Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Ces mers que l’éther assassine

Ces mers que l’éther assassine

Parce que deux surfeurs ont été tués depuis le début de l’année, le préfet de l’Île la Réunion, vient d’autoriser la mise à mort de dix requins.

Il s’appelle Michel Lalande et, en ce mois de septembre 2011, malgré la concurrence acharnée de quelques autres types largement aussi graves que lui, il est le récipiendaire du trophée « Irresponsable responsable ». Qu’il soit signalé ici, pour les annales, que la rédaction de Sergeant Pepper On Air est parvenue à cette décision unanime après un seul tour de scrutin et avant même d’avoir fini la toute première tasse de café.

Bien évidemment, notre lauréat ne parle pas de mise à mort ou d’exécution aussi indiscriminée que stupide mais d’une « opération ciblée de prélèvement ». Les hauts fonctionnaires, comme les politiciens, sont des types qui vivent à des altitudes fatales à la langue française. Envoyez un mot ordinaire dans l’éther où flottent ces crétins et vous le verrez rendre l’âme dans des souffrances qui ne sont pas sans rappeler l’agonie d’un poisson que l’on a sorti de son élément pour le marier à un demi-citron et une noisette de beurre.

Mais, tout comme un acteur ne peut décrocher le César du meilleur drôle sans un réalisateur, des preneurs de son et quelques éclairagistes, Michel Lalande n’aurait pu devenir l’Irresponsable responsable du jour sans le soutien actif du ministère de l’écologie, dont un rapport préconise « une disposition provisoire dans l’attente des connaissances scientifiques qui permettront d’établir un plan de gestion des risques et des populations de squalidés ». Autrement dit, puisqu’il faut ramener ces mots des hautes sphères où ils gravitent et les traduire dans une langue compréhensible aux terriens que vous êtes : tuer les requins en attendant d’en savoir plus sur eux.

Le rapport précise aussi que « l’opération […] doit être révisable ». Mais là, je dois admettre que la traduction (« ressusciter les requins massacrés ») n’a pas le moindre sens en langage terrien et j’ai fort logiquement relâché les mots du ministère de l’écologie pour qu’ils regagnent au plus vite leur orbite.

Il existait bien deux autres alternatives à la mesure prise par le préfet (« tuer les surfeurs puis les étudier » et « assécher l’Océan indien ») mais il va sans dire que le caractère quelque peu définitif de l’une et de l’autre aurait gravement nui au tourisme et à la libre circulation de l’argent. Sans compter que les proches des Beach Boys ou que les autres pays baignés par l’Océan indien, très certainement insensibles à l’idée que l’espace ainsi dégagé aurait pu permettre l’organisation de rallyes automobiles et l’implantation de zones industrielles, auraient poussé les hauts cris et engagé d’interminables poursuites judiciaires.

Le préfet a donc opté, entre deux cocktails rhum-sucre de canne servis sous la tonnelle du jardin dont nous payons l’entretien, pour la solution la plus humaine : mettre en place une action pédagogique forte qui non seulement rappelle aux poissons capables de nous botter le cul qu’ils ne sont que des squatters indésirables et anachroniques dans le monde moderne mais leur fasse aussi comprendre que la supériorité numérique des touristes balnéaires sur leur propre population ne leur permet plus de croire que l’eau salée est leur milieu naturel.

On dit, mais l’information reste à vérifier, que le préfet de l’Isère, très impressionné par son collègue tropical, envisagerait de raser un sommet des Alpes pour chaque skieur enseveli sous une avalanche.


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • zadig 29 septembre 2011 09:58

    Bonjour,

    La nature à ses dangers, il faut savoir l’accepter si on s’intéresse à elle.

    Depuis toujours j’observe (et tripote) les « bestioles » et bien j’ai été piqué, mordu etc.
    à de multiples reprises.
    Exemple : enfant j’avais lu que le bourdon ne piquait pas.
    Alors j’ai pris un beau bourdon dans ma main et ....
    gagné j’ai été piqué.
    En fait le journaliste, sans le savoir parlait du mâle de l’abeille .
    J’ai même été mordu et griffé par une bipède que je tripotait avec « raffinement »

    En conclusion, il faut accepter d’être bouffé par une de ces bêtes magnifiques.
    Si on n’est pas d’accord et bien on laisse les requins en paix.
    D’ailleurs souvent ces bêtes se contentent d’un bras, une jambe ......

    Salutations


    • zadig 29 septembre 2011 10:00

      lire tripotais et non tripotait


    • cedric Lartigues cedric64 29 septembre 2011 17:03

      Je constate toujours que les défenseurs de la nature oublient que l’homme est son fils le plus réussi par excellence.

      Nous sommes issus de cette nature,la différence avec les autres especes c’est que nous sommes parvenus a nous hisser au dessus des autres par notre force,notre creativité et notre intelligence.

      alors quoi de plus « naturel » en somme que de nous voir detruire les choses autour de nous...c’est dans notre nature meme,on prend,on utilise et on détruit.

      si il y avait eu proliferation de t-rex à l’epoque,bouffant et tuant de trop tout ses alentours...aurait on dit que ce n’etait pas « naturel » ?

      je crois que la nature elle-meme s’est tué en créant l’homme....mais ca n’a rien de « non naturel ».C’est juste dans l’ordre des choses pour moi.

      peut etre que c’est aux plantes vertes et au animaux d’accepter le fait qu’on va les bousiller a petit feu pour nos interets à court terme avant de s’en mordre les doigts et de devoir coloniser une autre planete ?


    • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 29 septembre 2011 18:50

      @ Cedric64
      Je ne suis pas du tout d’accord avec l’idée que l’homme est l’enfant le plus réussi de la nature : un enfant « réussi » n’empoisonne pas sa mère.
      Les animaux (les autres animaux), capables de préserver leur habitat naturel, sont bien plus aboutis que nous.


    • PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP 3 octobre 2011 10:19

      Il a une drôle de gueule le fils prodige .
      En prenant un peu d’altitude , en avion, on se rend compte que nous avons adopter la technique du cancer. Un petit groupe de cellules s’implante dans une zone saine, elles prolifèrent, détruisent la zone et de là un petit groupe se détache et va s’implanter un peu plus loin et métastaser une autre zone .Et ainsi de suite jusqu’à ce que des parties entières de la terre soient rendues impropres à la vie comme la région de Tchernobyl ou Fukuchima . Pour le reste ce n’est que partie remise, entre les pesticides , la déforestation, les ravages des gisements miniers à ciel ouvert, les asséchements des fleuves et mers ( Colorado, Nil, Aral, mer morte et j’en passe). L’extermination méthodique du règne animal et la prolifération des OGM. 
      M’est avis qu’en fait de fierté, en nous regardant de plus près la Terre doit surtout regretter de ne pas avoir avorter .


    • orage mécanique orage mécanique 29 septembre 2011 10:23

      Quand tu vies sur une île, il faut savoir laisser la mer au requin quand il s’y installe ???
      On est arrivé à une telle situation parce qu’on a choisi de ne rien faire pendant des années.

      Le requin se rapproche de plus en plus des côtes, il attaque les surfers parce qu’il les confond avec certaines espèces marines.

      Dans plein de pays, on a mis en place des filets ou des défenses électriques,
      La décision du préfet est surtout une décision du moindre coût et de la rapidité,

      Maintenant que faire ?
      Interdire l’accès à des plages ou le requin vient s’installer ?


      • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 29 septembre 2011 11:18

        La décision du préfet est stupide car elle n’offre aucune garantie que, parmi les dix requins qui seront massacrés, se trouveront effectivement ceux qui ont causé la mort des surfeurs. C’est un peu comme arrêter dix délinquants pris au hasard après une série de cambriolages dans un quartier donné..
        Mais ce que je veux surtout faire ressortir, avec cet article quelque peu exagéré et caricatural (c’est mon style smiley ), c’est l’arrogance et la cruauté de l’homme, qui s’approprie toute la planète, y compris des milieux qui ne sont pas naturellement les siens. Et qui n’a trop souvent comme réponse, dès lors qu’il est confronté à un animal qui peut être dangereux pour lui, que le meurtre dudit animal.
        Nous sommes ridicules et méchants. Les animaux, au pire, ne sont que dangereux. La nuance est de taille.


      • zic_quili 30 septembre 2011 07:17

        Truculent cet article :))
        La mesure prise est completement demagogique et paranoiaque : on inflige une punition de peine de mort a 10 representants de la population des requins comme s’ils etaient des criminels et que leurs actes etaient murement reflechis ...
        Qu’est-ce qu’on est con ...


      • babadjinew babadjinew 29 septembre 2011 11:32

        Tuez au niveau étatique ce super prédateur que toutes les organisations de défenses des océans jugent en grand danger d’extinction est une preuve de plus s’il en faillait de la stupidité et de l’ignorance des nos politiques !


        L’océan à sa vie propre, y pénétrer sous tend d’en accepter et ses beauté et ses dangers. Un petit panneaux comme celui ci sur chaque plage et BASTA.......

        Pour les ignares qui veulent tuer ou mettre des filets électriques de partout, le requin est le garant de l’équilibre des océans, et pourtant il est tellement pêcher pour ses aillerons, qu’en voie d’extinction il ce trouve......

        Détruire l’écosystème océanique c’est prendre le risque de perdre 70% de notre oxygène, mais bon faut pas déconner les surfeurs fun sont bien plus utiles...............

        Triste monde.  

        • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 29 septembre 2011 11:55

          Oui. Triste monde. Et pathétique humanité.


        • joelim joelim 29 septembre 2011 11:33

          Il faut inventer un tazer pour requin et puis c’est tout. Et qui n’électrocute pas l’utilisateur !

          Quand aux 10 requins qui seront butés, je pleurerai demain. Notons qu’ils se sont installés récemment ces requins, ils prennent des mauvaises habitudes : nous manger. Ce n’est pas parce qu’on les mange qu’on va accepter cette réciprocité non ?

          • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 29 septembre 2011 11:53

            Le surf est aussi un phénomène relativement nouveau. Et une sale habitude, du point de vue des poissons.

            Ceci dit, je ne serais pas étonné d’apprendre que des requins se rapprochent des côtes parce que nous avons détruit leurs lieux traditionnels de chasse.

            On peut prendre l’affaire par n’importe quel bout mais la conclusion sera toujours la même : ce ne sont pas les poissons et les mammifères marins qui assassinent la mer.


          • babadjinew babadjinew 29 septembre 2011 13:10

            Petit joueur......


            Je suis un fada de plongé en apnée, et j’adore manger du poissons. J’ai souvent chassé sur le territoire de requins. Souvent croisé des poisons bien plus gros que moi, ou bien plus nombreux que moi (barracudas) constaté aussi malheureusement la morts des coraux. 

            Bref ceci pour dire que l’une des choses génial dans l’océan c’est qu’on est et prédateur et proie. Alors oui dans l’océan on peut ce faire bouffer par celui qu’on aimerait bouffer, et trouve cela plus que juste !



             

          • babadjinew babadjinew 29 septembre 2011 11:44

            Tuer au niveau étatique ce super prédateur que toutes les organisations de défenses des océans jugent en grand danger d’extinction est une preuve de plus s’il en faillait de la stupidité et de l’ignorance des nos politiques !


            L’océan à sa vie propre, y pénétrer sous tend d’en accepter et ses beauté et ses dangers. Un petit panneaux comme celui ci sur chaque plage et BASTA.......

            Pour les ignares qui veulent tuer ou mettre des filets électriques de partout, le requin est le garant de l’équilibre des océans, et pourtant il est tellement pêché pour ses aillerons, qu’en voie d’extinction il se trouve......

            Détruire l’écosystème océanique c’est prendre le risque de perdre 70% de notre oxygène, mais bon, faut pas déconner les surfeurs fun sont bien plus utiles...............

            Triste monde.  

            • Redrogers 29 septembre 2011 12:04

              Encore une mesure stupide prise par un crétin incompétent. Et le rapport sur lequel il s’appuie est ridicule.

              « Opération ciblée de prélèvement de requins » (titre du rapport) ? C’est sûr que c’est très ciblé vu la méthode de « prélèvement » préconisée : « La pêche à la palangre dérivante et/ou à la traîne sont les seules techniques de pêche autorisées ». Magnifiquement ciblé, non ?

              « Les spécimens d’une autre espèce que le Bouledogue ou le Tigre seront remis à l’eau s’ils sont encore vivants ». Mais puisqu’on vous dit que c’est ciblé !

              Il y a d’autres perles comme : « Cette mesure doit se comprendre comme une disposition provisoire dans l’attente de l’acquisition des connaissances scientifiques qui permettront d’établir un plan de gestion des risques et des populations de squalidés ». (en gras dans le rapport). Autrement dit, on tire d’abord et on pose les questions après...

              Enfin bref, si ce cher préfet veut à ce point sauver des vies à La Réunion, je propose d’interdire la circulation des véhicules sur l’île, la route faisant environ 50 morts par an là-bas...

              • cathy30 cathy30 29 septembre 2011 13:32

                bonjour Auteur, j’aime beaucoup le ton.

                des requins tigres et autres (brrrrrr) chassent à présent sur le seul endroit de l’île ou les touristes peuvent se baigner, sachant que l’ile de la réunion est entourée de requins.
                Cette ile n’est pas une destination pour la baignade, mais des randonneurs.

                Si des requins chassent sur St Gilles, c’est qu’il n’y a plus assez de poissons. Sur toutes les autres plages il y a de gros rouleaux, c’est le domaine des surfeurs, et aussi celui des requins.
                Ce n’est donc pas les surfeurs qui posent problèmes, ils y vont à leurs risques et périls.

                L’homme veut encore une fois le beurre et l’argent du beurre.


                • ZenZoe ZenZoe 29 septembre 2011 14:34

                  On est d’accord. Tuer les requins est du dernier crétin. Personnellement, je vis en bonne intelligence chez moi avec quantité de bestioles jugées douteuses ou indésirables (fouines, renards, guêpes, taupes, ragondins, le matou du voisin). Nous prenons nos tours pour occuper le territoire (une forme de timeshare) et tout va bien. Je m’autorise quelques exceptions : moustiques et mouches que j’écrase sans êtat d’âme.
                  Pour en revenir à la décision du préfet : je diverge. Ce n’est pas le préfet qui est un crétin. Tous les touristes ne pensent pas comme vous, et les baigneurs et hôteliers de là-bas ont fait un sacré foin après les attaques (mais que fait la police, le gouvernement, c’est un scandale, et patati et patata). Le préfet ne fait que répondre à une demande de la population locale.
                  Par contre, je suis d’accord avec les effets de langage utilisés. Consternant, pratiquement autant que l’opération elle-même.


                  • Deds 29 septembre 2011 14:59

                    Si, par les méandres hasardeuses de l’Administration, ce bon Préfet se retrouve vers la Haute Savoie, nous aurons très probablement droit à un dynamitage en règle des Grandes Jorasses, des Drus, de l’Aiguille Verte et , pourquoi pas, du Mont Blanc, toutes ces foutues montagnes « qui tuent de pauvres alpinistes »....


                    • oncle archibald 29 septembre 2011 18:11

                      Et que dire des « tours opérators » qui organisent des plongées au milieu des requins dans des lagons du pacifique, requins que l’on attire en nombre en les nourrissant ... et en espérant qu’ils seront assez nourris pour ne pas avoir envie d’un « dessert » un peu particulier ...Tout ça pour pouvoir piquer du fric à des touristes friqués en mal de fausses émotions fortes ...

                      Je trouvais bien plus marrant l’histoire d’un de mes amis qui a vécu à Cayenne et qui se remémorant ce temps ancien dit à sa femme : tu te souviens quand en rentrant du boulot j’allais pécher des « requins portion » pour les enfants .. Ils pullulaient tellement que les baignades étaient organisées dans des zones protégées par des filets métalliques et que hors de ces zones protégées on pouvait en pêcher très facilement à volonté ...

                      • Clojea Clojea 29 septembre 2011 18:55

                        Quand on surfe, on sait les risques que l’on prend.On peut se noyer, on peut être mordu par un requin, et on peut aussi se prendre la planche sur la tronche.
                        Mais aujourd’hui on veut soi disant du risque zéro, alors que ca ne peut pas exister. Il y a du danger en montagne et sur la mer. Ce n’est pas nouveau, mais ce qui est nouveau est l’intervention de l’Etat dans des sphères qui ne le concernent pas.
                        S’il y a des briefings de sécurité à faire, c’est plutôt le rôle des gendarmes et ou des pompiers, et c’est toujours un rôle éducatif sur les risques encourus. Après, c’est la décision de chacun.


                        • cevennevive cevennevive 29 septembre 2011 18:57

                          Très bon ! Digne d’une fable de la Fontaine ! Le ton ironique est fort juste ! Merci et cordialement.

                          NB : des requins, il y en a aussi sur terre, plus peut-être que dans la mer. Pourrait-on en tuer quatre ou cinq pour voir ce qu’ils ont dans le ventre ? Car eux aussi tuent, mais à peut feu, en catimini...


                          • cevennevive cevennevive 29 septembre 2011 19:13

                            Rohhh ! « à petit feu »...


                          • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 29 septembre 2011 19:47

                            Je ne suis pas certain que l’éviscération de seulement quatre ou cinq requins terrestres nous permettrait d’en apprendre beaucoup sur leur compte (et leurs comptes). A mon avis, il faut voir beaucoup plus large. smiley


                          • BOBW BOBW 29 septembre 2011 21:09

                            Et notre « Prédateur - Président » qui nous dévore tous à petit feu en nous affamant au


                             profit des banquiers et de leur oligarchie, on en fait quoi ??

                          • Dominitille 29 septembre 2011 20:02

                            Le préfet doit aimer l’air marin de la Réunion. Il n’a sûrement pas envie de laisser sa place à un autre s’il ne faisait rien. Les préfets sous le règne de notre aimable président sont débarqués en deux coups de cuillères à pot, ils préfèrent faire trucider quelques squales plutôt que d’avoir à annoncer à madame que les vacances sont bien finies et qu’il va falloir rentrer au bled.


                            • Montagnais Montagnais 30 septembre 2011 11:04

                              Bonjour Sergeant


                              Je viens de lire votre texte, de vous rencontrer.. Que s’en féliciter.

                              Le portrait charge de Monsieur le Sous-Préfet aux dents est excellent, contenu et contenant.

                              • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 30 septembre 2011 11:26

                                Une fois n’est pas coutume, je vais faire sobre : Merci beaucoup.


                              • Sat is Fay 30 septembre 2011 11:07

                                J’ crois pas que la population va apprécier cette décision idiote, les requins sont respectés là bas.
                                Et quand on ne respecte un minimum pas les consignes de sécurité on en subit les conséquence, c’est c’ qui passé à St Gilles parait il.


                                • Darius 30 septembre 2011 12:01

                                  zarbi les gens
                                  les voila tous à s’apitoyer sur le sort de pauvres requins
                                  des petites betes si mignonnes et parfaitement inoffensives
                                  comment peut on être aussi cruel avec elles ?

                                  question : combien de végétariens parmi vous ?
                                  perso je suis végétarien mais n’imaginais pas qu’on puisse prendre en pitié un requin
                                  à quand la défense du moustique de la dingue et du vers solitaire ?


                                  • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 30 septembre 2011 12:28

                                    @Darius
                                    Il y aurait donc des animaux plus dignes d’être protégés que d’autres ? Lesquels ? Ceux qui ne nous mordent pas ?
                                    Quant au « vers solitaire », je suis à peu près certain qu’il existe des cercles de poésie pour défendre leurs droits.
                                    Je vous épargnerai cependant un mauvais jeu de mots sur le moustique transmetteur de la dengue, dont la piqure rend fou. smiley


                                  • bo bo 30 septembre 2011 12:03

                                    Sergeant Pepper

                                    Ce préfet mérite d’être salué pour son initiative.....sauf qu’au lieu de s’attaquer aux requins et autres « squalidés » des océans.......nous eussions préféré qu’il s’attaqua aux requins de la finance....ou de la politique....qui eux sont nos véritables prédateurs ...nous sommes des dizaines de millions à nous faire« manger tout cru » par ces requins là !


                                    • Pinkette234 Pinkette234 9 octobre 2011 17:35

                                      Vous avez écrit ,au mot près ce que je pense de cette triste affaire.
                                      Faudra-t-il tuer tout les squales de cette ile ,pour plaire à quelques personnes friqués ?
                                      Lamentable,désespérant.
                                      On marche sur la tête !


                                    • Slipen’Feu 2 octobre 2011 10:02

                                      Avec tout ceux qui ce sont noyés en mer,on devrait aussi retirer l’eau
                                       smiley


                                      • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 2 octobre 2011 10:11

                                         smiley
                                         smiley
                                        A cause de vous, j’ai presque recraché mon café sur le clavier.


                                      • caramico 2 octobre 2011 10:56

                                        Ces attaques par des requins ne sont-elles pas liées au fait que certains pêcheurs réunionnais attirent les requins avec comme appâts des chiens paraît-il vivants ?


                                        • joletaxi 2 octobre 2011 13:26

                                          je comprends pas bien la logique que sous tend cet article ?


                                          Un responsable constate que suite à des attaques de requins, une partie du tourisme est menacé.
                                          Il agit.On peut discuter de l’utilité des mesures,des moyens etc, mais le but est surtout de rassurer.
                                          Alors si les gens y croient, on ne demande rien de plus.
                                          Par contre ,pour les requins, je vois pas trop où est le problème ici ?
                                          Car le vrai problème, c’est le véritable carnage de requins pour la vente de leurs ailerons.
                                          S’il faut s’insurger,c’est plutôt devant les restos qui affichent cela à la carte.
                                          Vos 3/4 requins ne pèsent pas bien lourd dans cette problématique.
                                          Mais peut-être que le but, c’est de dénoncer ces salauds, qui prennent l’avion, se prélassent sur des plages de rêve, et font accessoirement du surf ?
                                          Alors là, je comprendrais mieux la juste colère qui vous anime.
                                          Votre courroux concerne aussi le Kitesurf, car dans ce cas, on va pas s’entendre ?

                                          • jacques lemiere 2 octobre 2011 22:34

                                            cette mesure n’est pas si idiote que cela , puisque c’est une réponse à un sentiment irrationnel, la peur.... entretenu par les médias qui s’amusent à compter les attaques ..

                                            or le nombre des attaques n’explique rien...c’est le résultat du hasard statistique , des modification du comportement des humains, et peu être des requins...
                                             C’est une mesure prise pour l’économie de l’île, que le préfet est en charge de protéger
                                             d’une certaine façon... 
                                            Il n’y a d’ailleurs pas réponse rationnelle, si les surfeurs vont fans un milieu fréquenté par les requins il y aura toujours possibilité n’une attaque mordante ( sans oublier que la présence meme des squales et le parfum de danger est une des raison de pratiquer cette activité)...
                                            On pouvait imaginer deux réponses extrêmes ( seules valables au vue du stupide et fumeux ( du point de vue légal) principe de précaution) interdire l’accès à la mer aux humains...ou ne l’autoriser que dans des zones isolées par des filets....

                                            La question est quelle mesure auriez vous prises si vous aviez été préfet ?

                                            Les humains ne détruisent pas la nature...ça ne signifie rien du tout, ils font partie de la nature , ils sont une « expérience chaotique de l’évolution ».. ;quant à leur méchanceté, elle n’existe que parce qu’existe leur bonté...depuis que l’homme existe la nature a déja procédé ( avec l’homme) à plusieurs modification majeure des espèces via le climat... pourquoi il n’y a plus de mammouth près de chez moi ? ou de rhinoceros laineux ? méchante nature....

                                            définissez ce que vous entendez par nature....

                                            • jacques lemiere 2 octobre 2011 22:44

                                              Mais bon , ça entre dans la grande série des articles narcissiques visant à prouver que l’auteur est une type bien qui lui ne fera jamais de mal aux requins aux baleines et aux gentils dauphins .mais attention..si vous mangez un poisson ..vous agissez sur la chaîne alimentaire et donc possiblement nuisez aux gentils requins....sauf à raisonner d’une curieuse façon...


                                              attention par principe il est difficile de concevoir que la population humaine puisse augmenter sans « manger un peu plus de biomasse » et éliminer la super-prédation..
                                              mais bon.. ce prefet est un salaud un con et que sais je encore.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès