Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Et les réacteurs de nos bateaux militaires...

Et les réacteurs de nos bateaux militaires...

Une centrale nucléaire, c'est incassable... c'est hyper fiable... bon d'accord, s'il n'y a pas de catastrophe naturelle comme au Japon... ha oui et qu'il n'y ait pas de manquements aux procédures de sécurité comme en Russie.

Bon d'accord, c'est safe mais les centrales nucléaires qui sont sur nos bateaux de guerre : il se passe quoi si ça pète ? parce que les portes avions, certaines frégates ont également un ou plusieurs réacteurs nucléaires. Faut-il interdire leur usage en cas de guerre ?
 

Jusqu'à présent : les catastrophes nucléaires n'ont pas été la conséquence d'acte de guerre, ou de terrorisme. Mais si l'on construit un engin de guerre il faut bien penser qu'un jour, l'adversaire aura le même !

En cas de conflit de la France avec un pays plus fort que nous... hein, c'est pas possible ? bon mettons que la France ou la Russie revende dans quelques années un porte avion aux Chinois, Indiens, Pakistanais... ça vous parles plus ? ma question est : quel est la conséquence d'un réacteur nucléaire qui casse suite à une arme de guerre (ça on sait faire : on arrive à rentrer dans les meilleurs bunkers...).

Car Tchernobyl finalement c'est qu'un avant goût de ce qu'une vraie catastrophe non contrôlée peux faire : si le confinement est cassé et qu'il n'y a pas de liquidateurs ? quelle est la zone contaminée ? un rayon de 100 km comme en Ukraine ? certainement beaucoup plus...

On pourrait même se poser la question : dans un conflit armé, la première chose est de couper les routes, les ponts et les centrales électriques de l'ennemi ; faut-il une nouvelle convention de Genève pour dire ``les centrales électrique - oui mais pas les nucléaires !!'' et puis pourquoi pas dire ``vous pouvez attaquer un porte-avions, mais pas s'il est nucléaire''... bon ça deviens n'importe quoi.

Il me semble qu'une vraie catastrophe pourrait rendre un pays comme la France inhabitable... avons nous des centrales résistantes aux rockettes que les terroristes auront dans dix ans ? tiennent-elles aux brouillages électroniques des armes de demain ?

Il y a beaucoup de risques possible... que le gaz fasse exploser son immeuble, qu'un barrage ravage une vallée (les Égyptiens ont des soucis à se faire...), qu'un méthanier fasse exploser une ville, mais le nucléaire est le seul qui puisse détruire autant.

On se base sur la règle : (probabilité du risque) * (nombre de mort) pour dire qu'une technologie es plus sûre qu'une autre. Mais une technologie qui serait un milliard de fois plus sûre que le nucléaire, mais en cas de pépin détruit l'humanité entière est donc considérée comme plus sûre... ce n'est donc pas une bonne règle de décision.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • slipenL’air 6 avril 2011 08:31

    IL EST INTERDIT DE PARLER DU NUCLEAIRE MILITAIRE
    VOUS VIOLEZ LE SECRET DÉFENSE

    VOUS ALLEZ RECEVOIR UNE CONVOCATION

    *vous munir lors de cette convocation de :

    -un extrait de naissance.
    -votre N° de compte bancaire
    -vos affaire de toilette et une paire de draps.

    Prévenir votre famille que l’incinération de votre corps aura lieu dans 5 jours


    • JL JL 6 avril 2011 10:45

      Votre article soulève deux questions :

      La première, est-ce que les petites centrales atomiques sur le modèle des centrales embarquées sont aussi vulnérables que les grosses centrales à terre. Dans la négative, on pourrait envisager de remplacer les grosses par plusieurs petites, plus faciles à gérer et circonscrire en cas de pépin ; dans l’affirmative, il semble que le danger que présentent ces mini centrales soit minime par rapport à celui que présentent les grosses. Y a-t-il plus ou moins de mini-réacteurs embarqués dans le monde que de racteurs terrestres (437 ?) en fonctionnement ?

      L’autre question est celle-ci : à quoi et à qui sert notre force de frappe, dans un monde globalisé ? Plus précisément, à quoi et à qui servent notre porte avion et sous marins nucléaires, ainsi que tout ce qui s’y rattache ?

      Réponse : notre force de frappe sert essentiellement à nos multinationales, éventuelement à celles de nos « partenaires » en échange de services de même nature : de fait notre force de frappe est un service public extra territorial assuré gratos, aux frais des contribuables français, aux expatriés qui, à notre époque de néocolonisation - la globalisation libérale, la guerre de tous contre tous - , exploitent outrancièrement les ressources des pays pauvres .


    • JL JL 6 avril 2011 10:45

      Post mal placé, désolé slipenlair.


    • JL JL 6 avril 2011 10:49

      Et un gouvernement de gauche qui voudrait faire des économies de service public pourrait supprimer celui-là. On voit par là que ce n’est pas demain qu’un gouernement de gauche accèsera au pouvoir. Le PS n’est évidemment pas un parti de gauche, mê si ses électeurs lme sont, de gauche. C’est clair.


    • slipenL’air 6 avril 2011 12:02


      Même pas mal JL

      a++
       smiley


    • joletaxi 6 avril 2011 10:16

      « Avant d’écrire un article sur ce sujet, renseignez-vous sur la technique de la propulsion nucléaire, vous ne semblez rien connaître dans ce domaine. »


      vous maniez l’euphémisme avec un rare bonheur....

      • foufouille foufouille 6 avril 2011 10:37

        les terroristes preferent faire sauter des tours


        • slipenL’air 6 avril 2011 12:04

          coucou foufouille

          les terroristes preferent faire sauter des tours

          elles nagent moins vite smiley


        • TSS 6 avril 2011 11:06

          il suffit d’avoir vu le documentaire sur les sous marins russes desarmés pour savoir ce qui nous

           attend ... !!


          • slipenL’air 6 avril 2011 12:09

            Les « Tchernobyl » sous-marins
            avec
            La carte mondiale des épaves radioactives


            • slipenL’air 6 avril 2011 12:12

              Tout ce qui tombe du ciel est béni

              le Cosmos-1402 (7 février 1983), satellite soviétique avec un réacteur nucléaire

              d’une radioactivité estimée à 1000 000 de gigabecquerels, tombé à 1600 km à l’est des côtes brésiliennes.

              PLOUFFFFFFF............... !!!!!!!!


              • slipenL’air 6 avril 2011 12:27

                l’attaque HMS Sheffield (D80) et couler un peu plus tard vidéo 

                rien a foutre de son réacteur ou pas c’est la guerre
                je gagne tu perd c’est tout, le reste ON c’en fout
                et si c’était a refaire ect........

                munition a uranium appauvri en Libye : de suite svp...

                Libye : impact des missiles de croisière à l’uranium appauvri 

                Les militaires rien de plus fiable pour la mort



                • Traroth Traroth 6 avril 2011 15:52

                  @cogno : Vous avez des sources pour cette information ?


                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 6 avril 2011 14:06

                  euh... je vois pas ce qui motive les deux messages ci-dessus. Qu’y a-t-il besoin de savoir de plus sur la propulsion nucléaire au-delà du fait qu’elle est nucléaire et que, FORCEMENT, quand ça pète, pour quelque raison que ce soit, ça met des saloperies dans l’environnement avec des durées de demi-vie qui donnent le vertige ?

                  Un exemple : le mouroir des sous-marins nucléaires soviétiques qui se fait à ciel ouvert dans des conditions abominables pour les hommes et l’environnement. Nos médias alignés n’ont rien à foutre des terasieverts qui se perdent là-bas. Mais un jour (si ce n’est déjà fait) on les verra dans notre assiette (je ne mange pas de poisson de l’Alaska) et là on balisera. Mais ce sera trop tard.

                  Et quid du mouroir des engins occidentaux ?

                  Je trouve que cet article pose une question des plus actuelles vu le grand bordel vers lequel nous semblons bien nous diriger (la France a déjà 3 guerres sur le dos...) !


                  • Razzara Razzara 6 avril 2011 16:42

                    A propos des risques du nucléaire et de de l’évaluation de ces risques, que penser de cet accident survenu en 1990 sur le site de Creys-Maleville (superphenix) :

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Superph%C3%A9nix

                    Extrait :

                    ’’Le 8 décembre 1990, une partie du toit de la salle des turbines s’est écroulée à cause de la neige, nécessitant de reconstruire la superstructure de la moitié du bâtiment. Le réacteur était arrêté ce jour-là. Le bâtiment de l’alternateur et le réacteur sont séparés, il n’aurait donc pas pu y avoir de conséquences graves.’’

                    Heureusement que le biniou était à l’arrêt ce jour là. Enfin, tout ça pour un peu trop de neige ! Alors l’évaluation des risques hein ...

                    Razzara

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès