Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Zone euro : la facture des « sauvetages » frôle les 100 milliards pour la (...)

Zone euro : la facture des « sauvetages » frôle les 100 milliards pour la France

Le journal La Tribune vient de procéder à quelques additions de ce que les différents plans de "sauvetage" (Grèce, Portugal, Irlande, Espagne ...) coûtent ou risquent de coûter à la France : le total avoisinne les 100 milliards d'euros.

Le 11 juin 2012, ce journal a fait paraître un article intitulé :

Grèce, Espagne ... une facture qui tutoie déjà les 100 milliards pour la France.

Les postes de la facture, qui prennent des formes diverses (versements, garanties), se détaillent comme suit :

Prêts bilatéraux à la Grèce (quote part)  : 11, 4 milliards d'euros

Contribution au FESF pour le Portugal et l'Irlande (quote-part)  : 41,9 milliards d'euros

Apport en capital au MES : 16,24 milliards

Espagne : 25 milliards d'euros, et peut-être 6,1 milliards d'euros de plus si ce pays est dispensé de verser une contribution à son propre sauvetage

Recapitalisation éventuelle de la BCE : chiffre inconnu

On se reportera à l'article de La Tribune pour le détail des calculs et pour la ventilation entre prêts, apports en garantie et autres mécanismes.

Au final, ces sauvetages pourraient faire grossir la dette française de 94,54 milliards d'euros, soit 4,73 % du PIB.

Ces sommes nous sont ou nous seront prises en toute illégalité, puisque le peuple français avait voté non au traité constitutionnel européen, et n'a jamais été consulté lors de la mise en place des mécanismes qui l'ont aggravé (création de fonds en tous genre).

En particulier, le mécanisme européen de stabilité (MES) crée un piège diabolique qui, par un jeu de renvoi au pacte budgétaire, privera les Parlements de toute marge de manoeuvre budgétaire, créera de fait une "règle d'or" et interdira quasiment tout déficit à la France, dans le même temps où l'Europe travaille à creuse sa dette. Ce mécanisme est explicité dans cette interessante vidéo :

Le MES et ses fonctionnaires jouiront d'une complète immunité judiciaire et ne subiront aucun contrôle démocratique.

Cette mise en place s'est faite discrètement au cours de ces derniers mois.


Moyenne des avis sur cet article :  3.48/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 12 juin 2012 08:41

    Il est tant d’exproprier les banques. Spolation, clamerons les actionnaires des banques réquisitionnées  ! Oui, et alors  ? Ce serait un juste retour des choses. Les banques françaises étaient globalement nationalisées jusqu’en 1986. L’État les a rendues rentables, puis les a vendues en Bourse au rabais. Depuis 30 ans la dette publique a gonflé et servi de poule aux œufs d’or aux rentiers. Depuis 2008, l’État français a apporté sa garantie publique (pour 320 milliards d’euros) aux banques, fragilisé sa signature et doit finalement payer des taux d’intérêts plus élevés… à ces mêmes banques. Enfin, la BCE (l’autorité publique) prête à 1 % aux banques de l’argent avec lequel elles spéculent, et qu’elles prêtent… aux États à des taux bien supérieurs  ! Soit 30 ans de spoliation de la population au profit des actionnaires des groupes financiers. Exproprions donc les expropriateurs...........
    http://2ccr.unblog.fr/2012/04/18/mettre-au-pas-la-finance/


    • xmen-classe4 xmen-classe4 12 juin 2012 08:47

      et puis rien, une vision politique concentré sur l’intérêt immédiat et la qualité de vie d’une infinité de personne.

      Nous leur devrions notre prospérité.

      100% des francais ont voté UMPS, soit disant.

      • JL JL1 12 juin 2012 09:08

        Une facture de 100 milliards, non pas pour la France, mais pour les contribuables - nuance -, ça fait 2000 euros en moyenne par Français.

        La nuance vient de ce que, si 100 mds d’€ sortent d’une poche, ils entrent dans une autre, je m’explique : cet argent n’est pas perdu pour tout le monde, au contraire. Autrement dit, ce à quoi nous assistons c’est du grand banditisme institutionnalisé contre les peuples. Et cerise sur le gâteau, la double peine : pour sortir de ce piège, ces gens-là nous présenteront comme seule solution de notre survie, la marche forcée vers le fédéralisme, dernière étape avant le NWO.

        Législatives : Triomphe du bipartisme et de l’abstention : « Le bipartisme triomphe dans une marée d’abstention. Le présidentialisme et l’inversion du calendrier ont tué les législatives et la politique. Le PS et, dans une moindre mesure, l’UMP sont les seuls gagnants du scrutin de dimanche »

        L’UMPS, autrement dit les suppots de l’oligarchie européenne. Rien de nouveau sous le soleil. Et pourquoi réussissent-ils ? Parce que le parti d’extrême droite de ce pays, ce parti xénophobe qui roule pour l’oligarchie cocardière a réussit à diviser le peuple avec les mensonges bien rodés et populistes des Le Pen & Co.


        • Ronald Thatcher rienafoutiste 12 juin 2012 14:35

          mais bien sur, le FN responsable, oui oui c`est ca, on prend ses pillules maintenant...

          oligarchie cocardiere vs la faucille et le marteau : 2 - 0


        • Le taulier Le taulier 12 juin 2012 09:58

          "Ces sommes nous sont ou nous seront prises en toute illégalité, puisque le peuple français avait voté non au traité constitutionnel européen, et n’a jamais été consulté lors de la mise en place des mécanismes qui l’ont aggravé (création de fonds en tous genre)."

          Faux. Le traité de Lisbonne et le MES ont été approuvé par le parlement élu librement par le Français.
          Si les Francais n’étaient pas d’accord ils auraient voté pour Mélanchon, Dupont-Aignan ou ton amie Le Pen.


          • Cigogne67 12 juin 2012 10:06

            mélenchon et NDA sont OUT... reste Marine. Pensez y dimanche. Mobilisez vous pour mettre un grand coup de pied à l’ump et au ps. Ce sera la meilleure des réponses à apporter dans l’immédiat.


          • benedicte_gab 12 juin 2012 10:14

            A partir du moment où en 2005 il y a eu un référendum dont le résultat a été le rejet par les français de la constitution européenne, sa ratification parlementaire, est illégal et illégitime ... bien sûr cela supposerait que nous soyons une démocratie, mais nous n’en sommes pas une, et comme les français n’avaient pas voté ce que voulait l’oligarchie, elle s’est assis sur son vote ... qu’on ne nous dise plus que voter est un devoir, c’est une mascarade.


          • JL JL1 12 juin 2012 10:21

            Mais qu’est-ce qu’elle fera, La Pen, toute seule, flanquée ou non d’un ou deux malheureux accolytes, à l’assemblée nationale ?

            RIEN !

            En revanche, le FDG, en prenant des députés au PS aurait pu infléchir, voire freiner sa politique néolibérale. Mais dans un sens qui défrise les frontistes, ces haineux de la chose publique, ces allergiques à la Res publica. Et ces idiots osent encore se présenter comme patriotes.Décidément, ça ose vraiment tout !


          • JL JL1 12 juin 2012 10:27

            Le cadeau empoisonné qu’on devrait faire aux FN serait de leur accorder la proportionnelle : avec de nombreux députés à la Chambre, la vérité éclaterait au grand jour.

            Ils sont comme ces faux colériques qui disent « retenez moi ou je fais un malheur » : si on les lâche, ils sont au pied du mur, et demeurent penauds la queue entre les jambes. Le FN a beau gueuler contre l’oligarchie, jamais il ne la mordra. Et les uns et les autres le savent bien.


          • Le taulier Le taulier 12 juin 2012 10:47

            Les Français ont voté non à la constitution européenne pas non à Lisbonne. Et puis surtout le non était plus motivé par le rejet de Chirac que du texte que peux de monde avaient lu.


          • taktak 12 juin 2012 14:48

            parfaitement d’accord avec JL1

            à une nuance pret. Il faudrait encore, et cela les électeurs ne s’y sont pas trompés, que le FdG annonce clairement qu’il n’irait pas au gouvernement (seul mélenchon s’y est engagé), et surtout qu’il dise que pour appliquer son programme, il est pret à sortir de l’euro et de l’UE s’y besoin est.
            La Nation, attaquée par les prédateurs des marchés et de Bruxelle d’une part, par les haineux à la solde du patronat et de la réaction que sont le FN, doit être défendu par un large front républicain et progressiste.

            Ce petit addendum fait à son programme, je crois que le FdG remporterait une très large adhésion et pourrait nous sortir de cette situation dramatique.
            Il pourrait notamment emporter le soutien, au dela de la seule gauche déjà convaincue, des républicains, des gaullistes et souverainistes sociaux. Il s’agit là ni plus ni moins que de ceux qui ont redressé la France au sein du CNR au sortir de la guerre.

            Faute de cette clarté, une très large partie des masses populaires, après s’être mobilisé pour écarter le danger Sarkozy, s’est réfugiée dans l’abstention, alors qu’une petite partie se laissent tromper par un discours fossement social et patriote vers une politique de haine et de division de la Nation.


          • citoyenrené citoyenrené 12 juin 2012 20:02

            la guerre civile liée à la « pensée » lepeniste n’arrivera jamais


          • papi 12 juin 2012 22:59

            @ JL1

            Chiche pour la proportionnelle !! tu serais peut être surpris !!


          • logan 12 juin 2012 23:32

            Surpris tu veux dire comme Marine Lepen et Jean Marie Lepen au parlement européen ? Ils ont vraiment été utiles c’est fou.

            Mélenchon lui a rapporté les manigances de l’UE, notamment sur le grand marché transatlantique qui se prépare et sur le MES justement.


          • Le Yeti Le Yeti 12 juin 2012 11:28

            « Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous mais ce que vous pouvez faire pour votre pays. » JFK.

            A quoi servent les dettes, quelle que soit leur forme ? Où va cet argent ? ...
            Tant que les gens adhéreront aux Codevi, PEA, Assurances vies et autres produits financiers en tous genres dans les associations de malfaiteurs estampillées « banque », je ne serait pas inquiets pour eux. Quand on pactise avec le Diable, il ne faut pas s’étonner que ce soit l’enfer.
            Fut un temps où un tel comportement aurait été appelé ’Collaboration’.

            Ce n’est pas le fait de vendre un hamburger qui fait grossir, c’est le fait de le manger ...


            • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 12 juin 2012 18:34

              il y avait 7 à 8 millions d’actionnaires individuels en France en 2007 (source Wikipedia).

              Ils ne seraient plus « que 4,1 millions » :

              http://lexpansion.lexpress.fr/economie/la-chute-du-nombre-des-actionnaires-individuelle-est-tres-grave_298867.html


            • Le Yeti Le Yeti 12 juin 2012 11:38

              Catherine, merci pour ce pavé dans le marécage putride.
              Il ne révolutionnera hélas pas le monde mais au moins c’est déjà ça de fait.
              Libre à chacun maintenant de décider de ce qu’il estime être important ou non.


              • Jason Jason 12 juin 2012 12:59

                Mais que les gens sont naïfs !

                La Banque de France a été créée vers 1810. Tout a (à peu près) bien marché jusqu’en 1974 et les traités européens qui ont suivi et par lesquels les Etats ne pouvaien qu’emprunter sur les marchés financiers. Ces derniers qui se sont engouffrés dans la brêche, mettent les gouvernements à leur botte, et on voit le résultat.

                Ce n’est ni plus ni moins que la privatisation des finances des Etats. Eh oui !

                Pourquoi s’étonner des résultats ?

                Mais, en toute bonne démocratie, personne n’est responsable. Inutile de pleurer maintenant. 

                Et comme cet état de chose profite bien à l’Allemagne qui est bien contente de voir les autres s’enfoncer dans la m..., le cirque et les saignées vont continuer. C’est une sorte de revanche contre le fantôme de Mitterrand qui a imposé à Kohl la monnaie commune. Et l’Allemagne rigole, c’est une belle revanche.


                • alain_àààé 12 juin 2012 15:59

                  on as déja commencé car je viens d avoir une lettre me disant alors que je suis a 100/100 invalide que je dépassais le taux de la securité sociale donc plus de pension d invalidité merci HOLLANDE et les socialistes


                  • BA 12 juin 2012 18:34

                    Les taux des obligations d’Etat de l’Espagne et de l’Italie sont en train d’exploser.

                     

                    L’Espagne et l’Italie foncent vers le défaut de paiement.

                     

                    Espagne : taux des obligations à 10 ans :

                    Jeudi 7 juin 2012 : le taux du 10 ans était de 6,090 %.

                    Vendredi 8 juin 2012 : le taux du 10 ans était de 6,220 %.

                    Lundi 11 juin 2012 : le taux du 10 ans était de 6,508 %.

                    Mardi 12 juin 2012 : le taux du 10 ans était de 6,705 %.

                     

                    http://www.bloomberg.com/quote/GSPG10YR:IND

                     

                    Italie : taux des obligations à 10 ans :

                    Jeudi 7 juin 2012 : le taux du 10 ans était de 5,710 %.

                    Vendredi 8 juin 2012 : le taux du 10 ans était de 5,770 %.

                    Lundi 11 juin 2012 : le taux du 10 ans était de 6,032 %.

                    Mardi 12 juin 2012 : le taux du 10 ans était de 6,171 %.

                     

                    http://www.bloomberg.com/quote/GBTPGR10:IND


                    • Le péripate Le péripate 12 juin 2012 18:42

                      Merci, mais on est parfaitement capable de trouver ce genre d’infos tout seul, et c’est inutile voire lassant d’en multiplier les copier coller.

                      Soyez original, faites des phrases à vous.


                    • JL JL1 12 juin 2012 18:56

                      « Soyez original, faites des phrases à vous » dit ce troll inénarrable, qui répète toujours et inlassablement les mêmes mantras néo-libéraux.

                       smiley


                    • Le péripate Le péripate 12 juin 2012 19:01

                      Allez tonton JL, raconte-nous Frederic Lordon. C’est si bon.

                      Prout prout libéralisme prout prout capitalisme prout prout solidarité prout prout...

                      J’adore.


                    • foufouille foufouille 12 juin 2012 19:53


                      souscrivez a libercartarien TM !
                      grace a libercatarien TM, vous pourrez vous faire soigner en empruntant sur votre cadavre !
                      nous vous laissont genereusement les os ! (hors dents utilisable)
                      meme atteint du sida, votre sang peut etre utile aux africains !
                      meme vos muscles pourront servir a des Vrais Pauvres qui meurent de faim grace a Soleil Vert TM !

                      (visible avec une loupe)
                      apres 40a, le suicide est obligatoire


                    • citoyenrené citoyenrené 12 juin 2012 20:12

                      1 - allons faire un tour dans les paradis fiscaux
                      2 - taxons les transactions financières en bourse, à 19,6 % comme tout le monde, le Hight Frequency Trading s’arrêtera dans la seconde ou rapportera de l’argent aux états
                      3 - changeons les statuts de la BCE
                      4
                      5
                      6
                      ...


                      • soimême 12 juin 2012 21:11

                        Quand un escrot est pris la main dans le sac, le produit de son larcin est rendue au propriétaire, rien à dire c’est normale !

                        Quand un prêt à l’usure est dévoilée, on demande t’on pour autant au dit préteur de rendre les intérêts ?

                        Quand un État emprunte, pour se sauvé de la banque croûte, c’est une escroquerie où un prêt à l’usure que l’on a affaire ?


                        • papi 12 juin 2012 23:24

                          @catherinne

                          Merci Catherine de cet article, constat de l’échec des politiques successives de droite comme de gauche..
                           100 milliards , j’en ai bien peur n’est qu’un début de la folie Européaniste, Ces pertes qui auraient pu largement alléger bien des misères, faire vivre mieux nos compatriotes !
                          Au lieu de cela , et bien il ne nous reste plus qu’à apprendre le « cirtaki » comme les Espagnols, les portugais, et bientôt les Italiens .
                          Dimanche , en Grèce nous allons voir si les Hélennes ont encore envie de danser , ou de
                          fermer une porte avec tant de fermeté ,que nous risquons d’en ressentir les effets ..
                          Et nous si nous songions à faire de même !


                          • HELIOS HELIOS 13 juin 2012 00:05

                            Sauver l’Espagne, sauver l’Esapgne... et la sauver de quoi, svp ???

                            Si j’ai bien compris, il y a quelques banques qui sont a cours de liquidités.
                            Et qu’est-ce que cela veut dire « etre a cours de liquidités » ? Cela veut dire que les clients ne deposent plus assez sur leur compte, ou ne laisse pas de solde positif a la fin du mois) et/ou qui ont un pret et ne le remboursent pas... quelle qu’en soit la raison.

                            Alors, pour cela, pas besoin de faire autant d’esbrouffe, c’est simple a regler.

                            d’abord on prend des mesures techniques pour separer les activites bancaires... on garde une banque de depot et de pret, qui selon ce que j’ai compris est en faillite, puis toutes les autres activites financieres qui vont bien, on les met dans une banque d’affaire. Ces 2 banques sont regroupées dans une holding pour ne pas leserles actionnaires.

                            Alors voila, la crise est arrivée et on veut aider la banque de depot et de pret ? pas de probleme, l’etat mobilise des fonds sur les marches internationaux et prennent le relais des clients des banques, pour rembourser leurs prets. Comme cela, la banque recupere ses liquidités, puisque les prets sont remboursés. L’etat aide ses citoyens....
                            Les citoyens qui sont dans la m... sont contents et ne perdent plus leurs appart, maison, bagole etc... et peuvent continuer a vivre normalement et probablement conommer et avoir des activites qui vont reamorcer la pompe.

                            L’etat pourra toujours, passer des accords avec les conribuables auxquels ont ete consenti une prise en charge de ses mensualités de prets. Si seulement 10% sont rembourse, ce sera toujours cela et ce sont les mêmes, les contribuables qui rembourseront leurs propres prets a travers l’impot.



                            Alors que sauver la banque... c’est a coup sur etre sur que le citoyen va payer va payer deux fois... il va perdre son bien, et va ensuite, a travers l’impot, rembourser l’etat pour ses largesses envers les banques.

                            De plus, moralement c’est insoutenable, parceque les banques qui ont pretés, ont bien fait payer, A TRAVERS LES TAUX, le risque qu’elles prennent... et de plus, il n’y a aucune raison de soutenir une entreprise en faillite.


                            Au fait, sommes nous bien sur que c’est la partie « depots et prets » qui est effectivement en difficulté ou bien la partie « banque d’affaire » ??? parceque dans cette derniere hypothese, il n’y a aucune raison pour que les citoyens soutiennent une entreprise foireuse... qu’elle creve comme crevent les maçons, peintres, carreleurs, electriciens, plombiers qui n’ont plus de boulot eux non plus !


                            • bert bert 13 juin 2012 00:43

                              tu devrais aller au world trade center faire des peintures de sable ......


                              • ratminagrobis 14 juin 2012 08:41

                                CHAINE DE PONZI OU ARNAQUE GENERALISEE exemple ci dessous

                                Le Prix ​​Nobel d’économie Joe Stiglitz souligne

                                Les discussions de renflouements ressemblent à de la chaine de Ponzi !
                                Le plan européen qui consiste à prêter de l’argent à l’Espagne pour guérir certaines de ses banques ne peut pas fonctionner parce que le gouvernement et les prêteurs du pays sont interconnectés les uns aux autres.
                                « Le gouvernement espagnol renfloue les banques espagnoles, et les banques espagnoles renflouent le gouvernement espagnol. »


                                • JL JL1 14 juin 2012 09:22

                                  Chaîne de Ponzi, c’est assez bien vu : sauf que ce ne sont pas les premiers qui gagnent ni les derniers qui perdent puisqu’il n’y a ni premiers ni derniers, seulement des participants qui tournent en rond : Les Trésors publics (càd nous) paient plus qu’ils ne reçoivent en retour ; corolaire, les banquiers s’enrichissent et l’État s’appauvrit.

                                  Ou si l’on préfère, mais c’est pareil : les banquiers ne remettent pas dans l’économie la totalité de ce qu’ils ont reçu  ; corolaire, les Trésors publics s’appauvrissent, et les banquiers augmentent leurs patrimoines.

                                  Cette chaîne de Ponzi est une machine à ruiner les États nations en même temps qu’à enrichir l’oligarchie.

                                  C’est un peu (cette « économie ») comme une pompe sur un puits dans une île : on pompe l’eau des nappes phréatiques (les Trésors publics) dans des réservoirs (les banques).

                                  Puis on (les banquiers) la distribue aux usagers qui l’utilisent et la reversent sur le sol pour qu’elle retourne dans le puits après filtration à travers les couches de la terre.

                                  Avec ceci de particulier qu’une partie de l’eau est détournée (par les banquiers) pour fertiliser une autre île, déserte et privée (la leur) : à terme, l’île privée sera florissante, l’île des pingouins sera ruinée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès