Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > 18 juin 2010 : L’appel de la forêt, agir pour la biodiversité

18 juin 2010 : L’appel de la forêt, agir pour la biodiversité

De Natura 2000... à DéNatura 2010 !

Le 15 avril 2010, le Ministère de l’écologie rappelait dans une circulaire aux préfets les conditions d’évaluation des incidences environnementales en site NATURA 2000 Voici l’heure de passer des discours à la pratique en dénonçant le projet d’ouverture d’une carrière au cœur du site du massif de la Serre dans le Jura !

Ce dossier est un cas d’école :Il s’agit de savoir si au nom d’intérêts privés (l’intérêt public reste encore à démontrer) on peut sans problème développer une activité économique dont l’impact sera très certainement significatif et difficilement compensable au cœur d’un site Natura 2000 ...

Le massif de la Serre : une faune et une flore d’exception

La forêt de la Serre, au nord-est de Dole du Jura, est le seul grand affleurement cristallin dans une région calcaire. Oscillant entre 300 et 400 m d’altitude, le massif présente une végétation acidiphile contrastant avec la végétation des lisières et des vallées calcaires des rivières Ognon , Saone et Doubs voisines. La forêt du massif de la Serre est essentiellement exploitée par les communes riveraines. C’est un site naturel exceptionnel, lieu de détente et de loisirs pour les Bourguignons et Franc-comtois. Les amoureux de la nature y pratiquent la randonnée pédestre, équestre ou encore le VTT …. Les anciennes petites sablières ont donné naissance à des mares : elles abritent 11 des 15 espèces d’amphibiens présentes en Franche-Comté et 4 espèces de tritons. Un ruisseau héberge une population d’Ecrevisses à pieds blancs. Forêt et pelouses abritent une intéressante diversité d’oiseaux : le Martin-pêcheur, le Pic noir, l’Engoulevent d’Europe, l’Alouette lulu ou la Pie-Grièche écorcheur pour en citer quelques-uns. Enfin, la forêt de la Serre est le terrain de chasse de plusieurs colonies de chauves-souris (entre autres, le Grand rhinolophe et le Murin à oreilles échancrées nichant à Amange et à Menotey, le Petit rhinolophe à Moissey et Offlanges). En raison dela présence d’espèces et d’habitats d’intérêt communautaire, le massif de la Serre est reconnu site NATURA 2000 (http://natura2000.environnement.gouv.fr/sites/FR4301318.html )

Exploiter une carrière au cœur du Massif ?

L’exploitation d’une roche éruptive très dure, l’eurite, attend, depuis août 2009, le feu vert de la préfecture du Jura. Malgré plusieurs rejets du dossier au cours des dernières années, la « Société des Carrières de Moissey », filiale à 50% du groupe Bouygues, s’obstine à demander l’autorisation d’ouvrir pour les 15 (ou même 30 ?) années à venir une carrière en plein cœur du site Natura 2000, sacrifiant une centaine d’hectares. Le projet s’inscrit en effet dans le prolongement d’une ancienne carrière exploitée en limite du massif jusqu’à l’année dernière et qui ne serait pas réhabilitée immédiatement si la nouvelle autorisation devait être finalement accordée.

Pourquoi dévorer si vite une ressource noble et épuisable ?

Le groupe Bouygues n’investira que s’il a la garantie d’un excellent rendement à court terme… En un siècle les techniques d’extraction ont radicalement changé. L’impact sur les milieux naturels a été multiplié en proportion … Le Jura consomme moins de 100 000 t/an de roches éruptives pour ses routes et les nouveaux engins en extrairaient 5 fois plus chaque année ! L’État s’est engagé lors du Grenelle de l’environnement à limiter le développement des autoroutes. Des techniques de recyclage des routes devraient s’imposer. Qu’importe ! Pour maintenir une vingtaine d’emplois, quelques élus locaux qui n’ont pas su anticiper la fin de cette activité, appuient aujourd’hui sa relance à tout prix …

Agissons pour la biodiversité

2010 est proclamée par les nations unies année internationale de la biodiversité pour rappeler à tous que le temps est venu de mettre en actes les discours. Si l’importance de l’impact environnemental est clairement identifiée, comme le fait que ce projet soit de nature à avoir un effet significatif probable sur les objectifs de conservation des sites Natura 2000, l’intérêt public majeur qui justifierait une éventuelle dérogation à la loi (VII de l’article L. 414-4 du code de l’environnement) reste encore à établir. Dans une circulaire du 15 avril 2010, le Ministère de l’écologie rappelait aux préfets qu’ « une procédure d’évaluation des incidences par étape est prévue, permettant ainsi de faire rapidement un tri dans les dossiers, de limiter les investigations, coûteuses en temps et en énergie, aux seuls cas qui le méritent, et donc d’imposer une charge raisonnable aux demandeurs comme aux services instructeurs. »  : voici l’heure de passer des discours à la pratique !

Avec FNE et ses associations locales fédérées (La Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de lEnvironnement, des Sous-sols et des Chiroptères, Franche-Comté Nature Environnement, Jura Nature Environnement et Serre Vivante participez à la cyber@ction : http://www.cyberacteurs.org/actions/presentation.php?id=118

Documents joints à cet article

18 juin 2010 : L'appel de la forêt, agir pour la biodiversité

Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • civis1 civis1 21 juin 2010 11:55

    Au cas où les prédateurs ne seraient pas sourds comme des doryphores ayons la patate et cyberactons !
    http://www.cyberacteurs.org/index.php


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 juin 2010 12:01

      Bonjour,

      " L’État s’est engagé lors du Grenelle de l’environnement à limiter le développement des autoroutes. Des techniques de recyclage des routes devraient s’imposer " Nos gouvernants ne sont nullement des visionnaires, au contraire, ils s’attachent avec crispation sur leur vieux modèles dépassés et alors qu’au même moment naissent le fruit de recherches alternatives salutaires :
      http://www.tinkuy.fr/ecogeste_conseil_ecolo/9377 Même les automobiles trouvent des débouchés avec les carrosseries en matières végétales... http://www.electron-economy.org/20-categorie-10959459.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès