Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > En finir avec le monopôle d’EDF !

En finir avec le monopôle d’EDF !

Qui n’a pas rêvé de faire des économies sur sa facture d’électricité ?, de produire son propre courant ? Hé bien, c’est enfin possible !

Il vous suffit juste d’installer quelques panneaux solaires photovoltaïques dans votre jardin ou sur votre toit. Pas de contrat de vente compliqué avec EDF, de démarches administratives lourdes et inutiles, de recherche d’un installateur honnête. Fini la culpabilité (pour ceux qui en avaient !) d’un tarif d’achat du kWh subventionné, d’un crédit d’impôt qui pèserait sur la société ! Juste le plaisir de produire son courant et de voir sa facture d’électricité diminuée. C’est ce qu’on appelle l’autoconsommation, un phénomène qui va exploser dans les années à venir.

Une utopie ? Pas du tout ! En effet, les prix des matériels (en particulier les panneaux) ont diminué de façon spectaculaire en l’espace de quelques années et la technologie a fortement progressée. Il est ainsi possible de faire soi-même sa petite installation pour quelques milliers d’euro. L’amortissement se fera en une quinzaine d’années au tarif actuel d’EDF mais en fait bien plus rapidement car il vous a pas échappé que le prix du kWh allait exploser dans les années à venir. De l’énergie verte à portée de main pour tout le monde à un coût qui ne fera que baisser, étonnant n’est-il pas ?

J’entends d’ici tous les « réalistes » avec leur retour à la bougie et autres arguments surfait. Qu’ils aillent discuter et échanger sur le forum http://forum-photovoltaique.fr/ et ils changeront d’avis.

Petit historique :

1-Politique

Eté 2006, un tarif d’achat digne de ce nom est enfin donné pour les producteurs d’énergie électrique d’origine photovoltaïque : près de 55 centimes du kWh. Le but est clair, encourager le développement d’une filière photovoltaïque et essayer de rattraper le retard monumental de la France dans ce domaine. Malheureusement, les dés étaient pipés dès le départ : dossiers administratifs sans fin, contrainte d’installation conduisant à quantités de contre façon pour obtenir le tarif maximum, délais exorbitant. Bref, c’est seulement en 2009 que le marché commença enfin a bien démarrer voyant l’apparition de centaines d’entreprise. Le gouvernement continuait de piloter à l’aveugle la filière, modifiant sans préavis les textes, les tarifs, les réglementations jusqu’au clash final fin 2010 : un moratoire de 3 mois sur les tarifs d’achat. Pour faire bonne mesure, le gouvernement orchestra une vaste campagne de dénigrement et de désinformation afin de détruire durablement la filière qui avait eu tant de mal à se construire. Un autre but, inavoué, était également de reprendre la main sur cette filière qui commençait à échapper à notre cher électricien national. Résultat, actuellement une filière qui vivote tant bien que mal.

2-Principe de fonctionnement

Lorsque vous êtes producteur de courant sur le réseau, vous avez trois possibilités de monnayer votre production : soit vous la vendez en totalité, soit vous la consommez et ne vendez que le surplus, soit enfin vous la consommez en totalité (c’est ce qu’on appelle abusivement « autoconsommation », s’il y a un peu de surplus, il va gratuitement sur le réseau). Faut bien comprendre que physiquement, les trois cas sont identiques : le courant est toujours consommé par le consommateur le plus proche. Ce n’est donc qu’une affaire de contrat et d’argent. Le tarif du kWh produit étant très largement supérieur à celui consommé, la plupart des personnes ont fait des installations avec des contrats de vente en totalité.

Mais les choses changent. Le tarif d’achat a fortement baissé, les aides (crédit d’impôt) fortement diminuées. Par contre le coût du raccordement a doublé, les primes d’assurance explosées (merci à l’intégration des panneaux dans la toiture). Le photovoltaïque vendu initialement comme un produit financier est en train de retourner à sa vocation première : une source de production d’énergie écologique et inépuisable.

On commence donc à voir de plus en plus de personnes qui s’intéressent au photovoltaïque d’un point de vue écologique (tout en mesurant le coût économique) et qui réfléchissent à l’autoconsommation : la manière la plus simple (pas de contraintes administratives ou techniques), la plus efficace (meilleure efficacité des panneaux), la plus sure (pas de risque de fuites dans sa toiture ou d’incendie), la plus écologique (pas de destruction de toiture neuve ou d’ajout de produit pour l’étanchéité, pas de travaux électriques supplémentaires) de produire du courant. Toutes ces avantages font que cela devient financièrement intéressant.


Moyenne des avis sur cet article :  2.12/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

149 réactions à cet article    


  • wesson wesson 16 juillet 2012 10:52

    Tiens, je ne savait pas que Agoravox s’était recyclé dans l’infomercial ...


    • nounourse nounourse 16 juillet 2012 11:11

      Vous m’enlevez les mots de la bouche .... euh, pardon..... du clavier !


    • Lionel83 16 juillet 2012 11:23

      Réflexion très constructive, merci !


    • wesson wesson 16 juillet 2012 12:10

      Vous voulez de la réflexion constructive ?

      en dehors de v
      otre pignolade sur la fin du monopole EDF qui ferait baisser la facture (il n’existe *aucun* exemple dans le monde ou la privatisation d’un monopole énergétique d’état s’est traduit par un mieux disant au niveau des utilisateurs), le vrai problème des panneaux solaires, c’est le fait qu’il n’y a aucun contrôle sur le moment où ils produisent. 

      De 2 choses l’une : 
      • soit vous consommez l’électricité au moment de sa production, et donc vous devez vous organiser pour chauffer votre eau, faire votre vaisselle, votre linge, vous éclairer etc etc lorsque vous avez le plein soleil, 
      • soit il vous faut stocker votre électricité produite, ce qui est un problème qui a plus de 100 ans et pour lequel on a pas de solutions vraiment performantes.

      Et de toute manière, tout panneau solaire a également besoin d’une électronique assez lourde afin de transformer le courant continu qu’il produit en courant alternatif 220 volt (un onduleur). On intègre assez rarement ce coût là, et pourtant c’est un appareil en général fragile et qui passe son temps à péter.

      Et vous voyez, je n’ai même pas parlé de rendements des panneaux.

    • Lionel83 16 juillet 2012 12:30

      Excellent, voilà les réflexions typique que j’attendais ! Concernant le titre de l’article et sa mise en forme, je l’ai fait tout à fait volontairement afin de susciter des réactions. C’est une réussite !
      Maintenant sur le fond : je parle d’autoconsommation, j’ai l’impression que cela vous a échappé. Il s’agit d’installation de très faible puissance dont le but est de compenser le « bruit de fond » électrique de la maison. Il est très facile de voir que les maisons consomment en permanence quelques centaines de Watt. La quasi totalité de la production sera donc consommée sur place par les consommateurs de la maison. Il ne s’agit nullement de compenser toutes les consommations de la maison.
      En Allemagne, il existe déjà des systèmes de stockage tampon permettant de lisser sa production sur sa consommation. Cela arrivera en France dans quelques années vu le retard abyssal que l’on a dans ce domaine.
      Concernant les onduleurs, dire qu’il passe leur temps à péter, certainement moins souvent que certain humain :))


    • Traroth Traroth 16 juillet 2012 14:38

      @Lionel83 : « En Allemagne, il existe déjà des systèmes de stockage tampon permettant de lisser sa production sur sa consommation »

      Et c’est basé sur quelle technologie ?


    • Lionel83 16 juillet 2012 15:52

      @Traroth : généralement sur des batteries Lithium (voir le fabricant Saft)
      @Yéti : commentaire d’un bobo qui véhicule les idées reçues sur les panneaux Chinois


    • Regismu 16 juillet 2012 17:23

      ben si justement pourquoi ne pas parler de l’ensemble ..pour quelqu’un qui critique sans avoir lu l’article ou l’avoir compris ..et sans connaitre le photovoltaique à part la desinformation que mr « toutlemonde » subi .. il ne vous viendrait pas à l’idée de prendre le temps de vraiement vous renseigner ..de vous poser la question pourquoi ça marche dans d’autres pays et pas en France ? ouvrez les yeux ..posez les bonnes questions ..ce sujet est la pour enfin vous touvhiez du doigt la possibilité de produire propre, pas cher et sans dechet, sans danger , sans pollution ..

      alors posez les bonnes questions et on vous repondra ...


    • Traroth Traroth 17 juillet 2012 15:52

      @yéti : on a quand même réussi à vous faire dire que vouloir vivre longtemps, c’était de l’égoïsme. Ça en dit long sur la connerie de vos propos...


    • spartacus spartacus 16 juillet 2012 11:10

      Si tout le monde se met a faire son électricité, il y aura besoin de moins de centrales ?

      Si il y a moins de centrales il faudra moins de monde à EDF ?
      Si il faut moins de monde à EDF il y aura des licenciements ?
      Si il y a des licenciements il faudra que las anciens salariés pointent au chômage ?µ
      Si les ex-salariés EDF pointent au chômage, ils seront payés par mes ASSEDIC ?
      Mais comme ils ne payent pas actuellement les cotisations ASSEDIC actuellement ils n’y auront pas droit ?
      Si le marché de l’électricité se retourne et que les clients créent leur propre électricité, comment une entreprise sur un marché déclinant pourrai assurer le paiement du chômage de ses titulaires ?

      Les passes droit EDF, un état dans l’état !

      • BlackMatter 16 juillet 2012 13:14

        Les salariés d’EDF ne cotisent pas au chômage parce qu’ils n’ont pas le droit au chômage.

        Problème résolu donc.
        De toute façon, la plupart des commentaires sont exacts. Là où il y a eu destruction du monopole et privatisation, les factures n’ont pas baissé bien au contraire. Aux US, il y a même des problèmes parce que certains opérateurs ont privilégié le profit à court terme à l’investissement.

      • titi 16 juillet 2012 14:50

        « Les salariés d’EDF ne cotisent pas au chômage parce qu’ils n’ont pas le droit au chômage.

        Problème résolu donc. »
         
        Euh... bah moi je cotise au RSA et je n’y ai pas droit...

        Moralité : la solidarité oui !! mais dans les poches des autres !!!

         

      • spartacus spartacus 16 juillet 2012 15:14

        T’imagine un tel raisonnement avec tous les employeurs...

        Mes salariés ils ont pas droit au chômage....donc je cotise pas.
        Que c’est beau les exceptions du lobby de monopoles public.
        Par exemple à EDF on aime la caisse de retraite des salariés. Même que EDF est déficitaire.
        La solidarité quand c’est compensé mais pas pour le chomage...



      • BlackMatter 16 juillet 2012 18:44

        Votre argument n’est pas recevable.

        L’assurance chômage est comme il est indiqué une assurance.
        Celui qui paye une assurance a le droit à une indemnisation en cas de sinistre involontaire.
        Pour le RSA, vous ne cotisez pas directement et en tout cas, pas sur votre salaire puisque c’est financer par les conseils généraux. En revanche soyez sûr que si vous perdez la plupart de vos revenus, vous aurez le droit au RSA si vous êtes en situation régulière.

      • spartacus spartacus 16 juillet 2012 20:14

        Je vais donc comme employeur déclarer aux Assédic que j’ai pas envie de payer une assurance pour mes salariés, juste faire un copié collé de leurs « passe droit ».

        Pas de discriminations.
        Ben voyons !




      • titi 17 juillet 2012 00:15

        @Blackmatter

        Bah alors on peut dire : il y a des gens qui cotisent pour les Allocations familiales et qui n’ont pas d’enfants. Des célibataires qui cotisent pour le veuvage. etc...

        La solidarité à géométrie variable.


      • Dzan 16 juillet 2012 11:21

        Ouaiff !
        Tous les jours je suis sollicité par des pingouins quelconques pour me coller des panneaux solaires.
        Mon âge me protège de ces bateleurs.
        Et au bout de 15 ans, vous en faites quoi de vos panneaux ???
        Vous les recyclez comment ???


        • Lionel83 16 juillet 2012 11:28

          Le démarchage téléphonique, qui plus est par des sociétés incompétentes, est une plaie.
          Il n’empêche que votre réaction démontre une méconnaissance complète du sujet et véhicule les idées surfaites. Allez sur le forum cité dans l’article et posez toutes vos questions, vous aurez les réponses.


        • Traroth Traroth 16 juillet 2012 14:42

          @Lionel83 : Et pourquoi vous ne répondriez pas aux questions de vos lecteurs, plutôt que de les renvoyer vers un forum ???


        • Lionel83 16 juillet 2012 15:55

          C’est ce que j’essaie de faire en ce moment ! Mais il existe un forum dédié à ces questions, pourquoi ne pas en profiter ? En plus vous aurez plusieurs sons de cloche.


        • Croa Croa 16 juillet 2012 23:00

          Les premières centrales photovoltaïques ont dépassés les 15 ans et fonctionnent toujours alors qu’à l’époque c’était plutôt expérimental. Celles d’aujourd’hui feront au moins 20 ans. 


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 juillet 2012 11:31

          Etant noctambule , j’attends les panneaux lunaires !


          • foufouille foufouille 16 juillet 2012 11:31

            « c’est ce qu’on appelle abusivement « autoconsommation », s’il y a un peu de surplus, il va gratuitement sur le réseau »
            puis revendu par EDF

            moins con : louer son toit
            faut 250m² minimum
            ou son terrain


            • Lionel83 16 juillet 2012 11:51

              L’idée est bien évidemment de ne pas avoir de surplus, on n’est pas con à ce point !
              Sinon, pour faire du fric, oui, vous pouvez louer votre toiture, mais il y a de moins en moins de demande car justement les tarifs d’achat ont nettement baissé et la rentabilité n’est plus suffisante pour les « investisseurs »


            • foufouille foufouille 16 juillet 2012 14:17

              c’est ce que tu as ecrit

              pour le toit, ca rapportes peu
              ca permet, soit de le faire refaire soit de gagner un peu
              au bout de 20a, tu auras toujours une petite production gratos
              faut un grand toit, c’est tout, avec une partie au sud


            • titi 16 juillet 2012 14:45

              Sauf erreur, louer son toit est reservé aux personnes morales.

              Pour qu’un particulier puisse le faire, il doit constituer une SCI.


            • foufouille foufouille 16 juillet 2012 15:33

              non
              un bailleur est pas obliger d’etre en SCI

              pour le solaire, c’est un bail emphyteotique de 15 a 20a


            • Regismu 16 juillet 2012 17:36

              renseignez vous avant de donner de chiffres et des faits .

               il existe 3 solutions

              la vente totale

              la vente du surplus

              la consommation  et c’est le sujet de ce post .. d’equilibrer sa production en fonction de ses besoins ..sans frais sans taxes sans danger, sans dechets sans pollution et sans cout pour la collectivité ..et en plus en faisant des economies sur ses factures ..qu’est ce qui gene dans cette solution ?


            • Croa Croa 16 juillet 2012 23:14

              Titi confond !

              Louer son toit est au contraire une solution de facilité pour ne pas avoir de déclaration compliquée à faire. Le propriétaire qui loue un bien n’a pas besoin d’un statut d’entreprise.

              Par contre pour exploiter lui-même si ! Les particuliers exonérés ne peuvent pas produire beaucoup et c’est pour ça que le standard le plus courant ne dépasse guerre les 3 kW de puissance crête. Par contre celui qui voudrait exploiter lui-même une grande toiture de 250 m2 par exemple est obligé de s’affilier à un statut d’entrepreneur (pas forcément une SCI.)


            • titi 17 juillet 2012 00:18

              Titi confond peut être...

              Mais titi à 800 m2 de toiture dont 400 orienté Sud Ouest.

              Et quand titi a contacté EDF-ENR pour loué son toit, et le remettre en état, EDF-ENR a dit à titi : vous etes pas une société, et vous etes pas une SCI donc pas possible.

              Et vous ? A qui vous êtes vous adressé ?


            • foufouille foufouille 17 juillet 2012 10:37

              @ titi
              cherches un peu
              tu loues ton toit a une societe qui revend l’electricite
              la location est sous forme emphyteotique
              les « petites » surfaces interessent pas edf, mais d’autres societes


            • titi 18 juillet 2012 14:18

              @foufouille

              Je lis

              « propriétaires de locaux commerciaux, copropriétés, bâtiments recevant du public, collectivités »

              Ce qui semble exclure la particulier...

              Pour ce qui est de la surface j’ai 800 m2... je pense que ca me place plutot dans les « grandes surface »


            • Yvance77 16 juillet 2012 11:49

              Salut,

              Il aurait fallu à l’auteur creuser un peu plus la question et... il se serait aussi aperçu des arnaques que subissent bien des petits-particuliers par des commerciaux qui ne comprennent rien si ce n’est le langage des commissions qu’ils perçoivent.

              Exemple : il est assez complexe d’étudier les courbes des vents en fonction du positionnement d’une maison, et bon nombre de vendeurs se pointent avec des rapports à la con de météo France, sans prendre en compte les particularités topographiques.

              A choisir tant que des normes sérieuses ne voient pas le jour contre les charlatans, vaut mieux encore EDF


              • Lionel83 16 juillet 2012 12:00

                Des arnaques il y en a dans tous les domaines. Et il est malheureux de constater que bien des personnes arnaqués n’ont pas pris la peine de faire un minimum de recherche sur le sujet. Le forum cité dans l’article contient une section dédiée aux devis : il suffit de poster son devis et vous saurez immédiatement si vous êtes en train de vous faire arnaquer ou pas.
                La comparaison avec l’exemple de l’éolien est en fait très mauvais. Pour poser une éolienne, il est impératif de faire au préalable une étude du vent normalement sur une année entière, souvent raccourcie à tord à quelques mois. Dans le cas du PV, les données sont beaucoup moins sensibles et il suffit de faire l’étude du masque pour avoir une très bonne idée du productible. Pour vous en convaincre, suffit d’aller sur BDPV qui recense la production de milliers d’installation en France.


              • COVADONGA722 COVADONGA722 16 juillet 2012 12:02

                voila un bien beau publireportage ! compliment à ago qui enfin trouver des soutiens financiers, deja dans la section medicale ya des sponsors qui auraient finit couvert de plumes et goudrons il y a dix ans , on vas avoir des bons gratuit pour des calendriers mayas authentiquement chinois ou un billet pour Bugarach je sens bien aussi le coup du parasol anti chemtrails yep ya pas ça vas etre la grande classe cet été
                o tempora o mores !


                • Lionel83 16 juillet 2012 12:52

                  Intéressant comme message et manifestement représentatif.
                  Oui, c’est un publireportage ou un infomercial (c’est rassurant de pouvoir nommer les choses en utilisant des termes « savant ») mais si on se donne la peine de mobiliser quelques neurones et de gratter un peu, on peut apprendre pas mal de chose.
                  Votre commentaire apporte ... rien !


                • COVADONGA722 COVADONGA722 16 juillet 2012 15:08

                  cher Lionel83 vous avez dressé votre étal sur une agora , il vous faudra donc supporter que le chaland trouve a redire à la présentation et à la marchandise .Votre étal aurai reçu pareil accueil de ma part s’il c’etait agit du publireportage d’un ingenieur atomiste d’edef me vantant superphenix.J’entend bien le discour des anti monopolistes sur certain point il est
                  meme audible reste qu« a mon sens le ratio est positif encore .La Californie parangon du liberalisme echevelé apres s’etre retrouvé avec 19 distributeur electriques vient de decider
                  d’instaurer un regulateur etatique pour mettre un chouia d’ordre dans la foire d’empoigne du marché energétique .J habites marseille et vos technologies propres du futur ont engendrées et engendrent un nombre incalculable de faillites de défaillances frauduleuses d’escroqueries de clienteles et fournisseurs et une gabegie sans nom des deniers publics . Nous avons dans le domaine photovoltaique et eolien la conjugaison des sectaires ecolos » biosains" des illuminés de la fin du monde alliés avec les mercantis quasi margoulin voir une pointe mafieuse yep que du beau monde.
                  Mon argumentaire vous semble t il sufffisement étayé ?puis je reprendre mon role de badaud goguenard devant les circonvolution d’un bateleur refusant d’appeler un chat un chat !
                  Asinus:ne varietur


                • Lionel83 16 juillet 2012 16:03

                  Bof, votre blahblah n’apporte strictement rien, n’est étayé que sur des « on-dit ». Par ailleurs, je ne vends rien, j’invite juste à la réflexion et je m’efforce de répondre à toutes questions intelligentes.
                  Je vous invite à reprendre votre chemin de badaud goguenard.


                • Romain Desbois 16 juillet 2012 12:15

                  Les monopoles n’ont jamais rien de bon et par le biais d’EDF l’état a imposé à tous la nucléaire.

                  Aujourd’hui il est désormais possible sans équipement personnel d’accéder à de l’électricité 100% renouvelable :

                  http://www.enercoop.fr/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Lionel83


Voir ses articles







Palmarès