Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Et vous trouvez sabot ?...

Et vous trouvez sabot ?...

« Saboter »… le mot est porteur de sens, mais on oublie souvent son origine.

Ce mot vient tout simplement des « sabots », ceux que portaient les ouvriers, et qu’ils utilisaient contre les machines pour les mettre en panne, mais aussi par solidarité pour les ouvriers qui avaient déjà été licenciés.

Pour rentrer dans le détail, l’origine de ce mot est assez originale : à Lyon, capitale de la soie jusqu'au 19ème siècle, et lorsque le métier Jacquard fit son apparition, les ouvriers comprenant que la machine allait les remplacer, détérioraient le matériel avec leurs sabots, afin de garder leur emploi. lien

Ajoutons que Wikipédia donne, au-delà de cette explication, de nombreuses autres versions. lien

En Italie, depuis 23 ans, le Val de Suze se bat contre un grand projet inutile, celui d’une ligne TGV, destinée à relier Lyon à Turin, et voulue par quelques « grands » politiques français, comme Louis Besson par exemple.

Ce dernier caresse depuis longtemps le rêve d’une gare TGV dans sa bonne ville de Chambéry, laquelle deviendrait la « capitale » des loisirs alpins d’Europe et pour mieux faire passer ce grand projet inutile, il a décidé de promouvoir parallèlement à cette ligne grande vitesse, une ligne dédiée au fret, assurant, sans preuves, qu’elle permettrait de débarrasser les routes et autoroutes des poids lourds qui les encombrent.

Sauf qu’il oublie qu’aujourd’hui encore, le transport ferroviaire des marchandises coute bien plus cher que le routier, ce qui explique le choix des entreprises et à moins de recourir au principe de subventions d’Etat, qui seront finalement payées par le consommateur, cette situation perdurera. lien

Il oublie aussi que la création de cette ligne était liée à un accroissement exponentiel des marchandises, qui, affirmait-on en 1990, passerait de 10 millions de tonnes à 40 millions en 2015.

Or, depuis 25 ans, la réalité des chiffres vient contester cette prévision, puisque, pendant cette période le trafic du fret est quasi inchangé. lien

Ajoutons pour la bonne bouche qu’on oublie toujours que ce projet qui veut relier Lyon à Turin, s’arrête à 30 km de Lyon, et ne pourra aller plus loin…l’urbanisation du secteur est si dense qu’il ne peut être envisagé de faire passer un TGV de Satolas à Lyon…alors, pour se rendre dans la capitale Rhône-alpine, les voyageurs devront prendre le taxi…et les 40 petites minutes gagnées sur la ligne actuelle fondraient comme neige au soleil.

Cerise sur le gâteau, l’état français, quels que soient les gouvernements qui se sont succédés en 20 ans, s’est mis dans l’illégalité dans le cadre de ce projet…

En effet, le « grenelle de l’environnement  » oblige les promoteurs d’un projet d’infrastructure à proposer, en même temps que le projet qu’ils défendent, un projet alternatif, et préconise que celui-ci soit l’objet d’un débat public.

Rappelons qu’il était stipulé dans ce « Grenelle » qu’il fallait « optimiser le système de transport existant, notamment afin de limiter la création de nouvelles infrastructures ». lien

Or, non seulement, rien de tout ça n’a été réalisé, mais de plus, le projet alternatif porté par la coordination ADS (Ain Dauphiné Savoie) des opposants, n’a toujours pas trouvé de financement pour en réaliser l’étude, évaluée à  10 000 €…

Le député, Dominique Dord, auparavant favorable au projet, à finalement déclaré y être hostile, ajoutant qu’il y avait eu « abus de confiance  » (lien), qu’il fallait mieux se mobiliser pour un projet alternatif, et il assure qu’il n’y a pas besoin du Lyon-Turin pour assurer le report modal. lien

La députée du secteur concernée, Joëlle Lhuillier après avoir pris conseil auprès des responsables de son parti, le PS, semble décidée à ne pas participer au financement de cette étude.

Pourtant ce projet alternatif devrait coûter 2 ou 3 fois moins cher que le projet actuel, lequel est estimé à plus de 30 milliards d’euros, dont la charge principale reviendrait aux populations Rhône-alpines.

En effet, même si les promoteurs du projet assurent que l’Europe participerait à son financement, celui-ci ne concernerait que le tunnel de base, évalué à 8,3 milliards, sur la base des 40%...soit un peu plus de 3 milliards…laissant une ardoise de 27 milliards.

Aujourd’hui, les promoteurs du projet en cours cherchent désespérément des pistes nouvelles de financement, espérant, malgré l’échec des portiques et de l’écotaxe, instaurer une taxe sur les poids lourds, qui irait financer le fret ferroviaire, oubliant que les transporteurs, si cette taxe finissait par être décidée, continueraient d’utiliser la route, et reporteraient le montant de la taxe sur les marchandises transportées, pénalisant en fin de compte le consommateur, lequel se trouvant en bout de chaine, payera plus cher ses denrées. lien

Rappelons que le scandale de l’écotaxe a couté au pays la bagatelle d’1,6 million d’euros. lien

Ce projet alternatif permettrait de relier réellement Lyon à Turin, en utilisant la voie actuelle transformée de façon à supprimer toutes les nuisances liées à l’activité ferroviaire, en s’inspirant de ce qui s’est réalisé à la sortie du tunnel ferroviaire du Brenner, en Autriche.

Il permettrait aussi de faire du fret ferroviaire financièrement compétitif avec celui de la route, en utilisant la technologie R-Shift-R, celle-ci pouvant emprunter cette voie historique, même lorsqu’elle a une pente supérieure à 3%, ce projet novateur ayant emporté le 1er prix du Prédit, et validé au niveau européen. lien

On ne peut non plus passer sous silence l’enquête menée par l’OLAF (Office Européen de Lutte Anti-Fraude) qui soupçonne une possible « influence » de la Mafia en Italie sur les fonds destinés au projet. lien

Et pour finir, alors qu’en février dernier, Hollande et Renzi, lors d’un xième sommet franco italien, un accord « définitif » était signé, le parlement italien commence à s’inquiéter de l’augmentation de la facture, laquelle s’approche des 8 milliards, soit plus de 2,4 milliards qu’initialement prévu. lien

Mais revenons à nos « sabots ».

La lutte non violente des No-Tav vient de prendre une nouvelle dimension grâce à l’écrivain Erri de Luca, lequel appelait à la résistance et à son grand frère, le sabotage, rappelant le sens étymologique du mot, et précisant qu’il ne se limitait pas à des actions physiques, et qu’il était d’abord inscrit dans le concept de désobéissance, proposition lucide surtout quand justice, et légalité s’opposent.

C’est dans un article publié dans le « Huffington Post  » italien qu’il déclarait « la TAV doit être sabotée » ajoutant que le sabotage et les actes de vandalisme étaient nécessaires pour faire comprendre que la TAV était un chantier nocif et inutile. lien

Il ajoute que l’emploi de se mot ne se limite au sens de dégradation matérielle, comme le prétendent les procureurs de l’affaire…par exemple une grève, en particulier de type sauvage, sabote la production d’un établissement ou d’un service…un soldat qui exécute mal un ordre le sabote…un obstructionnisme parlementaire contre un projet de loi le sabote… etc lien

La résistance française durant la 2ème guerre mondiale ne s’est pas privé de faire des actes de sabotage, pour la bonne cause, actes que le pouvoir pétainiste qualifiait, on s’en souvient, de terrorisme. lien

Erri de Luca, prix Fémina étranger en 2002, risque de passer 8 mois de sa vie en prison pour avoir osé utiliser le mot « saboter » dans un article portant sur contestation des No Tav en Val de Suze. lien

Dénonçant cette montagne « pleine d’amiante », laquelle amiante va se retrouver à l’air libre lors du percement du tunnel, polluant ainsi les vallées de part et d’autre des Alpes, affirmant le manque d’intérêt de cette ligne, vu le peu de demande des touristes, racontant la persécution dont sont l’objet depuis 20 ans les habitants de cette vallée italienne, il s’exprimait très clairement lors d’une émission, le 5 octobre 2015 sur l’antenne de France Culture : « les sabotages sont des actes de résistance civile, pas comme des dommages matériels (…) ce mot, sabotage, est un beau mot, c’étaient des ouvriers qui faisaient le sabotage par solidarité pour les ouvriers renvoyés, je ne regrette pas l’utilisation de ce mot, bien au contraire (…) ce verbe, saboter est un mot noble et démocratique (…) il y a eu l’intention de la magistrature d’impliquer le mot terrorisme en le liant à ce mot, sabotage, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui  ». lien

En tout cas, Erri de Luca, s’il est condamné, ne fera pas appel, car il est incriminé pour l’usage de ce mot, mot qu’il défend, ajoutant que même emprisonné, il restera libre dans sa tête, envisageant sereinement cette tentative de privation de liberté, en faisant de ces 8 mois une retraite, des moments de réflexion, de lecture et d’écriture, et il conclu utilisant une parole de la Bible, alors qu’il s’affirme athée, il faut « ouvrir sa bouche ».

Le 4 octobre, des militants ont décidé de soutenir De Luca, en escaladant la montagne Sainte Victoire, afin de porter au plus haut son message. lien

On peut signer la pétition de soutien à l’écrivain sur ce lien.

Comme dit mon vieil ami africain : « qui veut tout comprendre finit par mourir de colère  ».

L’image illustrant l’article vient de « juralib.noblogs.org »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Lyon-Turin, le grand bluff

Au train ou vont les choses

Un ministre qui déraille

Le caillou dans la chaussure

L’autisme au pouvoir

Le béton pourri du Lyon Turin

L’odyssée des No Tav à Lyon

Lyon Turin, une affaire de gros dessous

L’Ayrault port de la honte

Lyon Turin, un chantier bien occupé

Lyon Turin, un mensonge régional

Chimilin ne veut pas mourir

Le fret ferroviaire sur une voie de garage

Le malheur est dans les prés

Un train peut en cacher un autre

Ils n’arrêteront pas le printemps

Réussir le fret ferroviaire

Le TGV Lyon Turin est un projet ringard, prétentieux et couteux.

100 000 à dire NON !

Un enfer au Paradis

Un débat qui déraille

Vite et bien ne sont pas compatibles

Des trains sans entrain

Fret, la nouvelle bataille du rail

Une autoroute sans camions

soutien à Erri de Luca

Le blog des opposants est sur ce lien


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 6 octobre 2015 11:01

    le projet alternatif porté par la coordination ADS (Ain Dauphiné Savoie) des opposants, n’a toujours pas trouvé de financement pour en réaliser l’étude, évaluée à  10 000 €…

    Sérieux ?
    Un mouvement d’opposants qui regroupe, à vous croire, des dizaines de milliers de personnes ne trouve pas 10 000 euros pour financer une étude indépendante ?

    Je ne vois que trois possibilités :
    1) Soit ce mouvement est composé de branquignols.
    2) Soit ce mouvement d’opposants préfère les gesticulations médiatico-cabanéliennes à l’efficacité.
    3) soit les militants de ce mouvement considèrent que ce sont les autres qui doivent payer à leur place.


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 octobre 2015 11:57

      @Robert Lavigue
      quel commentaire !

      je ne vois que trois possibilités...
      1) soit Lavigue a abusé de boissons fortes, ne comprenant pas l’intéret de faire financer cette étude par des décideurs politiques, afin qu’elle puisse avoir plus de poids...
      2) soit il s’agit simplement de se faire mousser...
      3) soit Lavigue tient seulement à se ridiculiser ?
       smiley

    • eric 6 octobre 2015 12:13

      Comme dit mon vieil ami africain : « qui veut tout comprendre finit par mourir de colère  ».

      Cela fait plaisir de vous voir en vie et somme toute, assez calme...On devine que vous n’avez pas cherché trop à comprendre,notamment, la remarque de Robert Lavigue.


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 6 octobre 2015 12:42

      @olivier cabanel

      Je ne vois pas en quoi son financement par des décideurs politiques donnerait du poids à une étude !

      Surtout que les agités professionnels mettront en cause ses conclusions (pour peu qu’elles ne soient pas conformes à leurs attentes) sous prétexte de collusion et de conflits d’intérêts...

      Plutôt que de gesticuler, mettez la main à votre portefeuille pour faire avancer efficacement la cause que vous prétendez servir...

      A propos, Le dictionnaire historique de la langue française atteste aussi le mot sabotage dans le sens d’un travail vite et mal fait... Ce qui n’est pas sans me rappeler la nature de votre activité militante...


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 octobre 2015 17:22

      @Robert Lavigue
      quelle mauvaise foi !

      vous ne voyez pas ?!!!
      lorsque nous avons voulu prouver le non fondé du projet, nous avons demandé une expertise, et pour qu’elle soit recevable, il fallait qu’elle soit décidée (et financée) par la région rhone alpes...
      et il a fallu le chantage exercé contre le président du conseil régional par les élus écolos de la région pour que nous l’obtenions finalement.
      quand a votre jugement sur mon activité militante, je trouve ça méprisant, et très amusant ...
      mes chevilles en patiront peut etre, mais jusqu’à présent, je suis plutot bien considéré par mes amis militants...j’ai fais financé la lutte antinucléaire en produisant à l’époque un disque, vendu à 10 000 exemplaires, bénéfices intégralement pour le mouvement...
      j’ai réussi a faire fermer un incinérateur qui polluait largement la région...
      j’ai animé pendant 20 ans un salon de l’écologie...
      etc
      et je ne vous demande pas ce que vous avez fait, car ça ne m’intéresse pas.
      et je ne voudrais pas être déçu...surtout quand ça vient d’un donneur de leçons.
      le ciel vous tienne en joie.
       smiley

    • foufouille foufouille 6 octobre 2015 12:28

      avec l’alignement des planètes, tout rentrera dans l’ordre.


      • Henry Canant Henry Canant 6 octobre 2015 13:42

        Ayant fait lire ton texte par un jeune ami africain, il me dit en conclusion :


        « Celui qui gobe une noix de coco fait terriblement confiance à son trou du cul ».

        • Jason Jason 6 octobre 2015 17:17

          @Henry Canant

          Proverbe Bantou : « Si tu avales une noix de coco et que tu éternues, elle risque de sortir par les narines »


        • Jason Jason 6 octobre 2015 17:08

          Le problème avec les saboteurs et leurs sabots, c’est qu’ils ont en face d’eux un nombre considérable de godillots. Je ne crois pas qu’un caillou dans la chaussure des décideurs puisse influencer des bureaucrates très attachés à ce projet. Car ce n’est pas seulement la ville de Chambéry qui en profiterait mais aussi la ville de Lyon. Et là, c’est une autre paire de manches, si j’ose dire.

          Quant à dire que la gare terminale de la nouvelle ligne s’arrêterait à 30 km de Lyon, regardez la distance qui sépare Lyon de l’aéroport St. Exupéry, relié par un tramway. L’argument n’a pas beaucoup de valeur pour la nouvelle ligne.

          Affaire à suivre.


          • olivier cabanel olivier cabanel 6 octobre 2015 17:27

            @Jason
            bien sur le tramway... smiley

            et il va à quelle vitesse, le tramway ?
            à 240 KM ?
            vous êtes amusant, 
            par contre le projet alternatif arrive en plein coeur de Lyon...
             smiley
            et pour trois fois moins cher.

          • rocla+ rocla+ 6 octobre 2015 17:55

            Pour trouver sabot  il faut passer par la lorraine Morano , 


            En passant par la Lorraine,Avec mes sabots,En passant par la Lorraine,Avec mes sabots,Rencontrai trois capitaines,Avec mes sabots,Dondaine, oh ! Oh ! Oh !Avec mes sabots.
            En passant par la Lorraine Avec Morano En passant par la Lorraine Avec Morano Rencontrai une race soudaine Avec Morano Dondaine oh ! Oh ! Oh !

            • olivier cabanel olivier cabanel 6 octobre 2015 19:56

              @rocla+

              allez je continue..
              en passant par la lorraine, j’ai vu morano
              ce n’est ni une mondaine, ni un travelo
              pourtant la question m’obsède, posons la questions qui gène
              et si morano n’était qu’une poissonnière ? une bouche à ragots...

            • rocla+ rocla+ 6 octobre 2015 20:19

              Dondaine   oh ! Oh ! Oh  


              en passant par la Lorraine  avec ses sabots 

              en passant par la Lorraine Morano 

              ni mondaine   ni travelo et pas dondaine 


              en passant par la Lorraine Morano , 

              même en poissonnière  n’ a eu qu’ un mot  

              en passant par la Lorraine  Morano 

              dit aux requins-baleines et maquereaux  

              parole de Nadine  ils ont perdu le sens des mots 

              Dondaine   oh ! Oh ! Oh ....

              • olivier cabanel olivier cabanel 6 octobre 2015 21:37

                @rocla+
                on peut toujours être reine, mais pas morano

                elle n’est même pas souveraine dans le jeu de mot
                elle n’a que des pensées vaines, je le dis tout de go
                oublions la maquerelle, et ces vieux barbots
                 smiley

              • soi même 6 octobre 2015 20:44

                Il y a pas de projet inutile, il y a des cons avec leur projet, bon et puis alors si cela pouvez fermé où soulager le tunnel du mont blanc où l’autre qui a été un bon barbecue , au fond ne serait pas un moindre mal ... ?
                Et bien non nous avons notre bon bon prête national qui à part nous faire la morale écologie, prêche en réalité pour sa tranquillité de bobo .
                Mon petit africain à moi me dit ; le Tartempion Alpin et de la même famille que Tartarin de Tarascon..

                  smiley


                • Henry Canant Henry Canant 6 octobre 2015 22:05

                  @soi même
                  Pas sympa de comparer Taratarin à Cabanel, Taratarin ne lui arrive pas à la cheville.


                • soi même 7 octobre 2015 14:04

                  @Henry Canant, vous avez compris après avoir été presque invité à manger dans la même gamelle, le chevrotin des alpes n’a déclarer Persona non grata.

                  il y a de quoi, j’étais en train de démontré que c’est farceur prétentieux .


                • soi même 8 octobre 2015 13:47

                  Étrange cette vidéo, je pense pas Olivier va commenté par contre il y a une forte probabilité à se reconnaitre.

                  https://www.youtube.com/watch?v=2FEtiA18lZU


                • sarcastelle 7 octobre 2015 07:59

                  Quand oncle Olivier fait un article scientifique je le supplie d’arrêter la science, mais quand il fait un article pas du tout drôle et sans succès comme celui-ci, j’attends qu’il refasse des articles atomiques smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 7 octobre 2015 09:51

                    @sarcastelle
                    il est vrai que quand je dénonce un gaspillage de plus de 30 milliards d’euros, je n’ai pas l’intention primordiale de faire de l’humour...mais c’est vrai que vous voyez de l’humour partout, même lorsque ce n’est pas le cas...

                    peut etre pour positiver, louable intention, mais c’est un peu la fable du type tombant du sommet d’une tour, qu’on entend dire, à chaque étage passé : « jusqu’à présent tout va bien »
                     smiley

                  • ddacoudre ddacoudre 7 octobre 2015 09:01

                    bonjour olivier

                    (qui seront finalement payées par le consommateur) relevé au passage, dans notre économie ce sont toujours les consommateurs qui règlent le coût de l’organisation socio-économique ,les entreprises fonctionnement comme un filtre qui prélève la quintessence du travail qu’elle vent justement à ceux qui travaillent, aujourd’hui par l’endettement.
                    ceci précisé je ne connaissais pas cette notion de Saboter, pourtant bien averti de la révolte des canuts. Personnellement dans mes multiple conflits, dans le cadre de l’exaspération qui en découle, d’aucun proposaient la destruction des outils, comme responsable je me suis toujours opposé a cela, car le problème ne vient pas des outils mais de ceux qui les utilisent. il ne faut donc pas se tromper de cible, ce que nous faisons allègrement quant le stress s’empare de tout un chacun parce que nous ne sommes que des humains et non des machines intelligentes inertes.

                    cordialement.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 7 octobre 2015 09:52

                      @ddacoudre
                      merci de cette réflexion.

                      cordialement aussi
                      à+

                    • gaijin gaijin 7 octobre 2015 10:00

                      et non de dieu
                      vive les saboteurs et les éplucheurs de DRH !
                      ah ça ira ça ira ........


                      • olivier cabanel olivier cabanel 7 octobre 2015 16:48

                        @gaijin
                        oui, ça m’a fait du bien de voir ça... même si quelques faux culs prétendent que la France a été salie, je trouve au contraire que son image s’améliore.

                         smiley

                      • gaijin gaijin 7 octobre 2015 17:04

                        @olivier cabanel
                        disons qu’on ne parle pas de la même france et puis ça leur fout la trouille de voir que les chez les sans dents il y en a qui ont les dents qui commencent a pousser ......alors vite il faut sévir couper les têtes pour faire un exemple : valls en bon apprenti dictateur envoie valser la séparation des pouvoirs et demande une sévérité exemplaire .........

                        ils devraient faire gaffe ça commence a se voir .........


                      • Robert Lavigue Robert Lavigue 7 octobre 2015 17:11

                        @olivier cabanel
                        oui, ça m’a fait du bien de voir ça...

                        Vous avez vraiment des plaisirs simples et sains dans vos milieux !
                        Je comprends mieux la nature de vos contributions...


                      • gaijin gaijin 7 octobre 2015 18:05

                        @Robert Lavigue
                        ben oui mon pauvre ami c’est ça le bas peuple ça s’amuse d’un rien : une baffe dans la gueule une bitte au cirage .....de fourches et des faux ......
                        des joies simples quoi .... smiley
                        mais ne vous en faites pas on vous invitera a participer smiley

                        http://bit.ly/1Q7NEhF


                      • olivier cabanel olivier cabanel 7 octobre 2015 18:36

                        @Robert Lavigue
                         smiley

                        au fait cher donneur de leçon, on attend toujours vos états de service...
                        les français sont parfois plus exigeants avec les autres qu’avec soi même.
                        n’est-ce pas ?
                         smiley

                      • olivier cabanel olivier cabanel 7 octobre 2015 18:38

                        @gaijin
                        on peut avoir des surprises,...il y participera peut etre de l’autre coté...je le verrais bien déguisé en « force de l’ordre »...tu trouves pas qu’il a la tête de l’emploi ?

                         smiley

                      • Robert Lavigue Robert Lavigue 7 octobre 2015 20:46

                        @olivier cabanel

                        Pour ce qui est de mes états de service, je vous laisse à vos fantasmes séniles.
                        Pour le reste, j’ai du mal à trouver quelques plaisirs aux pratiques bestiales qui émoustillent...

                        Question de génération, de culture et d’éducation probablement.

                        Bien à vous,


                      • gaijin gaijin 7 octobre 2015 20:57

                        @olivier cabanel
                        oui c’est bien a ça que je pensais en l’invitant a participer : une belle tête a brandir au bout d’une pique smiley


                      • olivier cabanel olivier cabanel 7 octobre 2015 22:11

                        @Robert Lavigue
                        le lecteur aura compris que vous avez de la gueule, mais rien derrière.

                        et vos états de services doivent sonner si creux, que vous préférez vous défouler pour ceux qui militent...
                        question de génération, de culture, et aussi d’éducation...
                        probablement
                         smiley

                      • Henry Canant Henry Canant 7 octobre 2015 22:28

                        @olivier cabanel
                        Quel mépris pour un homme que vous ne connaissais pas.

                        Je vous connais un peu grâce à la page de wikipedia que vous avez mise à notre disposition pour que l’on sache quel être merveilleux vous êtes.
                        Il est dommage que vous n’y parlez de vos patates qui remplaceraient toutes nos centrales nucléaires.
                        C’est excès de modestie qui vous est trop coutumier i ne peut que nuire à votre renommée dans les sciences physiques qui fait que des jaloux ou des envieux parmi des soi-disant chercheur du CNRS, qui seraient alors contraint de comparer leur modeste diplôme avec le le votre, bateleur.

                          


                      • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2015 07:41

                        @Henry Canant
                        en tout cas, vous ne connaissez pas les règles de la conjugaison...

                        mais tout le monde peut commettre des fautes, moi y compris...
                        vous parlez de mépris ?
                        même pas.
                        je constate que ce fort en gueule disparaît du paysage dès qu’on lui demande de quel fait glorieux il serait redevable...par contre, donner des leçons, ça il sait faire.
                        comme vous apparemment.
                        vous arborez un pseudo qui se veut drôle, et vous venez ricaner sur un jeu de mot hasardeux que j’avais proposé.
                        je pense qu’en fin de compte, vous avez un mauvais fond, 
                        et tout comme l’impétrant signalé, vous aimez donner des leçons.
                        sauf que sachant d’où elles viennent, on n’a aucune raison d’en tenir compte.
                         smiley

                      • Robert Lavigue Robert Lavigue 8 octobre 2015 11:02

                        @olivier cabanel

                        je constate que ce fort en gueule disparaît du paysage dès qu’on lui demande de quel fait glorieux il serait redevable...

                        Je comprends que cela puisse vous paraître incongru dans vos milieux mais, je n’éprouve pas le besoin de me glorifier de quoi que ce soit et encore moins de vous concurrencer dans ce domaine.

                        Je me réjouis qu’un membre de la communauté Wikipedia ait jugé indispensable de consacrer une notule à votre état-civil et à vos talents protéiformes.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2015 11:22

                        @Robert Lavigue
                        surtout peut-être lorsqu’il n’y a pas matière à se glorifier ?

                         smiley

                      • olivier cabanel olivier cabanel 7 octobre 2015 18:42

                        @ tous

                        Le Tribunal Permanent des Peuples (TPP) juge le projet Lyon Turin et le système européen des grands projets

                        Turin, le 7 Octobre 2015

                        Du 5 au 8 Novembre 2015 se déroulera à Turin, Italie, un singulier procès avant le Tribunal Permanent des Peuples (TPP), un tribunal d’opinion qui a une couverture mondiale et de nature associative dans laquelle sont présents des juges bénévoles intervenant dans tous les cas où les législations nationales et internationales se sont révélées infructueuses dans la défense du droit des peuples. Fondé en 1979 comme héritier du Tribunal Russell, le TPP a à son actif 40 instructions et jugements pour la protection des minorités ethniques discriminées, de condamnation de multinationales ayant des productions très polluantes, etc. ...

                        Les motivations du procès
                        Les dynamiques pour imposer, tristement manifestes dans les réalités coloniales en Afrique, en Amérique latine et en Asie, sont maintenant présentes aussi dans les soi-disant pays du Nord, y compris dans le cœur de l’Europe où, dans l’intérêt des lobby multinationaux et des Gouvernements, on n’hésite pas à intimider les citoyens et à violer de manière flagrante la démocratie, en la transformant en un mot vide de sens.

                        Le procès public de Turin jugera le cas de violations des droits démocratiques de populations entières, dont les Gouvernements nationaux et les institutions supranationales (comme l’Union Européenne) imposent aux territoires la réalisation des dénommés « grands projets » qui impactent lourdement l’environnement, le destin du territoire, la santé et la qualité de vie des générations actuelles et futures.

                        Le collège des juges est composé par : Umberto Allegretti (Italie), Perfecto Andres Ibanez (Espagne), Dora Lucy Arias (Colombie), Maria Fernanda Espinosa (Equateur), Mireillle Fanon Mendes France (France), Sara Larrain (Chili), Luis Moita (Portugal), Antoni Pigrau (Espagne), Roberto Schiattarella (Italie), Philippe Texier (France). 2

                        La réquisitoire
                        Le procès naît à la suite d’une plainte présentée au TPP en 2014 par l’association « Controsservatorio Valsusa » (Controbservatoire Valsusa). La plainte a dénoncé le cas emblématique du projet de nouvelle ligne ferroviaire à Grande Vitesse Lyon-Turin dans le Val Suse : là, après plus de 20 ans d’opposition populaire, depuis le 2011, il a été mis en place l’occupation militaire permanente du territoire par l’armée et la police afin d’imposer le début des travaux de réalisation du projet.

                        La plainte, également signée par des maires de ce territoire, a reçu le soutien de milliers de citoyens et des dizaines d’organisations et de personnalités du monde entier connu pour l’engagement social, tels que l’European Association of Lawyers for Democracy & World Human Rights, l’Association italienne des juristes démocrates, Leonardo Boff, Noam Chomsky, Gustavo Esteva, Gianni Ferrara, Dario Fo, Luciano Gallino, Serge Latouche, Ken Loach, Salvatore Settis, Herbert Walther ...[liste complète]

                        Le TPP, en admettant cet exposé, a souhaité associer d’autres cas analogues existants en ce moment en Italie, en Europe et au Mexique ; le procès de Novembre les examinera tous afin d’arriver à un jugement commun qui aura une valeur éthique, morale, politique au sens le plus large.

                        Les personnes physiques et morales poursuivies sont les promoteurs des projets et les maitres d’ouvrage, le Gouvernement italien, en particulier certains fonctionnaires responsables de la réalisation, la Commission des pétitions du Parlement européen et le Coordinateur européen du Corridor Méditerranéen dans le cadre des projets RTE-T (réseau transeuropéen - Transports).

                        Nous invitons les Médias à assister aux audiences publiques qui se dérouleront à Turin7 durant quatre jours, afin qu’ils puissent rendre compte à l’opinion publique du contenu de ce procès qui naît de la défense des principes de la justice sociale et de la démocratie.

                        Les langues officielles du procès seront l’italien, l’espagnol et le français.

                        Le président de l’Association Controbservatoire Valsusa
                        (Livio Pepino)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès