Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Histoire d’Eau

Histoire d’Eau

 Pour un amoureux de la mer et des bateaux, la question de l’origine de l’eau a une dimension qui dépasse le pur questionnement académique. Cette eau qui recouvre les 2/3 de la surface de la Terre, et compte pour 60% de notre poids corporel, qui ne se crée ni ne disparaît, se transformant entre ses trois phases au fil du temps et sans laquelle notre planète, tel Mars aujourd’hui, ne serait sans doute qu’un vaste désert mort. Cette eau, d’où vient-elle ?

C’est une question qui taraude la communauté des géologues depuis la réalisation que l’eau sur Terre fonctionne en circuit fermé. Si rien ne se crée et rien ne se perd, c’est qu’elle a du venir de quelque part. L’hypothèse la plus commune est que l’eau est arrivée sur Terre lors d’une période de bombardement intense par des comètes, voici quelques 3,85 milliards d’années. Cette hypothèse est bien corroborée par les mesures d’iridium détectés dans les roches terrestres et lunaires, et le calcul de la masse de glace qui aurait ainsi pu être apportée à la Terre, de l’ordre de 3 400 tonnes par mètre carré, est en phase avec la réalité observée.

On aurait pu penser la messe dite, sauf qu’il restait au moins un problème gênant : la glace des comètes est plus riche en deutérium que ce que nous mesurons sur Terre. Il n’y a pas d’explication de cette différence, menant à la recherche d’autres sources de l’eau originelle.

La seule alternative “raisonnable” serait que l’eau ait fait partie de la Terre depuis le début, mais on voit mal, à priori, comment des molécules d’eau, en telle quantité, auraient pu survivre au processus, intensément chaud et brutal, de formation de la Terre ! Et pourtant.

En 2010, une équipe du University College de Londres suggéra que les grains de poussière à l’origine de la formation terrestre étaient en fait capables de s’accrocher à des molécules d’eau malgré les conditions dantesques de l’époque. Ils partirent de grains d’olivine, un minerai commun dans notre système solaire et dans les nuages de poussière qui entourent les étoiles en général. Leur modèle montre que les molécules d’eau peuvent s’accrocher à la surface irrégulière de ces grains, au prix d’un fort dégagement énergétique. Ce qui, en retour, implique qu’il faille une forte énergie pour les séparer, et qu’en fait l’eau “s’accroche” jusqu’à une température de 630 °C (1). Plus qu’assez pour résister au processus de formation terrestre. L’eau, donc, aurait pu exister sur Terre dès le premier jour, supplémentée sans doute par les comètes et astéroïdes mais ces derniers n’auraient été qu’une source secondaire.

Cette hypothèse élimine le problème du deutérium manquant. mais y a-t-il des preuves de l’existence d’une eau originelle ?

Oui. En mars 2014 une équipe de l’Université d’Alberta, au Canada, démontra l’existence d’une trace aqueuse au sein d’un diamant brésilien : du ringwoodite attaché à des molécules d’eau, dans un rapport eau/masse totale de l’ordre de 1%. Le ringwoodite est une forme d’olivine stable à haute pression et température, ne pouvant exister que dans une zone où ces conditions existent : le manteau terrestre, et sa zone de transitionsituée entre 400 et 700 km de profondeur – d’où devait provenir ce cristal. L’étude fut publiée par Nature sous le titre Hydrous mantle transition zone indicated by ringwoodite included within diamond.

Lagon bleu : un cristal de ringwoodite écrasé en laboratoire. Les cerles oranges indiquent les zones d’où l’eau s’est échappée sous la pression. (Image : Steve Jacobsen/Northwestern University)

Encore fallait-il trouver la trace d’un volume d’eau conséquent dans cette zone, inatteignable par forage. Toujours en 2014, une équipe de la Northwestern University de Evanston, USA, entrepris une étude à l’aide de 2000 séismographes créant des centaines de micro-tremblements de terre, dont les échos remontant en surface dessinaient une image de la composition de cette couche infra-terrestre. La présence d’eau ralenti les ondes sismiques, et les instruments furent calibrés pour détecter la présence de ringwoodite aqueuse. Instruments qui détectèrent effectivement la présence, massive, de ringwoodite aqueuse à une profondeur de 700 km (2). A cette pression et température, dans la zone de transition entre le manteau supérieur et inférieur, l’eau suinte de la ringwoodite. Selon Steven Jacobsen, à la tête de cette équipe, c’est de là que vient l’eau des océans, et c’est ce processus de “transpiration” qui permet à la Terre de garder une masse d’eau de surface stable, compensant ce qui est perdu par évaporation dans l’espace.

Le volume d’eau estimé, au sein de cette zone de transition, est de trois fois le volume actuel des océans. C’est énorme. Question subsidiaire : des tels réservoirs existent-ils sur la Lune, sur Mars et ailleurs ?

 

(1) (Chemical Communications, DOI : 10.1039/C0CC02312D).

(2) https://www.newscientist.com/article/dn25723-massive-ocean-discovered-towards-earths-core/


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • cathy30 cathy30 9 septembre 2015 18:46

    Cette découverte est incroyable, c’est une bonne nouvelle.


    • sarcastelle 9 septembre 2015 23:44

      Je reste attachée au modèle de l’eau cométaire, malgré le déficit en deutérium des océans.

      Ce deutérium a très bien pu au fil des milliards d’années, lorsque deux molécules HDO se rencontraient, disparaître par fusion froide, voire aux pôles par fusion glacée, en donnant l’hélium atmosphérique un peu hâtivement attribué aux minerais d’uranium, dont la part dans la production d’hélium est certainement bien moindre qu’on ne dit.

      En effet les écologistes pour inciter à la sortie du nucléaire démontrent que l’uranium est beaucoup plus rare que ne prétend le lobby nucléaire. Tout les éléments collent...

      V.L., pas taper !


      • Jean Keim Jean Keim 10 septembre 2015 08:09
        Merci pour votre article.
        Que l’eau fasse partie de la genèse de la terre et/ou qu’elle ait une origine extraterrestre ne change pas grand chose, il a bien fallu que qq. chose la fabrique et avant tout crée les ingrédient nécessaires à son élaboration. 
        Faire de l’eau est simple H2 + O + étincelle = boum + eau, pourquoi dans les débordements d’énergies qui ont participé à la formation de notre système solaire et donc de notre planète l’eau ne trouverait-elle pas sa place ?
        Si nous prenons un peu de recul nous percevons que ce qui c’est mis en place depuis un hypothétique commencement aboutit à un seul objectif qui n’est peut être lui-même qu’une étape : l’émergence de la vie (animée) , ce terme vague et fourre tout n’empêche aucunement une approche scientifique.
        L’eau est partout, comment expliquer qu’un îlot (d’origine volcanique ?) perdu au milieu d’une immensité d’eau salée puisse avoir une source d’eau douce sinon que cette eau vient des profondeurs de la terre ; ainsi l’eau comme l’oxygène de l’air font entre autres l’objet d’attentions particulières de la part des forces de vie.
        Au risque de faire naître des sourires moqueurs, les prodigieux équilibres homéostatiques de la terre doivent nous amener à envisager qu’elle est un être vivant dans un univers qui de ce fait l’est tout autant.

        • howahkan howahkan Hotah 10 septembre 2015 09:33

          certes..on fait quoi pour gaza, les pays que « on » détruit, la destruction de cultures..les guerres, les famines organisées ou causées, la torture,l’impossibilité imposé à certains de s’organiser pour survivre, la bouffe de merde polluée avec la chimie qui rend malade et les meme compagnies qui auraient les remèdes sur les symptômes mais jamais en profondeur des chose là non plus etc etc

          cela dit, je rejoins  cette « illumination » de Jean Keim sur la terre « etre vivant », je ne sais pas mais en le lisant cela m’a parlé, après tout ,l’intégralité de ce qui est pourrait l’être sauf..........les humains sur le plan mental , avec la pensée qui hélas a pris le contrôle total du cerveau comme elle essaye aussi au dehors ,humains qui ont réussi à couper le lien sacré avec L’Origine....sacré performance non ??, etc etc

          cela confirmation cette impression que j’ai des fois avec certains rochers dans la nature et bien plus

          attention, donc si ceci contient une vérité, notre existence n’a plus le sens d’être...

          ce voyage que nous semblons faire dans le monde dit extérieur devait etre fait vers le monde dit de l’intérieur,ceci n’est jamais fait....l’intérieur mène à l’extérieur car c’est un seul mouvement, , l’extérieur ne mène pas à l’intérieur..il y a une valve de protection dans un sens..heureusement sinon l’univers entier serait des lors menace par la pensée humaine, le créateur X de la pensée le sait bien sur, d’où la valve de protection...

           « je » est seulement en fuite tout en pensant atteindre, réussir, achever etc...egoiste ? non meme pas fuitiste je suis...comme dans « moi je » et souffrance, il y a un seul « objet »...la pensée elle croit en voir deux.......moi qui n’est pas la souffrance.......erreur ABSOLUE qui de fil en aiguille donne toutes les saloperies humaines...

          un des sujets totalement oublié du fait de vivre..
          l’ignorance est si profonde de ce que je suis...

          mais alors l’eau ??

          avec ou sans nous elle est là et nous n’y sommes pour rien du tout .....occupons nous en priorité de résoudre les problemes criminels humains qui commencent avec soi meme,malgré la haute estime bidon que j’ai pour moi meme et qui n’est que la résultante de mon programme dont j’ignore le fait que je suis un programme analytique et sûrement pas un etre humain « achevé », sûrement pas un individu qui ne voulait pas dire individuel il y a longtemps du temps de noter intelligence Universelle mais indivisible...car on manque la dernier étape dont le premier pas doit etre fait par nous meme....le reste suivra !!


          • sarcastelle 10 septembre 2015 11:41

            @howahkan Hotah

            Ou c’est du hors-sujet complet, ou c’est une leçon aux scientifiques d’avoir à se reconvertir en urgentistes et de laisser là la science fondamentale inutile... 

          • howahkan howahkan Hotah 10 septembre 2015 12:05

            @sarcastelle

            tout a fait et bien plus...hors sujet voir pire pour moi meme, genre démence précoce de ma part....une possibilité oui, ...

            si c’est une leçon elle ne s’adresse à aucune catégorie particulière, c’est juste que la domination de l’intellect,de la pensée ,sur tout le cerveau doit se finir...

            pour que cela se termine il y a deux possibilités, soit nous changeons radicalement d’une manière X encore inconnu de tous , soit nous disparaissons...dans les deux cas le règne de l’intellect peut se terminer ainsi....

            pourquoi vouloir terminer le règne de l’intellect ?

            A chacun de voir...le nouveau monde si il prends pied,ce qui n’est pas une certitude mais une inconnue ne peut etre imposé..


          • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 10 septembre 2015 13:46

            @howahkan Hotah
            « soit nous changeons radicalement d’une manière X encore inconnu de tous.. »

            D’accord. Je renomme l’article « Histoire d’O ». C’est mieux ? 

            Blague... :)

          • howahkan howahkan Hotah 10 septembre 2015 14:39

            @Vincent Verschoore

            je la trouve bonne... smiley


          • Sozenz 10 septembre 2015 12:14

            merci pour cet article. même si tout cet article n expose que des suppositions , il nous rappelle la magnificence du fonctionnement de notre terre ( par extension de l univers) ; nous émerveille. et nous montre cette nécessite d’en prendre soin.
            Merci pour cet article qui sort de l actualité, une bouffée d’air (si je peux m exprimer ainsi quand on parle d eau ) .


            • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 10 septembre 2015 16:36

              @Sozenz
              Bonjour et merci. Je pense qu’on a dépassé le stade des suppositions, sauf grosse erreur d’expérimentation. 


            • jef88 jef88 10 septembre 2015 17:57

              Histoire d’eau !
              moi je préfère Histoire d’ô (lu en 1964)
              c’était plus chaud ....


              • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 10 septembre 2015 20:29

                @jef88
                A mon avis, sur ce point-là, à 700 km sous terre vous ne risquez pas d’être déçu !


              • fred.foyn Le p’tit Charles 13 septembre 2015 10:14

                Sans doute plusieurs phénomènes à l’origine de l’eau sur terre...Les hypothèses vont bon train sur le sujet... ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès