Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > EDF favorise les ménages « gaspi »

EDF favorise les ménages « gaspi »

Une des conséquences surprenantes des changements tarifaires d’EDF est que les ménages les plus économes en énergie pourraient subir des hausses de prix plus importantes que les autres. C’est ce que donne la comparaison de deux ménages « gaspi » et « économe » tels que définis dans une brochure de l’Ademe et de la Fondation Nicolas Hulot.

Dès le 14 août, j’avais annoncé en primeur sur mon blog le grand chamboule-tout des tarifs d’EDF. Même si EDF a cherché à minimiser sa portée puis à faire porter la responsabilité sur le Gouvernement, il n’y a que peu de doutes que, sur un sujet si technique que la structure des tarifs de vente, l’entreprise publique a eu plus que son mot à dire (je vois mal l’Administration dire à EDF : « Eh, dites-donc, vous devriez monter l’abonnement du 3 kVA base, et puis il faudrait éclater les tarifs bleus professionnels en trois sous-catégories » !).

Les débats semblent maintenant quelque peu étouffés par la question de la taxe carbone (pardon, de la contribution climat énergie), il me semble cependant intéressant de montrer ici que les choix tarifaires d’EDF vont à l’opposé des objectifs du Grenelle de l’environnement.

Dans un document publié par l’Ademe et la Fondation Nicolas Hulot (dont EDF est par ailleurs « partenaire fondateur »), on présente, page 18, les exemples concrets de deux familles. La famille « gaspi » consomme 10 855 kWh d’électricité par an et est équipée de chauffage électrique, la famille « économe » consomme 1 369 kWh d’électricité par an (elle est par ailleurs chauffée au gaz). Compte-tenu de leurs équipements, ces ménages relèvent normalement d’un contrat « base 6 kW » pour le ménage « économe » (un abonnement 3kW serait insuffisant vu le nombre d’équipement ménagers) et « Heures Pleines / Heures Creuses de 12 kW » pour le ménage « gaspi ».

Or, la comparaison montre qu’alors que le ménage « économe » subira une hausse de 5,0%, le ménage « gaspi » subira une hausse de 0,6%. Plus étonnant encore, la hausse « absolue », en €/an, est plus importante pour le ménage « économe » que pour le ménage « gaspi » (voir le tableau).

Qu’en penserait la Fondation Nicolas Hulot ?
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 septembre 2009 10:39

    Bonjours volontaires,

    Il faut que vous fassiez un article pour apporter la lumière sur un angle de vue ignoré. Vous affichez donc clairement comment les abonnés aux 3kW, qui consomment presque dix fis moins, payeront presque 5% plus cher que les gros consommateurs peu regardants. Une fois de plus, rien n’est fait en haut lieu pour encourager ceux qui optimisent leurs installations, et le gain qu’ils économisent est offert à l’usage de ceux qui peuvent le gaspiller de O,6% sans augmentation de charge. C’est ainsi qu’Edf pourra désamorcer la plainte populaire dans quelques années en annonçant une baisse significative pour les foyers économes qui ne sera en fait, qu’un retour à une facturation normale. A quoi serviraient les économies substantives si elles ne représentaient que des cartes blanches pour les consommateurs peu regardants ? A quoi cela servirait il d’économiser à gauche si à droite, on en profite pour relâcher la vigilance ? A quoi rime l’effort que l’on demande à tous s’il est ruiné par une conduite abusive de certains ?

    C’est comme si l’on avait demande à la majorité d’écoper en fond de cale du Titanic pendant que l’élite etait invitée à continuer d’ouvrir des voies d’eau pour s’extraire du vaisseau en berne. Cette politique relève d’une situation de panique dont le grand procès final n’a pas cours si le vaisseau coule effectivement...mais s’il ne coule pas, c’est la fessée volontariste les doigts dans la prise de 12 kW...

     


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 septembre 2009 10:58

      La société Voltalis a inventé un système ingénieux sous la forme d’un petit boîtier "qui s’installe sur le circuit électrique de votre logement ou bureau pour permettre de moduler au cours du temps et ainsi d’optimiser la consommation de certains équipements électriques » http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/edf-exemplaire-entreprise-59187 Edf invente une taxe sur le « manque à gagner »

      Edf est déjà le champion du gaspi public payé par la communauté : http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/electricite-de-france-va-nous-59266 et croit pouvoir, comme son maitre, continuer à croitre jusqu’à la croissance-maxi-gaspi-profit.


    • Volontaires 10 septembre 2009 13:09

      Le problème de Voltalis c’est qu’ils ne réduisent pas la consommation, ils la déplacent. Les usages qu’ils visent sont en effet des usages qui se reportent : machines à laver, chauffage, ballon d’eau chaude... Ils ne permettent donc pas de réaliser de vraies économies d’énergie même si le système a un réel intérêt en terme de gestion de la pointe en puissance.
      Ne soyons donc pas trop naïf à leur sujet.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 septembre 2009 16:03

      Bien sûr Voltadis...heu pardon, Volontaires, mais,

      en déplaçant les consommations, on réduit l’objectif de croissance du sytème de production et les surchauffes. L’inconvénient est que ce système doublé des autres alternatifs condamnent Edf à la proche stabilisation de ses investissements et nuit donc à sa politique mondiale de croassance vers ce marché dominant mondial. C’est d’ailleurs pour cette raison que tf1 a promotionné la lampe fluocompact dans son journal de 20h, alors que la réelle révolution appliquée dans les îles des paradis fiscaux est la lampe led douze volts directement alimentée par panneau soleire et accumulateur dernier cri...pour moins cher.

      Même problème pour le solaire thermique, à midi, vous pourriez chauffer cent litres d’eau en une heure à cinquante degrés pour un investissement égal au prix du verre traité et de la canalisation noire enfermée dans un caisson sous vide pour cent euros, alors que l’Etat promet une subvention à hauteur de 2.500 euros pour un procédé récalcitrant et rébarbatif.

      Pourquoi ? C’est le début de la décroissance des profits exorbitants et des installations hyper-dépendantes.

      Adieu, veaux de français, vaches à lait, cochons de poulets et poules aux yeux d’or...

      ADIEU VEAU D’ OR ... !


    • Alpo47 Alpo47 10 septembre 2009 17:40

      D’un point de vue capitaliste, qui contrôle nos vies actuellement, il est normal de prendre plus aux petits revenus...
      Rappelons nous le dicton : « C’est aux pauvres qu’il faut prendre de l’argent, ils n’en ont pas beaucoup, mais il y a énormément de pauvres »..


    • Volontaires 10 septembre 2009 22:48

      Merci de ce mot. Il y a encore beaucoup à dire sur ces sujets, en effet.


    • HELIOS HELIOS 10 septembre 2009 11:53

      C’est tres bien de mettre en evidence cetet « anomalie » tarifaire, mais ...

      Rien n’est aussi simple que ce qu’il ne parait !

      Le menage « econome » a choisi d’utiliser le gaz pour se chauffer, probablement faire sa cuisine et evidement produire son eau chaude.

      Le menage « gaspi » lui, utilise une seule forme d’energie pour tous ses besoins.

      Dites-moi, svp, a partir d’un calcul equivalent ennergie qui se trouve sur les factures, quel est le menage le plus econome des deux ?. Qui vous dit que l’energie Gaz convertie en KW du menage econome est inferieur aux KW consommés par le menage Gaspi....

      Sans autre consideration, je constate que le menage Gaspi est considerablement plus citoyen que le menage « econome ». celui ci consomme pendant 360 jours par an de l’energie issue de sources propres (barrages, eoliennes, nucleaire) et ne pollue en terme de CO2 que pour les quelques pointes autour de Noel. Le menage « econome, lui » pollue 365 jours/an avec le gaz.

      Alors, votre approche culpabilisatrice de ceux qui sont « tout electrique » est particulierement malvenue, car le vecteur electricité est le seul moyen d’optimiser, d’ajuster et de favoriser la consommation d’energie renouvelable par rapport aux energies fossiles, puisque vous le savez, on ne fait pas de difference entre un petit electron sorti d’un panneau photovoltaique d’un autre, sorti d’une ignoble centrale a charbon.

      Assurons nous maintenant qu’EDF ne surfacture pas l’abonnement et l’electricité pour financer ses operations boursieres ou payer des actionnaires qui ne devraient pas exister plutot que de critiquer l’algorithme de prix qui consiste a reduire la facture de ceux qui sont plus dependants en ayant choisi de consommer « propre »....

      Bonne appetit a tous


      • Volontaires 10 septembre 2009 13:06

        Vous évoquez beaucoup de sujets forts intéressants mais qui mériteraient chacun un billet à part entière.

        Brièvement, j’étudie l’impact des hausses des facture EDF sur deux types de clients définis comme « économe » et « gaspi » par l’Ademe et la FNH. C’est tout, c’est modeste, mais c’est factuel.

        Quant au fait qu’il serait vertueux de consommer beaucoup plus d’énergie, je vous laisse juge...

        Je vous indique juste que pour le moment, la production « marginale » (celle qui est donc impactée par les choix de consommation individuels des consommateurs) est très largement faite à partir de charbon et de fioul. La durée de marginalité « nucléaire ou hydraulique » est très réduite et concentrée en dehors de la période de chauffage. C’est même sur cet argument qu’EDF « justifie » que les prix sont plus élevés en France qu’en Allemagne (qui produit très majoritairement à partir de charbon et de lignite).

        De plus, la fabrication d’1 kWh électrique nécessite envion 3 kWh d’énergie primaire (charbon ou fioul ou gaz) du fait du facteur de conversion (le fameux cycle de Carnot) et des pertes de réseau (par effet Joule).
        Donc, il vaut mieux bruler 1 kWh de gaz pour se chauffer avec une chaudière domestique que de bruler 3 kWh de charbon (d’ailleurs plus émissif en CO2 que le gaz) dans une centrale électrique pour produire 1 kWh électrique.


      • HELIOS HELIOS 10 septembre 2009 16:26

        Merci pour votre réponse, mon intervention est limite hors sujet. Je justifie neanmoins mon texte par la globalité de l’analyse qu’il me semble nécessaire.

        Par contre, tant de mauvaise fois de votre part sur l’usage de l’electricité me laisse pantois !

        Notre production/consommation provient a 76,9% nucleaire, 11,6% hydraulique, 0,1% renouvelable, et 10,7% d’origine thermique.

        Quelles que soient la marge, l’endroit ou le moment de l’année, comme vous dites, 10% c’est dix fois moins que 100% n’est-ce pas, même si le rendement est mauvais...

        Donc un menage qui consomme de l’electricité, vis a vis de son impact CO2 est 10 fois moins polluant que celui qui consomme du gaz. La culpabilisation dont vous vous faites l’echo me parait difficilement soutenable dans un argumentaire et vous pouvez tourner le sujet comme vous voulez, ça aussi c’est factuel.

        Ceci ne veut pas dire qu’il ne faille pas faire d’economie.

        Merci encore.


      • Volontaires 10 septembre 2009 20:26

        Croyez-moi, je ne suis pas de mauvaise foi. J’ai en tête de faire un article sur cette question, quand le temps m’en sera donné. Au plaisir de vous relire.


      • Michael Jordan Manson (MJM) Michael Jordan Manson (MJM) 10 septembre 2009 12:21

        Mieux vaut une belle et bonne image qu’un long discours. Je suis désigné volontaire pour que mon ménage ne soit pas « gaspi »...


        • bluelight 10 septembre 2009 12:27

          Les salariés d’EDF ont droit à l’électricité quasi gratuite (facturée à 1/10 du prix), cet avantage est non plafonné, c’est une subvention au gaspillage énergétique ...
          Que dit la gauche sur ce point ?
          Rien !


          • bernard29 bernard29 10 septembre 2009 15:14

            Mais enfin c’est normal . ce sont toujours les plus gros clients qui font les meilleures affaires et qui sont soignés par la direction. Enfin c’est la base du commerce cela !

            C’est pour cela que lorsque l’on voit les « hélicocologistes » faire le pied de grue sur le perron de l’Elysée, et en être tout content jusqu’au point de se pavaner dans toutes les émissions de télé ensuite, on se dit que la vraie écologie humaniste est trés trés mal partie. 

            les Verts se sont carbonisés, alors maintenant ils essaient de rétropédaler sur la Taxe Carbone.

             


            • pissefroid pissefroid 10 septembre 2009 18:22

              Je constate que les faibles consommations auront une augmentation (relative) plus importante.
              C’est parfaitement inéquitable bien que parfaitement capitalistique (puisque les pauvres sont le plus grand nombre).
              Pour résumer, il n-y-a plus de service public de distribution électrique.
              Nous avons (les français) élu une majorité de droite avec un chef à caractère autoritaire pour ne pas dire totalitaire, il ne faut donc pas se plaindre que cette majorité fasse une politique de droite sinon d’ultra-droite.


              • Croa Croa 10 septembre 2009 19:22

                Celà n’est nullement surprenant !

                Tout ça est bien dans la logique EDF, lequel correspond aussi à la logique de croissance, donc de l’idéologie dominante de notre « civilisation » conçue surtout pour faire du pognon, il faut le dire !

                Depuis toujours les gros clients d’EDF ont été favorisés... Pourquoi changer ? Maintenant que cette entreprise ne doit même plus faire semblant d’être un service public il est logique de continuer et même d’accentuer ces tendances juteuses, non ? Vive la croissance et par ici la monnaie !

                Et Nicolas Hulot ?

                Si les cadres d’EDF étaient francs, ils diraient que c’est un emmerdeur !


                • zadig 11 septembre 2009 07:14

                  A l’auteur

                  Je partage totalement l’avis donné dans le commentaire de Helios.

                  Je trouve votre article orienté et indigne d’un ingenieur « et économiste »

                  Il serait intéressant pour un économiste (un vrai) d’étudier l’impact des deux catégories sur
                  le résultat du commerce extérieur.

                  Un gaspilleur tout électrique


                  • Volontaires 11 septembre 2009 09:10

                    C’est drôle votre anathème (qui est d’ailleurs très peu argumentée).
                    Je vous rappelle la distinction entre gaspi et économe ne vient pas de moi mais de l’Ademe. Dites tout de suite qu’ils sont indignes et incompétents.
                    Et puis, la physique est ce qu’elle est et vous ne changerez rien au fait qu’il faut environ 3kWh d’énergie primaire pour faire 1 kWh électrique livré, ni au fait que pendant l’hiver (et même une bonne partie de l’été) ce sont les centrales charbon et fioul qui sont appelées (plus que) « marginalement ». Mais sans doute trouverez vous quelque part un économiste servile pour soutenir le contraire...
                    Ceci dit, le chauffage électrique, pour une maison bien isolée, ce n’est pas non plus une catastrophe (je n’ai jamais dit que les clients « chauffage électrique » étaient des gaspilleurs, j’ai d’ailleurs vécu dans une maison chauffée à l’électricité). Une pompe à chaleur est évidemment l’idéal si on se cantonne aux options électriques.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès