Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Europe : financement des énergies renouvelables dans les pays en (...)

Europe : financement des énergies renouvelables dans les pays en développement

La Commission européenne a inauguré en mars dernier, un fonds de 80 millions d’euros destiné au financement de projets utilisant des énergies renouvelables dans les pays en développement.

L’engagement de la Commission européenne en faveur des énergies renouvelables

Grâce à ce fonds, nommé Geeref, la Commission européenne souhaite remplir ses engagements en matière de lutte contre le réchauffement climatique et de transfert des technologies propres vers les pays en développement. Ce fonds constitue ainsi l’une des décisions concrètes de « l’initiative européenne en faveur d’une énergie propre et renouvelable, de l’efficacité énergétique et de la lutte contre le changement climatique dans le cadre du développement ». La Commission européenne souhaite ainsi lutter contre le réchauffement climatique.

Energies renouvelables : un fonds très bien doté pour lutter contre le réchauffement climatique

La Commission Européenne a l’intention de doter le Geeref de 80 millions d’euros pour la période 2007-2010. Cette initiative, soutenue par le Parlement européen, est mise en œuvre avec le soutien du Fonds européen d’investissement.

La Commission européenne souhaite également mobiliser des financements privés pour des projets de petite envergure liés à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables dans les pays en développement et les économies en transition. Aujourd’hui, 1,6 milliard de personnes, vivant dans ces pays, n’ont pas d’accès permanent à des services d’énergie fiable… D’où l’urgence de mesures, comme ce fonds européen.


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 8 mai 2008 12:26

    Le meilleur investissement pour l’europe serait de promouvoir et subventionner davantage, CHEZ NOUS, l’utilisation des énergies renouvelables...

    Des dizaines de millions de maisons individuelles d’abord, qui pourraient installer des panneaux solaires, éoliennes, récupérateurs d’eau, conforter leur isolation...etc... Une énorme économie pour nos besoins en énergie, en même temps du travail pour les constructeurs et installateurs..

    Des milliards d’euros, oui, mais tellement positifs et rentables ... pour tous. Surtout si l’on compare aux 350 milliards d’euros que l’on consacre à l’aide à l’agriculture européenne, et qui ont pour résultat essentiel de concurrencer injustement les agriculteurs des pays du "tiers monde".


    • Innsa 8 mai 2008 13:36

      Dans tous les pays sous développés, seul les classes moyennes et les riches (en ville) consomment de l’énergie. Les pauvres qui composent parfois 90% de la population, vivent dans les campagnes cherchent d’abord de quoi se nourrir et nourrir la famille. Ils seront bien contents de savoir qu’en ville, la climatisation fonctionne a l’énergie renouvelable !

      Pourquoi ne pas donner cet argent au PAM qui en a bien besoin ?


      • Algunet 8 mai 2008 17:32

        Les éoliennes de la photo sont presque aussi belles que nos pylones THT, vite, enterrons-les ce sera un geste écologique ! Par contre développons le solaire un max...


        • Lisa SION 2 Lisa SION 9 mai 2008 07:02

           

          Bonjour,


           

          Ce serait une bonne nouvelle, sauf si ces fonds échouent

          encore une fois dans les poches de Total, qui se lance, comme par hasard dans l’éolien.
           

          D’ailleurs, j’ai trouvé cet extrait dans le premier article « éolien » du moteur de recherche d’Avx.

                 

          Marc Lefranc qui travaille dans le secteur du développement durable s’est intéressé non pas aux "nuisances" générées par les éoliennes comme tout riverain qui s’opposerait bêtement à cette technologie sans se poser de questions mais plutôt aux aspects économiques et écologiques pour finalement découvrir que derrière ce qui est présenté comme un moyen propre de production d’énergie se cache un « vrai scandale financier et une imposture écologique ».

               

          Par contre, si ces fonds servent à soulager les investissements des entreprises locales, pour leur permettre d’exploiter la dernière génération de panneaux solaires de toitures, cela fait de ces aides fiscales, une réelle avancée. 

          En effet, les fonds accordés à Monsanto pour développer ses ogm, ont participés à les rendre financièrement puissants et inattaquables, et à déséquilibrer la concurrence. C’est de cette façon qu’ils sont devenus les véritables responsables de la hausse des prix du maïs, affectant désormais, des quantités de pays en retard, les condamnant à y rester. 

          Le solaire moderne doit être la meilleure source d’énergie, la plus autonome et facile à installer. Elle n’oblige pas son utilisateur à dépendre d’un gros distrubuteur comme Total, qui est leader en Birmanie, sans remédier aucunement au pouvoir de cette dictature. 

          Le solaire local doit être un atout bienfaisant puisqu’on en trouve sur les marchés en Mongolie. Cette région est la plus reculée en géographie, mais bien en avance sur nous autres...

          Monsanto est responsable de la crise alimentaire actuelle, Faites que l’Europe ne devienne pas un soutien aux dicatures mondiales...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès