Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Connaissez-vous la brique isolante ?

Connaissez-vous la brique isolante ?

Le Grenelle de l’environnement est terminé, mais la chasse au gaspi ne fait que commencer. ,dans ce cadre-là, le bâtiment est un secteur particulièrement sensible. Pour le secteur des bureaux, ce sont les batiments HQE voire à énergie positive que vous allez voir se développer et dont je vous ai donné un exemple récent dans un message du 30 novembre. Pour la maison individuelle, voiçi une nouveauté pour les maisons neuves que vient de présenter Imerys, le spécialiste francais des matériaux.

Il s’agit d’une brique en terre cuite d’un dessin particulier puisqu’elle est constituée intérieurement de petite alvéoles pour retenir l’air et donc assurer l’isolation thermique.La brique a la particularité en effet d’absorber la chaleur durant la journée et de la restituer la nuit avec un cycle thermique de 12 heures. La particularité de cette brique dite "monomur" c’est qu’elle se suffit à elle-même pour constituer un mur isolant et n’a pas besoin, comme traditionnellement, d’une couche d’isolant puis d’une cloison en plaque de plâtre.Une maison construite en briques de ce type consommera un tiers seulement de l’énergie nécessaire à une maison en maçonnerie classique. Le tout pour quand même un surcoût, mais qui reste raisonnable à 5 % de plus qu’une brique classique.

Si vous rajoutez à l’ossature de la maison, en briques monomur, des fenêtres à double vitrages, un système de pompe à chaleur et des panneaux photovoltaïques, vous passez dans la classe des bureaux les plus modernes que je vous signalais l’autre jour avec un habitat familial qui devient producteur d’énergie.

Une démonstration que les bâtiments à énergie positive ne sont pas hors de portée du Français moyen. A suivre...


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • morice morice 14 décembre 2007 10:36

    Ça et une tente chauffée, on de quoi tenir l’hiver en Lybie...


    • Lisa SION 2 Lisa SION 14 décembre 2007 11:57

      Il y a certaines techniques dignes de l’indien qui s’avèrent extrèmement simple d’utilisation et d’entretien. Mais, la question que l’on peut se poser est : Pourquoi n’y a-t-on pas pensé plus tôt ?

      Comme une restauration de toiture qui commence par l’intérieur avant de recouvrir, on peut encore aujourd’hui couvrir l’extérieur de cette brique permettant de contenir la chaleur accumulée dans la pierre des murs. Poser une seconde fenêtre ouvrant sur l’extérieur. Laisser courir la vigne vierge sur la face nord et l’idéal est de recouvrir d’un polyane thermique, isolant résistant ainsi à l’intrusion du froid de l’hiver quarente centimètres sous le gazon, sur dix mètres tout autour des batiments installés sur fondations. En n’obturant pas les flux d’air circulant dans les alvéoles de ces briques et le faisant circuler en l’entrainant par une éolienne de toiture ; on peut ainsi entrainer l’air admis de l’extérieur à se réchauffer avant qu’il ne pénètre via une bouche verticale au grenier.


      • 14 décembre 2007 13:00

        Cette solution reste tout de même encore très cher face a une solution type bloc béton. Etant en train d’agrandir ma maison, je souhaitais mettre en œuvre cette solution. Mais je me suis rabattu sur des briques plus minces (20cm au lieu de 30) du même fabriquant.

        Elle a tout de même un autre avantage (et non des moindre). Elle se pose grâce a une colle joint mince. Exit le sable et la bétonnière. Cette colle est fournit avec les briques. Elle s’étale directement sur un rang (grâce a un rouleau), il ne reste plus qu’a poser l’autre rang dessus. J’ai économisé beaucoup de temps et l’argent dépensé en plus pour obtenir ces briques à pu être en partie amorti grâce a l’economie faite sur le ciment et de sable.


        • TSS 14 décembre 2007 13:13

          il n’y qu’en france où l’on construit en parpaings à tout va !

          passez de l’autre coté des pyrenées et vous verrez que l’on construit en majorité en briques !!


          • faxtronic faxtronic 14 décembre 2007 16:49

            T’es Serieusement Stupide. Partout c’est du parpaing, meme isi en Belgique. Et le revetement est en brique. Sauf pour les maisons anciennes, car le parpaing n’existait pas... et qui sont donc en brique integralement, comme la mienne.


          • faxtronic faxtronic 14 décembre 2007 16:50

            Non le systeme est bon, mais quid de l’isolation sonore ?


          • HELIOS HELIOS 14 décembre 2007 16:14

            L’autre coté des pyrénées, comme vous l’ecrivez, les immeubles sont construit comme en France, mais recouverts de ladrillos, ces petites briques rouges....


            • Krakra 14 décembre 2007 19:54

              25 / 30 % plus cher pour le françis moyen, c’est hors de portée...

              Exemple d’une maison classique avec des prestations standard, pour 100 m² habitable, compter environ un budget de 100 000 euro, branchements et assurance compris.

              Je rajoute une maçonnerie en brique classique (type BGV) et non du monomur encore plus cher et hop ! 2000 euros supplémentaires, un chauffe eau solaire pour environ 7/8000 euros et pour finir, une pompe à chaleur avec plancher chauffant basse température accompagné de sa chappe liquide et là je compte entre 17 et 25000 euro en fonction du type de capteur.

              Total entre 126 000 et 145 000 euros soit une augmentation du cout de la construstion pour la même maison de +26 à +45%.

              Longue vie au parpaing et au chauffage électrique...


              • Krakra 14 décembre 2007 19:55

                juste pour préciser, le cout de 100 000 euros s’entend hors terrain.


              • Lisa SION 2 Lisa SION 16 décembre 2007 13:48

                Pour faire un chauffe eau solaire, point n’est besoin de 8.000 Euros. Il suffit de faire courir trene mètres de tuyau d’arrosage, plutôt noir, sur un panneau de balcon derrière une vitre. Mais, méfiez vous, en plein été, l’eau monte à plus de cinquante degrés.


              • Brif 14 décembre 2007 20:23

                Ca c’est un scoop : cela fait des années qu’elle existe, la monomur. Bien sur elle est super efficace. Le léger surcoût s’amortit très vite.


                • brieli67 14 décembre 2007 22:15

                  troglodyte

                  torchis

                  y en a vraiment qui veulent réinventer la roue !!


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 16 décembre 2007 13:51

                    Dès que tu as tout ce qu’il te faut pour vivre heureux chez toi...tu n’as plus besoin de la roue. Bien sûr, pour celui qui a les moyens de gâcher un peu plus, faire compliqué est trop simple.


                  • moebius 14 décembre 2007 22:39

                    ..la brique G, trés, tres chere...pas nouveau, actuellement isolation en laine, plus chere encore, bientot du cachemire. Moi pour l’isolation de mon pavillon j’ai choisi le poil de foufoune, vraiment bien !


                    • pixel pixel 14 décembre 2007 22:47

                      Oui , la vie sans poêle c’est au poil.


                    • moebius 15 décembre 2007 01:59

                      Ah ! comment tu yau de poele ? pas trop dure la vie ?


                      • Vincent San Seb Vincent San Seb 29 décembre 2007 01:18

                        C’est effectivement une avancée, en revanche, il est faut de dire (dans les commentaires) que les maisons sont toujours faites en parpaing, dans le Sud Ouest de la France, la majorité des constructions sont faites de briques seules. Ce que j’attend avec impatience, outre l’amélioration de l’isolation, c’est l’intégration total de composant chimide qui produisent de l’electricité grace à l’énergie solaire. En 2005 il me semble, des chercheurs ont élaboré ce type de matériel sous forme liquide, imaginons les possiblitées a venir... des tuiles, des murs et du crépis produisant de la lumière grace à des componsants intégrés...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès