Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Avec l’incendie à la centrale nucléaire du Tricastin : y a-t-il eu (...)

Avec l’incendie à la centrale nucléaire du Tricastin : y a-t-il eu dégagement de dioxine ?

Le transformateur électrique de la centrale nucléaire du Tricastin (côté Saint-Paul-Trois-Châteaux - Drôme), qui a explosé samedi 2 juillet 2011 vers 15h30 et entraîné l'arrêt provisoire de la centrale peut-il avoir dégagé de la dioxine car contenant encore du pyralène ? EDF aurait-il pu ne pas avoir encore procédé au remplacement des transformateurs au pyralène pourtant interdits depuis des années ? Le Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) alerte et exige des explications.

Le vent assez fort venant du nord (mistral) a entraîné le panache de fumée au long du Rhône et était visible de très loin et notamment de l’autoroute A7 située en vue à moins de 300 m juste de l’autre côté du canal du Rhône de Donzère Mondragon.

Si EDF affirme que le réacteur était à l’arrêt lors de l’explosion et de l’incendie du transformateur, cet arrêt fait suite à un arrêt récent en juillet et août 2010 pour maintenance et rechargement du combustible. Or l e réacteur N°1 à eau pressurisée (REP) de 900 MW [HD], construit en 1974 et mis en activité en 1980 à vue son exploitation prolongée pour 10 ans par l'ASN après sa troisième visite décennale. Mais dans le même temps l'ASN a publié une liste impressionnante de travaux de mise en conformité (32) a effectuer.

Il est donc paradoxal qu’un transformateur principal non alimenté servant, selon EDF : "à l’évacuation de la production d’électricité vers le réseau électrique national" puisse exploser !

Avec des transfos au pyralène : EDF est-il encore hors la loi depuis des années ?

Tous les transformateurs antérieurs aux années 1985 installés sur le site nucléaire d’EDF ou d’AREVA du Tricastin sont chargés en fluide caloriporteur inflammable PolyChloroBiphényle (PCB), encore appelé pyralène. A partir de 1985 le pyralène a été interdit lorsqu'il est apparu qu'il présentait un danger pour l'homme et l'environnement*.

AREVA et COGEMA qui possèdent plusieurs centaines de transformateurs chargés au pyralène, dont une majorité sur le site de l’usine George Besse du Tricastin a prévu un plan d’élimination de manière contrôlé par des entreprises agréés de tous les transformateurs, en principe avec un achèvement prévu fin 2010. EDF gestionnaire des 4 réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin a délégué cette opération à ETDE (filiale de Bouygues Construction) en 2008. Bouygues accédant ainsi pour la première fois par le biais de cette sous-traitance à un marché jusqu’à présent réservé aux majors de l’électricité.

Les remplacements des transformateurs au pyralène par des transformateurs secs de la centrale nucléaire du Tricastin doivent se réaliseront lors d’arrêts de tranche et nécessite huit à dix jours d’arrêts ce qui oblige, selon les termes mêmes de l'opérateur "...de connaître parfaitement les contraintes techniques et les exigences d’EDF en matière de sécurité, sûreté, qualité et environnement".

Le Collectif antinucléaire 84 posent une séries de questions précisent

Compte-tenu du fait que les précédents ne manquent pas ou EDF a occulté ou minimisé de possibles contaminations soit par dioxine ou fumées toxiques, le Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) posent une série de question à EDF et à l'ASN :

Quelle est l’origine exacte de l’arrêt du réacteur n°1 ? Quelle est l’origine de l’explosion du transformateur non alimenté, puisque l’alternateur était à l’arrêt ? Le transformateur qui a explosé, puis brulé était-il le nouveau chargé en huile minérale ou végétale ou bien celui d’origine chargé en pyralène ? - L’explosion et l’incendie sont-elles dues suite aux travaux d’ETDE de démantèlement du transformateur ?

Les réponses à ces questions sont essentielles car elles vont conditionner la suite des événements, à savoir : Dans le nuage de fumée et les suies d’un transformateur en feu chargé au pyralène il peut y avoir la présence de dioxine. En conséquence il est fondamental de savoir si nous sommes-nous en présence oui ou non d’une pollution environnementale à la dioxine (majeure ?) dans le couloir rhodanien.
__
* Le plan national de décontamination et d’élimination des appareils contenant des PCB a été approuvé par l’Arrêté du 26 février 2003 (document approuvé le 18 décembre 2002 par la commission PCB, Avis favorable du Conseil Supérieur des Installations classées en date du 23 janvier 2003).

autre source : http://www.next-up.org/Newsoftheworld/Tricastin.php#1


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Jean Revest 5 juillet 2011 12:19

    l’ASN et EDF sont interpellés. Pour le moment : pas de réponse...


  • zelectron zelectron 5 juillet 2011 12:23

    EDF manque toujours à ses devoirs (surtout de maintenance, avec une kyrielle de sous-traitants tous plus compétents les uns que les autres, permettant de faire face aux « bonnes œuvres » par enveloppes discrètes interposées), en revanche ça ne la prive pas d’investir ici et là des sommes gigantesques pour renforcer son quasi monopole et mener à bien sa politique de chantage à l’énergie (sous toutes ses formes) en n’oubliant pas d’empêcher quelque concurrence que ce soit d’investir sauf dans de petites installations peu gênantes.


    • Ramses 5 juillet 2011 15:32

      EDF pense que sous-traiter la santé publique est un bon concept pour s’attirer les bonnes graces... Encore aujourd’hui ils annoncent 100 millions d’euros pour les travaux de Fessenheim alors que la centrale n’a pas encore eu l’aval du gouvernement pour les 10 prochaines années... EDF détient le monopole de l’électricité, et ce malgré l’ouverture du marché de l’énergie.


      • zelectron zelectron 5 juillet 2011 21:02

        Centrales nucléaires EDF : « jusqu’à 8 niveaux de sous-traitants » c’est à dire 8 cascades de bénéfices donc 2 à 3 fois (si ce n’est bien plus) payés par EDF par rapport à un prix normal !

        Toute la stratégie d’EDF consiste à empêcher qui que ce soit de la concurrencer sur sa « chasse gardée » et qu’importe les gaspillages du moment qu’elle garde son quasi monopole !

        Le moratoire établissant qu’EDF ne doit pas construire en France pour permettre l’éclosion d’une VRAIE concurrence n’est pas prêt d’être mis en œuvre, pendant ce temps EDF place ses pions !


      • anarcococo 5 juillet 2011 16:56

        Effectivement, un accident majeur là-bas avec un fort mistral,
        et la Provence c’est de l’histoire ancienne !

        Mais bon, un accident comme à Fukushima ne peut pas se produire en France...

        Saint Paul priez pour nous !


        • D€FR€ D€FR€ 6 juillet 2011 00:51

          En étant le pays le plus nucléarisé au monde, La France est de même le pays le plus dangereux du monde... 
          Imagine natural disaster... what would you do ?
          >>> hum... c’est ce que le patron de la nasa a envoyé comme communiqué aux membres de son personnel >>> check !
          http://infoguerilla.fr/?p=10571 
          imagine un cataclysme naturel (c’est dans l’ère du temps) et que la moitié des centrales se retrouvent au même stade critique que celle de Fukushima, le pays ne sera plus habitable...


        • Bulgroz 5 juillet 2011 17:38

          i) Dès le début, il y a problème :« Le transformateur électrique de la centrale nucléaire du Tricastin et () entraîné l’arrêt provisoire de la centrale »  ? Plus loin il est dit «  Si EDF affirme que le réacteur était à l’arrêt lors de l’explosion  » En effet, l’Unité de Production N°1 était en arrêt pour sa maintenance annuelle au moment de l’événement. En doutez vous ? C’est très facilement vérifiable. Comment faut il vous prouver qu’une tranche est à l’arrêt ? Allez vous à ce point mettre en question la plus simple des vérités ?

          ii) N’en déplaise à certains, un transfo ça prend feu que ce soit dans une centrale hydraulique, thermique , éolienne ou photovoltaïque. On en trouve même dans les domiciles et ça crame quelques fois (appareils à piles, frigo, laptop, friteuse, four à micro onde, ampoules électriques...) .

          Révisez votre Physique, partie "électricité-courants alternatifs- bobinages".

          Allez vous interdire les transformateurs ?

          Être pour ou contre le nucléaire, c’est une chose mais il faut traiter du sujet sérieusement.

          Vous savez, des milliers d’ingénieurs, de techniciens, d’organismes, d’entreprises travaillent sur les sujets de l’énergie.

          Evitez de les insulter.


          • Loatse Loatse 5 juillet 2011 18:47

            Bonjour Jean, question que je me suis posée également...

            Y a t’il un laboratoire indépendant qui envisage d’effectuer des analyses aux alentours du transformateur ? enfin ce qu’il en reste.

            Il est tout à fait normal qu’il soit fourni au public des informations claires et des documents démontrant que le remplacement du pyralène a bien été réalisé...

            N’en déplaise à ceux qui voudraient que l’on croit tout le monde sur parole... 


            • g.jacquin g.jacquin 6 juillet 2011 07:18

              l’auteur

              NON... Il n’y a pas de transfo THT avec pyralène ! Le refroidissement de ce type de transfo est assuré par de l’huile minérale.

              Ce transfo a provoqué l’arrêté provisoire ???? C’est Spirou ? vous avez lu ça dans Spirou ?
              Depuis quand, il existe dans le nucléaire des arrêts provisoires ????
              Cette tranche était à l’arrêt .C’est tout.

              Voilà voilou... la prochaine fois, avant d’écrire votre article, il serait souhaitable que vous vous renseigniez !!! Jeumont Schneider Transfo !


              • g.jacquin g.jacquin 6 juillet 2011 07:31

                Loaste

                Je vous confirme que, lorsqu’un transfo ou un moteur crame... ça pue ! et ça pollue !!!

                Les vernis utilisés comme diélectriques dont sont couverts les fils ou barres de cuivres, lors des claquages, subissent des températures supérieures à quelques milliers de degrés (température de l’arc électrique) donc, ces diélectriques fondent et souvent le cuivre avec !

                Alors oui... dans ce cas, il y a une pollution locale !

                Pour que vous compreniez la complexité de ce problème (comment faire pour que ça ne crame pas), je vous mets ce lien :

                <http://www.stielec.ac-aix-marseille.fr/cours/kabadanian/arc.htm&gt ;


              • Jean Revest 6 juillet 2011 08:44

                Il va s’en dire que la forme interrogative du titre situe bien le problème.
                Par ailleurs : les nucléocrates et opérateurs sont discrédités et ne peuvent continuer à adopter une attitude d’experts et de « monsieur je sais tout et voici la bonne parole et la bonne pensée ».
                Se rendre sur le site de l’ASN (autorité de sureté nucléaire) et voir les moultes rappels à l’ordre et mises en demeure adressées à EDF et à Areva depuis près de 10 ans : non-respects des normes de sécurité, non-respects des procédures, non-respects des travaux à effectuer, non-respects des déclarations obligatoires d’incidents,...
                L’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) a recensé plus de 1000 incidents nucléaires en France en 2010 (certainement plus car pas tous déclarés malgré l’obligation faite aux exploitants)
                Donc mettre en doute les déclarations officielles me semble pertinent. Comme ce fut le cas au Tricastin en juillet 2008 pour la fuite à l’usine Socatri/Areva qui a vu finalement la condamnation de l’exploitant par la justice suite à la plainte (notamment) des riverains.


                • g.jacquin g.jacquin 6 juillet 2011 14:28

                  « Il va sans dire que la forme interrogative du titre situe bien le problème ».
                  - Justement, c’est bien ce que je vous dis... avant d’écrire votre article, renseignez-vous.

                  « Les nucléocrates et les opérateurs sont discrédités et ne peuvent continuer à adopter une attitude d’experts et de »monsieur, je sais tout et voici la bonne parole et la bonne pensée« -
                  - Quel rapport entre nucléocrate et opérateur ?????
                  - quand à l’attitude d’expert, désolé mais je ne fait que corriger vos sous entendus et sans être un expert mais simplement un technicien !
                  - Pour en finir, je ne sais pas si je suis, »monsieur, je sais tout« mais vous..., vous êtes, Monsieur, je ne sais rien... mais, je la ramène !

                   »Aller sur le site de l’ASN...« 
                  - Et bien, vous voyez quand vous voulez, vous savez faire confiance aux Nucléocrates !!! (l’ASN est le temple de la Nucléocratie).
                  - Avez-vous lu les comptes-rendus des incidents que vous appelez nucléaires ???? Si vous connaissiez un peu l’industrie lourde, quelle qu’elle soit, vous seriez étonné du contenu des rapports annuels de contrôle des APAVES et autre CEP... On ne peut faire de sous entendus sur des événements sans les avoir préalablement analysés. Ce que vous faites !

                   »Donc, mettre en doute les déclarations officielles me semblent pertinent".
                  - Non, ... ce qui serait pertinent, c’est d’apporter la preuve des manquements des uns et des autres, ce que vous ne faites pas !

                  Pour finir, des accidents industriels, il y en a tous les jours... C’est évidemment regrettable d’autant que, lorsqu’on est dans l’industrie nucléaire, les conséquences peuvent être exceptionnellement graves !
                  Je ne crois pas que mettre systématiquement les deux pieds sur la tête d’EDF et consorts soient la solution la plus adaptée. La CRIRAD de ce point de vue me semble extrêmement crédible et montre une voie qui doit être amplifiée. Créer une association de consommateurs spécialisée dans les problèmes liés à la fourniture et à la distribution électrique, me semblerait une bonne chose d’autant quelle pourrait demander des comptes sur la gestion d’EDF. Car, il faut rappeler qu’EDF vit sur le montant des factures que chacun d’entre nous règle. C’est, me semble-t-il, Un argument de poids !

                   


                • Ferutif 6 juillet 2011 12:27

                  Mensonge, sur tous les fronts, travailleurs illégaux sur des chantiers d’envergures, investissement d’argent en hâte pour rafistoler, explosions en série, je prends donc pour acquis qu’en république, la tromperie est de mise. Nous, ménage de France ne pouvons pas jouer ou mentir sur nos impôts, déclaration ou autre, mais EDF ou le gouvernement lui a le droit de nous mentir...drôle de liberté, égalité, fraternité !


                  • Gargantua 7 juillet 2011 03:30

                    Ces cons vont finir par nous tuez !


                    • Jean Revest 7 juillet 2011 15:22

                      Il faut savoir qu’une unité nucléaire à l’arrêt ne l’est jamais vraiment, en effet cela implique, même en cas de rechargement, que le refroidissement du combustible du réacteur se poursuive avec une alimentation externe en énergie électrique pour les pompes et la régulation.
                      Tout incident ou accident même hors zone nucléaire de confinement, mais mitoyenne peut engendrer des détériorations d’organes périphériques des systèmes électriques qui peuvent être cruciaux pour la sûreté. Exemple les générateurs électriques de secours à Fukushima qui étaient hors zone nucléaire avaient été mis HS.
                      Concrètement au Tricastin l’anomalie électrique sur la phase du pôle de puissance 1 du Transformateur Principal (TP) de sortie de l’alternateur (échangeur du circuit secondaire) du réacteur n°1 a généré un puissant arc électrique qui a engendré une déflagration entendue nettement par tous les riverains. Il s’en est suivi l’incendie que nous connaissons.
                      il est légitime de se poser des questions sur l’état exact du réacteur n°1 d’EDF de la centrale nucléaire du Tricastin.
                      Le silence actuel de l’ASN est assourdissant, ... on ne va pas nous refaire le coup de la SOCATRI ou il a fallu « arracher » toutes les infos avec une présence permanente in situ, (même la nuit avec des rencontres inattendues des contrôleurs jusque dans les fossés !). La suite nous la connaissons puisqu’’il y a eu des manquements graves et des dissimulations qui ont obligé les autorités à déposer des plaintes judiciaires (Cour d’Appel de Nîmes ce jour).


                      • g.jacquin g.jacquin 7 juillet 2011 16:00

                         

                        C’est quoi ce délire !!!!!!

                          smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley

                        Savez-vous, monsieur l’expert en nucléaire, qu’à chaque fois qu’une ligne 400 KV est foudroyés (et croyez-moi, c’est souvent) les organes de protections (disjoncteurs de lignes) s’ouvrent !!!
                        Autrement dit, on isole ce fameux transfo pour simplement, qu’il ne soit pas détérioré ! Ce qui revient à isolé l’alternateur du réseau !!! (Ouaaafff... je me marre !).

                        Donc, EDF devrait à chaque fois, selon vous et pour votre plus grand plaisir, vous prévenir d’un incident qui a isolé le reacteur du resau pendant quelque temps ?????

                        Ce n’est pas sérieux !

                        Changer de site mon vieux... Next up.org , c’est de la daube ! Si vous faites du copier-coller, OK, mais choisissez un site intéressant et crédible !

                        Bon... J’arrête là ! il y en a marre de ces articles grandguignolesques !

                         

                         


                      • bzh_nicolas 10 juillet 2011 11:11

                        WOW ça c’est du scoop...
                        Il y aurait dégagement de dioxines lors d’un incendie...

                        Allez voir ici : vous vous rendrez compte qu’il y a des dégagements de dioxines partout et tous les jours. Quasiment toutes les combustions de matières organiques dégagent de la dioxine, je ne parle pas des moteurs de voiture et des procédés industriels.

                        Bref, encore un article alarmiste qui crie au scandale devant un rejet polluant bien moins importants que ceux produit par la vie de tous les jours. Mais c’est vrai qu’un gros incendie dans une centrale nucléaire c’est plus spectaculaire et plus vendeur qu’un incinérateur à ordure avec un filtre sous-dimensionnée ou des voitures sur la route...

                        Cordialement (en rigolant doucement quand même)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean Revest


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès