Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Ces voitures qui carburent à l’énergie alternative

Ces voitures qui carburent à l’énergie alternative

Le fuel émet trop de CO2 et les agrocarburants sont soupçonnés de déclencher la famine. Quelles solutions pour rouler propre quand on n’a pas l’endurance de Jeannie Longo pour faire des kilomètres à vélo ? Voici des autos qui fonctionnent au gaz naturel, à l’hydrogène, à l’air comprimé, ou à l’électricité... idéalement fournie par des énergies renouvelables.

undefined La PGO Cévennes Turbo CNG de PGO présentée actuellement en avant-première mondiale au Salon de Genève, est le premier cabriolet motorisé au gaz naturel. Moteur : 1,6 l et 150 chevaux. Vitesse maxi : 210 km/h. Consommation moyenne (4,6 kg soit 6,7 litres/100 km). Autonomie : 450 km. Emissions de CO2 : 118 g/km (fonctionne aussi au biogaz sans émissions). La production d’une série limitée est à l’étude. Un look craquant mais un prix (48 000 euros) qui, hélas, n’est pas à la portée de tout le monde.

PGO est un constructeur automobile français (la société créée par Gilles et Olivier Prévost a démarré dans un atelier en Alsace), spécialisé dans les petites séries et connu pour ses répliques de Porsche. Il a créé ce modèle avec le concours de l’Allemand BRA GmbH et du Suisse Gazmobile.

Par rapport au GPL, le gaz naturel a l’avantage d’être plus sûr. Une voiture au gaz naturel a accès sans restriction aux parkings souterrains et aux tunnels. Selon Actu-Environnement : « La chaîne du gaz naturel utilisé comme carburant émet aujourd’hui 15% de moins de gaz à effet de serre que la chaîne de l’essence (...). Le gaz naturel permet en outre de réduire les émissions de polluants locaux à la sortie du pot d’échappement et contribue ainsi à la diminution des émissions de polluants primaires critiques tels que les particules, les oxydes d’azote (réduction jusqu’à 90% par rapport au diesel), les hydrocarbures non méthaniques. La diminution de ces polluants primaires permet de réduire la production de polluants secondaires comme l’ozone. »

La Suisse entend promouvoir ce mode de carburant utilisé déjà sur des berlines familiales (véhicules bicarburation gaz/essence). Le pays compte plus de 60 stations-services au gaz naturel.


LifeCar-Morgan.jpg La LifeCar de Morgan. Présentée également à Genève. Elle est propulsée par une pile à combustible alimentant 4 moteurs électriques à récupération d’énergie et ressemble à un bolide sorti d’une BD. Autonomie : 320 km. Emissions de CO2 : 0. Ce sont des vapeurs d’eau qui s’évacuent par le pot d’échappement. C’est un prototype pour l’instant.

La Smera de Lumeneo. A Genève aussi, en première mondiale. Elle est née dans la tête de 2 ingénieurs français, Daniel et Thierry Moulène. De faible encombrement, elle a le même gabarit qu’un maxi scooter (2,40 m de long, 80 cm de large), mais 2 places avec la possibilité de mettre un siège bébé à l’arrière. C’est un véhicule urbain qui a une vitesse de pointe de 130 km/h et une autonomie de 150 km. Elle utilise 2 moteurs électriques (2 x 20ch) et n’émet pas de CO2. On se réjouit de cette bonne surprise française dont la production en série serait susceptible de créer des emplois chez nous. Un bémol, quand même, son prix (estimé à 30 000 euros) qui en principe est compensé par son faible coût d’entretien et d’usage (0,7 euro/100km selon Lumeneo).


Photo-OneCATS.JPG La OneCATS de MDI est peut-être l’outsider qui réconfortera les fauchés. Elle sera présentée au Motor Show de New York le 19 mars. Elle fonctionne en ville à l’air comprimé (et n’émet pas de CO2) et sur la route avec un adjuvant énergétique (émissions de CO2 : 30-35 g/km). Elle est prévue en 2 modèles avec des prix à partir de 3 500 et 5 000 euros. Selon les modèles : 15 ch ou 22 ch de puissance, 3 places ou 3 à 6 places, 90 ou 110 km/h de vitesse maxi. Autonomie : 100 km en ville et 800 km sur route pour les 2.

MDI est une société française créée par Guy Nègre, un ingénieur motoriste. MDI a conclu un accord avec l’Indien Tata pour développer des véhicules à air comprimé.

D’autre part, le constructeur norvégien Think commercialisera au printemps 2008 en Norvège et ensuite en Europe, la Think City, une citadine électrique. Renault a annoncé la commercialisation d’une voiture électrique pour 2010 et Bolloré a aussi un véhicule électrique dans ses cartons avec un lancement prévu pour septembre 2008.

Faudra-t-il prolonger des réacteurs nucléaires, miser sur les centrales thermiques à flamme ou de nouvelles centrales à cycle combiné gaz pour faire tourner les moteurs électriques, s’ils se généralisent ? C’est une crainte légitime. Des solutions via l’énergie solaire ou éolienne sont envisageables. A Montmélian (Savoie), une centrale photovoltaïque permet à 4 véhicules électriques de la ville (2 autres pourraient fonctionner en sus) de parcourir 73000 km.

http://www.montmelian.com/solaire/lasolaire%20ateliers%20municipaux.htm

Documents joints à cet article

Ces voitures qui carburent à l'énergie alternative Ces voitures qui carburent à l'énergie alternative Ces voitures qui carburent à l'énergie alternative

Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 14 mars 2008 11:31

    En tant que rédacteur j’ai voté pour cet article car il apporte quelques choses de plus aux articles que nous avons l’habitude de lire ici généralement enfermés dans une pensée politique réductrice

    Avec la baril qui va vers les 200 dollars nous devons trouver rapidement des solutions de compensations aux carburants fossiles et cet article ouvre une dimension de la connaissance des hommes devant les crises

    Encore bravo pour cet article

     


    • nick 14 mars 2008 13:00

      Dis Lerma, c’est quoi une pensée politique réductrice ?


    • manusan 14 mars 2008 13:58

      en tant que simple lecteur, j’ai voté pour que Lerma réduise ses commentaires imbuvables.


    • manusan 14 mars 2008 14:03

      merci à l’auteur,

      question : depuis de nombreuses années au marathon shell (faire le max de kilomètres avec un litre de carburant essence ou alcool) , les prototypes qui roulent à l’éthanol vont beaucoup plus loin que ceux qui roule à l’essence.

      Pour quelle raison l’éthanol ne peux pas remplacer le pétrole ? fabrication ? pas assez de puissance délivrée ?


    • Mijo Mijo 14 mars 2008 23:21

      Bonsoir Lerma,

      Je partage rarement vos points de vue, mais je ne fais pas partie de ceux /celles qui vous descendent systématiquement car je ne suis pas sectaire, et je tenais à vous remercier quand même.


    • gecko gecko 14 mars 2008 11:41

      Moi ce que j’en pense c’est que comme toujours les solutions présentées sont de fausses solutions et on des effets et facteurs que l on ne prends pas en compte et on nous montre des voitures complètement propres... économiques... mais bien sur. Mais alors que va t on faire, et bien continuer a pomper sur nos réserves naturelles pour maintenir notre niveau de vie, pas de problème il reste l’uranium pour faire de l’electricité et recharger nos voitures électriques, plus de pétrole mais encore du gaz... donc roulons au gaz et quand il n’y aura plus de tout ca ? ah pardon j oubliais le charbon... pour finir je cite un autre article d’agoravox :« La production de viande, mobilise plus de 60% des surfaces cultivées françaises qui elles même nécessitent l’apport de grande quantité d’engrais. Ces engrais sont à l’origine d’importants dégagements de protoxyde d’azote (N²O) un gaz à effet de serre 196 fois plus puissant que le CO2. Le bétail est en outre à l’origine de dégagement important de méthane, un autre puissant gaz à effet de serre. » http://www.naturavox.fr/article.php3?id_article=3440

      (mais euh sinon belles voitures en effet !)


      • Ciucilon Ciucilon 14 mars 2008 15:40

        Juste un rapide commentaire sur les voitures à pile à combustible. C’est bien beau de ne rejeter que de l’eau mais la fabrication, la séparation de l’oxygène et de l’hydrogène au préalable à couté combien d’énergie ? Et sous quelle forme celle ci a été fournie à l’usine ? Pétrole, charbon, gaz ? Dans ce cas là on n’a fait que déplacer le problème.

        Ce genre de voiture est sans doute l’avenir, mais il faudrait penser à une autre base énergétique que le pétrole, soit éolien, hydraulique, solaire (si l’on améliore les panneaux) ou peut être un jour la fusion nucléaire.


        • Mijo Mijo 14 mars 2008 22:36

          Bonsoir Ciucilon,

          Effectivement, la pile à combustible est encore de l’ordre du gadget. Pour l’instant, la totalité des opérations se heurte à un faible rendement énergétique global. "En effet, chaque étape (synthèse de l’hydrogène, séchage du gaz, stockage, vaporisation, rendement des réactions électrochimiques de la pile, circulation des fluides, régulation thermique, maintenance,etc.) écorne un rendement global encore très décevant" (source : Wikipedia). Il faut une source d’énergie primaire importante.

          Hélion, filiale d’Areva, fait des recherches pour optimiser le couplage de cette technologie avec un réseau de production solaire. A Grenoble, il est prévu d’installer un capteur photovoltaïque géant de 3000 MWc pour alimenter un labo du CEA qui fabrique de l’hydrogène avec une pile à combustible.

           


        • Forest Ent Forest Ent 14 mars 2008 16:56

          Il y a ici un mélange complet de trois problématiques indépendantes  : les gaz à effet de serre, l’épuisement des hydrocarbures, et la pollution "locale" style NOx ou O3. Difficile de s’y retrouver.

          C’est quoi, une "énergie alternative" ?


          • Emile Red Emile Red 14 mars 2008 17:23

            Je suis amusé de voir dans le lot une titine style porsche 356 années cinquante rouler au gaz naturel.

            Il y a 50 ans on voyait couramment en Aquitaine des caisses rouler avec d’énormes bouteilles sur le toit et devinez ce qu’il y avait dedans ? Du gaz naturel bien sûr, dénommé à l’époque gaz d’Aquitaine pour sa provenance de Lacq.

            Les pompes ont fermé peu à peu quand Elf est parti se vendre à l’étranger et les quelques irréductibles ont vu les bouteilles rouiller sur leur caisses inertes. Preuve suffisante pour dire qu’il en va du gaz comme du pétrole il n’est pas éternel...


            • Mijo Mijo 14 mars 2008 20:35

              Bonjour,

              A Manusan,

              Je pense que l’éthanol est un carburant alternatif qui a des atouts. Le problème c’est que l’on produit actuellement de l’éthanol à partir de cultures vivrières (betterave, canne à sucre, maïs, et même blé) et que cela a fait considérablement augmenter les prix alimentaires au point que certains craignent à terme des famines. Il y aurait d’autres solutions : produire de l’éthanol avec des cultures non vivrières, le jatropha, par exemple. C’est l’enjeu des agrocarburants de seconde génération. Si la culture n’épuise pas trop les sols et n’est pas trop gourmande en eau, c’est effectivement intéressant. 

              A Forest,

              "énergie alternative" pour les transports, c’est toutes les énergies hors le fuel (essence ou gazoil), polluant, de plus en plus cher (+111 $) et bientôt épuisé (en 2020, 2030  ? ). Même si les autres solutions n’ont pas un bilan écologique génial, elles ont le mérite d’exister. Et puis dans la déclinologie ambiante, je suis ravie de découvrir qu’il y a d’ingénieux ingénieurs français qui ont du carburant dans les neurones. On ne parle pas assez d’eux. Alors moi j’en parle. Les Daniel Boutton, Didier Gautier Sauvagnac et autres énarques incompétents et gros bonnets du CAC 40 qui tiennent le haut du pavé en ce moment me filent de l’urticaire. Bon, il va falloir que je me soigne.

              Bonne soirée


              • karg se 14 mars 2008 21:59

                La jatropha ne donne pas d’éthanol mais des huiles convertible en gazoil.

                 


              • Mijo Mijo 14 mars 2008 22:48

                @ karg se

                Bonsoir,

                OK. je me suis un peu emmélée les pinceaux, je ne suis pas une spécialiste. Mais le jatropha peut effectivement être utilisé pour fabriquer un carburant (de type biodiesel), et le jatropha n’a pas l’inconvénient d’être une plante vivrière.


              • Lisa SION 2 Lisa SION 14 mars 2008 22:04

                Voilà, ça vient, c’est parfait !

                Ne manque plus qu’à doubler chaque poteau électrique d’un semblable, éolien, et lui faire remplir des bombonnes donnant assez d’autonomie pour rentrer chez soi, ou des accumulateurs qui restituent en une minute leur énergie dans votre pile Toshiba.

                Les deux chevaux du futur, composées d’un chassis tubulaire rempli de piles rechargeables, chargées la nuit dans votre garage, vous mèneront jusqu’ à quatre cent kilomètres,et pourront se recharger dans les parkings solaires ombragés, camouflés en faux arbres du centre ville.

                Bien sûr, elles seront incompatibles avec les grosses berlines allemandes, mais celles ci seront limitées à l’autoroute payante, les quatres quatres seront interdits en dehors des chemins, et les poids lourds attachés entre eux sur des rails...

                Se frotter aux monopoles des grands constructeurs, comme a voulu le faire Preston Tucker, en 1954, persister dans l’alternative automobile comme l’a fait Citroën, développeur marginal de la traction avant, depuis 1934, n’était pas simple... mais les temps ont changé. tous ont finalement adoptés ce principe qui a sauvé bien plus de vies que toutes les lourdes assistances à la conduite ( ABS, ASR, ARS, ETC...) 

                Toutes les grandes marques qui ont persisté dans l’erreur si longtemps, n’ont plus qu’à changer de nom, comme ont dû le faire bien des groupes pour faire oublier qu’ils ont fait fortune pendant la dernière guerre.

                ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Preston_Tucker )

                Ce monsieur avait installé la ceinture de sécurité qui n’est apparue chez nous qu’après XXXXXX mille morts par éjection...


                • Ulmo Ulmo 15 mars 2008 00:07

                  Et que pensez vous de cette voiture ?Info ou intox ?
                  www.teslamotors.com/design/gallery-body.php

                  Question production d’hydrogene, il pourrait y avoir cette voie aussi :
                  www.cea.fr/le_cea/actualites/production_hydrogene_sans_metaux_nobles

                  Et pour produire de l’électricité, l’avenir le moins lointain, c’est ca :
                  www.bulletins-electroniques.com/actualites/52060.htm
                  Creusez un petit trou de 3500m de profondeur et vous alimentez 6000 foyers en électricité 24/24, 365j par an ainsi que 1000 foyers en eau chaude.


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 15 mars 2008 01:05

                    Ok, Ulmo,

                    Elle est très belle la coupe classique de Testa... mais, penche toi dessous sa robe , elle tue, parce qu’elle va bruler de la bouffe et pollue de façon, c’est vrai confidentielle. Elle n’est donc pas universelle.

                    En ce qui concerne l’éthanol deuxième génération, c’est d’accord si la plante est modifiée génétiquement pou pousser dans le désert...Quelqu’un a un avis ? 


                    • Lisa SION 2 Lisa SION 18 mars 2008 05:03

                      Toutes mes excuses, je n’avais effectivement pas bien regardé.

                      Ca pourrait être sympa si le circuit de Monthlery allait tout droit jusqu’à Marseille, ( et là, il faut un argument de plus que le TGV ) et si l’on pouvait changer la batterie pendant les pauses. Mais ce concept est établi sur les bases exactes du vingtième siècle, c’est à dire dépassées. Et surtout, " Imiter, c’est limiter " .

                      La voiture de demain, électrique, bien sûr, aura les batteries dans le chassis tube et les moteurs dans les roues. La faire rouler à cent trentemaxi, même avec cent chevaux, lui permettrait de doubler le nombre de passagers, ou doubler son autonomie...salut.


                    • Mijo Mijo 15 mars 2008 15:01

                      @ Ulmo

                      A ma connaissance, Tesla Motors fait des annonces depuis longtemps sur la sortie d’une super voiture électrique (roadster) mais cela ne s’est toujours pas concrétisé. Par contre, il y a une info très concrète c’est que la Think City, l’auto électrique du constructeur norvégien Think lancée bientôt sur le marché en Norvège, est équipée d’une batterie de Tesla Energy Group , filiale de Tesla Motors.

                      Le site du constructeur www.think.no

                      Selon certaines rumeurs, Think serait sur les rangs pour fournir des véhicules pour Auto’Lib, le fameux réseau de voitures électriques que compte mettre en service le maire de Paris, Bertrand Delanoë. 

                      @ Lisa SION

                      Pour les agrocarburants de 2ème génération, je vous avoue que je ne sais pas s’ils nécessitent vraiment l’usage d’OGM (je ne pense pas), mais j’ai un doute. Quelqu’un a peut-être des infos précises la-dessus ?


                      • NikeLaos NikeLaos 16 mars 2008 20:06

                        Il faudrait demander à Jean-Pierre Petit de nous concocter un mode de propulsion MHD. Et là, pouf, plus aucun probleme. Ce serait beau le monde, si a voudrait...http://www.dailymotion.com/video/xec0o_mhd-et-univers-gemelaires

                         


                        • rafale f3 18 mars 2008 21:29

                          Pour ma part, Je pense que la solution passe obligatoirement par un intermediare, l’hybride, consomation 3l au 100km, avec un moteur electrique avec une capture du co2, pour commencer, ensuite on reduit au fur et a mesure.

                          La voiture electrique avance bien, mais elle pas encore assez mature, 5h de charge minimum, 130 km/h, 200-300 km, pas facile de trouver une prise, mais ca vient, c’est bien mais pas sufisant, trop long a charger, une voiture doit pouvoir monter a 160 km/h pour pouvoir accelerer en urgence, l’autonomie doit etre de 1000 km, mais 600 km, ca serait déjà bien.

                          Je me suis intéressé à l’hybride de toyota la prius, trop chere en prix et en maintenance, certe la moins polluante, mais pas de beacoup en comparant avec la c3 et ses 4l pour deux fois moins cher. Il faut plus d’effort. Ses concurent en motorisation classique ou hybrid commence a la rattraper.

                          La logan va mieux faire en 2009 avec ses 3,8l et 98g de co2 au 100 km, voiture classique

                          Il y’a aussi la 306 peugeot hybride qui va bientot sortir, 3,4l et 90g de co2

                          La toyota prius hybrid 4,3l et 104g co2 au 100km, decevant pour un hybrid

                          la citroen c3 1.4, 4,5l et 109g co2 au 100km ( voiture classique)

                          les hybrid n’arrivent pas trop a faire la difference, pour l’instant, mais elle offrent une migration progressive vers une voiture enfin electrique, non poluante, economique et performante. Dans 20 ans.

                           

                           

                           

                           


                          • rafale f3 19 mars 2008 23:11

                            pour le biocarburant de deuxieme generation, il y’a la culture des algues cultivées en reacteur, 1 hectare d’algues est 120 fois a 1 hectare de cereale, ca ne touche pas la nouriture humaine, le champs des applications est plus vaste, ils peuvent capturer le co2 des usines, avant d’etre converti en huile. C’est prometteur, c’est developpe surtout aux usa et en israel, ils en sont au stade du développment industriel. En France zero, ca ne satisfait pas les lobbie agricoles et c’est une vrai menace.


                            • oxebo 20 mars 2008 21:57

                              A quand la voiture ultra propre : 0 émissions, 0 consommation d’energie fossile ?? et en plus elle ne serait pas chère tellement un succes économique...le top non ? et ensuite ?? rien de gagner ! Pire !! routes saturées, villes engorgées de voitures, parking en silo de 2 étages ou plus, plus 2 ou 3 green car par foyer mais une par personne !! le réve !!! ultracean, recyclables en plus ecolo vous dis-je ! oups j’oubliai comment fait’on pour aller d’un point A à un point B si tout est bloqué ?? on se consolera car 0 émissions, 0 consommation ? bref la voiture écolo ne résoudra RIEN à la question de la mobilité ! car plus moyen de se déplacer dans de telles conditions. .... 


                              • Mijo Mijo 30 mars 2008 16:00

                                Bonjour,

                                Du nouveau : Tesla Motors (San Carlos, Californie) a annoncé le début de la production commerciale de son roadster : Un véhicule 100% électrique équipé de batteries rechargeables lithium-ion. 0 émissions de CO2. Autonomie : 350 km. Les premières voitures sortiront de la chaîne de production en avril 2008. Sur la liste d’attente, 900 inscrits dont le gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger.

                                Plus d’infos (en anglais) http://www.teslamotors.com/media/press_room.php?id=841

                                Autre info : Fin juin, une course de véhicules solaires au Bourget du Lac (Savoie) est organisée à l’occasion du 1er Solar Event. Plus d’infos sur mon blog : http://www.colorwatt.com/article-17949547.html

                                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès