Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Auto : le bonus/malus change la donne !

Auto : le bonus/malus change la donne !

Depuis le 5 décembre 2007 (pour les commandes) et le 1er janvier 2008 (pour les livraisons) et à la suite du Grenelle de l’environnement, le gouvernement français a mis en place un système de bonus/malus qui affecte le prix de différents modèles de voitures en fonction de leurs émissions de CO2. Le montant de ces bonus et malus est relativement important puisqu’il varie de 700 euros de bonus à 2 600 euros de malus en fonction des émissions de CO2 du véhicule.

Pour avoir le bonus de 700 euros, il faut émettre moins de 120 g de CO2 au km, puis on passe à 200 euros de bonus seulement de 120 à 130 g/km. Ensuite, il n’y a ni bonus ni malus entre 130 et 160 g/km de CO2 puis on passe dans la zone rouge des malus avec 200 euros de malus pour des émissions de 160 à 165 g de CO2 /Km, 750 euros de 166 à 200 g CO2/km, 1 600 euros de 200 à 250 et 2 600 au-delà d’émissions de CO2 supérieures à 250 g/km.Canalblog014

Il s’agit d’un système qui s’impose exclusivement aux acheteurs de véhicules neufs. Il avait été recommandé lors du Grenelle de l’environnement de mettre en place un bonus/malus annuel. L’idée, qui avait été baptisée du nom d’Ecopastille, n’est pas abandonnée, elle est seulement à l’étude !

Les premières statistiques qui peuvent être prises en compte sur l’impact de cette mesure viennent d’apparaître avec les ventes de février 2008. En effet l’annonce de la mesure avait suscité de fortes anticipations d’achat en décembre sur les véhicules "à malus" et des baisses des ventes corrélatives de ces mêmes modèles en janvier qui faussaient les statistiques de ces deux mois.

Les gagnants, "tendanciellement", en sont les constructeurs généralistes français et italien, plus particulièrement présents sur le créneau des petites voitures et les perdants, les fabricants de gros modèles berline et 4x4, en particulier les constructeurs allemands. Je précise "tendanciellement" car les ventes globales englobent le résultat des motivations multiples adressées au client potentiel qui, outre l’aspect prix qu’impacte le bonus/malus, comprend le lancement de nouveaux modèles, les campagnes promotionnelles des uns et des autres et la politique de remise et de marge que certains constructeurs ont dû revoir pour compenser au moins partiellement les malus.

Le bonus/malus va renforcer l’attractivité des modèles diesels qui permettent plus facilement de passer sous les 130 g CO2/km, en particulier pour les gros modèles et pénaliser certains dispositifs comme la boîte automatique, les modèles au E85 et surtout les filtres à particules, plus gourmands en carburant. Un comble sur le plan de la lutte contre la pollution !

Les constructeurs, pris un peu de court, vont sans nul doute adapter leurs modèles pour passer en dessous de tel ou tel seuil en rallongeant les rapports de boîte de vitesses, en diminuant la cylindrée des moteurs ou en modifiant leurs réglages. Une chose est sûre néanmoins, et c’est ce qui importe, la mesure modifie les choix des clients en faveur des modèles à bonus ou non pénalisés par les malus.

L’évolution de ventes face au bonus /malus remet en lumière les différences de structure de gamme entre les constructeurs allemands et les généralistes franco-italien et le clivage entre ces deux familles de constructeurs que nous avions déjà constaté à l’occasion de la bataille sur les futures normes européennes d’émissions de CO2.

A confirmer dans les mois à venir et surtout à quantifier. Une chose est sûre, le consommateur a déjà pris le virage que lui impose son porte-monnaie...


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • tmd 5 mars 2008 13:09

    Deux réflections, toujours les mêmes concernant ce bonus/malus sur les véhicules.

    Premièrement, cette nouvelle taxe n’est pas liée directement à la pollution générée. Elle n’est liée qu’à la polution générée par kilomètre parcouru. Comparons simplement un 4x4, 10 litres aux cents qui fait 5000 km par an et une petite citadine 5 litres aux cents qui en fait 20000 : la petite pollue deux fois plus chaque année ! Il aurait été beaucoup plus judicieux d’installer cette taxe sur le carburant. Elle aurais été alors directement en relation avec la pollution générée.

    Deuxièmement, je m’attends à voir une inflexion dans les statistiques de la mortalité routière. Il est évident que les passagers sont mieux protégés dans une grosse voiture, lourde, que dans un pot de yaourt. Ainsi, avec une incitation à avoir plus de petites voitures sur les routes, je ne serai pas étonné de voir dans les mois et années à venir, sinon une augmentation, tout du moins un ralentissement de la diminition de morts sur les routes.


    • Nemo 5 mars 2008 13:21

      Je ne suis pas d’accord avec vous. Une nouvelle taxe sur le carburant n’aurait pas été suffisamment psychologique, car diluée dans le temps. L’achat de voiture est un achat a bien des égards d’impulsion, nécessaire, mais le choix du véhicule est en grande partie influencé par l’image qu’il renvoie. Marquer le coup avec une taxe substantielle est une très bonne idée. Pourvu que l’on passe à lécopastille annuelle !


    • philou 5 mars 2008 13:46

      Et pourquoi serait-il nécessaire que l’impact soit psychologique ?

      Par contre il n’est pas idiot de la part de l’Etat que d’utiliser le levier d’une taxe pour imposer le progrès technologique. Globalement la consommation des véhicules à niveau de gamme égal a été divisée par deux en 20 ans et le confort de conduite des diesels a dépassé celui des moteurs à essence.

      Il est idiot de dire que le malus épargne les constructeurs français, disons plutôt que ceux-ci ont toujours eu le souci de l’économie de carburant et proposent des modèles au rapport prestation/consommation optimisé.

      Maintenant il convient effectivement de corriger quelques aberrations qui pénalisent le FAP, la BVA ou bien les familles nombreuses.

      J’ajoute que j’ai longtemps roulé V6 essence manuel puis automatique, que j’acceptais d’en payer le coût : à partir où l’on dépasse la simple satisfaction des nécessités et que l’on entre dans le champ des plaisirs n’est-ce pas sommes-toutes normal ?


    • SANDRO FERRETTI SANDRO 5 mars 2008 14:25

      @tmd :

      Tout à fait d’accord avec le risque de perte de niveau de sécurité passive qui est à attendre avec le retour des "pots de yagourt". Il est clair que les systèmes de sécurité passive intelligente, consacrés par EuroNcap, sont pour beaucoup dans la diminution drastique de la mortalité routière (qui a commencé, je le rapelle, dès 1980, et ne date pas de Sarkozy et ses radars bandits manchots).Or il faut de la pace et du poids pour que ces systèmes fonctionnent.

       

      Par ailleurs, il y a un rique de santé publique. Tout le monde confond écologie (Co2, réchauffement de la planète) et santé. Tout le monde sait que les moteurs Diesel et leurs particules fines sont 3 à 5 fois plus cancérigènes que nos moteurs essence. Or la parc auto est à 70% Diesel. Or, il est quasiment impossible d’avoir un bonus "écologique" avec un moteur essence, ni méme d’étre à l’équillibre fiscal.

      Donc oui, encore une mesure de "Bobos" parisiens. Quand on sait que le bétail et son méthane menacent plus la couche d’ozone que toute la circulation routière réunie, on se demande si on ne se moque pas de nous.....


    • slide 5 mars 2008 15:16

      les FAP entrent explicitement dans le champ de la taxe. A fort mauvaise raison si l’on se tient à l’aspect santé publique d’ailleurs (http://fr.wikipedia.org/wiki/Filtre_à_particules). Si l’impact du FAP est indéniablement positif pour la nature il ne l’est guère pour la santé. La taxe CO2 est purement « effet de serre », ça se voit !

      Les moteurs Diesel bénéficient de 10 ans d’avance en R&D et d’un carburant mieux « fini » que les Essence (le SP n’est pas désulfurisé ce qui gêne les technologies d’injection directe essence, or cet effort de désulfurisation a été réalisé sur les Diesels, et payé autant par le prix à la pompe du Diesel que du sans-plomb au passage). Au Japon des moteurs essence consomment 20% de moins qu’en France, grâce à une essence dont la teneur en soufre est 10 fois moindre qu’en France.


    • Bobby Bobby 7 mars 2008 09:27

      Bonjour,

      "... Il est idiot de dire que le malus épargne les constructeurs français, disons plutôt que ceux-ci ont toujours eu le souci de l’économie de carburant et proposent des modèles au rapport prestation/consommation optimisé..."

      Voilà une affirmation que je vous laisse ! Les constructeurs ont en effet effectué des recherches depuis des années sur des solutions beaucoup moins consommatrices en carburants... je ne suis pas sûr qu’elles aient toutes été appliquées. Je prendrais l’exemple d’un prototype de voiture petite à moyenne mis au point par une grande marque dont la consommation était de l’ordre de 3 à 4 litres aux cent Km... jamais mise sur le marché !

       

      Une nouvelle manière d’aborder notre consommation... dans tous les domaines, me paraît aujourd’hui indispensable... je suis conscient que l’inertie qui nous pousse à résister aux changements importants qui sont pourtant indispensables à notre équilibre avec notre environnement, est le principal facteur qui risque de nous jouer de bien vilains tours !


    • Roland Verhille Roland Verhille 5 mars 2008 13:38

      Encore une mesure politicienne purement démagogique. Cette taxe ne frappe-t-elle pas que les véhicules de tourisme, sans toucher les camions ?


      • Lisa SION 2 Lisa SION 13 mars 2008 07:46

        Exact,

        Ce sont les flux commerciaux les plus roulants, gourmands et pollutifs, les moins taxés.

        Alors qu’ils imposent ce rythme de flux tendus aux particuliers privés, circulant sur le même réseau.

        L’Etat cède le tapis rouge aux commerce et pénalise la vache à lait du particulier tranquille.


      • Vincent 5 mars 2008 14:17

        Je suis absolument d’accord avec Roland, pourquoi les camions sont-ils exonérés surprime de malus.

        Les entrepreneurs payent une taxe annuelle sur les véhicules particuliers de sociétés.

         

        Pourquoi les voitures d’occasions ne sont-elle pas impactée, cela va encourager l’importation de véhicules des pays voisins malgré les quelques gardes fous mis en place.

         

        Et qu’en est-il des NOX, des suies et autres composés un peux plus nocif que ces rejets de CO² (http://www.ec.gc.ca/cleanair-airpur/Oxydes_d’azote_(NOx)-WS489FEE7D-1_Fr.htm)

         


        • slide 5 mars 2008 15:08

          Un élément trop oublié de ces boni/mali : seule l’émission de CO2 est prise en compte. Aussi, les Diesel, dont la combustion en dépit des catalyseurs/filtres à particules est incomplète (rejet de benzopyrènes entre autres, plus généralement des particules non filtrées, celles de taille inférieures à 10nm), sont non seulement avantagés par une technologie qui a bénéficié de quelques ( 10) années de développement chez nous (injection directe, moteurs systématiquement compressés ce qui améliore notablement le rendement), mais aussi par le fait qu’émettre des polluants nocifs diminue sensiblement l’émission de CO2... En effet, 252 mg de benzopyrènes (C20H12) évitent la bagatelle de 880 mg de CO2 !

          Ca n’est pas un mal d’avoir (enfin...) pensé à l’environnement, mais certains aspects ne permettent pas de penser autrement qu’à une série de mesures bâclées... Notre pays proposait déja la fiscalité la plus favorable aux Diesel, on enfonce le clou... Un chiffre : certaines études estiment les dégâts des particules Diesel (avec ou sans FAP, les filtres sont inefficaces pour les particules cancérigènes) à 300000 morts prématurées par an pour l’Europe.


          • SANDRO FERRETTI SANDRO 5 mars 2008 16:01

            Merci, ca fait plaisir de lire cela, il y a des jours où on dirait que personne ne veut le croire.( genre, je roule au Diesel, donc je roule "propre" ! Quelle guignolade...)


          • Vincent 5 mars 2008 15:35

            Ci joint un lien vers le moteur dit PANTONE,

            l’article est bon et explicite, je n’ai pas besoin d’en rajouter, je vous invite vivement à le lire, cela pourrait régler pas mal de problème.

            http://www.onpeutlefaire.com/articles/a-pantone.php

             


            • Fred 5 mars 2008 17:04

              La production de viande pour la nourriture humaine pollue deux fois plus que tous les transports réunis et pourtant on n’entend jamais rien à propos de réduire la consommation de viande. La meilleure solution contre la pollution est de réduire la population (ce qui aussi permettra de réduire la consommation de matière première) et donc de ne plus avoir de politique nataliste mais bon là tout le monde va laisser les bons principes et vouloir son bébé, tant pis si ce bébé vient dans un monde pollué et aux ressources diminuées.


              • Lisa SION 2 Lisa SION 13 mars 2008 07:50

                Attends,

                Là tu t’attaques à plus gros que l’Etat, petit, Tu t’attaques à la restauration rapide qui sauve la faim dans le monde, mon gars !


              • Redj Redj 5 mars 2008 18:04

                Bonjour à tous,

                Le système bonuls/malus, au-delà de se donner bonne conscience, est pour moi surtout encore un moyen de favoriser les ventes des constructeurs français. Ils sont parmi les meilleurs sur les faibles consommations.

                Mais qu’en est-il du coût écologique entre quelqu’un qui possède sa voiture depuis 15 ans, et quelqu’un qui en change tous les 5 ans. OK, les voitures rejètent de moins en moins de CO2, mais le coup écologique finale va quand même en faveur de celui qui a sa voiture depuis 15 ans. Surtout que s’il la possède depuis tant d’années, c’est qu’il ne doit pas rouler beaucoup avec, et donc ne doit pas rejeter énormement de CO2 au final.

                Moralité : les seuls qui s’en frottent les mains, ce sont les constructeurs !


                • HELIOS HELIOS 5 mars 2008 23:55

                  Exact, il faut prendre en compte l’empreinte écologique totale et non pas jeter de la poudre aux yeux aux écologistes en mal de phobies.

                  Acheter une voiture neuve parce qu’elle va economiser 10 ou 20 g de CO2 est parfaitement imbécile au regard de la pollution emise pour sa fabrication... et le retraitement de la vieille !

                  En son temps j’avais proposé que la Drire laisse remotoriser les vehicules sans cet ostracisme qui consiste a dire que le vehicule doit rester identique au boulon pres ! C’est autrement plus ecologique, economique et de plus les travaux ne sont pas délocalisables. Que des avantages ! Du pouvoir d’achat en plus pour ceux dont l’automobile ne doit pas être un engin toujours neuf pour flatter son ego.


                • philou 6 mars 2008 11:03

                  Ils ne s’en frottent pas les mains pour 2 bonnes raisons :

                  - celà demande un investissement couteux en R&D

                  - celà tire les motorisations vers le bas et la marge avec

                  - celà n’encourage pas le client au renouvellement de véhicule à partir du moment où l’on risque de tomber dans la zone malus


                • Poluer moins pour polluer plus longtemps !

                  Et ne plus polluer du tout ????

                   

                  Sarkozy c’est l’"écologie" pour que la destruction de la planète arrive un peu plus tard

                  La véritable écologie c’est de ne PLUS polluer (au delà de ce que peut supporter la SEULE planète que nous avons)

                   

                  Autant dire que le Grenelle de l’environnement n’a presque rien à voir avec l’écologie...

                   


                  • chmoll chmoll 6 mars 2008 10:47

                    tention j’pose la quousetion

                    p’t’ètre qu’il faudrait changer la façon d’raffiner les carburants

                    p’t’ètre ça s’rait plus simple

                     


                    • parousnik 6 mars 2008 18:20

                      La consommation des gros tas de ferraille indiffére celui ou celle qui en a le gout...Certe pour ceux qui se saignent aux lames des crédits pour parader dans ces immondices rutilants vont devoir travailler plus et manger moins s’il veulent remonter encore l’avenue de la gare de leur patelin. Mais toutes ces mesures volent au secours de l’industrie automobile... Apres les quinze milliards fait à ses sponsors Sarkozy assiste les grandes familles de l’industrie, malgré que les caisses sont vides.


                      • rover75 8 mars 2008 18:43

                        Encore une fois, on soumet à la traite, ceux qui ne se rebèllent pas. Un camion c’est de 30 à 40 litres/100.

                        Pas de bonus/malus... bizarre.

                        ILs continuent à traverser l’europe, alors que le rail le fait très bien. Nous avons besoin des camions pour aller des gares aux centres de distribution, pas plus.

                        Il est aussi bon de savoir que le marché du camion est en pleine expansion et que l’on doit attendre plusieurs mois pour être livré.

                        Peut-être avec le baril à 200 Euros, les changements commencerons...

                         


                        • HELIOS HELIOS 8 mars 2008 21:16

                          Oui, mais la SNCF fait la fine bouche...

                          Elle ne veut pas mettre en place ce qui serait vraiment interressant : arriver dans une gare, monter le camion ou la remorque sur le wagon, et qu’on recupere tout ça a l’autre bout le soir ou le lendemain matin. Exactement comme ça se fait pour le tunnel sous la manche.

                          eh, bien non, non, la SNCF trouve qu’elle n’y gagne pas assez, et surtout il faut qu’elle fasse des trains réguliers etc. Actuellement vouloir envoyer son camion de Marseille a Rungis, par exemple, necessite de déposer le camion pratiquement une semaine avant sans savoir quand on le recupere, et surtout sans s’assurer que le voyage c’est bien passé ! une honte. Quand je pense que les verts appellent ça le ferroutage...


                        • HELIOS HELIOS 8 mars 2008 21:27

                          ... et sans oublier les peniches...

                          Envoyer l’équivalent d’une dizaine de container de marseille en allemagne, est impossible, alors qu’on sait quelle economie cela ferait sur le CO2 !

                          Et pourquoi ? pour au moins 3 raisons de pourris :

                          La première ce’st que developper le canal Rhin-Rhone rendrait l’axe Mediterranée-Rhur interressant... or cet axe ne passe pas par Paris !

                          La seconde c’est que Marseille deviendrait un grand port, riche et Rouen et le Havre pourrait aller se rhabiller, déjà qu’ils se font tres largement bananer par Amsterdam. Pensez un peu, les containers chinois a destination de l’Europe passant par le canal de suez et debarquant a Marseille (c’est plus court que faire le tour de l’afrique ou de traverser le pacifique et panama.... (et ça renforce encore l’axe Rhin-Rhone...)

                          la troisième, c’est effectivement que les ports de Roeun et le Havre n’aimeraient pas. peu importe l’economie du moment qu’on s’entend entre copain, n’est-ce pas.

                           

                          Et tout ça pour vous dire egalement que le TGV Montpellier-Nice direct (comme l’autoroute) n’est pas pret de voir le jour, car vous voyez, l’axe Barcelonne-Gènes, qui passe par Montpelier, Marseille, Toulon, Nice et qiui pourrait s’etendre jusqu’a Rome, (en partant de Valence, par exemple) cela fait un sacré arc méditerranéen dont la richesse ferait pas mal d’ombre a d’autres grandes villes plus au nord !


                        • c.d.g. 8 mars 2008 21:59

                          1) les acheteurs de grosses cylindrees ont anticipee la mesure. autrement dit, c est pour ca que BMW et Mercedes ont fait super fort en decembre

                          2) mesure protectionniste (favoriser les constructeurs francais qui fabriquent plutot du bas de gamme diesel contrairement aux allemands)

                          3) au niveau ecologie c est n importe quoi si on continue a favoriser le diesel (sans compter le recyclage des vieux modeles)

                          4) au niveau communication, par contre c est tres bien. On fait une taxe supplementaire mais c est pour la bonne cause, pas pour renflouer le panier perce qu est l etat francais.

                          Et pour l environnement, on fait comme si on s attaquait au probleme mais jsute en surface. On va quand emem pas creuser (par ex en se demandant comment des gens qui vont habiter a 40 km pour cause de bulle immobiliere de leur lieu de travail vont aller travailler tous les jours)

                           


                          • Lisa SION 2 Lisa SION 13 mars 2008 07:28

                            Les autoroutes françaises, bien gérées, auraient pu être gratuites, leur entretien payé par l’impôt. Les poids lourds sur les rails, accrochés les uns aux autres avec un wagon relax en queue...mais, l’Etat a privatisé pour quelques milliards dans la caisse vide... ! Cherchez l’embrouille.

                            Maintenant que soixante dix pour cent des français roulent enfin au diesel, le prix de celui-çi rejoint l’essence, dix centimes les séparent...cherchez l’embrouille.

                            L’Etat repressif à mort, vise trois mille morts par an à la fin du quinquennat, avec sustitution des véhicules en infraction maximum ?

                            Et les cinq cent pompes d’éthanol dégrevé, payées à grand frais par le contribuable, n’est juste qu’un réseau intérieur réservé aux grosses cylindrées essence...Cherchez l’embrouille..


                            • Lisa SION 2 Lisa SION 13 mars 2008 07:35

                              Mais, patience,

                              Reneault viens juste d’annoncer son premier modèle électrique pour...2012 !

                              l’après Sarko sera enfin écologique. et peut-être nicolas 2, efin Hulot président !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès