Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Ecologie : la Banque mondiale se met au vert ?

Ecologie : la Banque mondiale se met au vert ?

La Banque mondiale a publié, en novembre 2012, un rapport intitulé “ Baissez la temperature. Pourquoi un réchauffement climatique de 4° C doit être évité ”.

Sous ce titre presque badin se situe un rapport carrément alarmiste, intéressant à un double titre : il émane d’un organisme de sensibilité « ultralibérale », que l'on ne suspectera pas d’outrance écologiste ... ; il entérine l’hypothèse de la responsabilité humaine dans le réchauffement climatique : « La science établit sans équivoque que l’humanité est la cause du réchauffement climatique ».

Le rapport analyse les évolutions climatiques constatées à ce jour, sur la base d’une abondante documentation, et décrit ce à quoi ressemblera la planète d’ici la fin du XXIème siècle si elle subit un réchauffement de 4°, ce à quoi nous devrions semble-t-il nous préparer si des dispositions radicales ne sont pas prises.

 L’avant-propos de Jim Yong Kim, Président de la Banque mondiale depuis juillet 2012 s’ouvre sur ces mots : « Mon espoir est que le choc de ce rapport nous jettera dans l’action ». Il ajoute : « Le scénario des 4° est dévastateur. » : inondations ici, désertifications là, malnutrition, raréfaction de l’eau douce, canicules, cyclones, pertes irréversibles de biodiversité. Plus généralement, perte de contrôle du « modèle prévisionnel », du fait d’un écart trop important avec le climat actuel. Dans l’hypothèse où la communauté internationale respecterait ses objectifs environnementaux actuels, l’augmentation de température serait de 4° et non de 2° comme escompté jusqu’alors.

Voila qui n’est guère rassurant, car les objectifs en question sont loin d’être respectés et ce n’est pas l’issue piteuse de la conférence de Doha (décembre 2012) qui y changera grand-chose. Alors que l’encre du rapport de la Banque mondiale est à peine sèche, faut-il en conclure que le scénario « dévastateur » est déjà dépassé ?

Afin de donner la petite touche d’espoir sur laquelle il est désormais d’usage de conclure les exposés sur la dérive climatique (donner à penser que tout est perdu découragerait les bonnes volontés), la Banque mondiale soutient qu’il y a urgence mais qu’il existe de nombreuses possibilités pour réduire de façon drastique l’impact climatique du développement, sans ralentir pour autant la lutte contre la pauvreté ni la croissance économique : « many opportunities exist to drastically reduce the climate impact of development, without slowing down poverty alleviation and economic growth ». 

Nous y voila : ne surtout pas donner le sentiment qu’il pourrait être opportun de « lever le pied » sur la croissance ! Pourtant, imaginer que l’on va pouvoir, dans les quelques décennies qui nous restent (peut-être) pour redresser le tir, poursuivre la course à la compétitivité dans un monde dérégulé tout en instaurant une « éthique écologique », relève de l’angélisme. 

Pour conclure, saluons tout de même comme il convient ce rapport de la Banque mondiale mais ne perdons pas de vue que, pour donner suite à cet appel à la raison, il faudrait réformer en priorité … la Banque mondiale, qui a été jusqu’à ce jour le plus puissant propagateur de la dérégulation économique, financière et sociale, au point que l’on n’en finirait plus de citer les projets « dévastateurs » qu’elle a financés.

 www.citoyensunisdeurope.eu

 Pour accéder au communiqué de presse de la Banque mondiale (en français) et au contenu du rapport (en anglais) : http://www.banquemondiale.org/fr/news/press-release/2012/11/18/new-report-examines-risks-of-degree-hotter-world-by-end-of-century

 Sur le même sujet, on pourra aussi consulter : http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/12/23/la-planete-en-2030-vue-par-les-services-de-renseignement-americains/#xtor=RSS-32280322


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • ecolittoral ecolittoral 4 février 2013 10:45

    Malheureusement, nous vivons dans un monde de rapports, enquêtes, bilans, conseils, lois, résolutions, accords etc...

    Soyons réalistes. Ce rapport de la banque mondiale s’ajoute aux 1000 ou 1500 Kilos de rapports existants. Il en va de même pour d’autres sujets graves et urgents.

    Si on comptabilise tous les « papiers » sur la santé, la faim/agricultures, LES monnaies, le cadre de vie(écologie), les énergies et matières premières, LES économies, on doit approcher les 50 tonnes...au moins !

    On ne peut rien attendre de ces temples de la croyance sinon des prêches et de bonnes intentions...parceque pour « ces gens là », c’est l’intention qui compte et rien d’autre.
    Elle se matérialise dans ces dossiers impressionnants ; jusqu’à 25 cm d’épaisseur et 7 Kilos.

    La banque mondiale ne peut être réformée. Elle doit disparaître comme beaucoup d’instances supra nationales. Parceque des solutions « mondiales » n’existent pas.

    C’est la seule façon de responsabiliser les « politiques » qui, rappelons le, sont éluent pour conduire, maintenir, sauvegarder un bien commun appartenant AUX peuples.
    Ce que j’appelle un trésor public et citoyen.

    Je peux faire une prévision ? 
    Pour les cinq années à venir, le poids total de rapports sur les sujets graves devrait atteindre les 800 Kilos...au minimum. Peut être en papier recyclé (c’est l’intention qui compte).

    • scripta manent scripta manent 4 février 2013 10:59

      @ ecolittoral
      Oui, ce ne sont ni les institutions ni les rapports qui manquent ! Mais c’est tout de même mieux quand un rapport fait un bout de chemin dans le bon sens.
      La banque mondiale a déjà été réformée, mais dans le mauvais sens, lorsque, dans les années 80, elle a trahi la mission qui lui avait été confiée au sortir de la seconde guerre mondiale, en devenant le bras armé de la dérégulation mondiale (cf les « ajustements structurels »). Il serait souhaitable qu’elle refasse le chemin inverse ...
      Que proposez-vous ?
      Notamment pour responsabiliser les politiques ?


      • luluberlu luluberlu 4 février 2013 12:16

        Depuis le début des années 70, l’alternative est claire, homo économicus sait, rien depuis 50 ans n’a été mis en pensée puis en acte, notre pseudo conscience serait une vue de l’esprit ?
         En tous cas pour ce qui est de mettre son espèces en danger l’est pas trés clair, le but ultime d’une évolution de 50 000 générations....il en faut encore quelques unes pour une actualisation de cette « conscience » !


        • scripta manent scripta manent 4 février 2013 14:15

          @ luluberlu
          Encore quelques générations pour une actualisation de cette « conscience » ... ou pour un retour à la case départ.


        • foufouille foufouille 4 février 2013 12:33

          dans le meme genre, greenpeace veut interdire le chauffage electrique

          dans liberation, un article sur la ruee vers l’arctique ......... pour le petrole et cie


          • scripta manent scripta manent 4 février 2013 14:22

            @ foufouille

            Pas mal non plus : la conversion de la route de la soie en autoroute à camions, qui se substitueront au trafic maritime, pour accélérer les échanges avec la Chine.
            On accélère, on accélère ... mais, au fait, on va où ?
            C’est un projet financé ... par la Banque mondiale.
            http://www.citoyensunisdeurope.eu/environnement/la-route-de-la-soie-va-s-ouvrir-aux-camions-libre-belgique-banque-mondiale-t385.html


          • foufouille foufouille 4 février 2013 15:39

            ils doivent pas connaitre le train

            en arctique, il y a plein de brise glaces camions et autres stations de craquage de la glace comprenant du gaz
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Convoi_de_l%27extr%C3%AAme


          • joletaxi 4 février 2013 17:05

            tiens, il existe donc encore des croyants à la fable ?

            renseignez-vous que diable,cette vaste fumisterie touche à sa fin, serez-vous un des derniers « flagellants » ?


            • Croa Croa 4 février 2013 23:13

              La technique du loup qui crie au loup est bien rodée et ne devrait plus abuser personne : Les loups ne se mangent pas entre eux !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

scripta manent

scripta manent
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès