Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Augmentation des tarifs d’énergies, comment en sortir (...)

Augmentation des tarifs d’énergies, comment en sortir ?

L'augmentation immédiate des prix du gaz et de l'électricité, les prévisions d'accroissement inexorables des tarifs dans les décennies à venir, doivent nous interroger : si l'énergie augmente ainsi, que pouvons-nous faire pour en sortir ?

 

Et le chauffage des maisons et appartement n'est pas le seul domaine d'inquiétude. Concernant les prix du pétrole, le passage au-dessus de 100 dollars le baril semble définitif et préfigure de nouvelles hausses. Le prix des matériaux issus du sous-sol (acier, aluminium,ciment, terres rares, ...) ne cesse de croître. Pendant longtemps le discours institutionnel français pouvait se gargariser de l'utilisation d'une ressource abondante et bon marché, l'uranium. C'est maintenant bien fini : les chinois (qui mettent en service une centrale nucléaire par mois) et Al-Qaida au Maghreb islamique qui menace nos approvisionnement au Sahel vont rendre l'achat d'uranium de plus en plus coûteux.

En définitive, toutes les ressources sur lesquels nous avions bâties notre prospérité sont menacées. Les économistes vont se déchirer pour savoir quels sont les racines de cette catastrophe : le libéralisme ? la spéculation ? la rareté et la concurrence économique dans une planète finie ?

Mais est-ce bien là le débat le plus important ? En effet, ce phénomène menace de nous ruiner en rendant insupportable les charges pesant sur les ménages et la collectivité. La balance des paiements et la balance commerciale de la France (55 milliards d'euros cette année) déjà gravement déficitaires à cause du pétrole risquent de continuer à plonger. La ruine à moyen terme nous menace. Aussi, plutôt que de chercher les causes du mal, il semble plus urgent de se demander comment sortir de ce piège dans lequel nous sommes entrés.

Or, il n'y a qu'une double alternative : utiliser des ressources renouvelables et faire des économies. Pendant longtemps, et encore aujourd'hui pour une majorité de nos contemporains, les techniques et les projets de constructeurs écologiques ont passés pour d'aimables plaisanteries de doux rêveur vivant à la bougie en élevant des chèvres. C'était considéré comme fantaisiste et irréaliste, loin de l'économie "réelle" et "sérieuse" qui dégageait, "elle" de la richesse.

Et pourtant, retenez bien les noms de ces techniques :  la maison passive qui produit davantage d'énergies qu'elle n'en consomme, l'utilisation du chanvre ou de la paille dans la construction, la récupération d'eau de pluies ou de la chaleur de l'eau ou de l'air "usé". Elles représentent, parmi d'innombrables autres techniques, l'avenir du secteur de la construction. Elles seront vitales pour créer des emplois et limiter les charges énergétiques des ménages, des entreprises et du pays.

Les enjeux de ces techniques concernent le logement neuf mais aussi, et surtout, l'ensemble des anciennes constructions. En effet, le renouvellement de l'habitat étant très lent, il faut s'intéresser à l'habitat existant où vive une majorité de français qui doivent payer des factures de gaz, d'électricité ou de fioul. L'isolation par l'extérieur des bâtiments, l'utilisation de sources alternatives de chauffage (le soleil, la biomasse) sont les principales techniques à diffuser. Il s'agit d'un gisement d'emplois considérables. Si ces travaux vont avoir un coût énorme, la création d'emplois et les économies financières qui en sont l'enjeu rendent ces chantiers vitales pour la relance de l'économie française.

Mais les partis et les futurs candidats à l'élection présidentielle sont-ils conscients des enjeux ? Il est permis de se poser la question et de s'en inquiéter.

Pour en savoir plus :

la maison écologique

habitat urbanisme déchets


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • jpm jpm 24 février 2011 10:47

    Malheureusement, la prime à la cuve est privilégiée au détriment des techniques décrites dans votre article. Je suis également persuadé qu´il y a un gisement d´emploi considérable dans ce domaine, qu´il faut absolument encourager. Ce n´est pas qu´une question d´écologie, mais surtout une question de bon sens et d´économie.


    • joelim joelim 24 février 2011 14:07

      Le bon sens et l’économie sont hélas des concepts trop compliqués pour les idéologues ultra-libéraux qui gèrent le pays.


    • jpm jpm 24 février 2011 15:07

      Hélas comme vous dites smiley Cela demanderait de penser un peu plus loin que le tres court terme... electoral.


    • zelectron zelectron 24 février 2011 23:40

      Cette augmentation ne doit pas servir EDF et autres monstres du même genre qui sont assez gras comme ça, mais plutôt à alimenter le budget innovations des PME-PMI & TPE des secteurs industriels et agro-alimentaires (surtout aucun CAC40 bien sûr), la redistribution ne doit pas non plus être confiée à OSEO, mais à des pools d’entreprises proches des secteurs concernés (mais pas concurrentes, avec membres tournants tous les 3 ou 4 mois)


    • Robert GIL ROBERT GIL 24 février 2011 11:16

      les tarifs augmentent pour payer gracement les actionnaires, il font même des lois specialement pour eux, avez- vous entendu parler de la loi NOME pour l’electricité ? Non, et bien lisez l’article ci-dessous :

      http://2ccr.unblog.fr/2011/01/31/la-loi-nome/


      • titi 24 février 2011 11:40

        « Et pourtant, retenez bien les noms de ces techniques :  la maison passive qui produit davantage d’énergies qu’elle n’en consomme, l’utilisation du chanvre ou de la paille dans la construction, la récupération d’eau de pluies ou de la chaleur de l’eau ou de l’air »usé« 

        Bon je me lance...
        - le schéma que vous produisez est caractérise une insallation type »VMC« double flux + puits canadien (que l ’on appelle aussi puit provençal lorsqu’il s’agit de refroidir)
        Le gros bémol de l’installation :
        - La consommation de la VMC (qui peut aussi est un compresseur thermodynamique)
        - Le puit canadien marche bien... au Canada. Or chez nous les écarts de températures ne sont pas si flagrants. De fait entre une extraction d’air dans un cellier (10°) pour »conserver" la chaleur ou dans une chambre (15°) et l’apport de l’extérieur le delta n’est pas flagrant sauf peut être 2 mois dans l’année.
        La VMC par contre ca assainit enormément. Rien que pour celà ce devrait être une norme, plus que les idées de chauffage.

        Utilisation du chanvre et de la paille : alors là je dis attention. A la campagne il y a un phenomène sur janvier février : c’est que les souris, les mulots, etc... cherchent à nidifier dans les maisons. Si votre isolation est en chanvre ou paille et qu’il existe la moindre fissure dans vos enduit permettant d’y accéder, vous êtes foutus.

        La récupération d’eau de pluie : vous faites donc partie des gens qui n’ont pas bien compris le problème de l’eau dans nos contrées. Le problème de l’eau n’est pas l’adduction, mais la sanitation. Vous récupérer votre eau de pluie parfait. Pour faire quoi ? Faire fonctionner votre chasse d’eau ? Qui va nettoyer l’eau après utilisation ? Quels produits seront employés ? Quelles conséquences sur l’environnement ?


        • Trashon Trashon 24 février 2011 13:36

          En complément  :

          Isolation par l extérieur : 6000 à 10000 €
          puit canadien : 5000 à 7000 €
          isolation toit 2000 à 4000 €
          triple vitrage : 6000 à 10000 €
          vmc double flux : 5 à 7000 €
          récupération de l eau de pluie : a moins de creuser une énorme cuve, jamais d eau durant les mois d été.

          cout total 24000 à 30000 € .. les tarifs des énergies ont intérêt à sacrément augmenter. smiley


        • jpm jpm 24 février 2011 15:13

          Elles vont justement sacrément augmenter les énergies. Pour ne parler que des prix à la pompe, que n´avons nous pas râlé lorsque le prix du diesel a passe la barre des 1 euros... et bien nous voila déjà au delà des 1euros 25 dans la joie et la bonne humeur... et ça ne fait que commencer.


        • Croa Croa 24 février 2011 23:42

          Pour JPM « le prix du diesel a passe la barre des 1 euros... »

           smiley C’est pas cher !  smiley

          Dur d’en trouver un bon à moins de 500 €,

           smiley et à la casse encore !  smiley


        • sobriquet 25 février 2011 02:00

          Pas d’accord sur deux points :

          - Si les souris ou mulots nidifient dans le mur, ce n’est pas la cata : il n’y a rien à manger là dedans pour elles. Au pire, elles se reproduiront, et c’est tout, mais dès que le trou dans l’enduit est détecté et rebouché, les bestioles mourront emmurées pour les unes, iront crêcher ailleurs pour les autres.

          - L’eau de pluie : les solutions sont connues : les toilettes à litière suppriment les eaux vannes, et la phyto-épuration assainissent les eaux grises.


        • Gasty Gasty 25 février 2011 08:01

          Le confort a prit sur l’environnement.


        • BOBW BOBW 25 février 2011 08:52

           @sobriquet :ce n’est pas si simple que celà :
          « BD »vécue :en rez de jardin  chaque 3 mois un rat ou une souris vient s’installer et squatter le cellier à côté de la cuisine( murs en placo), 

          Bilan :
          -frayeur et affolement de mon épouse : surconsommation de tranquillisant.
          - piratage dans le placard à nourriture :remplacement de paquets rongés de sucre, farine etc
          - préparation de dessert pour « l’invité » :      «        de poison rouge anti-rats et de petits morceaux de gruyère à clipper sur les tapettes.
          - réparation du placo-plâtre : achat d’enduit et 1 heure demain d’oeuvre du maçon.
          - réveil et chasse à courre à n’importe quelle heure de la nuit : consommation accrue de courant électrique et de manche à balais cassés.

            Conclusion :La chasse aux »muridés" se révèle un loisir et un sport onéreux à évitersmiley



        • sobriquet 25 février 2011 16:48

          @BOBW

          Je ne dis pas le contraire, je dis simplement que le risque n’est pas plus important avec la paille qu’avec d’autres matériaux.


        • titi 27 février 2011 22:23

          Les souris sont pleines de bon sens...

          Entre manger de la paille ou de la laine de verre, elles ont la facheuse tendance à préférer la paille...


        • Bernie78 24 février 2011 13:14

          Vos informations sont erronnées !
          Par exemple vous dites :
          « .... les chinois (qui mettent en service une centrale nucléaire par mois) .... »
          Or, on trouve dans Wikipedia :

          Début octobre 2010[1], la liste des centrales nucléaires de la République populaire de Chine comptait 13 réacteurs nucléaires en service pour une puissance totale de 10 234 MWe.

          En complément, en vue d’une mise en service d’ici 2020, 24 réacteurs sont en construction (soit 26 980 MWe brut) et 38 réacteurs sont planifiés (soit 43 190 MWe brut). À titre de comparaison, en 2009, les trois pays les plus nucléarisés sont les États-Unis (104 réacteurs), la France (58 réacteurs) et le Japon (55 réacteurs).


          • Dudule 24 février 2011 13:25

            Eh bien, un préalable pour s’en sortir : renationaliser EDF/GDF.


            • lerenard lerenard 24 février 2011 13:42

              super la technique mais ça fait bien des sous à mettre dans l’affaire tout le monde ne les a pas alors que faire ?
              oui c’est bien d’imaginer des solution mais ils faut pouvoir les mettre à la porté de tous


              • Croa Croa 24 février 2011 23:49

                à la porté de tous il y a la solution oubliée par l’auteur :

                 smiley Un bon pull, de bonnes chaussettes, chaussons en feutre,

                et pour la nuit un bon édredon et un bonnet !  smiley 


              • sonearlia sonearlia 24 février 2011 13:53

                On va s’en sortir en virant ce gouvernement qui augmente la facture pour faire plaisir a ces copains.


                • robin 24 février 2011 15:38

                  Et on s’y prend comment très concrètement ?


                • sonearlia sonearlia 24 février 2011 16:49

                  Pour le moment on peut encore voter.


                • Croa Croa 24 février 2011 23:54

                  « Pour le moment on peut encore voter. »

                  Aussi efficace que pisser dans un violon ! smiley


                • AntoineR 24 février 2011 14:23

                  C’est bien de vouloir faire des économies d’énergie.
                  Mais les faire à la sauce « développement durable » n’est pas toujours ce qu’il y a de mieux.

                  Ce que j’appelle « à la sauce développement durable », c’est systématiquement ACHETER des équipements de haute technologie, ultra cher.

                  On ne mets jamais en avant l’energie qu’il faut pour fabriquer une VMC, un triple vitrage. On ne parle pas de leur durée de vie, de leur conso, de leur maintenance...

                  Un exemple concret :

                  Sous nos latitudes, mettre un triple vitrage sur une fenêtre orienté au sud est une abbération écologique et économique. Il faut savoir que le gain apporté par le triple vitrage en isolation est moins important que la perte d’apport solaire gratuit (un triple vitrage est moins transparent qu’un double). Même dans les latitudes où il y a un gain (souvent très faible), il faut comparer ce gain au surcoût économique et écologique....

                  Il y a plein d’astuces qui ne coutent pas cher et qui ne sont mentionné nul part :

                  Avoir un sol ou un mur foncé face à une vitre orienté sud. Mettre des surface blanche (cailloux blancs par exemple) aux pieds de ces ouverture ou à coté de panneaux solaire.

                  Evidemment, tout cela ne fait pas tourner l’economie... (notre superbe économie de shadocks)


                  • joletaxi 24 février 2011 14:46

                    Pendant longtemps, et encore aujourd’hui pour une majorité de nos contemporains, les techniques et les projets de constructeurs écologiques ont passés pour d’aimables plaisanteries de doux rêveur vivant à la bougie en élevant des chèvres


                    Merveilleux écolos qui réinventent le fil à couper le beurre.
                    Figurez-vous que depuis au moins trente ans,la plupart des batiments sont isolés.Mieux, j’ai eu l’occasion de faire des transformations dans une villa qui avait été construite durant la dernière guerre.A ma grande surprise les double murs étaient rempli de laine de verre, et les fenêtres étaient doublées.J’ai construit il y a 30 ans une villa équipée en tout électrique.Ses normes d’isolation feraient passer votre schéma pour une passoire.

                    l’utilisation du chanvre ou de la paille dans la construction, la récupération d’eau de pluies ou de la chaleur de l’eau ou de l’air « usé »

                    Ben voyons,pourquoi faire simple ?on ne dispose pas d’isolants performants inertes et inifugés,à des prix concurrentiels ?
                    Et l’eau de pluie,comme le dit justement un intervenant, pourquoi faire ?On en est arrivé à un tel niveau d’idiotie que en Belgique, on oblige les gens à s’équiper d’une citerne à eau de pluie.La Belgique est bien connue pour ses sécheresses...

                    La VMC est certes utile,du moins si on prend la décision de ventiler, mais elle n’apporte aucune calorie,au contraire elle en perd,sauf avec une pompe à chaleur.
                    Le puit canadien ne vous apporte rien non plus,car sa t° est celle du sol,au mieux 14 °.Il faut donc encore une fois récupérer les calories avec une pompe à chaleur.

                    Vous soulignez le fait que les chinois investissent à tout va dans le nucléaire,ce qui est vrai, et va à l’encontre du discours bien pensant que nos amis chinois investiraient massivement dans le renouvelable.Ils ne sont pas fous les chinois.
                    Quant aux limites de disponibilité de l’uranium,les délais sont ce que les protagonistes de l’une ou l’autre filière entendent démontrer.

                    Mais vous avez raison,on a intérêt à investir dans l’économie d’énergie. Malheureusement,les « vitrines » que l’on nous montre ne sont pas accessibles à la majorité, dont le principal soucis est de trouver un logement décent à un prix praticable.
                    6 millions de français vivent dans des taudis,quand ce n’est pas dans une caravane.
                    Tentons déjà de les loger avant de mettre des normes qui vont encore alourdir la facture.Les gens riches eux ont les moyens d’investir dans des solutions d’économie, et il n’est nul besoin de les inciter par des normes ou des primes.Ils l’auraient fait de toute façon.Pour les autres cela reste un exercice de style.

                    • Kalki Kalki 24 février 2011 15:11

                      si si les chinois investissent dans le renouvellable, comme presque tous les pays aujourd’hui (’ par hasard )

                      comme l’inde, qui va récuperer l’énergie du soleil, dans l’espace

                      c’est génial, il y a des projet européen, danois, pour faire la meme chose

                      L’énergie n’est pas tout oh , si seulement non non

                      il faut aussi de la chimie
                      et de la nourriture


                    • sobriquet 25 février 2011 02:22

                      Oui, voilà des décennies qu’on isole, mais entre une maison isolée à 150 KWh/an/m² et une maison isolée à 10 KWh/an/m², il y a un monde...

                      Et vos isolants performant, comment sont-ils fabriqués ? S’il s’agit de dérivés pétroliers, leur prix va flamber comme le reste. S’il s’agit d’autres isolants à haute valeur ajoutée, leur prix va bien grimper aussi. Sans parler de l’impact environnemental, bien sûr.

                      La paille et le chanvre ont le mérite de pouvoir être produits localement et de nécessiter peu de transformations. Il ne s’agit pas systématiquement de la solution idéale, mais dans un contexte de flambée du prix des énergie, ce sont des isolants à considérer très sérieusement.

                      Et la paille résiste mieux aux incendies que le béton armé. Si, si.


                    • roro46 25 février 2011 09:21

                      ah, les interventions de joletaxi sont toujours d’une candeur absolument réjouissante.

                      merci pour cette bonne bouffée de rigolade qui me met de bonne humeur pour la journée. smiley


                    • Kalki Kalki 24 février 2011 15:08

                      L’isolation c’est bien

                      mais moins ne fera pas plus

                      comme travailler plus et gagner moin

                      il faut pouvoir accumuler l’énergie

                      sous forme gaseuse ou liquide

                      par exemple de l’hydrogene ou du méthane

                      et puis c’est pas de froid que vous mourrez dans votre maison,

                      c’est de faim


                      • robin 24 février 2011 15:36

                        « il semble plus urgent de se demander comment sortir de ce piège dans lequel nous sommes entrés. »

                        On va inéluctablement vers une société d’avant apocalypse à la mad max (et je ne plaisante pas quand je dis ça, car tout concourre à nous y entrainer, à commencer par des dirigeants totalement corrompus dans à peu près tous les domaines) où il faudra tous réapprendre à tout faire soit même, y compris produire soit même son énergie, ce que tous les lobbies nous avaient savamment dissuadé de faire jusqu’à maintenant pour leurs plus grands profits.


                        • g.jacquin g.jacquin 24 février 2011 18:07

                          Heuuuuu... Mazmaz, Bien compris ce qu’implique la loi Nome que les socialistes ne semblent pas vouloir modifier s’ils arrivent aux affaires mais......quelle est votre conclusion ?

                          En ce qui me concerne, il est inadmissible de parler de « rente » lorsqu’on parle du nucléaire !!!
                          La déontologie telle qu’elle était dictée pas Charles, était : l’energie électrique doit être la moins chère possible pour tous !!!!! Brader nos bijoux de famille pour que les copains de ce gouvernement en profitent est scandaleux !!! et mérite la prison pour longtemps !!!

                          Quant à cet article, je le trouve décalé !!! Il y a longtemps que l’on s’est occupé de faire baisser la consommation d’énergie d’une maison (voir les normes et lois qui existent depuis plus de 20 ans) Imposer aujourd’hui qu’un habitat devienne positif quant à son énergie consommée revient à en augmenter les prix de 25% à la construction !

                          Peut-être que dans un pays autre que la France, c’est largement possible de l’imposer mais en France.... Ce n’est tout simplement pas sérieux.
                          Ou les Français vont-ils chercher l’argent ????
                          Ne pas oublier que l’on ne peut subventionner avec 1800 Milliards de dettes !

                          D’autre part, il ne faut pas oublier qu’en aucun cas, une maison qui n’est pas équipée de panneaux photovoltaïque, peut devenir excédentaire en energie !!!! Or, cela coûte combien à la France et est-il juste que ceux qui peuvent s’équiper se voient financer (crédit impôt prime et divers) avec l’argent de ceux qui ne le peuvent pas ??????
                           
                          Là encore, il y a de quoi construire des prisons et mettre dedans ceux qui commettent de telles idioties !

                          Le raisonnable semble ce qui est prévu, à savoir qu’une maison ne dépasse pas 50 KWh/an/m².... Comme prévu par la loi !!!!! Ce qui sous entends des efforts financier par ceux qui font construire ce type d’habitat !


                          • sobriquet 25 février 2011 02:08

                            Il faut vous faire à l’idée que les prix des énergies vont flamber dans la décennie à venir. Une maison qui coûte 25% de plus à la construction peut vous paraître révoltant au regard des prix actuels. mais envisagez donc que ces 25% de plus permettront d’économiser sur les 40 suivants la valeur de la maison ! C’est un raisonnement purement économique.

                            Où les français vont-ils chercher l’argent, demandez-vous ? Ils choisiront entre la peste d’une maison ruineuse à la construction et le choléra d’une maison ruineuse à chauffer !


                          • Croa Croa 25 février 2011 08:33

                            à Sobriquet :

                            La solution est politique ! smiley

                            En effet, si ces solutions étaient systématiquement imposée dans le neuf, elles ne coûteraient pas un centime !  ( C’est le marché qui fait le prix de l’immobilier. Les crédits bon marché ont fait énormément grimper les prix, lesquels n’ont profité qu’à la spéculation mais pas aux entreprises de génie civil. Autrement dit ce sont le prix des terrains qui ont monté, pas celui de la construction. De nouvelles normes feraient monter le prix de la construction, certes, mais pas le prix final.) 


                          • g.jacquin g.jacquin 25 février 2011 08:51

                            Raisonnement idiot qui consiste à penser que les gens ont la possibilité de mettre 25% de plus dans leurs habitats !!!!

                            C’est l’inverse ! Déjà vu, il y a plusieurs dizaines d’années entre le chauffage électrique par convecteurs et un plancher chauffant ou un chauffage central classique !!!

                            Vous êtes un doux rêveur... En tout cas, dans la vraie vie, il y en aura peu pour mettre 25% de plus dans leurs maisons. Et quant ils en aurons les moyens, Ils prefererons probablement une chambre de plus, un séjour plus grand.... Enfin, toutes ces choses normales pour un couple avec enfants !!!!

                            Par contre, si ce gouvernement arrêtait de faire co... es sur co... es, je veux parler des éoliennes qui vont coûter plusieurs milliards aux Français, la loi Nome, les pseudos concurents d’EDF, les champs PV au sol, etc... etc... , peut-être ce gouvernement pourrait aider certaines entreprises Françaises à construire, à des prix compétitifs, des matériels thermo-dynamiques (pompe à chaleurs) qui seraient en compétition avec les meilleurs ( Mitsubishi, Hitachi, daïkin )... Mais la réindustrialisation n’est pas à la portée de ce gouvernement qui n’a aucune compétence en matière de gestion !

                            Grâce à l’argent économisée, NKM pourrait aussi aider à l’amélioration de l’habitat et comme vous le dites, tout le monde en serait heureux !!!! Mais l’effort ne peut être un effort uniquement personnel des foyers.


                          • ARMINIUS ARMINIUS 25 février 2011 08:27

                            Cela fait à peu près cinq ans que j’avais développé cet argument, content que le flambeau soit repris ! J’avais vu à l’époque et en Allemagne la maison passive du cousin de mon épouse : cela fonctionnait très bien ( il faut dire que les Allemands ont une certaine expérience en ce domaine).C’est vraiment l’avenir mais attention à tous les margoulins inexpérimentés qui, en France se sont rués sur le créneau ( comme vu hier soir dans « envoyé spécial »)Attention aussi au rêve de la maison individuelle sur terrain, l’avenir en matière d’habitat BCE étant le petit immeuble trois étages dans un environnement citadin végétalisé (source WWF)


                            • Rcoutouly Rcoutouly 25 février 2011 17:06

                              Pour éviter de dire des bêtises et prolonger la réflexion, je vous propose d’aller voir d’autres articles et idées sur cette question de l’urbanisme et de l’habitat sur mon site à l’adresse suivante : http://www.fiscalite-environnementale.net/categorie-11069966.html.


                              Dans les réflexions et commentaires pertinentes, plusieurs d’entre vous signalent l’importance du financement. je propose de revoir la fiscalité dans ce sens : http://www.fiscalite-environnementale.net/article-une-contribution-incitative-pour-la-renovation-des-logements-anciens-43143469.html

                              • Croa Croa 26 février 2011 08:54

                                Cette écotaxe n’est pas une mauvaise idée en effet. J’irais au delà en exonérant de taxe ceux qui font des efforts (travaux d’amélioration) car certaines vieilles maisons peuvent être trop loin de la norme. Il faudrait aussi taxer les plus valus à la revente en prévoyant certaines exonérations lorsque les propriétaires-vendeurs ont effectués des travaux d’amélioration.

                                Toutefois les gisement de progrès les plus importants sont dans le neuf et le rénové en imposant de nouvelles normes car cela ne coûterait pas un centime (comme je l’explique plus haut.)


                              • g.jacquin g.jacquin 25 février 2011 17:44

                                @ l’auteur

                                Je suis allé sur votre site.... c’est n’importe quoi !

                                Encore une fois, ceux qui ne peuvent faire les travaux d’isolation que vous préconiser pour des raisons de moyens (la grande majorité des propriétaires), ont droit à la double peine...

                                1) Ils payent votre écotaxe (chère)...
                                2) Ils continuent à dépenser de l’Energie en excès !!!!

                                Vous avez une drôle de façon de régler les problèmes !!!!! Le mieux serait que vous leur demandiez de vendre leurs habitats !!!!

                                C’est bien ce que j’avais compris en lisant votre article ... ININTÉRESSANT !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès