Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Des lamantins sauvés au Sénégal

Des lamantins sauvés au Sénégal

Trichechus_265_185Mi-décembre 2005, L’ONG sénégalaise Océanium avait repéré un groupe de lamantins pris au piège par la décrue dans un bras du fleuve Sénégal. Une équipe de surveillance a été mise en place immédiatement par l’ONG pour protéger les individus et sensibiliser les populations locales.

La baisse du niveau des eaux du bras mort du fleuve a permis, les 1er et 2 avril, de capturer et de déplacer les lamantins vers le lit courant du fleuve (à environ 10 km). Un suivi par balise Argos des lamantins (le premier du genre) va être réalisé grâce à un système utilisé par les équipes du Sirenia Project, Université de Gainesville, Floride. Le Département d’écologie, physiologie et éthologie de Strasbourg assurera la récupération et le traitement des données acquises durant une période d’environ un an (durée de vie prévue des balises). L’objectif est de reconstruire les mouvements de chaque individu pour caractériser les habitats, identifier les zones préférentiellement exploitées, définir l’éventuelle cohésion du groupe, et étudier le comportement des animaux au cours du temps (repos, déplacement).

Ce suivi permettra également de récupérer les données concernant l’habitat par les partenaires locaux à partir des informations obtenues par télémétrie. Parallèlement, les données environnementales issues de la télédétection spatiale (topographie, hydrographie, température de l’eau, couleur de l’eau et matières en suspension) seront récupérées sur les zones fréquentées par les animaux.

Une enquête (en projet) auprès des populations villageoises le long de tout le fleuve permettra d’identifier les populations restantes, d’évaluer l’impact humain sur ces populations, et d’intégrer la place des lamantins dans les cosmogonies. Cette enquête, combinée au suivi des individus, permettrait à l’Océanium de déterminer, avec les populations locales, le zonage d’une aire marine protégée communautaire dans la zone.
(Merci à Blandine Mélis et Longitudes 181 pour ces infos)


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Michel Monette 16 avril 2006 14:30

    Et si on mettait autant d’énergie et de moyens à sauver les affamés...


    • Jojo (---.---.134.121) 16 avril 2006 20:38

      Ce sont des animaux en voie de disparition, ce qui n’est pas le cas de l’homme. Et l’un ne doit pas empécher l’autre.


    • ly idrissa (---.---.201.245) 4 août 2006 20:43

      je suis senegalais et j’aime les especes rares je suis tres regulierement des documentaires sur les lamantins, et je trouve que nous avons besoin de ces especes.vous savez j’habite à coté de la cote et souvent quand je fais du sport je vois des lamantins morts sur la plage automatiquement j’ai penser aux pecheurs qui ne comprennent pas la valeur de la nature aquatique. j’aimerais bien dire aux usagers de la mer bien s’organiser pour eviter les derapages. j’aime la nature !!!!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès