Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Yoplait dans le giron d’un américain

Yoplait dans le giron d’un américain

Yoplait : General Mills prend le contrôle

Ce titre du Parisien est à lui tout seul très évocateur... [Publié le 18.05.2011, 15h5]

Cela fait déjà un moment que cette entreprise américaine avait envie d'être le propriétaire attitré de cette marque française.
Cela s'est donc concrétisé aujourd'hui, le 18 mai 2011.
Il faut dire que pour pouvoir vendre en France des produits américains, il faut acheter des entreprises et/ou marques françaises...
(General Mills est d'ailleurs le représentant de Yoplait aux USA)
"Nous voyons des opportunités considérables à travailler ensemble afin de se hisser, partout dans le monde, au niveau d'acteur de tout premier plan sur le marché du yaourt", ont commenté Chris O'Leary et Gérard Budin, président de Sodiaal International, cités dans le communiqué.
Cette phrase tirée du Parisien montre la volonté de ce groupe de se développer à l'international...
"Yoplait est notamment leader en France dans le secteur des yaourts aux fruits et est numéro deux mondial des produits laitiers dits ultra-frais" (source wikipedia)

Cette petite guerre a commencé en 2002 : l'adversaire étant à l'époque le leader Danone et le numéro trois Nestlé.
"Yoplait dîne avec le diable en personne. Mais ce diable-là, Paribas Affaires industrielles (PAI) ne lui veut apparemment que du bien. A condition de pouvoir en croquer : il se prépare donc à racheter à l'amiable 50 % du n° 2 mondial du yaourt pour lui permettre de se refaire. Sur un marché planétaire hypercompétitif ­ où le leader s'appelle Danone et le n° 3 Nestlé ­, Yoplait, pourtant bénéficiaire, avait de plus en plus de mal à suivre le rythme : « Il nous faut plus de moyens pour développer le marketing, la recherche et le développement, et du capital pour grandir. Nous ne pouvions trouver ces ressources qu'auprès d'un partenaire financier », explique Didier Lefèvre, 52 ans, directeur général de Yoplait (marques Yop, Petits Filous, Frutos, etc.)"
(source libération)

Le 18 mars 2011 le gouvernement français s'inquiétait pour les emplois, ce qui ne l'empêche pas de prétendre accompagner le géant américain...
"Mais Christine Lagarde et Bruno Lemaire ont fait part de leur souci "de préserver les emplois et l'avenir de la filière laitière en France", et indiqué qu'ils seraient attentifs à la mise en place d'un "plan industriel de développement favorable à l'emploi, à l'innovation et aux producteurs de lait"."
"Le FSI examine pour sa part l'opportunité d'accompagner ce projet d'investissement dans Yoplait", ont précisé les deux ministres

(source challenges.fr)
... ce qui n'est pas le cas à ce jour (voir le contenu de cette page pour s'en convaincre FSI.fr)

Les emplois seront-ils préservés dans le futur ?

La bonne question qui se pose est de savoir quand et surtout comment stopper cette vente des industries françaises à des puissances étrangères...
Tel que je le vois d'ici, cela me paraît pour le moment impossible étant donné les moyens financiers des investisseurs américains.

N.B : le lien ci-dessus vers FSI fonctionne, il faut insister un peu...

Leo Le Sage


Quelques infos utiles :

General Mills détient 51% de Yoplait et le reste est détenu par Sodiaal.

"General Mills
est une entreprise américaine basée à Golden Valley (Minnesota, États-Unis) spécialisée dans le domaine agroalimentaire. Il s'agit du 6ème groupe alimentaire mondial, avec un portefeuille de plus de 100 marques, dont de nombreuses marques leaders sur leurs marchés. Sur le marché français, General Mills France commercialise les marques Häagen-Dazs, Géant Vert et Old El Paso."
(source wikipedia)

"Sodiaal est la première coopérative laitière française. Ses principales marques sont : Yoplait, Candia et RichesMonts."
(source wikipedia)

"Danone
, anciennement BSN Gervais Danone, est un groupe agroalimentaire français, créé en 1973 et devenu un acteur international majeur de la production et de la commercialisation des produits laitiers frais, de l'eau conditionnée, de la nutrition infantile et de la nutrition médicale"
(source wikipedia)

"C'est le 8 mars 1875 que la société anonyme Nestlé est constituée avec pour administrateurs Jules Monnerat, Pierre-Samuel Roussy et Gustave Marquis, sous la nouvelle raison sociale « Farine Lactée Henri Nestlé »."
(...)
"La signature de la transaction se fit comme le voulait la loi vaudoise de l'époque, en présence de deux témoins dont l'un fut Daniel Peter qui deviendra par la suite célèbre avec l'invention du chocolat au lait"
(source wikipedia)


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • jako jako 19 mai 2011 10:57

    et cela continue smiley mais bon si Lagarde a promis alors on est bien rassuré


    • Leo Le Sage 19 mai 2011 17:51

      @jako
      Salut jako,

      vous dites « si Lagarde a promis »
      Elle n’a rien promis justement, c’est un coup de comm genre : « on va étudier la possibilité de vous aider »


    • Clojea Clojea 19 mai 2011 14:27

      Les méandres de l’agro alimentaire international..... Le même scénario : Main basse sur l’alimentation, plus de profits, et aucunes considérations pour les employés. Quand au respect du consommateur, c’est juste parce qu’ils n’ont pas le choix.


      • Leo Le Sage 19 mai 2011 17:54

        @Clojea
        Salut Clojea,

        vous dites « Quand au respect du consommateur, c’est juste parce qu’ils n’ont pas le choix »
        Oui, vous avez raison, cependant le respect du consommateur est relatif :
        J’ai vérifié la qualité par exemple des biscuits d’un discounter et chose amusante, la qualité qui était bonne au début avait sérieusement baissé...
        C’est pourtant de ce côté là qu’ils veulent se faire un peu de marge...

        En clair, les grandes marques ont encore de l’avenir...


      • thomthom 19 mai 2011 15:22

        bon, une raison de plus pour acheter des produits laitiers de marques peu connues !


        • Leo Le Sage 19 mai 2011 17:57

          @thomthom
          Salut thomthom,

          vous dites « bon, une raison de plus pour acheter des produits laitiers de marques peu connues ! »
          Et surtout bien s’informer...
          Je suggèrerais toujours d’acheter des produits de chez l’agriculteur du coin...
          Ne serais-ce que pour l’aider a boucler les fins de mois difficiles...

          D’ailleurs c’est un acte citoyen en soi...


        • Cocasse Cocasse 19 mai 2011 15:59

          Déprimant.


          • Leo Le Sage 19 mai 2011 17:59

            @cocasse
            Salut cocasse,

            vous dites « Déprimant »
            J’ai surtout pensé informer le lecteur et en tout cas je n’ai pas eu l’intention de lui faire de la peine...
            Je soupçonne que le pire soit à venir...

            Donc désolé de vous avoir gâché votre journée... smiley


          • titi 19 mai 2011 17:58

            Voici la répartition des ventes Yoplait :

            Amérique du nord : 48 %
            France : 19%
            Amérique Latine : 11 %
            Asie 7 %
            etc...

            La France ne représente que 19% de l’activité Yoplait.

            Donc si je comprends bien quand une société US vend en France c’est des salauds d’impérialistes qu’il faut nationaliser d’urgence.
            Et quand une entreprise Francaise vend aux US c’est un fleuron à préserver à tout prix ...

            Z’êtes pas un peu schizo ?



            « La bonne question qui se pose est de savoir quand et surtout comment stopper cette vente des industries françaises à des puissances étrangères... »
            Bah une bonne piste serait peut être de ne pas imposer ces participations au titre du patrimoine...
            En 2005 la famille Frydman, fondateurs de Marionnaud, avait du vendre ses participations à un chinois pour pouvoir payer l’ISF du au titre de ces même participations...
            bien joué...


            • Leo Le Sage 19 mai 2011 18:10

              @titi
              Salut titi,

              1/ vous dites « La France ne représente que 19% de l’activité Yoplait.
              Z’êtes pas un peu schizo ?
               »
              Mon pauvre titi, je vous envie...
              J’aimerais comme vous le voir sous cet angle...
              A la limite je défends un peu trop la France... je vous l’accorde smiley

              Le marché américain est un marché à préserver, c’est un fait (48%) mais le marché européen est un marché important, et je soupçonne qu’il sera encore plus lucratif dans le futur...
              Le meilleur pied à terre reste la France...
              Je vous rappelle que le dollar va mal...

              On ne met pas ses oeufs dans le même panier.
              non ?

              Je n’aime pas l’idée d’être obligé de vendre mes billes pour payer un impôt...
              C’est pourtant une réalité...
              Merci de le souligner...

              2/ « Bah une bonne piste serait peut être de ne pas imposer ces participations au titre du patrimoine... »
              çà c’est une bonne idée auquel je souscrirais, mais je me demande si d’autres ne vont pas profiter pour dire que leur entreprise est un patrimoine français...
              Et là on tombe sous le coup de la définition : c’est quoi un patrimoine français ?


            • mac 19 mai 2011 18:53

              Tout va bien.
              Vendons nos entreprises contre des dollars dont la valeurs est de plus en plus remise cause étant donnée la planche à billets qui tourne à plein régime.
              Laissons nos industries manufacturières partir à l’étranger en pensant que le service va tous nous sauver.
              Vendons notre or comme l’a fait un certain ministre des finances alors qu’il cotait moins de 500$ l’once et qu’il cote plus de 1500$ actuellement.
              Vendons nos terres agricoles aux mieux offrants.
              Renflouons les banques sans contrepartie et en se gardant bien d’en prendre le contrôle.
              Endettons le pays au maximum et laissons le aux mains du FMI, c’est la seule façon de faire admettre à certains têtues les bonnes réformes libérales, les vraies (privatisation totale de l’école et des hôpitaux par exemple).
              Une proie affaiblie est tellement plus facile à attraper pour ses prédateurs.
              Continuons à voter pour ces hommes politiques qui ne nous veulent que du bien, avec eux notre avenir est tout rose !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès