Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > EON ne nous dit pas tout

EON ne nous dit pas tout

EON : sous ces trois lettres se cache une grosse entreprise qui œuvre dans la production énergétique.

Charbon, gaz, nucléaire, thermique…tout est bon pour EON.

Sauf qu’un projet, apparemment bien sous tout rapport, avec en principe un bon rapport carbone, pourrait mettre sous peu le petit monde cévenol en émoi.

Il s’agit de produire de l’énergie en brûlant du bois, à Gardanne, à coté de Marseille, et ce projet a été lancé en 2011 par un certain Eric Besson, ministre de l’Industrie à l’époque, celui là même qui avait rejoint les rangs sarközistes délaissant ceux du P.S. lien

La tranche 4 de cette unité thermique qui fonctionnait au charbon serait reconfigurée pour brûler du bois. lien

Jusque là, le projet semble convaincant, puisqu’en effet, il est moins dommageable pour l’environnement de tourner au bois qu'au charbon, le bois ayant un « bon bilan carbone », et fait partie de ce que l’on classe généralement dans les énergies renouvelables.

Sauf que pour certains défenseurs de l’environnement, la future centrale aura de gros problèmes d’approvisionnement.

EON prévoit de brûler d’abord, dans une période transitoire, des granulés, qui viendraient du Canada, ce qui en matière de bilan carbone n’est pas au top, puis des déchets bois classe A, puis classe B. lien

Or ces déchets de classe B, présentés comme non toxiques, sont généralement des bois traités, bourrés de colle, de vernis, et d'autres produits chimiques. lien

Mais le gestionnaire de cette usine thermique évoque aussi « des produits cendreux de récupération  » qui laisse à penser aux opposants à cette usine qu’il s’agirait d’un véritable projet caché d’incinérateur.

On peut s’interroger sur la présence dans cette même ville d’une usine de production de « boues rouges » (la seule de France), permettant de fabriquer de l’aluminium, et qui trouverait peut-être là l’occasion de se débarrasser de ces boues encombrantes, stockées pour l’instant dans une grande carrière. lien

L’exploitant se veut rassurant, affirmant que la consommation serait de l’ordre de 850 000 tonnes par an, (certains affirment que le million de tonne serait rapidement atteint) dont 335 000 tonnes seraient importées, 85 000 tonnes seraient du bois de récupération, et 435 000 tonnes de bois locales, ce qui reste considérable d’autant que le terme « local » intrigue. lien

En allant un peu plus loin dans le dossier, on découvre que l’exploitant n’hésiterait pas à se fournir dans les Cévennes, boisées en grande partie de Châtaigniers.

On imagine les dégâts qu’une telle exploitation ferait subir à la région : non seulement par une atteinte au patrimoine régional, mais aussi par la dégradation des routes, conséquence des lourds engins utilisés pour ce genre d'exploitation.

Comme l’explique dans les colonnes de « Charlie  » un écolo local : « j’espère qu’une grande bataille s’annonce, car ce projet est une merde. Les forêts cévenoles vont être dévastées par des coupes à blanc, qui permettront à leurs proprios privés de faire du fric. On pourrait imaginer ici une autre économie du bois, avec de petites unités de chauffage, mais le PS préfère dealer avec EON qui gagne sur tous les tableaux. Le nucléaire, le gaz russe, et cette saloperie de centrale de Gardanne, qui tourne le dos à toute idée d’autonomie. C’est le moment de sortir du bois ».

La forêt des Cévennes, au cœur du Parc National, représente tout de même 58 000 hectares, avec plus de 1600 espèces végétales, dont 35 protégées, et 21 espèces uniques au monde. On y a dénombré 89 espèces de mammifères, 208 oiseaux différents, 35 sortes de reptiles et batraciens, et 24 espèces de poissons. lien

Le Châtaignier, si convoité par E.ON, fait partie du paysage, ou il est prédominant.

C’est un arbre dont la croissance est lente, pouvant vivre 500 ans, riche en tanin, faisant partie du paysage cévenol, et à ce titre, il devrait être protégé.

Il existe même dans la région lémanique 2 Châtaigniers qui avec leurs  15 mètres de circonférence, auraient atteint le millénaire.

La France, avec 13 000 tonnes de châtaignes par an, est le 4ème producteur européen.

Dès le 4ème siècle avant notre ère, Théophraste citait la châtaigne qu’il appelait « gland de Zeus  ».

Au début du 20ème siècle, le recul drastique des châtaigneraies va donner naissance au premier congrès national du châtaigner, en 1935, suivi par la création du syndicat des producteurs de Châtaignes en Ardèche, en 1949, qui vont tout faire pour sauver cet arbre. lien

Les bienfaits du châtaignier sont nombreux : il est appelé « l’arbre à pain » par les cévenols, puisque la châtaigne débarrassée de sa peau, est moulue afin d’en faire de délicieux pains, riches en oligo-éléments, en protides, en calcium, phosphore, mais aussi en potassium, fer, magnésium, vitamines B1, B2 et PP.

Et puis il y a la subtile crème de marron, le fameux miel de châtaigniers, les marrons glacés…et pas que.

Qui connait le soufflé à la liqueur de châtaigne  ? Le Petit Cévenol à la Châtaigne ? Les galettes de farine de châtaignes… ? lien

Ajoutons pour la bonne bouche qu’il est utilisé en vannerie, ou pour la fabrication de tonneaux, de meubles, voire de ruches. lien

D’autre part, le Châtaigner, outre les fruits qu’il produit, est un bon bois de construction, grâce au tanin qu’il contient, permettant de faire entre autres des planchers quasi imputrescibles… ce même tanin qui est utilisé pour le traitement des peaux

C’est aussi pour cette raison que l’on fabrique, avec les branches de châtaigniers de très bons piquets, pratiquement indestructibles. lien

Et n’oublions pas les champignons : les bolets, particulièrement liés à la présence des châtaigniers qui disparaitraient rapidement si les châtaigniers étaient détruits. lien

Il existe des essences d’arbre, à croissance rapide, comme le peuplier par exemple, bien plus apte à produire, entre autres, de l’énergie, d’autant qu’une piste manifestement oubliée, aurait du être étudiée de plus près.

Pourquoi ne pas utiliser les déchets ligneux urbains, les résidus de l’abattage des arbres au lieu de s’en prendre aux châtaigniers. ?

Et n’y a-t-il pas mieux à faire pour produire de l’énergie grâce au bois ?

En Espagne, des scientifiques de l’université de Léon vont créer une usine de biomasse forestière afin d’expérimenter la production d’énergie électrique à partir de résidus forestiers des alentours d’Astorga.

Il s’agit de produire un gaz « pauvre », par la gazéification de la biomasse, et de bruler ce gaz dans un moteur, couplé avec un alternateur, afin de produire de l’électricité.

Or c’est justement le peuplier qui est choisi pour ce projet, puisqu’il permet une production rapide de bois sur des cycles de 3 à 5 ans, répondant pour le coup à l’appellation « renouvelable », ce qui n’est pas réellement le cas du châtaignier.

A plein régime, l’usine pourra produire 14 000 mégawatt par heure, répondant aux besoins d’une ville de 10 000 habitants. lien

La cogénération a le double avantage de produire de l’électricité, mais aussi de la chaleur, le rendement est donc bien meilleur, mais ce n’est pas à l’ordre du jour dans le cadre de l’unité thermique de Gardanne.

Pour l’instant, le groupe E.ON, même si le financement de 230 millions n’est pas bouclé, a confirmé son intention de commencer les travaux à Gardanne dès cet été, pour un démarrage de l’unité thermique début 2015, affirmant que « la biomasse issue du secteur forestier local entrera pour près de la moitié dans le mix combustible de Provence 4 (c’est le nom de l’unité) dans la limite des ressources disponibles et sans concurrencer les usages actuels de la forêt ». lien

On voudrait le croire.

Espérons que le bon sens finira par triompher et que les Cévennes garderont encore longtemps, leurs châtaigniers, et leur beauté.

Comme dit mon vieil ami africain : « l’arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse ».

L’image illustrant l’article provient de « neo-planete.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse.

Olivier Cabanel


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • wawa wawa 21 juin 2013 08:46

    c’est le problème des écolos réveurs

    Ils veulent le beurre, l’argent du beurre et le c... de la crémière

    faudra choisir


    • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2013 09:17

      wawa

      il ne s’agit pas du tout de ça.
      ce n’est pas parce que l’on classe un projet en « énergie renouvelable » qu’il l’est pour autant.
      c’est ce que j’ai tenté de démontrer dans cet article, en vain semble-t-il ?
      pourtant ça me semblait assez clair.
       smiley

    • alinea Alinea 21 juin 2013 09:54

      les écolos n’aiment pas le gigantisme, n’aiment pas les pilleurs, n’aiment pas les destructeurs ! C’est pourtant simple à comprendre, et puis, quand les Cévennes auront les forages pour les gaz de schistes et les pentes dénudées ravagées par les pluies, ça sera, oui, une véritable catastrophe. La vénalité des petits propriétaires qui plutôt que responsables vendraient père et mère pour quatre sous, l’appât du gain des exploiteurs, les maisons chauffées à l’électricité sans être isolées, la gabegie des éclairages publics, et tout le reste, non, les écolos aiment si peu cela qu’ils se battent contre !


    • alinea Alinea 21 juin 2013 09:56

      Au fait : les écolos ont choisi : décroissance à tous les étages ! Ce sont les autres qui s’en foutent


    • cevennevive cevennevive 21 juin 2013 11:52

      « La vénalité des petits propriétaires qui plutôt que responsables vendraient père et mère pour quatre sous »


      Oui Alinea, juste derrière notre petit cimetière protestant, humble et forestier, un de ces minables a fait couper tout le bois qui lui appartenait, jouxtant ce cimetière. Tout a été ravagé, même les arbrisseaux... Résultat : un champ de ruines, où les ronces entourent les débris, où l’herbe ne pousse plus parce que les engins ont défoncé le terrain, etc. 

      Il faut voir ce qu’il reste de la forêt lorsque les engins sont passés. Ce ne sont plus de bûcherons d’autrefois, ce sont d’énormes machines bruyantes et polluantes qui font le « travail ».

      En lozère, où il y a des usines à bois et où les administrations, y compris l’hôpital, sont chauffées au bois (très bien, mais...) les forêts sont systématiquement ravagées maintenant. Car, depuis de nombreuses années que cette industrie existe, il faut aller de plus en plus loin et profond dans le département pour trouver matière première.

      C’est pitié d’aller aux champignons sur les hauteurs de Luc par exemple...

      Où est ma Lozère si verte, si belle et sauvage ?

      Comme nous faisons partie, ici, du Parc National des Cévennes, croyez-vous qu’ils pourront faire n’importe quoi ?

    • alinea Alinea 21 juin 2013 17:43

      Dans le Parc, ça m’étonnerait mais il y a bien plus de châtaigniers en zones limitrophes ou carrément en dehors ! Il faut que les municipalités se bougent ;encore faut-il qu’elles soient informées, ce qui n’est pas le cas pour le moment ! Mais quand on sait ce qu’est la propriété privée !! on prend peur !


    • Aldous Aldous 21 juin 2013 09:02

      Éon, du latin aion tiré du grec αἰών (aiôn)


      Signifiant à l’origine l’être, est devenu synonyme d’Ère puis d’Éternité.

      Le concept d’aion s’oppose à celui de chronos, le temps transcendental au temps terrestre.

      Le Notre Père termine par la formule « Pour les Siècles des Siècles », qui est une traduction du grec :

      Eis tous Aiônas ton Aiônon
      Εις τους αιώνας των αιώνων

      Les gnostiques entendent par éons les diverses émanations de Dieu.




      • etrange etrange 21 juin 2013 17:55

        Aldous, mon bon ami, trop transcendant que tout cela...Votre post « vole trop haut », de fait, veuillez vous remémorer que vous vous trouvez sur Agoravox-média, alors respectez « le niveau », bon sang !  ;)


      • Aldous Aldous 21 juin 2013 19:17

        Certes, mais ça m’amuse ces communiquants qui recyclent leur culture gnostique et kabbalistique dans leur boulot consistant a pondre des marques pour des sociètes terre à terre.


        Y’avait eu Noos aussi qui etait pas mal dans son genre.

         Νοος en grec, l’âme.

        Pour une entreprise qui grugeait ses abonnés c’était assez croustillant.

        Bon la prochaine fois je chanterais « quand il pète il troue son slip » pour compensser."



      • olivier cabanel olivier cabanel 22 juin 2013 06:35

        etrange

        voila qui est gentil pour tous les autres...
         smiley

      • cevennevive cevennevive 21 juin 2013 11:07

        Bonjour Olivier,


        Triste perspective que vous nous faites entrevoir aujourd’hui...

        L’énergie renouvelable est la formule à la mode, mais la pratique en est fragile. Faire de l’énergie avec tout ce qui est « renouvelable » peut amener à une pénurie et à un véritable désastre.

        Seule une décroissance voulue et bien conduite est la solution pour l’avenir. Mais est-ce possible ?

        Vous avez raison lorsque vous préconisez d’utiliser pour ces centrales du peuplier, de l’aulne aussi. Ce sont des arbres qui poussent très vite, qui encombrent souvent les lits des rivières, et que l’on peut planter dans des terrains qui ne serviraient à rien d’autre.

        Je suis en colère. Pourquoi ne pas utiliser aussi des oliviers, des mûriers ? Quelle gabegie !

        Ce projet de centrale ne serait pas un mauvais projet. Mais lorsqu’il n’y aura plus un seul arbre dans nos « serres et vallées » qu’est-ce qu’il restera ? Des pins qui poussent tous seuls et très vite, qui acidifient la terre et qui appellent les feux de forêts...

        Les chênes lièges ont presque tous disparu à cause des feux de forêt dans l’extrême sud.

        Les châtaigniers ont été très malade il y a quelque vingt ans et beaucoup sont morts.

        Les mûriers (les vrais, pas les mûriers platanes, ces fac similés d’arbre) sont négligés, mal aimés, et meurent par centaines.

        Je suis triste Olivier, j’aime les arbres. Avez-vous entendu « crier » un châtaignier vivant sous l’effet de la tronçonneuse ? Je vous assure qu’il crie. Mort ou très malade, lorsqu’on le coupe, il ne fait pas ce bruit.

        Bonne journée à tous malgré tout.



        • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2013 11:22

          cevennevive

          comme vous, je suis scandalisé qu’on veuille faire accepter un projet qui ne l’est pas, en le faisant passer pour un projet écolo.
          ce n’est pas la première fois que de telles tentatives sont faites.
          au nom de la défense de l’environnement, que dire des bio-carburants quand ils sont faits en pratiquant des cultures intensives ? alors qu’en traitant les déchets produits de l’activité animale, afin de produire du méthane, il y a le potentiel suffisant pour faire tourner tous les véhicules du pays, camions compris.
          merci de votre commentaire.

        • alinea Alinea 21 juin 2013 11:57

          cevennevive : j’ai remis mon petit article sur les Cévennes en modé ; oh, ça ne sert à rien, certes, mais j’ai les boules !!
          Passerons-nous notre retraite l’arme au poing, pour sauver nos arbres ?


        • cevennevive cevennevive 21 juin 2013 12:19

          Alinéa, c’est voté. Après mon vote : + 2 - 1 = +1


          J’avais déjà voté pour cet article il y a quelques temps. Mais voyez-vous, je vote pour de nombreux articles, et je n’ai guère de chance, beaucoup d’entre eux ne passent pas...

        • alinea Alinea 21 juin 2013 12:26

          cevennevive : vous ne devez pas avoir le goût « mainstream » ! smiley
          C’est pareil pour moi ! et quand je refuse, ça passe à tous les coups !!
          Merci !!


        • cevennevive cevennevive 21 juin 2013 11:14

          Une petite note d’humour dans ce projet « fumeux » :


          Le Chevalier d’Eon était un inverti notoire. Drôle de sigle tout de même pour une entreprise qui oeuvre pour un projet énergétique d’avenir...

          Peut-être est-ce dans l’air du temps ? Détruire l’avenir parce qu’on n’a pas d’avenir...

          • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2013 11:51

            salut morvandiau

            les brocs ? je n’en rate pas une...à moins qu’il pleuve. smiley
            merci pour cette info : si tu as un lien pour avoir plus de détails sur cette "super scierie/traitement du bois... ?
            à+

          • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2013 11:53

            morvandiau

            parfait !
            merci

          • alinea Alinea 21 juin 2013 11:54

            Oui, Gordon, depuis que l’État, au travers des Eaux et Forêts, a décidé d’exploiter la forêt, on est mal barrés ! Pour le projet dont vous parlez, il y a eu des pétitions, des gardes forestiers se flinguent de désespoir, et une poignée de « rêveurs », c’est-à-dire ces gens qui se battent et ne veulent pas qu’on les tue en tendant le cou, s’y collent ! Mais ceux qui sont réalistes, les plus intelligents, s’en foutent royalement !


          • Aldous Aldous 21 juin 2013 12:14

            Désolé j’ai pas les accents diacritiques sur mon clavier grec virtuel.


            Ceci dit, le grec ancien s’ecrivait sans accents et uniquement avec des majuscules. smiley

          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 21 juin 2013 12:02

            On ne le répétera jamais assez : si on développait des centrales au thorium on ne devrait pas saccager la nature et ça coûterait infiniment moins cher tout en ne rejetant pas de co2 dans l’athmosphère.

            Ceci étant dit, on a fait des découvertes intéressantes de gaz en mer méditérranée et les recherches ne sont pas finies, ce qui fait que peut être, les pays européens jouxtant la méditérranée sont autant de Quatar potentiels et que malheureusement le passage au thorium sera reporté à la génération suivante.




            • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2013 13:20

              frankenberger

              « on ne le dira jamais assez »...vous poussez un peu trop loin le bouchon...vous n’arrêtez pas d’en parler alors que chacun sait que cette technologie nucléaire est autant problématique que celles que l’on connait.
              j’ai tenté d’expliquer çà dans un article déjà ancien...et je suppose que le pronuk que vous semblez être (?) va prendre ça assez mal... 
               smiley
              enfin, voici le lien pour découvrir l’article.

            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 21 juin 2013 16:38

              Je sais bien que pour vous quand il y a le mot nucléaire c’est un tabou insurmontable, mais, en ce qui me concerne, vu que c’est du nucléaire qui ne peut pas péter à cause des lois de la nature et qu’il en existe des quantités suffisantes pour assurer nos besoins énergétiques jusqu’à ce que le soleil pète je pense qu’on aurait tort de s’en priver.

              Mais bon, je comprend que vous éprouvez de la répugnance à violer vos tabous bien que vous ne soyez a priori pas un obscurantiste forcené.

              Avec les centrales au thorium on aurait un modèle énergétique très propre et durable qui respecterait la nature mais à cause des tabous de gens comme vous des foutraques vont continuer à saccager la planète ce qui est bien dommage.




            • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2013 16:54

              Alois

              mais pas du tout !
              il ne s’agit pas de tabou.
              si vous avez bien lu l’article, le thorium n’est pas si anodin que ça...
              j’ai écris sous le contrôle d’une scientifique incontestée, très calée dans le domaine nucléaire, à qui j’avais demandé conseil sur le sujet. (Monique Sené)
              en tout cas, la plupart des scientifiques sont unanimes à déclarer qu’il manque beaucoup d’expérience vis à vis de la complexité de cette technologie.
              des lors, pourquoi prendre ce risque puisque les alternatives existent ?

            • HELIOS HELIOS 21 juin 2013 18:16

              ... nucleaire uranium, nucleaire thorium...

              des lors, pourquoi prendre ce risque puisque les alternatives existent ?

              Quand vous comprendrez que jamais la consommation ne va baisser, vous allerz devoir choisir... forêts des Cevennes, gaz de schistes, j’en passe et des bien, bien meilleures.... OU BIEN le nucleaire !
              Reflchissez vite, il faut du temps pour construire les centrales....

              et ce n’est pas la peine de moinsser, la realité et la, ça fait mal a entendre, mais ce n’est pas de ma faute.



            • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2013 18:30

              helios

              j’attire votre attention sur l’article dans lequel j’ai prouvé que nous pouvions être auto suffisants en énergie, sans le pétrole, le charbon, et le nucléaire...ni le gaz de schiste bien sur...
              il est sur ce lien
              bonne lecture...
              au passage, développé sur un autre axe, il y a aussi celui ci

            • alinea Alinea 21 juin 2013 12:05

              Projet Morvan ;

              "Merci pour votre soutien ! La mobilisation contre la destruction du Morvan s’intensifie plus que jamais et c’est grâce à vous !

              Vous êtes déjà plus de 50 000 à avoir répondu à notre appel. Atteindre un tel résultat fut une belle surprise et renforce notre détermination ! Vos signatures ont fait la différence.

              Bilan de la mobilisation et de la première remise de la pétition

              C’est avec succès que nous avons pu remettre, jeudi dernier, la pétition au Conseil Régional de Bourgogne. C’est une étape déterminante dans la réussite de notre combat. Grâce à vos signatures, nous avons pu obtenir notre premier sujet télé sur une chaîne nationale (Reportage au 13H de TF1 : http://videos.tf1.fr/jt-13h/ils-ne-veulent-pas-d-une-scierie-aux-portes-du-morvan-7866935.html).

              En parallèle de cet écho médiatique, la justice nous a, encore une fois, donné raison. Le tribunal administratif de Dijon a suspendu pour la troisième fois l’arrêté préfectoral autorisant le début du projet Erscia.

              Les élus refusent toujours le dialogue

              Malgré le succès de la pétition, la situation sur le terrain reste bloquée. Notre volonté de dialogue ne trouve aucun écho auprès des élus de la Nièvre et la société Erscia. Pascal Jacob (Président d’Erscia) a officiellement annoncé qu’il refusait toute concertation avec nous. (http://www.lejdc.fr/nievre/actualite/pays/morvan/2013/03/07/la-societe-erscia-ne-participera-pas-a-la-table-ronde-1467880.html).

              Ces marques d’indifférence ne laissent pas présager d’une issue rapide et nous incitent à rester plus que jamais mobilisés.

              Nous avons toujours besoin de vous : objectif 100 000 signatures !

              Les semaines qui viennent sont décisives. Nous restons sous la menace d’un nouvel arrêté préfectoral qui pourrait mettre en péril le bois du Tronçay et le Morvan. Notre objectif est d’atteindre 100 000 signatures pour que nos demandes soient enfin prises en compte.

              Dès que nous aurons atteint ce chiffre symbolique nous remettrons officiellement cette pétition au ministre Stéphane Le Foll. En tant que Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et la Forêt, il nous semble en mesure de débloquer la situation.

              Votre soutien sera décisif ! Nous vous appelons à diffuser massivement cette pétition pour rendre inéluctable notre victoire !

              Partager maintenant c’est gagner demain !

              Merci d’avance pour votre soutien renouvelé.

              L’association Adret Morvan et les occupants de la ZAD du Bois du Troncay

              Pour nous aider

              1) Partagez cette pétition avec vos amis ;) :

              - Partager ce post sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=623014424390696&set=a.539588092733330.139764.510713132287493&type=1&theater

              - Retweeter ce lien sur Twitter : https://twitter.com/AdretMorvan/status/310469717204815872

              2) Suivez l’actualité de notre association et de notre combat :

              - Devenez Fan de notre Page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Adret-Morvan/510713132287493

              - Suivez notre actualité sur Twitter : https://twitter.com/AdretMorvan

              Ce message vient de Adret Morvan qui a lancé la pétition "Touche pas à ma forêt : non à la destruction du #MORVAN !", que vous avez signée sur Change.org.

              Voir la pétition  |  Voir et répondre à ce message en ligne

              Se désinscrire des mises à jour à propos de cette pétition


              • soi même 21 juin 2013 12:12

                bonjour Olivier, il est visible que ce genre de projet pose problème, car il s’avère que les premiers concerner par ce type de projet et qu’il soit mal informé sur la véritable finalité à part une promesse d’emploi à la clé qui va jouer en faveur des promoteurs du projet.
                En rien il est dit quelle est sa véritable finalité, car si c’est pour construire une nouvelle central thermoélectrique, je ne vois pas trop l’utilité dans cette région où ensoleillement est bon, donc il s’agit bien d’autre chose, en autre, il ne s’agirait pas d’un plan concerter pour fournir de l’électricité à tous autre chose ?

                http://www.marsactu.fr/environnement/gaz-non-conventionnels-silence-on-creuse-a-gardanne-25874.html

                EnR, nucléaire et gaz de schiste, Eric Besson précise la position françaisehttp://www.actu-environnement.com/ae/news/besson-energies-assemblee-nationale-12697.php4

                Il y un très bon article qui montre que l’on à pas finie d’entendre parler et ce se projet est l’arbre qui cache une autre forêt où pour l’instant, il y a eu recul, et bien jusqu’à quand ?

                Gaz de schiste : des syndicats dans le gaz ?…http://lesmoutonsenrages.fr/2013/06/19/gaz-de-schiste-des-syndicats-dans-le-gaz/

                • al.terre.natif 21 juin 2013 12:29

                  Ecologie ne peut pas fonctionner avec Industrie ... lorsqu’on aura compris ça, tout sera plus simple !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2013 13:22

                    al.terre

                    oui, on peut le voir comme ça.
                    mais l’un n’empêche pas l’autre.
                    je suis, comme vous j’imagine, plutot tourné vers les applications locales et contrôlées.
                    si l’industrie s’en mêle (et elle le fait déjà), je laisse faire...c’est toujours ça de pris.
                    c’est aussi assez simple.
                    non ?

                  • al.terre.natif 21 juin 2013 14:01

                    @morvandiau

                    « l’industrie comme l’agriculture entretiennent une relation conflictuelle et antagoniste avec l’environnement mais l’humain ne sait pas vivre ni survivre sans agriculture et sans industrie »

                    L’humain peut tout à fait vivre sans industrie. Sans production de bien, je ne crois pas, mais la production de bien ne passe pas que par l’industrie.

                    Ce qui pose problème dans l’industrialisation d’un moyen de production, c’est la concentration.

                    Concentration des prélèvements sur les ressources naturelles, concentration des déchets, concentration des humains ...

                    Et la concentration est contraire à la diversité... L’écologie étant d’abord une question de diversité, elle ne peut pas être pleinement prise en compte par l’industrie. C’est se fourvoyer que de croire que l’industrie peut répondre proprement aux problématiques écologiques.

                    « il faut trouver un mode de production plus respectueux de notre planète et de ses ressources »

                    Si vous cherchez ce moyen dans l’industrie, c’est à dire (encore une fois) la concentration, vous pourrez chercher longtemps !

                    Deux problèmes sont parallèles depuis le début de l’industrialisation : la baisse du nombre d’emplois, et le gaspillage des ressources naturelles. Il serait temps de trouver une solution qui réponde à ces deux problématiques. Dans l’agriculture par exemple, une multitude de petits producteurs sera moins dégradant pour la Nature, et créera de nombreux emplois. Mais ceci ne peut se faire qu’au détriment du Capital, ce qui est bien sûr incompatible avec notre modèle de société...

                    @Olivier Cabanel

                    « si l’industrie s’en mêle (et elle le fait déjà), je laisse faire...c’est toujours ça de pris. »

                    Sauf que l’industrie se sert du prétexte de l’écologie, pour poursuivre son but sans fin : faire de l’argent. Le problème est que les « solutions » qu’apportent l’industrie se transforment trop souvent en problèmes plus grave encore ... L’autre problème de la récupération de l’écologie par les industries est de faire perdurer l’idée de « développement » comme étant compatible avec l’écologie (développement durable ... qui ne signifie que gagner toujours plus et durablement)


                  • al.terre.natif 21 juin 2013 14:33

                    effectivement, décentralisé ca change tout !

                    Merci pour le lien, super intéressant

                     smiley


                  • joletaxi 21 juin 2013 12:44

                    bonjour Mr. le mage(oups ,mr. le druide sous son châtaignier )

                    salut les enclumes.

                    Mais quelle bande de charlots !
                    Mais quelle clique de crétins !

                    Que je sache, toute cette crétinerie de renouvelable est en train de nous ruiner, car ,répondant au brainwashing de la mouvance qui se saisit de tout événement climatique ,et répand des prophéties cataclysmiques complètement absconses, nos politiques avec le nez sur les sondages,se sont engagés à des contraintes idiotes sur les émissions de CO2.
                    Résultat,en dehors de tout réalisme, nos gouvernements se lancent dans des politiques énergétiques insensées,catastrophiques pour le citoyen et l’industrie.
                    Et maintenant, nos rêveurs ,idiots utiles qui n’ont rien vu venir, constatent que le résultat va être une catastrophe à tous points de vue.
                    On attendra encore longtemps un mea culpa, une prise de conscience de ces zozos,on en a l’habitude,et cet article en est l’illustration.
                    loin de remettre en question leurs dogmes,d’envisager la possibilité que leur « modèle » est une aberration ,leur moto, devant l’échec patent de leurs « plans » sur la comète reste :

                    les écolos ont choisi : décroissance à tous les étages !

                    les écolos ont choisi... avec 2.5% de la population, il est plus que temps qu’ils retournent composter leurs âneries.


                    • alinea Alinea 21 juin 2013 12:54

                      Le système a tout de même le chic de tout pervertir joletaxi ! la perversion d’une idée ne fait pas l’idée perverse !
                      Personnellement je composte mes âneries et j’y fais pousser mes carottes ! La boucle est bouclée !


                    • Greenman Greenman 21 juin 2013 13:07

                      M. Joletaxi,

                      Vous soulignez vers la fin les 2,5% de la population que représente la part « écolo » de l’électrorat à la dernière élection. Je ne vais pas contester ce chiffre mais seulement souligné qu’il ne représente en rien une évaluation du nombre de personnes en France sensible à l’écologie. Ecologie qui n’est pas un parti politique.

                      Trollement vôtre,


                    • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2013 13:24

                      mon petit jo

                      le moyen âge, c’est du passé.
                      je me demande à quel moment vous allez vous en rendre compte.
                      mais le marteau amoureux d’enclumes que vous semblez être à du prendre un mauvais coup.
                      qui pourra vous aider ?
                      je suis inquiet.

                    • joletaxi 21 juin 2013 14:08

                      @greenman

                      car dans votre logique, toute personne qui n’adhère pas en totalité à vos lubies, est nécessairement un vil pollueur, un tueur des ours polaires, un infâme destructeur par plaisir et vice, de la nature ?

                      Moi je constate que sur tous les grands sujets, « chaos climatique » comme on dit maintenant en novlangue verte,déforestation, sécheresse etc, toutes les prophéties de la mouvance se révèlent fausses, idiotes, coûteuses, pour des résultats nuls voire dangereux.

                      Juste un petit exemple, mais on pourrait y passer la journée :

                      les écolos nous bassinent avec la raréfaction de l’eau, ce qui est une ânerie quand on prétend d’un autre côté qu’un réchauffement provoquera plus de vapeur d’eau,
                      Dans un petit pays voisin,au nord e la France, connu pour ses canicules, ses grandes sécheresses, les « élus » ayant ingurgité des tonnes de moraline verte, ont pris des mesures pour palier à ce fléau inévitable de prochaines sécheresses catastrophiques.Résultat, en wallonistan,la loi impose que tout nouvelle construction soit munie d’une citerne à eau de pluie, en rapport avec la surface,le nombre d’habitants, l’âge de la grand mère, et l’acné du petit dernier.
                      Depuis, il ne cesse de doucher, et pour le moment, on est sous un véritable déluge depuis des mois.Pensez-vous que ces mêmes zigotos verts à l’origine de cette mesurette imbécile vont avoir un sursaut pour abroger cette crétinerie, ou du moins assouplir cette législation ?

                      Et cet exemple n’est qu’un minuscule glaçon visible de l’iceberg de mesures absconses, imbéciles ruineuses que cette secte a réussi à imposer en répandant ses « cris » de Philipulus qui ont trouvé un écho dans une société devenue schyzo.

                      Juste une petit exemple, examinez ce graphique

                      http://www.thegwpf.org/german-government-pushes-electricity-costs-record-high/

                      et cela ne fait que commencer, la transition allemande devrait coûter 1000 milliards d’ici 2030,tout en rasant des forêts,détruisant la valeur immobilière des paysages, réclamant un tribu bien caché de volatiles, et nous laissant selon toute vraisemblance un tas de quincaillerie abandonnée un peu partout.
                      Toute la filière voltaique est en faillite, et un nouveau scandale pointe

                      http://www.theresilientearth.com/?q=content/solar-power-failing-world-wide

                      croyez-vous que les adeptes de la poele à frire vont devenir plus prudents,que du contraire, Obama a annoncé qu’il allait renforcer cette gabegie.

                      Finalement, cette nouvelle religion est pire que l’ancienne, qui nous a laissé des monuments admirables au nom du rachat de nos péchés.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2013 16:19

                      jo

                      vous n’êtes pas « toute personne »
                      vous êtes un cas à part...
                      exemple, alors que chacun sait que la catastrophe de fukushima a déjà fait 1454 morts (et ce n’est hélas qu’un début, si on prend comme base celle de tchernobyl) lien, vous continuez a clamer « zéro mort la tête à toto »...c’est dire le niveau...
                      donc, les « toutes personnes » n’adhère pas en totalité à ce que vous appelez « mes lubies », et ce n’est pas mon problème, c’est affaire de conscience.
                      ensuite vous continuez votre travail de dénigrement, voire de déni...affirmant que le chaos climatique ne serait que mensonges, idioties...c’est dire le niveau
                      comment voulez vous être pris au sérieux.
                      vous ajoutez que dire que l’eau se raréfie est une ânerie...
                      sauf que l’eau H2o, ça n’existe quasi plus...
                      maintenant c’est H2o plus...nitrates, pesticides, radioactivité, etc
                      je me demande dans quel monde vivez vous ?
                      si vous avez une adresse, soyez sympa, donnez là, ça peut intéresser du monde.
                       smiley
                      le ciel vous tienne en joie.

                    • joletaxi 21 juin 2013 18:08

                      1454 morts irradiés à, Fuku ?

                      vous abusez de tisane d’argile, on vous l’a déjà dit.
                      répétez encore une fois

                      Fuku, zéro mort, zéro la tête à Toto

                      Et H2O naturel cela n’existe pas non plus,dans la nature il n’y a pas d’eau pure, elles sont toujours chargées de divers composants.Boire H2O est le plus sur moyen de finir au cimetière.

                      Et encore une fois, mais vous avez vos lubies, je ne défends pas le nucléaire, et peu m’importe que l’électricité soit produite à partir de charbon, de gaz, de bois, de fixes chaussettes déclassées ou de crottes de bique.
                      Le seul but de mon intervention est de montrer que toutes vos « inventions » renouvelables sont incapables de fournir l’électricité de façon pérenne et à un coût avantageux pour la population,il suffit de regarder ce qu’il se passe en Allemagne.

                      Quant au « chaos » climatique,comme toute bonne enclume, vous ne pouvez remettre en question le nouveau dogme qui était une occasion rêvée pour la clique « citoyenne » d’imposer leur vision de la société.Il n’y a plus de réchauffement statistiquement décelable depuis 17 ans, et tous les boniments des climastrologues pour tenter d’expliquer l’inexplicable ne font que renforcer un sentiment de méfiance vis-à-vis de la sciences qui reste notre seule espoir face aux défits de demain.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2013 18:24

                      jo

                      si un de ces 4 vous vous trouvez avec une plainte sur les bras, venant des familles japonaises touchées par la catastrophe de Fukushima, je ne serais pas surpris...
                      mais je viendrais vous apporter des oranges.
                      vous n’êtes pas prudent...mais ça on le sait depuis longtemps.
                      quand à l’eau pure qui tue (d’après vous), je vais vous proposer une eau pure qui fait des centenaires.
                      elle est sur ce lien.
                      allez en paix, et finissez moi vite ce château de sable...
                       smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès