Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Desertec, utiliser l’énergie du désert : mirage ou réalité (...)

Desertec, utiliser l’énergie du désert : mirage ou réalité ?

Desertec est l’un des projets énergétiques les plus ambitieux de ce début de XXIème siècle. Faire des déserts, la source d’énergie des générations futures est un audacieux pari technique, économique et humain. Les sables du Sahara semblent pourtant avoir eu raison de Desertec, mais l’espoir perdure… 

Basé sur l’idée qu’« en six heures les déserts captent plus d’énergie du soleil que l’humanité entière n’en consomme en un an », le projet Desertec devait se déployer dans le Sahara. Séduisant sur le papier, le but initial est de développer d’importantes capacités de production d’énergies renouvelables (solaire, éolien) pour ensuite exporter l’électricité vers l’Europe. Malheureusement, la réalisation de ce projet à 400 milliards d’euros et qui doit permettre de produire 100 GW d’ici 2050 est de plus en plus compromise.

Traversée du désert

Depuis la fin de l’année 2012, le projet est en pleine traversée du désert. Une profonde mésentente sur la stratégie (exporter l’électricité vers l’Europe ou la consommer localement au Maghreb) a abouti à l’abandon de Siemens et de Bosch, pourtant parmi les principaux soutiens industriels. Au cours de l’été 2013, la Desertec Foundation, qui regroupe les acteurs de la société civile participant au projet, a, à son tour, claqué la porte.

Desertec France

Tout n’est néanmoins pas perdu. Si le mégaprojet d’électrifier une partie du Sahara semble au point mort, l’idée d’exploiter le potentiel du désert continue de faire son chemin. A la fin du mois d’août 2013, a été lancée Desertec France qui capitalise sur l’expérience acquise. La nouvelle structure se recentre sur des projets plus modestes, mais dont la pertinence sociale et technologique semble plus évidente.

En accompagnant des projets d’électrification de villages au Sénégal et au Cameroun, Desertec France pourrait bien prouver que les énergies renouvelables constituent une solution essentielle pour le développement humain et économique de l’Afrique. Ainsi, c’est tout le concept de l’exploitation énergétique des déserts qui s’en trouverait relancé.


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Muslim 27 septembre 2013 12:03

    La belle mentalité ! Effectivement, beurk, se rendre dépendant des bougnoules ... comme si le pétrole et le gaz ne vous arrive pas pour le prix d’une cacahuète. Mais non, c’est encore trop donner à ces chimpanzés ... n’est-ce pas ?


  • Xtf17 Xtf17 27 septembre 2013 19:46

    Consommation d’énergie mondiale : 8,2 Gtep/an (sous forme finale, c’est-à-dire tenant compte des pertes de rendement dues à la production).
    Energie solaire reçue sur Terre : 92 000 Gtep/an
    Surface du Sahara : 8 600 000 km²
    Surface terrestre : 510 000 000 km²
    Energie solaire reçue au Sahara : 92 000 x 8,6 / 510 = 1550 Gtep/an
    Soit 190 fois la consommation annuelle.
    Soit 4,25 Gtep/jour.
    La quantité d’énergie consommée annuellement dans le monde est donc reçue en moins de deux jours sous forme solaire sur le Sahara.

    Bref, ça se tient...

    Si on recouvre 1/200e du Sahara,
    ou si on convertit 0.5% de cette énergie solaire,
    ou si on transporte cette énergie sur toute la surface du globe avec 99,5% de pertes,
    ou si on laisse tourner 365 jours au lieu de 2,
    ou un cocktail de tout ça....


  • howahkan Buddha 27 septembre 2013 10:38

    c’est étonnant comme n’existe absolument pas le fait que peu être , nous allons devoir changer radicalement de façon de vivre à l’extérieur de nous même.....apeurés par tout, vient s’ajouter la peur de retourner à l’age de pierre....pas une mob , pas un troquet...(merci Coluche)..l’horreur !!

    quand à notre dépendance des Maghrebins cité plus haut, pas de problèmes ,quelques bombes sur leur tète devraient comme d’habitude régler le problème smiley...c’est con pour eux car ils ont quasiment tout ce que nous on veut absolument pour continuer à jouer, mais que l’on n’a pas...

    je ne vais pas vous faire l’affront de recopier encore ce dicton Indien qui finit par : l’argent ne se mange pas....


    • Croa Croa 27 septembre 2013 19:52

      « nous serions complètement désarmés face à un chantage aux coupures. »

      Faut pas exagérer : Il est très facile de s’organiser de façons à supporter de fréquentes coupures ! (Groupes, onduleurs, etc... et choix d’autres énergies pour se chauffer et faire la cuisine.)

      En fait si EDF fait de gros efforts pour éviter la moindre coupure c’est d’abord pour ne pas faire fuir ses clients et afin qu’ils consomment un max de kWh !


    • LE CHAT LE CHAT 27 septembre 2013 11:40

      de la pure utopie , devoir dépendre pour notre electricité de zones de non droit , c’est de la science fiction !

      pour les australiens , les americains , les russes , c’est déjà plus plausible ! ils ont des deserts internes !


      • Muslim 27 septembre 2013 14:05

        Quelles zones de non-droit ? Vous parlez des bandes armées et mercenaires qui apparaissent comme par magie là où il y a intérêts économiques et ressources à piller.

        Il est raisonnable pour les occidentaux de commencer à prospecter et à prendre (pour une fois) au sérieux le Sud, au lieu de vouloir littéralement le « bouffer » et l’empêcher de vivre. D’un côté vous vous plaigniez des régimes dictatoriaux et autocratiques, en versant des larmes de crocodiles pour les populations qui en souffrent, de l’autre vous voulez un accaparement total des ressources, un règne sans partage sur les terres du Sud. Et bien contemplez le résultat, c’est très exactement le fruit de votre incohérence.


      • LE CHAT LE CHAT 27 septembre 2013 14:51

        @muslim

        vous devez comprendre qu’on ne peut pas laisser l’interrupteur dans des pays où l’état de droit est inexistant et l’incertitude politique totale ! c’est une question de sécurité nationale !
        le Sahara , mais où ???
        entre l’Egypte , la Libye , Le Soudan pays aux mains d’islamistes ?
        en Mauritanie , au Mali , au Niger , pays faibles aux mains d’autocrates ?
        en Algérie sous contrôle de l’armée , où sévissent aussi les terroristes ?


      • Muslim 27 septembre 2013 17:50

        C’est difficile de discuter avec vous ... de quels états vous parlez ? N’êtes-vous pas en train de vous accaparer le pétrole et gaz du Maghreb ? Depuis « toujours » pourtant ... alors de quoi parlez-vous en fait ? De quelle fantasme ? Sécurité nationale ? Vous ne citez que des pays que vous contrôlez, alors quelle est la raison de vos tremblements ? Je remarque que les occidentaux ont pris l’habitude et le goût de se faire peur. Vous pensez sérieusement vos gouvernants suffisamment stupides pour passer au tout solaire du Sahara ? La diversification des sources d’énergies, une règle élémentaire, vous connaissez ?

        Laisser l’interrupteur ... comme si votre avenir en dépendant. Vous êtes les seuls dangers qui vous menacent, alors regardez-vous dans une glace, avec vos élites, au lieu de vous chercher des ennemis partout ailleurs.


      • Muslim 27 septembre 2013 12:01

        Une profonde mésentente sur la stratégie (exporter l’électricité vers l’Europe ou la consommer localement au Maghreb) a abouti à l’abandon de Siemens et de Bosch.

        Se partager cette source d’énergie n’était pas possible, la consommer localement devait évidemment faire parti du projet, mais quoi ? Ces entreprises occidentales voulaient encore l’accaparement total de cette ressource ? Quelle voracité, si c’est le cas, ou une des raisons majeures de l’abandon de ce projet. Désespérant.


        • Croa Croa 27 septembre 2013 19:59

          La consommer localement est la seule solution sérieuse.

          Toutefois cela suppose des délocalisations, par exemple de fonderies d’Al.


        • Rincevent Rincevent 27 septembre 2013 13:02

          D’accord avec Muslim et, s’agissant de développement sur l’Afrique et de solaire, qui va t-on voir arriver un jour sur ce genre de projet, au final ? Les Chinois, on parie ?


          • ETTORE ETTORE 27 septembre 2013 14:23

            Le projet, le développement du solaire en Afrique, pacifique ou guerrier.....ça reste de paroles 

            la vérité est que pareille installation, même si elle offre sur papier des perspectives de développement très attractives se heurte à la complexité de l’environnent et au coût de l’entretien de l’installation.
            Pour exemple, la quantité d’eau faramineuse utilisée pour le lavement des miroirs exposés aux poussières et au sable.
            et on sait bien que l’eau n’est pas la matière première la plus rependue dans certaines régions Africaines.
            On ferait mieux de partir de micros centrales plus faciles à gérer localement, avant de vouloir créer des mastodontes chers en mise en oeuvre, en entretien, en gestion....
            Mais ça, la règle financière feras son travail. La preuve !

            • Croa Croa 27 septembre 2013 20:07

              Les grosses unités à concentration solaire utilisent en effet la vapeur et...
               smiley il n’y a pas beaucoup d’eau dans le désert !.  smiley

              Faire des centrales à concentration de puissance moyenne serait plus raisonnable car l’usage de groupes à moteurs stirling est alors possible. (Mais l’article traite de grosses unités smiley


            • howahkan Buddha 27 septembre 2013 15:29

              finalement , « bottom line » comme on dit dans la langue impériale comme le pâté .il s’agit de quoi..des gens fabriquent des choses,produisent ce qu’il faut pour survivre pacifiquement en communauté collective de production et de partage, d’autres qui eux ne font rien du tout arrivent et dans un premier temps volent le plus possible, puis au fil des siècles le voleur a réussi à diriger .
              Mais comme il a un fond « mauvais » de sale gamin boutonneux ,menteur et voleur ,même en prenant tout, ça ne lui suffit pas du tout......comme un toxico , il a maintenant besoin de plus,car son objectif achevé , il est encore plus frustré que au départ...cette mentalité est en train de gagner partout y compris chez ceux qui ne peuvent que rêver que de Bollywood, de l’éternelle jeunesse et de la mort vaincu...bref une bonne grosse mytho-schyzo !

              Pour le moment on ne le sait pas mais tout se passe uniquement dans nos cerveaux, ce que je crois voir n’est pas le réel brut mais la représentation que le cerveau en fait., et la représentation peut être assez fidèle mais incomplète au maximum ou fausse....cette fonction a un intérêt, car de se dissocier ainsi , de se diviser, de se déconnecter ainsi de L’ Unité du présent ou la mémoire analytique(moi je) ne peut être , permets d’analyser ce qui a déjà été perçu par les sens donc mémorisé pour permettre la survie du corps....
              on crée par la même la mémoire du futur tel qu’il devra être....le tout multiplié par 7 milliards...ce qui fait 7 milliards de conflits potentiels, parce que cette fonction qui a des avantages pour les techniques et la survie du corps tout simplement, si elle est utilisée dans des champs ou elle n’a aucune compétence devient un danger énorme.

              En restant coincé dans ce programme d’analyse,qui est une machine faite de chair et de sang , on ne vit plus que le passé qui s’auto reproduit en futur....le présent en tant que VIE, a totalement disparu, sauf pour le corps et le vrai travail bien sur mais mentalement nous ne sommes plus dans le mouvement de la VIE qui ne peut être que dans ce présent renouvelle en permanente..sans début et sans fin...si si smiley...et alors on ne vit que dans ce passé-futur, c’est la même chose....ce qui donne l’illusion de continuité que nous avons....or comme de vivre uniquement le futur-passé induit la notion de continuité de cela, je recherche donc dans tout ce que je fais cette continuité qui de relative se transforme très vite en absolu..ceci devient ma seule quête dans la vie, et si vous ne le savez pas c’est que cette quête est situé à un endroit du cerveau inaccessible par l’analyse , inconsciente donc pour l’analyse mais terriblement puissante ,ainsi un de nos motifs principaux parmi tant d’autres nous est totalement inconnu .....et là à chaque projet bien sur je trouve le fait de la mort du corps, qui vient gâché la fête en permanence, il n’ y aura pas de continuité à aucun de mes projets....L’analyse très limitée elle pense que c’est la peur de mourir qui est le problème...alors que dans le tr profond de notre cerveau il ne s’agit en fait que du désir absolu de continuité qui ne peut exister, et qui malgré tout insiste absolument pour exister....il y a conflit entre ce qui est vrai et ce que je veux........notre maladie mentale vient de là, on vit le faux..........ça n’a strictement rien à voir avec l’évolution, nos ancêtres etc etc...il s’agit d’ un bug du cerveau....on en a perdu l’usage d’une partie...celle qui n’est pas analytique donc pas divisive donc qui baigne dans l’océan de L’ Univers Unifié....là ou la question du sens ne se pose plus...nous avons coupé le lien sacré d’avec l’ Univers.....et on continue de pire en pire...en fait l’humain est en train de dégénérer tout en étant absolument sur du contraire ..cela le rends très mauvais d’être sur la mauvaise route car nous ne sommes pas autorisés à aller par là sinon ? et bien sinon regardez ce qu’il nous arrive....
              et c’est là à ce moment qu’il ne faut plus rien faire, être la douleur de vivre sans rien attendre mais juste vaincu ,est un des chemins qui va réveiller la parti du cerveau qui nous manque..celle qui ne compare pas,mais considère uniquement tout ce qui est factuel ,vrai...fini les idées ,opinions sauf là ou ils ont un intérêt comme dans les moyens de survie...........ouf smiley cette partie du cerveau regarde elle l’inconscient qui devient conscient bien sur...elle regarde les problèmes d’elle même, il n’y a aucune volonté ni effort nécessaire bine au contraire..les problèmes ainsi perçu sont résolus ,cela fait ressentr une sorte d’état de « grâce », de paix, d’énergie, de compréhension de + en+ poussée des choses... 
              L’autre direction est par là......................il y est question d’unité avec le tout...


              • howahkan Buddha 27 septembre 2013 15:36

                nous nous utilisons donc nions par profit la nature en la détruisant , humains ,animaux compris..dans cette autre façon d’être qui part du cerveau aussi, , c’est la nature qui gouverne, qui dicte, car l’autre partie non analytique du cerveau ouverte quand il le faut amène à savoir quoi faire......et ceci est dicté par ?? qui sait,mais pas par moi opposé aux autres en tous les cas ...nature dont nous sommes une composante comme tout le reste...et là les conflits sont finis..............


              • Michèle 27 septembre 2013 15:46

                Dans le futur, 2050 ???

                Aujourd’hui il existe HAARP !!! "Officiellement, HAARP, situé en Alaska, permet d’étudier comment les perturbations de la haute atmosphère dû aux orages magnétiques affectent les communications radio mondiales, les systèmes de navigation par satellite, mais aussi la possibilité de transport d’électricité sur de longues distances."...

                http://nuagesbizarres.org/viewtopic.php?f=16&t=52


                • Claudius Claudius 27 septembre 2013 22:39

                  De toutes les façons, le PB, c’est pas l’énergie


                  C’est les déchets, la pollution, l’obscène du modèle, l’hollywodisme, la corruption, la généralisation de l’inouïe violence

                  la détestation de tous pour tous, la guerre de tous contre tous

                  Mais on eput toujours se rassurer

                  la production de l’énergie dans l’univers, quotidiennement, c’est 10 puissance 1400 joules

                  • ecolittoral ecolittoral 29 septembre 2013 16:10

                    Est ce que quelqu’un a déjà traîné ses guêtres dans le Sahara...ou tout autre désert ?

                    Vous faites comment pour stopper ces vagues de sable qu’on appelle des dunes ?
                    Sachant que le sable éolien ressemble en consistance à de la farine, comment faites vous pour l’entretien, la maintenance, les réparations et à quels prix ?
                    Planter 3 éoliennes et 100 panneaux solaires pour consommer local OK.
                    Le faire 2000 fois, pourquoi pas....si c’est pour eux.

                    Au fait ! Nos toits sont aussi des déserts !!!
                    Nos montagnes à partir de 3000/3500 mètres aussi !
                    Pas de vents, pas de soleil chez nous ?
                    Pas de rivières pour « pousser » une roue ?
                    Pas de marnage ?
                    Pas de... ?

                    Bon ! C’est vrai que de 2003 à 2013, le prix du pétrole n’a été multiplié que par 4 (26 à 104 dollars). 
                    On peut encore attendre et continuer à penser que : « les autres », « Chez les autres »...

                    • Xavxav 30 septembre 2013 18:06

                      Dans son livre La troisième révolution industrielle, Jeremy Rifkin dénonce l’idée de créer de vastes zone de production d’énergie verte pour servir une zone de consommation.

                      L’avenir est au partage de l’énergie en mode peer to peer, exactement sur le même principe que les logiciels de partage de fichiers numériques. C’est à dire que l’énergie sera captée directement sur les habitations. Le surplus sera distribué aux autres consommateurs grâce à des réseaux électriques intelligents.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès