Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > C’est quoi le pépin avec Apple ?

C’est quoi le pépin avec Apple ?

Apple, c’est la marque « cool » par excellence. Mais à y regarder de plus près, les petits bijoux technologiques qui ont fait sa renommée n’ont rien d'inoffensifs et résument à eux seuls l’effroyable gaspillage de matières premières et l’exploitation des travailleurs du Sud. Même si Apple a désormais à coeur de redorer son blason.

Si les "smartphones" d'Apple font rêver les consommateurs, ils provoquent plutôt des cauchemars chez les salariés de ses sous-traitants asiatiques... Ce lundi 20 février, dans un entretien publié par l'agence 'Bloomberg', le directeur général de l'auditeur indépendant Fair Labor Association (FLA), Auret Van Heerden, dit avoir détecté "des tonnes de problèmes" à régler sur le site de l'usine chinoise de Foxconn, l'un des principaux sous-traitants d'Apple et qu' "il y aura des annonces très significatives très prochainement", sans donner plus de détails pour le moment. Cette annonce est un coup dur pour la marque à la pomme qui tente ces derniers mois de redorer son blason auprès de la société civile. 
 
Les pratiques sociales et environnementales des fournisseurs d'Apple sont depuis longtemps pointées du doigt par les ONG, notamment chinoises. Cadence infernale, non respect des horaires légaux, manque de protection des travailleurs face aux produits chimiques, manque de suivi médical, etc…En 2010, l’un de ses fournisseurs, le géant taïwanais Foxconn, connaissait une série de suicides. Puis, en 2011, c’est l’explosion de deux usines chinoises qui provoquent la mort de 4 employés et des dizaines de blessés.
 
Résultat : Apple a aussitôt répondu en demandant à la Fair Labor Association de procéder à un audit des conditions de travail chez Foxconn. Avant même la publication des résultats de cet audit, Foxconn avait pris les devants en augmentant les salaires, jusqu’à 25 %, et en limitant les heures supplémentaires. Mais, au regard des nouvelles déclarations de FLA, cela ne suffira surement pas à redorer le blason d'Apple.
 

Ces conditions de travail sont d’autant plus scandaleuse qu'une analyse de la structure des prix d'un iPad, montre que le coût des salariés chinois pèse très faiblement dans la fabrication du produit : 2% à peine, selon The Economist  ! 

Terres rares

L'exploitation salariale n'est pas le seul reproche fait à la marque à la pomme. Les associations de protection de l'environnement l'accusent également de participer à l'effroyable gaspillage de matière première, via l'utilisation des terres rares. Ce groupe de 17 minerais qui se nomment terbium, néodyme ou yttrium, s’avère très convoité car indispensable à la production de la plupart des produits des produits Apple : ordinateurs, téléphones portables, écrans plats,... Contrairement à ce que laisse entendre leur nom, elles ne sont pas si rares, puisqu’il existe de nombreux gisements de par le monde. 
 
Mais leur utilisation s'avère tout sauf durable dans la mesure où les stocks de ces dix-sept éléments sont finis et où leur extraction requiert toujours plus d'énergie - ces minerais étant de moins en moins concentrés - et s'effectue dans des conditions écologiques et sociales désastreuses. C'est pourquoi les associations de protection de l’environnement tirent régulièrement la sonnette d'alarme sur l'explosion de la consommation de produits high tech, et leur "obsolescence programmée", qui contribue à cet emballement et à la dépendance autour de ces matériaux.
 
Au moment de la sortie de l’Ipad, en 2010, les Amis de la Terre dénonçaient le nouveau coup marketing d’Apple, en rappelant les méfaits de l’exploitation des terres rares, en Chine. « Autour des usines chinoises, les déchets radioactifs de roches s’accumulent, les vapeurs de soufre, de fluor imprègnent l’air et les rejets de métaux lourds polluent les rivières. Les populations locales payent un lourd tribut à notre croissance prétendument "verte” et à notre frénésie de nouvelles technologies. »

Face aux critiques, Apple a fait un premier geste en 2011, en rejoignant le Conflit-Free Smelter, un programme lancé en décembre aux Etats-Unis, qui invite les entreprises américaines à prouver que leurs terres rares ne proviennent pas des filières alimentant les conflits. Apple devra notamment prouver que les matériaux utilisés ne proviennent pas des filières d'approvisionnement qui alimentent les conflits armés en République démocratique du Congo.

Édition du 27/02/12 : L'indépendance et la crédibilité de la FLA dont nous vous parlons au début de cet article sont remises en cause dans cet article complet de Terra éco.
 
Kiagi.org est un des projets de l'association e-graine
 
Publié sur Kiagi.org

Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Txotxock Txotxock 3 mars 2012 11:06

    Pire qu’Apple, il y a tous ceux qui par leur consommation conformiste on fait Apple.


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 3 mars 2012 18:30

      L’iphone Edge est sorti en juin 2007.

      L’ Iphone 3G en juillet 2008

      L’iphone 3GS en juin 2009

      L’iphone 4 en juin 2010

      Le modèle 4S en octobre 2011.

      Les modèles Edge et 3G ne sont plus au catalogue. Les modèles 3GS et 4 ne sont plus disponibles qu’en version 8 Gigas, et souvent offerts avec abonnement auprès de certains opérateurs. Afin de faire profiter au maximum d’appareils des dernières évolutions logicielles Apple ne veut pas qu’il y ait une grande quantité de modèles en circulation, afin de concentrer les efforts de développement sur un nombre restreint de systèmes d’exploitation.

      Combien de modèles ont produit et diffusé Sony, Samsung et consorts durant ce laps de temps, sachant qu’ à ce jour, Sony propose 68 modèles différents ?


    • alphapolaris alphapolaris 3 mars 2012 14:03

      Le terme « terre rares » vient du français du XVIIIème siècle. Depuis, le français a évolué jusqu’à donner à ce terme une toute autre signification. Nous appellerions aujourd’hui ces éléments des « minerais épars » car on en trouve partout mais en faible quantité. De ces minerais, on en tire des métaux, dont certains, comme le cérium sont aussi abondant que le cuivre (on utilise notamment le cérium en alliage dans la « pierre à briquet » pour faire des étincelles, encore un terme trompeur). A l’inverse, le lutecium est si rare que ses prix se comparent à ceux de l’or.

      Bref, les terres rares sont en fait des métaux qui ne sont pas forcément rares... mais qui ne sont pas renouvelables. C’est une véritable gabegie que de voir tous ces produits électroniques, à durée de vie courte, et non recyclés !


      • Ruut Ruut 5 mars 2012 09:02

        Indirectement le recyclage de tous ces appareils en fin de vie permettra la récupération de ces ressources a moindre cout.
        Le problème est surtout au niveau du recyclage.

        Rien ne se crée, rien ne se pert, tout se transforme.


      • Marc Bruxman 3 mars 2012 14:46

        Le pepin n’est pas avec Apple, les acheteurs savent deja tout cela et ils achetent... Si Apple avait vu un marche pour vendre 100 euros plus cher des telephones ethiques il le ferait.

        Cela dit ce qui va se passer est clair : Apple va geuler (coup de pub), Foxconn va temporairement ameliorer les choses, puis Foxconn va mettre ses menaces a execution et investir dans des robots. On ne sait pas vraiment qui gagnera a ce stade. Enfin si, les entreprises Allemandes qui fabriquent ces robots vont y gagner.

        Les migrants qui bossaient chez Foxconn retourneront a la campagne. Tant pis pour eux.


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 3 mars 2012 18:36

          C’est quand même curieux. Les rivaux d’ Apple font aussi fabriquer leurs machines dans les mêmes usines et pourtant, personne ne dit un mot là dessus...


          • HELIOS HELIOS 3 mars 2012 23:29

            nous sommes 7 milliards...

            Si tous le monde avait un smartphone, dont le poids est de 140 grammes, cela fait 980 000 tonnes d’appareillage dont la majorité n’est pas des terres rares.

            En fait il y a environ 36 grammes de produits « complexes » comme les terres rares (batterie comprise) le reste etant du plastique et des composants tout a fait courants.

            Quand je pense qu’il y en a qui nous font ch... pour 252 000 tonnes .... avec la denstité moyenne de ces metaux cela fait un cube de 33m de coté !!!

            33 metres de coté si tous les humins avaient un smarthone... pas de quoi en faire un fromage :: :

            Cela n’enleve rien a l’argument de l’exploitation des travailleurs, mais sortir du chapeau la rarete, pour s’appuyer sur un quelconque probleme ecologique, c’est de l’abus et bien sur de la desinformation.

            Plutot que d’envoyer en Inde nos vieux PC et tout ce qui possede un quelconque composant electronique, recyclons sur place et nous economiserons beaucoup de ces mineraux tres utiles.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Kiagi.org


Voir ses articles







Palmarès