Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Entre les ministères de l’éducation et de l’écologie ; un (...)

Entre les ministères de l’éducation et de l’écologie ; un partenariat fécond

Journée à marquer d’une pierre blanche sur le chemin du développement de l’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD). Les deux ministres Ségolène Royale et Najat Vallaud-Belkacem ont diffusé, ce matin 4 février, un communiqué de presse commun qui reçoit un écho positif dans les rangs de la Société civile.

Premier point à souligner les deux ministères travaillent et produisent ensemble. Ce rapprochement entre les mondes de l’écologie et de l’éducation est un des vœux les plus chers pour tous ceux qui voient dans l’EEDD une voie de sortie de crise tant sociale qu’environnementale. Nous savons tous que dans notre monde cloisonné l’inter ministérialité est une voie difficile. Nous voyons là le signe le plus tangible pour inciter tous les acteurs à faire ensemble.

Deuxième point extrêmement positif le mot « environnement  » revient à l’honneur dans le langage du ministère de l’Education nationale. L’EN disait simplement « éducation au développement durable » depuis des années, ce qui allait en contradiction avec le langage de l’immense majorité des collectivités et des associations et de pas mal d’enseignants. Maintenant c’est acté tout le monde parle d’EEDD, cela va nous faciliter grandement la communication, nous allons gagner en efficacité.

Troisième point à souligner, une des premières phrases du communiqué de presse dit : « Bâtir des projets communs autour de l’environnement, notamment à l’école, en collège ou au lycée, c’est faire vivre de façon concrète la notion de fraternité et montrer aux jeunes qu’ils sont capables de s’engager ensemble dans un projet, au-delà de leurs différences ». Tous les éducateurs à l’environnement confirmeront que faire de la pédagogie de projet c’est créer de la solidarité et de la fraternité. Nous voyons là avec ce mot « fraternité » que la société française n’est plus tout à fait la même depuis le 11 janvier et que oui nous sommes très nombreux à vouloir tout faire pour que le « vivre ensemble » devienne une réalité dans les actes, ça passe bien par le « faire-ensemble ».

Quatrième point à souligner : « Le ministère de l’écologie apportera son appui aux 4èmes assises de l’EEDD ». C’est une très bonne nouvelle pour la société civile qui conduit ce projet d’Assises depuis 2000 en partenariat avec l’Etat, les collectivités et les entreprises.

Cinquième point l’« encouragement de l’accès au bio dans les cantines scolaires ». C’est là un point essentiel. Les ministères reconnaissent ainsi le travail de milliers de français(e)s ; parents, élu(e)s, enseignant(e)s, chefs d’établissement… qui ont eu l’initiative et le courage, souvent contre vent et marée, de mettre du bio dans les repas des enfants. C’est ainsi un véritable cercle vertueux qui est créé dans les territoires, l’effet bio, entrainant l’effet proximité. Ce sont les pesticides, insecticides et autres traitement chimiques qui reculent, c’est la santé qui avance. D’ailleurs comme le rappelle le CP « depuis 2014, l’usage des pesticides est interdit dans l’enceinte des établissements scolaires »

Sixième point positif, les ministères mettent en avant les « débats sur le thème du changement climatique et de la biodiversité, en lien avec les associations d’EEDD ». Le climat est un grand sujet d’inquiétude, il est très important que par le débat le corps social s’en empare. C’est la culture du climat et de l’environnement en général qui va ainsi avancer dans notre pays.

Septième point positif : « Les sorties scolaires dans la nature seront encouragées ». Là aussi les éducateurs à l’environnement sont unanimes pour dire que malgré tous les obstacles, il est de première nécessité de permettre aux enfants une rencontre approfondie avec la nature, sur le terrain.

Nous pourrions citer d’autres points qui ne sont pas négligeables : « lutte contre le gaspillage alimentaire », implication des écoles dans les territoires à énergie positive, création de « coins nature (jardins pédagogiques, hôtels à insectes, mares pédagogiques…) », intégration d’ici 2020, du développement durable dans les projets d’école et d’établissement, création des « éco délégués » dans tous les collèges et lycées, éco-parlement des jeunes...

Bien sûr il y a des manques, le plus important étant sans doute la question de la formation des enseignants. Pratiquer le débat, la pédagogie de projet, construire des partenariats…ça ne s’improvise pas, il est nécessaire de créer des modules EEDD dans les masters 1 et masters 2 de la formation initiale des enseignants. Et pour que ces formations soient de bonne qualité il faut favoriser la recherche en EEDD, ce qui n’est pas fait. Un peu curieux aussi de ne pas voir le mot « collectivités » ou à peine tant leur rôle est devenu aujourd’hui déterminant pour le développement de l’EEDD, en particulier dans le cadre des Plans Educatifs de Territoire (PEDT), c’est là que vont se vivre des avancées, en intégrant l’EEDD au même titre que le sport et la culture. Il est important aussi aux yeux des acteurs de la Société civile que l’Etat et tous les partenaires envisagent l’EEDD de tous tout au long de la vie et pas seulement des jeunes…Nous aurions aussi aimé voir un petit encouragement dans la construction de l’Espace National de Concertation (ENC) pour l’EEDD qui est un instrument essentiel de construction de la culture commune sans laquelle rien n’est facile entre partenaires.

Nous pouvons voir avec ce communiqué de presse une première retombée positive de l’engagement de la France dans l’organisation de la conférence climat (COP 21) de début décembre 2015. Lors des dernières consultations avec les ministères nous avions demandé qu’un « signal » soit donné pour que les acteurs de l’EEDD trouvent confiance. Voilà, ce n’est pas des moyens pour financer les projets qui arrivent, mais le signal nous le voyons dans ce communiqué de presse, nous le prenons comme une étape et espérons qu’un jour pour l’EEDD on arrive à une cohérence entre les discours et les actes en voyant les moyens arriver à hauteur des enjeux.

à suivre

RG


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • eric 5 février 2015 09:25

    Messe habituelle, mais toujours aussi épuisante....

    Cela part très fort dans la manip....Il y a un communiqué des apparatchiks idéologisés le matin, et dès le milieux d’après midi, la « société civile » à réagit positivement...

    Autant dire que la « société civile », dans l’esprit de ces gens qui se prennent pour « le peuple », et se faisant le dépossède de lui même, c’est eux. Ceux qui sont destinataires officiel du communiqué. Les habituels partenaires subventionnés, des associations, aux instituts divers, aux titres de presse et autres relais d’opinion qui vivent de notre argent.

    Même pas la peine de décrypter l’ensemble. Deux exemples suffiront. Le bio est toujours plus cher que le non bio, pour de très bonnes raisons économiques. Le remplacement par du bio dans les cantines, consiste à consacrer pas mal d’argent à se faire plaisir, en un temps ou la question du payement de la cantine est devenu compliquée pour pas mal de familles.
    « Ah oui, mais il ne faut pas égaliser par la bas, les pauvres aussi ont droit au bio ». Tu parles. demande leur si ils préfèrent 20% de fric sur leur budget alimentaire contraint en plus pour en faire ce qu’ils veulent ou se voir administrer du bio.

    Et évidemment, cela se poursuit par des crédits, des postes, pour nous.....Former les profs à l’environnement et au développement durable....Pourquoi pas à la laïcité pendant que vous y êtes !
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/hallucinante-revelation-de-162691

    Un gosse sur trois sort de l’école à peu près sans perspective d’avenir et à grand frais. L’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du calcul sont loin d’être acquis pour nombre d’entre eux.

    La profession se bat pour développer les cantines bio et la formation des profs au développement durable.....

    Ces tartufferies intéressées et méprisantes pour les gens en difficultés sont caractéristiques de cette caste qui méprise le peuple et cherche dans la « nature », qui elle ne protestera pas, la nouvelle justification de son rôle d’avant garde qui veut nous apprendre comment nous devons vivre.

    Cet égoïsme de caste est peu respectable parce qu’il pompe sur l’argent commun qui était destiné à combattre les problèmes sociaux.


    • soi même 5 février 2015 09:50

      Au vue des réformes solaires et la reculade écologique, il y a pas de doute, le mariage est réussie !


      • Pascal L 5 février 2015 10:11

        Sûr, parler d’EEDD, c’est mieux que de parler d’environnement ou de développement durable…


        « faire de la pédagogie de projet c’est créer de la solidarité et de la fraternité » 
        On peut aussi obtenir l’effet inverse en fustigeant les mauvais français qui polluent ou produisent du gaz à effet de serre. Où alors la fraternité se fait juste vis-à-vis des personnes qui pensent la même chose et c’est du communautarisme.

        « débats sur le thème du changement climatique et de la biodiversité, en lien avec les associations d’EEDD »
        Les associations d’EEDD, hauts lieux des pseudo-sciences. Ce n’est plus la peine d’apprendre les sciences à nos gamins, les associations mettront dans leur tête les idéologies qu’ils doivent savoir par cœur. De toutes façon, si c’est pour en faire des chômeurs, ils en savent déjà assez, des fois qu’ils se mettent à combattre ce système.

        • fred.foyn Le p’tit Charles 5 février 2015 10:13

          Les deux ministres Ségolène Royale et Najat Vallaud-Belkacem... ?
          Elle ne sont que de nom ministre...car vu leur incompétence le résultat sera nul comme d’hab.. !


          • eric 5 février 2015 10:18

            Il sera surtout couteux.....comme d’hab... ! Et c’est plus grave. Même si il avait de bon résultats, et il ne faut pas exagérer, cela peut de temps en temps arriver, face au développement de la pauvreté c’est un véritable vol des plus défavorisés.


          • fred.foyn Le p’tit Charles 5 février 2015 10:49

            bien sur..mais pour l’instant on attend toujours un résultat pour le peuple...ça tarde à venir.. ?


          • lsga lsga 5 février 2015 12:08

            La voie royale : expliquer dans les écoles qu’il faut faire de l’écologie, et en même temps, annoncer la construction de 35 nouvelles centrales nucléaires.

             


            • JL JL 5 février 2015 15:19

              Attac France (2014), Avec le Tafta, l’UE et les États-Unis sabordent le climat et la transition, https://france.attac.org/se-mobiliser/le-grand-marche-transatlantique/article/avec-le-tafta-l-ue-et-les-etats

              Fracturation hydraulique : Comment l’accord UE-États-Unis pourrait encourager son utilisation, https://france.attac.org/nos-publications/notes-et-rapports-37/article/non-a-la-fracturation-hydraulique


              • christophe nicolas christophe nicolas 5 février 2015 15:30

                Attention au détournement de sens, la filière nucléaire des surrégénérateurs de la 4ème génération type ASTRID en préparation à Marcoule est appelée « nucléaire durable » : Plutonium et sodium liquide qui s’enflamme à l’air et explose à l’eau. Les Japonais ont un réacteur à coté de la mer, vous voyez le malaise...           

                 

                Décidément, la Provence doit se mobiliser contre ces projets pharaoniques alors que de vraies alternatives se dessinent et je ne parle pas de l’éolien et du solaire mais de fusion froide, d’hydrolyse basse énergie, etc... qu’on regroupe sous le vocable « processus synergétiques ».      
                       

                C’est la principe de la technologie des moteurs d’ovnis. Appliquée dans un autre domaine, les avancées expérimentales en fusion froide sont maintenant bien réelles comme l’ICCF19 le montrera.
                 

                Un processus synergétique est le siège de deux phénomènes physiques simultanés mais à des des échelles de grandeur différentes, macroscopique et microscopique, et qui procèdent d’une même cause. Je ne vais pas l’expliquer plus mais l’illustrer de la façon suivante. Imaginez que les molécules soient des cyclistes pied à terre place St Marc à Venise et que vous désiriez traverser à vélo, la résistance sera importante mais si une ambulance avec gyrophare trace le chemin vous traverserez rapidement en la suivant et d’autres cyclistes feront comme vous ce qui multiplie le rendement énergétique.

                 

                L’énergie ne sort pas du vide mais de l’entropie ou du désordre et on observe une baisse de température. La fusion devient froide, l’hydrolyse devient froide, l’effet joule diminue, etc.... Le rendement passe de 1 maximum autorisé actuellement à 5, 10, 15 même plus dans certains cas, Georges Miley a obtenu 70.

                 

                Dès lors que la température baisse l’académie autorise scientifiquement cela mais sa position actuelle est de dire qu’on ne peut pas transformer de la chaleur en travail, c’est le principe de Carnot, un polytechnicien

                 

                Ah bon ? Et ça c’est quoi : la preuve que l’académie et les polytechniciens se trompent depuis 200 ans, trouvez la synergie, elle existe mais ce n’est pas une science simpliste.

                 

                On va peut-être l’enlever du Panthéon, non ?


                • christophe nicolas christophe nicolas 5 février 2015 16:04
                  Bon, on ne pourra pas le retirer du Panthéon, ce sont d’autres de sa famille. Ceci dit je préférerais voir Olive Danzé de Plogoff où on a évité la centrale nucléaire, ce qui fait que grâce aux vents dominants, toute la partie ouest de la France est protégée du risque nucléaire.



                • joletaxi 5 février 2015 21:54

                  dire que l’on a supprimé les cours de religion...
                   en tout cas ce nouveau clergé nous coûte un pont, ils ont bien compris comment avoir accès au pognon facile
                  et tout cela pour nous faire de bons petits ecowarrior, qui vivront avec joie et délectation la décroissance ,
                  Quand je passe devant un terril, je ne peux m’empêcher de penser à tous ces malheureux qui ont payé de leur vie, l’extraction du charbon, qui a débuté notre ère de prospérité ,de bien être, attestée par notre longévité, notre mode de vie
                  ces « trucs théodule » sont une véritable insulte à ces gens.


                  • Homme de Boutx Homme de Boutx 12 septembre 2015 18:16

                    l’obscurantisme à l’école... pas la peine d’avoir écarté les curés pour reprendres leurs méthodes !

                    Monsieur le Président de la République,

                    http://www.calais.fr/environnement/Programme_pedagogique_ecoles_maternelles _primaires.pdf

                    Je suis scandalisé que l’on fasse du bourrage de crâne à nos enfants dès la maternelle ! Autant leur appendre le Jihad !

                    La France, pays dix fois plus nucléarisée que les US chauffe deux fois plus et réchauffe ainsi la planète avec sa « chaleur nucléaire froide » !

                    Le CO2 ne serait capable, avec sa raie à 15 µm, que d’empêcher le rayonnement d’une surface à 200 °K soit -73°C, vers l’espace, et si c’était le cas, ce serait une sécurité contre le refroidissement sidéral. Avec sa raie à 4,2 µm, il serait capable d’empêcher le rayonnement d’une surface à 750 °K soit 477°C. Des surfaces à -73°C et à 477°C sur terre, il n’y en a pas beaucoup, peut être dans les volcans et les centrales nucléaires à ciel ouvert !

                    Vous feriez mieux de leur inculquer des notions de rendement de Carnot, pas le Président mais le physicien. Ainsi, la notion de respect de la planète et des générations futures prendrait tout son sens.

                    En espérant une lueur d’intelligence et de bon sens au pouvoir !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès