Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Flinguez un ours en Sibérie : c’est la saison

Flinguez un ours en Sibérie : c’est la saison

La photo montre un ours tiré de son hibernation par une meute de chiens. Le chasseur se tient à bout portant, il n’a même pas eu besoin de poursuivre l’animal à travers les chemins enneigés de la Sibérie, de se faufiler dans la toundra pour sortir de sa tanière l’animal. Dans quelques instants, l’ours sera mort, tué en pleine tête par un flingueur venu rapporter un trophée.

Que l’espèce d’ours du Kamchatka ne cesse de diminuer avec la disparition de son habitat naturel(1) importe peu, ce qui compte c’est le plaisir du meurtre, abattre une bête qui hiberne suffit à combler certains êtres humains. Ce type de chasse qui s’apparenterait plus à un assassinat est pourtant interdit en Russie, mais il est très simple de contourner la loi moyennant 7500 euros. En plus le flingueur ne prendra aucun risque et pourra ainsi revenir la saison prochaine pour abattre enfin le dernier ours de son espèce.

Heureusement pour les flingueurs, des agences en Europe se proposent de vous offrir le grand frisson, d’abattre une bête de plus de 300 kilos en pleine tête. Nous avons joué les clients intéressés par ce type de chasse pour savoir s’il était possible depuis la France d’aller affronter un ours endormi. Spécialisé entre autres dans le grand gibier, Voyage-chasse nous a répondu que les périodes de chasse proposées par l’agence ne concernaient pas les mois où l’ours hiberne.

Malheureusement il est aisé d’en trouver des moins scrupuleuses. Ainsi plusieurs agences russes, dont certaines situées à Saint-Pétersbourg, sont très vagues quant aux périodes de chasses à l’ours. Certaines précisent que ce type de chasse s’effectue toute l’année sauf durant les mois d’hibernation, tandis que d’autres proposent précisément les périodes d’hibernation. Ainsi Profilhunt nous convie à tuer un ours du 1er septembre au 20 février puis du 20 avril au 15 mai, ne laissant ainsi à l’animal que le mois de mars pour hiberner.

Il ne faut pas chercher de cas de conscience, ni même de désir de protection de l’espèce avec ce mois concédé à l’ours, mais bien plutôt un roulement commercial entre agences afin d’organiser une tuerie tout au long de l’année.

Laurent Monserrat

  1. La population d’ours du Kamchatka serait estimée à près de 100 000 soit l’une des plus importantes au monde d’après les autorités locales. Toutefois, la destruction de leur écosystème conduit les ours à se rapprocher des villes afin de pouvoir s’alimenter. Des campagnes d’abattages massifs ont donc été organisées pour diminuer sensiblement leur nombre. Rajoutez à cela la venue de chasseurs occidentaux, les ours de Sibérie pourraient disparaître dans quelques années.
  • Photographie : Sipa

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Cropcircle 20 mars 2009 22:41

    la pourriture humaine n’a pas de limites,quelle gloire....


    • Atrabilaire Atrabilaire 20 mars 2009 23:56

      Bonsoir
      Certes un article qui a tiré du plus profond de moi des frissons dans le dos ....
      Je ne m’imagine pas , mais pas du tout etre réveillé avec une meute de chiens et un fusil devant le nez .Je ne m’imagine pas non plus me reveiller et avoir un ours face à moi . Alors que choisir ???????
      J’avoue que je prefrerais peut etre avoir un fusil ainsi je pourrais parler une derniere fois à mon meutrier , quant à l’ours , lui il me croquerait tout cru........
      Et puis , que dois je léguer à mes enfants ?? Des ours ou des chasseurs ???
      Des chasseurs , je connais , j’en vois de temps à autre dans les fourrés lorsque je vais poser mes collets ; mais des ours , que pouic !!!! mes parents n’ont pas du m’en léguer beaucoup des ours , moi je n’en ai jamais vu ...Alors comment voulez vous que j’en légue aux générations futures des ours ...
      Ours ou pas ours , cela ne m’empèche pas de vivre tranquillement à Romorantin . D’ailleurs , je suis sur que je serais plus terrorisé si le dimanche en foret tous les chasseurs étaient remplacé par des ours .
      Mes enfants en auraient une peur bleue , et il faudrait vivre cloitré , vous imaginez le topo !
      Moi mes parents m’ont légué des chasseurs , alors je vais rendre aux générations futures , des chasseurs et pas des ours . Surtout de ceux qui sont si méchants que l’on doit attendre qu’ils dorment pour les tuer !
      et puis au Kamchatka il y a belle lurette qu’il n’y a plus de crabes ni de saumon , les ours ont tout bouffé , les voraces alors c’est bien fait pour eux .
      Cordialement à tous les amateurs de nos belles régions françaises sans ours 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès