Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > COP 21 chronique n°4 l’EEDD à l’agenda des solutions (...)

COP 21 chronique n°4 l’EEDD à l’agenda des solutions ?

Quelle journée ! Juste en arrivant à la gare du Bourget, avec grand plaisir je tombe sur Yves Mathieu qui a orchestré le débat mondial sur le climat qui a quand même impliqué 83 pays le 6 juin, pas rien ! J’ai eu le plaisir de faire sa connaissance en septembre pas loin de Chambéry. Homme de méthode, on en manque fichtrement !

C’est l’heure de la concertation pour l’EEDD

Le gros morceau pour moi ce 2 décembre c’était la réunion du WCST (en français : world summit climate and territories) à l’espace génération climat. J’ai participé aux travaux de l’atelier éducation du sommet de Lyon de début juillet, nous avions bien travaillé, mon intervention consistait à en dire l’essentiel. Je suis intervenu en entrée derrière Bernard Soulage qui est à la manœuvre avec Ronan Dantec sur ce chantier pour la France. J’avais 2 minutes et avec Bruno Rebelle en maitre de cérémonie, t’as pas trop intérêt à dépasser, normal. Il y a ce que j’ai dit et qui est important, que nous sommes à l’heure de la concertation entre toutes les parties prenantes pour développer l’EEDD. Que la dynamique en France était déjà bien lancée avec un Espace National de Concertation né des deuxièmes assises en 2009 et de nombreux espaces régionaux de concertation et même départementaux comme dans les Vosges ou en Ardèche.

Que toutes les collectivités créent une ligne budgétaire EEDD.

 J’ai dit aussi que nous étions à la construction d’un Espace Européen de Concertation avec le manifeste pour l’EEDD en Europe. J’ai même parlé des journées européennes de Barcelone et de celle qui auront lieu en Allemagne en 2016. J’ai dit aussi que de l’atelier de Lyon deux recommandations sont ressorties : 1. Que tous les territoires se dotent d’une politique de l’EEDD et 2. Que toutes les collectivités créent une ligne budgétaire pour financer l’EEDD. Et rapidement en conclusion que nous nous mettons en marche pour la création de l’Espace Mondial de Concertation pour l’EEDD (rien que ça !) et pour continuer à coconstruire dans ce cercle des acteurs non-étatiques.

On passe à une relation pleine d’attention

Et puis il y a ce que j’aurais aimé avoir eu le temps de dire. Qu’investir sur l’EEDD c’est parier sur l’intelligence individuelle et sur l’intelligence collective. Que l’EEDD c’est apprendre dans l’action. Par la pratique du terrain, pour se confronter au réel, par le travail de groupe pour apprendre le –faire ensemble – que c’est pratiquer le débat pour apprendre à participer et tout cela en faisant toujours appelle à la créativité. J’aurais ajouté que l’EEDD est une éducation à l’émancipation, inscrite dans le territoire. Quelle se construit autour des mots : proximité, diversité, bienveillance, convivialité. Dire qu’elle développe l’attention. Parce que c’est vrai qu’on est en train de passer d’une éducation bourrée d’intention à une relation pleine d’attention. Dire encore qu’elle nous rapproche de la nature et nous prépare à la co-construction. Dire aussi que l’EEDD repose sur la capacité du territoire à développer des partenariats et tant de choses encore….mais ça mon pote tu le fais pas en 2 minutes…surtout… avec Bruno Rebelle dans la place (il a raison la règle c’est la règle. Où est le problème quand elle est la même pour tout le monde ?) !Bon dans ces cas il n’y a qu’une solution, on le prend avec le sourire, on fait son possible et voilà ! Apparemment ça n’a pas trop mal marché, il y eu de l’approbation dans la salle.

Ce n’est pas normal que l’éducation ne soit pas à l’agenda des solutions. 

Après toutes les thématiques de la transition écologique ont défilés au train d’enfer de deux minutes chacune, il y a du rythme, on s’endort pas c’est bien ! Ronan Dantec nous a annoncé que la suite des travaux ce serait 26-28 septembre 2016 à Nantes qui organise un nouveau sommet des non étatiques. C’est comme si on y était. Nous avons eu ensuite un panel d’intervenants dont le ministre de l’environnement du Québec, Dominique Héron de la chambre internationale de commerce et de L’ENC qui dit pour le monde de l’entreprise que dans un territoire il y a une autorité publique, il y a des entreprises mais il y a aussi une société civile. Il ajoute en substance - nous ne pouvons pas vivre côte à côte en s’ignorant, le dialogue est nécessaire -. C’est ensuite Delphine Blumereau présidente de Climates encore dans l’ambiance de la COY qui a réuni 6000 jeunes fin novembre pour contribuer à la COP. Elle se lance dans un véritable plaidoyer disant que ce n’est pas normal que l’éducation ne soit pas à l’agenda des solutions. 

Des assises internationales de l’EEDD ?

Quel plaisir de rencontrer ensuite des représentants des peuples premiers. Ça donne trop envie de citer Jean Malaurie  : « Les peuples racines sont en réserve. Ils ne sont pas en arrière de l'histoire. Non, ils sont en réserve pour être nos éclaireurs et nous protéger de nos folies en rappelant les lois éternelles. ». Ensuite j’ai pris la direction de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) où se déroulait une réunion des francophones engagés dans l’EEDD depuis 1997. Grand plaisir de retrouver les maliens, béninois, roumains, mauritaniens, marocains, québécois…on va faire du chemin ensemble et d’autant plus que l’idée de faire des Assises de l’EEDD à l’échelle internationale intéresse de plus en plus de monde…on va s’amuser entre février 2017 et novembre 2018 !

A suivre

Roland Gérard codirecteur du Réseau Ecole et Nature.


Moyenne des avis sur cet article :  1.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 3 décembre 2015 11:01

    Je dirais même plus : il faisait vachement beau et on a vachement bien bouffé !


    • eric 3 décembre 2015 11:08

      « Que toutes les collectivités créent une ligne budgétaire EEDD..... »

      Les gauches prédatrices ont trouvé une réponse à la question qui les angoisse le plus quand elles comprennent que c’est vrai : « Pourquoi les pauvres votent à droite »

      Avant elle piquaient notre fric au nom des pauvres, désormais, ce sera au nom des herbettes et des petits oiseaux durables civiles civiques citoyens.

      Ce mois-ci, on enfonce les records de chômage, en particulier pour les jeunes et malgré les emplois sans avenir...Si on retire ceux qui malgré tout rentre dans la fonction publique, on arrive à des taux qui font peur...

      La solution est bien sur de consacrer de l’argent pour leur expliquer pourquoi il est vivement souhaitable pour l’écologie qu’on ne crée pas trop d’emploi, générateur de croissance de pollution etc...



      • Robert Lavigue Robert Lavigue 3 décembre 2015 12:32

        Votre truc au Bourget, ça à l’air pas mal pour prendre des rendez-vous pour de prochaines réunions qui fixeront l’agenda du planing prévisionnel de la création d’une commision de réflexion pour la mise en place d’un Espace Mondial de Concertation !

        Mais à part ça ?


        • Le chien qui danse 3 décembre 2015 14:24

          @AngelusMillet

          Et avant d’en causer faudrait se donner le temps de la refexion, de façon à aller à l’essentiel.... !!!


        • Robert Lavigue Robert Lavigue 3 décembre 2015 16:21

          @Porcu Nustrale

          Bon... J’crois qu’on a pas mal avancé.... Il reste pas mal de trucs à formaliser, mais on a débroussaillé la problématique...
          Comme quoi les échanges d’idées sous toujours productifs... Je propose qu’on en reste là pour l’instant...
          Je sais que certains d’entre vous ont d’autres réunions de prévues...

          Roland Gérard va nous faire un compte rendu et on en discutera lors de la prochaine réunion !

          Waouh ! Quelle journée ! Je nage dans le ravissement !


        • oncle archibald 3 décembre 2015 15:22

          Moi je me demande ce que vous foutez tous la, à Paris aujourd’hui, hier à Barcelone et demain dans une autre grande ville au lieu d’aller faire un rempart de votre corps devant les engins qui dévastent la forêt amazonienne, les orpailleurs qui détruisent toute vie dans les cours d’eau, les industriels de tout poil qui déversent encore et toujours des tonnes de saloperies dans le Rhône, etc etc .... 


          Assez de baratin et de conférences sur ce que nous ad viendrons en 2100, des dénonciations et des actes symboliques forts pour ce qui se passe aujourd’hui, faute de quoi vous perdez toute crédibilité.

          • Enabomber Enabomber 3 décembre 2015 15:52

            @oncle archibald
            D’un autre côté, prendre l’avion pour aller dénoncer en Amazonie la déforestation...


          • oncle archibald 3 décembre 2015 16:20

            @Enabomber : je vous fais respectueusement observer que cela serait moins « polluant » si Obama Hollande and co prenaient un seul avion pour aller au Brésil que d’arriver à Paris chacun dans on avion pour aller se taper un bon restau Place des Vosges .... 


            Et puis quelle gueule ça aurait ! Vous les imaginez tous se tenant par les coudes comme pour le « défilé Républicain » du 11 Janvier à Paris, marchant dans la gadoue avec leurs beaux souliers vernis face aux Caterpilars d’abattage forestiers qui leur foncent dessus .... Punaise ! 

            Moi ça me botterait de les voir là, stoïques, Hollande tout devant, serré dans son veston trop petit, les mains en porte voix criant : « Moi Président, pour abattre le prochain, il faudra d’abord me passer sur le corps » ... et le chauffeur du Cater qui se marre et continue à avancer ... 

            I have a dream ....

          • Enabomber Enabomber 3 décembre 2015 16:22

            @oncle archibald
            Enchaîné à son arbre, je vois d’ici le tableau smiley


          • cevennevive cevennevive 3 décembre 2015 15:58

            Bonjour,


            Juste un exemple (parmi tant d’autres) qui me poussent à rejeter tous ces discours oiseux et emphatiques :

            Absente de ma maison pendant 20 jours, revenue aujourd’hui, je vais à ma boîte aux lettres.

            Boîte réglementaire, grande donc... Eh bien, elle était bourrée à craquer de papiers de toutes sortes.

            Parmi ce bric à brac de pub, de catalogues de promo, de sottises en tous genre, j’ai repêché trois lettres personnelles. TROIS !

            Et cela certainement pareil pour les quelques deux cents familles de mon village...

            Quelle ineptie !




             

            • Homme de Boutx Homme de Boutx 3 décembre 2015 18:01
              Manifeste européen EEDD - Eduquer à l’Environnement et au Développement Durable - 2015

              Je suis le seul à m’inquiéter de ce sigle barbare ! mais ça ne m’explique toujours pas l’utilité d’une telle manifestation ou chacun a 2 minutes pour justifier de sa présence aussitôt oubliée !


                • joletaxi 3 décembre 2015 22:18

                  juste une question

                  bon ,manifestement, l’auteur s’est grimé pour la sauterie
                  mis la pointe sur le bonnet, c’est pour la wifi ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès