Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Changement climatique et nucléaire, l’amalgame

Changement climatique et nucléaire, l’amalgame

Où en sont les Français par rapport au changement climatique et au nucléaire ? C’est la question que pose le baromètre de l’opinion sur l’énergie et le climat 2013. Réalisé en plein débat sur la transition énergétique et paru juste après la publication de ses recommandations, il a de quoi interpeller.

Mené pour le compte du Commissariat général au développement durable (service du Ministère de l’écologie), ce sondage a mis en évidence qu’un tiers des Français serait climato-sceptique. Selon cette partie de la population, le changement climatique n’existe pas ou n’est pas dû aux activités humaines. Que l’on se rassure, deux tiers des Français sont, eux, convaincus que le réchauffement climatique est une réalité et qu’il est lié aux émissions de gaz à effet de serre. 

Là où le baromètre devient particulièrement instructif, c’est lorsqu’il compare les opinions sur le nucléaire en fonction de l’avis sur le changement climatique.

Deux choses en ressortent :

  1. Parmi les personnes qui se sentent concernées par le réchauffement climatique, il y a autant de partisans de l’atome que d’opposants.
  2. Les climato-sceptiques sont largement favorables à l’énergie nucléaire.

De prime abord, ces résultats ont de quoi étonner.

En effet, les organisations écologistes les plus visibles (Europe Ecologie-Les Verts, Greenpeace…) font l’amalgame entre le combat contre le réchauffement climatique et celui contre le nucléaire. Or, le nucléaire ne produit qu’une quantité infime de gaz à effet de serre (extraction de l’uranium…), elle n’a donc pas d’impact sur le réchauffement climatique. De ce fait, on peut rationnellement soutenir le nucléaire comme énergie contribuant à limiter le changement climatique, c’est par exemple la position de Jean-Marc Jancovici.

Concernant le goût des climato-sceptiques pour l’atome, l’explication se trouve dans le baromètre lui-même. Les Français qui n’adhèrent pas à la thèse du réchauffement climatique mettent en avant que le nucléaire est un facteur de l’indépendance énergétique du pays et qu’il contribue à maintenir les prix bas de l’électricité. Cette focalisation sur la facture est l’un des grands chevaux de bataille des climato-sceptiques : la lutte contre le changement climatique est ruineuse en plus d’être inutile. Dans cet esprit, le nucléaire est favorablement accueilli pour la seule raison de ses faibles coûts.

Le travail de pédagogie à propos du changement climatique est loin d’être terminé : un tiers de Français climato-sceptiques, c’est beaucoup. Ce refus de tenir compte de l’évidence scientifique s’explique en grande partie par la peur du coût économique de changer nos habitudes énergétiques. Pour autant, les acteurs de la vie publique qui mélangent lutte contre le réchauffement climatique et lutte contre le nucléaire ne font qu’ajouter à la confusion. Faute d’établir clairement lequel de ces deux sujets doit être la priorité, l’environnement risque de perdre dans les deux cas.


Moyenne des avis sur cet article :  1.63/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • joletaxi 9 août 2013 16:12

    Le travail de pédagogie à propos du changement climatique est loin d’être terminé : un tiers de Français climato-sceptiques, c’est beaucoup. Ce refus de tenir compte de l’évidence scientifique s’explique en grande partie par la peur du coût économique de changer nos habitudes énergétiques.

    pédagogie, ?
    vous voulez rire ou quoi ?
    en France, tous les médias sont acquis à la cause,
    tous les politiques sont le nez dans le guidonTous les jours, à toute occasion, on nous matraque de nouvelles « études », plus terrifiantes les unes que les autres
    Goebels était un amateur à côté de ce brainwashing

    et vous parlez de pédagogie ?
    alors que dans nos écoles, nos têtes blondes sont littéralement menacées d’ostracisme si elles semblent avoir un doute ?

    vous-même, vous êtes vous renseigné ?
    non apparemment .
    alors lisez

    les t° globales n’augmentent plus( pour autant que l’on fasse crédit aux mesures, et que physiquement cela signifie quoi que ce soit ?) depuis 17 ans
    la hausse du niveau des mers est stable
    la t° des océans indique une lègère baisse(encore une fois, des mesures, au 1/10 de ° faut y croire)
    la banquise antarctique bat des records d’étendue tous les ans
    les t° en arctique ont été anormalement froides, et la glace se reforme très tôt, la surface actuelle est la même qu’en 2006

    et puis, montrez moi une seule expérience qui donne crédit à l’influence du CO2 sur les t° du globe.
    Raison pour laquelle, tous les modèles climatiques, sur lesquels vous basez vos incantations sont faux.

    Alors votre pédagogie hein, ...

    et puis ,vous avez raison, ce changement climatique est inquiétant
    on a eu un hiver rigoureux,on a un été ensoleillé et chaud
    on a eu des orages
    c’est une catastrophe


    • bibou1324 bibou1324 9 août 2013 16:40

      C’est quoi ces 17 ans que tous les sceptiques du réchauffement nous sortent ? Il existe actuellement 3 réseaux de satellites mesurant la température globale à la surface de la terre, Hadley, NOAA et NASA-GISS.


      Les 3 systèmes de mesure s’accordent sur une hausse des températures jusqu’en 2003. La NASA et NOAA voient ensuite une stagnation avec légère hausse des températures jusqu’à aujourd’hui, tandis que Hadley décrit une stagnation avec légère baisse.

      2013-2003 = 10 ans, si je sais encore compter, pas 17. Et les déclarations de l’organisme honteux qu’est le GIEC n’y changeront rien.

      Quand à l’influence des taux de CO2 sur les t° du globe, je vous invite à rechercher sur votre moteur de recherche favori. La corrélation entre les deux mesures est établie avec certitude, depuis peu d’ailleurs. Ce qui ne veut pas dire qu’une augmentation du CO2 entraînera une augmentation des températures demain, on parle bien de centaines d’années ici.

      C’est d’ailleurs cela que vous semblez avoir du mal à comprendre : les températures de ces 10 ou 20 dernières années, on s’en fout. La fonte de la banquise ou l’élévation des mers ces 20 dernières années, on s’en fout.

      La théorie du réchauffement (c’est une théorie, notez, pas une affirmation), prévoit une élévation globale des températures pour les 100 ou 200 prochaines années. Ce qui ne veut pas dire que dans 100 ans il fera plus chaud. Ce qui veut dire, que si on prend la moyenne entre 2050 et 2150, cette moyenne sera plus élevée qu’entre 1850 et 1950.


      vous-même, vous êtes vous renseigné ?
      non apparemment .
      alors lisez


    • joletaxi 9 août 2013 18:12

      d’abord, amis c’est anecdotique seul GISS sont des mesures satellites,
      le traitement de ces données est effectué ici

      http://www.drroyspencer.com/

      je vous invite à consulter ce graphe,comme vous êtes un fan des données satellites

      http://www.woodfortrees.org/plot/rss/from:1997/plot/rss/from:1997/trend

      peut-on faire confiance aux autres relevés ben...sachant que la NAOA est un organisme d’état au service de Obama... que Hansen... que le CRU de Jhones...
      bref c’est vous qui voyez.

      http://www.cato.org/blog/climate-rehash

       maintenant vous me dites que toutes ces observations que je vous donne ne valent rien, que 17 ans c’est trop court que blabla.. mais que je sache, chaque fois que quelque part dans le monde, votre clique en fait les premières pages, chaque fois qu’un ours polaire ne trouve pas son glaçon, vous nous menacez de tous les maux.
      Vous me dites que l’horizon c’est 100 ans ,150 ans, mais sur quelle base ?
      Vos modèles qui nous coûtent notre prospérité et font ch... tout le monde sont complètement à la ramasse,aucune de vos prévisions(cela date tout de même de 20 ans votre escroquerie) ne se réalise, vous avez tout faux partout tout le temps.
      Il y a une discussion intéressante sur le temps présumé de résidence du CO2 ici

      http://www.skyfall.fr/?p=1232

      les estimations de vos mages vont de 5 ans... à mille ans, si avec ça, on tombe pas sur le bon chiffre, c’est du même tonneau que vos 150 ans

      bref, il est temps que cesse cette farce coûteuse et inutile.


    • Christian Labrune Christian Labrune 9 août 2013 23:41

      @joletaxi
      La météorologie est une science du même type que l’économie ou la psychanalyse. C’est-à-dire une pseudo-science.
      En physique, en chimie, lorsqu’on peut contrôler un nombre FINI de paramètres, les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. C’est ce qui rend possibles les processus industriels.
      Le système économique, en revanche, le cerveau humain ou le système climatique, dépendent d’un nombre quasi infini de paramètres. Ils sont ce qu’on appelle des systèmes complexes, sensibles aux conditions initiales, à ce qu’on appelle poétiquement « l’effet papillon ». Ce sont des systèmes qui relèvent de ce qu’on appelle désormais la physique du chaos. On ne dispose donc pas d’ordinateurs assez puissants pour calculer l’évolution du système. On peut extrapoler à partir de l’état actuel, mais pas pour une très longue durée. Et il est établi aujourd’hui qu’on se saura jamais prévoir avec une certitude raisonnable le temps qu’il fera dans un mois. Alors dans un siècle !
      Autrement dit, ces spéculations sur l’évolution du climat n’ont rien de vraiment scientifique. Certains économistes ont essayé de formuler mathématiquement les lois de leur discipline, mais avec la crise actuelle, on voit le résultat. !
      La terre, de toute façon, se refroidit : il n’y a pas d’activité nucléaire au sein du noyau, qui puisse générer de l’énergie. Si la surface s’échauffe, c’est dû en grande partie à l’activité solaire. Et de fait, il va venir un moment où celle-ci sera si intense qu’il fera de plus en plus chaud, mais on a encore trois ou quatre milliards d’années avant de devoir plier bagage.


    • bibou1324 bibou1324 9 août 2013 16:46

      Nous recevons chaque jour des tas d’informations contradictoires. Il suffit de voir ici...


      Comment faire le tri, sur quels critères ? On ne peut pas. Affirmer que les températures vont se réchauffer, ou refroidir, relève de la religion, pas de la science.
      Il existe des théories basées sur des modèles, modèles que vous ou moi sommes loin de pouvoir saisir. Il y a des gruges dans tous les sens, personne n’est fiable. Rien de nouveau ....

    • Christian Labrune Christian Labrune 9 août 2013 23:20

      Au moyen-age, entre le XIe et la fin du XIIIe siècle, la température a pas mal augmenté. On appelle ça l’optimum climatique médiéval. Ce réchauffement a eu de très heureuses conséquences sur l’agriculture et le développement de la civilisation.
      Il est très probable qu’à cette époque la circulation automobile sur les grandes autoroutes européennes était beaucoup plus intense que de nos jours. Les hauts-fourneaux dégageaient une intense chaleur et la plupart des centrales électriques fonctionnaient au charbon. En tout cas, je ne vois pas d’autre explication.
      Et puis, subitement, à l’époque classique, arrive ce que les historiens appellent le « petit âge glaciaire ». Le pinard gèle dans les caves de Versailles. Tout le monde s’enrhume. Un hiver, la moitié des jeunes pensionnaires du collège de Saint-Cyr protégé par Madame de Maintenon passent de vie à trépas. C’est probablement parce que la mode des automobiles est passée : on trouve plus élégant de se déplacer en carrosse ou en chaise à porteurs. On a dû renoncer aussi à s’éclairer à l’électricité : les chandelles, c’est tellement plus poétique ! Le résultat, c’est qu’on claque des dents toute l’année.


    • Calva76 Calva76 10 août 2013 16:09

      La mesure exclusive du Co² est une facilité administrative (comme la vitesse pour les transports).

      Mesurer ce paramètre est simple et pas cher.
      Seulement voila, il y a tous les autres paramètres et cela devient trop compliqué pour légiférer. smiley


    • adeline 13 août 2013 18:19

      bibou , être pommé c’est normal face à tous ces chiffres commentés de manières très diverses par les mêmes spécialistes. Il faut retenir que climatologue, cela n’existe pas mais il y a des physiciens qui s’occupent des problèmes d’interface planète/athmosphère, le mieux à faire c’est prend tes notes et remarque toi même ta météo, tu comprendras mieux qu’il se passe quelque chose.


    • Stéphane Lhomme Stéphane Lhomme 9 août 2013 16:33

      On a rarement vu un article d’aussi mauvaise foi ! M « Enjeux électriques » est bien le roi de l’amalgame... qu’il prétend dénoncer !

      Dans son article, seul le constat est correct : les climatosceptiques sont les plus favorables au nucléaire, ce qui met à bat l’argument principal des atomistes, qui prétendent lutter contre le réchauffement (ce qui est une plaisanterie vu que le nucléaire représente moins de 2% de la conso mondiale d’énergie)

      L’enseignement de cette donnée, que M « Enjeux » fait mine de ne pas voir, est limpide : les pronucléaires sont d’ignobles individus qui se moquent bien des ravages industriels sur la planète et la santé, qu’il s’agisse des ravages causées par les industries émettrices de co2 ou par celles qui produisent des déchets radioactifs et des catastrophes (Tchernobyl, Fukushima).

      Seuls les gens dignes et courageux sont contre le nucléaire ET contre les autres pollutions...


      • soi même 9 août 2013 16:54

        Il y a une évidence que certains tardent à découvrir, la question que le nucléaire n’est pas une solution viable, et les faux débats sur le climats est une embrouille distillé pour que l’on change surtout pas de mode mental de pensé, car il est une évidence même si le sujet peut être posé.
        On ne ne peut pas faire attraction, que la pollution sous différente forme à aggravé la déstabilisation climatique qui est maintenant visible dans les zones les plus fragile au niveaux mondial !

        A votre avis pourquoi, il y a eu un tel sondage en France ?

         


        • soi même 9 août 2013 17:16

          @ Démosthène, il est évident que cette question n’effleure pas, t’es bien dans ton rôle de consommateur compulsif qui à besoin de se rassurer.


        • soi même 9 août 2013 17:38

          @ Démosthène, comme c’est bizarre, cela te ressemble bien !


        • Bernie Bernie 10 août 2013 21:10

          C’est pas faux !


        • Christian Labrune Christian Labrune 9 août 2013 22:58

          En tant qu’écologiste conséquent, je préconise non seulement la suppression du nucléaire, mais encore l’interdiction absolue du feu, même celui qu’on obtient par percussion du silex ou rotation rapide d’une petite pièce de bois. Ces inventions vieilles d’un d’un demi-million d’années sont la cause de tous nos malheurs, et le feu produit toujours du CO2.
          Je préconise également une interdiction absolue de la taille du silex dont les gisements, de toute façon, ne seraient pas suffisants pour sept milliards d’hommes.
          Quelques glands, quelques charognes ramassées ici ou là, cela est amplement suffisant pour un bonheur intense et DURABLE de notre espèce.


          • HELIOS HELIOS 9 août 2013 23:04

            ... et allez, encore une couche sur le nucleaire, sur le C02 (qui est la vie, rappelons le) et au final le rechauffement climatique.... il faut continuer a matraquer, il faut culpabiliser, bref gouverner c’est contraindre et l’ideal, ce n’est pas le gendarme c’est l’autocontrainte.

            Ils sont quand même fort ces verts, qui pour 10 jours de vacances prennent l’avion pour les Maldives, mais contestent le droit du pequenot moyen a prendre sa bagnole le dimanche.

            Cet article est une propagande ehontée, mais supposons que l’auteur soit sincere - dans ce cas là on appelle ça un « idiot utile » - comment se fait il qu’il n’ait pas de doute sur ce qu’il raconte ?
            J’ai tenté une fois de repondre aux questions de mes petis enfants sur ce domaine, et oh, surprise, leurs questions et leurs remarques sont edifiantes, eux qui n’ont pas TF1 comme maitre a penser.

            Apres 5 mn, vous arretez de croire et vous revenez a la realité. Le rechauffement climatique, peut etre, l’origine humaine du rechauffement climatique est une faute d’orgueil incroyable, mais en supposant que l’homme participe, infimement certe, mais participe, alors ce n’est pas a cause du CO2 !
            La pollution (film de gras de diverse origine sur l’eau qui tue le plancton, les micro algues etc) , de la deforestation (qui empeche l’absorbtion de CO2 et l’emission d’oxygene), du betonnage (qui empeche l’humidite de revenir au sol et renvoie la flotte a la mer) etc, il y en a d’autres... font partie de notre responsabilite, mais la planete en a vu d’autre.
            Tous ces amateur ecologistes, plutot que de s’occuper des pets de vache, de notre robinet ouvert quand on se brosse les dents, et de la taille de notre beefsteak on de quoi faire... et je peux leur donner plusieurs exemples :

            - revenir sur le canal Rhin-Rhone qui evite au camions qui viennent de mediterranée et qui vont en allemage de circuler...

            - faire une vraie voie de TGV, oui, TGV pour que le voyage soit acceptable de Bordeaux a Perpignan, (raccorder a Barcelonne) puis Montpellier- marseille Nice, Gene qui est un axe essentiel dans notre economie mediterranéenne pour favoriserles synergie et etendre aux tregions voisine le potentiel economique, eviter la centralisation (aller-retour) avec la region parisienne ...

            - arreter de creer a Paris, ou de rapatrier tout ce qui est recherche et developpement economique pour que les regions ne s’apauvrissent pas, que les populations et leur devenir industiel, technique, commercial et culturel s’enracine plus, creant des poles de competence elargis et puissants pour favoriser la prise en compte des contraintes ecologiques...

            Vous voyez, il y a des quantités de mesures a prendre quand on se souci vraiment de l’environnement et surtout pas commencer par s’attaquer a la voiture, la vitesse, la maison individuelle.... j’arrete là, l’envie de filer un coup de pied au cul de tout ce qui est « ecologiste » de pacotille qui vit dans un appart a Paris et qui n’a jamais vu une fleur ailleurs que dans une boutique... me revient....

            L’ennui avec ce type d’article et de raisonnement, c’est que l’arriere pensée est immediatement perceptible....


            • Christian Labrune Christian Labrune 9 août 2013 23:47

              @Helios,
              Je serais partisan d’utiliser les écologistes comme nourriture pour le bétail, en remplacement du soja et des farines animales. Les bestiaux en ont vu bien d’autres, et je ne pense pas que ça les ferait crever.
              En tout cas, moi, pour que j’accepte de bouffer de l’écologiste, il faudrait vraiment m’attacher sur une chaise et m’enfourner ça à la petite cuillère. Ou alors, pendant un mois ou deux, il faudrait les gaver dans l’arrière-cuisine avec des OGM. Ca les rendrait plus comestibles et moins toxiques.


            • Croa Croa 10 août 2013 08:23

              Tout ça est très cohérent au contraire, les beaufs irresponsables sont à la fois pour la consommation à outrance, pour le nucléaire et pour les grosses bagnoles.

              D’un autre coté, qu’il y ait si peu de gens pour s’alarmer de la monté des périls (tous) ne saurait surprendre car la démocratie n’existant pas, on peut comprendre que certains préfèrent ne pas voir ! smiley


              • ykpaiha ykpaiha 10 août 2013 11:06

                Dans les années 90 j« ai miraculeusement survécu aux pluies acides, qui a longueur de journées devenaient l’enjeu millénariste du moment pire que l’agent orange.

                Quelques milliards de subventions plus tard les fameuses pluies avaient crées un gigantesque trou dans la couche d’ozone, la ou on ne les attendaient plus (l’inversion de la gravité surement) , ouf il étaient temps de réagir mes milliards étaient tous happés par ce gigantesue cyclone.

                C »a c’est ma crise des années 2000, crise de croissance ou d’ado boutonneux auquelles quekques pot catalytiques plus tard j’ai aussi survécu et participé activement par taxe écologique interposée.

                Mais c’était mal connaitre Dame nature, qui irritée de tant de petits macons occupés a le reboucher se mua en un gigantesque réchauffement fievreux.
                J’essaie desepérement de me motiver a ce nouveau maelstrom mais le temps m’est compté mes millards envolés se désintégraient maintenant et ils en fallait de nouveaux afin de rééquilibrer le fond de l’océan comme un immence buvard seul dapable de contrer son inexorable montée.

                J’ai donc décidé que la prochaine épidémie, le prochain cataclysme biblique, le prochain couiilon qui vient me parler d’écologie recevra mon poing sur la gueule, je n’ai plus la patience ni les moyens d’attendre que les autres crevent pendant que moi je bosse pour lui permettre de trouver une nouvelle idée.


                • bakerstreet bakerstreet 12 août 2013 00:03

                  ........« Dans les années 90 j« ai miraculeusement survécu aux pluies acides, qui a longueur de journées devenaient l’enjeu millénariste du moment pire que l’agent orange »


                  Formidable, pour vous, et pour moi aussi pour le moment !
                  Mais j’évite de fanfaronner....

                   Moins formidable pour les millions de gens qui sont morts des différentes formes de cancers, de leucémie, et de maladies dégénatives, en continuelles expansions, et qui font que dans quelques années, selon les projections de l’OMS, plus d’une personne sur trois, sera touché par le cancer..
                  Pour ne parler que de lui.

                  Quand aux poissons, avant de les consommer, prudence, certains ont maintenant des caractéristiques sexuelles étonnantes, et des mutations dignes de la science fiction....
                  Tout n’est pas du aux pluies acides, ni aux pestcides, ni à la dioxine, ni à la progestérone larguée dans les eaux......Bien sûr.
                  En tout cas, les autorités invitent les consommateurs à ne pas bouffer du thon de méditérannée plus d’une fois par semaine ; Il est bourré de mercure

                  Vous pouvez vous tourner vers l’atlantique. 
                  Un copain plongeur a observé de très gros poissons près des canalisations de la Hague, débouchant sur l’océan. 
                  Mais gare aux arêtes radioactives !
                  Un avantage : On les voit même la lumière éteinte !



                • jipebe29 jipebe29 10 août 2013 16:35

                  « Le travail de pédagogie à propos du changement climatique est loin d’être terminé »
                  Pédagogie ? Vous voulez rire ! « Propagande éhontée », oui !


                  • jipebe29 jipebe29 10 août 2013 16:39

                    « Le travail de pédagogie à propos du changement climatique est loin d’être terminé »

                    Changement climatique ? Existerait-il un « bon » climat de référence ?

                    Et puis enfin, quelle découverte extraordinaire : le climat serait changeant ! Nos grands experts de l’enfoncement des portes ouvertes ne sauraient-ils pas que le climat est variable par nature depuis la nuit des temps ?


                    • jipebe29 jipebe29 10 août 2013 16:45

                      « Un tiers de Français climato-sceptiques, c’est beaucoup ».

                      Un tiers de climatosceptiques (ce qui ne veut rien dire, car qui diantre pourrait être sceptique de l’existence du climat) ? Donc, disons un tiers de GIECosceptiques !...

                      C’est un excellent résultat, compte tenu de la propagande éhontée de nos lamentables médias, qui ont perdu sur ce sujet toute éthique et toute objectivité, et de celle de l’OMM, de l’ONU, de l’UE, des khmers verts, de nos politiques, de Météo France, du Met Office, de la NOAA, et de bien d’autres inféodés au dogme du RCA...


                      • jipebe29 jipebe29 10 août 2013 17:05

                        «  Ce refus de tenir compte de l’évidence scientifique... »

                        Evidence scientifique ? De quoi parlez-vous ? De l’évidence de la divergence entre les projections des modèles numériques et les observations ? De l’évidence du plateau deTglobale depuis 1997 ? De l’évidence de l’absence de signature du CO2 et zone tropicale ? De l’évidence que le modèle radiatif avec rétroaction viole la seconde loi de la thermodynamique ? De l’évidence que le présumé rôle moteur du CO2 sur Tglobale est toujours une hypothèse arbitraire, prise par défaut, et réfutée par le passé climatique de notre planète, les observations, et nombre de physiciens ? De l’évidence que le modèle tricellulaire utilisé par le GIEC et les modèles numérique est faux, alors que ce n’est pas le cas pour le modèle AMP du climatologue Marcel Leroux, modèle jamais reconnu pour d’obscures raisons plus dogmatiques que scientifiques ?

                        De qui vous moquez-vous ? Seriez vous un vecteur de la propagande « GIECquement correcte » et de la promotion de cette irrationnelle et absurde transition énergétique que l’Etat veut nous imposer, au risque de ruiner notre pays ?


                        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 août 2013 18:07

                          " L’Allemagne, dépassée par sa production d’EnR aléatoires et incapable de développer des moyens de stockage à la hauteur, pousse à l’augmentation de puissance des interconnexions. Pourtant, la Chancelière, elle-même alertée, commence à dire que ces productions ne doivent progresser à l’avenir qu’au même rythme que le développement du réseau allemand. Et son ministre de l’Environnement y ajoute l’accroissement de la capacité des interconnexions. C’est le genre de message qui plait aux oreilles de Bruxelles : pour échanger dans l’Union, encore faut-il avoir des autoroutes de l’électricité  !http://www.sauvonsleclimat.org/points-de-vue-de-signatairehtml/electricite-dans-lue-risque-de-bblack-out/35-fparticles/1435-electricite-dans-lue-risque-de-bblack-out.html "
                          En Allemagne, où les autoroutes sont illimitées, ce qui permet aux puissants industriels de témoigner de leur pouvoir écrasant, l’industrie automobile s’en est ressentie...
                          Malheureusement, la transition énergétique passe par la relocalisation des sources d’énergie à domicile, dans le cas du soleil et du vent. Mais cela doit d’abord passer par une transition politique, NI PS, NI UMP ! http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post/2013/08/08/Fragilit%C3%A9-du-nucl%C3%A9aire-%3A-les-pyl%C3%B4nes-%C3%A9lectriques-THT-aussi-vuln%C3%A9rable-que-les-centrales-nucl%C3%A9aires
                          La relocalisation, tiens on parle de moi ... ?



                          • bakerstreet bakerstreet 10 août 2013 18:48

                            Une évidence : L’augmentation de la température, inédite, et ça sont les carotages aux poles qui le disent( les variations de température aux moyens ages sont anecdotiques par rapport à ce que nous traversons) sont bien dus à l’activité humaine, décuplée depuis un peu plus d’un siècle.


                            Dus, la aussi, à des raisons extraordinaires
                            - Augmentation délirante de la population
                            - Modification des habitudes alimentaires : De plus en plus carnée, donc de plus en plus de bovins, ou effet de carbone....Et ce n’est pas fini, voilà que les chinois veulent aussi maintenant leur part de malbouffe et de big mac. Les indiens ne seront pas en reste.
                            - Industrialisation, avec recours aux énergies fossiles : Pas besoin de faire un dessin.....Vous connaissez le problème.....

                            Le nucléaire, la dedans....
                            La pire solution à un vrai problème, mais la plus intéressante à court terme, au niveau du cout, et des lobbys qui en tirent profit. car ce système brille par sa capacité à créer au moins deux problèmes à chaque fois pour en résoudre un seul.....
                            C’est un peu comme les chaines d’argent....

                            On vous promet la lune mais vous savez que ça ne tiendra pas la route à moyen terme, malgré les assurances de ceux qui lancent la belle affaire.
                            Jamais on n’aurait du se lancer dans cette affaire, sans controler les effluves de ce chaudron du diable. 
                            On compte au moins une dizaine de catastrophes majeures : Three miles island, Tchermobyl et fukushima pour les plus importantes, qui ont pollués durablement les sols, tué les hommes, dans des proportions bien plus grandes que celles annoncées.....Les cancers de la thyroide en france n’ont pas d’autres origines que ce fameux nuage radioactif de thermobyl, soi disant arrêté à la frontière....A l’époque, le ministre de l’agriculture s’opposa à la destruction du lait et des laitages, par égard aux revenus des agriculteurs.....ceci en dit long sur le mensonge et les priorités.....on vous chauffe, n’attendez pas qu’on vous assure le reste....

                            Comme le poulet vendu à vil prix en grande surface, et faisant du dumping sur les marchés afriquains, et dont la facture environnementale est niée, et laissée aux collectivités locales, aux générations futures, et à la charge de votre santé ( nitrates, pesticides, polutions des sols)
                            la facture des centrales nucléaires sera salée, pour les générations futures qui s’avancent de plus en plus.
                            Voilà la raison du maintien de Feshenheim, et de quelques autres à venir.....
                            Celle de Brennilis, au coeur des monts d’arrhée, en bretagne, et fermée depuis de plombes, n’est toujours pas démontée, malgré trois essais catastrophiques.....
                            Tout cela coute cher, peut être qu’on pourrait essayer un cercophage......

                            Gare à ceux, dans les temps futures, qui prendront ça pour un le tombeau d’un pharaon...La maladiction leur tombera vite dessus !

                            • joletaxi 10 août 2013 23:14

                              quelle bonne surprise de trouver encore une espèce en voie de disparition:un hockeyeur

                              on soupçonnait qu’il en restât quelques specimens, mais en voir un sortir du bois est émouvant.

                              à toutes fins utiles, et surtout pour le plaisr de voir s’agiter le club en déshérence de la poele à frire, je ne saurais trop vous recommander de lire cet article

                              http://www.pensee-unique.fr/news.html#beng

                              le Titanic du GIEC prend l’eau, le naufrage est proche, les plus avisés sont déjà dans les canots de sauvetage


                            • bakerstreet bakerstreet 11 août 2013 12:20

                              Le niveau des eaux monte, et bientôt le toit de ma niche sera recouverte.

                               Les iles maldives vont disparaitre, mais sûrment que tout cela n’est qu’un mirage....De vaillants scientifiques, sponsorisés par les lobbys nous persuadent que tout cela n’est qu’élucubrations d’écologistes...

                              Le déni et la falsification viennent de très loin dans l’histoire. L’esprit du positivisme, et la foi dans les vertus de l’uranium ..... Madame Curie aimait s’exposer aux rayons du raduim, chaque matin, pensant que cela était aussi bon pour sa santé, que les timbrés de la lampe solaire de nos jours.....Elle mourru trop vite d’une leucémie pour n’avoir pas su douter....Esprit du temps, quand tu nous travailles

                              On se souvient des exhortations d’Haroun Tazieff, volcan ambulant, et pseudo scientifique, dédouantant le nuage de tchermobyl de toute dangerosité au dessus de la france. Le même, qui intervwievé par les médias à toute heure, était partie en guerre contre ce qu’il appelait « la psychose de la dioxine.....
                              Qui veut se rappeler de ça, de nos jours....
                              On préfère oublier pareil délire.
                              Ainsi, il en est encore de nos jours pour nier la montée du thermomètre, et croire que la cocote minute dans laquelle nous sommes enfermés, ne part pas en pression quand on la chauffe.....
                              Problème de soupape, ou de chapeau ?

                              Bon, apparament, le succés de ce billet est si éloquent que malgré les 80 d’opinions défavoralbes, les internautes ne se préocupent même pas de développer leur opinion sur ce sujet .....Fumeux.
                              C’est vrai que l’on imagine sans mal d’étranges casquettes, derrière les pseudos, celui de lobbys qui tentent de vous persuader que les écolos ( mon dieu comme il est drole ce nom, ça sonne comme »rigolos) ne sont que des clowns, et qu’il faut laisser faire les gens qui s’y entendent pour vous rouler dans la farine.

                              Ceci dit, les défits majeurs sont si importants à résoudre, dans les prochaines années, avec leur empilement et leur synergie commune ( surpopulation,
                               problème des déchets, 
                              des pesticides, de l’empoissonement des eaux et des sols, de la déforestation, 
                              du réchauffement, de l’obsurcissement planétaire- problème que bien peu de gens connaissent.....J’en passe
                              De la montée des eaux donc ( allez parler de votre déni aux habitants de la tranche sur mer)
                              vous vous en pairez une belle tranche......
                              Je ne parle pas de la disparition des sables cotiers, si peu important sans doute, à coté de celui de la disparition des poles, qui fondent aussi rapidement qu’un glaçon dans un verre de whisky...
                              Allez donc parler de vote déni aux ours des poles, avec un verre de Johnny Walker à la main

                              On the rocks, bien sûr.

                            • télé ton destin télé ton destin 11 août 2013 13:11

                              Et le titre du meilleur whisky 2013 est attribué à : Ardbeg Galileo.
                              Cherchez pas, j’ai juste fait un copié-collé, puisque c’est el mondo que nous le dit.
                              (Pas de pub, c’est juste pour les amateurs, de plus je n’y ai pas (encore) goûté).

                              Pour la pertinence du propos et la construction analytique du commentaire précédent, le prix du parler franc est attribué à : Bakerstreet (vivement votre prochain article).

                              Alors que,

                              « Opinion du nucléaire en fonction de l’opinion sur le changement climatique. »

                              semble être une phrase opiniâtre.

                              « Les climato-sceptiques sont largement favorables à l’énergie nucléaire. »

                              C’est sur, c’est plein de scepticisme comico-clito-nucléonique.

                              NRJ avez-vous dit ? C’est par ici, positivez-vous !


                            • bakerstreet bakerstreet 11 août 2013 16:36

                              Merci télé ton destin


                              Pour un article, trop feignant en ce moment, je préfère m’entrainer en répondant aux uppercuts. 


                            • télé ton destin télé ton destin 11 août 2013 23:45

                              Avis aux punching-balls, ensablez-vous !

                              Tant que vous ne jetez pas l’éponge et faites valser les dentiers,
                              les filets vous protègent. Hâte de vous lire tout de même.


                            • jef88 jef88 11 août 2013 15:34

                              depuis 60 ans les températures ont monté .....
                              je me souviens, dans les Vosges, de février 1953 1954 !
                              en partant à l’école nous nous arrêtions devant un hotel ou tronait un thermomètre d’un mètre de haut !
                              il indiquait -35° ! ! ! !
                              donc il y a bien réchauffement ............

                              mais quelles en sont les causes véritables ?
                              on s’est fait enfler par les pluies acides, par la couche d’ozone ...

                              maintenant c’est le tour du CO2
                              des lobbys sont à l’œuvre
                              le lobby écolo
                              les lobbys de l’énergie
                               nucléaire pour pérenniser cette activité
                               industrie : nouveautés telles que l’auto électrique et autres « bricoles »
                              les médias : vive le scandale
                              on peut chercher plus longuement à qui profite le crime

                              les températures ont toujours bougé ! ! !

                              quel sera le prochain « problème » ?


                              • bakerstreet bakerstreet 11 août 2013 16:31

                                Les températures ont toujours bougé, certes, mais jamais à cette vitesse, et à ce niveau de propagation. 


                                Les pôles, où ce qui en reste, bientôt juste un glaçon pour mettre dans votre whisky, précisément, sont à pour le prouver, malheureusement. 

                                Même pas la peine de faire un débat maintenant la dessus, tous les scientifiques sèrieux le reconnaissent, je ne parle pas des officiendos liés et payés par les lobbys pour faire la promotion, of course. 

                              • joletaxi 11 août 2013 18:00

                                un échappé du club de l’enclume !

                                vous avez lu le lien que j’ai donné ?
                                ou bien votre église vous interdit certaines lectures ?

                                votre rengaine sur les sceptiques à la solde des lobbys, c’est d’un pathétique !

                                tiens rien que à propos des pôles, soit vous êtes aveugle, soit obtus

                                mais discuter avec un adepte de la poele à frire est encore plus pénible que de se débarrasser des témoins de Jehova auxquels vous avez malencontreusement ouvert votre porte un dimanche matin.

                                il y aurait de quoi en rire, si cette fable ne nous coûtait pas une fortune.


                              • bakerstreet bakerstreet 11 août 2013 19:26

                                Question enclume, c’est le marteau qui parle. 

                                on est prié de s’applatir, devant Cerbère, qui donne de la voix, et qui vous demande de vous mettre au garde à vous.....

                                Ce rapport que vous tirez de votre tiroir est totalement partisan.
                                Vous voulez enterrez un scandale : Faites parler un expert autoproclamé, créez une comission, qui vous noiera de chiffres, d’approximations qui vaudront effet de lois, pour les gens qui acceptent de se faire rassurer à si bon compte ! 

                                Quel est le but de toute cette agitation, sinon nier les évidences, et continuer la course en avant.
                                Pour la même raison, en bretagne, les pouvoirs publics refusent de faire le lien entre montée des nitrates, et du lisier, liée au lobby agricole, et les algues vertes.

                                Nul lien prouvé entre les animaux, ( et les humains....) victimes de malaises, voir de mort par asphyxie, qui serait liés à ces algues, au grand dam des touristes, et surtout des habitants consommateurs !

                                Allez circulez pauvre pékins, il n’y a rien à voir !
                                 des gens réfléchissent pour vous ! leurs rapports sont rivetés, certifiés, homologués !
                                Les habitants des atolls du pacifique, et de Muroroa ont beaucoup eu à affronter cette langue de bois mortifère : Leur cancer ne pouvait pas être du aux essais atomiques ! Sans doute s’étaient ils trop exposés au soleil....Les gens sont imprudent et cherchent des boucs émissaires.......

                                Rien de tel qu’un beau rapport soi disant scientifique pour noyer le poisson dans l’eau, à défaut de le ranimer.

                                Rapport, expertisses, cabinets, tout y passe, dés qu’un lobby est à défendre !
                                La pseudo science des certitudes sert à plomber les cercueils, et à vous empécher de vous défendre, en utilisant sa novlangue, comme la religion le faisait hier.

                                Mais c’est pour vous donner le tourni, et occulter la vérite impossible à dire, puiqu’il faidrait ligiférer, s’affronter aux lobbys, et pour tout dire à notre économie, et surtout à certains intérets proches du pouvoir.
                                Ne voyez vous pas les ficelles invisibles qui les guident, au dessus de nos têtes.

                                Et ceci est tout autant valable, dans bien d’autres affaires..... 
                                On sait ce qu’il advint de cette fameuse comission d’experts, « indépendants » statuant, mieux que l’état n’aurait pu le faire, pour indemniner Bernard Tapie !
                                Nanard :
                                Un frappeur d’enclume, transformant le bling bling en or !

                              • jef88 jef88 12 août 2013 10:41

                                le groenland (traduction pays vert) était dépourvu de glace au moyen-age .......
                                avec toutes les bagnoles qui le traversaient c’était normal, voire obligatoire !


                              • adeline 13 août 2013 18:22

                                Jeff, sauf votre respect, ne jamais répéter des choses invérifiables


                              • ecolittoral ecolittoral 11 août 2013 19:57

                                au fait ! Etre pour ou contre le réchauffement ça change quoi ?

                                « Enjeux électrique » a encore trouver un truc bien tordu et bien polémique pour embarquer tout le monde...et nous vendre ses épaves nucléaires contre, cette fois ci, du réchauffement climatique.

                                Nos épaves nucléaires ne coûteraient rien...et les X fois 5% d’augmentation des tarifs, seraient dû...aux quelques éoliennes et panneaux solaires plantés à droite à gauche ?
                                Les rafistolages nucléaires qu’EDF entreprend à moitié et en traînant des pieds...seraient gratuits ?
                                Les « tas d’uranium » et débris irrécupérables seraient rangés gratuitement dans des placards ?

                                Hormis ces frais annexes ou transferts de charges disparus comme par enchantement, il ne faudrait quand même pas oublier que ces épaves sont en fin de vie et que, réchauffement ou pas, anti nucléaire ou pas, une ou plusieurs d’entre elles vous nous exploser à la figure.

                                Vous êtes pour ou contre le réchauffement...et moi, je m’en fout.
                                Les milliers de tonnes d’uranium en sursit dans ces vielles cocottes minutes me font moins rigoler.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès