Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > 2006 : cinquième année la plus chaude jamais observée

2006 : cinquième année la plus chaude jamais observée

2006 : cinquième année la plus chaude jamais observée

Top warmest years

L’année dernière à la même époque, je vous annonçais que 2005 était l’année la plus chaude jamais observée.

Les résultats viennent d’arriver pour 2006 : elle arrive en cinquième position, et prend donc la place de 2004 qui tenait ce rang auparavant, derrière, dans l’ordre, 2005, 1998, 2002 et 2003.

Et voici donc ce que donne la courbe de température qui se trouve au chevet de notre planète, avec la température moyenne relevée pour 2006 :

Temperatures 1880_2006

Il s’agit là d’une température moyenne. Mais cette moyenne cache des situations bien différentes en fonction de l’endroit où l’on se trouve sur Terre. Voici la répartition de l’anomalie de température de surface pour 2006 :

2006 temperature anomaly

Ce diagramme montre l’écart de température constaté en 2006 par rapport aux moyennes de températures observées de 1951 à 1980, prises en référence. La valeur de l’écart en °C est donné par le code couleur de l’échelle en bas de l’image.

Comme vous pouvez le voir sur ce diagramme, le réchauffement est beaucoup plus prononcé dans la zone arctique où il avoisine les 3°C. Dans le même temps, il y a des endroits où l’on constate un réchauffement très faibles, voire un refroidissement, comme dans certaines zones océaniques coloriées en bleu.

James Hansen, directeur du NASA GISS, a déclaré : « 2007 devrait être plus chaude que 2006 à cause du retour d’El Niño dans l’océan Pacifique et à cause de l’accroissement continu de l’émission de gaz à effet de serre par l’espèce humaine. »

Pour en savoir plus :
1. 2006 Was Earth’s Fifth Warmest Year (NASA)
2. Les 5 années les plus chaudes du siècle (Gaïa - 4 février 2006)
3. What is El Niño ? (NASA earth observatory)

Crédit illustrations : NASA

Libellés :


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (78 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • eugène wermelinger eugène wermelinger 8 mars 2007 11:17

    Merci Luc pour ce rappel. Mais on continuera de voir les lobbies du pétrole nier l’évidence. Tandisque que ceux du nucléaire, au contraire vont claironner qu’eux sont ultra propres, en cachant leurs déchets radiants pour des siècles. Mais comme ils font suer les uns et les autres et que nous allons transpirer fort, on les enverras, du moins cela est souhaitable, de plus en plus au rencart. En compagnie du cow-boy à la clope, dont le dirigeant claironnait « qu’il s’arrêterait d’en vendre s’il était prouvé un seul mort ! » Alors oui aux recherches sur les énergies alternatives propres. Notre pays se peut-il encore se payer le luxe de louper ce coche ? Le moteur à H est en préparation ailleurs, et chez nous on va claquer nos moyens pour un porte-avion, Iter et autres fariboles. Cocorico, Kukurucul !


    • thirqual (---.---.57.64) 8 mars 2007 11:58

      « Le moteur à H est en préparation ailleurs, »

      Rappel : l’hydrogène est une vaste couillonade. Il faut le produire, en consommant soit du pétrole et de l’électricité, soit de l’eau et encore plus d’électricité, avec des rendements assez minables. L’hydrogène n’est qu’un vecteur pour l’énergie.

      Les thèmes du genre sequestration de CO2 en profondeur, hydrogène, etc. forment en fait une vitrine pour les pétroliers.

      Merci pour l’article qui remet une couche (bien nécessaire) . Toutefois, il faut noter que dans l’échelle des ordonnées du graphe des températures, on a du mal à voir qu’il s’agit de variations inférieures à 1 degré (on voit mal le point avant les chiffres). Non pas que de telles variations soient négligeables, évidemment.


    • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 8 mars 2007 11:17

      Et ... ???

      La terre se réchauffe, on le sais depuis des années, c’est gentil de nous le rappeller, mais on pourrait attendre mieux d’un article dans Agoravox.


      • Gasty Gasty 8 mars 2007 11:39

        Pas besoin de long discours, des faits qui sont trop banalisés au point de les oublier.

        Un rappel 2006 ( une des plus chaudes).


      • hubert (---.---.112.205) 8 mars 2007 12:50

        Si je m’en réfère au diagramme, les habitants de l’Angola, du Gabon, du Yemen, d’Irak, du Zaïre et du nord de l’Australie doivent trouver que la planète s’est bien rafraîchie ces derniers temps et cela m’étonnerait qu’il s’en plaignent, eux...


        • Fred (---.---.20.123) 8 mars 2007 14:26

          Pourquoi on n’utilise pas cette chaleur intelligemment ?

          ça me fait penser à un film d’animation ARK (SF) ou la pollution est leur source d’energie, mais malheureusement ça se passe dans le lointain futur et la pollution vient à manquer . . .

          Le monde à l’envers quoi.


          • Hibernatus (---.---.121.183) 8 mars 2007 14:33

            Que représente une température moyenne annuelle, sachant qu’on aura le même résultat pour année où il a fait 15° toute l’année et une autre où il aura fait -10° pendant 6 mois puis +40° pendant les 6 mois restants... ?

            Je trouve que l’évolution climatique à laquelle nous assistons est plutôt inquiétante mais les chiffres mériteraient peut-être d’être quelque peu approfondis ^^

            J’en profite pour recommander l’excellent roman « Un ami de la Terre » de TC Boyle, ce n’est qu’un roman mais il fait froid dans le dos tant il décrit un monde pas si inimaginable ni lointain que ça...


            • Fred (---.---.20.123) 8 mars 2007 16:16

              La réduction générale de la couverture glaciaire en une seule année a été de 720.000 km² - c’est une surface proche de la taille de la Turquie qui a disparu.

              http://questionscritiques.free.fr/planete_en_danger/disparition_de_la_banqu ise_alerte_planetaire_150906.htm

              Source GreenPeace.

              Est-ce que c’est plus parlant qu’une température moyenne ??


              • Fred (---.---.20.123) 8 mars 2007 16:19

                Si vous voulez vraiment de la science fiction . . .

                http://www.syti.net/Topics2.html#

                Chercher le paragraphe : La destruction de la nature est voulue

                pour les amateurs de films, je vous conseille Equilibrium . . .

                Bonne journée.


              • Alain1 (---.---.64.171) 8 mars 2007 16:17

                Hey, mais ça se réchauffe de entre 1 et 2 degrés dans les pays du nord !!! Donc, d’ici dix ans, ça fera entre 10 et 20 degrés de plus. Et d’ici 20 ans, on aura entre 20 et 40 degrés de plus. Surtout que ça fera peut-être plus, puisque le réchauffement s’accélère.

                Mais bien suuuuuur. On y croit très fort.

                Bonjour les chiffres bidons.


                • Dam (---.---.165.148) 8 mars 2007 16:49

                  C’est pas ton fort les graphes toi hein ?


                • Alain1 (---.---.64.171) 9 mars 2007 19:04

                  Autant pour moi, je n’avais pas tilté que c’était 1 ou 2 degrés par rapport à la période 51/80. Errare humanum est.

                  On notera que la période 1940/1980 est une période de stagnation de la température moyenne, voir de diminution. Et ce, au moment où la société moderne s’est mise en place, la période où il y a eu les plus grands changements. Donc, ça montre au contraire que le réchauffement mesuré sur ces graphiques n’est pas du à l’homme.

                  Décidemment, Luc donne le baton pour se faire battre à chacune de ses interventions.

                  Bien sur, le graphique ne renseigne pas sur la façon dont sont fournis les chiffres. Ca ne dit pas que les stations météo ont tendance à être placées dans les villes ou les villages, qui connaissent des micro climats plus chauds, ce qui fausse les relevés à la hausse. Ca ne dit pas que bon nombre de stations n’étaient pas faites pour faire des mesures aussi précises. Ca ne dit pas que la calibration et le maintien de celle-ci n’est pas garantie pour un certain nombre de stations où l’homme ne peut pas intervenir souvent. Etc...


                • Rocla (---.---.0.123) 8 mars 2007 16:58

                  Tout petit j’ avais peur de manger de la soupe au tapioca , beurk , ensuite j’ avais peur d’ aller chez le dentiste , aïe , après j’ avais peur de pas savoir faire avec les filles ,crack-crack , ensuite marié j’ ai eu peur que ma femme dépense l’ argent du ménage ,( bruit d’ argent ) après à mon compte j’ ai eu peur du fisc , ensuite j’ ai eu peur pour la santé de mes enfants , petits enfants , bref ça s’ est bien passé jusque là , alors j’ ai eu peur d’ attraper un cancer , mais maintenant voyant que je pourrais choisir d’ avoir peur du climat , j’ ai bien peur que je vais aller boire un pastis .

                  Rocla


                  • ZZ (---.---.38.188) 8 mars 2007 18:33

                    @ Rocla,

                    A la tienne, Rocla !

                    Le pastis aura des beaux jours devant lui !

                    Tiens, je vais m’en prendre un...ou deux, comme, en plus, la météo annonce un beau week-end ensoleillé et chaud.

                     smiley)


                  • Gasty Gasty 8 mars 2007 19:24

                    A la vôtre mais j’ai peur de ne pas pouvoir suivre !


                  • Dam (---.---.165.148) 8 mars 2007 17:36

                    En même temps la peur n’évite pas le danger...

                    Sers moi un jaune aussi tiens, j’arrive !


                    • Rocla (---.---.0.123) 8 mars 2007 20:13

                      C était gentil de trinquer avec moi . Salut à vous .

                      Rocla


                    • J-M Hauth jeandb 8 mars 2007 18:09

                      Tout le monde pense que si la planète se réchauffe c’est à cause des émissions de co2... Il serait plus juste de dire à cause de l’effet de serre car l’échauffement a d’autres facteurs. Si on dit que c’est le co2 qui modifie le climat cela arrange les pronucléaires... Il ne faut pas oublier non plus que toute énergie finit en chaleur qui chauffe l’atmosphère. Par contre on oublier d’apporter l’attention sur l’activité humaine qui modifie le cycle de l’eau .Le déficit de recharge et la surexploitation des réserves souterraines ont pour résultat de chauffer les sols et de réduire la croissance végétale. La décroissance végétale , en s’ajoutant au déboisement , est une cause de la croissance du CO2 par nonrecyclage. L’échauffement des sols chauffe l’air de l’atmosphère et s’ajoute à l’échauffement de l’effet de serre. Lorsqu’on admettra sans chercher à le minimiser cet phénomène de nonrecyclage du co2 et de suréchauffement de l’atmosphère par asséchement direct des sols par des activités humaines indépendantes des émission de co2 , on pourra mettre en place la gestion globale de l’eau pour réhydrater la planète et afin de réduire le co2 et redonner un climat plus tempéré par le dévéloppement de la végétation. http://www.dailymotion.com/jeandb/video/x15f8f_reportage-biefs-du-pilat


                      • tvargentine.com michel lerma 8 mars 2007 19:52

                        Encore un gauchiste reconverti à la réthorique écolo

                        Franchement,si il fait chaud c’est pas plus mal et si il fait froid c’est pas plus mal


                        • autrepseudo (---.---.110.167) 8 mars 2007 22:33

                          Il y quelques millions d’année, il y avait un temps tropical à Paris. Donc, il a fait beaucoups plus chaud dans ce passé lointain ou il n’y avait pas une seule activité humaine. On suspecte l’activité humaine pour expliquer ce réchauffement, mais moi je n’y crois pas. 1- Il y a une question de cinétique. Pour qu’une température atmosphérique augmente, il faut que la temperature de la partie solide de la planète augmente. D’habitude, la temperature la partie solide ou gazeuze de la planète tamponne la tempèrature atmosphèrique. Quand la tempèrature de la partie solide de la planète augmente, cela veut dire qu’elle a été chauffée depuis un certain temps. Et c’est bien avant les emissions de gaz liées à l’activité industriel que ce rechauffement a commencé. Il faut comprendre qu’il y a un décalage entre le moment de l’exposition à une source de chaleur et le rechauffement. Pour comprendre, on peut prendre l’exemple de l’eau qui chauffe : l’eau ne se met pas à bouillir de suite, il lui faut le temps d’accumuler une certaine quantité d’énergie.

                          2- l’augmentation de la tempèrature lié à un effet de serre est relativement uniforme. Elle est surtout proportionnelle à l’exposition au rayonnement solaire. L’exposition solaire est plus intense sur la région intertropicale. C’est donc cette région qui devrait montrer la plus grande augmentation de température. Or sur la carte nous pouvons constater que les plus grandes augmentation ont lieux au pôle nord, ce qui n’est pas logique.

                          Donc en conclusion, si la temperature augmente ce n’est pas forcement en relation avec un effet de serre. Il y a probablement d’autre raison. Bien entendu ce n’est pas pour cela qu’il ne faut rien faire, car l’émission de gaz issue de la combustion des combstibles fossiles est toxique pour l’être humain : c’est déjà une bonne raison de les réduire


                          • (---.---.58.31) 18 mars 2007 10:44

                            Le graphique montre que le réchauffement est plus intense dans le nord. Il fertilisera des terres aujourd’hui impropres à la culture, à l’élevage. Il n’y a donc pas d’aggravation des régions pauvres du sud mais enrichissement de régions pauvres du nord. L’augmentation de température est due à l’effet de serre, c’est à dire du rayonnement qui frappe le sol et ne disperse pas vers le haut. il profite à des régions froides et humides, comme le montre la carte. Pas de raison de s’alarmer, au contraire des raisons de s’adapter pour saisir cette opportunité d’abondance. Le réchauffement du climat est une possibilité de richesse si nous la gérons intelligemment en simultanée avec la mondialisation, moyen de mutualiser cette nouvelle donne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès