Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Autoroute A 45 : un projet qui va faire des vagues

Autoroute A 45 : un projet qui va faire des vagues

Après la signature par le gouvernement de la Déclaration d’ Utilité Publique (DUP) de l’ A45, le Préfet de la Région Rhône-Alpes a tenu à justifier ce très controversé projet d’ autoroute entre Lyon, Saint Etienne et Le Puy.

Sécurité et développement économique.

Les défenseurs du projet, différents acteurs des milieux économiques de la région lyonnaise, font état d’un "sondage représentatif de 70000 chefs d’entreprises" favorables à sa construction. Pour eux, l’autoroute "doit permette à Lyon et à Saint Etienne de poursuivre leur développement et leur coopération".

Le préfet met aussi l’accent sur l’insécurité et le danger représentés par la route actuelle, totalement saturée. Il rappelle que ce projet d’autoroute a été "acté" de longue date, et que la DUP est une étape indispensable pour qu’il voit le jour.

Les détracteurs ne désarment pas

A ce propos, l’Association de Sauvegarde des Coteaux du Lyonnais, représentée par Noël Collomb, dénonce avec France Nature Environnement, la FRAPNA, la "Sauvegarde des Coteaux du Jarez", et DARLY (se Déplacer Autrement dans la Région Lyonnaise) une opération "conçue à l’époque où le baril de pétrole était à moins de 30 dollars alors qu’il dépassera 200 dollars d’ici la fin 2008". "C’est un projet du siècle passé et il doit être abandonné en faveur des transports en commun. Tous les projets autoroutiers devraient être réexaminés au profit d’une autre politique des transports réellement respectueuse de l’environnement", ajoute ce collectif d’ associations.

Grenelle de l’ environnement

Aux opposants à l’autoroute qui s’appuient sur les conclusions du Grenelle de l’environnement pour dénoncer le double langage de l’ Etat, le Préfet objecte que "sur la période 2007-2013, l’État développera le transport ferroviaire en investissant sur les gares de Perrache, Part-Dieu et Saint-Étienne Châteaucreux ainsi que sur le raccordement de Givors". Pour lui, l’autoroute ne remet pas en cause d’autres grands projets comme le contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise "qui accentuera également la croissance de ce mode de transport, pour les voyageurs et les marchandises".

Un projet non financé

Reste le coût de l’autoroute. Près de 300 Millions d’ Euros selon les plus optimistes, que l’Etat n’ a semble t’ il pas les moyens de payer ; les chefs d’ entreprise sondés par l’Ifop pensent qu’ elle pourrait se financer par un péage de 5 euros ; de son côté, le Grand Lyon n’est pas vraiment opposé au projet mais n’a pas prévu de le financer, surtout si il n’inclue pas une "bretelle de détournement" du flux de véhicules au moment de l’arrivée à Lyon.

Les Verts Rhône-Alpes choisissent l’ironie

Pour les élus Verts au Conseil Régional, deux hypothèses sont possibles : "une A 45 virtuelle : personne ne dégage les 1,4 milliards nécessaires au financement du bidule, le ministre (avec la Déclaration d’Utilité Publique NDLR) s’est débarrassé de « la patate chaude » ; ou une belle piste cyclable : 48 km de bitume seront ainsi offerts aux générations futures, à leurs chars à voile, leurs skates, leurs rollers, leurs vélos…"


LYon-Environnement



Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 26 juillet 2008 15:39

    --- Economie d’energie

    — - Sécurité supplementaire

    — - Développement economique tout au long de l’axe

    — - faible impact sur l’environnement (seule l’emprise est "sterilisée" le reste preservé par l’effet de barriere)

    Voila au moins 4 avantages (evoqués dans d’autres domaines par les defenseurs de l’environnement) pour la construction de l’autoriute A45

    Mais, quand il s’agit de bloquer la facilité de circulation, là, comme par hasard, les bonnes idées deveinnent mauvaises. un peu comme si les opposants voulait faire perdurer la difficulté pour se servir ensuite de cette même difficulté pour mieux combattre la circulation.

    On connait le modèle... déjà emplyé dans le nucleaire accusé de consommer de l’uranium et de produire trop de dechets. Les surgénérateur resolvaient en grande partie ces ecueils, voila pourquoi Voynet s’est dépéchée de les fermer. Facile maintenant de dire qu’il n’y a pas de solution.

    Cela dit, la construction de voies ferroviaires n’est pas interdites et ce serait une bonen solution. Quelqu’un s’est il déjà posé la question : pourquoi les entreprises perfèrent elle le camion plutôt que le train ?
    par exemple :

    — - dépots des marchandises impossible avant le départ

    — - transport sans aucune attention (taux de destruction et de vol important)

    — - horaires impossibles

    — - frequences débiles

    — - stockage des marchandises a l’arrivée impossible

    — - coûts hors de proportion

    — - mauvaise volonté commerciale de l’operateur de transport

    — - equipement inadaptés.

    juste a titre d’exmple... les opposants seraient ils opposé a ce qu’il y ait un transport Lyon - Saint Etienne ressemblant a celui du tunnel sous la manche ?
    Depart d’une navette dans chaque sens toute les heures embarquement immediat des vehicules jusqu’au dernier moment et dechargement instantanné a l’arrivée.....
    Mais cela, la SNCF n’en veut pas... pourtant quelle amelioration sur le temps et la securité et probablement l’empreinte ecologique.


    • Marc Bruxman 27 juillet 2008 01:21

      Pffff... Toujours la même rengaine des écolos extrémistes.

      Pas d’autoroute parce que c’est mal et ca pollue.

      Alors mes chéris je vous cite :
      "C’est un projet du siècle passé et il doit être abandonné en faveur des transports en commun. Tous les projets autoroutiers devraient être réexaminés au profit d’une autre politique des transports réellement respectueuse de l’environnement"

      Avez vous remarqué que les derniéres voitures produites consommaient en dessous de 4l au 100 Km ? Que les rejets de CO2 sont de plus en plus faibles ?

      Qu’il fasse développer les transports en commun comme le TGV je ne dis pas le contraire vu que j’en suis un utilisateur régulier. Mais sur de courtes distance comme Lyon Saint Etienne, la route reste largement préférable et plus efficace. Helios en as résumé très bien les avantages.

      D’ailleurs comme d’habitudes, 80% des membres de cette associations sont je parie impactés par le futur tracé de l’autoroute ; Right ? Good but not in my backyard ! Comme le disent si bien les ricains.

      Alors la bonne nouvelle c’est que comme d’autres cet autoroute va se faire et que les écolos intégristes continueront à critiquer mais à s’en servir après. Parce que Lyon Saint Etienne en vélo c’est pas super top.



      • samlepirate 27 juillet 2008 13:24

        Les voitures qui consomment en dessous de 4l/100 km sont très peu nombreuses et une citadine sur autoroute ne fait pas du 4l/100....
        De plus une grande majorité de poids lourds qui les prennent sont loin de consommer du 30l /100km.
        Bref pourquoi s’acharner à mettre des millions d’euros pour faire une autoroute ?? Des alternatives moins coûteuses existent.
        Oui certes il y a des soucis avec le fret de la SNCF qui est pourri. Mais est ce une bonne excuse pour ne rien faire et valider l’option de l’autoroute ? NON
        Il faut réformer en profondeur le système de Fret de la SNCF. L’adapter aux demandes des entreprises pour leurs marchandises. Et là l’argent, pardon les millions d’euros prévu pour l’autoroute doit être injecter dans le Fret. Cela pour le bien à notre planète et notre économie.


      • Proudhon Proudhon 30 juillet 2008 18:48

        Habitant la région je peux dire que j’en ai plus que ras le bol de cette autoroute saturée à outrance. J’aimerai savoir d’ailleurs le nombres d’accidents et de victimes qui en découle chaque année.
        C’est bien simple, le soir quand je reviens du boulot je passe par la campagne. J’ai essayé le matin, mais avec les virages c’est hard quand on dort encore à moitié.
        Saint Etienne ou Lyon,  j’ y monte le moins souvent possible.

        Alors les écologistes sont bien gentils, mais on fait comment quand on bosse non pas à St Etienne mais dans une ville avoisinante ????


        • Bof 2 août 2008 21:02

          Oh...il vaut mieux être au loin ! pourtant, si les employés de nos transports en commun n’avaient pas sabordé ce moyen de transport...maintenant que l’on sait que ça peut fonctionner les transports de camions par train...cela va être comme pour les ronds points , une bonne idée et il faut trente ans pour s’y faire...trente ans, c’est long ! alors, en attendant sabotons la nature pour notre survie momentanée en construisant l’autoroute.
          Il ne manquerait plus que les industries soient obligées de partir pour raison d’impossibilité de transport !
          Déjà que l’on a chassé nos riches avec leurs entreprises par cet "isf"en Belgique....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

LYonenFrance


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès