Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Fukushima : Confinement médiatique rétabli !

Fukushima : Confinement médiatique rétabli !

Deux mois se sont écoulés depuis le début de la catastrophe et nous n’en voyons pas la fin. Au contraire, tout porte à croire que la contamination va continuer de longs mois et que TEPCO n’est pas en mesure de maitriser les rejets radioactifs dans l’environnement. Pendant ce temps le gouvernement nipon est aux abonnés absents.

LETTRE OUVERTE AUX JOURNALISTES PROFESIONNELS.

TEPCO vient de reconnaître que la situation des réacteurs 1 3 et 4 de Fukushima sont bien aussi critique que ce que disait Michio Ishikawa, expert de l'institut japonais de technologie nucléaire dans une émission à la TV Japonaise.


M. Ishikawa "Tout le combustible a fondu" par JaneBurgermeister

Pour résumer la situation, le combustible nucléaire a entièrement fondu dès les premiers jours dans les 3 réacteurs, formant un magma à plus de 2000°C qui a coulé au fond de la cuve de confinement.
C’est ce magma qu’on nomme corium.

Tchernobyl : corium durci

Il est certain que les enceintes de confinement des réacteurs n’ont pas pu contenir l’énorme quantité de gaz qui s’est formés lors de ces fusions, provoquant la rupture par explosion de la partie supérieure de la barrière de confinement des réacteurs.

C’est d’ailleurs ce qui a permis l’arrosage des réacteurs par hélicoptères car l’eau ne traverse pas par magie les enceintes de confinement contrairement à ce que suggérait TF1 dans une infographie poussant le f… de gueule à des altitudes stratosphériques.

Une fois le corium au fond de l’enceinte de confinement, il ne peut être refroidi que de façon superficielle car il se forme une croute qui l’imite l’action de l’eau.
L’eau au contacte avec le corium est fortement contaminée à l’uranium, plutonium, cobalt, césium à des niveaux extrêmement élevés.
Le césium, à l’état de gaz remonte à la surface de l’eau et s’échappe de la centrale avec les vapeurs d’eau contaminant l’air en permanence.
En dessous de lui, le corium ronge lentement le béton et fini par percer l’enceinte de confinement par le bas cette fois, ce qui explique les fuites à répétition que TEPCO détecte par l’abaissement du niveau de l’eau injectée dans la cuve.
Les problèmes que TEPCO doit résoudre sont donc par ordre de panique :

- Refroidir le corium avant qu’il ne s’échappe dans les sous-sols de la centrale (ce que les russes ne sont pas parvenus à faire à Tchernobyl.)



- Refroidir le corium avant qu’il ne passe sous la centrale et n’atteigne la nappe phréatique (Ce que les Russes on fait à Tchernobyl)

- Se débarrasser des 100 à 200 000 tonnes d’eau très contaminées sans les balancer à la mer (objectif non tenu jusqu’ici, le Pacifique étant de plus en plus contaminé)

- Faire cesser l’émission de gaz contaminé dans l’atmosphère (ce pour quoi aucune action n’est encore envisageable).

maintenant

Michio Ishikawa, explique qu’une entreprise privée n’est pas capable de mener une telle action. Il assimile la situation de TEPCO à un épisode de la guerre avec la Russie quand le gouvernement impérial avait ordonné à la flotte marchande nippone d’attaquer la marie russe.

Il explique aussi que TEPCO ne s’occupe que des problèmes périphériques, comme ramasser les débris sur le site pour les mettre dans des conteneurs ou rétablir la lumière dans des salles de contrôle devenues inutiles.

On comprend que seule une réaction « à la soviétique » permettrais d’arrêter la lente mais sûre progression des coriums hors du confinement.

Or le gouvernement japonais est dans le déni. Toutes les mesures de contamination des sols effectuées montrent aujourd’hui que les vents n’ont pas soufflé dans la direction du large comme le disait la propagande rassurante du gouvernement.
Les « taches de léopard » formes une trainée qui pointe vers le nord-ouest bien au delà de la zone de 20 km d’évacuation.

Contamination des sols

Des milliers de gens continuent de vivre dans ces zones hautement contaminées sans que personne au gouvernement n’ose prendre les mesures d’urgence nécessaires.
On comprend mieux pourquoi le conseiller nucléaire du premier ministre a démissionné il y a 10 jours.

L’intérêt médiatique est retombé, laissant ces population à leur sinistre sort et cachant l’aggravation inéluctable de la pollution qui se produit en ce moment même loin des caméras, au fond des cuves éventrées de Fukushima.

Il y a de quoi désespérer devant autant d’indifférence criminelle.

Il est allucinant que ce ne soit que dans les média alternatifs qu'on trouve encore des articles sur cette tragédie. Les journalistes mainstream on fait retomber sur FUKUSHIMA une chappe de plomb bien plus étanche qu'un enceinte de confinnement.

Car enfin ce qui se joue ici, ce ne sont pas les entorses à la loi que se permettent quelques élites vicelardes trousseuses de bonnes.

Les conséquences se comptent par million de cancers parmi la population de la région et un risque majeur de contamination durable de l'environnement maritime qui va affecter tous les habitants des rives du pacifique.

Si TEPCO continue de se débarasser des ses tonnes d'eau hautement contaminées dans l'océan, des zones cotières entières vont devenir inhabitables pour des centaines d'années.

Rester indiférent à regarder le gouvernement japonnais jouer la montre au lieu de sonner le tocsin et de remuer les opinions pour faire pression sur les décideurs est une complicité de crime contre l'humanité.

Nous avons le devoir de demander des comptes et de mettre la pression.

Messieurs les journalistes REVEILLEZ-VOUS !

Vous êtes pire que des lâches, vous êtes de sinistres imbéciles !

La propagande n'arrete pas les bequerels et vous en aurez votre dose, vous et vos enfants et vos petits enfants.

Qu'imaginez vous ?

Alors bougez-vous, bon sang, et justifiez ce titre dont vous vous gobergez tant.

HOOOOHEEEE ! Panic NOW !


 

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/atom-heart-fucker-saison-13-le-92843


Les réactions les plus appréciées


Réagissez à l'article

47 réactions à cet article

  • jluc (---.---.---.75) 21 mai 2011 05:31

    je me joins à votre INDIGNATION.
    Le silence des médias est COUPABLE.
    Le silence des médias est contre nature.
    Ce silence est un mensonge par omission.
    Ce silence est de la désinformation, de la compromission.
    Être journaliste en 2011 : quel déshonneur !

    • Croa (---.---.---.143) 21 mai 2011 09:28
      Croa

      « Le silence des médias est contre nature. »

      Tout à fait. Ils ne sont d’ailleurs pas silencieux !

      Le problème est autre, les médias ne sont pas expression, ils sont bruit. Le bruit ça couvre l’expression véritable, CQFD !

    • jluc (---.---.---.75) 21 mai 2011 19:24

      C’est au milieu du bruit que l’on peut observer une minute de silence.

  • Croa (---.---.---.249) 21 mai 2011 08:06
    Croa

    « Messieurs les journalistes REVEILLEZ-VOUS ! »

    Ils ne dorment pas, les frasques de DSK c’est bien plus important ! Sous entendu : « Messieurs les sujets, DORMEZ ! »  smiley

  • frugeky (---.---.---.24) 21 mai 2011 08:06

    Faut les entendre, les journalistes : « ouin, ouin, oui nous sommes coupables pour DSK, nous savions mais n’avons rien dit »
    Et pour Fukushima alors qui est d’une autre importance que les pantalonnades guignolesques du pervers ex-futur-président vendu par la plupart de ces mêmes journalistes.
    Ils ne savent pas ?
    Pourtant, comme pour l’affaire Banon, l’info est disponible, aussi, sur Agoravox...

    Envoyez les liens sur les forums de discussion des articles qui parlent de Fukushima, pour alerter, puisque eux ne le font pas.

    Journalisme citoyen, j’aime bien ce terme. smiley

  • Croa (---.---.---.143) 21 mai 2011 09:38
    Croa

    Il se passe aussi des choses en Europe dont les médias ne nous parlent surtout pas :

    En espagne par exemple... smiley

  • Kanzen (---.---.---.185) 21 mai 2011 09:45

    Enfin ! Merci à vous Aldous pour votre article, je commençais à désespérer et je viens de faire un screenshot de la page d’accueil d’AgoraVox qui m’a consterné : Fukushima n’intéresse même plus la voix du peuple, DSK est l’objet de tous les articles sur lesquels on tombe en arrivant et sur 2 pages de défilement !!

    A quoi ça sert que le peuple prenne la parole si ça n’est que pour jouer le même jeu que les médias en lesquels je - pensant ne pas être le seul - ne crois plus.

    C’est à gerber ! Plus même que l’animation 3D de TF1, mise en avant par 2 fois par cette pauvre idiote.

    Je dois dire que je ne comprends encore pas comment le gouvernement japonais a pu déléguer un truc pareil !!! C’est fou ! Et comment les gouvernements du monde peuvent-ils s’en moquer ?!

    Le peuple n’arrive même pas à reprendre la parole. Alors d’ici qu’il reprenne le pouvoir...

    • frugeky (---.---.---.24) 21 mai 2011 10:11

      Je vous trouve assez malhonnête ou alors pas assez présent sur le site.
      C’est au moins un article par jour, avec des liens qui renvoient sur des sites plus spécialisés.
      Cette semaine, les articles d’Ariane Walter (avec un texte de Mr Petit, très bien) et les articles de Olivier Cabanel (entre autres)...

    • Kanzen (---.---.---.185) 21 mai 2011 11:30

      Bonjour Frugeky et merci pour votre franchise.

      J’ai lu les articles dont vous parlez bien entendu et je suis déjà très bien renseigné sur le sujet en admettant que mes sources soient bonnes (ceux d’O. Cabanel dont je suis les publications m’ont le plus marqué car criblés de sources, mais je suis aussi ceux de notre hôte Aldous, un des plus actifs en la matière et que je remercie encore), mais il a fallu tomber dessus à leur publication ! Je viens sur AgoraVox tous les jours plusieurs fois par jour, et ce matin quand j’ai vu que les derniers articles sur Fukushima avaient disparus de la page d’accueil au profit du raz-de-marée DSK ça m’a désolé. Comme si même l’opinion populaire avait fini par aller dans le sens des garcimores politico-médiatique.

      Il ne s’agit pas de malhonnêteté je n’ai parlé que du contenu de la page d’accueil, j’ai pas remis en question tout le site. Les gens vont à l’info qu’on leur présente, qui a la démarche aujourd’hui d’aller chercher précisément l’information ? Trop peu de monde quand je constate encore cet état d’hypnose générale, et il me semblait qu’AgoraVox tendait la main à un comportement plus responsable dans la réflexion et à un traitement plus juste de l’information, et ce qui me fait le plus chier c’est d’admettre que cette page d’accueil n’est ni plus ni moins qu’à l’image du monde dans lequel on vit : Un monde qui a les yeux rivés sur cette affaire. Je fuis les médias traditionnels pour ne pas être submergé par cette histoire nauséabonde qui suscite les réactions les plus écœurantes, et surtout pour ne pas finir aliéné.

      Et ça m’emmerdait de le dire ici car je nourris l’état de fait que je condamne d’autant qu’on est sur un article qui parle du drame qui se déroule à Fukushima (je voulais le faire sur une publication adaptée mais j’étais embarrassé par le choix !), aussi je m’excuse pour ma sortie de contexte, en contestant j’ai bêtement alimenté... Comme si y’avait pas moyen d’en échapper que ça soit par réel intérêt ou par dégout, comme quoi l’hypnose est profonde et il est difficile d’en sortir.

      Ce monde est complètement fou ! Des millénaires d’existence pour l’humanité et rien n’a changé ! Tyrannie, guerres, pauvreté, famine, épidémies, violences, communautarisme, manipulations politiques, mensonges de masse etc... On se masturbe sur notre avancée philosophique, idéologique et technologique en perdant de vue qu’on n’a jamais pu régler le moindre de ces problèmes ! Au contraire, c’est de pire en pire ! On prolonge l’insipide vie des uns pour laisser les autres continuer à crever de faim. On développe des technologies et on en inonde le monde sans avoir le moindre contrôle dessus et quand ça part en vrille, on baisse la tête et on tape dans le mur un peu plus fort, comme si tout ce qui se jouait là c’était des e-dollars.

      Et pour finir, le mépris grandissant des puissants envers les faibles que nous sommes m’inquiète. Comme si il se jouait quelque chose de grave qui les pousserait à se dire « Bah y’a pas besoin de ficeler les mensonges de toute façon c’est bientôt la fin, alors emballez moi ça vite fait, vous emmerdez pas avec les fioritures ». Les politiques nous ont toujours menti, dans notre intérêt ou non, y’a juste une époque où ils le faisaient beaucoup mieux et pour moi cette époque a pris fin en septembre 2001, ce qui se passe au Japon et le peu de réaction que ça suscite aujourd’hui m’apparait aussi dingue qu’irréel.

      Merci à tous ceux qui continuent de répandre la réalité.

    • frugeky (---.---.---.24) 21 mai 2011 12:56

      reBonjour Kazen,

      Excuses à mon tour, le terme malhonnête n’était pas le plus approprié...

      A titre personnel, je compile les adresses des sites parlant de Fukushima et je les mets dans les forums et les envoie aussi à la liste de ma boîte mail.
      C’est peu, j’en ai bien conscience, mais je ne peux pas faire moins.

    • Aldous (---.---.---.209) 21 mai 2011 18:17
      Aldous

      J’en suis à mon cinquième article sur Fukushima et je n’ai parlé que de 10% des infos connues.

      J’ai tenté de changer de ton lors de mon précédent article « Fukushima : un jour sans fin » pour critiquer sur un ton un peu plus léger l’inertie des médias devant l’aveu de mensonge des autorités japonaises, mais je suis convaincu maintenant, comme JP Petit, qu’il faut crier au scandale.

      TEPCO a amplifié la catastrophe pour éviter d’abimer ses installation.
      Le gouvernement japonais a bidonné les normes pour ne pas avoir à réagir.
      les gouvernements occidentaux laissent la situation pourrir pour ne pas discréditer la filière nucléaire.
      Les journaleux se scotchent la bouche pour plaire aux (ir)responssables.

      Tous ces comportements sont à chaque niveau criminels et stupides à la fois.

      Il faut les obliger à regarder les milliers fétus malformés de Tchernobyl jusqu’à ce qu’ils n’en dorment plus la nuit !

      http://www.youtube.com/watch?v=1QGdnwxaKio

  • morice (---.---.---.106) 21 mai 2011 11:00
    morice

    sympa d’avoir mis mon article en relation : dedans il y avait aussi la photo du noyau fondu et les précurseurs de vos images 3D des réacteurs abîmés : 3 réacteurs ont fondu...


    l’explosion vue était bien celle d’une enceinte de confinement...

    c’est pire que Tchernobyl : quand va-t-on en prendre vraiment conscience ?


    • Aldous (---.---.---.209) 21 mai 2011 17:51
      Aldous

      De rien, votre article, comme je l’avais mis en remarque, est l’une des synthèses les mieux faites qu’on pouvait trouver sur l’état des réacteurs.

      Vous avez parfaitement raison de marteler que c’est pire que Tchernobyl, et pour bien faire j’en remet une couche :

      1) Fukushima ce sont 3 accident nucléaire de niveau 7 simultanés (peut être même 4)

      2) C’est la première fois que le milieu marin est aussi fortement contaminé, or l’océan et les zones pélagiques sont des maillons essentiels de la chaine alimentaire et aussi de l’économie. L’étendue et la gravité de cette pollution maritime et pélagique sont imprévisibles mais promettent d’etre titanesques par leurs gravité et durabilité.

      Pour m’expliquer plus précisément : imaginez qu’il s’agisse d’une marée noire classique.

      Visualisez les dépôts sur les plages.

      Bien.

      Remplacer ces dépôts bien visibles par des éléments radioactifs invisibles.

      Vous voyez le topo ?

      Ajouter à cela les sédiments. C’est impossible à dépolluer.

      Les algues et les animaux qui filtrent l’eau pour se nourrir vont jouer le rôle de concentrateurs de radioactivité.

      Les poissons et crustacés qui les mangeront seront contaminés à leurs tour.

      Quand on mangera des poissons ou de produits de la mer venu du pacifique il ne faudra plus se dire bon appétit mais bonne chance.

      Je rapelle juste que le poisson est la source principale de protéines des japonais.

    • Aldous (---.---.---.209) 21 mai 2011 17:54
      Aldous

      J’ajoute que TEPCO est manifestement déjà parti dans l’idée que la mer est un tapis bien commode pour se débarrasser de toute cette merde.

  • LE CHAT (---.---.---.189) 21 mai 2011 11:45
    LE CHAT

    les journalistes ne pourront pas mentir eternellement sur le sujet , c’est vrai que la chape de plomb s’appelle DSK en ce moment.................

  • ubick (---.---.---.164) 21 mai 2011 12:14

    Pour ceux qui veulent des liens d’infos :

  • diogene95 (---.---.---.33) 21 mai 2011 13:02

    le japon devrait avoir honte de la comparaison avec l’URSS. C’était une autre époque, d’autres moyens, et pourtant eux s’en sont beaucoup mieux sortis. Les médias pointent les centaines de milliers de gens sacrifiés à Tcherno, mais les russes ont eu le courage de le faire pour en sauver plus, on fera les comptes dans quelques années pour voir le résultat japonais.

    De même que l’URSS n’a pas regardé à la dépense, dans un reportage, un responsable travaillant à Tcherno l’a dit : pas de problème de paperasse, de coût, ce qu’ils demandaient ils l’avaient. A l’heure actuelle, rien ne passe avant les sous, et les dirigeants japonais ne sont pas prêts à couler le pays pour sauver la population.

    • Aldous (---.---.---.209) 21 mai 2011 17:57
      Aldous

      En URSS les moyens, comme la charge étaient mis en communs (ben oui c’est ça le communisme)

      Au japon mes intérêts ne sont pas ceux de mon voisin.

      C’est TEPCO qui a déconné ?

      Il faut surtout pas s’en mêler, qu’il paye tout seul.

      Évidemment je parle d’intérêts purement financiers.

      La santé publique et environnement ne sont pas des préoccupations capitalistiques.

  • Pyrathome (---.---.---.196) 21 mai 2011 15:05
    Pyrathome

    J’abonde totalement avec les conclusions de cet excellent article, hélas.....je dis hélas car la situation est bien pire qu’à Tchernobyl qui n’est toujours pas réglé pour autant....

    Il aura fallut deux mois pour que les responsables de TEPCO et du gvt Japonnais avouent enfin le véritable désastre et leur impuissance à contrôler ce qu’aucune technologie humaine n’est capable de faire.....

    À part Dominique Leglu à science et avenir et les médias internet, aucun article pertinent n’a été publié dans la presse.....cherchez l’erreur ! il n’y en a pas, c’est une volonté délibérée d’omerta et de dissimulation patentée, le lobby nucléaire est puissant et suffisamment riche pour exercer toute sorte de pression sur les médias, telle est l’abjecte vérité....

    Oui, il est grand temps de réagir et de montrer les crimes du lobby nuke afin tout simplement de le LIQUIDER RAPIDEMENT..
    Au moins une conclusion s’impose, SORTIR DU NUCLÉAIRE ET VITE !!
    et pour répondre à certains illuminés corrompus, la peur du nucléaire n’est pas moyenâgeuse , elle est une atteinte au fondement même de la vie sur terre, lutter contre cette horreur imposée aux peuples sans leur consentement est un devoir de résistance sans compromis !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès