Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Et si les acteurs principaux du réchauffement climatique étaient...Les (...)

Et si les acteurs principaux du réchauffement climatique étaient...Les vaches, les cochons et les poulets ?

On n’arrête pas de nous parler du réchauffement climatique et des émissions de CO2 qu’il nous faut réduire, les uns et les autres, à toute force. Il y a d’autres gaz à effet de serre dont on nous parle moins, qui sont certes émis en beaucoup moins grande quantité mais dont la nocivité dans le processus de barrage à la réémission du rayonnement terrestre (si c’est bien là le processus du réchauffement terrestre) est 23 fois plus importante que celle du CO2. C’est le gaz méthane qui est émis par les ruminants durant leur digestion.

L’effet de l’élevage d’animaux pour la production de produits laitiers, ou de viande de boucherie pour l’alimentation humaine avait été estimé à 18pct de la totalité des émissions de GES par un rapport de la FAO, Food and Agriculture Organisation des Nations Unies en 2006. Il vient d’être revu à la hausse par un rapport de la banque mondiale récent, prenant en compte cette fois la totalité de l’empreinte carbone du processus de production et de distribution des nourritures animales. Le titre du rapport annonce clairement la couleur sur ses conclusions : « Et si les acteurs principaux du changement climatique étaient …Les vaches les cochons et les poulets ? »

Car en prenant en compte l’énergie utilisée dans tous les éléments de cette chaine de production, des émissions de méthane mais aussi de CO2 qu’exhalent les 10 milliards d’animaux dans le monde élevés pour nourrir ou servir l’homme jusqu’à la déforestation que cela entraine pour en faire de nouveaux pâturages, on arrive, selon ces experts, à une contribution de l’élevage de….51pct de la totalité des émissions de Gaz à effet de serre de la planète !!! Etonnant non ?

Et comme la population de la planète doit augmenter de 50pct d’ici à 2050, ca ne va pas s’arranger d’ici là.

D’après ce rapport, l’impact d’une action forte sur nos habitudes alimentaires serait plus important pour le climat que de remplacer toutes les automobiles par des bicyclettes. Vous avez compris, il va falloir devenir végétarien ! Déjà que l’avenir qui nous attend n’est pas très drôle avec les réductions de mobilité qui nous attendent, s’il faut en plus ne plus manger que des légumes…

A suivre


Moyenne des avis sur cet article :  1.87/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 14 décembre 2009 12:14

    3 Lignes pour une nouvelle complètement inédite !

    Vachement scientifique ! smiley


    • Karl-Groucho 14 décembre 2009 12:23

      Que voilà donc un fin et habile (Ô combien !) relais des lobbies des pollueurs industriels et de leurs complices...


      • Alain-Goethe 14 décembre 2009 12:25

        Un autre gaz aurait un effet GES (Gaz à effet de serre) 250 fois + important que le CO2.

        c’est l’oxyde nitreux N2O. [info de TF1 ce samedi..].

        Il se formerait notamment si les agriculteurs utilisent trop de engrais nitrates pour leurs cultures.. ça parait tangible ..
        et là c’est l’activité humaine qui est responsable


        • ZEN ZEN 14 décembre 2009 12:35

          Effectivement , il y a parfois une trop grande concentration de poulets
          Rien qu’une cinquantaine affectés au ministère de l’Intérieur, m’a-t-on dit
          ça craind !


          • foufouille foufouille 14 décembre 2009 13:58

            et si c’etait les grosses industries ?
            pas possible, la race d’en haut est superieure et parfaite


            • sobriquet 14 décembre 2009 14:06

              Des informations sourcées et précises sur les sources agricoles de gaz à effets de serre dans :

              http://www.rac-f.org/DocuFixes/fiches_thema/fiche_agriculture.pdf

              (4 pages, accessible aux non spécialistes)

              En effet, il semble que l’agriculture joue un rôle prépondérant dans l’émission de gaz à effet de serre. D’après ce document, l’exploitation intensive des sols et la surproduction de viande sont les deux principales causes de ces émissions de GES.

              Devenir végétarien est difficile et pas forcément nécessaire :

              - Difficile car cela demande un contrôle rigoureux de son alimentation, en particulier à l’adolescence. L’emploi de compléments alimentaires facilite les choses, mais les effets de ces compléments sont mal connus.

              - Pas forcément nécessaire, car il suffirait de limiter sa consommation de viande à un ou deux rations par semaine pour éviter la grande majorité des difficultés liées au végétarisme, et réduire très sensiblement la part de l’élevage dans l’émission de GES.

              De plus, cela éviterait d’avoir à recourir à la surexploitation des sols : produire 1kg de viande exige (selon les viandes) de 5 à 10 fois plus de surface agricole que produire 1 kg de blé. On pourrait ainsi libérer des terres pour produire de manière moins intensive (donc moins de GES) et pour nourrir davantage d’humains.


              • sobriquet 14 décembre 2009 16:38

                Oui, au temps pour moi, je confonds souvent végétarisme et végétalisme.

                J’espère que c’est la dernière fois qu’on m’y prend !


              • vinvin 14 décembre 2009 16:10

                Bien sur que les animaux produisent du CO2, surtout les grosses « bestioles » comme les ruminants, de par leurs nourritures, leurs digestions, lorsqu’ ils pètent ou qu’ ils chient, etc....


                ( D’ ailleurs meme moi lorsque je pète, mon chien part en courant !.....)

                Il faudrait que les gens mangent moins de viande, ( une a deux fois par semaine comme le faisaient nos parents et grands-parents,) suffirait a faire diminuer les gros élevages d’ animaux en « batteries ». Cela aurait aussi l’ avantage de manger de la viande de meilleure qualité.

                Pour ce qui est de l’ émission de CO2 par les voitures, mis a part ceux qui roulent dans des gros 4-4 diésel qui polluent énormément, ( et quelques vieilles Guimbardes qui roulent encore avec des vieux moteurs mal réglés, ) les voitures de gamme moyennes neuves avec un moteur bien réglé, ne produisent pas plus de CO2 que des gens qui se déplacent en vélo.

                Un cycliste pédale, donc force et transpire, il est essoufflé, et son émission de CO2 peut atteindre, ( voir dépassé,...) les émissions de CO2 d’ une voiture neuve de gamme moyenne.

                Il y a beaucoup de travail a faire :

                Dissuader les gens de « frimer » avec des gros 4-4 pollueurs,

                Faire quelque chose pour motiver les gens qui roulent encore dans des « vieilles guimbardes » très polluantes, de changer de voiture,

                Convaincre les gens de changer de mode de nourriture, comme par exemple consommer moins de viande, sans pour autant devenir végétarien, ( ne tombons pas dans les entremes ).

                Bref, changer la mentalité et le comportement des gens, serait déjà un grand pas de fait pour réduire les émissions de CO2.


                Bien cordialement.



                VINVIN. 



                • ZEN ZEN 14 décembre 2009 17:03
                  Un cycliste pédale, donc force et transpire, il est essoufflé, et son émission de CO2 peut atteindre, ( voir dépassé,...) les émissions de CO2 d’ une voiture neuve de gamme moyenne.

                   ???????????


                  Mince alors !
                  Moi qui laisse ma voiture au garage pour rouler propre
                  Plus polluant qu’une Mégane ?
                  Demain, je vends mon vélo... smiley

                • LeGus LeGus 14 décembre 2009 19:11

                  J’achète, j’aime le carbone....

                  Private joke inside


                • joletaxi 14 décembre 2009 18:03

                  Vrai que ça pollue tous ces bestiaux.Et les éléphants alors ;et les ours polaires(leur nombre est passé de 5.000 il y a 30 ans, à 25.000,il est plus que temps d’intervenir)et cette saleté d’animaux domestiques.Vite faut piquer le caniche de tante Irma.Et les baleines alors,je vous dis pas ce que ça dégage,en plus elles se multiplient ces sales bêtes.Et ces oiseaux qui chient partout( bonjour le NO2)

                  Dans quelle idiocratie sommes nous donc tombés ???
                  Pendant ce temps ,certains ne s’emm... pas.Ils boufffent du caviar,un produit local, et fêtent les milliards pompés sur notre dos avec du champagne(plein de CO2 cette merde, ça devrait aussi être interdit)

                  • vinvin 14 décembre 2009 18:21

                    (@ACTIAS).


                    Non, je n’ ai pas de pré-jugés particulier. C’ est juste une opinion que j’ essaye de défendre, rien de plus.

                    (Et d’ autres parts, je ne vois pas ce que mon éducation a avoir avec le sujet de l’ article.)



                    VINVIN.


                    • denis84 14 décembre 2009 18:48

                      De toute façon , quand le pétrole deviendra rare et trop cher , les survivants des guerres qui en découleront devront vivre en autarcie dans des conditions « préhistoriques ».
                      Et là ,plus de préjugés ni de philosophie,on mangera ce qu’on trouvera,ou les cultures qu’on aura réussi à préserver des hordes de prédateurs affamés.
                      Alors,tant qu’on peut aller au buffalo en bagnole manger un T-bone grillé à point,profitons en !! (oui,oui,avec quelques feuilles de salade,le vert est tres tendance en ce moment)


                      • sobriquet 14 décembre 2009 19:34

                        Quelle drôle d’idée !

                        Avant l’invention des machines à vapeur ou avant que le pétrole ne coule à flot, nos ancêtre ne vivaient pas dans des conditions préhistoriques ! Ils construisaient des monuments gigantesques, utilisaient l’imprimerie, développaient des connaissances et techniques sur le corps humain, sur la nature, ... Même nos ancêtre les gaulois étaient loin de vivre en autarcie.

                        Les hordes de prédateurs affamés, c’est plutôt aujourd’hui qu’elles sévissent : en surexploitant nos sols, en épuisant nos ressources naturelles, en exterminant chaque année des millions d’animaux, etc.

                        Les hordes de prédateurs affamés n’évoluent pas dans un univers à la Mad Max ; elles préfèrent payer des entreprises pour faire le sale boulot sans en avoir l’air.

                        Les hordes de prédateurs affamés détestent être qualifiées ainsi. Elles vivent dans de jolis pavillons, avec un boulot bien comme il faut, et avec leurs impôts, leurs gouvernements mènent des guerres de l’autre bout du monde sous de beaux prétextes.


                      • denis84 14 décembre 2009 20:57

                        Monsieur Sobriquet
                        Préhistorique,j’ai dit,pas Gaulois,ni grec,romain,egyptien ou toute autre CIVILISATION ancienne
                        Genre la guerre du feu habillés de peaux de betes qui se tapent sur la tete avec des gros bouts de bois
                        Et le petrole a entrainé une toute autre révolution civilisationnelle que la vapeur,voire meme la roue
                        Quelqu’un a déjà listé sur Avox tout ce qui est fait avec ou dérivé ou qui contient du pétrole
                        Effarant !!


                      • sobriquet 14 décembre 2009 21:11

                        J’ai répondu sur ce point, et vous insistez, alors je vous pose la question directement : qu’est-ce qui vous laisse penser que la disparition du pétrole nous mènera directement à une situation comparable à une caricature de préhistoire, sans que nous ayons la possibilité de nous organiser pour préserver l’essentiel ?

                        Parce que, quand je vous lis, et sans vouloir vous offenser, j’ai l’impression qu’il s’agit juste d’un délire inspiré de clichés et de lieux communs.


                      • sobriquet 14 décembre 2009 21:48

                        C’est un gros sujet, on n’en viendra pas à bout ici :)

                        Selon moi, on a toutes les ressources pour faire vivre une bonne quinzaine de milliard d’habitants, dans le respect de l’environnement et de l’humanité. La difficulté est que cela contraindrait les hommes à abandonner le mythe de la modernité. Cela dit, pour la moitié de l’humanité, ça ne changerait pas grand chose.

                        On peut vivre à l’abri du froid, de la faim, de la maladie, de l’humidité et de l’insécurité, en se passant de bagnoles, d’électricité, sans vivre en autarcie et sans passer sa vie à trimer.

                        Les solutions existent déjà aujourd’hui ; le problème, c’est que la majorité des occidentaux ne veulent pas en entendre parler.


                      • Radix Radix 14 décembre 2009 19:26

                        Bonsoir

                        Je pense que, au vu de cet article d’une profondeur insondable, Copenhague va décider de l’interdiction du cassoulet !

                        Radix


                        • Radix Radix 14 décembre 2009 20:50

                          Bonsoir Actias

                          Le même goût ?

                          Cher monsieur je pense que nous n’avons pas les mêmes papilles !

                          Ou alors arrêtez le William Saurin !

                          Radix


                        • denis84 14 décembre 2009 20:52

                          Et pourquoi pas par du « porc synthétique » tant qu’on y est (serait à l’étude en labo,lu sur Avox !)


                        • herbe herbe 14 décembre 2009 21:25

                          Bon des exemples par l’image pour les saucisses (attention grasses, donc pas forcément pour ceux qui veulent maigrir ...) :

                          http://www.veggiebulle.fr/veggie-bulle-fait-son-marche/alimentation/seitan-tempeh-similicarne/saucisses-vegan-mini-viennoises-taifun/

                          http://vg-zone.net/2009/06/28/veggie-fresh-bratwurst-viana/

                          Pour en avoir fait l’expérience, je peux vous assurer qu’elles peuvent remplacer les équivalentes carnée dans toutes les recettes, Ah la choucroute !!!


                        • Radix Radix 14 décembre 2009 21:47

                          Bonsoir Actias

                          Que tes saucisses au gazon puissent remplacer les « saucisses automatiques » dans la choucroute, je veux bien le croire mais de là à insinuer quelles ont le même goût que de la saucisse de Toulouse...

                          Pour avoir « dégusté » un repas végétarien par pure politesse, je peut te dire que cela n’a absolument rien à voir !

                          D’ailleurs la donzelle en question ne m’a plus jamais revu !

                          Tu mange ce que tu veux, mais arrête de vouloir convertir les autres à tes idées ou tes goût alimentaires, sinon tu vas finir par démontrer ce que je te disais sous un autre article : les végétariens sont une secte !

                          C’est d’ailleurs ce qu’était leur mouvement à sa création !

                          Radix


                        • amipb amipb 14 décembre 2009 22:25

                          Ce n’est pas parce que l’on promeut des idées, au demeurant bénéfiques pour l’avenir de la planète et de l’humanité, que l’on est une secte. Une secte est, dans sa définition moderne, un endroit où l’on vous force à croire moyennant espèces sonnantes et trébuchantes, et dont il est quasiment impossible de partir.

                          Personnellement, au vu de certains commentaires plus haut, je ne peux que défendre Actias qui prend son temps pour expliquer, alors qu’un grand nombre a peur de changer ses habitudes. Or la cuisine végétarienne, lorsqu’elle est maîtrisée, possède une palette de saveurs au moins aussi riche que les recettes à base de chair animale.


                        • vinvin 14 décembre 2009 21:47

                          (@ACTIAS).


                          Re-Bonsoir.

                          Je comprend mieux votre second post, merci pour votre explication :

                          Pour ce concerne mon premier post, soit je me suis mal exprimé, soit vous n’ avez pas compris, mais je vais vous expliquer ce que je voulais faire passer comme message :

                          D’ abord, si j’ ai dit qu’ il ne fallait pas tomber dans les extrêmes en devenant « végétarien » je n’ ai pas voulu « stigmatiser » les gens qui sont végétariens. J’ ai voulu dire simplement que les gens qui sont habitués a manger de la viande, devraient continués d’ en consommer puisque ils ont étés habitués comme ça, mais en consommer moins. 

                          Je n’ ai pas de préjugé contre les personnes végétariennes, pour la bonne raison que l’ on peut être végétarien pour des raisons valables : Par exemple par ce que l’ on aime les animaux, et que ses gens n’ ont pas envie que l’ on tue des animaux pour les nourrir par exemple, etc....

                          Bref, je ne stigmatise en aucun cas les végétariens.

                          (D’ ailleurs j’ ai moi-meme a une époque voulu devenir végétarien, par amour que je porte aux animaux,) simplement ce qui m’ a un peu décourager, c’ est qu’ en étant végétarien, il faut compenser les énergies fournies par la viande par autre chose, et que cela demande un régime alimentaire particulier sur le plan nutritionnel avec l’ alimentation en légumes, fruits, agro-alimentaires, céréales, etc....

                          Bien sur, je ne boufferais pas du chien ou du chat comme les asiatiques, mais je n’ ai aucun a priori pour ceux qui en bouffent.

                          j’ ai été marié pendant 4 ans avec une Africaine, et j’ ai eu l’ occasion de bouffer une fois du singe, et a plusieurs reprises des vers grillés, et je n’ en suis pas mort !......

                          Je ne stigmatise ni les végétariens, ni le homosexuels, ni les transsexuels, etc......

                          En revanche, et je le reconnais, je stigmatise volontiers les gens qui font des régimes alimentaires au non d’ une religion, pour un dieu, ( qui de toutes façons n’ existe pas, mais cela n’ est pas le sujet de l’ article,).

                          Je dis simplement que le fait de ne pas manger de la vache, du porc, ou bien de ne pas manger de viande le vendredi saint (pour les chrétiens,) est une chose lamentable. Bien assez lorsque nous sommes obligé de suivre un régime alimentaire pour raison de santé, sans encore y mêler la religion.


                          Cordialement.



                          VINVIN.

                           

                          • amipb amipb 14 décembre 2009 22:32

                            La religion fut un moyen dans l’histoire pour respecter certains cycles naturels ou physiologique. Si cela ne vous convient pas, soit. Mais ne critiquez pas l’histoire de nos ancêtres, qui ont été à la base de notre société moderne, dont vous profitez.

                            "je stigmatise volontiers les gens qui font des régimes alimentaires au non d’ une religion, pour un dieu, ( qui de toutes façons n’ existe pas, mais cela n’ est pas le sujet de l’ article,)" : Belle démonstration et beau respect des cultures différentes de la vôtre. Quelques arguments n’auraient pas été superflus.


                          • vinvin 15 décembre 2009 00:02

                            Je m’ adressais a ACTIAS, et non a vous AMIPB.


                            D’ autres parts vous n’ avez rien compris a mon message, car vous dite : Belle démonstration et beau respect des cultures différentes de la votre. ) Fin de citation.

                            Il se trouve que je n’ ai pas visé une seule religion en particulier. Ayant moi-meme eu été de religion chrétienne de par ma naissance, ( et cela mon insu vu que j’ ai été baptisé sans qu’ on me demande mon avis a l’ époque,) sachez que j’ ai quitté cette religion. Je me suis fait débaptiser, et j’ ai apostasié.

                            Donc je ne critique pas seulement les religions des autres cultures, je REJETTE simplement L’ ENSEMBLE DES RELIGIONS MONOTHÉISTES, ce qui n’ a rien a voir avec ce don vous m’ accusez.

                            Pour en finir avec ce que j’ ai a dire, (puisque vous avez aborder le sujet, donc je suis obligé de vous répondre,) concernant les religions, je dirais que les religions, (et principalement les religions monothéistes,) son des religions CON-quéranttes qui ne servent qu’ a diviser les êtres humains entre eux.

                            Je ne connais pas suffisamment les religions des autres peuples, mais pour ce qui concerne ma religion de naissance que mes parents m’ ont CONTRAINTS ET FORCER a étudier, j’ en connais un peu plus, donc :

                            La religion chrétienne est coupable de nombreuse exactions. Elle soutenue voir encourager l’ esclavage a l’ époque des colonies, ( en 1454 le Pape Nicolas V autorisa dans sa bulle ROMANUS PONTIFEX le commerce des esclaves au roi du Portugal Alphonso V).

                            La religion chrétienne a été a l’ époque des colonies IMPOSÉE par la force et LA MENACE aux Africains. 

                            Il y a eu aussi l’ inquisition, ainsi que de nombreuses chasses aux sorcières.


                            C’ est cela VOTRE belle religion d’ Amour et de Paix ?


                            J’ ai quitté cette « secte » vaticane, et je suis TRÈS fier de m’ en être débarrassée, Alors s’ il vous plais, ne venez pas me parler de, ou des, religions, qui ne sont rien d’ autres que les pires abjections de l’ humanité.


                            Bonne nuit !



                            VINVIN. 

                            • vinvin 15 décembre 2009 00:05

                              DE PLUS L’ ARTICLE DE DÉPART CONCERNAIT LES EMISSIONS DE CO2 ET NON DE RELIGIONS.......



                              VINVIN.

                              • fred 15 décembre 2009 00:45

                                En parcourant les commentaires sur le RC, je me rends compte qu’un nombre majoritaire est complètement convaincu que ce RC est dû à l’homme. La propagande fait rage et tous l’avalent sans broncher là où des scientifiques chevronnés pensent le contraire. J’aime les animaux, j’en mange et c bon smiley Mais rarement et que de la qualité. Je vous rappelle quele CO2 n’est PAS un polluant.


                                • andqui 15 décembre 2009 07:59

                                  Je vous trouve tous très gentils de répondre à cette prodigieuse ânerie

                                   


                                  • agent orange agent orange 15 décembre 2009 09:20


                                    Outre les déjections de méthane animales, il faut aussi tenir compte du déboisement de l’Amazonie pour faire place aux cultures de soja (qui est utilisé principalement pour la nourriture d’élevage) et les quantité d’eau pour produire de la viande.
                                    Il faut 6000 litres d’eau pour produire un kilo de viande de boeuf, moins pour le poulet et encore moins pour les pommes de terre ou les céréales (je me rappéle plus les chiffres exacts).
                                    Une alimentation végétarienne ou pauvre en viande est la clé contre les famines et peut être même de la survie de l’humanité.


                                    • sobriquet 15 décembre 2009 13:18

                                      A titre indicatif, Wikipedia présente des données sourcées sur les besoins en eau pour produire de la nourriture : http://fr.wikipedia.org/wiki/Viande#Eau


                                    • Gollum Gollum 15 décembre 2009 11:22

                                      Et si les acteurs principaux de la pollution sur les plages (bouteilles plastiques, etc) étaient les crevettes, moules et crabes ? ..


                                      Hein ? hein ? smiley

                                      • geraldin 15 décembre 2009 11:44

                                        Il faut noter que la décomposition des cadavres dans les cimetiéres dégage également du méthane. C’est l’origine des feux follets. Avec une population de 6 milliards d’êtres humains, le nombre de cadavres journaliers est très important.
                                        Il conviendrait donc, dans l’esprit de cet article, d’interdire la production de cadavres ; donc interdire de mourir.... et donc moins de méthane....
                                        Ainsi une gigantesque création de GES d’origine humaine sera supprimée.


                                        • sobriquet 15 décembre 2009 14:07

                                          Je serais curieux de savoir si cela constitue une source importante de méthane.

                                          Si oui, il faut remarquer que la matière organique génère beaucoup plus de méthane lorsque les conditions de sa décomposition sont mauvaises. C’est par exemple le cas lorsque cette matière organique est noyée sous l’eau ou lorsque certains animaux ou organismes intervenant dans la décomposition sont absents.

                                          Je suis enclin à croire qu’enterrer les défunts entre 6 plaques de béton ne doit pas lui procurer les conditions idéales de décomposition, bien au contraire.

                                          Des méthodes d’enterrement un peu moins sophistiquées permettraient sans doute une meilleure décomposition du corps, tout en étant plus conformes aux convictions de nombreuses personnes soucieuses de leur environnement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès