Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Au Canada, Brigitte Bardot se prend pour un phoque

Au Canada, Brigitte Bardot se prend pour un phoque

L’industrie de la chasse aux phoques est, au Canada, un secteur économique mineur. C’est, toutefois, une économie qui est viable et la chasse aux phoques est scrupuleusement réglementée par un ministère fédéral, Pêches et Océans Canada.Brigitte Bardot, qui est au pays depuis hier est, quant à elle, vigoureusement opposée à cette industrie, qu’elle n’hésite pas à qualifier de « barbare », allant même jusqu’à lui donner l’accrochant titre d’écœurant génocide animalier.

Il est évident que voir un jeune blanchon se faire fracasser le crâne par un solide coup de gourdin n’est pas une image que l’on aime contempler, mais comme l’industrie de la chasse aux phoques est une pratique légale, on peut se demander qui a tort, et qui a raison...

Si on jette un œil sur les réalités de cette industrie, on peut se rendre compte que plusieurs arguments dans l’attaque de madame Bardot contre le gouvernement canadien sont quelque peu, sinon erronés, au moins déformés.

Premièrement, la chasse aux blanchons. Il est évident que tuer le blanchon est un acte passablement barbare, compte tenu de la manière dont cela est fait, si l’on se fie aux différentes photos qui nous sont présentées par l’entremise des différents médias et groupes de défense des animaux. Pourtant, ce qu’il faut savoir, c’est que la chasse aux blanchons, ou aux petits de toutes autres espèces de phoques au Canada, est interdite depuis près de vingt ans. De plus, il est interdit de chasser le phoque dans des aires de reproduction et de mise bas. Comme pour tout autre animal, il faut suivre un cycle strict de reproduction, pour en garder un nombre maximal viable.

Il y a également, dans les critiques les plus virulentes de madame Bardot, la question d’une industrie inutile, qui, dit-elle, salit la réputation du Canada. Un point soutenu même par [monsieur Fab Four lui-même->http://www.dfo-mpo.gc.ca/seal-phoque/myth_f.htm], qui y est allé d’un petit voyage sur la banquise pour visiter un de ces plutôt mignons blanchons, et qui soulignait du même coup le déshonneur que cette chasse amène à cette grande nation qu’est le Canada.

Cette industrie présente toutefois, qu’on le veuille ou non, son lot d’utilités. Plusieurs familles de l’Est du Canada vivent de cette industrie dans les mois d’hiver qui se font plus arides pour la pêche et, par conséquent, pour le portefeuille. Cette chasse, qui est contrôlée, a été l’une des plus profitables en 2005 et procure donc un revenu stable à plusieurs personnes au pays.

Que conclure dans toute cette histoire ?

Que l’aspect physique du phoque l’aide grandement dans le soutien qu’il reçoit ? Personne ne s’acharne, comme madame Bardot le fait pour les phoques, sur les producteurs de porcs, de veaux ou de poulets, animaux qui subissent une mort atroce, et une vie en usine qui l’est encore plus. Il faut y voir une certaine relation, car si le phoque avait ressemblé à [quelconque hideux animal->http://www.inouille.com/article.php3?id_article=349], il est peu probable que Paul et Brigitte auraient dépensé un sou pour aller les sauver sur la banquise.

Et il faut choisir ses batailles. Car, bien qu’il existe toujours quelques hors-la-loi dans toute activité où l’homme sévit, il faut prendre en perspective l’énergie dépensée pour sauver une vie, animale de surcroît. Un génocide animalier, et qui à la lumière des différentes informations officielles sur le sujet n’en est visiblement pas un, mérite-t-il toute cette énergie, alors que la cendre de nombreux génocides humains est encore chaude, et que la famine qui gruge le monde n’est pas à la veille de se résorber ?

La question mérite d’être posée.


Moyenne des avis sur cet article :  2.55/5   (147 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • Scipion (---.---.90.179) 27 mars 2006 12:47

    Etant donné que BB est contre les massacres de l’Aït el-Kebir parce qu’elle est islamophobe, on peut en déduire que son combat contre le massacre des bébés phoques se « justifient » par son racisme anti-Inuït !

    Et toc !

    P.S. - L’écologiste Franz Weber, qui partage le même combat, affirme que l’actrice ne pourra pas se rendre au Canada parce qu’elle ne se déplace plus qu’avec des béquilles. Il y a donc un menteur entre Weber et la source de l’info envoyée pas J.-F. Wauthier...


    • loren (---.---.218.193) 27 mars 2006 13:31

      Que de « raisonnements » étonnants !

      La chasse aux blanchons est interdite depuis près de vingt ans, DONC elle n’existe pas ?

      D’autres animaux sont tués, il n’y aurait DONC pas lieu de s’alarmer pour les phoques ?

      Cette industrie présente son lot d’utilités : plusieurs familles de l’Est du Canada en vivent ... comme beaucoup de familles vivaient des pires ignominies de l’histoire (esclavage, nazisme, etc)

      Et la même logique à deux balles émane du commentaire : BB est contre les massacres de l’Aït el-Kebir ET islamophobe, DONC BB est contre les massacres de l’Aït el-Kebir PARCE QU’elle est islamophobe.


      • Jojo (---.---.158.64) 27 mars 2006 14:04

        Comparer la chasse aux phoques au nazisme c’est banaliser la Shoa et celà reflète un esprit pour le moins embrouillé.

        Un peu de décence.


      • loren (---.---.218.193) 27 mars 2006 14:54

        Je ne compare absolument pas la chasse aux phoques au nazisme, je montre où peut mener un raisonnement vicieux.

        Sans doute faut-il savoir lire pour voir la différence ...


      • Jojo (---.---.158.64) 27 mars 2006 14:57

        « Cette industrie présente son lot d’utilités : plusieurs familles de l’Est du Canada en vivent ... comme beaucoup de familles vivaient des pires ignominies de l’histoire (esclavage, nazisme, etc) »

        COMME...

        C’est pas une comparaison ça ?

        LOL

        Faut apprendre à écrire pour être compris.


      • Alain (---.---.241.162) 29 mars 2006 17:46

        Il est évident que la chasse aux phoques est « l’une des pires ignominie de l’histoire ».

        Je pense qu’on devrait demander une intervention de l’ONU et l’envoi d’un contingent de force de maintien de la paix, disons 100 000 soldats, pas plus, pour seulement quelques années. Évidemment, ils pourraient tirer à vue sur les chasseurs, question de légitime défense.

        Alain


      • ludwig (---.---.133.20) 29 mars 2006 19:03

        Loren, c’est bizarre, en lisant ton message, je me suis dit que la liberté d’expression était peut-être un privilège qu’on devrait limiter...


      • ilios (---.---.217.32) 19 avril 2006 13:20

        Ludwig, vous avez réussi à me faire rire, votre humour est salvateur !
        Dommage que je ne sache pas où vous joindre, je vais construire un site et un forum pour la défense des animaux, je vous aurais invité !


      • Ilios (---.---.217.32) 27 mars 2006 14:08

        Mais au fond, il serait peut-être plus convenable de laisser abattre sauvagement des phoques parce qu’ils sont attendrissants et que de ce fait c’est amoral de les défendre alors que, « peut-être » nous laisserions mourir des animaux à l’anatomie plus ingrate... Je dis nous, vous l’aurez compris parce que je suis une activiste contre la chasse aux phoques et que je la trouve particulièrement monstrueuse. Vous niez tout en bloc, il n’y a donc que des falcificateurs chez les défenseurs des animaux, les vidéos, les bandes sonores, les photos... Tout est truqué ? mais dites-moi, ça leur rapporte quoi ? Combien ? Ou alors c’est par pur machiavélisme ? Ou bien ils sont totalement idiots ces gens qui se vouent à cette cause en montant de toutes pièces des preuves sans fondements ou vieilles de plusieurs années. Non, je ne suis pas folle, je n’aime que la vérité et depuis Samedi, je suis malade à vomir et je ne pense plus qu’à ces phoques... Mon coeur est avec eux, sur la banquise.


        • JBP (---.---.252.32) 27 mars 2006 14:17

          Cet article reflète une vision très personnelle des faits, et visiblement un à priori très négatif des actions de Mme Bardot. En tous cas, rien de très objectif ici :

          1) « mais comme l’industrie de la chasse aux phoques est une pratique légale, on peut se demander qui a tort, et qui a raison... » Le fait que la loi réglemente la chasse n’est pas la caution que cette action soit « normale » ou acceptable. L’état français n’a t’il pas voté le CPE ? Puisque le CPE est légal, pourquoi les gens défilent-ils dans la rue ?

          2)« Cette chasse, qui est contrôlée, a été l’une des plus profitables en 2005 et procure donc un revenu stable à plusieurs personnes au pays. » Plusieurs personnes ? Soit. Légalisons l’héroïne. Je suis sûr que « quelques dizaines de milliers » de personnes y trouveront des revenus suffisant pour justifier sa légalisation.

          3) « Personne ne s’acharne, comme madame Bardot le fait pour les phoques, sur les producteurs de porcs, de veaux ou de poulets, animaux qui subissent une mort atroce » C’est faux et incomplet. De nombreuses personnes s’acharnent contre l’industrialisation de l’élevage. Et s’acharner est peut-être un mot un peu fort pour qualifier les actions de BB sur ce sujet. Vous en entendez parler le reste de l’année ? De plus, c’est incomplet, car les veaux, poulets ou autres porcs ne sont pas tués uniquement pour fabriquer des manteaux, ce ne sont pas des animaux sauvages, et ils ne sont pas tués à coup de gourdin.

          4) « ...alors que la cendre de nombreux génocides humains est encore chaude, et que la famine qui gruge le monde n’est pas à la veille de se résorber ? » Faut-il arrêter de se battre pour des causes qu’on trouve justes, sous prétexte que d’autres plus graves existent ? Alors arrêtons de s’en faire pour le CPE, pour le SIDA, pour les SDF, pour le cancer, pour le prix de l’essence, puisqu’il y a des causes plus graves !

          Peut-être que s’il s’était agi d’Adriana Karembeu, le parti pris aurait été différent.


          • Nicolas (---.---.82.172) 27 mars 2006 14:52

            Autant j’aurais tendance à faire confiance au gouvernement canadien pour encadrer cette chasse de sorte qu’elle ne mette pas en danger la survie de l’espèce.

            Autant je serais toujours contre cette chasse tant qu’elle sera réalisée de manière barbare. Et pas parce qu’un phoque a une belle bouille (ce qui faut pas entendre).


            • (---.---.54.137) 27 mars 2006 16:53

              La prise en compte de la souffrance de tous les êtres sensibles (animaux, humains...) est le fait de sociétés évoluées.

              Dans le monde à chaque minute, on massacre des enfants et leurs parents, et on massacre aussi des petits de chats, de chiens, de renard, de phoques (point commun : mammifères comme nous) sans parler de tous les autres animaux qu’on ne chasse plus uniquement pour notre survie. Ces petits crèvent pour couvrir le dos de jolies dames bourgeoises.

              La viande de boeuf et de porc ont un rendement hyper-faible (des kilos de végétaux pour un seul kilo de viande) mais la culture est telle que l’on continuera à manquer ici et là de protéines végétales pour engraisser des animaux, alors que des populatons entières n’ont pas d’alimentation en céréales et végétaux protéiques.

              Au fait, votre article est à chier.


              • Brisefer (---.---.54.137) 27 mars 2006 16:55

                J’ai oublié de signer mon commentaire


              • Jojo (---.---.193.6) 27 mars 2006 17:30

                Les veaux, vaches, moutons, chèvres...mangent l’herbe d’ICI, dans des prés souvent impropres à la culture.

                Ceux qui meurent de faim, celà est plus du à des guerres pitoyables qu’à un problème de production de base.

                Refusons plutôt les haricots verts dy Kenya...


              • Jean-Philippe Wauthier (---.---.140.249) 27 mars 2006 16:55

                Dans un excellent article dernièrement paru dans le journal Le Devoir, sous la plume de Louis-Gilles Francoeur, l’histoire de la chasse aux phoques est décortiquée dans tous les sens. Le problème environnemental avancé par madame Bardot, en ce qui a trait à la chasse aux phoques, fait abstraction de beaucoup de données mises de côté par l’activiste. Sans besoin de dire qu’il est aberrant de soutenir au même niveau l’état du troupeau de phoque et celui des grandes problématiques environnementales, le nombre de ce troupeau, estimé aujourd’hui à plus de 5,8 millions, est loin d’être en souffrance. De plus, cette surpopulation devient un problème de prédateurs compte tenu de la toujours amincissante quantité de morue dans nos océans.

                Monsieur Francoeur nous rappelle avec justesse que cette saga du phoque a débuté dans les années 60, alors qu’un activiste journaliste québécois avait réalisé un film où, il avait été prouvé par une commission parlementaire, il avait soudoyé un non chasseur pour un peu d’alcool et un peu d’argent, afin qu.il puisse le filmer entrain d’écorcher un phoque encore vivant. Depuis, l’action n’a jamais cessé.

                Mais la vérité sur la chasse aux phoques, que plusieurs n’ont pas envie d’entendre, est que la chasse aux phoques, aussi déshumanisée que madame Bardot veut bien le dire, demeure une pêche réglementée et commercialement viable. La façon dont les phoques sont tués, à grands coups de gourdins, est cruelle, j’en conviens, mais c’est la façon la plus rapide, et c’est prouvé, de tuer l’animal.

                Je vous laisserai sur ce paragraphe du texte de monsieur Francoeur, qui en dit passablement long sur le sujet et l’importance qu’il faut y accorder :

                « Le discours de Brigitte Bardot ne contenait hier aucun fait permettant de penser que le troupeau de phoques du Groenland souffre de la moindre menace d’extinction. Elle a plutôt utilisé des termes comme activité « déshumanisée », « pratique barbare » et a même qualifié de « meurtre » l’abattage des bêtes. D’ailleurs, l’affiche derrière elle mettait sur le même pied le meurtre d’un bébé humain et celui d’un bébé phoque ! Ce sont là des termes moraux, typiques de la pensée animaliste, une pensée qui repose sur la croyance que les animaux ont une « âme », une anima en latin, ce qui leur conférerait des droits, curieusement non contrebalancés de responsabilités, comme le veut la plus élémentaire définition philosophique ou morale. Cette approche n’a aucun lien, malgré la confusion entretenue par les médias et les chasseurs des Îles, pour qui tout adversaire de la chasse est « un Greenpeace », avec la pensée écologiste et la science de l’écologie, qui repose sur les principes d’équilibre entre les espèces, sur des phénomènes de coopération et de compétition interespèces et intraespèces. »


                • Gol (---.---.37.163) 27 mars 2006 17:09

                  BB est à la fois très partiale et sectaire dans ses combats.

                  L’impression qu’elle [me] laisse c’est que les animaux étant incapables du « mal », ils sont donc meilleurs que les hommes et ont donc droit à toutes ses attentions ; enfin tant qu’elle n’est pas « directement » concernée. Il y a quelles années, un âne confié à sa garde a connu une triste mésaventure...

                  En bref BB ç’a toujours été les « jambes » sans la « tête » et avec le passage des ans... Il faut lire son fabuleux(sic) livre « Un cri dans le Silence ». Édifiant...


                  • machinchose (---.---.129.40) 27 mars 2006 17:36

                    ne serait ce que pour la photo qui prétend soutenir son combat et son atroce antropomorphisme Brigitte Bardot est à gerber. Elle est complètement réac politiquement très douteuse et maintenant cette manière de jouer d’une pseudo égalité entre l’humain et l’animal (qui n’a rien à voir avec le concept de « société évoluée » mais plutôt avec le concept de société déconnectée du réel) est moralement inacceptable.


                    • jose (---.---.21.118) 27 mars 2006 17:38

                      Beaucoup de gens soutiennent le combat contre la chasse aux BB-phoques, méthode de chasse qui est effectivement assez hideuse, n’en déplaise à l’auteur de l’article.

                      C’est clair que Brigitte bardot pourrait aussi dénoncer les autres chasses, mais chacun sa spécialité : d’autres mettent le focus sur la chasse à la Palombe par exemple, ou encore la chasse à la Baleine.

                      Se prendraient-ils pour autant pour des oiseaux ou des Baleines comme l’insinue l’auteur ?

                      Pas évident, il faut avoir un esprit un peu torturé pour faire ce genre de liens.

                      Dans le même ordre d’idée, on peut s’opposer à la guerre en Irak sans pour autant se prendre pour des Irakiens, mais tout simplement aprce que l’on trouve tout cela déplacé au 21e siècle.

                      Bref, l’indignation est une réaction tout-à-fait humaine et généralement plutôt saine, contrairement à ce que laisse à penser l’auteur de l’article.


                      • nacer (---.---.226.39) 27 mars 2006 18:17

                        Un peu de décence.

                        au moment ou j’ecris cet article des humains meurent par centaines, pas a cause des maladis mais a cause de la barbarie de d’autres humains comme eux !!hélas c devenus une fatalité pous les plus faible de mourire ??


                        • cousin (---.---.34.171) 27 mars 2006 18:41

                          Certains semblent vivants mais en fait sont morts ils n’ont plus d’âme, ils ont une pierre à la place du coeur, un ordinateur comme conscience, c’est à dire rien. Massacres d’humains, d’animaux, ils s’en fichent, cela les laisse insensibles. Quelle différence entre un animal et un homme ?

                          « La barbarie est accessible à quiconque : il suffit d’y prendre goût »

                          Emil Michel Cioran

                          http://cousin.pascal1.free.fr/index2.html


                          • Roland (---.---.64.72) 1er avril 2006 14:49

                            « La barbarie est accessible à quiconque : il suffit d’y prendre goût » (CIORAN)

                            Que voilà une citation profonde et vraie !! et que l’histoire a plus d’une fois prouvée, n’est-ce pas ?, à la grande surprise généralement de ceux qui n’est sont pas conscient, aussi il est de la plus grande importance de ne pas la perdre de vue.

                            et ont raison ceux qui pensent que tout se tient dans l’âme humaine et que les atrocités commisent sur les animaux et celles commisent sur les hommes ne sont pas sans rapport :http://www.veganimal.info/article.php3?id_article=484

                            Et on n’étudie pas assez l’histoire, beaucoup de choses sont à redécouvrir, par exemple le livre de Sven Lindqvist (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sven_Lindqvist Sven Lindqvist - Wikipédia) « exterminez toutes ces brutes » est hautement instructif.


                          • machinchose (---.---.129.40) 27 mars 2006 19:03

                            je suis sidéré par les amalgames qui sont énoncés ici. Si l’on refuse l’absolutisme stupide d’une BB on est forcement barbare ??? BB est autrement plus barbare qu’un inuit quand elle eructe sa haine des hommes ! alors un peu de décence à vous. Cette femme qui se sentait si proche du FN il n’y a pas longtemps, qui mélange tout n’a aucun sens des priorités et défend n’importe quoi n’importe comment. et comparer un irakien avec une palombe c’est assez minable.


                            • Aedan (---.---.9.70) 27 mars 2006 19:03

                              « Un peu de décence. » >>qu’est ce que ça signifit ?

                              Rendons nous à l’évidence, chaque seconde des milliers d’être vivants meurent dans des conditions plus ou moins atroces pour des raisons plus ou moins importantes. Si nous avons la possibilité nous, humain, d’arrêter un massacre parce qu’il est inutile et/ou atroce, et bien nous avons le devoir de le faire.

                              Faire le lien entre bardot et son appartenance au FN dans le contexte de la chasse aux phoques est stupide, déplacé et indécent, parce que ça n’a rien à voir ! Comme si quelqu’un vous disait que François mitterand aimait les tulipes et que vous lui repondiez « mais c’est un ancien collabo ! ».

                              Pour ce qui est des animaux, les traiter comme des choses inanimés est totalement ignoble, sous prétexte que l’humain est le plus intelligent il peut torturer autant qu’il veut...mais des animaux seulement.

                              C’est cette attitude qui mène notre planète vers le sucuide, alors honte à ceux qui la partage.


                              • machinchose (---.---.129.40) 27 mars 2006 19:30

                                OU AVEZ VOUS VU QUE JE SUIS POUR LA TORTURE SUR LES ANIMAUX ??? je dis seulement que de la part de quelqu’un qui a un tel mépris de l’homme son combat pour les animaux outre le fait qu’il est fait de manière stupide et qu’il use de moyens plus que douteux moralement est pour le moins sujet à caution quand à ses fondements moraux.


                                • ilios (---.---.217.32) 28 mars 2006 11:18

                                  « je dis seulement que de la part de quelqu’un qui a un tel mépris de l’homme (...) »

                                  Pourriez-vous sauver, ou tenter de le faire, autant d’animaux de l’emprise de l’Homme et avoir encore du respect pour lui ? Je me suis fait violence pour regarder les images de cette barbarie que vous appelez chasse aux phoques, et je n’ai plus beaucoup de considération pour l’espèce humaine, celle qui est capable d’accomplir de tels actes tout autant que celle qui peut les cautionner et celle qui les défend. Je veux bien entendre cette sorte de critique, à condition que la personne qui la formule soit capable d’aller sur place de voir, d’entendre des animaux hurler de douleur, comme c’est le cas dans les laboratoires, à moins qu’on ne leur sectionne les cordes vocales, ce qui existe aussi... C’est épuisant d’entendre ces hurlements pendant qu’on fait des expériences sur ces petits corps tuméfiés... Vous avez vu leur regard ?


                                • louloutte (---.---.164.217) 30 mars 2006 03:25

                                  heu...on est rendu ou là ??? c’est quoi le rapport avec les laboratoires et la chasse aux phoques !

                                  pis pour les p’tits blanchons...ben ! bonne nouvelle !! ça fait plusieurs années que c’est interdit...INTERDIT..désolée je ne peux pas écrire plus gros...s’pice di « phoqué » mdr !...tu la pogne tu ? fuké... phoqué...

                                  LouLoutte


                                • louloutte (---.---.164.217) 30 mars 2006 03:29

                                  heu...on est rendu ou là ??? c’est quoi le rapport avec les laboratoires et la chasse aux phoques !

                                  pis pour les p’tits blanchons...ben ! bonne nouvelle !! ça fait plusieurs années que c’est interdit...INTERDIT..désolée je ne peux pas écrire plus gros...s’pice di « phoqué » mdr !...tu la pogne tu ? fuké... phoqué...

                                  LouLoutte


                                • ilios (---.---.217.32) 2 avril 2006 04:21

                                  Chère LouLoutte,
                                  Il faut lire, je répondais à Machinchose qui écrivait :
                                  - « je dis seulement que de la part de quelqu’un qui a un tel mépris de l’homme son combat pour les animaux outre le fait qu’il est fait de manière stupide et qu’il use de moyens plus que douteux moralement est pour le moins sujet à caution quand à ses fondements moraux. »
                                  Alors j’ai argumenté avec ce qui est irréfutable, c’est à dire l’endurcissement de la sensibilité humaine confrontée à l’horreur. Horreur de la souffrance infligée par ses semblables à l’animal.
                                  Quant à l’interdiction de tuer un blanchon, vous me feriez rire si le sujet n’était pas si dramatique.
                                  Un blanchon c’est un bébé phoque de 10 jours. Les chasseurs sont autorisés à tuer les bébés phoques de 3 semaines... A vos yeux, ce ne sont plus des bébés ??
                                  Et qui vous certifie que les chasseurs n’enfreignent pas la loi ?
                                  Y a-t-il un garde derrière chaque chasseur, ou seulement sur le terrain de chasse ?
                                  Quant à votre vulgarité, elle en dit plus long sur vous que les commentaires stupides de votre message.


                                • toytoy (---.---.144.116) 27 mars 2006 19:55

                                  Pour information, les autorités canadiennes ont réalisé pas mal d’études pour voir les méthodes les plus humaines pour tuer les phoques, et ceci a fait l’objet de beaucoup de débats au Canada il y a quelques années : la méthode utilisée en ce moment issue de cette réflexion est très réglementée et encadrée. En outre, en ce moment les phoques sont en surpopulation et menacent les stocks de morues : il faut donc réguler leur population. Enfin, au lieu d’emme... les canadiens, il faut peut- être déjà balayer devant notre porte avec par exemple les conditions de transport des bêtes destinées à l’abattoir, les conditions d’abattage proprement dites au niveau de certains abattoirs,etc Après, quant aux sympathies de BB avec le FN, c’est quelque chose qui ne regarde qu’elle et sa conscience, et je ne vois pas en quoi cela pervertirait le combat qu’elle mène depuis plusieurs décennies en faveur des animaux et qui est louable, malgré mon désaccord actuel avec elle concernant les phoques.


                                  • machinchose (---.---.129.40) 27 mars 2006 21:03

                                    ses sympathies sont révélatrices. SI on parle de quelqu’un on est en droit de s’interesser à ce que l’on en connait pour apporter un éclairage sur une action. En l’espèce sa haine de l’humain est problématique dans son rapport aux animaux ! c’est un peu facile de se débarasser de ce qui dérange comme ça.


                                  • ilios (---.---.217.32) 28 mars 2006 11:29

                                    « Il faut donc réguler leur population » Et l’homme le grand bienfaiteur de la planète dans son rôle préféré « Le Créateur » Nous n’avons plus lieu de nous inquiéter, la terre est en de bonnes mains.

                                    Ce n’est pas parce qu’on s’oppose à la chasse aux phoques qu’on ne peut pas être actif sur d’autres terrains, je balaye chaque jour devant « notre » porte, et je sais que c’est mon travail de Sisyphe, mourir avec le balai à stupidité humaine à la main.


                                  • jose (---.---.21.118) 27 mars 2006 20:37

                                    Extrait de Machinchose : « et comparer un irakien avec une palombe c’est assez minable. »

                                    Ce qui est assez minable, c’est que la vie d’un Iakien n’aie guère plus de valeur que celle d’une Palombe ou d’un BB-phoque...


                                    • helloyoo (---.---.176.83) 27 mars 2006 21:16

                                      L’article d’origine est le parangon du parti pris, certes, et l’argumentation sans tenue. Ou alors peut-on mettre en avant la survie des pauvres baleiniers japonais qui prétendent faire oeuvre scientifique en dépeuplant les océans des quelques cétacés survivants que l’on retrouve en pièces détachées sur les marchés de Tokyo (à coté de nombreux Dauphins, oui je sais le Dauphin est trop sympathique pour servir d’exemple), celle des pauvres pêcheurs de morue que les vilains phoques empèchent de finir leur destruction des ressources halieutiques en prétendant se nourrir des mêmes poissons (entre autres), ou encore louer le massacre des derniers éléphants par les braconniers affamés en Afrique puisque c’est...pour le fric, ou tous les chinois massacrant tous les animaux sans distinction, avec une cruauté qui n’a d’égal que leur stupidité, pour s’en repaitre à tous prix, surpopulation aidant. L’argument économique ne tient pas. C’est de la bêtise à très court terme,de celle qui nous a menés où nous sommes aujourd’hui, il s’agit de changer de mode de vie, de culture et de relation à la nature, ce monde vivant et fini que nous traitons comme s’il était sans limite. Les phoques se reproduisent mais comme tous les animaux s’autorégulent en cas de disette, pas les humains. Nous ne sommes plus à l’âge des cavernes où une peau de bête était un vêtement de survie, et où la chasse signifiait un apport indispensable autant que disponible de protéines. Alors que BB ou Pamela Anderson prêtent leur célébrité aux animaux ne me dérange pas,mais que l’on argumente de façon oiseuse comme au moyen âge sans voir plus loin que le bout du baton qui ira se fracasser sur le crane d’un phoque pour que sa peau finisse en pantoufle ou en porte clef, ça oui. Allez voir le site de P.E.T.A.(adresse ci dessous), entre autres, et voyez que le sort fait A TOUS les animaux est loin de prouver une quelconque évolution humaine. I phoque les tueurs de Fuck http://www.peta.org/


                                      • Nico59 (---.---.194.176) 27 mars 2006 22:05

                                        Voilà bien un bel exemple de malhonnêteté intellectuelle.

                                        Sous prétexte que BB n’est pas quelqu’un de très sympathique, la cause qu’elle défend serait donc mauvaise.

                                        Je n’ai aucune sympathie pour MMe BARDOT, mais j’en ai encore moins pour ceux qui se satisfont d’un massacre organisé d’animaux sans défense sous le prétexte fallacieux qu’il se passe des choses plus graves ailleurs. Que voilà de beaux donneurs de leçons.

                                        S’il y a surnombre de phoques, il y a moyen d’en éliminer un grand nombre de façon « normale » et moins barbare. Là n’est absolument pas le problème, bien évidemment.

                                        Je ne suis pas végétarien et je n’ai rien contre la chasse, la vraie, celle qui laisse une chance à l’animal et qui ne le tue pas d’une manière aussi hideuse. Je me demande juste comment un être humain peut prendre une masse, courir derrière un animal défavorisé par son anatomie, et une fois l’ayant rejoint, lui fracasser tranquillement le crâne. Comment peut-on faire cela ??? Tout simplement en faisant perdurer une barbarie ancestrale comme il en existe d’autres qui sont plus communément appelées à travers le monde « traditions locales ». Quand en plus ça peut rapporter de l’argent, alors pourquoi se gêner ?

                                        Je n’ai pas de mots pour dire le mépris dans lequel je tiens ces personnes, elles me donnent des envies de meurtre, ce qui n’est pas le moindre de leurs méfaits.

                                        J’en ai autant, et même plus encore, pour ceux qui tentent lamentablement de justifier de telles pratiques, essayant pitoyablement de se draper dans une vertu qui leur fait irrémédiablement défaut.

                                        Alors non, M. WAUTHIER, votre question, à savoir « doit-on faire prévaloir les massacres d’animaux sur ceux des hommes » n’a aucun mérite à être posée. Elle ne fait que traduire votre malhonnêteté intellectuelle.

                                        Allez savoir pourquoi, mais souvent chez les personnes qui ont des accès de violence incontrôlée ou qui sont des meurtriers récidivistes, on en trouve beaucoup qui ont martyrisé des animaux dans leur enfance (ça n’a rien à voir, dites-vous ?).


                                        • Fan de Bardot (---.---.75.212) 27 mars 2006 23:01

                                          Elle a raison Brigitte de défendre la cause des Phoques, quel bande de connard ces canadiens, j’ai vu les images à la télévision et personnellement, je révais de pouvoir rentrer dans la télé pour lui fracasser la gueule à ce barbare. C’est un veritable massacre. Et qu’est ce qu’on en fait des phoques, des manteaux pour les pouffiasses parisiennes.


                                          • Cupiflo (---.---.241.163) 28 mars 2006 00:24

                                            Ce qui est le plus choquant dans cette chasse c’est qu’elle est totalement inutile et n’a pour but unique que de remplir les poches de quelques industriels ou autres actionnaires qui si il le pouvait les tuerait jusqu’au dernier. L’ours blanc est extrèmement menacé au Canada du fait du réchauffement climatique et de la fonte de la banquise où il y chasse le phoque. De nombreuses espèces ont déjà disparus de la surface de la planète par ce genre de barbarie (grand Pingouin, Dodo...) . Ca m’exaspère d’entendre parler de logique économique et de commerce pour un massacre d’animaux sauvages. Ne trouvez vous pas révoltant que l’on organise aux Etats Unis des concours de tirs aux pigeon sur des oiseaux vivants et que l’on jette ensuite à la poubelle ? Que l’on torture à mort des taureaux dans des arènes ? Tuer pour le plaisir est indigne d’un être humain. Même dans le monde animal ce comportement n’existe pas. C’est avec ce genre de raisonnement que l’on constate la plus rapide disparition d’espèces que la Terre ait connu (même la disporation des dinosaures).

                                            - C’est avec ce genre de raisonnement que l’Alaska va se faire perforer.

                                            - C’est avec ce genre de raisonnement que les japonnais tue un millier de baleines par an.

                                            - C’est avec ce genre de raisonnement que les stocks de poisson de tous les océans sont en grandes chutes.

                                            - C’est avec ce genre de raisonnement que l’homme courre à sa perte en sciant la branche sur laquelle il est assis.


                                            • Vincent (---.---.224.192) 28 mars 2006 01:56

                                              Ces Canadiens... lo pa compri. C’est du glamour ! Le bon gout : choisir de proteger les blanchons plutot que les dindes. En France c’est vital. Je continue la lutte pour les mignons lapins :


                                              • ilios (---.---.217.32) 28 mars 2006 11:42

                                                Evidemment, avec vous, le cas est désespéré... Aucun intérêt votre page Web, mais vraiment aucun !


                                              • Danisnoop (---.---.87.162) 28 mars 2006 02:04

                                                « quel bande de connard ces canadiens, j’ai vu les images à la télévision et personnellement, je révais de pouvoir rentrer dans la télé pour lui fracasser la gueule à ce barbare »

                                                Quelle bande de connards qui ça ?

                                                a mon avis les « connards » sont ceux qui regardent trop la télévision.... et ils sont certainement plus nombreux que ces millions de « canadiens » sur lesquels vous lancez l’anathème alors qu’ils n’ont rien demandé à personne et ne sont pas plus chasseurs de BB-phoques que vous ou moi....

                                                hihi


                                                • Thirqual (---.---.135.202) 28 mars 2006 04:15

                                                  Je commencepar dire que je suis contre la chasse aux phoques pour produire des manteaux, et contre le port de fourrures prises sur des animaux qui ne servent qu’a ca.

                                                  Par contre.

                                                  J’admire l’honnetete intellectuelle qui vise a comparer une chasse sur une population de millions d’indidus, discutee et soumise a des reglementations depuis pres de 40 ans et les campagnes de chasse aux especes en voie de disparition. C’est d’un ridicule acheve. Voila comment on decridibilise un combat, bravo d’avoir rate l’occasion de vous taire.

                                                  L’amalgamme avec le rechauffement planetaire et l’irresponsabilite ambiante, c’est aussi tres brillant. On va meme pouvoir dire que c’est lie a l’exploitation des ables bitumineux au canada.

                                                  Et la qunand on se penche sur les etudes des ecologues (pas des ecologistes, hein, je parle de scientifiques pas de gens ayant une opinion, meme si trouver un ecologue pas ecologiste c’est impossible), la population de phoques n’est plus controlee par des predateurs (tiens les ours), mais par le manque de bouffe, a savoir de poissons qui sont aussi manges par les canadiens (entre autres). Du coup, reguler la population des phoques c’est loin d’etre stupide. Et ceux qui sont exaperes par ce raisonnement qui concerne ces pauvres animaux sauvages, ben tant pis pour eux.

                                                  Tiensm et le dodo a ete tue par les rats et les cochons parce que moins adapte qu’eux quand ceux ci ont ete emmenes sur les iles pour nourrir les marins, pas seulement par la chasse. Si on ose, on peut comparer avec la disparition des marsupiaux en amerique du sud quand celle ci c’est jointe a l’amerique du nord. Ca va d’autant plus vite que le territoire est petit d’ailleurs.

                                                  Ce qui est fantastique avec les phoques pour les activistes, c’est la combinaison de cet aspect mignon et de la ’meilleure methode de chasse’. Longue vie a bibi phoque et a flipper, en passant. Pour la methode de chasse, par rapport aux chocs electriques pour faire tomber les plumes, a la station debout tete dans la mangeoire toute sa vie, ou sur la superficie d’une feuille A4 pour les pondeuses, a la prise d’un kilo par jour pendant 90 jours a grands coups d’hormones pour les veaux, je vois pas de quoi on se plaint.

                                                  Ah oui c’est moche et barbare un grand coup de massue sur la tete, c’est pas comme une machine frappant la nuque en ratant bien souvent son coup, mais au moins, pas d’implication personnelle, pas cameras non plus, rien, rien, c’est propre, c’est tout beau, et hop c’est dans l’assiette.

                                                  Enifn, je note que certaines personnes n’ont jamais vu un chat jouer avec une souris, prendre un vicieux plaisir a la frapper sans les griffes, pour qu’elle reste vivante, a la courser quand elle se secoue encore un peu, avant de la tuer. Ah oui mais c’est un animal domestique, donc forcement corrompu par l’homme. Ben tiens. C’est pour ca qu’on voit la meme chose chez la plupart des fauves, ce jeu avec les proies, chez les jeunes loups, et j’en passe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès