Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Ethylotests obligatoires : des tonnes de chrome cancérigène dans la (...)

Ethylotests obligatoires : des tonnes de chrome cancérigène dans la nature

 A partir du 1er novembre 2012, tout conducteur de véhicule terrestre à moteur doit détenir un éthylotest non usagé disponible immédiatement, sous peine d’une amende. Cette mesure, présentée comme d’habitude en agitant de bons sentiments comme la continuation de la lutte contre les violences routières, aura pour conséquence indubitable de créer un nouveau marché et de constituer une rente aux sociétés positionnées sur ce créneau. 

Cela sauvera-t-il de nombreuses vies ? Il y a fort à parier que, dans la pratique, l’automobiliste lambda achètera un éthylotest pour le laisser dans la boîte à gants de son véhicule, un peu comme on attache au rétroviseur une représentation de Saint-Christophe ou un petit ours en peluche, et ne changera rien à ses habitudes. Celui qui ne boit pas continuera à ne pas boire et n’utilisera jamais cet appareil, et celui qui boit un peu hésitera à l’utiliser pour ne pas tomber sous le coup d’une contravention pour non présentation d’éthylotest. Quant à celui qui boit trop, il aura déjà beaucoup de mal à ouvrir la portière et à démarrer pour s’occuper d’autre chose. 

Imaginons quelqu’un qui vient de boire un ou deux verres de vin et qui désire prendre le volant. Il peut décider de se fier à son bon sens et démarrer sans vérifier son degré d’alcoolémie, ou bien utiliser son éthylotest. Dans le second cas il risque de se faire arrêter et de payer une amende pour défaut d’alcootest. Si par contre il décide de ne pas utiliser son alcootest, il conserve une chance sur deux de ne pas être en infraction et donc de ne rien avoir à débourser s’il est contrôlé. La « bonne » solution serait donc de continuer à se fier à son bon sens et ne pas dépasser deux doses d’alcool (si l’on pèse 70 kg) avant de prendre la route. On peut tout de suite prédire que l’effet de la nouvelle mesure aura un impact infime sur les accidents de la route.

On objectera qu’il suffira d’avoir deux éthylotests dans sa boîte à gants, mais ce sera en oubliant que l’on ne fait ainsi que repousser le problème à la prochaine fois où l’on prendra la route. Si l’on désire systématiquement vérifier son état d’alcoolémie avant de prendre la route, la seule solution consiste à réserver un budget annuel spécifique pour acheter des tonnes de ces petits instruments. Cela n’a d’ailleurs pas dû échapper au législateur et aux lobbys qui rêvaient d’obliger tous les automobilistes et les constructeurs à placer un dispositif fixe d’antidémarrage sur chaque véhicule. Ce dispositif électronique aurait coûté encore plus cher à l’automobiliste et justifié la mise en place d’un nouvel appareil de haute technologie dans tous les véhicules. 

Comme on peut le lire sur un site de la prévention routière consulté en août 2012 [1], si 30,8% des tués sur la route correspondent à une alcoolémie excessive, 36,5% des tués le sont à proximité d’obstacles fixes en tous genres : arbres, véhicules en stationnement, glissières, murs, poteaux, panneaux de signalisation, bordures de trottoir, fossés. Or on « habille » de plus en plus nos routes avec des signalisations sur les bas-côtés, et on rend nos rues de plus en plus étriquées pour ralentir la vitesse de circulation dans les agglomérations. De façon anecdotique, je suis récemment allé dans un cul-de-sac qui donnait sur quelques villas de standing, ce cul-de-sac étant traversé par une rue qui donnait elle-même encore sur deux culs-de-sac. La circulation était insignifiante à cet endroit, mais pourtant j’y ai trouvé deux ralentisseurs, deux panneaux stop, deux panneaux pour avertir des ralentisseurs, et des kilos de peinture blanche au plomb déversés sur l’asphalte pour signaler le ralentisseur dans les deux sens, les stops et les milieux de voie qui étaient en outre bordées de trottoirs neufs. Une avalanche de gadgets inutiles dans un endroit où il doit y avoir en tout et pour tout un blessé de la route tous les cent ans. Mais qu’on se rassure, ces gadgets ont été payés par nos impôts et cet argent est bien parti quelque part. Par contre les tonnes de chromate de plomb toxique et de toluène présents dans les peintures déversées chaque année sur nos chaussées devraient nous faire réfléchir sur l’impact écologique d’une telle exagération.

 

De nouveaux déchets dans la nature

Retournons à nos éthylotests. Pour « sauver des vies », on choisit de créer une nouvelle prolifération de petites babioles en plastique que l’on retrouvera finalement dans la nature. Si 40 millions d’automobilistes devaient effectivement utiliser ces joujoux cinq fois par semaine, cela ferait 5 x 40 000 000 x 52 = 10 400 000 000, soit plus de dix milliard d’éthylotests par an que l’on retrouvera dans nos déchets ! Et si la mesure était appliquée scrupuleusement par nos voisins européens, ce serait des milliers de milliards de tuyaux en plastique que l’on retrouverait chaque année dans les sols. Peut-on imaginer toutes ces montagnes d’éthylotests créées dans nos campagnes ?

Bien sûr, les instances officielles réfléchissent activement sur « la possibilité d'intégrer les éthylotests dans la filière REP des déchets diffus spécifiques des ménages » [2], mais pense-t-on vraiment que l’automobiliste n’aura que ça à faire : de conserver ses éthylotests usagers pour se fendre ensuite régulièrement d’un voyage spécial pour les déposer aux points de collecte ? On peut rêver…

Bah ! On rétorquera qu’une montagne de déchets chaque année en France ne constitue pas une mer à boire. Cela viendra seulement s’ajouter à des tas d’autres montagnes avec lesquelles on vit très bien : la montagne des feutres pour tableaux blancs (dans les écoles, ces tableaux sont toujours étonnamment présentés comme éminemment supérieurs aux tableaux noirs traditionnels qui permettent d’utiliser de la craie et qui semblent pourtant générer moins de pollution puisque cette craie, qui disparaît à l’usage, n’a pas besoin d’être recyclée), celle des bouteilles d’eau en plastique, des gobelets, assiettes et couverts en plastique, ou encore celle des écouteurs stéréo que l’on distribue sur chaque vol sur certaines compagnies aériennes (ici, il faut quand même donner un satisfecit à Air Canada qui a la bonne idée de facturer ses écouteurs un dollar, ce qui encourage les voyageurs à les conserver pour les vols suivants)…

La véritable écologie commence quand on ne favorise pas la prolifération d’objets qui ne sont pas indispensables. Chaque objet acheté sur un coup de tête ou pour se faire « ponctuellement plaisir » se retrouvera vite dans nos poubelles et contribuera inévitablement à salir la planète. N’achetons donc que ce qui nous sert vraiment ou nous comble indiscutablement sur le long terme, et n’exagérons pas nos achats…

 

Des substances mutagènes

Un objet manufacturé est rarement anodin, et c’est dans un article du Monde du 12 août 2012 où l’on apprend que les millions d’éthylotests que l’on s’apprête à jeter le long des routes contiennent du chrome VI, une substance chimique très dangereuse pour l’environnement et la santé. Cette substance « cancérigène, mutagène et reprotoxique » est l’objet d’inquiétudes présentées par l’association Robin des bois : 

« Robin des Bois s'inquiète des risques de pollution des eaux superficielles et souterraines engendrés par la mise en décharge des éthylotests usagés. Brûlés, ceux-ci chargeraient les fumées des incinérateurs en chrome. A raison de deux millièmes de gramme par éthylotest et de 60 millions d'unités mises sur le marché, la quantité de chrome VI à traiter serait d'environ 120 kg par an. » [2]

 

Bref, avec la prolifération programmée des éthylotests, nous venons de créer un problème sanitaire et ce sont des tonnes de chrome que l’on s’apprête à déverser chaque année dans la nature. La vie humaine n’ayant pas de prix, continuons donc à polluer la planète… 

____________________________________________

[1] Principaux facteurs d'accidents. Association Prévention routière. [En ligne] [Citation : 13 août 2012.] http://www.preventionroutiere.asso.fr/Nos-publications/Statistiques-d-accidents/Principaux-facteurs-d-accidents.

[2] Tiphaine, Honoré. Les 60 millions d'éthylotests et leur chrome cancérigène. Le Monde du 12 août 2012.


Moyenne des avis sur cet article :  4.91/5   (85 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 14 août 2012 07:15

    C’est une mesure totalement débile.

    En effet, le chauffard qui a bu et qui veut conduire va-t-il utiliser le gadget ? Et le conducteur qui ne boit pas n’a aucune raison de l’utiliser.

    Certes, mesure débile, mais pas totalement inutile : elle sert au moins à enrichir le fabricant du bidule. Ce fabricant qui est un ami proche de la bande à Sarko !

    Le nouveau gouvernement devrait prendre le temps d’abolir cette législation ridicule.


    • dominique 14 août 2012 09:39

      Tout a fait. C’est vraiment le piège à c....
      Les chiffres sont impressionants si on fait le calcul par rapport aux nombre de véhicules qui doivent avoir ces trucs.
      Mais que le nouveau gouvernement prenne le temps d’abolir cette législation je ne le crois pas. J’ai fait un courrier au premier ministre. Pas de réaction... donc pas de’action


    • bigglop bigglop 14 août 2012 18:26

      Bonjour à tous,

      Merci pour cet article d’actualité et aux commentateurs.

      Plus généralement, face à la dérive sécuritaire, je vous propose deux citations :

      - Benjamin Franklin :                                                              Scientifique et homme politique américain (1706-1790)
      « Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour une sécurité minime et temporaire ne méritent ni la liberté ni la 
      sécurité. » 

      - Henry Kissinger :                                                             

      “Aujourd’hui, l’Amérique serait outrée si les troupes des Nations Unies entraient dans Los Angeles pour restaurer l’ordre. Demain elle en sera reconnaissante. Ceci est particulièrement vrai s’il leur était dit qu’un danger extérieur, qu’il soit réel ou promulgué, menace leur existence. C’est alors que les peuples du monde demanderont à être délivrés de ce mal. L’unique chose que tous les hommes craignent est l’inconnu. Confrontés à ce scénario, les droits individuels seront volontairement abandonnés au profit de la garantie de leur bien-être assuré par le gouvernement mondial.”
      Henry Kissinger, Conférence Bilderberg, Evian, France, 1992



       


    • T.REX T.REX 14 août 2012 20:43

      De plus l’auteur oubli de signaler que les éthylotests ont une durée de vie faible. Pas question pour les non buveurs d’en acheter deux et de les laisser se dessécher dans la boite à gants.
      Tous les ans il faudra les changer.

      Je trouve scandaleux d’imposer ce système à des gens qui ne boivent jamais une goutte d’alcool.

      Sinon je suis bien sûr comme l’auteur le dit que celui qui a « un peu » trop bu mais n’a pas d’autre moyen de rentrer chez lui que de prendre le volant, se gardera bien de souffler dans le ballon.

      Quant à celui qui boit régulièrement et/ou beaucoup trop, il considèrera que souffler n’est pas jouer.... et préférera prendre un dernier ballon ....de rouge .... pour la route.

      Par contre l’hypothèse d’une utilisation 5 fois par semaine est grotesque. Si vous buvez tous les jours ou presque de la semaine.... vous n’avez plus besoin d’éthylotest pour connaître votre état. Vous avez l’habitude et comptez plutôt les verres..... ou prenez le risque. Non, cette mesure vise les buveurs occasionnels qui font la fête une fois n’étant pas coutume.

      Il n’empêche que le grand gagnant est le fabricant des seuls éthylotests homologués et le grand perdant .... Dame Nature......

      Bon aux non buveurs d’alcool cela ne coûtera que 3 ou 4 euros par an. 


    • frugeky 14 août 2012 08:35

      Pour les vacances, j’emmerde bison futé. Pour traverser toute la France, le seul moyen d’arriver : roulez bourré !

      C’est con mais ça fait du bien.

      Enfin une vraie mesure pour remplacer l’industrie automobile défaillante.

      • sirocco sirocco 14 août 2012 09:00

        Derrière les bons sentiments invoqués et la pseudo lutte contre l’insécurité routière, il y a surtout un formidable racket commercial de la part d’industriels amis de Guéant.

        Cette mesure se résume à une opération financière. Il serait naïf d’y voir autre chose.


        • fcpgismo fcpgismo 14 août 2012 09:45

          C’ est comme en moto pour une petite poignée de trou du cul qui ne respectent rien on nous pond des mesures à la con pour ne surtout pas s’ attaquer aux racines du mal, le non respect d’ autrui, d’ une petite minorité.


          • Blartex 14 août 2012 14:58

            Une petite minorité...que vous dites.

            Lors de la dernière éclipse de soleil visible en France, une amie venant de Grenoble décida de me faire confiance pour trouver un coin adéquat pour bien visualiser l’évènement. Direction le nord, dans sa voiture, elle conduisant. Autoroute, encombrée, file de gauche...
            N’étant pas au courant des us et coutumes de la gent motocycliste, naïvement cette dame roulait normalement.

            Et PAN un coup dans la portière droite ! Oui oui, un bon coup de pied dans sa voiture. Elle semble avoir compris le « message » et se colle à la rambarde de gauche. Je dis bien se colle. Hélas, ses habitudes de conductrice normale lui ont fait retrouver la normalité.

            PAN un autre coup (de pied) d’un autre (motard) pour écarter la rebelle.

            Nous avons parcouru une centaine de kilomètres. Et subi une bonne trentaine de coups de pieds dans la portière.

            Je vous rassure, nous avons assisté au spectacle magique de cette éclipse.

            Mais tout ces « trous du culs qui ne respectent rien », cette petite minorité, étaient-ils concentrés ce jour-là sur cette portion infime d’autoroute où nous étions ?

            Le respect d’autrui, ça commence par respecter le permis de conduire. Mais ça à priori, les motards savent (veulent) pas faire.

            Pour ce qui est du chrome dans la nature, à une époque, la mode était au chromé. Pare-chocs, jantes, toussa toussa. Que sont devenues ces tonnes et tonnes de chrome ?

            Les combines rapportent à leurs instigateurs. Droite ou gauche, le pactole est au premier qui trouve.


          • files_walker 14 août 2012 15:32

            @fcpgismo


            Je confirme que les motards sont largement lassé des mesures à la con de la « sécurité routière » à laquelle je fait un doigt d’honneur.

          • files_walker 14 août 2012 15:48

            @blartex


            Je pense effectivement que ce que vous nous raconté est difficile à croire.

            Je suis motard, je fait beaucoup de km et je n’ai jusqu’à présent jamais vu un motard mettre un coup de pied dans une portière.
            Au pire m’est-il arriver de voir quelques énervés faire rager leur moteur ou klaxonner pour qu’une voiture s’écarte. (ce que je ne cautionne pas).
            En ce qui me concerne, j’attend derrière que la voiture veuille bien s’écarter et je passe.
            Si la situation s’avérait dangereuse pour moi je me permet de temps à autres de me faire entendre.

            L’autre jour j’ai faillit me faire foutre en l’air par un fâcheux que je doublait normalement et qui n’avait pas daigner regarder dans son rétro. je ne doit qu’a mes réflexes d’être encore en vie aujourd’hui.
            Dans ces cas là il se peut effectivement que la réaction soit moins diplomate.


          • Blartex 14 août 2012 15:56

            @files_walter

            Suis ni menteur ni mythomane.

            Par contre j’ai nombre d’autres défauts.


          • files_walker 14 août 2012 16:05

            @Blartex


            Bon alors vous êtes tombé sur une bande de Hells Angels ou alors votre amie n’a pas regardé dans son rétro et a faillit faire tomber l’un d’entre eux. smiley Je plaisante.

            En tous les cas comme je n’ai jamais vu cela malgré mes nombreux km, il y avait effectivement un condensé de coup de pied à cet endroit.

            A moins que ces motard remerciaient votre amis avec un peu trop d’enthousiasme smiley

          • Blartex 14 août 2012 16:15
            Vous êtes con ou quoi ?

            "Bon alors vous êtes tombé sur une bande de Hells Angels ou alors votre amie n’a pas regardé dans son rétro et a faillit faire tomber l’un d’entre eux.  Je plaisante.

            En tous les cas comme je n’ai jamais vu cela malgré mes nombreux km, il y avait effectivement un condensé de coup de pied à cet endroit.

            A moins que ces motard remerciaient votre amis avec un peu trop d’enthousiasme "

          • files_walker 14 août 2012 16:19

            @Blarxtex


            Vu votre dernière réponse je me pose la même question à votre endroit.

          • Blartex 15 août 2012 16:58

            Vu votre dernière réponse je me pose la même question à votre endroit.

            Au risque d’être trivial, la même à votre envers...


          • stepht 17 août 2012 18:08

            @Blartex
            Motard croyant et pratiquant (>20000km par an (merci, non, pas de médaille, je ne sais plus quoi en faire)), je n’ai absolument jamais vu de motard s’attaquer de la sorte à une voiture.
            Faut-il rappeler que l’on a ni ceinture, ni airbag, ni cellule de survie à déformation programmée ?
            À l’occasion d’un combat entre un lutteur de 200kg contre un adversaire d’une tonne et demi, vous misez sur lequel ?
            Quand on lance le cochonnet sur une boule, qu’arrive-t-il au cochonet ?
            Mais par contre, j’ai subi une liste kilométrique d’agressions diverses et variées : depuis l’intimidation, les queues de poissons, les phares et autres anti-brouillard, jusqu’aux coups de pare-choc... À généralisation à deux balles, généralisation à 3 balles ?


          • bernard bernard 19 août 2012 21:10

            @ Blartex...

            « Nous avons parcouru une centaine de kilomètres. Et subi une bonne trentaine de coups de pieds dans la portière. » (sic)
            Soit un coup de pied tout les 3,333km !
            Pas possible !
            Vous êtes tombés sur une fourmillière ?
            Je sens comme un énorme exagération dans votre récit...
            Peut-être dûe à votre sens aigu du partage de la route !
            J’ai tort ?
            Perso, je suis motard depuis plus de 45 ans et n’ai jamais mis un coup de pied dans une portière.
            Mais peut-être ne suis-je pas normal ? smiley

            Allez savoir ! smiley


          • Bruno Bruno 14 août 2012 09:47

            Bonjour,

            Au dela du joli coup financier de notre fabricant Fançais, avec la complicité de certains députés de droite le racket orchestré commence, à cela ajoutez un gouvernement de Gauche qui entend bien que l’ethylotest n’apportera pas grand chose mais n’abroge pas cette loi stupide pour la bonne raison que derrière il y a des nouvelles recettes « les nouveaux PV » nous sommes toujours dans le mécanisque de la soit disant sécurité sur les routes, il n’y a qu’à regarder l’installation des radars continue bon train et pourquoi pour le fric, des études montrent que descendre en deçà des 4000 tués est impossible et on voit bien de nouveaux radars sont installés tous les ans pourtant le nombre de tués restent le même.
            Ce racket présenté comme pour améliorer la sécurité est une manne que les gouvernements ont trouvé pour engranger de nouvelles recettes et je ne parle pas de ceux qui gèrent ce racket bien évidemment en cheville avec une fois encore nos députés ou politiciens.
            4000 tués sur les routes repésentent 0.0001% de nos 40 000 000 de conducteurs alors qu’il y aurait davantage à faire concernant les suicides ou les femmes battues la ou les % sont bien plus élevés !
            Mais le pire est que nous sommes 40 000 000 de moutons à se laisser racketter !!!


            • Croa Croa 14 août 2012 10:19

              « de moutons à se laisser racketter !!! »

               smiley Pas sûr ! smiley

              Ce coup-ci nous avons un dossier qui démontre que le décret est sorti sous la sollicitation de l’association  I-test dont le président est, comme par hasard, chargé de mission chez Contralco, un des fabricants d’éthylotests !
              Le décret peut donc être contesté en tant qu’abus de pouvoir à fin de ventes forcées, ce qui se plaide...

              La jurisprudence dira qui a raison mais j’en connais pas mal qui ne s’équiperont pas et attendent la contravention. Actuellement le gouvernement tergiverse... Il a donné ordre au gendarmes d’attendre un peu avant de verbaliser formellement, preuve qu’il n’est plus très sûr de son coup !  smiley


            • Lamouet 14 août 2012 10:51

              @CROA : ça valait un « papier », non ?


            • pissefroid pissefroid 14 août 2012 13:21

              Bruno,
              parler de racket pour l’éthylotest me semble pertinent.
              parler de racket pour les excès de vitesse me semble exagéré, car le conducteur à toujours la possibilité de respecter la limitation,
              dans ce cas je parlerais plutôt d’un impôt sur la betise ou l’inconscience.


            • files_walker 14 août 2012 15:30

              @Croa


              Pas question en effet d’acheter un ethylotest.
              Peuvent se gratter !

            • Croa Croa 14 août 2012 18:45

              à Lamouet,

              Merci smiley mais il y a déjà eu de bons papiers sur ce sujet, par exemple.

              Concernant l’aspect juridique, je ne suis pas bien placé et ma réaction n’exprime qu’un sentiment.


            • Abou Antoun Abou Antoun 14 août 2012 19:06

              dans ce cas je parlerais plutôt d’un impôt sur la betise ou l’inconscience.
              Vous avez sans doute raison, pissefroid, mais nous devons considérer l’insécurité dans son ensemble dont fait partie l’insécurité routière.
              Ainsi pour savoir quel sont les risques qui menacent l’individu, le citoyen, il faut se fonder sur la statistique.

              • Quels sont les risques d’être agressé et dépouillé ?
              • Quels sont les risques d’être cambriolé en son absence ?
              • Quels sont les risques d’être agressé physiquement ?
              • Quels sont les risques d’être victime d’un accident de la route ?
              Partant de là une politique sécuritaire doit viser à diminuer les risques majeurs en des endroits précis. La politique de harcèlement des automobilistes obéit-elle à cette logique, manifestement non !
              La plupart des victimes de ces harcèlements sont des conducteurs solvables piégés pour quelques km/h de trop. Ainsi, l’éthylotest s’inscrit dans la même logique que les radars automatiques, il s’agit d’une source de revenus pour le gouvernement qu’on utilisera de plus en plus.
              Piéger les infractions graves (conduite sans permis de véhicules volés, plaques maquillées etc.) c’est possible mais il faut des moyens et une détermination, bref ça coûte du fric au lieu d’en rapporter. Bref dans le cadre d’une gestion purement financière des forces de sécurité on renonce à aller à la pêche au gros.

            • roro46 15 août 2012 16:01

              "parler de racket pour l’éthylotest me semble pertinent.
              parler de racket pour les excès de vitesse me semble exagéré, car le conducteur à toujours la possibilité de respecter la limitation,
              dans ce cas je parlerais plutôt d’un impôt sur la betise ou l’inconscience.« 

              OK, mais en ce cas, punissons de manière égale la bétise de fabriquer des véhicules roulant à 200km/h alors qu’aucune loi ne permet de le faire en france.
              Punissons la bêtise de mettre parralèllement en vente libre un produit qu’on a pas le droit de consommer si on veut conduire, ou qu’on a pas le droit d’utiliser si on a consommé le 1er...

              C’est toujours pareil : on fabrique des choses, on bourre la tronche des gens en leur disant »achetez, achetez«  »ça va vite«  »c’est puissant« , etc... et après : PAN dans la gueule, »ha mais non mon bon monsieur, vous n’avez pas le droit !!!!!!!!!!

              C’est du racket pur et simple, c’est tout.

              De toute façon, bientôt, on ne pourra plus sortir de chez soi sans se faire plaquer au sol, au motif qu’on peut potentiellement commettre un acte dangereux...
              ...Mais on trouve ça normal... « c’est pour notre sécurité »

              Si c’est ça, interdisons totalement la bagnole, car c’est une source incroyable d’accidents de la route...


            • Intelle Intelle 14 août 2012 11:12

              Votre article est tout à fait dans le vrai, l’éthylotest sera complètement inutile aux personnes qui ne roulent jamais « bourrées », mais tout aussi inutiles à celles pour qui c’est une habitude de prendre de le volant en toute inconscience, car l’alcool fait perdre tout sens de la mesure.

              Le laboratoire qui fabrique ce gadget va toucher le jackpot et l’État va encaisser les amendes, moralité qui va payer ? Toujours l’automobiliste, il a maintenant l’habitude, c’est depuis longtemps le « cochon de payant » (carburant hors de prix, péages et taxes de toutes sortes) !!!
              Personnellement je n’ai pas encore fait mon devoir de citoyenne responsable, je ne l’achèterai que fin octobre, à la dernière limite pour ne pas être verbalisée. D’abord parce que je ne suis pas une buveuse et parce que, depuis la « ponte » de cette super loi, on ne trouve nulle part ce ballon maudit, sauf dans les pharmacies, à un prix exagéré, ou sur internet, sans garantie qu’il soit aux normes.



              • colza 14 août 2012 13:42

                Pourquoi l’acheter ?
                Pour économiser 11 euros si vous vous faites prendre ?
                J’ai fait le choix inverse, je ne l’aurai pas.


              • barbarou46 barbarou46 14 août 2012 11:20

                Que contiennent réellement ces éthylotets, j’ai lu sur Wiki en menant ma petite enquête personnelle qu’il sagissait de Bichromate de potassium !

                D’après cette source, toujours wikipédia, cette substance serait létale pour l’homme à 0,5g absorbés !

                C’est donc une véritable catastrophe écologique et un danger potentiel d’empoisonnement bien plus grave qu’il n’y paraît.

                C’est un devoir citoyen de s’insurger contre cette loi qui s’avère être une vraie menace à l’égard de la salubrité publique et qui plutôt que de sauver des vie va contribuer à tuer des gens...

                Rien dans la presse ! mais que font les journalistes ?


                • miha 14 août 2012 11:21

                  Cancérigènes ... mais peu importe tant que cela rapporte se sont dit certains.

                  Voir cet article :

                  http://clampins.superno.com/2012/07/le-ghetto-des-minorites/


                  • Blartex 14 août 2012 15:06

                    Le cancer rapporte énormément !
                    Non ?


                  • jef88 jef88 14 août 2012 11:50

                    L’efficacité c’est l’éthylotest d’anti-démarrage !
                    Tu veux démarrer:tu souffle !
                    t’as bu la voiture ne bouge pas !

                    mais les graaaands esprits des ministères ne voient (héritage du moyen-age) que les prébendes


                    • Blartex 14 août 2012 15:07

                      Souffle à ton voisin.


                    • stepht 17 août 2012 18:17

                      Mais bien sûr ! Et pourquoi souffler soi-même ? N’importe quelle truffe éméchée (au « graaaand esprit », naturellement) pensera à s’équiper d’un coussin péteur, et roulez jeunesse !


                    • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 14 août 2012 12:31

                      Tout est dit, autant dans l’article que dans les commentaires, sans oublier le dysfonctionnement de ces appareils au-dessous et au-dessus de certaines températures.

                      Non, le plus dramatique dans cette nouvelle escroquerie, c’est que les Français ne bougeront pas, ils se laisseront tondre la laine sur le dos alors que s’ils réagissaient ils obtiendraient 100% gain de cause. Une simple pétition (sur A.vox par exemple ou ailleurs) signifiant que les automobilistes signataires n’achèteront jamais cet appareil, et feront appel au tribunal en cas de PV, ferait reculer les pouvoirs publics.
                      Plus c’est gros plus ça passe... et là, dans cette affaire, c’est énorme tant les points de contestation sont nombreux, mais ça passera. A cause de l’inertie et de l’individualisme des usagers.
                      Il y aura bien quelques irréductibles, mais ils se retrouveront seuls à se défendre, comme toujours. 
                      Dommage.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès