Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > 5000 tonnes de pétrole déversées dans le Lambro en Italie

5000 tonnes de pétrole déversées dans le Lambro en Italie

Des vannes d’une raffinerie fermée depuis 1984 près de Monza au nord de Milan ont été ouvertes, ce qui a provoqué le déversement d’une grande quantité de pétrole dans le Lambro. C’est une catastrophe écologique qui a déjà couté la vie à de nombreux oiseaux et poissons, la marée noire n’est à ce ce jour toujours pas stoppée. Outre la mauvaise nouvelle pour la planète, les responsables restent à être identifiés. La question importante n’est pas qui a ouvert les vannes mais plutôt qui a permis l’accès et l’ouverture de réservoirs qui contenaient encore des hydrocarbures depuis la fermeture du site en 84.

Le site de Lombarda Petroli fermé depuis 1984 et classé SEVESO jusqu’en 2009 se situe à quelques centaines de mètres du célèbre circuit de Formule 1 de Monza, au bord d’un affluent du Lambro. A quelques kilomètres de Milan cette grande rivière se jette ensuite dans le Pô, plus grand fleuve d’Italie qui se termine à Venise. Autant dire qu’une catastrophe écologique vaste peut polluer durablement la vallée du Pô où l’on retrouvera certainement des effets (type poissons mort ou galettes de pétrole) jusqu’à Venise la belle. Dans la nuit de lundi à mardi l’alerte a été donnée et déjà de grandes quantités d’hydrocarbures avaient envahi le Lambro annulant les efforts consentis depuis quelques années pour nettoyer ce bassin industriel.

 

Des centaines d’animaux, notamment des oiseaux, sont déjà morts, englués par la nappe de pétrole à l’odeur nauséabonde, longue de plusieurs kilomètres. Plusieurs tentatives pour élever des digues et entraver l’avancée du pétrole ont déjà été effectuées, mais jusqu’à présent sans succès. Legambiente, la principale association italienne de défense de l’environnement, a qualifié cette catastrophe de « désastre écologique sans précédent pour l’écosystème du Lambro, qui en payera les conséquences pendant longtemps ».
Le bassin du Lambro est déjà une des régions les plus polluées d’Italie. La nappe de pétrole est partie de Monza, a traversé la région de Milan et se trouve maintenant dans la zone de Lodi. Les agences pour le traitement des eaux usées et les associations écologiques travaillent d’arrache-pied pour endiguer l’avancée de cette pollution meurtrière. Le maire de Legambiente et le président de Lombardie ont demandé que l’état déclare l’état d’urgence écologique afin que toutes les forces tentent de limiter les dégâts. Cette pollution aura des effets longs sur tout l’écosystème de la région qui n’avait déjà pas été épargné mais qui bénéficiait d’efforts depuis une décennie pour redonner vie au fleuve et à sa vallée. Les conséquences sur l’environnement sont d’ores et déjà désastreuses, les estimations sont alarmantes et les responsables de cette catastrophe ont une lourde responsabilité.

 

Les vannes des trois réservoirs ont été volontairement brisées et le site incendié, l’alerte n’a été donnée que plusieurs heures après la constatation de la catastrophe. La piste criminelle est la plus probable. Les équipes de polices et de traitement des eaux ont en outre été gênées dans leur accès au site et leurs tentatives d’enrayement du déversement. Autre interrogation, pourquoi y avait-il encore des hydrocarbures dans une raffinerie fermées depuis 25 ans, en quantité bien supérieure à celle autorisée ? L’opacité du système italien aidé de méthodes mafieuses a provoqué une catastrophe écologique dépassant largement les intérêts locaux. Pour leur bénéfice personnel, certaines personnes ont donc volontairement déversé de grandes quantités d’hydrocarbures dans les eaux du Lambro. Les vannes brisées pour empêcher leur fermeture et un incendie criminel pour gêner l’accès des secours sont les preuves indiscutables d’un acte malveillant. Les auteurs n’ont même pas cherché à masquer leur crime en accident. Oui, qui ? Mes connaissances locales ne sont pas assez nombreuse pour nommer un parrain ou propriétaire véreux, malgré tout, le cas des frères propriétaires des lieux me semble intéressant (voir le projet de résidences prévu sur la friche industrielle).
lombarda_petroli
Même si le mal est fait, le jour doit l’être aussi sur les responsabilités de cette pollution qui coutera quelques millions d’euros à la collectivité, et bien plus à la planète. On ne peut laisser impunément des entreprises quitter un lieu industriel sans l’avoir nettoyé et on ne peut laisser des criminels assassiner la nature sans être punis sévèrement. Cette catastrophe doit aussi nous faire réfléchir sur l’autorité dont les états doivent faire preuve quany aux friches industrielles. En effet, aujourd’hui à Dunkerque Total va fermer une raffinerie. En plus de ne pas être reconnaissant envers ceux et celles qui lui ont permis d’atteindre ces niveaux de bénéfices, l’entreprise championne de la pollution va laisser derrière elle un site « mort », inutilisable et polluant pour de nombreuses années. Alors même si nous ne pouvons rendre Total éthique, nous pouvons et devons obliger cette entreprise à nettoyer la place. « Vous êtes priés de laisser ce lieu aussi propre que vous l’avez trouvé en arrivant » ! La règlementation doit être stricte et appliquée, il n’est pas tolérable d’abandonner une raffinerie pendant 25 ans avec des produits polluants en grande quantité et en libre accès. Décidément l’impact de nos géants pétrochimique n’est pas si bénéfique pour un pays. Total a profité de la France et de ses travailleurs, et maintenant Total abandonne la population au chômage et la nature à l’agonie. Même si ce n’est pas le thème de cet article, cette conclusion me paraît importante. Il me semble qu’une entreprise comme Total a des responsabilités dans le maintien (même artificiel) de l’emploi surtout compte tenu de ses énormes bénéfices…

source : LGV

Recevoir les nouveaux billets

Bookmark
and Share
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • frugeky 25 février 2010 14:33

    On compte sur l’efficacité des services d’urgence privés italiens pour parvenir à endiguer la catastrophe sachant que , comme en France, les services publics sont juste occupés à preserver leurs avantages acquis ou à faire la grève.

    Si la surveillance des sites industriels pollués relève, pourquoi pas après tout, de l’Etat, qu’en est-il du financement de ces structures de surveillance et/ou de dépollution ?

    Question subsidiaire : qu’en est-il des réserves d’argent qu’EDF devait prévoir pour la dépollution des sites nucléarisés et , en cas de privatisation, qui héritera du paquet ?


    • Ali 25 février 2010 15:08

      Lorsque le pétrolier Amocco Cadix appartenant à des intérêts US basés aux Bermudes battant pavillon libérien, transportant 250 000 tonnes de brut s’est échoué sur les côtes bretonnes, la pollution engendrée génère une des plus grandes catastrophes de par le monde.
      J’indique US, Bermudes et Libéria uniquement pour montrer la difficulté à régler les problèmes devant les tribunaux compétants. En Italie, ce sera plus simple.
      Des volontaires armés de pelles, boîtes, seaux et bidons ont ramassé une certaine quantité de ce pétrole sur les parties accessibles de la côte.
      De même lors du naufrage de l’Erika.
      Reste à savoir si les Italiens se motivent pour combattre la pollution ou si ils préfèrent attendre l’intervention de leur gouvernement et de Berlusconi !


      • Romain Desbois 25 février 2010 16:33

        Le peu de commentaire pourrait démontrer que tout le monde s’en fout.

        En fait je crois..... que tout le monde s’en fout.

        C’est scandaleux dégueulasse même.

        Merci pour cet article.


        • rocla (haddock) rocla (haddock) 25 février 2010 17:20

          Des cons dans un monde de cons .


          • bonnes idées 25 février 2010 18:35

            Les très gros temps ont fait couler plus de 200 pétroliers géants et porte-conteneurs de plus de 200 m de long ces vingt dernières années. On considère que les vagues scélérates en sont la plupart du temps responsables.

            les vagues océaniques colossales qui peuvent atteindre la hauteur d’un immeuble de dix étages ont été reconnues comme l’une des principales causes des naufrages de gros navires.

            Ca c’est juste le mauvais caractère de la mer. Je vous parle pas des tas de ferraille.

            C’est « Bandit crapule fripouille and CO ». La BCF quoi !

            A l’auteur. Ces photos les gens ne veulent pas les voir. Pour beaucoup de monde la pollution ne les concerne pas. Pour être lu, vous auriez dû rajouter un zeste « d’identité nationale » car là vous explosiez le compteur.


            • Atlantis Atlantis 25 février 2010 21:12

              les gens s’en foutent car ils savent qu’ils ne pourront rien faire pour les italiens. Et les italiens savent qu’ils ne que contempler le désastre. à moins qu’ils ne s’unissent contre 1/ la mafia 2/ leur dirigeant 3/ leur église. Autant sire que c’est pas gagné, même avec une étincelle de ce calibre.
              Cdlt.


              • beethoven32 beethoven32 25 février 2010 23:01

                Si j’ai bien compris 1/ et 2/ sont comme « cul et ch’mise »
                Mais le 3/ qu’en est-il ? L’église a-t-elle d’avantage de pouvoir que chez nous ?

                Merci de m’éclairer !


              • Fourmi Agile Evrard 25 février 2010 22:56

                Les dirigeants s’en foutent.
                Ils ne pensent qu’à leur compte en banque et à se faire réélire
                .

                Après les catastrophes de l’Amoco Cadiz, l’Erika et les autres, on pourrait penser qu’ils fassent un effort.
                Rien.
                Et c’est terrible car on ne peut rien y faire.


                • dom y loulou dom 25 février 2010 23:41



                  Oui, notre rapport à l’eau définit très exactement le rapport qu’une civilisation entretient avec la vie et il est grand temps de le conscientiser.

                  voilà qui peut nous y aider.

                  http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/l-eau-est-consciente-25224


                  • xataka 26 février 2010 10:45

                    de telles catastrophes me mettent en colère et m’attristent énormément, puissent les consciences écologiques de réveiller une bonne fois pour toute, et que la terre mère nous pardonne du mal qu’on lui fait.
                    Encore une fois je me sens envahie d’un sentiment d’impuissance, rester témoin de telles choses est insupportable.


                    • marie 26 février 2010 12:33

                      Ici 123 nids d’hirondelles ont été dévastées sans aucun scrupule alors que la lpo était en pourparlers depuis 2 ans pour éviter cette chose-là ; et le brave peuple qui balade chez auchan leclerc et autre carrefour s’en tape..
                      donc, ce qui est surtout déprimant c que çà confirme à quel point l’écologie n’est pas le gros souci de la masse normale : parlez leur de ce à quoi ils sont habitués : le sport, en ce moment, çà donne, le c..et la bouffe et encore ne parlez pas trop de bio, cà défrise, certains ; bref, il ya de quoi être déprimé quand on a pris la mesure de ces dévastations ; il faud qd mêm savoir que le parc du Lambro a été épargné, et que cette région est très belle et que les gens se sont battus pour éviter que le béton ne gagne la partie.mais il ne faut pas se sentir impuissant, avec internet il faut déjà bien s’informer et devenir un colporteur de réalité et non de préjugés.


                      • Bobby Bobby 26 février 2010 13:52

                        Bonjour,

                        En effet, c’est surtout une question de mentalité !

                        On préfère parler du scandale d’une attaque à main armée... qui aura peut être fait une ou deux victimes plutôt qu’aborder des phénomènes vraiment dangereux comme la pollution qui fait des victimes par centaines ou par milliers... et personne ni pour en parler (sauf ici...très bien !) ni pour prendre des mesures vraiment efficaces !

                        Bon article un plus bien sûr !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès