Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Fukushima, l’illusion d’une solution

Fukushima, l’illusion d’une solution

Le nucléaire va-t-il faire tomber l’un des pays les plus puissants de la planète ?

A la lumière du chantier pharaonique de Fukushima, et des milliards dépensés afin de tenter de sauver ce qui pourrait l’être, la question de la survie du Japon pourrait se poser.

Au-delà d’un problématique démantèlement programmé sur 40 ans, ce qui au fil des jours, semble un délai assez optimiste, le chantier du nettoyage de la région souillée par les rejets radioactifs est devenu vrai un casse tête.

Il faudrait dépolluer au moins un territoire de 2000 km2, (lien) soit plus que la superficie département de l’Essonne mais devant l’ampleur de la tache, le gouvernement japonais a limité à 1000 km² la surface à dépolluer (lien) même s’il est admis que les zones dépassant 1 millisievert par an représentent 13 000 km² réparties sur 8 préfectures, soit la superficie de l’Ile de France. lien

La méthode consiste principalement à décaper 10 cm de terre qui seront mis dans des sacs en plastique, sauf que la durée de vie de ces sacs n’excède pas 3 ans.

Bien sur, il est possible aujourd’hui de fabriquer des sacs imputrescibles, mais la loi destinée à défendre l’environnement ne permet pas cette fabrication, et pris par l’urgence, les japonais n’avaient d’autres alternatives que d’utiliser des sacs putrescibles.

Il faudra donc, avant le délai de 3 ans, recommencer l’opération.

Il s’agit aussi de laver le tronc des arbres…de ramasser les feuilles polluées par la radioactivité avec comme but final de permettre à une partie des populations en exode de revenir un jour dans leurs habitations.

Ça, c’est la théorie…en pratique, ca semble un peu plus compliqué.

D’abord parce qu’il parait assez illusoire d’affirmer que la pollution radioactive s’est limitée aux 5 ou 10 cm de surface, laquelle très probablement, avec les pluies, a pu s’enfoncer bien plus profondément, et qu’il serait alors quasi impossible de creuser si profondément sur une telle surface, même si par endroit, la décision de le faire a été prise.

Ensuite parce que déjà, avec seulement 10 cm de terre à décaper, le volume qui serait extrait défie l’imagination : pour 13 000 km², ce qui correspond à la surface réellement polluée, cela représenterait un volume de déblais de 1,3 milliard de m3, soit 185 fois la grande pyramide, et pour les 1000 km² finalement retenus, cela représente tout de même 0,1 milliard de mètres cubes, soit près de 15 grandes pyramides.

Pour se donner une idée de la surface de stockage que représente toutes ces déblais de terre radioactive mises en sac, lorsque toute la terre des 1000 km² aura été « empaquetée », cela représentera une surface de 27 km de coté, les sacs étant posés les uns à coté des autres.

Enfin, sur les zones rocheuses, il n’y a d’autre solution que de laver, rendant impossible la récupération de l’eau souillée, laquelle rejoindra un jour ou l’autres les nappes phréatiques, déjà largement polluées dans la zone de la centrale.

De plus, au-delà de cette zone, il reste des poches de terre radioactive..

En effet, une mesure récente à fait apparaitre dans un jardin public d’un quartier de Tokyo, à 230 km de Fukushima, une radioactivité de 92,335 Bq/m². lien

Rappelons que Tchernobyl, catastrophe nucléaire considérée largement par les experts comme 2 à 3 fois moins grave que Fukushima, avait pollué une superficie de 200 000 km² en Europe. lien (page 7)

Le plus étonnant c’est la décision de ceux qui tentent de gérer la catastrophe d’acheter des terrains pour entreposer les déchets radioactifs, estimant qu’ils seraient de l’ordre de 28 millions à 55 millions de m3, (pour une superficie de 19 km²) bien éloigné de la réalité qui, comme on l’a vu, est d’au moins 10 milliards de m3. Lien (voir date du 14 décembre)

Il faut aussi aborder la question financière, sachant que la note sera bien plus salée que prévue, et atteindrait, en ce qui concerne la dépollution, les 44 milliards d’euros, soit 5 fois plus que prévu initialement. lien

Sauf que cette somme ne concerne qu’une partie de la zone sinistrée, et qu’il faudra aussi dédommager les victimes.

C’est pour cette raison que Tepco vient de demander à l’Etat 7 milliards d’euros supplémentaires.

C’est en effet la 6ème fois que l’exploitant appelle l’état à son secours, la dernière fois remontait à mai 2013, ce qui porte le total des fonds demandés à plus de 33 milliards d’euros. lien

L’IRSN (institut de radioprotection et de sureté nucléaire) a mis en ligne l’étude sur le cout d’un accident nucléaire en France.

Celle-ci avait été publiée le 6 novembre 2012, lors d’un forum à Bruxelles.

Dans ce rapport, c’est dans une note en bas de page que l’on pouvait découvrir un autre rapport, celui de la Cour des Comptes qui estimait qu’un accident nucléaire majeur pourrait couter à la France jusqu’à 1000 milliards d’euros. lien

L’IRSN se limite pourtant à écrire que les conséquences financieres dépasseraient les 400 milliards, mais l’institution ajoute que « le pays serait durablement et fortement traumatisé (…) l’histoire garderait pendant longtemps la mémoire de la catastrophe  », ce qui à la lumière de Tchernobyl ou de Fukushima n’étonnera personne. lien

On voit donc bien que, dans le cas du Japon, les conséquences financières sont aujourd’hui largement sous-estimées, et si on commence à additionner les sommes destinées aux dédommagements, à la décontamination, en y ajoutant le prix global du démantèlement, on devine aisément que la facture sera lourde.

Question assurance, selon « Assuratome », le Japon ne disposait que de 728 millions pour couvrir le risque « responsabilité civile »… en France ce montant se limite à 522 millions. lien

Il faut pose maintenant la question de l’éventuelle date de retour des populations dans leurs habitations, une fois la dépollution effectuée.

Le gouvernement assure que dans 3 ou 4 ans le chantier de décontamination sera terminé, ce qui parait bien optimiste, car pour permettre cet éventuel retour à la normale, un autre chantier titanesque s’ouvrira : nettoyer maison par maison, nettoyer les toits, les murs, gérer les boues issues des eaux usées évacuées, et trouver de l’eau potable, car il est probable que les nappes soient largement polluées…lien

Et puis, depuis le temps, la nature a repris ses droits, les animaux domestiques laissés à eux même se sont croisés avec des animaux sauvages, et d’après les observations, ils se seraient multipliés.

Chiens, chats, cochons, bovidés, abandonnés à eux même survivent comme ils peuvent, comme on peut le voir dans cette courte vidéo, et avec google, il est possible de faire une visite du territoire abandonné. lien

Combien reste-t-il d’animaux vivants sur les 30 000 porcs, les 600 000 poulets, les 10 000 vaches ? lien

Quant au chantier de la centrale elle-même, rien ne vaut les témoignages de ceux qui, bravant la loi d’interdiction, racontent leur vie de liquidateur, depuis le jour de l’accident.

Ils s’appellent Happy et Sunny.

Extraits :

Happy : « dans le réacteur n°4, ils ont commencé à extraire des combustibles usés, mais pour les trois autres réacteurs, ils n’ont pas de plan. On ne sait pas dans quel état sont ces produits nucléaires qui ont fondu ».

Sunny : « c’est surtout devant le réacteur n°3 que la radioactivité est intense, car à l’intérieur s’est produite une fusion de combustible MOX, un mélange de plutonium et d’uranium. Immédiatement après l’accident, des travailleurs ont été exposés à 70 millisieverts de radioactivité pendant 3 jours ». (Pour information, c’est l’industrie nucléaire française qui l’a fabriqué).

Happy : « …sur le site vivent de gros rats et des serpents  ».

Sunny : « nous proposons que les conduites d’eau à travers lesquels s’écoule l’eau contaminée soient en métal, mais Tepco tarde à le faire, disant qu’il n’y a pas d’argent pour cela. Ces tuyaux ont été installés immédiatement après l’accident, donc si enchevêtrés qu’on ne sait pas à quoi ils sont reliés. Si une fuite se produit la nuit, on ne peut pas en connaitre la cause ».

Happy : « même de jour, on ne peut pas (…) on n’examine pas les choses d’assez près, donc tout se délabrera et il pourra s’ensuivre des accidents irréparables. Si la compagnie Tepco à l’intention d’utiliser ces installations et ces dispositifs pendant plus de 10 ans, elle doit construire non pas du temporaire, mais du durable ».

L’intégralité de leur témoignage est sur ce lien.

Plus grave, c’est avec la complicité des mafias japonaises que les entreprises sous traitantes emploient des sans-abri (vidéo), en gardant les 2/3 de leurs salaires, sous prétexte de frais. lien

En résumé, il a fallu une fois de plus un concours de circonstances pour que « l’énergie la plus saine et la moins dangereuse pour l’environnement » devienne d’un seul coup la plus dangereuse et la plus polluante. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « rouler les mécaniques, c’est une maladie humaine ».

L’image illustrant l’article vient de « mondetdg.blog.tdg.ch »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

L’observatoire du nucléaire est menacé, pour le soutenir, ici

Sites à visiter :

Le blog de Fukushima

Fukushima Diary

Scoop It

Next-up organisation

Blog de Jean Pierre Petit

Site de la CRIIRAD

Site de l’ACRO

ENENEWS

Articles anciens

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des flammes

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence

Fukushima, l’en pire Japonais

Le mensonge nucléaire de sarközy

Palmiers contre nucléaire

Promo nucléaire : pour toute centrale achetée, leucémie en prime !

Fukushima, les limites du cynisme

Ce cher nucléaire

Nucléaire, de la fission aux fissures

La fable du thorium

L’hallali nucléaire

Fukushima, la stratégie de l’oubli

Fukushima s’enfonce-t-il ?

Fukushima hors contröle

Fukushima, le pire des scénarios

Fukushima, le tonneau des Danaïdes

Fukushima, réaction en chaîne à ciel ouvert

Fukushima, le mois de tous les dangers

Fukushima, la loi du silence

JPEG - 103.1 ko
Fukushima : site temporaire de stockage de matériaux radioactifs (CC BY-ND 2.0)
Photo par GLOBAL2000 http://www.flickr.com/photos/global2000/8283187799/lightbox/

Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (78 votes)


Réagissez à l'article

143 réactions à cet article


  • César Castique César Castique 7 janvier 2014 10:28

    Il prend son pied, le barbu catastrophiste... smiley 


    • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2014 10:36

      César

       ? je prend mon pied ?
      vous n’allez pas bien !!! vous croyez que je me réjouis de cette situation ?!!!
      je ne fais pas du catastrophisme... je constate seulement la catastrophe.
      elle est là, bien réelle.
      vous pouvez tenter de ne pas la voir...ça ne changera rien.
      d’ailleurs, il s’est passé quelque chose de pas rassurant le 31 décembre, que les médias ont tu, et dont je viens seulement d’apprendre la nouvelle.

      Selon le rapport russe, le ministère de la Défense a détecté deux explosions atomiques souterraines de « bas niveau » dans la zone de la catastrophe de Fukushima, le 31 Décembre, la première explosion mesurée à 5.1 d’intensité, suivie d’une plus petite évaluée à 3,6 sur l’échelle de Richter.

      Il est important de signaler que l’architecte du réacteur 3 de Fukushima Daiichi, Uehara Haruo, avait averti le 17 Novembre 2011 qu’une explosion hydrovolcanique était « inévitable » en raison de combustible atomique fondu qui s’échappe de la cuve de stockage.

      Le ministère de la Défense signale que ces deux explosions nucléaires se sont produites après l’apparition mystérieuses d’un panache de fumée le 19 décembre 2013, mais aussi le 24 , le 25, et le 27 Décembre , confirmée par un rapport de Tokyo Electric Power Company ( TEPCO ) sur son site Internet .

      Les Etats-Unis semblent avoir eu échos de la tragédie imminente, en témoigne l’achat plus tôt dans le mois (6 Décembre ) de 14 millions de doses d’iodure de potassium , un composé qui protège le corps contre l’empoisonnement radioactif à la suite d’accidents nucléaires graves, ces doses seront livrées février 2014.

      Pour conclure, ce rapport alarmant met en garde à la fois l’humanité mais aussi la biodiversité. Il affirme que les conséquences vont être planétaires.

      lien pour l’article intégral


    • amiaplacidus amiaplacidus 7 janvier 2014 10:49

      Il n’y a pas que le barbu à être catastrophiste, la Cour des comptes et le Sénat le sont également, et pas qu’un peu !

      Ne parlons même pas d’accident, parlons d’exploitation normale, avec la gestion des déchets. Le prix du MWh nucléaire était estimé à 10 €, puis un rapport de la Cour des comptes de 2012 le fait passer à 49,50 €, un rapport du Sénat publié ensuite le fait passer à 75 €. Un nouveau rapport de la Cour des comptes sur l’EPR de Flamanville estime le prix du MWh entre 75 € et 90 €, c’est à dire plus cher que l’électricité éolienne !
      Bref, les Français n’ont pas fini de payer (en fait il n’ont même pas commencé, malgré les hausses successives) le cout exorbitant de l’électro-nucléaire.

      Alors, vous imaginez si l’on rajoute pas dessus le cout d’un accident, l’électro-nucléaire devient alors une énergie de nabab.


    • César Castique César Castique 7 janvier 2014 11:02

      « ...vous croyez que je me réjouis de cette situation ?!!! »


      Il n’y a qu’à vous regarder vous vautrer dans tout ce que vous trouvez de pire comme informations et comme i« nformations ».

    • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2014 11:07

      césar

      la politique de l’autruche n’a jamais donné de très bon résultat...
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2014 11:09

      amiaplacidus

      ajoutez pour faire bon poids qu’il faudra bien un jour payer pour le démantèlement des centrales nucléaires, et pour gérer la délicate gestion des déchets...
      sortez les porte-monnaies chers concitoyens
       smiley

    • César Castique César Castique 7 janvier 2014 11:40

      « ...la politique de l’autruche n’a jamais donné de très bon résultat... »


      Pour juger de l’utilité de votre regard, encore faudrait-il discerner à quoi sert et/ou à qui profite votre feuilleton nucléaire à base de citations de deuxième ou troisième main...

    • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2014 11:44

      césar

      et ?....
      allez au moins jusqu’au bout de votre pensée...
       smiley

    • gaijin gaijin 7 janvier 2014 12:15

      chic un petit nouveau smiley

      césar
      a quoi et qui sert l’information ? bonne question peut être a ceux qui veulent être informés .....
      j’en ai une pour vous :
      a quoi et a qui sert l’omerta sur les questions nucléaires ?


    • Aldous Aldous 7 janvier 2014 12:42

      César, vous êtes ridicule. Cessez d’abuser de l’aigle bicéphale byzantin qui symbolise la pondération du pouvoir par la conscience.


    • Hermes Hermes 7 janvier 2014 13:44


      Olivier, bonjour,

      je me réjouis que vous portiez toujours le flambeau de cette veille, et votre article est très intéressant et bien argumenté. Concernant les explosions nucléaires souterraines, après enquête, il s’avère que la nouvelle a d’abord été répandue par le site EU Times et repris par tout Internet. Pour avoir une idée de l’intérêt de ce site créé en Octobre dernier lire cet article.

      Par ailleurs aucun communiqué officiel sur les sites du gouvernement Russe.

      En mélangeant l’idée du risque REEL de violente explosion hydrovolcanique à l’idée d’explosions nucléaires souterraines (ce qui n’a rien à voir), on discrédite toute l’information.

      ATTENTION : en terme d’information, Fukushima est un sujet miné (sans jeu de mots).

      Par ailleurs on voit régulièrement publié une carte de contamination du pacifique avec de jolies couleurs rouges à jaune. L’aspect rayonnnat de cette soit-disant contamination devrait vous mettre la puce à l’oreille : elle ne suit ni les courants marins, ni les vents ! La carte est réelle, mais il s’agit de la hauteur des vagues du tsunami se répandant à travers le pacifique. Voir le site du National Oceanic and Atmosphéric Administration. Ne tombez pas dans le piège de la reprendre !

      Cdt.

      PS : j’ai trouvé tout celà dans les threads de Democratic undeground.com, qui sont bien documentés en terme de sources, ce qui permet de TOUT vérifier par soi-même. N’hésitez pas à y faire un tour de temps en temps.


    • Ronfladonf Ronfladonf 7 janvier 2014 14:04

      Bonjour Olivier et meilleurs voeux,

      Habituellement je suis plutôt d’accord avec vos articles et la politique de l’autruche ne sert à rien on est bien d’accord. D’ailleurs votre article me semble tout à fait crédible, bien documenté etc...

      Celà dit, concernant les explosions atomiques détectée par le ministère de la défense russe, j’ai un doute :
      - aucun lien vers un quelconque rapport
      - je n’ai encore pas trouvé d’autre infos permettant de vérifier ce fait (ce qui est habituellement le cas pour un information réelle et vérifiée)
      - rédaction vague et visiblement volontairement anxiogène
      - l’achat des pastilles d’iodure de potassium par le ministère de la santé US est consécutive au début du retrait des barres de combustible de la piscine du réacteur N°4. (ils prévoient le cas d’un tremblement de terre ou d’une tempete qui souflerait le batiment)

      Je ne dis pas que ce n’est pas réel, mais simplement que ça ressemble à un HOAX écrit par un vendeur de peur et trop facilement utilisable pour faire vendre des pastilles d’iode contrefaites

      Qu’en pensez-vous ?


    • Marc Viot Marc Viot 7 janvier 2014 15:33
      [ALERTE HOAX] Un article RE-circule actuellement sur le net, il s’agit de l’article intitulé "** NEWS FLASH — URGENT ** STEAM SUDDENLY EMANATING FROM FUKUSHIMA REACTOR # 3 - WEST COAST OF NORTH AMERICA SHOULD BEGIN PREPARATIONS FOR POSSIBLE RADIATION CLOUD WITHIN 3 TO 5 DAYS"
      (Lien en commentaire)

      Ne vous laissez pas avoir, c’est un HOAX ! Une publicité catastrophiste pour vendre des masques d’une telle marque et ce n’est pas la première fois qu’elle circule.

      A ce sujet, voir aussi le démenti de ce hoax de la part de Iori, ici :
      https://www.facebook.com/photo.php ?fbid=10152273292482741&set=a.462146122740.253155.728152740&type=1&theater

    • César Castique César Castique 7 janvier 2014 17:05

      «  »Cessez d’abuser de l’aigle bicéphale byzantin qui symbolise la pondération du pouvoir par la conscience."

      Et la croix de Bourgogne, elle symbolise quoi ? La pondération de la conscience par le Clos de Bèze ?


    • César Castique César Castique 7 janvier 2014 17:08

      « Ne vous laissez pas avoir, c’est un HOAX ! »


      S’il y en a un qui se fout de ce genre de détail, c’est bien Philippulus Cabanel smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2014 17:09

      ronfladonf

      un hoax ?
      possible...
      il faut attendre un peu... mais j’avais déjà reçu cette info de source différente, et rédigée différemment, 
      on verra.
      tepco est doué dans l’art de la dissimulation, et tout est possible.
      mais comme vous le dites, l’info est a prendre avec précaution.
      très bonne année...

    • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2014 17:17

      bonjour Hermes

      effectivement, cette info est à prendre avec précaution.
      j’avais reçu une info identique à la fin 2013, et ça ressemblait à un hoax.
      mais celle que j’ai publié en commentaire me parait plus crédible.
      je vais tenter d’enqueter un peu plus en profondeur...
      vos liens vont être pratiques.
      le problème, c’est la faculté qu’a tepco a dissimuler la réalité...
      tout est donc possible.
      on verra.

    • Grandloup74 7 janvier 2014 19:39

      Olivier, voyons !!!
       On ne doit parler que de Tchernobyl, m’enfin !
       L’occident ne connait que des incidents. Les catastrophe n’arrivent qu’à l’Est !
       En analysant avec discernement celle de Fukushima, vous risquez de fâcher les tenants de ce dogme qui voudraient que le Japon n’ait connu qu’un dysfonctionnement.


    • ARMELLE 8 janvier 2014 16:44

      Bonjour Olivier,

      Je souhaitais juste préciser ceci ;
      Sur notre terre, rien ne se créé ni ne disparaît, tout se transforme
      Ce qui signifie que le « démantèlement » tel qu’on nous le vend relève de la science fiction, du même acabit que ce qu’on nous a vendu du bien fondé de ces centrales, prôné par ces sempiternels ABRUTIS de scientifiques, ceux que j’appelle les « bourrins » qui d’ailleurs nous pourrissent la vie depuis qu’on a créé les « grandes écoles », celles qui produisent des « cons » à la pelle. Nous vivons ces même manquements et dérives dans tous les domaines ou interviennent ces dégénérés du cerveau ; la finance, la médecine... 
      Alors peu importe d’évaluer le coût d’un démantèlement puisque ça n’existe pas, c’est comme si l’on voulais estimer la valeur du bon sens et de l’intelligence de la corporation scientifique !!!
      En tout cas merci pour ces nouvelles infos, je suis le sujet sur d’autres sites et vos infos se recoupent avec une extrême exactitude !!! Parfait, je vais ressortir les masques « fantôme » qui dorment dans mon grenier depuis qqes années...
      Je suis atterrée de voir à quel point ces gens sont tarés, abrutis et retardés mentalement, et ils font partie de l’élite dit-on ?!?!??!!!!!! 
      Au plaisir de vous lire

    • jeanpiètre jeanpiètre 9 janvier 2014 23:54

      manque une tête pour faire une triple buse


    • Jean-paul NGUYEN 11 janvier 2014 15:53

      Donc je suppose que vous prenez pour parole d’évangéliste les informations relayés dans les médias par les grandes compagnies ou le gouvernement ?


      Dans ce cas regardez le témoignage d’un scientifique indépendant de la CRIIRAD et d’un sous-traitant de maintenance nucléaire dans cette partie d’un reportage diffusé sur ARTE : http://youtu.be/V6qYvJuiLS4?t=9m1s

      Puis relisez les communiqués de presse d’EDF et de l’ASN pour vérifier s’il ne se veulent pas tous rassurants quant aux conséquences des incidents répertoriés en France :

      Maintenant posez-vous la question qui prend son pied par intérêt économique en abreuvant la population de désinformation ?

    • gaijin gaijin 7 janvier 2014 10:38

      salut olivier
      le japon ne coulera pas
      au final il auront recours a la seule méthode efficace : la méthode «  tant pis »
      il fermeront la zone officiellement polluée ( tant pis pour les autres ) interdiront d’en approcher, d’en parler, d’y penser ......
      et laisseront le site a l’abandon
      il produiront des mesures de baisse de la radioactivité embaucheront jo le taxi pour démontrer que la pollution de la mer c’est pas grave ......
      et tant pis pour les conséquences .......
      on continuera d’occuper le public avec des comiques pas de drôles en vendant des centrales partout
      jusqu’au prochains vainqueurs du concours de circonstance 


      • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2014 10:44

        salut Gaijin

        juste après avoir envoyé l’article, j’ai reçu une info malheureusement inquiétante.
        je l’ai donné au commentateur précédent, 
        2 explosions en profondeur...(le 31 décembre 2013)
        l’article est sur ce lien


      • gaijin gaijin 7 janvier 2014 11:47

        oui j’ai vu
        comme dirais tepco « la situation est stable »
        ce veut dire que la catastrophe est en cours


      • Hermes Hermes 7 janvier 2014 13:58

        Olivier,, merci de voir mon commentaire plus haut sur ces explosions !


      • wawa wawa 7 janvier 2014 16:39

        c’est effectivement la méthode « tanspis » qui sera utilisée :


        transformation de fait ds zones polluée en reserves naturelles pour 2 ou 3 génération .
        (pourquoi s’embéter à pelleter la terre polluée ?) et versement d’une rente aux populations déplacées et ... attendre.

        reste la question des corium ?

         Ce ne sera ni la fin du Japon (qui a bien d’autre problèmes part ailleurs) ni celle du pacifique encore moins celle de l’humanité ou de l’habitabilité de la terre.

      • tiloo87 tiloo87 9 janvier 2014 14:13

        Le site de référence pour Fukushima :
        http://www.acro.eu.org/chronoFukushima.html
        Un journal tenu depuis les premiers jours, une partie étant archivée, qui a démontré sur la longueur la fiabilité de ses informations.


      • olivier cabanel olivier cabanel 9 janvier 2014 16:04

        oui, bien sur...

        j’ai d’ailleurs donné le lien pour y accéder en fin d’article, 
        mais ce n’est pas plus mal de le redonner.
        merci

      • Robert GIL ROBERT GIL 7 janvier 2014 10:38

        voici une petite vidéo de 2 minutes qui relate l’histoire du monde ou Fukushima a toute sa place...n’oubliez pas de mettre le son pour regarder ces superbes images !

        voir : VIDEO : L’HISTOIRE DU MONDE EN 2MN


        • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2014 10:48

          merci Robert

          je connaissais cette petite vidéo... étonnante, en effet.
           smiley

        • gaijin gaijin 7 janvier 2014 11:57

          elle est très bien ...un peu dans l’esprit de koyaaniskatsi
          http://www.youtube.com/watch?v=PirH8PADDgQ
          notre pauvre ersatz de civilisation s’imagine pouvoir maitriser les choses alors que nous ne nous maitrisons pas nous même ....et au final nous ne savons que détruire


        • claude-michel claude-michel 7 janvier 2014 10:44

          STOP...Tous nos experts nous disent que le nucléaire est sur...comme dirait l’autre..les centaines de milliers de morts ne sont qu’un détail.. !


          • juluch juluch 7 janvier 2014 12:14

            Bonne année à vous Olivier  smiley


            • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2014 12:55

              très bonne année aussi à vous juluch

               smiley

            • Tipol 7 janvier 2014 12:19

              Les mondialistes ont beaucoup de moyens variés et très puissants pour faire tomber les états, ou les détruire...
              Que les Russes et les chinois ne se fassent pas de fausses idées, ils sont déjà profondément noyautés.
              Il semblerait qu’avec les américains, les japonais aient pris un abonnement renouvelable à toutes les destructions nucléaires.
              On l’a compris... désormais, même toute la finance, et toute la technologie américaine deviennent aussi des armes de destruction massives et planétaires... où va-t’on !
              Y a t-il une solution ?
              Devront nous tous réellement brûler en enfer pour l’éternité avec tous ces esprits maléfiques ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2014 12:57

                Tipol

                il y a bien sur toujours une solution.
                je la proposerais probablement la semaine prochaine en m’inspirant d’une contribution étonnante, signée Daniel Tanuro...
                le titre pourrait être : l’avidité au pouvoir
                 smiley

              • Aldous Aldous 7 janvier 2014 13:20

                Entièrement d’accord avec Tol. Tout état qui possède des centrales nucléaires est un état incroyablement faible contrairement a ce qu’il croyait. Lire a ce sujet « Between Two ages » de Zbigniew Brzezinski. 

                A ce propos, depuis septembre, la centrale nucléaire Iranienne de Bouchehr a essuyé deux séismes (la techno made in CCCP c’est manifestement plus résistant aux séismes que celle de General Electric). 

              • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2014 13:25

                Aldous

                très bonne année aussi...
                pour fuku, il semble que nous commençons a comprendre ce qui se passe.
                si nous avions des gouvernement responsables, ils nous auraient déjà procuré des pastille d’iode...
                les états unis l’ont fait.
                il y a peu de chance que notre frontière bloque tout.
                 smiley

              • Aldous Aldous 7 janvier 2014 13:08

                Bonne année Olivier


                • soi même soi même 7 janvier 2014 13:32

                  Bonjour olivier, Ok c’est une illusion, et toi que proposes tu , car il est évident que tu as la solution ?
                   Je t’écoute !

                  Ajouter une réaction

                  Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                  Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                  FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès