Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Chili : Pyrogazéification des ordures sur l’île de Pâques

Chili : Pyrogazéification des ordures sur l’île de Pâques

C’est Finaxo, une entreprise française spécialisée dans les hautes technologies de l’environnement, qui sera chargée d’implémenter ce nouveau procédé au Chili. Baptisé Citer 2010, le projet comprend la construction de sites de pyrogazéification dans les villes araucaniennes de Padre las Casas, Temuco et Galvarino, ainsi que sur l’île de Pâques.

Juan Eduardo Delgado, conseiller municipal de Padre las Casas, explique que cette initiative inédite sera financée par le gouvernement français et permettra de développer une solution non polluante pour le traitement des déchets. Tous les résidus solides générés par le procédé peuvent être utilisés pour d’autres applications, notamment sous forme d’engrais riches en potasse et en oligo-éléments, ce qui devrait entraîner à terme la suppression des décharges publiques.

Ce système a déjà fait ses preuves en Europe et entrera en fonctionnement sur l’île de Pâques au mois d’octobre prochain. La totalité des déchets domestiques y seront traités pendant cinq mois afin d’évaluer l’efficacité du procédé.

Comme l’explique Jean Bernait, le conseiller technique français, la pyrogazéification ne consiste pas à brûler les déchets, mais à les enfermer dans des cuves hermétiques où ils seront soumis à une chaleur intense et homogène, entraînant des réactions de décomposition. Celles-ci produisent des gaz combustibles ou condensables (qu’on peut liquéfier), qui seront récupérés pour une utilisation ultérieure. Le procédé mis au point par Finaxo utilise des billes d’acier d’un diamètre compris entre 20 et 50 mm, surchauffées à près de 700°C, qui permettent un transfert ultrarapide de la chaleur au cœur de la matière organique. En l’absence d’oxygène, elles provoquent une réaction de pyrolyse. Ce système permet également de traiter les boues d’épuration.

Selon Ana María Gutiérrez, ingénieure civile en environnement de la municipalité de l’île de Pâques, si ce nouveau procédé offre des résultats satisfaisants au cours des cinq mois d’essai, il sera mis en place de manière définitive. Il permettrait de résoudre l’un des problèmes principaux de l’île : le traitement des eaux usées. L’île compte en effet plus de 1 000 fosses septiques, et la population augmente de façon permanente à cause du tourisme.

En savoir plus sur la Pyrogazéification

Suivez toute l’actu DD sur greenetvert.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Pierrot Pierrot 18 juillet 2010 11:28

    Le procédé de pyrolyse est une destruction des substances organiques (CHON...) par la chaleur et surtout en absence (ou en déficit / stoechiométrique) d’oxygène.

    Il génère des gaz de pyrolyse composés de méthane, éthane, et autres hydrocarbures ainsi qu’un déchet solide appelé brai.

    Ce dernier peut être détruit par combustion en présence d’air pour former principalement du CO2 et de la vapeur d’eau.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

emiliefle


Voir ses articles







Palmarès