Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Google et l’énergie : so smart !

Google et l’énergie : so smart !

Google, qui investit de plus en plus dans la haute technologie, a une très bonne carte à jouer avec la "smart grid", une optimisation du réseau électrique grâce à l’amélioration du réseau.

Google, toujours plus présent dans nos vies, pourrait bientôt être aussi présent dans l’électricité de nos foyers ! En signant récemment un partenariat avec General Electric, la firme de Mountain View (en Californie, comme toujours, le vent de l’innovation vient de cet Etat toujours aussi créatif) met le pied dans le secteur énergétique, stratégique s’il en est. Mais pas n’importe quelle énergie.

La « smart grid », dans laquelle Google investit, n’est pas si éloignée de ses métiers de base, à savoir l’informatique et les réseaux. Plus qu’une technologie de production d’électricité, la « smart grid » est une technique de gestion numérique du réseau électrique, et peut à ce titre solliciter les centrales classiques comme les énergies nouvelles et renouvelables, de l’éolien au solaire. L’expertise de Google dans la maîtrise des réseaux, qui n’est plus à prouver, peut s’appliquer dans l’énergie : il s’agit ici d’optimiser le réseau qui gère l’électricité, qui a connu, surtout en Californie, des défaillances majeures (ce qui avait permis aux Californiens de redécouvrir la présence des étoiles, cela dit !).

La smart grid est en fait un système qui optimise l’équilibre entre la production et la consommation d’électricité, en rendant intelligent le système que l’on barde de capteurs à tous les niveaux. Cela permet d’éviter les pics et les baisses brutales d’utilisations du réseau, et même aux foyers producteurs d’énergie (par une installation solaire, s’ils sont en surplus), de vendre automatiquement cet excédent au « réseau » (donc aux entreprises qui auront investi dedans… comme Google), qui pourra alors transmettre aux entreprises énergétiques l’ordre de baisser la production.

Une illustration de l’intelligence collective qui, si elle aboutit, devrait permettre d’éviter les pics de consommation , et donc les pics d’utilisation des centrales, ce qui pollue.

TechnoPropres


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • energieverte 27 janvier 2009 22:28

    Bonjour ,

    Ce smart grid ou l’internet de l’énergie éléctrique est une idée déja un peu vieille beaucoup promu par ABB il y a 10 ans mais qui a du mal a décoller. Elle se justifiera pleinement le jour ou nos maisons et nos immeubles seront équipés de micro-centrales dispatchables c’est à dire capables de réguler leur production rapidement pour réagir aux besoins du réseau. Ce n’est pas le cas des cellules photovoltaïques ou des éoliennes sauf de les raccorder à des batteries (chères) et pour les centrales de co-génération domestiques (inexistante à ce jour), elles produisent seulement en hiver et quand nous avons besoin de pousser le chauffage donc ça revient un peu au même (sauf si on dévellope des micro-centrales thermiques qui peuvent fonctionner avec ou sans cogénération à la demande, ce qui est faisable) . S’il s’agit simplement de comptabiliser à chaque instant l’énergie produite en décentralisé avec des millions de compteurs (GE) raccordés à l’internet pour en informer le réseau électrique ç’est une application quasiment classique et pas rocket science comme diraient les américains (d’ailleurs que se passe-t-il quand l’internet a une panne ?). En plus un bon logiciel dans le dispatching pour la prévision d’ensoleillement ou de vent pourrait faire concurrence. Et puis dans ce cas le smart grid c’est plutôt pour éviter que le renouvelable ne fasse tomber le réseau que l’inverse. Conclusion ; le smart grid aura du sens le jour ou on produira de l’énergie dispatchable dans nos maisons et nos immeubles et un gouvernement visionnaire accordera d’abord des tarrifs aux particuliers pour ce faire comme il le fait pour le photovoltaïque. Qui sait la France pourrait devenir leader dans ce domaine....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès