Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > A quoi servent les conférences sur le changement climatique (...)

A quoi servent les conférences sur le changement climatique ?

Alors qu’une grande conférence sur le réchauffement climatique se tiendra dans un an à Paris, quelle est l’utilité des grands raouts diplomatico-médiatiques face à l’urgence de la situation ?

Qui se souvient de ce cri d’un président français déjà discrédité, à la tribune du Sommet de la Terre Johannesburg en 2002 ? « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs »  avait alors plaidé Jacques Chirac devant plus de cent chefs d’états, inaugurant ainsi un long cycle phrases chocs sans lendemain. A l’époque ce sont les promesses liées à la préservation des ressources hydriques et de la biodiversité qui étaient passées à la trappe.

Mais avec le recul, ce sommet aura inauguré une série de désillusions, montrant qu’en matière environnementale, les mots les plus forts s’empressent toujours d’accoucher d’une souris. A cet égard, la conférence environnementale de Paris de 2015, déjà présentée par la diplomatie française comme celle de la dernière chance pour « éviter un chaos climatique » devrait tenir ses promesses, avec ses indignations inversement proportionnelles aux actes.

Sinon, comment expliquer la relative indifférence autour du dernier rapport du GIEC ? Ce dernier alerte les gouvernants sur un « risque élevé, voire très élevé » d’être confronté à un « réchauffement qui ait des impacts sévères, généralisés et irréversibles pour la planète d’ici à la fin du XXIe siècle. Or selon une étude publiée par la revue Climatic Change, 90 entreprises sont responsables des deux tiers des émissions de gazs à effet de serre depuis 1854. Les secteurs responsables – liés à l’industrie des énergies fossiles – sont donc clairement identifiés. 

Dans ce contexte, une approche diplomatique, avec des objectifs que se fixeraient librement chaque pays, est-elle encore valable ? Dans cette voie du chacun chez soit, défendue par les Etats-Unis et ralliée tardivement par l’Europe, les objectifs de réductions de gaz à effets seront toujours soumis aux intérêts des industries nationales les plus liées aux énergies fossiles.

Autant dire que l’ambition de la diplomatie française d’aboutir à un « accord universel » qui serait contraignant – via des pénalités financières- ressemble à un douce rêverie, dans un contexte de concurrence déloyale accrue. Croit-on vraiment que les Etats-Unis ou l’Angleterre accepteront de renoncer aux gaz de schistes un beau matin de décembre 2015 ? Ou que les pétro-monarchies renonceront à l’or noir ?

En réalité, pendant que l’on négocie sur le climat d’un côté, laissant à chaque pays le soin de mettre en œuvre sa feuille de route, des traités de libres échanges entre les 190 pays membres de l’OMC, se négocient sans aucune conditionnalité environnementale ni sociale. Les traités environnementaux adoptés par les Nations Unies, mais aussi ceux qui concernent le droit social, ne sont pas pris en compte dans le cadre de l’OMC. Dans ce contexte, les concessions arrachées pendant les conférences environnementales, restent insignifiantes tant qu’une taxation des produits générant le plus de gaz à effet de serre, ne subissent pas de barrière douanières conséquentes.

Il revient à l’Europe d’assumer son rôle de premier marché mondial et d’imposer ses propres règles, quitte à surtaxer l’entrée de produits non-respectueux de l’environnement ou pour lesquels une alternative eco-responsable existe. En Belgique, le débat a été lancé, pour la mise en place d’une part de TVA environnementale, qui pourrait surtaxer les produits en fonction de leur bilan carbone. Elle pourrait rapporter 19 milliards d’euros à l’Etat Belge d’ici 2019 : c’est à dire de quoi financer de nouveaux logements énergétiquement sobres, ou une transition vers la voiture électrique, tout en contraignant l’industrie à trouver des alternatives aux énergies fossiles. Un projet bien plus opérationnel, car potentiellement réalisable par un ou plusieurs pays en Europe, que la tenue de négociations qui risquent - au mieux - d’aboutir à un consensus mou qui sera sans commune mesure avec les urgences liés au changement climatique.


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 12 septembre 2014 10:49

    A faire de bons repas et sauter les secrétaires qui suivent le mouvement.. !


    • hunter hunter 12 septembre 2014 12:47

      Claude, merde arrête de pense comme un « sans-dents » ! Des sécrétaires ? pfuit, des call-girls à 3000 / 4000 euros la nuit, oui, des bombasses, parlant plusieurs langues, aussi cultivées que belles et expertes, passées par les meilleurs facs mondiales !

      C’est ça qu’ils consomment nos zélites !

      Les secrétaires, c’est bon pour nous les gueux !

       smiley)

      Adishatz

      H/


    • diverna diverna 12 septembre 2014 11:09

      La température moyenne globale n’augmente plus depuis 1998, soit 15 ans. Les « effets » que le GIEC dénonce sont le résultat de l’augmentation de température intervenu (il n’y a aucun doute ni contestation là dessus) entre 1978 et 1998.
      Personne ne sait expliquer le découplage actuel. Le dernier rapport du GIEC s’en tire en évoquant une nécessaire moyenne décennale. Autrement dit : on ne tient pas compte des 5 années dont la « décennie » n’est pas finie (on se débarrasse de 5 points embarrassants) et le dernier point est mal caculé ; encore une imprécision du GIEC.
      Le CO2 augmente, c’est certain mais pas la température, depuis 15 ans. Au lieu de hurler avec les loups, renseignez vous. Toutes les projections du GIEC sont mises en défaut et le GIEC s’en tire en augmentant la barre d’erreur ; c’est pitoyable. Il y a un manque criant d’information et de débat. L’augmentation du CO2 peut être un problème mais nous n’avons rien de précis contrairement à ce que certains comme vous, affirment sans savoir. Ce CO2 va principalement dans les océans et les acidifie. C’est un souci mais ça n’a RIEN à voir avec le réchauffement. Reste le réchauffement qui a eu lieu et qui s’est arrêté. Pourquoi ? Une hypothèse aussi valide que le CO2 implique les aérosols dont la réglementation aurait stoppé les effets. La température ne baissera que quand ces saloperies auront été dégradées. Ce n’est qu’un hypothèse mais, j’insiste, le CO2 n’explique pas mieux (plutôt moins bien) l’épisode de hausse que nos avons connu jusqu’en 1998.


      • bibou1324 bibou1324 12 septembre 2014 11:58

        Qui est le plus crédible concernant les mesures du réchauffement climatique ?


        La NASA, qui affirme en se basant sur les mesures de ses satellites, que le réchauffement climatique se poursuit, au moins jusqu’en 2013. [lien] ? Vous pouvez également trouver un résumé des relevés de températures sur wikipédia [lien], on observe une augmentation des températures de 0,143°C entre 1997 et 2007.

        Vous qui affirmez que 1998-2014, ça fait 15 ans ?

      • claude-michel claude-michel 12 septembre 2014 13:03
          • source AFP septembre 2013
        • MOTS-CLÉS

        La responsabilité de l’homme dans le réchauffement climatique est plus certaine que jamais et la température moyenne de la Terre devrait encore grimper de 0,3 à 4,8°C d’ici 2100, selon le nouveau rapport des experts du climat du Giec adopté vendredi à Stockholm.

        Le niveau de la mer de 26 à 82 cm

        Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) revoit aussi à la hausse l’augmentation du niveau de la mer, qui devrait être de 26 à 82 cm d’ici 2100, selon le nouvel état des lieux scientifique sur le changement climatique. Le rapport des experts du climat est présenté ce vendredi à Stockholm constituera un « signal d’alarme pour le monde », a estimé jeudi à New York la responsable climat de l’ONU, Christiana Figueres.


      • doctorix doctorix 12 septembre 2014 16:08

        Déjà, nos ancêtres les gaulois avaient peur que le ciel leur tombe sur la tête. Rien de bien nouveau, donc. Il y aura toujours des illuminés et des catastrophistes.
        Il est prouvé que le CO2 n’est pratiquement pour rien dans le réchauffement très modeste observé.

        Des îles disparaissent, et d’autres émergent. Il en est ainsi depuis la nuit des temps.
        La température à grimpé de 0.8°C depuis 100 ans ? Il en est ainsi depuis le petit âge glaciaire.
        Elle redescendra comme elle est montée, c’est une question de temps. 
        Elle redescendra comme elle est redescendue depuis l’époque médiévale jusqu’au petit âge glaciaire, sans raison particulière.
        Et ce jour là, les claude-michel du monde crieront au danger du refroidissement climatique (autrement plus à craindre, d’ailleurs, et bien plus dramatique). Pour eux, l’important, c’est de crier, pas ce qu’on crie. L’important, c’est de faire peur, de trouver des coupables.
        Et le GIEC est définitivement un ramassis d’escrocs, qui ne songent qu’à la première taxe mondiale, si chère au N.O.M. (en plus de toucher des subventions, dont sont privés ceux qui pensent autrement).
        Vous remarquerez la précision de la prédiction du GIEC : de 0,3 à 4,8°C d’ici 2100 (1 à 16 !), et le niveau de la mer de 26 à 82 cm (1 à 3 !).
        Moi, je dirais plutôt de 0 à 100°C, et de 0 à 100m, pour être sûr de ne pas faire d’erreur.
        Experts de mes fesses, oui.
        Vous savez quoi ? Quand on n’a rien à dire, et surtout rien d’intelligent, on ferme sa gueule.

      • diverna diverna 12 septembre 2014 21:58

         La courbe des températures du GIEC montre cette stagnation (moyenne) dans son rapport 2014 , et oui 1998-2014 cela fait une période de 15 ans. Pour vous cela fait combien, juste par curiosité ?

        Ces mesures satellites sont en contradiction avec plusieurs études, comme celles du GIEC. Il faut savoir que la température moyenne globale demande que la méhode de calcul soit toujours le meme. Votre lien ne montre aucune mesure, aucune courbe de température.


      • diverna diverna 12 septembre 2014 22:11

         Je ne resiste pas , voici ce que je trouve sur votre lien wikipedia :
        En combinant les résultats normalisés et étalonnés des différents capteurs, les tendances de températures dans la troposphère et la stratosphère apparaissent. Le tableau montre une instabilité de la tendance (en °C/10 ans) des résultats et la banque de données ne couvre qu’une période relativement courte (1978 à maintenant) à l’échelle historique ce qui rend l’analyse ardue. Cependant, une étude de Christy et al. montre une bonne concordance avec les données des radiosondages tropicaux pour la même période. Elle montre une réchauffement troposphériques des Tropiques de +0,09 à +0,12 °C par décennie, avec une erreur de ±0,07 °C.
        Si vous avez un peu de connaissance en maths je vous invite au calcul 0.09 + 0.07 : la pseudo augmentation (0,12) est en dessous de la barre d’erreur.


      • mmbbb 13 septembre 2014 09:39

         

        Le clmat ne se resume pas qu’avec l emission du CO2 Notre societe occidentale ne fait pas mieux que l’etat stalinien en progagande Quoique que vous fassiez le nouvel ordre moral vous rappelle votre consommation de CO2 En contrepoint j’ai regarde une émission tres argumentee de M Vincent Courtillot sur la climatologie Ces conclusions plus ponderees recadrent celles trop peremptoires du GIEC Beaucoup trop de phenenomes echappent encore a la comprehension scientifique et la modelisation tres incomplete ne permet pas de donner des conclusions definitves ( la vapeur d’eau est aussi a effet de serre ) Voici l’argumentation specieuse diffusee par les medias Sur le Point video montrant des chercheurs du CNRS sur l’adpation des especes aux rechauffement climatiques Une kyrielle de serre dont les temperatures correspondant à celles prevues du fameux rapport du GIEC sur le developpement d’une espece commune de lezard La chercheuse charmante convainc plus par son charme que par ses conclusions la dispartition des especes n’attendra pas le rechauffement climatique puisq’avant tout l’homme de part sa predation , la pollution generale et l explosion demographique detruit depuis fort longtemps les biotopes Et comme nous ne savons jamais anticiper l’urbanisme en Chine epouse encore les anciens schemas alors qu’il faudrait penser une ville nouvelle ecologique d’autant plus que demain la population sera urbaine et viendra s’entasser dans ville a la Mexico Mais de cela personne ne s’en inquiete ou presque parce que moins porteur 


      • Pascal L 12 septembre 2014 11:34

        Les conférences servent surtout à propager les certitudes de ceux qui ne savent rien.


        Nous avons besoin de comprendre les interactions entre l’homme et la nature et le CO2 n’est qu’une de ces interactions. Il y a encore un énorme travail de recherche à accomplir avant de se lancer dans des taxations à tout va. A moins que le sujet soit de prélever des taxes et non de protéger la planète.


        • lermontov lermontov 12 septembre 2014 13:06

          La question à se poser est : ’à quoi servent les changements climatiques ?’ L’extravagance selon laquelle l’homme serait responsable du présent changement climatique tient à une relation de cause à effet peut-être erronée : puisqu’il y a un changement climatique, puisque cela coïncide avec l’ére industrielle, l’un est cause de l’autre. Dans les faits, c’est peut-être strictement l’inverse : le réchauffement climatique est cause de l’ère industrielle (le changement climatique n’est qu’un symptôme à la marge et la température ne veut rien dire ; qu’une combustion se fasse avec du gaz ou du bois, la température change mais ça ne veut rien dire en soi, juste que ça chauffe).

          Il y a eu en tous temps des changements climatiques de loin en loin ; il n’y a strictement aucun phénomène qui dans la nature n’ait pas de sens.

          Lorsque vous faites une confiture, il y a élévation de la température et ce qui se trouve dans le chaudron finit par changer d’état. Le but même de cette élévation de température est le changement d’état.

          Au fond, il est possible que la nature veuille quelque chose que nous ignorons.

          Comment, vous n’avez pas songé à cela ? Vous pourriez au moins en parler, en tant que possible.


          • doctorix doctorix 12 septembre 2014 16:16

            c’est peut-être strictement l’inverse : le réchauffement climatique est cause de l’ère industrielle 
            Exact : tout comme le réchauffement médiéval nous valut prospérité et cathédrales.

            Et comme le petit âge glaciaire nous valut misère et famines.
            Le GIEC face au réchauffement est aussi con et démuni qu’une poule qui a trouvé une montre.
            Que l’ONU suive n’est pas une surprise : c’est une organisation entièrement pourrie de l’intérieur, et aux ordres, qui fait là où on lui dit de faire.

          • hunter hunter 12 septembre 2014 13:07

            Salut Paul,

            Bon je ne sais pas si vous êtes nouveau ici, mais ici, vous ne pouvez pas parler de changement climatique anthropocène, car ici la majorité des gens sont spécistes, se moquent des dégradations environnementales, sont extrêmement anthropocentristes, et ne comprennent rien en mathématiques (surtout la fonction exponentielle en matière de surpopulation humaine) !

            En plus, ici nous avons des méga experts que les plus brillantes facs nous envient, comme joletaxi ou d’autres, qui vous disent que tout va bien, qu’il n’y a pas de problèmes de pollution, que la planète est infinie, donc on peut allègrement pratiquer le jeu préféré de l’humanité, le lapinisme, que les ressources sont inépuisables, que le pétrole est abiotique, et que bientôt on ira charcher du gaz et des métaux sur Titan, etc, etc.....

            Bref ici, vous avez des fanatiques de la technoscience, qui va nous sauver c’est sur (on a vu ce qu’elle a fait, mais bon....), qui vont vous traiter de « soucoupiste », de conspirationniste, voir de « nazis à tendance islamiste », si jamais le grand Morice passe dans le coin......il accompagnera ça d’une floppée de grossièreté insultantes, car IL détient LA Vérité, et il n’est donc permis à PERSONNE de la contester !

            Donc si vous voulez éviter de vous prendre des volées de moinssages, des insultes, du mépris (très prisé par le grand expert-en-énergie-et-en-environnement, Joletaxi, qui pour vous prouver qu’une centrale nucléaire c’est pas dangereux, vous citera des sources chez...AREVA) comme je vais m’en prendre là, par pitié, ne parlez pas d’environnement !

            Vous savez, la population qui fréquente ce site est assez âgée (j’ai moi-même 50 piges), et ils ont un peu le compteur-temps bloqué en 1960 :ils ne rêvent que d’un retour des 30 glorieuses (que j’ai déjà désigné ici par l’expression « fête du slip généralisée »), où tout va bien, on consomme, on bouffe, on baise, on roule en bagnoles, etc, etc.....

            Au niveau des vrais problèmes ici (environnement et surpopulation), qui sont en fait les SEULS problèmes à la base de tous les autres, ici mieux vaut ne pas en perler !

            Non, il vaut mieux pratiquer l’habituel bavassage sur la gauche, la droite, Sarko et Carla, et maintenant Arnaud et Aurélie....bref, des trucs insignifiants, que le pouvoir mondial jette en pâture au bétail, pour le distraire et l’occuper !

            Et ça marche bien, ça marche bien !

            Allez bon courage Paul, et c’est parti pour le concours de « moins » pour moi, et de « vote négatifs » pour votre article !

            Adishatz

            H/

            PS : je tiens quand même à préciser qu’il existe ici des gens qui savent de quoi ils parlent niveau environnement, mais ils sont en très petite minorité, et ils se reconnaîtront, si toutefois ils passent encore par ici, parfois.


            • lermontov lermontov 12 septembre 2014 13:19

              @ hunter

              Manipulation classique. Plutôt que discuter, vous critiquez et démolissez les porteurs de parole en jetant le discrédit sur leurs personnes ;

              Je vous propose de jeter un oeil au post que j’ai mis précédemment : le scientifique plein de rigueur, etc, que vous êtes va me donenr réponse à ces questions :
              la nature fait-elel des choses en vain, oui, non ?
              puisque l’on sait que les changements climatiques sont communs, pouvez-vous me dire qu’elle est leur finalité sur le plan de la vie ?
              N’est-ce pas là le seul moyen de déterminer s le changement climatique actuel est de tel ou tel type ?
              N’est-il pas frauduleux d’éliminer cette circonstance et le sens que j’y trouve de votre croquis d’ensemble ?

              Je n’ai pas l’impression que les maths vous seront d’un grand secours, elles ne semblent pas donner le bon sens.

              Pour le reste, je milite et j’aspire à un retour radical à l’âge de pierre. Il ne fait aucun doute pour moi que maman caresse cet objectif est que l’on y va. Le reste est du babillage de personnes justement qui telles que vous redoutent de perdre leur super super civilisation moderne ;

              Et je vis personnellement sobre et tranquille. Ce que tu appelles pompeusement anthropocène dans ton auto idolâtrie m’apparait moche.


            • doctorix doctorix 12 septembre 2014 16:28

              Les mathématiques ont servi à faire le modèle du réchauffement climatique, selon des critères forcément arbitraires, aussi nombreux que variés.

              Si on avait demandé au GIEC de prouver que la terre refroidit (parce qu’on voulait promouvoir le charbon au lieu du nucléaire), il l’aurait fait tout aussi bien, et avec autant de conviction.
              Il suffisait de changer le modèle mathématique.
              Mais il arrive, et c’est le cas, qu’un thermomètre soit plus habile qu’un mathématicien.
              Parce que le premier n’est pas sujet à l’erreur, encore moins à l’arrogance prétentieuse.
              Et puis le thermomètre n’est pas soumis aux pressions politiques ni financières.

            • hunter hunter 12 septembre 2014 13:33

              Lermontov

              Contrairement à vous, je n’ai pas besoin de m’abriter (de me réfugier devrai-je dire) derrière les dires d’untel, de machin, de truc, de bidule, expert en ceci en celà ou je ne sais quoi d’autre et mon cul sur la commode !

              A la différence de vous, quand je ne suis pas derrière cet écran pour raisons professionnelles ou pour me détendre un peu comme c’est le cas, je vis dans la nature, je l’observe, et les changements je les vois !

              Eh oui, je ne suis pas un scientifique, même si j’ai un certain niveau en maths et chimie, mais je suis surtout un individu qui pense par lui-même, capable de se faire son opinion en fonction de son vécu !

              Alors je n’en ai rien mais absolument rien à foutre d’aller vous rechercher des articles en anglais, en espagnol ou en serbo-croate, pour vous prouver je ne sais quoi !
              Faîtes comme moi, observez votre environnement, observez les espèces qui vous entourent, leurs comportements, leurs fréquences de rencontre, etc, etc...et FAITES VOUS VOTRE OPINION PAR VOUS MËME !

              C’est tout ce que j’ai a dire ! J’ai 50 piges et j’ai beaucoup observé et pratiqué mon environnement, et toute votre bataille d’arguments pour ou contre, franchement je m’en bats les couilles.............

              Donc réchauffement, refroidissement, à la limite on s’en fout, mais changement oui, c’est sur, il existe et je le vois tous les jours !

              Et ça ne m’étonnerait pas qu’une espèce animale particulière de cette planète, donc la croissance des effectifs est ecponantielle, et toujours plus avide de ressources et d’énergie en soit responsable !

              C’est mon opinion, et je me contrefout qu’elle ne soit pas partagée par de grands experts que vous appelez pour vous défendre, comme le fait un gamin chétif dans la cour d’école, en se tournant vers le petit caïd du coin !

              Voila cher ami ! sur ce je vous laisse, je dois aller nourrir mes animaux !

              Adishatz

              H/


              • lermontov lermontov 12 septembre 2014 14:13

                @ Hunter

                Vous êtes sûr que c’est à moi que vous parlez ? vous m’avez lu, compris ?

                De toute évidence, non.

                Le problème n’est pas l’existence ou non d’un changement climatique, mais la cause. Les religieux de l’athropocénisme ont justement inventé le terme ’climatosceptique’ pour dénigrer quiconque met en cause leur évangile et leurs dogmes. Personnellement, je ne nie pas du tout un changement climatique mais je ne crois pas du tout à l’anthropocénisme. Je ne suis donc pas du tout climatosceptique mais anthroposcenissceptique. En second lieu, être anthropocénosseptique ne signifie absolument pas qu’on est ultranéolibéral, joyeux pollueur, etc.
                Pour le reste, sur mon compte, arrêtez de broder, please.


              • hunter hunter 12 septembre 2014 14:42

                Effectivement, je n’ai lu votre prose que jusqu’à la ligne où vous m’interpelliez en me demandant de vous fournir des preuves, et bla bla bla .....

                Donc pour être franc, oui je ne vous ai pratiquemment pas lu, car pour être franc, vos débats m’emmerdent !
                Je me fous de vos climatosceptiques (votre dernier message aussi, je l’ai lu en diagonale), si le changement est d’origine humaine ou extra-terrestre, et si paul ou jacques est d’accord avec l’une ou l’autre des propositions !

                Moi en ce qui me concerne : oui il y a changement, et oui l’humanité (surtout celle qui est avide de bagnoles, de smartphones, d’avions, de pesticides, d’engrais, etc, etc...) est responsable !

                Je ne mets nullement en cause leBburkinabais ni le quidam du Bengladesh, mais j’essaie de réfléchir simplement :la biosphère n’a jamais été concue ( traitez moi de catho si ça vous chante), pour absorber toutes sortes de molécules qui n’existent pas naturellement, c’est à dire créées par la biosphère elle-même) !

                Ces molécules ont été créées par une seule espèce, qui ravage tout, par avidité !

                Donc, je cesserai là la polémique ! Je répète :changement climatique observé et existant, et l’humanité qui se dit « civilisée et évoluée, développée » en est responsable !

                Et c’est l’bordel, et on va le payer et cher !

                Et basta cosi !

                Je vous laisse à vos polémiques, à vos chimères, à vos experts, vous pensez ce que vous voulez, vous êtes (encore) libre, et moi aussi je pense ce que je veux !

                Serviteur Monsieur

                H/


              • lermontov lermontov 12 septembre 2014 14:49

                @ Hunter

                Bon, je ne vous lis pas en diagonale, quant à moi.

                L’espèce qui ravage tout se ravage elle-même et ne peut en aucune façon l’empêcher. Cependant, je n’ai guère envie que ces mrsdames dans leur lent suicide m’imposent leur dictature ; parce que j’aime la liberté et qu’elle sert de toute façon à que dalle.


              • hunter hunter 12 septembre 2014 15:03

                Là je suis d’accord avec vous : moi non plus, je ne suis pas d’accord avec ces Messieurs Dames qui imposent leurs choix, et pour tout vous dire, je les emmerde bien profond, et surtout je me tiens prêt, car quand il sera temps, je n’hésiterai pas à les dégommer comme les nuisibles qu’ils sont !

                J’espère seulement pouvoir vivre cet instant de mon vivant, et d’avoir assez d’énergie pour leur balancer des bastos dans la gueule, en veux-tu en voila !

                Si vous êtes sur la même ligne, alors vous êtes un camarade de lutte et je vous souhaite bonne chance et longue vie !

                Finalement nous tomberons d’accord, et pardonnez-moi d’avoir été un peu vindicatif, mais il est vrai que tous ces débats stériles m’emmerdent !

                La seule vraie chose à savoir est la nature des ennemis, là où on peut les trouver, et saisir le temps et l’instant pour enfin s’en débarrasser !

                Car c’est une guerre ! Je ne suis pas sur de la gagner, mais je me battrai, avec honneur et courage, je ferai de mon mieux dans la limit de mes moyens (mais j’ai ce qu’il faut) !

                Serviteur Monsieur !

                H/


              • doctorix doctorix 12 septembre 2014 16:39

                Hunter, vous confondez deux choses : la pollution et le CO2.

                Le CO2 a été 20 fois plus abondant dans l’atmosphère qu’il ne l’est aujourd’hui : il n’est pas un polluant, mais un facteur de vie.
                La pollution n’est pas nécessairement liée au CO2.
                Donc si le CO2 n’est pour rien dans le réchauffement, foutons-lui la paix, et occupons nous de la pollution. Et si le réchauffement n’a rien à voir avec le CO2, on ne peut strictement rien faire contre, même dans le cas où il nous serait néfaste.
                On ne défend pas une bonne idée par un mensonge.
                Et puis, pourquoi ce réflexe de se toujours chercher des ennemis ? Nous n’avons d’ennemi que nous mêmes (et quelques oligarques).

              • JL JL 12 septembre 2014 13:40

                ’’Il revient à l’Europe d’assumer son rôle de premier marché mondial et d’imposer ses propres règles’’

                le nouveau commissaire en charge du climat et de l’énergie, Miguel Arias Cañete, est l’ancien ministre de l’Agriculture et de l’Environnement du gouvernement conservateur espagnol. Il a présidé jusqu’en 2012 une compagnie pétrolière, Compañía Mercantil Petrolífera Ducar S.L, domicilié dans un paradis fiscal et dont il est toujours actionnaire. Il est aussi critiqué par les écologistes espagnols pour avoir autorisé l’extraction de gaz de schiste et la fracturation hydraulique et pour avoir fait de l’Espagne « la porte d’entrée des OGM en Europe »

                Et pendant ce temps, des gurus en mal d’éditeurs s’emploient à nous vendre leur camelote en nous racontant que si tout va mal, c’est la faute des dirigeants élus au suffrage universel qui seraient psychopathes !!!


                • hunter hunter 12 septembre 2014 14:30

                  Ben JL, ce n’est pas que je veuille défendre les quelconques gourous que vous évoquez, mais disons que votre exemple est mal choisi : la commission européenne, n’est pas élue démocratiquement, donc ce salopard que vous évoquez là, il n’a pas fait l’objet d’un suffrage populaire, il a été nommé par ses pairs !

                  donc c’est vrai que le populo se fait allègrement manipuler pour les élections, qu’il ne discerne que rarement le vrai du faux (sinon il arrêterait de voter binaire, un coup ump un coup ps) mais dans ce cas, il n’est pas responsable, puisqu’il n’a pas le droit de choisir par un vote !

                  Mais notez quand même qu’une des caractériqtiques des psychopathes, c’est leur aptitude à la manipulation, du genre « votez pour moi, j’aime pas les riches », mais en fait il fallait entendre une proposition ayant subi une éllipse : « votez pour moi (les sans-dents), j’aime les riches (en fin de compte, et je vais vous la mettre bien profond) »

                   smiley

                  adishatz

                  H/


                  • JL JL 12 septembre 2014 15:16

                    @ Hunter,

                    ce salopard comme vous dites, il ne s’est pas nommé tout seul commissaire, hein ?

                    C’est le système qui l’a mis en place, tout comme Hollande, à la différence que les procédures ne sont pas les mêmes puisqu’il s’agit d’institutions distinctes.

                    Des salopards, oui, mais pas des pervers narcissiques : ou alors, monsieur toulemonde serait pervers narcissique, sauf que lui est un médiocre. Si tout le monde l’est, personne ne l’est. (*)

                    «  Si nous empêchons le pervers d’agir, il reste la pensée perverse. C’est quoi la pensée perverse ? Prenons la pensée analytique ; retournons là ; et nous voyons la pensée perverse ». Pour Racamier, la pensée perverse est le contraire de la pensée analytique.

                    Est-ce que c’est le système qui récompense la pensée perverse qu’il faut condamner, ou bien les hommes de paille qu’il utilise ? La réponse est évidemment dans la question. D’où mon commentaire sous l’autre article dont je suppose, nous parlons vous et moi ici.

                    (*) Contrairement à une idée répandue, les PN ne sont pas très intelligents et ne sauraient en aucune façon diriger les peuples si lesdits peuples n’étaient pas influencés négativement.

                    « La conscience des masses n’a besoin d’être influencée que dans un sens négatif ». (Orwell). C’est à ça que s’emploient les médias industriels.


                  • hunter hunter 12 septembre 2014 15:33

                    JL,

                    Oui, complètement d’accord avec vous ! on est raccord !

                    C’est vrai que ces gens sont l’émanation de ce système, et que c’est ce système qui doit être abattu, mais me vient une question : peut-on abattre un système en lui-même, sans en abattred’abord les incarnations humaines, tout en sachant que ces incarnations ont le système chevillé à leur nature, et que si le système tombe indépendamment d’elles, elles tenteront de le reconstituer, car elles sont programmées par lui et ne peuvent vivre que par lui ?

                    That is the question ? comme disait William !

                    Qu’en pensez-vous ?

                    Adishatz

                    H/


                    • JL JL 12 septembre 2014 15:41

                      @ Hunter,

                      c’est la question de la poule et l’œuf : qui a commencé ?

                      Kénavo


                    • Zip_N Zip_N 13 septembre 2014 10:48

                      Cette question de l’œuf ou la poule est aussi stupide que l’embrillon et l’homme, l’un ne va pas sans l’autre. Le paradoxe c’est que l’oeuf est venu bien avant la poule, il a été utilisé avant la poule. L’oeuf est donc plus ancien que la poule et c’est l’oeuf qui gagne à ce petit jeu d’ancienneté paradoxal.


                    • Zip_N Zip_N 13 septembre 2014 10:52

                      Cette question de l’œuf ou la poule est aussi stupide que l’embrillon et l’homme, l’un ne va pas sans l’autre. Le paradoxe c’est que l’oeuf est venu bien avant la poule, il a été utilisé avant la poule. L’oeuf est donc plus ancien que la poule et c’est l’oeuf qui gagne à ce petit jeu d’ancienneté paradoxal. JL, si vous voulez faire juste sans ajouter en plus un paradoxe de syntaxe il faudrait dire, qui a commencé ? l’oeuf de poule ou la poule ?


                    • JL JL 13 septembre 2014 12:33

                      Zio-N,

                      je vous souhaite un grand avenir à l’académie es sciences.

                       smiley


                    • Zip_N Zip_N 13 septembre 2014 19:23

                      JL, oui merci mais j’en suis pas la, et le votre d’ avenir (œuf et poule confondu) serait plutôt dans une comédie humoristique, pour faire rire. smiley le potentiel est la. Vous pouvez aussi le faire à pile ou face, utiliser vos maths pour avoir la réponse, pile l’œuf, et face la poule.


                    • Zip_N Zip_N 12 septembre 2014 20:27

                      Les conférences sur le changement climatique servent à s’apercevoir que cela bouge et obtenir les ’éléments, faire les calculs et les présenter au monde. Et ensuite quand il fera 52° fera qui pourra ou sauve qui peut, faute à pas de chance.


                      • Le421 Le421 12 septembre 2014 20:41

                        Le seul moment ou ça merdera, c’est quand la Côte d’Azur deviendra infréquentable parce que trop chaude et que la Bretagne se frottera les mains...
                        Pour le moment, tout va bien.
                        Vous savez qu’à 10m de l’iceberg, le Titanic résonnait des cris de joie et de la musique ??


                        • joletaxi 13 septembre 2014 12:59

                          En plus, ici nous avons des méga experts que les plus brillantes facs nous envient, comme joletaxi ou d’autres, qui vous disent que tout va bien, qu’il n’y a pas de problèmes de pollution, que la planète est infinie, donc on peut allègrement pratiquer le jeu préféré de l’humanité, le lapinisme, que les ressources sont inépuisables, que le pétrole est abiotique, et que bientôt on ira charcher du gaz et des métaux sur Titan, etc, etc.....

                          Bref ici, vous avez des fanatiques de la technoscience, qui va nous sauver c’est sur (on a vu ce qu’elle a fait, mais bon....), qui vont vous traiter de « soucoupiste », de conspirationniste, voir de « nazis à tendance islamiste », si jamais le grand Morice passe dans le coin......il accompagnera ça d’une floppée de grossièreté insultantes, car IL détient LA Vérité, et il n’est donc permis à PERSONNE de la contester !



                          puisque vous vous en prenez à moi,je vous défie de trouver un seul commentaire où je soutiens la théorie du pétrole abiotique, ou que l’on va chercher des ressources sur d’autres planètes(quoique cette possibilité me paraît plus vraisemblable que votre goulbigoulba.)

                          Concernant le lapinisme, vous aurez remarquer que le développement et la hausse du niveau de vie selon nos critères occidentaux(du moins avant que les illumanti verts prennent la parole) sont un frein puissant à la hausse de natalié, cela en devient même un problème qui inquiète.

                          et concernant les ressources y compris l’eau, elles n’ont de limite que notre capacité à en produire, elles sont en cela infinies du moins à l’aune de notre prospective

                          toutes les « alarmes » annoncées comme vérité par la faune des rigolos verts ont toutes été fausses ,on se souvient du grand homme qui buvait le dernier verre d’eau, et qui a trouvé des crétins pour le soutenir.

                          quant aux bénéficies des technosiences, je vous suggère de fermer votre PC, cela vous évitera de vous répandre en propos abscons ret limite insultants cette fois.


                          Nous parlons ici d’un pseudo problème soulevé par une clique de scientifiques, non pas de votre vision de ce que devrait être selon vos critères, la société, et vos propos laissent penser qu’au besoin, vous seriez pr^t, comme tout bon fasciste, à employer la force pour y arriver.

                          Je rema rque au passage, que comme tous les écolos, vous êtes un égocentrique, et que des milliards d’humains espèrent un jour connaître une vie qui a les mêmes facilités, la même qualité ,la même sécurité que nous, cela ne vous intéresse pas, justqe votre petit pré carré, et la possibilité de faire du ski à Paques(à ce propos, l’enneigement de l’hémisphère nord est très au dessus des myennes du siècles, mais peut-être pas devant votre prte, ce qui implique pour vous, que toute la société doit changer, des fois que cela pourrait remédier à ce problème effectivement crucial)

                          Maintenant, si on examine calmement, que l’on ôte ses lunettes prismatiques, vertes, on s’aperçoit qu’il ne se passre rien de particulier, et que le climat change, comme il le fait depuis toujours.

                          Je vais moi aussi mettre mes constations personnelles à titre de preuve irréfutable:ma petite plage préférée, où j’ai joué enfant, et où ma mère me dit elle aussi avoir joué, est toujours à la même place, alors ne changez rien pour moi, et méfiez=vous, à force de nous em.... avec vos fadaises, il se peut qu’un jour , ce soit cette majorité qui vous "casse la g... )



                          • legrind legrind 13 septembre 2014 17:12

                            Le GIEC c’est une secte non ? avec le gourou Jean Jouzel


                            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 13 septembre 2014 18:30

                              Ces conférences ne servent à rien, en tous les cas elles ne servent pas la cause théoriquement avancée ! Ces bla bla ne servent qu’à occuper ces pseudo-scientifiques accolés aux affaires politiciennes qui ont cette liberté de dire tout et n’importe quoi parce qu’ils excellent dans un domaine où rien ne peut être ni vérifié ni démontrer !

                              Suite aux échecs précédente cette matière suspecte, la conférence-couscous de Paris sera une véritable débâcle ! Ni les USA, ni la Chine, ni les pays africains ne tomberont dans le jeu de la France en manque de perspectives immédiates, à moyen et à long terme ! Ces conférences-diversion ne feront marcher personne !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès