Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Au volant, gare aux Rats d’art

Au volant, gare aux Rats d’art

Vendredi 15 Janvier 2010 / autonews.fr

"Les chiffres officiels de la mortalité routière en France en 2009, ont, pour la 8ème année consécutive, baissé. Des statistiques qui alimentent à nouveau le moulin de la répression avec, pour 2010, 530 nouveaux radars attendus sur notre territoire."

le 10/02/2011 / lalsace.fr

"Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a détaillé jeudi un plan pour renforcer la sécurité routière, axé sur 1.000 radars de plus d'ici à 2012 et la généralisation du PV électronique, après une forte hausse de la mortalité sur les routes en janvier."

 

Donc, si je sais bien lire quand le nombre de morts sur les routes baisse, c'est dû à la hausse du nombre de radars, et donc on en rajoute (autonews 2010).

Oui, mais si je sais encore bien lire en 2011, on va rajouter des radars pour lutter contre la hausse de la mortalité (lalsace 2011) ...

Mais Kessekecékessa ? En 2010 on a rajouté des radars et ça a fait monter la mortalité ; donc si on en rajoute 1000 de plus, elle va monter encore plus ! Cool

Etrangement, je n'ai pas vu un seul média relever ça ...

Vous croyez pas qu'on se fout de notre gueule ?

Et si tout simplement, pour une fois, c'était wikipedia qui détenait la vérité ...

 

Wikipedia : Radar automatique en France

.../...

"Les contraventions

  • En 2004, plus de deux millions de contraventions ont été dressées grâce aux radars automatiques.
  • En 2005, le service de traitement des amendes a envoyé 4,2 millions de PV. En moyenne chaque cabine dresse une cinquantaine de PV par jour.

Recettes
Les radars automatiques ont rapporté :

 * 106 millions d'euros en 2004 (première année pleine) ;
 * 205 millions d'euros en 2005 ;
 * 349 millions d'euros en 2006.

En moyenne un radar rapporte 208 000 euros par an."

Les chiffres de wikipedia s'arrêtent en 2006, les recettes ont dû augmenter depuis ; mais même en prenant ces chiffres, le calcul est simple pour 2011 : 1000 radars de plus, multiplé par 208 000 euros par radar, ça fait 208 millions d'euros de plus pour les caisses de l'état. C'est tout un art d'être rat ...

Article d'origine : Au volant, gare aux Rats d'art

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 18 février 2011 09:30

    Bonjour, Chien Guevara.

    La hausse des victimes enregistrée en janvier a probablement été le cas, comme l’ont souligné les associations, de l’assouplissement annoncé du permis à points qui a induit des comportements de relâchement.

    Mais peu importe. Moi qui suis atterré par l’action politique d’Hortefeux, je lui donne en revanche totalement raison sur le durcissement des contrôles routiers et notamment sur la mise en place de radars-tronçon sur les 4 voies, mesure qui aurait déjà dû être adoptée depuis au moins 10 ou 15 ans.

    Tout ce qui va dans le sens de l’amélioration de la sécurité routière est bon à prendre. A cet égard, je serais même pour l’abaissement de la vitesse autorisée sur autoroute à 110 km/h. Cette vitesse, en vigueur dans toute la Bretagne sur le réseau 4 voies et sur le RN9 dans la traversée de l’Auvergne, est à l’évidence amplement suffisante.

    Je ne prétens pas donner de leçon de conduite à quiconque, mais il suffit d’adopter un comportement citoyen pour se déplacer sans problème, sans crainte et surtout sans stress. En 35 ans de conduite et plus de 500 000 km parcourus, tant en ville qu’à la campagne, j’ai récolté 2 PV, l’un pour un petit dépassement de vitesse (le jour de la naisssance de mon petit-fils) et l’autre pour... défaut de plaque d’immatriculation (elle avait été mal fixée par un garagiste).

    Il est grand temps que les Français comprennent que les victimes de la route sont des victimes inutiles et qu’elles jettent, chaque année, des milliers de familles dans la détresse, du fait de comportements qui n’ont pas le moindre intérêt social.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 février 2011 10:19

      Salut Fergus,



      Je suis entièrement d’accord avec toi.


      Dans le Var, ce sont les dingues du dépassement , comme en général la circulation est toujours assez dense, faut toujours qu’un plus malin que les autres double une file de voiture , ... qui. En général quelques kilomètres plus loin, ces cons qui ont mit la vie des autres en danger ,... se retrouvent juste quelques voitures devant.

      Face à ces comportements , les radars ne servent à rien.

      Je pense qu’il faut « éliminer » ces conducteurs dangereux , le meilleur moyen je pense pour luter contre ces dangers publics c’est d’ assermenter des simples citoyens qui circuleraient à bord de leurs véhicules munit de caméras vidéos.


      @+ P@py




    • LE CHAT LE CHAT 18 février 2011 11:00

      salut Fergus ,

      sur l’A55 , c’est aussi limité à 110 km/h et parfois moins quand il y a pollution à l’ozone .
      Je pense qu’il y a trop de radars sur autoroutes pour faire du chiffre et pas assez sur les routes nationales , ici à Fos , de nombreux véhicules arrivent à 100km/h à l’entrée de la ville où c’est limité à 50 et où il y a de nombreux accidents !


    • Fergus Fergus 18 février 2011 11:11

      Salut, Le Chat.

      D’accord avec toi sur le déséquilibre entre le réseau autoroutier et le réseau des routes nationales. Un peu moins ici et nettement plus là me semblerait effectivement plus opportun.

      Je profite de ce commentaire pour souligner une aberration que chacun peut constater sur la route : malgré les engagements pris par les pouvoirs publics, on continue à voir régulièrement des automobilistes qui se contrefichent des limitations de vitesse en roulant à 20, 30 ou 50 km au-dessus, le plus souvant au volant de grosses berlines. A qui fera-t-on croire que ces gens-là paient leurs PV ?

      Bonne journée.


    • Keuss 18 février 2011 11:16

      « A cet égard, je serais même pour l’abaissement de la vitesse autorisée sur autoroute à 110 km/h. »


      C’est pas idiot comme principe, mais encore moins de gens ne respecteront les limitations de vitesse, il y aura encore plus de retrait de permis, et les gens les plus emmerder seront comme d’hab ceux qui roule a 10/15km/h au dessus, ce qui est loin d’être dangereux quand on respect les distances de sécurité.
      Le mieux encore, serai de brider les véhicules, personne n’a besoin d’aller a plus de 130/140km/h, Personne n’a besoin d’une voiture qui monte a 280km/h avec 300 ch sous le capot.
      Il me semblait avoir lu passer un temps qu’ils voulaient brider les véhicules a 160 d’ici quelques années, mais c’est encore trop. Et c’est pas pour tout de suite en plus. Rien que pour cette mesure la, j’avais vu pas mal de gens gueuler comme quoi c’était inacceptable. Politique de merde pour un pays de cons.

    • Keuss 18 février 2011 11:26

      Voila le lien ( ça date, je suis pas sur que ça soit toujours prévu )




      Et voila le genre de réactions qu’on peux trouver sur les forums automobiles :


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 février 2011 13:34

      Salut Keuss,


       « Politique de merde pour un pays de cons. »


      Entièrement d’accord avec toi, le récent rapport de la cour de comptes en est un vivant exemple !voir également et ici.



      @+ P@py



    • SATURNE SATURNE 18 février 2011 14:21

      @Papy

      Ce que je voulais dire avec le cancer ( outre qu’il décime 12 fois plus que la route...), c’est que si les cancers mortels avaient diminué, entre 1970 et 2010, malgré l’accroissement de la population et de l’espérance de vie, dans la méme proportion que les victimes de la route, on aurait entendu partout : « bravo, vive la médecine, vive la science ! ».
      Et on aurait raison.Malheureusement, c’est l’inverse qui se produit, mais personne n’en parle, c’est « la fatalité », comme les accidents de la route dans les années 70, là où en effet, on pouvait parler d’hécatombe.

      Or, une diminution par quatre, c’est exactement ce qui est arrivé pour la route, et jamais on ne nous a autant bassiné avec ça, alors que les résultats positifs sont édifiants et depuis longtemps.
      Pourquoi parler autant de ce qui s’améliore nettement (et devient une cause de mortalité presque marginale) et pas de ce qui tue effectivement, STATISTIQUEMENT les français ?

      Parce que la bagnole et la route, c’est affectif, pas objectif. Chez les anti (en général des retraités ayant tout leur temps et roulant 3/ 4000 Kms/ an) , comme chez les pro-voiture.
      Pas de recul. Du pipo, des généralités.

      Un exemple ?
      On nous dit « les automobilistes français se sont relachés ce mois-ci ».
      Mais quels français. Je suis statisticien, et je vous assure qu’il n’y a pas de statistique par nationalité des victimes. Or la France, comme l’Espagne, est le pays le plus traversé en Europe par les étrangers (les 3 mois d’été avec la Cote d’Azur et les trois mois d’hiver avec le ski dans les Alpes). Les morts sont tous français ?
      Non, il y a 2 ans, dans la sinistre cote de Laffrey, vers Grenoble, un chauffeur de car Polonais a fait 45 morts d’un coup en perdant le contrôle de son bus. Et 45 morts sur un seul coup de volant, ça compte dans les statistiques mensuelles. Mais les victimes et l’auteur sont Polonais.

      On dit « les automobilistes ».
      Mais savez vous que sur 3900 morts en 2010, plus de 40 pour cent sont piètons, 2 roues, camions/ Car ?
      Et tous sont morts en raison de l’imprudence d’automobilistes ? On peut croire ça dans la Creuse ou en Bretagne, mais quand on circule à Paris et banlieue, on voit tous les jours des cyclistes en sens interdit, brûlant les feux (pas de risque de retrait de permis...), des scooters rasant les rétros des voitures à 90 dans les bouchons...

      Bref, pour la presse et les gogos, on titre « les automobilistes français » , alors que bien des morts sur le territoire ne sont pas français, et 40 % des accidentés ne sont pas automobilistes...

      Désolé de parler en statisticien, mais tout de méme, il faut éviter (méme sur un site citoyen) de dire et écrire n’importe quoi.
      Bonne journée.


    • paul 18 février 2011 10:47

      Qui peut être contre la diminution du nombre de victimes d’accidents de la route ? personne évidemment . Forts de cette évidence, « les autorités » ont choisi la méthode de la matraque,
      en tapant lourdement au porte-feuille, en transformant tout conducteur en délinquant potentiel susceptible de finir en garde à vue au moindre problème, en transformant son permis chèrement acquis en confetti , en faisant des radars des tire- lires automatiques très rentables .
      La politique répressive actuelle fait ses preuves pour ne pas sortir des chemins balisés, mais il faut agrandir les centres de paiement et de rétention .


      • Fergus Fergus 18 février 2011 11:04

        Bonjour, Paul.

        Pour être un « délinquant potentiel », susceptible a fortiori de « finir en garde à vue », encore faut-il avoir un comportement à risque. En adaptant sa conduite à la signalisation et aux règles basiques de la courtoisie au volant, le risque est quasiment nul, ne coyez-vous pas ?

        Quant à la répression décriée, elle est tout simplement à la hauteur des enjeux en matière de sécurité de nos concitoyens. Imaginez un instant quelle serait la réaction de l’opinion et des pouvoirs publics si le nombre de morts par homicide atteignait 4000 par an : les criminels tuent dix fois moins que la route, Paul (environ 400 morts), et c’est une terrible aberration de nos comportements routiers. Ce seul chiffre devrait suffire à faire taire toutes les critiques !


      • SATURNE SATURNE 18 février 2011 12:34

        Fergus, vous n’êtes pas sérieux, j’éspère.
        Dans le droit fil de votre comparaison avec la criminalité, prenons aussi les autres causes (autrement préoccupantes) de mortalité :
        -cancer (60 000 morts par an, 200 000 nouveaux cas annuels)
        -infections nosocomiales ( 9 000 morts par an)
        -accidents domestiques ( 4000 morts par an, comme sur les routes)

        Sans parler du suicide (12 000 morts/ an)etc...

        Donc, si l’état n’était préoccupé que par l’éspérance de vie des Français, il mettrait en oeuvre :

        -l’interdiction aux cancérologues de se pavaner à la télé, vu qu’ils sont infoutus, depuis près de 100 ans, d’enrayer l’hécatombe)
        - la suspension de 6 mois de bloc opératoire (et de revenus...) pour les chirurgiens , infirmières, etc ayant contaminé un patient
        -suspension du droit d’habiter leur maison pendant 6 mois pour les mères de fammille ayant laissé le four ouvert où leur gosse a grillé ( pourquoi suspendre seulement les permis de conduire ? A l’hôtel les parents imprudents, à l’hôtel.. !)

        - suicide : opprobre et suspension de droit civiques pour les proches d’un suicidé qui n’ont pas su anticiper le désastre, etc...

        Vous voyez, j’éspère, combien votre propos est ridicule...

        PS : @ Fergus et aux autres :
        dans la mortalité routière, il ne faut pas fonctionner à l’idéologie et aux affects. Les chiffres, seulement les chiffres.
        Et que disent-ils ?

        1972 : record absolu de mortalité routière, avec 16 500 morts
        2010 : 3900 morts, avec un parc auto multiplié par 4, une population ayant pris 12 millions d’habitants, etc...
        Si il y a un sujet qui n’est plus d’actualité, c’est bien celui-là, et pas les autres causes de mortalité routière. Et pourquoi ne parle-t-on que de cela, alors que cela va mieux ?

        La preuve que la repression marche ?
        Pas du tout.
        En 2000, avant les radars automatiques, les jumelles, le « tout repression »etc, avant le tandem Chirac / Sarko de 2002, nous étions déjà tombés à 9 000 morts. A cause de l’amélioration de la sécurité passive des véhicules (Air bag, crash tests,) le port systématique de la ceinture, la baisse de l’alcoolémie au volant.

        Donc, de grâce, raisonnons objectivement, pas sur l’idéologie (pro ou anti).


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 février 2011 13:59

        Salut Saturne,


        Dans les cancers, faut penser aux causes comme la clope, la bibine et le autres drogues : cannabis, héroïne,cocaïne, crack.


        @+ P@py




      • SATURNE SATURNE 18 février 2011 14:24

        Papy Spagnolo :
        Je vous ai répondu plus haut, désolé, je suis nouveau avec l’ergonomie du site.


      • Robert GIL ROBERT GIL 18 février 2011 10:56

        Vous pouvez egalement regarder ce PPS sur les radars....

        http://2ccr.unblog.fr/2010/11/01/pps-radars/


        • papi 18 février 2011 12:04

          La mort sur la route est inacceptable..

          Il ne faut pas oublier que l’alcool est un facteur important du nombre des accidents routiers,
          Je pense que les responsables qui délivrent de l’alcool dans leurs établissement (boites de nuit et bars) devraient être beaucoup plus contrôlés ..
          Sur un autre chapitre, les niveaux sonores de ces établissements sont souvent excessifs, contribuant à réaliser le cocktail mortifères que sont  : Alcool, fatigue et bruits... Qui n’a pas constaté le nombre élevé des accidents de« sortie de boite ».. sur la presse du dimanche matin..

           j’aimerai attirer l’attention sur les cyclistes : Utilisant la voie publique , ils en sont des usagers , et sont soumis comme tous les usagers au respect du code de la route.. Or pratiquement l’ensemble du parc cycliste présente une absence totale des feux de positionnement avant et arrière , et nos amis cyclistes circulent souvent tôt le matin et tard le soir, sans se soucier de leur propre sécurité..Souvent il faut le dire ceux-ci ne respectent pas le code de la route, stop
          feux rouges,circulation en groupe occupant toute la chaussée,non utilisation des pistes cyclables (par risque de crevaison dixit) ne préviennent pas de leur intention de tourner ect..
           Certes les cyclistes ne font pas le nombre des morts routiers mais y participent modestement..

          Enfin des solutions devraient être apportées aux problèmes de la circulation des poids lourds
          Peut-être le ferroutage ??
          ..


          • pissefroid pissefroid 18 février 2011 12:40

            Je suis toujours irrité quand je lis une protestation contre les contrôles routiers.

            Pourquoi ?

            Mais tout simplement parce que nous vivons dans une société qui a des règles de fonctionnement et les lois de la circulation routière en font partis.

            Pour moi une personne morte sur la route est victime d’un homicide et les responsabilités de cet homicide devraient être recherchées comme pour n’importe quel homicide.

            Je rêve de voir, un jour, un jury populaire qualifier ce type d’homicide en cours d’assise et à partir de cet enseignement peut-être que le comportement du citoyen au volent de son véhicule s’améliorerait.

            Quand chaque conducteur aura compris que son véhicule est comme une arme très meurtrière entre ses mains il ajustera sa conduite à l’état de la route et de la circulation et respectera ainsi la vie d’autrui.


            • Chien Guevara Chien Guevara 19 février 2011 02:16

              Les morts de la route n’ont payé aucun PV, et pour cause ...

              Ceux flashés à 51 km/h pour du 50 balisé, payent sans cesse ...

              Non, les radars et les PV ne sont pas la solution !

              Si vous voulez aller vérifier : en 1970 il y avait 4 fois plus de mort sur les routes que maintenant, avec 4 fois moins de voitures et 6 fois moins de trafic. Or les radars ne sont apparus que bien après 1970 ...

              Dès qu’on met en avant les alibis que sont la sécurité ou l’écologie, tout le monde y perd sa ligne politique. Sarko et Marine ont l’avenir devant eux en cultivant cette distorsion !


            • Gabriel Gabriel 18 février 2011 13:49

              Il faut arrêter de rêver. Faire baisser la vitesse pour éviter que des trépanés du volant tuent ou estropient des familles entière OK ! Mais, si les radars ne rapportaient pas d’argent vous n’en verriez aucun ! La sécurité oui mais avec du business ! Si nos mafiosi prenaient vraiment à cœur la sécurité, les autoroutes seraient gratuites, les moteurs bridés à 130 Km/H et les équipements de sécurité (ABS, EBS, radar de recul, régulateur de vitesse ect…) obligatoire. De plus, limiter la vitesse peut se faire vie un GPS. Conclusion, belle hypocrisie et beau mensonge que de la part des politiques que de se cacher derrière la sécurité dans l’unique but d’arnaquer les automobilistes !


              • Fergus Fergus 18 février 2011 16:49

                Bonjour, Gabriel.

                En l’état actuel des choses, pas sûr que les radars rapportent, entre les coûts de fabrication et d’entretien d’une part, et le coût du traitement des infractions d’autre part.


              • roro46 18 février 2011 16:09

                « Mais, si les radars ne rapportaient pas d’argent vous n’en verriez aucun ! »

                De ce point de vue, je suis d’accord.

                Pourrait-on imaginer, par exemple, des radars dont le coût de fabrication, de pose, d’entretient et d’utilisation, serait « lissé » via les impôts à tous les citoyens, mais dont la seule fonction serait le retrait de permis ? Pas d’amande ; comme sanction juste des retraits de points aboutissant rapidement à un retrait du permis.
                J’ai l’impression que cette méthode pourrait être AU MOINS aussi efficace que la sanction « amende », de plus parfaitement et scandaleusement inégale (si vous avez les moyens de payer tout de suite, vous payer moins cher, etc)

                En lus, à quoi sert l’argent des amende ? A dévelloper le transport en commun ? Même pas.

                Et si on laissait un peu plus nos bagnoles au garage ?


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 février 2011 16:47

                  la vie moderne est juste une progression des rapines du moyen-âge . 


                  Je m’ esseplicationne :

                  A l’ époque du roi Dagobert et de la reine Dagoberthe en guise de radars il y 
                   avait les coupe-bourses au coins des voies , des octrois-de là que j’ m’y mette ,
                   des bandits de grands-chemins qui dépouillaient les ceux qui en Saint Jacques crûssent-assez sur les sentes pénétrables de compostées , de plus ils faisaient
                   leur métier comme il faut car en même temps qu’ ils te soulageaient d’ un Louis poussaient des cris affreux et gutturaux de façon à en avoir pour son argent un peu comme dans le train fantôme de la fête à neu-neu , alors que dans la vie de 
                   nos jours faut aller à la boîte aux lettres trois semaines plus tard recueillir un pv que tu sais même plus que tu es passé par là .

                  Et on dit que le progrès est en marche  ?

                • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 février 2011 16:22

                  l’ autre jour en rentrant de festivités  je me mets sur le bord de la route pour reprendre mes esprits , qu’ est-ce que je vois-t’ y pas ? 


                  des radars  à plein tube  qui dépassaient mon véhicule , ils faisaient au moins du 150  suivis de genres de mecs en bleu sur de grosses motos qui tentaient de les rattraper au moyen de leur accélérateurs du guidon , j’ en croyais pas mes yeux !

                  • missionaryman missionaryman 18 février 2011 17:41

                    Pas certain que la multiplication des radars ne soit qu’une affaire de gros sous...
                    Si l’état ne voyait que l’aspect « impôt déguisé », il n’y aurait pas de mesures anti-tabac, de campagnes contre l’alcoolisme , toutes ces taxes perdues, ça fait un gros manque à gagner...
                    De plus, un autre élément à prendre en compte est la saturation du réseau routier dans les zones urbaines, associée à la multiplication des ronds points et feux rouges, qui limitent sérieusement la vitesse au volant. Ca donne de la tôle froissée, mais pas d’accidents mortels.
                    Un point positif pour les radars, l’impossibilité de faire sauter la prune même si on connait des flics, tout est centralisé par informatique (à Rennes, je crois), c’est beaucoup plus démocratique (ça va faire hurler, mais j’ai horreur des magouilles).
                    Je suis beaucoup plus critique sur l’efficacité réelle des radars sur les itinéraires habituels : comme bien du monde, je freine au radar et repart à fond après, aussi je pense que c’est surtout l’augmentation de la densité de la circulation qui limite plus qu’autre chose la vitesse...


                    • Chien Guevara Chien Guevara 18 février 2011 23:57

                      Bon, face aux 90% de gens qui pensent que les PV sauvent des vies, je vous copie une réponse reçue ailleurs :

                      "Bien vu ! En clair, les radars ne sont pas destinés à réduire le nombre d’accidents sur les routes.

                      Radars et caméras vidéo sont des pompes à fric. Elles ne sont pas là pour régler les problèmes, mais pour redistribuer l’argent récolté aux sociétés privées qui les gèrent et / ou les installent.

                      Il est prouvé, chiffres à l’appui, que la vidéosurveillance est absolument inefficace contre la criminalité, mais l’équipe de VRP du gouvernement va imposer aux communes d’installer des caméras. Voilà, on pompe l’argent public pour acheter à grands frais du matériel inefficace au détriment de l’embauche de personnel.

                      C’est la même démarche pour les radars. Mais, là, ce sont les automobilistes qui paient la facture. Et elle est très lourde. Amende, perte de points successifs, rachat de points, voire nouveau permis. A qui va tout cet argent, si on considère que les radars sont gérés par des sociétés privées ?

                      Comble du cynisme, on vend des machines pour détecter les radars sur la route !

                      Le pire dans tout cela, c’est donc, l’injustice flagrante du système : un chauffard peut très bien passer entre les mailles du filet sur tout le parcours, alors qu’un automobiliste tranquille peut se faire piéger à la sortie d’un virage ou en bas d’une côte parce qu’il n’aura pas pu décélérer assez vite. Et il n’y a aucun recours. Seule la vitesse est indiquée, pas les circonstances. L’automobiliste peut avoir parcouru 1000 kms ou 3 kms sans encombre, cela n’entre pas en ligne de compte. Il a commis une erreur, il doit payer.

                      Et certains radars sont placés stratégiquement pour piéger le plus de gens possible.

                      D’autre part, plus un automobiliste fait de la route, et donc, a besoin de son véhicule pour travailler, par exemple, plus il susceptible de se faire prendre. Là encore, la sanction peut aller jusqu’à la confiscation du véhicule, où qu’on soit, simplement parce qu’on a dépassé la vitesse limite autorisée.

                      Ajoutons à cela que ce système, au lieu de s’avérer dissuasif, favorise le trafic, puisque l’automobiliste piégé peut désigner un autre conducteur (dans sa famille ou ses relations), voire sur Internet, où se revendent des points de permis.

                      Il fut un temps où les pouvoirs publics se préoccupaient d’intérêt public, c’est d’ailleurs leur rôle. Tout cela est bien fini et derrière toutes les mesures de prévention se cachent des mesures d’intimidation, de répression, des limitations à toute initiative individuelle (par une règlementation stricte et sans appel) et, en fin de compte des atteintes graves aux libertés individuelles - et tout cela pour remplir abondamment les caisses de prédateurs.

                      Cela avec l’aval de la population, qui connaît toujours "quelqu’un qui", et qui, bien que sachant le système inefficace, accepte et encourage ces pratiques sous prétexte qu’"on ne sait jamais, si cela peut sauver des vies ...". 

                      Que peut-on faire quand la réflexion n’est pas au rendez-vous ?"

                      par emcee

                      J’aime beaucoup ce commentaire ... (allez savoir pourquoi !)


                      • simplementflo 19 février 2011 00:46

                        Cette histoire de sécurité routière est devenue un alibi pour pomper le fric de l’automobiliste. Marre de ces soit-disant préoccupations quand tout un tas d’autres trucs sont nocifs mais qu’on ne fait rien contre. Il est toujours si simple de culpabiliser et racketter le citoyen plutôt que les grandes sociétés qui nous polluent et nous intoxiquent ! Mais elles, elles font du lobbying...
                        Et puis quand on voit dans la pratique ce que font nos gendarmes sur nos belles routes, et la Martinique où je réside est une caricature, on se rend compte qu’ils préfèrent verbaliser 5 km/h d’excès de vitesse à une voiture à la jumelle que poursuivre 2 gamins sans casque sur un scooter. C’est tellement moins fatigant et surtout plus rentable. Par contre niveau efficacité !!!! Quasiment pas une semaine sans la mort d’ados à la une du journal. Ca me révolte qu’on puisse nous vendre cette surenchère de radars comme l’empressement de nos gouvernants à prendre soin de nous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Chien Guevara

Chien Guevara
Voir ses articles







Palmarès