Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Développement urbain écolabelisé

Développement urbain écolabelisé

Le label « ville verte d’Europe ».

Changer le monde. Bien vivre ensemble. Repenser le lien entre l’économie et l’écologie. Inventer l’économie écologique. Reconsidérer l’espace public. La ville durable est à construire. L’habitat comme le transport sont à transformer. Les projets d’éco-villes sont concrétisés. Habiter et circuler en ville autrement. Comment urbaniser « autrement » ? Entre innovation urbaine et construction écolo-responsable ? A l’heure à laquelle le développement durable est au centre de nos préoccupations, les premières éco-villes fleurissent. Pendant que Moscou, Warsovie, Berlin, Bucarest et les autres déconstruisent les verrues soviétiques (symbolisant un passé si lourd, là,tous ces lieux qui ont vu la dictature communiste dans toute sa splendeur), les villes européennes exercent un leadership offensif pour aménager durablement des espaces de vie, réconciliant l’économie, le social et l’environnement. Vivre autrement, c’est par exemple, habiter et se déplacer dans les villes autrement, certes, c’est aussi gouverner autrement. Comment ? Une gouvernance démocratique doit naître ; elle doit intégrer le citoyen à chaque étape du processus de réflexion.

A des fins d’auto-promotion, certains édiles prétendent à la construction d’ « éco-quartiers ». Face au vide de la réglementation, « nos chers Maires » en profitent pour se positionner « villes vertes ». Effectivement, l’image verte ouvre les portes, et des subventions, et des médias. Comment résoudre le problème ? Et si la création d’un label européen serait la solution ?

Pour éviter ce type de dérive, proposons le label « ville verte d’Europe ». La traçabilité verte indique à chaque citoyen l’état de la construction d’une ville en conformité avec les critères de la construction durable. Le citoyen se forge ainsi une opinion juste. Le label favorise la «  discrimination positive » et valorise l’image de la ville, donc impacte considérable sur la politique touristique de la ville. Le label « ville verte d’Europe » garantit le concept d’éco-ville et il étiquettera les villes lisiblement et visiblement. Le citoyen distingue alors les villes respectant les normes vertes, qui revendique la sobriété énergétique, la croissance vers l’intérieur et la mixité sociale, de celles qui sont hors sujet. Cette idée semble proche de celle des aliments issus de l’agriculture biologique. Le label fait office de « marqueur », ce qui est biologique, ce qui ne l’est pas. Pour les communes ayant validées le cahier des charges, elles apposeront le logo représentant l’obtention du label « ville verte d’Europe » dans la documentation officielle. Chaque année, la ville écolabelisée passera son « grand oral » devant un comité d’ écocertification.

L’écolabelisation « ville verte d’Europe » est un axe à prendre en compte dans le cadre de la réflexion des villes du XXIème siècle.
 

Démocratement, Pierre-Franck HERBINET


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Terran 8 février 2010 15:51

    http://www.solidariteetprogres.org/article5349.html

     smiley smiley

    Etre vert, c’est être pour la mort et le régression.


    • Romain Desbois 9 février 2010 23:38

      Désolé que ce sujet intéresse peu.

      Il faut dire que le gvt et notre président ont tout fait pour dégouter le peuple de l’écologie (exemple taxe carbone mal distribuée).

      Je suis d’accord avec vous. Vous à mon sens la priorité des priorités !

      Ce qui m’inquiète c’est la nouvelle tendance de vouloir densifier les villes sous prétexte d’économiser sur les transports.

      Quelle aberration ! Alors que des milliers de villages meurent ou sont moribonds et qui ne demandent que ça de revivre et de faire bien vivre les gens que l’on entasse dans des barres HLM.

      rien n’est fait pour déconcentrer l’emploi, pour casser les pôles d’activité prônés encore maintenant par des architectes du grand Paris. cela a déja conduit avec les villes nouvelles de créé des cités dortoirs aux antipodes du lieu de travail etc...

      Bon les écoquartiers peuvent être des vitrines de ce qui est possibles de faire tout de même.
      Mais tant qu’à faire autant tout faire.

      Si si on peut...quand on veut smiley


      • pecqror pecqror 12 février 2010 11:59

        L’éco-ville existe déja, ca s’appelle la campagne. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès