Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Des micro-centrales énergétiques partout

Des micro-centrales énergétiques partout

Les coûts croissants des énergies fossiles vont transformer radicalement notre rapport à l'énergie. Dans les trois décennies à venir, nous allons devoir modifier nos manières de vivre et de produire pour nous adapter à une nouvelle donne : la fin de l'énergie facile et peu onéreuse.

Jusqu'au 18éme siècle, les sociétés trouvaient l'énergie nécessaire à leurs besoins dans la force musculaire : celle des animaux, celle des esclaves. Avec la première révolution industrielle, la machine à vapeur a pu fournir une puissance beaucoup plus importante. Mais, c'est véritablement avec l'utilisation des énergies fossiles, à partir de la fin du XIXéme siècle, que la quantité d'énergies utilisée a pu considérablement grandir. Les moteurs à explosions et moteurs électriques, utilisant des sources énergétiques variées, provenant du sous-sol (pétrole, gaz, uranium) ont révolutionné nos modes de vie.

Même si nous n'en avons pas toujours conscience, avec la disparition programmée des énergies fossiles, cette période faste se termine pour l'Humanité. Quelque soit les délais nécessaires à cette transition, il nous faut trouver des solutions. Elles ne pourront provenir que des énergies naturelles renouvelables présentes partout sur la planète. 

Nous allons donc sortir d'une logique d'usine, de centrale, consommant une énergie rare et précieuse, à une logique décentralisée, captant l'énergie présente partout dans notre environnement.

Dès lors, le propriétaire d'une maison, d'un immeuble ou de bâtiments à usage commerciale ou industriel, aura intérêt à capter l'énergie présent autour du bâtiment plutôt que de laisser d'autres intérêts s'en occuper pour lui. Un terrain ou un bâtiment deviendra un gisement énergétique dont on pourra tirer profit.

Le coût croissant des énergies fossiles, la banalisation progressive des technologies permettant cette transition, vont faciliter la baisse des coûts. La généralisation de l'équipement des bâtiments vont être au coeur de la troisième révolution industrielle qui va nous permettre de sortir des trente années de crise que nous venons de vivre.

Pour réussir cette transition, il faudra bien que le pouvoir politique se donne les moyens de favoriser les investissements dans ce domaine.

Décrivons maintenant ces centrales énergétiques urbaines.

Prenons un toit : sur ce toit, on y trouve à la fois des micro-éoliennes, des panneaux solaires photovoltaïques et des panneaux solaires thermiques. La configuration particulière du site et du bâtiment (vent dominant, orientation du toit) détermine les choix spécifiques de combinaison des différentes sources d'énergie.

Descendons dans le bâtiment. Dans celui-ci, on y trouve une chaudière centrale bien différente de nos chaudières traditionnelles. Certes, comme elles, elle transforme en chaleur un combustible (gaz de ville, plaquette bois, ...), chauffe le bâtiment et l'eau. Mais cette centrale à cogénération utilise pour cela aussi la chaleur produite par les panneaux solaires thermiques. De plus, elle possède un moteur sterling qui recycle les surplus de chaleur pour produire de l'électricité.

En combinant celle-ci avec la production électrique photovoltaïque et éolien, le bâtiment devient à énergie positive. Le propriétaire revend ses surplus électriques, ce qui lui permet de financer ces équipements.

Bien entendu, le solaire et l'éolien produisent de manière intermittente. Mais la gestion combinée de l'eau, du chauffage et de l'électricité permet de limiter, de lisser les variations. 

Les surplus électriques sont renvoyés sur le réseau. Localement, à l'échelle d'un quartier ou d'une commune, on trouve une micro-usine de méthanisation. Celle-ci utilise les surplus, dans les moments de surproduction électriques, pour fabriquer du gaz méthane. Ce gaz permet de récupérer les surplus de production d'énergie et de le stocker sous une forme concentrée et facilement transportable. 

A l'avenir, ce gaz méthane sera le combustible utilisé dans les véhicules. Il permet de stocker l'énergie de manière beaucoup plus concentré que les batteries électriques. Ce gaz n'a pas d'origine fossile et peut donc être produit indéfiniment par les surplus de l'intermittence des énergies renouvelables.

En combinant différentes énergies (bois, soleil, vent, gaz), le système décentralisé de chaudières à cogénération et de micro-usine de méthanisation, va permettre de répondre à tous nos besoins énergétiques. La mise en place de ces systèmes va représenter un formidable enjeu économique. Cela sera le coeur de la troisième révolution industrielle à venir. La généralisation progressive de ces techniques va entraîner une baisse importante du prix de ces matériels qui vont se banaliser.

Décentralisée, laissant les acteurs de terrain agir et s'emparer de la question énergétique, cette démarche correspond à l'évolution démocratique des sociétés modernes. A l'ère d'internet et des réseaux décentralisés, il est normal que l'énergie du XXIéme siècle soit produite par les habitants, organisés et prenant en charge eux-mêmes leurs besoins. 

source image : icedd.be


Moyenne des avis sur cet article :  4.39/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 avril 2012 10:46

    Sinon, il y a le thorium, abondant et bien réparti sur toute la planète, la géothermie profonde ou ... Islandaise ( on parle d’un cable électrique sous marin entre l’Islande et l’Angleterre ) et la liquéfaction du charbon ( procédé connu depuis au moins 100 ans : réserves estimées à au moins 200 ans mais hyper crade au plan environnemental ), en plus de l’énergie marémotrice et du stockage de tout ce courant sous forme d’hydrogène.

    Reusement qu’on a des idées, parce que le pétrole va se faire râre à moins que les gisements qu’on découvre actuellement dans l’océan atlantique soient à la hauteur de notre voracité et économiquement viables.



    • Hermes Hermes 23 avril 2012 10:56

      Bonjour,

      Je vote plus pour cet article de réflexion !

      Juste une question pour prolonger la réflexion et le débat : comment celà peut-il être d’un intérêt pour un pouvoir de permettre aux personnes de gagner en autonomie énergétique ?

      Bonne journée. 


      • Micka FRENCH Micka FRENCH 23 avril 2012 20:58

        Des nouvelles de l’Ecossaise...

        Cet article est d’autant plus intéressant qu’il reprend point par point les idées que j’avais soulevées dans mes articles de 1995, lorsque je me suis installée confortablement sur le Web...

        Je suis allée plus loin en déclarant que le règne d’EDF et de la ditribution d’énergie centralisée était en fin vie.

        Je l’ai prouvé depuis en auto-alimentant mes propriétés en solaire et éolien.

        MAIS, ila fallu en amont me débarrasser de TOUS mes appareils énrgivores pour d’autres très onéreux à l’époque et déjà plus abordables à ce jour...

        Micka FRENCH sur le Web...
        http://mickafrench.unblog.fr


      • Micka FRENCH Micka FRENCH 24 avril 2012 06:04

        Des nouvelles hallucinées de l’Ecossaise...

        Ce qui est émouvant dans les tonnes d’âneries que je puis lire suite à cet article, c’est que CHACUN présente son petit avis personnel, sa conviction , le dit avis qu’ill a LU ou qu’on l’OBLIGE à donner sur un site traitant de l’énergie, alors QU’AUCUN n’est déjà équipé en solaire et en éolien.

        C’est très amusant ! Ah ai fait, JE suis équipée en solaire ET en éolien dans TOUTES mes propriétés.....

        Micka FRENCH sur le Web...
        http://Mickafrench.unblog.fr


      • Croa Croa 29 avril 2012 11:38

        à Micka,

        C’est bien quand on a les moyens ! (Merci à toi mais essaye de te mettre à la place de simples locataires à qui on a imposé un chauffage électrique et dont le seul geste écologique consiste à se tricoter de gros pulls, ce qui est déjà pas mal après tout.)


      • Nangala 29 avril 2012 13:00

        Le problème, ce n’est pas qu’EDF veuille nous vendre de l’électricité, c’est qu’ils ont besoin de nous pour financer le démantèlement des centrales...... si bien que lorsque le reste du monde sera passé à l’énergie verte, locale, abondante, nous pauvres couillons, nous en serons encore à essayer d’éteindre le feu nucléaire......


      • jeremy hugues dit ciles 23 avril 2012 11:10

        Pour en savoir plus sur la production décentralisée d’énergie que nos grands groupes français empechent de se développer, vous pouvez lire "La troisième révolution industrielle de Jeremy Rifkin’ qui était l’invité de France Inter.

        C’est par ici si vous souhaitez écouter l’enregistrement : 



        • joletaxi 23 avril 2012 11:22

          j’ai pas lu l’article, c’est toujours la même daube, mais le schéma est marrant:chacun aura un gazogène dans son garage.
          Mon avis cela fera plus de morts que Tcherno et toutes les bombes atomiques.

          L’autre jour, j’avais vu de braves( au sens propre car il faut un certain courage) danois qui avaient installé un générateur d’hydrogène dans leur pavillon.

          Mais comment se fait-il que tous ces farfelus trouvent une oreille dans la population ?
          Ce monde est foutu


          • henri_jac 23 avril 2012 20:59
            A l’attention de Joletaxi

            Il est dommage que vous ne lisiez pas les articles avant d’émettre un avis.
            Ca pourrait vous éviter un contre-sens qui nuit à votre crédibilité.

            Cordialement

            Henri Jac

          • jinule 23 avril 2012 11:42

            il ne faut pas oublier edf qui ne vas pas se laisser faire, tout comme areva...

            n’oublions pas non plus total et les grands groupes pétroliers qui ont tout intérêt à faire durer le pétrole jusqu’à la dernière goutte, augmentant de ce fait le prix du baril de brendt et permettant à leurs dirigeants et actionnaires de s’en mettre plein les fouilles...

            de plus le photovoltaique pose aussi un problème de fourniture en matières premières, notamment en silicium...

            de toute manière ce scénario serait beau en cas de transition démocratique, mais entre l’émergence des dictatures du 21e siècle et la guerre mondiale qui couve, le scénario le plus probable est que les survivants pourrons largement se partager les dernières réserves fossiles pendants encore des décennies !


            • peak-of-the-mirandole peak-of-the-mirandole 23 avril 2012 22:19

              Il n’y a pas que le photovoltaïque : il y a aussi l’éolien, largement plus efficace en termes de rendement et beaucoup moins compliqué techniquement. Une éolienne sur un balcon, ce n’est pas plus laid qu’une parabole ! (même plutôt moins, et on risque moins de s’abêtir avec)
              Il y a aussi tout un tas d’autres sources d’énergies, moins largement représentées, mais parfois précieuses localement : hydro, marémotrice, biomasse... Comme dit l’auteur de l’article, il faut aller chercher ces énergies (renouvelables) partout où elles se trouvent.


            • Martha 25 avril 2012 10:37

              @Jinule :
               Vous tenez à ce terme de « réserves fossiles », êtes-vous bien sûr qu’il « tienne la route » ? Le concept même de formation « fossile » des hydrocarbures ne vous a-t-il jamais étonné ? Rien n’est plus simple de s’informer par internet. Remettez en cause la théorie creuse de l’origine « biologique » de ces produits et intéressez-vous à la théorie dite « abiotique », qui me paraît nettement plus cohérente. Facile en qques clics....
               L’accident de deap water horizon ne vous a-t-il pas interrogé ? A quelle profondeur au juste ont-il percé le fond de la mer ? Sommes-nous encore dans des couches sédimentaires ?
               Creusez l’affaire, cela en vaut la peine. Il n’y a aucun débat sur ce sujet, ne trouvez-vous pas cela bizarre ?


            • Croa Croa 29 avril 2012 11:52

              «  problème de fourniture en matières premières, notamment en silicium... »

               smiley smiley smiley

               smiley C’est juste un truc qui se trouve partout : l’un des composant essentiel du sable ! smiley

              Par contre il n’est utilisable qu’extrêmement pur et le procédé industriel (fonderies « blanches ») est encore extrêmement onéreux. Comme tout processus, avec les progrès le prix baisse cependant, irrémédiablement !

              Quant on ne sait pas, on évite d’écrire des conneries !


            • hunter hunter 23 avril 2012 12:05

              Très bon papier.

              Effectivement, c’est la solution théorique :sortir de la grille comme disent les américains (qui ne sont pas tous blindés en bossant dans la finance casino), mais le problème est qu’on est dans un système de grille, et comme l’a bien compris jinule, les multinationales qui sont au sommet de la grille, ne vont pas laisser leur bifsteack disparaitre comme ça !

              Donc ça sera chaud, sans compter la confiance de trop de citoyens, en ce système, qui croient encore que celui-ci est éternel !

              A l’image de l’inénarable Joeletaxi ( « Barbès ! » « Bienvenue chez Joe.... » Vanessa Paradis, en 1987, I love U Vanessa  smiley  !!!! ), qui avoue qu’il n’a pas lu l’article (le schéma doit être trop compliqué, il a du mal à comprendre...) mais qui cependant traite bien sûr plus bas que terre, ces idées pour lui complètement inacceptables ! ( voir à ce propos, le « syndrome du larbin » ).

              Donc, dans ce genre de trucs, faut avancer masqué ! Rester sur la grille, et il sera toujours temps d’en sortir au moment voulu, en particulier quand le rationnement se mettra en place !
              Sinon à quoi ça sert de mettre des compteurs Linky ? Capice Joe ?
               smiley

              Une question pour l’auteur : en cas de surplus de production électrique, pourquoi forcément la revendre sur la grille ?

              Dans mon projet en cours de réalisation, j’envisage plutôt de la filer à des voisins s’ils sont intéressés, en échange d’un prix hors concurrence, ou bien même d’un système de troc (genre un poulet par mois, des oeufs des légumes..)

              Qu’en pensez-vous ?

              H/


              • hunter hunter 23 avril 2012 12:20

                A l’auteur :

                J’ai oublié de vous mettre ce lien :intéressante synergie entre solaire et moteur stirling !

                http://sunmachine.fr/prod_solar.htm

                Par contre, comme par hasard, le produit n’est plus disponible en France !!!!!

                Visiblement, c’est une société allemande qui a conçu ça, vous savez ce pays plein de geotrouvetous farfelus, comme dirait notre cab driver national !!!

                 smiley

                Bien à vous

                H /


                • drlapiano 23 avril 2012 12:31

                  Pitoyable engin à la Dubout !

                  Oui des petites centrales partout ... mais celles-ci : http://www.gen4energy.com/

                  Rappel l’U c’est 100 000 de fois la densité énergétique du charbon ou du pétrole ! l’U ou le Th ce sera 1 000 000 de fois lorsque l’on maîtrisera la sur-génération

                  5000 Tonne d’U ou de Th pour remplacer les 5 milliard de tonnes annuel de charbon utilisés ! Et je te racconte pas le tonnage si on utilise le bois !!!!!!!!!

                  Chauffage urbain, production d’électricité décentralisée accessible aux plus pauvres sans déboiser la planète ... ça me semble plus solide que le gazogène !


                  • fcpgismo fcpgismo 23 avril 2012 12:35

                    La géothermie accessible de partout et en permanence doit faire partie du futur.


                    • hunter hunter 23 avril 2012 12:41

                      Alors Drlaplano, vous pensez quoi du score de Cheminade ?

                      Parce que dans le genre illuminés, votre secte solidarité et progrès, ça se pose là non ?

                      Allez, inutile d’enlever votre cagoule, on vous a reconnu  !

                       smiley

                      Allez hop, à Barbès, dans le taxi de Joe !

                      H /


                      • Magnon 23 avril 2012 13:00

                        Mettez un moteur sterling, il peut tout avaler !


                        • Magnon 23 avril 2012 13:08

                          Retour vers le futur !
                          Le retour vers les formes énergétiques du passé :
                          Le moulin à vent et le chauffage au bois !
                          Une époque ou les forêts étaient rasées, ou le roi de France pour avoir des mats de bateau était obligé d’acheter des forêts et d’en évincer les glaneurs et les charbonniers !
                          Une époque de misère et de famine énergétique !
                          Elle revient !
                          Plus de pétrole, trop cher pour les pauvres, comment vont’il payer leur 3000 litres de fuel par an, à 2€ le litre plus la taxe carbone !
                          Plus de gaz et de charbon, alignés sur le prix du pétrole, plus de nucléaire car c’est mal !
                          Restera la satisfaction des besoins pour les riches, la misère pour les pauvres !


                          • jef88 jef88 23 avril 2012 15:12

                            Depuis 1960 les foréts s’agrandissent en France !!!!

                            Chuuuuuttttt !! faut pas le dire !
                            les écolos se croient en indonésie ......


                          • jef88 jef88 23 avril 2012 20:57

                            j’habite dans les Vosges !
                            et la forêt gagne !!!

                            facile à vérifier quand on regarde la taille des arbres !!!!!


                          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 avril 2012 13:48

                            Pendant des années j’ai vu fumer un énorme tas des sciures en passant le long d’une scierie, maintenant, ils la vendent pour faire de l’isolation ou des granulés de chauffage. En cas de guerre, subitement tout le monde assure sa survie par tous les moyens possibles. Surement que le taxi ira frayer et collaborer pour l’ennemi...jusqu’à la libération où il aura servi de chauffage...


                            • yoananda 23 avril 2012 14:50

                              J’ai voté « moins » pour cet article.
                              Pourquoi ?
                              Parce que ces méthodes sont connues depuis bien longtemps, et l’article n’apporte rien de nouveau.

                              Ce qu’il faut rajouter c’est un calcul de rendement global et scalabilité. Sinon c’est de la philo, du fantasme tout ça.

                              Le bois il faut aller le chercher, le couper, et le bois n’est pas infini et se renouvelle à un rythme lent. Donc combien de véhicules ont peut alimenter en « gaz », et quelle part il faudra consacrer pour aller chercher le bois lui même ?

                              Je pense qu’un final cette solution n’est même pas rentable pour un village ...

                              Alors aller attaquer les industriels qui bloquent l’innovation ... il faut être un peu plus péchu dans son argumentaire pour ça.
                              Pour moi cet article est beaucoup trop vague, et d’après les calculs que j’ai fait dans d’autres domaines, il n’y a aucune chance pour qu’une solution de ce style soit économiquement viable (mais je n’ai pas vérifié dans le cas présent).


                              • Croa Croa 29 avril 2012 12:01

                                Il ne faut pas exagérer ! La solution se trouve effectivement d’abord dans les économies mais pas seulement !


                              • krolik krolik 23 avril 2012 14:52

                                Il semble qu’il n’y est que le problème de gérer la vente des « surplus », mot cité 6 fois dans l’article !!!

                                Et gérer la pénurie ? On fait comment ? On met en route la grosse centrale carbonnée nécessaire au soutien de n’importe quel réseau d’ENR...

                                Et où l’on nous reparle de Jérémy Rifkin au passage..

                                Le discours de Jérémy Rifkin sur le nucléaire en France, vidéo qui a fait florès sur le web il y a quelques temps. Il pense que l’énergie peut s’échanger comme l’on échange sur le net des fichiers, de façon décentralisée, il confond la fluctuation de picocoulombs avec des MWh !! Il confond le réel et le virtuel ; ceci de la même façon que le type qui s’éclate sur sa console avec des armes virtuelles et qui le lendemain prend une kalachnikov pour faire ses courses chez Picard surgelés..

                                Pour une « plaque de cuivre européenne » par exemple il faudrait commencer par multiplier par 20 l’interconnexion entre la France et l’Espagne. Et lorsque l’on sait les difficultés à passer une terne à travers les Pyrénées, on peut juger de la méconnaissance du sujet par Rifkin, dont on se demande bien bien qu’elle idée il avait en parlant de l’énergie en France, il aurait du se contenter de parler des USA..

                                De plus il doit ignorer que l’eau de refroidissement des aéroréfrigérants tourne en recyclage permanent, donc consommation globale très faible d’eau douce.. Alors que Rifkin nus annons qu’une incroyable proportion de l’eau douce française passe dans les centrales nucléaires.

                                Décidément ce type n’a rien compris au nucléaire. On ferait mieux de l’oublier et de ne plus en parler. Un épiphénomène médiatique... « de passage »..

                                @+


                                • joletaxi 23 avril 2012 15:21

                                  bonjour Mr. Krolik

                                  une fois de plus, on leur parle technique et ils répondent poésie.

                                  Un intervenant l’autre jour, à court d’arguments, avait fini par avouer que ce combat pour l’énergie« libre » n’était en fait qu’un combat politique.Il ne s’agit pas de tenter de trouver une solution à un hypothétique changement énergétique à court terme, mais de changer la société.
                                  Eva la nordique ne s’en cache pas, son combat n’est pas écologique mais une lutte contre la société capitaliste ;incarnée par la centralisation des moyens de production d’énergie.
                                  Mao en son temps avait prôné la sidérurgie décentralisée dans les campagnes,avec au final quelques millions de morts.

                                  Un intervenant, très sur de lui, nous parle des USA,voici un petit article sur la situation aux USA

                                  http://wattsupwiththat.com/2012/04/21/the-moon-and-sick-plans/

                                  à noter que toutes les sociétés mises sur pied à grands renforts de fonds publics dans le solaire sont en faillite, et que l’on ne compte plus les champs éoliens abandonnés,notamment en Californie

                                  Et l’éolien offshore a déjà plus de victimes à son actif que Fuku

                                  http://notrickszone.com/2012/04/22/killer-offshore-north-sea-windparks-3-dead-80-serious-accidents-more-have-died/

                                  et cela ne va pas mieux chez nos amis allemands

                                  http://notrickszone.com/2012/03/30/green-bloodbath-accelerates-german-solar-giant-q-cells-on-the-brink-of-collapse/

                                  qui construisent d’ailleurs 14 centrales lignite dans l’urgence, on ne compte même plus les centrales au gaz

                                  mais on va élire un capitaine de pédalo, c’est peut-être notre chance ?


                                  • hunter hunter 23 avril 2012 15:31

                                    « mais on va élire un capitaine de pédalo, c’est peut-être notre chance ? »

                                    en plus de l’hélice , on va installer un alternateur !!

                                     smiley

                                    H/


                                    • hunter hunter 23 avril 2012 15:36

                                      Ah j’avais oublié : Hunter Productions présente le futur taxi de Joe !

                                      http://www.teslamotors.com/fr_FR/models/

                                      Pour la recharge, voyez avec le capitaine du pédalo, ou faite comme Charlton Heston dans « Green Solient » !

                                       smiley

                                      H /


                                      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 avril 2012 16:20

                                        Bon, il s’agit d’un modèle expérimental à l’autonomie égale à dix tours de circuit libre à vous de persister dans le moteur à explosion...http://video.google.com/videoplay?docid=7352118104883452737


                                      • joletaxi 23 avril 2012 18:25

                                        C’est marrant que vous évoquiez les voitures électriques !
                                        Je vous laisse chercher, Jeremy Clarkson de Top gear a effectué plusieurs essais de voitures électriques dans les mêmes conditions des essais habituels.
                                        Bien sur, il a un léger préjugé, mais c’est plutôt marrant.
                                        De même plusieurs procès sont encours aux USA concernant la Tesla, de personnes ayant eu la mauvaise idée de laisser leur voiture à l’aéroport quelques semaines.De retour, les batteries à plat bien sur, mais plus grave complètement hors d’usage avec un coût de remplacement astronomique.

                                        Mais à quoi bon discuter, votre point de vue ne s’appuie sur rien de tangible sinon des élucubrations de bobos bien au chaud dans leurs bureaux, qui chaque fin de mois attendent leur chèque à plusieurs zéros pour pondre des idioties dans le genre de cet article


                                        • Punkonfou Punkonfou 23 avril 2012 20:09

                                          Les voitures à moteur à air comprimé....De ça vous en pensez quoi !!! depuis 1990 le moteur est conçu et depuis 2008 les voitures sont opérationnelles mais pas vendu car bloqué par un lobby qui n’ose dire son nom.... Bon visionnage !!
                                          http://www.youtube.com/watch?v=Tdj43q5tATo + le site MDI http://www.mdi.lu/index.php


                                        • jacques lemiere 23 avril 2012 18:54

                                          Alors d’un coté la biomasse de façon générale est sans doute une source renouvelable véritable d’énergie....mais elle est limitée...et si tout le monde en veut...

                                          La multiplication des petite unités....revendre à qui ? comment interconnecter ? et comment acheter ????  donc...de l’électricité les bons jours...
                                          se chauffer au bois c’est bien pour la maison..produire un peu de jus aussi ..mais qui qui donne le jus pour les trains le hôpitaux ? les usines ? les réfrigérateurs ???des éoliennes ????

                                          Alors on aura des centrales au gaz ou au charbon ou nucléaire sur lesquelles on crachera mais on se félicitera de produire un peu de jus...

                                          Je crois que ce sont des articles qui n’amènent pas grand chose...attention à ne pas vous persuader vous m^me que vous êtes capable de gérer l’energie en france.

                                          Ecoutez , il y a les allemands qui bricolent...regardez ce qu’ils font...voyez leurs erreurs analysez ce sera plus profitable....



                                          • bonnes idées 23 avril 2012 19:09

                                            héhéhé,

                                            toujours la même haine entre le nuke et les énergies renouvelables. On reglera tout ces problèmes après la 3 ème guerre. Elle arrive, elle arrive...Ce n’est pas pour rien que l’on laisse les centrales vieillir. Au fait qui payera la note pour stocker les déchets ? Il est vrai qu’Areva sera toujours là dans 1000 ans.
                                            Ce qui me fait le plus plaisir c’est de savoir que toute cette filière condamne elle aussi ses enfants.  smiley


                                            • jacques lemiere 29 avril 2012 12:07

                                              Faut pas confondre pro nucléaire et pro électricité... 


                                               

                                              Ce genre d’article devrait avoir comme préambule...acceptons de consommer moins d’énergie électrique et acceptons les périodes de coupure et acceptons d’y consacrer plus de richesse...si on ajoute qu’à certains moments on a trop d’électricité on a l’air fin....


                                              A partir de là vous avez un auteur qui nous imagine un système  sans expliquer que l’électricité c’est d’abord un RESEAU...et des échanges d’énergie ..il faut être capable d’imaginer un système à un niveau où il est quasiment constamment autonome pour être crédible. ...

                                              Et regardez bien l’article grosso modo c’est on va se chauffer au bois/ biomasse et produire de Electricité..tiens comment on fait marcher des frigo en été ??? ok supprimons les frigo.. 
                                              et les trains ??? ok faisons rouler les trains au bois....oh purée et les serveurs d’ordinateur ? arrêtons les ordinateurs...

                                              On fait ce qu’on peut ..je le répète, regardons l’exemple allemand , qui je crois viennent de programmer la création de nouvelles centrales gaz et charbon....et qui triment pour construire les ligne tht pour transporter l’électricité produite par les eoliennes offshore...


                                              Je suis toujours étonné d’ailleurs que l’auteur, que je suppose tout à fait honnête, ne se rend pas compte qu’il frôle constamment le conflit d’intérêt...
                                              Il est expert en fiscalité environnementale.. et je ne suis que contribuable et consommateur d’électricité...

                                              Je ferais une remarque pour ceux qui se plaignent de la suppressions des subventions....la subvention devrait être réservée à un secteur qui ne peut pas être rentable mais qui a un intérêt pour la collectivité... les pro renouvelables ne devraient mendier des subventions mais nous convaincre d’investir la dedans !!!!
                                              Nous sommes arrivés ( grâce à la fiscalité environnementale ?) à ce qui des anti-renouvelables flairant le bon argent facile construisent des installations !!!

                                              Il ne faut pas prendre les gens pour des cons...ou bien le nucléaire/fossile c’est le diable et alors, nul besoin de parler de coût, .il faut le supprimer ; ou alors le renouvelable est plus intéressant économiquement...et alors ne demandez pas des subventions mais promettez des bénéfices !!!!

                                              Ah oui ..je pense que nous sommes dans cette façon de penser qui dit que enfants dans les cantines sont empoisonnés par leur nourriture industrielle et qu’il faudrait donc qu’à l’horizon 20.. on leur serve 20% de bio....ne riez pas....

                                               

                                            • Nethan 23 avril 2012 20:21

                                              Mouais...

                                              A moins de raser toutes nos villes pour reconstruire chaque bâtiment avec l’espace requis pour disposer de mini-centrales, le système de production centralisé est plus pratique.

                                              En fait, l’auteur a émis l’idée qu’à l’échelle communale, il y aurait une usine de méthanisation. Il aurait pû aller plus loin en proposant que chaque commune ait sa centrale électrique au lieu des bâtiments. Ce serait largement plus faisable que d’espérer équiper chaque bâtiment quand l’architecture est extrémement hétéroclite, et cela éviterait les pollutions « particulières » que représentent les lignes à haute-tension par exemple.

                                              Par contre cet attrait de l’industrie « verte » commence à m’user. Une éolienne moderne de 3 MW, c’est un peu plus d’une demi-TONNE de terres rares dont l’extraction et le raffinage sont extrémement polluantes. Le solaire n’est pas en reste... Or justement, la Chine représente 97% des terres rares sur le marché mondial car les autres pays ne veulent pas les extraire pour raisons... environnementales. Plus clairement, la Chine accepte de flinguer son territoire pour des siècles pour qu’on puisse avoir l’impression de produire de l’énergie « verte »...

                                              Certes l’auteur parle de mini-éoliennes ou solaires, mais le nombre compensera la taille.

                                              Je préfererai qu’on développe les solutions type centrales « à fioul » (sur le principe de fonctionnement uniquement) mais dont on récupére le CO2 pour envoier sur une installation d’algocarburants. L’algocarburant produit grâce à ce CO2 serait envoyé à la centrale pour l’alimenter, ce qui fera du CO2 pour l’installation d’algo, et ainsi de suite. On aurait un système proche du zéro émission et en circuit fermé, ce serait plus « vert » que la fuite en avant technologique que représente le solaire ou l’éolien.

                                              Parfois ce n’est pas dans la high-tech que les meilleures solutions se trouvent. Au contraire d’ailleurs car la high-tech requiert souvent des ressources difficiles à obtenir (on augmente la puissance des ordinateurs grâce aux terres rares, la qualité des écrans LCD aussi, etc...). On augmente en réalité notre dépendance à quelque chose d’encore plus limité que le stock de charbon mondial...


                                              • ffi ffi 23 avril 2012 22:38

                                                Avez-vous envisagé les conséquences sur les coûts de maintenance à service équivalent ?
                                                 
                                                Parce que si il faut changer tous les 20 ans des millions de mini-centrales... Je doute de la pertinence en matière tant économique qu’écologique.


                                                • Calva76 Calva76 25 avril 2012 11:59

                                                  Hé bien pour s’en faire un idée rien ne vaut mieux que d’en avoir l’expérimentation concrète.
                                                  Je vous en présente une : la mienne !

                                                  Micro-Cogénération STIRLING en pratique chez le particulier
                                                  A vous lire.

                                                  Cordialement.


                                                • eresse eresse 23 avril 2012 23:24

                                                  Bonsoir,

                                                  un point de vue présenté au Sénat par Jean-Marc JANCOVICI.

                                                  http://videos.senat.fr/video/videos/2012/video12508.html

                                                  Intéressant en fin de présentation, le rendement de toutes ces belles centrales éoliennes.


                                                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 avril 2012 01:12

                                                    Bonjour Rcoutouly,

                                                    J’ai vue ce weekend un reportage sur une chaine allemande (non ça n’était pas sur Arte) sur les énergie alternatives en Allemagne. Le gouvernement allemand, avant-gardiste dans la sortie du nucléaire, vient, il y à peu de temps, réduire de 30% les subventions pour les installations des panneaux photovoltaïques. Ceci porte un coup extrêmement dur à toute la filaire du solaire !

                                                    Du coup plusieurs grosses sociétes allemandes on fait faillite ..., la société américaine First Solar va fermer son usine de production à Frankfurt (Oder).

                                                    Il y à déjà quelques mois passé les sociétés Q-Cells und Solon on dépose leur bilan.

                                                    Il paraît que les sociétés allemandes (voire les salariées allemands) ne pourront pas rivaliser avec les sociétés chinoises. Cet exemple montre bien que l’Europe ne protège pas les emplois en Europe...

                                                    Il y à une Ville en Allemagne, Freiburg, qui à pris de l’avance dans la construction des micro-centrales énergétiques (Mini Blockheitzkraftwerke). 

                                                    En ce qui concerne l’énergie éolienne en Allemagne, expérience à démontre que le passage aux énergies renouvelables n’est pas sans problèmes. J’appris ainsi que les allemands sont obligé de produire des nouvelles infrastructures (réseaux énergétiques) pour le transport de l’énergie éolienne. Un point faible, si je prend l’exemple d’une éolienne, c’est quelle ne produit pas d’énergie quand il n’y à pas de vent ... Mais il existe des solutions pour contourner ce problème.

                                                    Une de ses possibilités est de fabriquer de hydrogène (par l’électrolyse de l’eau) avec une partie de l’énergie produite par des éoliennes voire des panneaux solaires. En cas de périodes de manque d’énergies renouvelables (pas de vent ou pas de soleil) l’hydrogène produite au part avant et stocke par la suite pourra être utilisé pour combler le vide.

                                                    Je toujours était pour l’autonomie et l’indépendance énergétique des citoyens.
                                                    Malheureusement nous avons face à nous des sociétées multinationales comme par exemple Areva et EDF les quelles freinent les projets des énergies alternatives, d’ou entre autres le retard de la France par rapport à d’autres pays. Il existe en France même une fédération anti-éolienne ...

                                                    Récemment un appel d’offre à été lancée en France pour installer des éoliènnes en of shore en Bretagne. C’est un début timide de la France pour investir enfin dans des projets d’envergure en ce qui concerne les énergies renouvelables, pourtant un secteur extrêmement riches en matière de création d’emplois, surtout si on les fabriquait en France au lieu de les acheter à l’étranger !

                                                    La France n’abandonnera pas le nucléaire tant qu’il n’y pas de gros accident en France !
                                                    La France na pas tire les enseignements des accidents de Tchernobyl et de Fukushima !
                                                    La France vie dans le déni des réalitées en ce qui concerne le nucléaire voire les énergies renouvelables et en ce qui concerne la dette publique.
                                                    La preuve on fait comme si rien c’était passé. Les verts ont abandonnée leur projet du sortie du nukléaire ( Eva Jolie à été court-circuité par Cécile Duflot )

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès