Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > BP reconvertit ses attachés de presse en journalistes

BP reconvertit ses attachés de presse en journalistes

La saga de la marée noire est loin d’être terminée. Dans les épisodes précédents, British Petroleum a intronisé Robert Dudley comme le nouveau PDG de l’organisation de restauration de la côte du Golfe du Mexique ; l’ouragan Alex cause des maux de tête aux équipes de nettoyage, et l’agitation médiatique continue d’aller bon train.

Ne sachant plus quoi faire pour redorer son blason et mobiliser ses troupes, suivant les sources du blog du Wall Street Journal, la compagnie britannique s’offre le luxe d’un magazine interne intitulé Planète BP. Et oui, on n’est jamais mieux servi que par soi-même ! Alors, tandis que Greenpeace propose un concours visant à imaginer un nouveau logo pour BP en adéquation avec l’actualité et que des images de pélicans englués dans la marée noire exacerbent la grogne des écologistes, les spécialistes en communication de la compagnie pétrolière parviennent à dénicher des témoignages encourageants en plein cœur de la Louisiane. C’est tout juste à croire qu’il suffisait de s’adresser aux bonnes personnes.

"Il n’y a aucune raison de haïr BP, confie le responsable d’une entreprise de fruits de mer à l’un d’entre eux".

"Une grande partie des entreprises de la région, en particulier les hôtels, ont été prospères grâce à l’arrivée du personnel de BP et des équipes d’intervention d’urgence, se réjouit un responsable du tourisme local avant de rajouter que BP a toujours été un très grand partenaire ici".

Plus enrichissants encore sont les propos de monsieur Paul, un allocataire de la sécurité sociale qui complète ses revenus en étant chauffeur de taxi.

"Le déversement est une triste situation. Mais peu importe le sujet, je m’en tiens toujours aux faits. Vous ne pouvez pas aller mal si vous vous en tenez aux faits. (…) Nous n’avons guère le choix que de suivre les médias pour nous informer. Mais on ne peut jamais être absolument sûr de ce qu’ils avancent."

Traduction : les médias vont souvent au-delà des faits. La vérité se trouve donc ailleurs !

British Petroleum n’a décidément pas fini de nous surprendre ! Il aura suffi d’une fuite de pétrole pour que la face sombre de la compagnie pétrolière, jadis la ‘plus environnementale au monde’, jaillisse des abysses du Golfe du Mexique ; et qu’un chauffeur de taxi bien plus sage que le père Fouras illumine le ciel brumeux de la compagnie pétrolière.


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • patroc 7 juillet 2010 10:47

    Dans 6 mois, BP sera en faillite, ses dirigeants ailleurs et le pétrole se deversera toujours sur les côtes !.. Le gouvernement américain essaie de gagner du temps face à ce cataclysme écologique planétaire sans solution : Obama vient de renouveler un contrat avec BP pour l’année qui arrive, histoire de les renflouer de quelques milliards mais cela ne servira à rien, le coût pharaonique des indemnités va aller de manière exponentielle (les states, ce n’est pas l’afrique !).. BP en faillite, c’est la bourse de Londres qui va imploser entraînant l’effet domino sur les autres places boursières et la faillite avérée de ce système.. Ce sera alors la fuite en avant vers une guerre, unique solution (et dernière !) pour les financiers de repartir à zéro..


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 7 juillet 2010 10:56

      BP va devenir le symbole de la faillite d’un système court termiste anarchique, avec catastrophe écologique sans précédent, faillite d’une entreprise hyper rentable, et faillite de retraités petits actionnaires qui ne sont que les bénéficiaires des fonds de pension anglais... un gâchis énorme, un scandale de plus dans le royaume de la mondialisation libérale !


      • Pyrathome pyralene 7 juillet 2010 11:25

        Deux erreurs de sémantique, il ne s’agit pas d’une marée noire mais d’un désastre pétrolier , comme ce n’est pas une fuite mais un volcan de pétrole qui sort entre 1500 et 7000 bars de pression qui semble augmenter et qui déverse plus de 10 000 tonnes/jour ( peut-être bien plus...), la situation est désespérée et le seul credo des crapules de BP est de dissimuler l’ampleur de l’apocalypse....avec la bénédiction de l’administration Obama....
        L’URSS a eu son tchernobyl, les US leur golfe du Mexique ( pour l’instant c’est 1000 km de côtes souillées et les écho-systèmes exterminés....) avec en prime un dégagement de gaz extrêmement alarmant ( méthane, sulfure d’hydrogène, chlorure de méthyle, benzène en proportion délirante....) tout le golfe est condamné à terme et 20 à 30 millions d’habitants qui vont devoir être déplacés.....


        • le naif le naif 7 juillet 2010 11:27

          @ L’auteur

          « l’agitation médiatique continue d’aller bon train. »

          Vous trouvez ????

          Les seules informations qui circulent dans les médias, c’est le cours de l’action BP et le coût des opérations qui enfle en temps réel, pour le reste, silence radio.
          Pour le reste
          - Combien de pétrole déjà déversé : Mystère
          - Combien continue à ce reverser : idem
          - Date du colmatage prévu, état de la flore, de la faune, quid des énormes nappes décelées entre deux eaux, de l’étendue de la pollution, des effets des dispersants etc......
          Aucunes informations précises, le black out est quasi total....

          très surprenant et inquiétant....


          • maow maow 7 juillet 2010 13:44

            Je ne suis pas d’accord, les medias font leur travail !! Ce midi, France 2 nous rappelait qu’il faisait chaud, que les melons sentaient bon,et que la transhumance c’est sympa, on prend l’air frais des montagnes et on profite d’un bon repas entre amis de la nature. Tout ceci est complètement vrai, aucune désinformation !

            A moins que la désinformation, ce soit aussi de ne pas parler des sujets importants, en les remplaçant par des histoire à l’eau de rose... ? (hum....)


          • miwari miwari 7 juillet 2010 12:15

            C’est malheureux pour la nature, mais franchement c’est une bonne chose que cela arrive a bp et la cerise sur le gâteau, prés des côtes américaines, qu’ils gouttent un peu à ce qu’ils font aux autres peuples de la planète.

            Ne pas croire que c’est la première fois que cela a dû arriver, mais avant c’était chez les « sauvages » donc sans importance.


            • le naif le naif 7 juillet 2010 12:36

              @ miwari

              Réaction un peu primaire,

              Croire que seul les américains vont être touché par cette catastrophe, c’est oublier que le Golfe du Mexique est « une mer » quasiment fermée et que tous les riverains seront également touchés ( les cubains sont aux premières loges, par exemple), sans parler des dommages peut-être irréparables occasionnés à la faune et à la flore.

              De plus le risque que la pollution s’étende à L’atlantique par le biais du Gulf Stream n’est pas négligeable auquel cas nous en subirons également les conséquences. Enfin, la plupart des américains ne sont pas plus (ou aussi) responsables que nous de ce que fait leur gouvernement. On peut leur reprocher leur mode de vie destructeur, mais nous ne sommes guère mieux loti à ce sujet....

              Cordialement


            • miwari miwari 7 juillet 2010 13:22

              @le naif, réaction primaire, je vous l’accorde, c’est vrais que nous sommes,où serons concernés, tôt ou tard, mais que cela se produise pratiquement sous leur nez, les feras je l’espère prendre conscience des dégâts qu’ils on causés ailleurs, quand a faire le tri des Américains concernés ou pas, je n’ai pas le temps de faire se distinguo.


            • Hieronymus Hieronymus 7 juillet 2010 19:57

              d’accord avec les autres intervenants
              cet article tres court et superficiel est a la limite de la desinformation
              ce n’est pas une maree noire ordinaire mais une mega catastrophe ecologique en cours dont actuellement personne ne peut predire la fin !
              au niveau media c’est le black out (et pour cause) el les qq infos a peu pres fiables sont obtenues par la bande, une situation tres tres inquietante ..
              il faut auditionner cette video
              http://www.dailymotion.com/video/xdnq3n_partie-1-lindsey-williams-explicati_news
              20 000 a 70 000 psi, ca doit faire de 1 a 3 tonnes par cm2 et cela par 1600 m de fond + ensuite pres de 10 000 metres ds le sol sous marin, qq chose d’absolument infernal !
              BP sait bien que c’est foutu et leurs dirigeants essaient de se planquer
              plus grave le gouvt US semble incapable de prise de decision
              le Golfe du Mexique est mort a terme d’ici qq mois
              si la catastrophe s’aggrave par des mega explosions sous marines generatrices de fissures dechirant la croute terrestre, c’est l’Ocean Atlantique entier qui sera pollue avec bouleversements climatiques et une nouvelle nuit polaire en perspective ..
              dormez bonnes gens !

              PS : l’auteur apparemment ne repond jamais aux internautes


              • ZEN ZEN 7 juillet 2010 20:01

                Sans doute le pire est à venir , si l’on en croit cet article
                En tous cas, le Texas est maintenant touché


                • mokhtar h 8 juillet 2010 02:55

                  Le pire n’est pas à venir : on y est , on y était avant même la survenance de cette catastrophe.

                  On y est : le pire, c’est le manque de mémoire des gens. Les classes politiques resteront toujours à la solde des puissances d’argent. Et les gens continueront à voter pour cette engeance : voilà le pire du pire.
                  Avec la catastrophe de Tchernobyl, les soviétiques avaient au moins l’excuse de l’existence d’un pouvoir dictatorial.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

emiliefle


Voir ses articles







Palmarès