiers se « perdront » plus facilement comme cela se fait déjà. certaines aides disparaitront, on gagnera donc rien ni aucune emmerdes en moins.


            • jpm jpm 28 août 2013 16:31

              Le calcul théorique du seuil de pauvreté est malheureusement indépendant du cout de la vie... car il est base sur un certain pourcentage (50% ou 60%) du revenu médian. Je crains donc qu´il n´ait pas beaucoup augmenté depuis 2010.

              Maintenant pour revenir au Revenu de Base, avec des économistes nous réfléchissons aux diverses possibilités de financement... mais surtout comment présenter cette mesure pour quelle soit acceptable sur le plan politique. Une première étape semble l´introduction de l´inconditionnalité pour des montants proches des actuels minima sociaux, ce qui n´améliorerait pas vraiment la redistribution dans un premier temps mais pourrait malgré tout simplifier la vie des allocataires.

              Il ne faut donc pas rêver... avec un smic net pour un plein temps aux alentours de 1120 euros, il sera difficile de financer un Revenu de base équivalent sans complètement dévaloriser le travail. Mais il est important de commencer à introduire l´idée sur le plan politique... et démontrer que ce n´est pas une simple utopie... mais bien une réalité économique.


            • jpm jpm 28 août 2013 16:38

              Foufouille,

              le revenu de base est inconditionnel (par définition) et n´est donc soumis à aucune obligation ou conditions de ressources. Le versement est automatique tous les mois de ta naissance à ta mort. Je ne vois donc pas comment ton dossier pourrait se perdre smiley

              Pour les autres aides sociales (conditionnelles) et qui ne dépendraient pas de droits acquis... j´imagine qu´il y aura toujours des dossiers à faire... mais compte tenu du prélèvement à la source sur tous tes revenus... je pense qu´il sera plus facile pour l´administration de connaitre tes ressources en temps réel... ou en tout cas à la fin de chaque mois smiley


            • patdu49 patdu49 28 août 2013 16:54

              Pas très compliqué, pour que chacun chacune, puissions avoir, un revenu de vie décent, il faudrait pour ce faire, limiter les revenus par l’impôt ou autre, pour que (dans 2 foyers équivalents en nombre de personnes, en net d’impôt ) les différences ne puissent être supérieures de 1 à 5.

              Ce qui est déjà énorme, comme différence, qu’un individu dispose de 5 fois + de moyens qu’un autre ... car objectivement, aucun être humain au monde, ne peut justifier, de valoir ou de mériter, ou d’avoir besoin, de 5 fois + qu’un autre ... pour avoir une vie décente.

              Personnellement, je trouve cette fourchette, juste, équilibrée, ... qui ne nuirait en rien au très bon fonctionnement de la société.


            • foufouille foufouille 28 août 2013 17:05

              "je pense qu´il sera plus facile pour l´administration de connaitre tes ressources en temps réel... ou en tout cas à la fin de chaque mois« 

              ça ne fonctionne pas ainsi. les bureaucrates ont des ordres. la dernière fois c’est tout mon dossier médical qui s’est »perdu" (envoyé en recommandé). après menace du tribunal du contentieux de l’incapacité, il a réapparu par magie

              des fois, la lettre met 15 jours a atteindre la poste ...........


            • jpm jpm 28 août 2013 17:17

              Pat, ton point de vue est respectable et on peut tout à fait imaginer réduire les inégalités de revenus (je ne parle même pas de salaires) en plafonnant les rémunérations, mais il n´est pas partagé par tout le monde smiley Alors les choses ne sont pas si simples... car certains considèrent qu´ils travaillent... et aussi parfois valent plus que d´autres, et ce sont souvent de gros contributeurs. Alors faut-il les laisser partir... et se priver de leur talent et surtout de leurs contributions... ou essayer de chercher un compromis acceptable et profitable pour tout le monde. Je serais personnellement plutôt pour la dernière solution car je m´en fous que mon voisin gagne plus que moi, du moment que mes autres voisins et moi même avons suffisamment de quoi vivre... et être libre de vivre notre vie comme nous l´entendons smiley


            • patdu49 patdu49 29 août 2013 06:22

              Bah tu sais c’est la SEULE solution, un réel partage des richesses avec des « limites » imposées à l’enrichissement individualiste.
              Autrement, rien ne changera jamais ...

              T’auras des SDF ... et de l’autre coté, des proprios de résidences secondaires, qui restent vident 8 mois sur 12 ...
              T’auras des députés qui palpent en 1 mois, 3 années de RSA ... minimum ..

              T’auras des corrompus de partout, des vendus ... des castes intouchables ... regarde un Cahuzac par exemple, ... même pas en taule ... alors qu’il a escroqué le Pays de millions d’euros, etc ... des exemples comme ça on pourrait en trouver des milliers ...


            • Auxi 1er septembre 2013 20:24

              Le revenu universel de base n’a de sens que si on peut vivre décemment avec… Croyez-vous sérieusement que ce soit possible avec 500 euros ? Loyer, électricité, gaz, téléphone, transports, nourriture, enfants… 500 euros ? Du sparadrap sur une jambe de bois !


            • Auxi 1er septembre 2013 20:33

              Il ne s’agit pas de partager sa paye ! Il y a bien d’autres sources de financement. Imaginez l’affectation des péages autoroutiers au paiement de cette allocation, après qu’on les ait repris aux margoulins privés qui les ont confisqués à leur profit exclusif par la grâce de Villepin, alors que les autoroutes ont été entièrement financées par le contribuable… Et ce n’est qu’un exemple parmi tant et tant d’autres ! Le financement ? Il existe, et largement, si on le veut vraiment, on ne le cherchera pas longtemps !


            • jpm jpm 5 septembre 2013 19:44

              @Auxi,

              Evidemment 500 euros par mois et par adulte, c´est peu, mais je rappelle quand même que c´est déjà plus que les actuels minima sociaux (483 par mois pour le RSA socle ou l´ASS) qui tiennent compte de la structure familiale… alors que les revenus de base de chaque membres de la famille s´ajoutent sans jamais se réduire.

              Je rappelle aussi qu´avec cette proposition (minimaliste) de revenu de base 500 euros par mois par adulte et 250 euros par enfant, les allocations logement sont conservées. Cela veut donc dire qu´une famille de 2 enfants bénéficieraient déjà de 1500 euros nets et garantis tous les mois, plus l´allocation logement, plus les éventuels revenus d´activé si l´un des parents décide de prendre ou reprendre une activité… alors oui ca parait toujours peu… mais je ne suis pas sur que tous les foyers disposent de cela aujourd´hui (pour info, le RSA socle pour un couple avec 2 enfants est de 1014,84 euros par mois).

              Maintenant évidemment qu´il existe d´autre sources de financement… mais il en faut beaucoup de l´argent pour financer un revenu de base décent sur 12 mois pour 50 millions d´adultes et 15 millions d´enfants… en gros il faut 690 millions de financement pour distribuer un euro de revenu de base, soit près de 70 milliards (l´équivalent de ce que rapporte l´impôt sur le revenu chaque année) pour distribuer seulement 100 euros par mois. Ce n´est donc pas un mince affaire… et si on veut que les contributeurs potentiels (ceux qui ont du travail et de l´argent) acceptent de partager une partie de leur pouvoir d´achat, il faudra veiller à pas les décourager avec des montants trop généreux… surtout qu´ils ne demandent rien eux smiley


            • jef88 jef88 28 août 2013 12:07

              Enfin des chiffres précis et non pas des fumigènes !


              • Jaseur Boreal 5 septembre 2013 18:31

                Bonjour,
                Comment contacter l’auteur de l’article pour lui proposer quelques compléments adéquats ?
                Merci

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès