Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Grenelle de l’environnement : la montagne accouchera d’une (...)

Grenelle de l’environnement : la montagne accouchera d’une souris

Prévue en octobre, Jean-Louis Borloo ne pourra satisfaire, sur tous les sujets qui fâchent ou divisent, les exigences pourtant justifiées des défenseurs de l’environnement.

Quand Bougrain-Dubourg déclare avoir vécu « des moments historiques », était-il totalement lucide ? Croit-il vraiment que la question nucléaire sera abordée et débouchera au moins sur un moratoire ?

Rien n’est moins sûr, car Nicolas Sarkozy considère que le nucléaire est la solution révée pour lutter contre le réchauffement de la planète et Jean-Louis Borloo a déclaré que le nucléaire était une énergie renouvelable ! Ils ne voudront pas écouter les critiques concernant le délicat problème de gestion des tonnes de déchets radioactifs qui s’entassent çà et là dans notre pays, sans solution satisfaisante de traitement.

D’ailleurs, la coordination « Sortir du nucléaire », laquelle regroupe nombre d’associations à vocation environnementale, n’a pas été invitée à participer aux débats.

Au sujet des OGM, il n’y aura pas non plus de moratoire. Il faudrait pour cela que le gouvernement traite le problème des pesticides dans son ensemble, car c’est bien de cela qu’il s’agit. En effet, une plante OGM possède des pesticides dans ses fibres, insecticides censé repousser les attaques des insectes prédateurs (lesquels finissent par s’y accoutumer) et pesticides qui se retrouvent dans nos assiettes.

Le rêve pieu des écologistes de voir les expérimentations se limiter à une culture sous serre, afin d’éviter la dispersion des spores contaminés, ne sera pas exaucé.

Quant à la relance des énergies propres et renouvelables, la tendance actuelle vise plutôt à les rendre moins accessibles au plus grand nombre, et on ne voit pas pourquoi le gouvernement changerait de position à ce sujet.

A l’évidence, le Grenelle de l’environnement accouchera donc d’une souris.

A l’exemple d’une taxe sur les poids lourds, censée favoriser le report des marchandises de la route vers le rail, laquelle n’aura d’autre conséquence que la diminution du pouvoir d’achat du consommateur.

En effet, si on applique une taxe sur les poids lourds utilisant la route, les transporteurs répercuteront cette taxe sur le fret transporté et, en fin de compte, ce sont les consommateurs qui paieront l’addition et il y aura autant de camions sur les routes.

Aujourd’hui, pour beaucoup de spécialistes du fret ferroviaire (r-shift-r, et d’autres), la solution passe d’abord par la mise au point d’une nouvelle technologie, s’inspirant du modèle TGV, permettant de rouler à 130 km/h, de franchir des pentes supérieures à 3 %, et un chargement/déchargement du fret en moins de cinq minutes.

C’est à ces seules conditions que le fret ferroviaire sera plus attractif que le routier, plus compétitif en termes de vitesse, prix et fiabilité.

Nul doute que la queue basse et les yeux baissés, les associations quitteront la table de négociation, avec quelques sucettes bio en guise de placebo.

C’est pour ces raisons que beaucoup d’organisations écologistes ont d’ores et déjà lancé un appel au boycott de ces journées de dupes.

Il ne s’agit pas pour eux de pratiquer la politique de la “chaise vide”, mais plutôt de se refuser à être la caution d’un gouvernement qui veut seulement se donner un look de defenseur de l’environnement.

Ces contestataires pensent qu’il serait plus constructif d’organiser d’abord des tables rondes sur les différents sujets, puis d’inviter le ministre a en débattre car pour eux, la protection de l’environnement ne doit pas se limiter à la protection des petites fleurs et des petits oiseaux.


Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Iceman75 Iceman75 3 août 2007 13:56

    Nicolas Hulot a appelé de ses voeux un Grenelle de l’environnement. Mais il n’a jamais été question d’obligation de résultat. Et c’est bien dommage.

    Donc ces belles associations, triées sur le volet vont se réunir, cibler les sujets qui ne fachent pas et oublier des pans entier des problèmes traités. Plutôt qu’une grosse machine ronflante qui ne servira à rien (ou presque), il vaudrait mieux créer de véritables groupes de travail avec des parties traditionnellement opposées pour en tirer quelquechose d’intéressant.


    • Tatanka 3 août 2007 14:04

      Avez-vous vu les compositions des différents groupes de travail du Grenelle ? On y trouve très clairement « des parties traditionnellement opposées ». A moins que je n’ai pas saisi le sens que vous donniez à cette phrase ?


    • Iceman75 Iceman75 3 août 2007 15:27

      Justement, il y a un tel imbroglio de sous collèges que cela devient illisible. Par exemple pour Adopter des modes de production et de consommation durables : agriculture, pêche, agroalimentaire, distribution, forêts et usages durables des territoires

      Collège ONG APOTEKER Arnaud - Greenpeace BEVILLARD Jean-Claude - FNE CRESSENS Bernard - WWF DUFUMIER Marc - Fondation Nicolas Hulot / LEGOFF Lylian - FNE GUY Pierre - FNE JAQUET Chantal - Comité de recherche d’information indépendante sur le génie génétique (CRIIGEN) / PELLETIER Maria - Objectif Bio KASTLER Guy - Amis de la Terre METAIS Michel - Ligue pour la protection des oiseaux (LPO)

      Collège ETAT AURAND Jean-Marie - Directeur des politiques économique et internationale (DPEI - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche) BARTHOD Christian - Sous-directeur des espaces naturels à la direction de la nature et des paysages (DNP - MEDAD) BUCHE Marie-Christine - Directrice adjointe de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) CHEVASSUS-AU-LOUIS Bernard Vice-Président de la Commission du génie bio-moléculaire (CGB) GRIFFON Michel - Président comité scientifique Agence nationale de la recherche (ANR) GUILLOU Marion - Président directeur général Institut national de la recherche agronomique (INRA) ROUSSEL Pierre - Chef de l’Inspection générale de l’environnement (IGE) - (MEDAD) THENAULT Michel - Préfet de région Haute-Normandie

      Collège SALARIES BOMPARD Jean-Pierre - CFDT CROSEMARIE Pierrette - CGT DUPUCH Sébastien - FO GARNIER Hervé - CFDT JULLIOT Catherine - CFE/CGC KERLING Michel - Fédération générale des travailleurs de l’agriculture (FGTA-FO) MAGALLON Thierry - CFTC SAINCY Bernard - CGT

      Collège EMPLOYEURS BAYARD Jean-Bernard - FNSEA BEDIER Jérôme - Président Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FECD) BIZE Sandrine Union professionnelle artisanale (UPA) BOUCHUT André - Confédération paysanne / DUPONT Michel - Confédération paysanne DACHICOURT Georges - Président Comité national des pêches (CNP) DESPEY Jérôme - FNSEA LUCAS François - Président national de la Coordination rurale MARECHAL Samuel - JA (Jeunes agriculteurs) - Membre conseil administration PELLETIER Jean-Luc - Association nationale des industries alimentaires (ANIA)

      Collège COLLECTIVITES TERRITORIALES BALBOT Michel - Président de la communauté de communes de Ker Breizh (Côtes d’Armor) DENEUX Marcel - Sénateur de la Somme DIONIS du SEJOUR Jean - Député de Lot-et-Garonne JOURDAIN Dominique - Maire de Chateau-Thierry (02) MERVILLE Denis - Maire de Sainneville-sur-Seine (76) NAMY Christian - Président du Conseil général de la Meuse VERDIER Bernard - Vice-président du Conseil général des Hautes-Pyrénées HERVIAUX Odette - Vice-présidente de la région Bretagne

      PERSONNES MORALES ASSOCIEES DUTRUC-ROSSET - Président de la Fédération départementale chasseurs de Paris MANGIN Philippe - Président de Coop de France MARTEAU Didier - Président de la Chambre d’agriculture de l’Aube - Assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA) PACCALET Yves - Président de Green Cross France PLAUCHE GILLON Henri - Forestiers privés de France THEPAULT Henri - Fédération nationale d’agriculture biologique (FNAB) THOMAS Jean-Louis - Parcs naturels régionaux VERMEERSCH Hubert - Confédération nationale des associations familiales catholiques (CNAFC) DORON Jean-Paul - Fédération nationale de la pêche en France

      Si tout ce monde arrive à parler en même temps, bravo. Et si il y a représentant par collège qui amène ses idées, il va y avoir un problème pour la prise de décision. Les différents thèmes sont répartis selon tous ces membres à priori. On ne retrouve curieusement pas certaines associations influentes dans ce domaine mais de grosses associations généralistes et de petites dont parfois on se demande d’où elles sortent. Je conçoit qu’un tel choix n’est pas facile mais là l’abondance de partisans de l’agriculture intensive est visible.


    • olivier cabanel olivier cabanel 3 août 2007 18:58

      c’est là ou le bat blesse. il y a dans le grenelle prévu des camps traditionnellement opposés. pour moi, seuls les groupes qui défendent réellement l’environnement devraient se rencontrer, et ensuite rencontrer le ministre, libre à celui-ci de consulter ensuite ceux de l’autre camps. Par exemple, sur le débat énergétique, comment voulez vous concilier dans une pareille rencontre ceux qui se battent pour le nucléaire, et ceux qui sont contre ? ce gouvernement n’a donc comme but de se faire affronter les oppositions, et de jouer les arbitres, afin de mieux justifier ses propres positions, positions que nous connaissons depuis longtemps. et les défenseurs sincères de l’environnement seront une fois de plus les dindons de la farce.


    • Bulgroz 3 août 2007 19:47

      Mais, Olivier, vous dites vous même que sortir du nucléaire n’a pas été invité au débat puis vous dites que Borloo veut faire « jouer les oppositions » sur l’énergie afin de mieux tirer son épingle du jeu.

      Faudrait savoir, à ce niveau de contradiction !!!

      Pas étonnant quand on lit le titre de votre article (accouchera d’une souris !!!), on est frappé par votre sens de la prémonition, vous avez tout vu, tout analysé, c’est plié : c’est hyper positif comme position.

      C’est clair, c’est pas avec des articles comme le votre, que quelque chose va sortir de ces débats.

      Heureusement qu’il y a des gens autrement intelligents et qui mettent leur à priori dans leurs poches.

      Pas étonnant que Sortir du nucléaire n’ait pas été invité, ces auto proclamés sont totalement incompétents.

      Dans la vie, il fait prendre les choses comme elles viennent, d’autres l’ont compris, votre position négative est totalement contreproductive.

      C’est pas grave, Grenelle se passera de vous.


    • alex75 3 août 2007 14:21

      L’UMP est contre l’écologie (pour des raisons de clientélisme électoral), les syndicats aussi (défense de l’emploi disent-ils), toute la haute administration également (polytechniciens matheux etc), l’industrie aussi (chimie, pétrole, gazole, on en vit très très bien), mais également tous mes voisins et connaissances... Bref, après avoir adoré le communisme (chez les autres), les français découvrent le libéralisme quand celui-ci devient complètement dépassé pour des raisons écologiques. Peugeot et Renault vont enfin sortir des véhicules 4X4 !!! quand les américains commencent à les abandonner !!!! C’est vraiment difficile de vivre dans un pays aussi ringard et dépassé, toujours à la traîne, derrière les allemands, les suisses et bientôt les américains qui vont nous battre à plate couture quand ils vont vraiment de mettre à l’écologie.


      • melanie 3 août 2007 16:05

        @ Alex

        Je partage ton analyse au Centuple , j’en ai ma claque de ce pays rétrograde , sanctionné en permanence par la comission Européenne pour non respect des directives sur la qualité des eaux,sur les Incinérateurs .. ça « nous » coûte des sommes pharaonniques .

        Palmarès de la France :

        Mauvais élève quant à la protection de la Biodiversité ;

        Très en retard par rapport à l’implantation territoriale de cultures biologiques :19ème rang /27 en Europe ....

        26ème position de la France quant aux déplacements au travail en transports en commun.

        Très en retard / filtration des médicaments relargués dans les eaux usées : féminisation des poissons de rivière...

        Très en retard / limitation de la polution due à l’éclairage public

        Premier importateur de bois tropical illégal....

        Aide de la France en matière de santé destinée aux Pays pauvres : 0,014% du Budget National : Plus mauvais élève selon l’ OMS .

        J’arrète ... J’en ai des tonnes comme ça.

        Une chose encore , la France est le pays où il y a le plus grand nomre de policiers par personne.

        Joli ????

        No comment .


      • Barbathoustra Barbathoustra 3 août 2007 16:30

        « Très en retard / limitation de la polution due à l’éclairage public »

        Au nom de tous les astronomes amateurs dont je fais parti, je tiens à vous remercier de dénoncer publiquement ce problème qui est un véritable fléau pour nous autres les admirateurs de la voute céleste ( mais aussi au nom de tous les citadins qui ignorent ce que cache un éclairage comme celui de la tour Eiffel avec son gyrophare à la con visible à 100km à la ronde et autres gabegies ).

        Ceci dit, la France s’en sort pas trop mal par rapport à ses voisins européens en matière de pollution lumineuse. En Belgique et l’Allemagne notamment il est pratiquement impossible d’envisager sérieusement pratiquer l’astronomie aujourd’hui. Dans ces pays, bientôt les enfants ne sauront même plus à quoi ressemble une étoile ...


      • alberto alberto 4 août 2007 14:03

        @ Melanie : Oui, mais tu oublies les secteurs où la France est bien placée en Europe : parmi les meilleurs en matière de corruption, en tête pour l’insalubrité et la surpopulation des prisons, dans le peloton de tête pour les accidents de la route, les plus longs en matière de procédur pénale...Tu vois, on est pas les derniers partout !


      • melanie 4 août 2007 14:24

        @ alberto

        Rires ...

        Je les avais en réserve ceux-là ...

        24eme /27 quant à la Parité homme-femmes

        3éme pays selon l’OMS pour le taux de suicide lié au travail après L’Ukraine et les USA. Pas de statistiques / ces suicides en France

        Très en retard/ sécurité des cars scolaires.

        Très en retard / Nord de l’Europe : en France 10% seulement du parc de logements collectifs équipé de repartiteurs / chauffage et à l’eau contre 95 % en Allemagne, 80 % en Autriche ou au Danemark.

        Très en retard / concernant le harcellement sexuel dans le sport.

        Très en retard / accesibilité des logements aux handicapés.

        Pour en revenir à l’environnement en France , heureusement qu’on a le nucléaire pour faire bonne figure / émissions de GES sinon, qu’est-ce qu’on est pas bons ...


      • olivier cabanel olivier cabanel 9 août 2007 19:15

        merci mélanie. çà recoupe parfaitement ce que j’ai écrit il y a peu :

        nous, Français sommes les champions.

        je pense qu’aimer son pays, c’est etre capable de lui dire qu’il va mal.

        je n’aime pas cette phrase toute faite propre a endormir les gogos poujadistes :

        « la france tu l’aimes ou tu la quittes ».

        c’est tellement réducteur. et raciste.


      • melanie 3 août 2007 15:44

        Bien sûr que le « Grenelle » accouchera d’une souris.

        C’est déjà manifeste : Des groupes de travail de 60 personnes pour débattre , 6 thématiques qui demanderaient plus de six mois de concertation et qui vont selon le planing type Sarkozy devoir rendre ses « résultats » en accélérant le rythme .

        France Nature Environnement qui regroupe plus de 70 associations locales déplore déjà que plusieurs themes seront évoqués par des collèges différents - bonjour la cacophonie - , par exemple les Pestices traités du point de vue de médecins, d’un point de vue industriel - Si , Si -...

        Sachez que les environnementalistes ne représentent que 10 % des participants et que des Industriels et la FNSEA - prônant les intérêts de l’Agrobuziness -mandatés par le MEDAD et le Gouvernement sont là pour défendrent leurs intérêts ???

        Chirac n’était-il pas celui qui a déclaré durant la Conférence de Rio « La maison brûle et nous regardons ailleurs » alors même que rien n’a été fait pour subventionner nationalement l’Agriculture Biologique , réduire les pesticides - 1er utilisateur Européen quand même !!!!!- ni les effluents de nitrates en Bretagne .

        En France , les gens agissent avec leur tête : Vive les discours grandiloquents et ...rien derrère .

        Desespérant .


        • Forest Ent Forest Ent 3 août 2007 15:45

          Ce colloque sera très ouvert. On pourra y parler de tout sauf de l’EPR, des nitrates et des OGM. smiley

          Sur ce point, je suis d’accord avec l’auteur.

          Par contre, je suis un peu lassé de le voir ressortir son r-shift à chaque article. Faut-il expliquer encore une fois que le sujet du fret n’est pas là et qu’il n’y a pas besoin de technologie ? smiley

          Enfin, une taxe poids-lourds serait à mon avis une excellente chose. Bien sûr, le coût serait inclus dans les prix, mais cela ferait la différence sur la quantité de transport, et contribuerait à freiner ce besoin saugrenu de mobilité qu’ont les marchandises depuis 20 ans.


          • olivier cabanel olivier cabanel 9 août 2007 19:18

            par contre, je ne suis pas d’accord avec vous sur « la taxe poids lourds ».

            bien sur, il faut sauver le fret ferroviaire, mais pas de cette façon.

            décider d’une taxe sur les poids lourds pour financer le rail, ne sera jamais qu’un impot supplémentaire, qui en fin de compte sera prélevé dans nos portemonnaies.

            non, pour sauver le fret ferroviaire, il faut le moderniser, sans pour autant créer des voies nouvelles.

            il faut en changer la technologie, a tel point qu’elle soit plus rapide, moins chere que la route, en un mot plus fiable.

            savez vous qu’un convoi de fret se traine aujourd’hui a 7kmh de moyenne ?


          • Barbathoustra Barbathoustra 3 août 2007 16:37

            « L’UMP est contre l’écologie »

            L’écologie de l’UMP comme vous dites, disons l’écologie de croissance, c’est en gros la même que celle des grandes surfaces. A l’entrée on fait tout pour que vous consommiez plus que de nécessaire et à la sortie on culpabilise alors on vous vends un sac réutilisable et/ou bio dégradable pour mettre tout ça dedans ...


            • Christian N. Christian Nerrière 3 août 2007 17:40

              A propos du fret, il semble que l’état se désengage du financement de la très attendue ligne lyon-turin. Ceci risque simplement de mettre à mal le projet ! Vas-y sarko ! => http://www.groupe-communiste.assemblee-nationale.fr/lesdocuments/lesinterventions/2002-2003/GBiessyIGinfrastructures2003a202020mai03CRI.htm


              • nos 3 août 2007 18:15

                « Jean-Louis Borloo a déclaré que le nucléaire était une énergie renouvelable »

                c’est pas plutôt Claude Guéant ?


                • patroc 3 août 2007 21:07

                  Bon article. Accoucher d’une souris ? Ce grenelle est déjà mort avant de naître, c’est une fausse couche !... J’espère que les associations condamneront ouvertement le gouvernement pour cette démagogie médiatique, gouvernement qui, au passage, a invité des associations dites écologiques mais proches du médef (en grand nombre) afin de garder le controle des débats et des mesures déjà prises... Ce gouvernement nous prend pour des cons, jusqu’à quand supporterons-nous cela ?...


                  • melanie 3 août 2007 23:13

                    Oui Patroc

                    Nous ne sommes pas en démocratie et surtout la stratégie de Sarkozy est claire :

                    On débat, on discute - donc on ne peut rien me reprocher en matière d« ouverture » - , MAIS de toutes façons « ce que j’ai »promis « aux français » - SIC : à 53 % de ceux qui ont voté pour moi -, je le ferais .....

                    Donc acte :

                    Tout est décidé à l’avance, mais on se prète à la mascarade du dialogue . Aucun débat sur l’EPR, sur les OGM, sur les Pesticides ...

                    Donc coquille vide.

                    Depuis toujours, c’est la politique du fait accompli :

                    On plante les OGM de façon clandestine et lorsque toutes les plantes seront contaminées, on pourra nous annoncer la fin de l’Agriculture Biologique ....Bingo !!!!!


                  • ripouette ripouette 4 août 2007 14:57

                    Je croyais qu’un « Grenelle », c’était une négotition entre deux parties opposées pour trouver un terrain d’entente. Le Grenelle de l’envirronnement, je voyais ça comme une confrontation pollueurs (potentiels ou avérés) / pollués, avec un accord à la sortie pour améliorer la situation branche par branche, nucléaire, agriculture, transport, industrie, avec en face des associations d’usagers ou des scientifiques... Une négociation quoi ! Pied à pied, thème par thème.

                    Et en fait on va avoir une jolie collection de rapports et de commissions ne traitants pas tous les sujets qui vont nous abreuver de voeux pieux et au mieux sortir une Xième taxe, autant dire une autorisation à polluer contre de la thune !


                    • g.jacquin g.jacquin 6 août 2007 07:12

                      Bonjour,

                      Je ne sais pas si grenelle va accoucher d’une souris, par contre il semble que la manifestation prévue pour un environnement sans éoliennes qui ce déroulera pendant la réunion Borloo va faire beaucoup de bruit.

                      En effet, les gens sont tellement excédés par la spoliation qu’ils subissent, pour ceux qui ont déjà les éoliennes devant leurs fenêtres, ou pour ceux qui subissent la bouffonnerie des enquêtes publiques, ou autres réunions pipo de sois disant experts en environnement payés par les constructeurs d’éoliennes et dont l’objectif est de vendre un maximum de champs éoliens...

                      Rappel 1 : ils veulent installer en France 20GWe d’éoliennes soient 10 000 éoliennes de 2 MWe, soit, à 1 million d’Euros le MWe, un coût de 20 milliards d’Euros. (Cela s’appelle une Enarquerie ou comment faire du fric avec des vrais faux problèmes)

                      Rappel 2 : Le tarif de rachat du KWh par EDF, aux promoteurs éoliens est d’environ 0.08€. Cette énergies totalement aléatoire est réservée à la production de base alors qu’elle était prévu pour les heures de pointes avec comme objectif de diminuer la pollution en arrêtant les centrales à flammes.

                      Cette énergie est revendue à l’export au tarif d’environ 0.04€ (la France est excédentaire en production d‘énergie. On se demande qu’est-ce qui leur a pris de s’engager comme il l’on fait à KYOTO ? Ah oui ! J’oubliais les 20Mds€, ça aide...).

                      Qui paye la différence ?

                      .- Réponse 1 : regardez votre facture EDF

                      .- réponse 2 : regardez votre déclaration d’impôts

                      Rappel 3 : Pour les élus. Il faut rappeler que la taxe pro se repartis en général, sur la communauté de commune. La formule de répartition est des plus obscure ! Au final c’est l’administration fiscale qui est gagnante, pas la commune (ce qui dans le summum de l’imbécillité réduit un peu l’injustice) !

                      Que dit la loi :

                      -  II existe un maximum de perception de Taxe Professionnelle par habitant fixé par l’administration fiscale à l’échelon national.

                      -  Les communes bénéficient toutes d’une « dotation globale de fonctionnement » et d’une « dotation globale d’équipement » (budget national)

                      Ce qui se passera :

                      -  Elle ne percevra que le maximum fixé par I’ administration fiscale à partir du nombre d’habitants (Plafond x Nombre d’habitants)

                      -  Elle perdra une partie de dotation globale de fonctionnement et d’équipement (variation du coefficient d’intégration fiscal)

                      -  Elle perdra une partie des fonds départementaux de péréquation ( idem)

                      -  Sa quote-part sur les charges de la Communauté de Communes augmentera.

                      Rappel 4 : Attention, le climat devient détestable entre les élus et le reste de la population. Si on ne met pas fin à cette magouille, on va, surement, assister à des actes regrettables.

                      La France à, me semble t’il, d’autres objectifs et challenges plus importants que d’enrichir quelques initiés.

                      C’est ce qui va être dit en octobre à JL Borloo (enfin on espère ! en tiendra t’il compte ?)

                      g.jacquin


                      • Boileau419 Boileau419 6 août 2007 08:45

                        Tant que l’on vivra en régime capitaliste sous l’obligation de croissance, tous les efforts pour sauver ce qui reste de notre milieu naturel seront voués à n’être au mieux que des demi-mesures.

                        Pour vraiment sauver la planète il faudrait ce qu’il y a de plus simple et de plus difficile à réaliser : un changement radical de notre mode de vie, et pas seulement des emplâtres techniques. Cela n’arrivera jamais et seule une catastrophe (inévitable) nous fera entendre raison.

                        Cela s’appelle « chronique d’une mort annoncée ».


                        • notregeneration ales 8 août 2007 22:01

                          Sur l’interdiction des OGM, l’avenir nous dira si nous avons été manipulés par des pro-Lyssenko donc la mort a été mentionné dans une petite dépêche de l’agence Tass. « Bilan de la carrière de Lyssenko : Apport scientifique nul, paralysie de la biologie et de l’agronomie soviétique pendant près de trente ans »...

                          http://notregeneration.com


                          • oblomov 19 août 2007 13:22

                            Loin de nier la thèse du rechauffement de la planète, les Grands qui Dirigent le Monde l’ont acceptée comme acquise : ils commencent à miser sur « le Monde d’Après ». L’exploitation les ressources sous l’actuel Pôle Nord, le passage du Nord Ouest deviennent des réalités économiques qu’ils ont déjà intégrées et comprises. La croissance ne peut pas continuer sans la fonte des glaces.


                            • slide 24 août 2007 15:49

                              L’existence d’écologistes antinucléaires (Greenpeace) et pronucléaires (AEPN) prouve que le débat nucléaire ou non, s’il est de nature à déterminer le périmètre des solutions les plus économes en émission de gaz à effet de serre quand à la production d’électricité, n’est pas une question d’écologie.

                              Au passage curieusement, l’AEPN n’était pas invitée. C’est léger pour un débat contradictoire d’écologistes.

                              Si l’on s’en tient à des critères purement écologiques, cf http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_et_effet_de_serre, c’est le photovoltaïque qu’il faut diaboliser aujourd’hui !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès