Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Il n’est pas aisé de rester « orthodoxe climatique » !

Il n’est pas aisé de rester « orthodoxe climatique » !

La nouvelle passe en boucle dans tous les media : 2014 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée. L'Organisation Mondiale de la Métrologie, à l'origine de ce déchaînement de prévisions apocalytiques indique que ce record serait de l'ordre de quelques centièmes de °C, à comparer avec la précision des mesures d'environ un dixième de °C !! Le classement avec les années précédentes "record" - 1998, 2005, 2011-n'a donc aucune signification, au point que l'organisation annonce que celui-ci variera selon les Instituts qui rapporteront leurs observations ! Chemin faisant, l'Organisation confirme la stabilisation des températures depuis 1998, 16 ans !

 

La température record de 2014 interprétée par l'Organisation Météorologique Mondiale.

Tous les média ont répété à l'encan ces derniers temps que 2014 était l'année la plus chaude jamais observée. L'origine de cette information est à rechercher auprès de la World Meteorological Organization, WMO, Agence des Nations Unis et organisme de référence pour le GIEC, plus précisément dans le dernier communiqué de presse diffusé par l'organisme à l'occasion de la récente Conférence de Lima sur le climat :

The global average air temperature over land and sea surface for January to October was about 0.57° Centigrade (1.03 Fahrenheit) above the average of 14.00°C (57.2 °F) for the 1961-1990 reference period, and 0.09°C (0.16 °F) above the average for the past ten years (2004-2013).

If November and December maintain the same tendency, then 2014 will likely be the hottest on record, ahead of 2010, 2005 and 1998. This confirms the underlying long-term warming trend. It is important ces observationsto note that differences in the rankings of the warmest years are a matter of only a few hundredths of a degree, and that different data sets show slightly different rankings.

 

2014 est l'année la plus chaude de 0,09 °C par rapport à la moyenne des années 2004 à 2013. Le résultat d'une mesure ne vaut que lorsqu'elle est accompagnée de la marge d'erreur, ici, de l'ordre du dixième de degré, au mieux. Autrement dit, l'écart rapporté n'est pas significatif. C'est d'ailleurs ce que reconnait l'Organisation en ajoutant que le classement des années les plus chaudes, à savoir 2014, 2010, 2005 et 1998 est sujet à caution compte tenu de la très faible amplitude des variations et qu'il peut être en fait différent selon l'organisme de référence qui a effectué les mesures !

Autrement dit, 2014 compte parmi les années les plus chaudes des dix dernières années au même titre que 2010, 2005 et 1998 mais il est impossible de la qualifier de record !

Plus étrange, la conclusion tirée de ces observations : la confirmation de l'élévation continue de la température moyenne sur la planète alors même que les mesures se révèlent incapables de mettre en évidence une variation significative. En principe, l'absence de variations signifie une stabilité du paramètre ... Cependant, en reconnaissant cela, on sort de l'orthodoxie dominante des dérèglements climatiques ; alors, le secrétaire Général de l'Organisation, Michel Jarraud affirme : “There is no standstill in global warming,”, il n'y a aucune pose dans le réchauffement global ! C'est véritablement se moquer du monde !

Le message est d'autant plus porteur que l'on reste sur le souvenir d'un automne (octobre) chaud et les inondations catastrophiques dans le Sud Est. Météo France explique que les « hautes températures résultent de la présence de deux anticyclones, l'un sur l'Allemagne et l'autre sur l'Atlantique, particulièrement stables, qui ont eu pour effet de créer un courant d'air en provenance d'Afrique .. chaud ». Bon, mais les intempéries en Pyrénées Orientales et Aude, avec des chutes de pluies de 200 à 250 mm ? "ces précipitations n'ont rien d'exceptionnelles : « en 1940, les précipitations ont atteint 1 000 mm ! Il n'existe aucune information prouvant une évolution dans les régimes de pluie, notamment en 1999, 2002 et 2003, il y a eu une succession d'épisodes sévères contrairement aux années 2011, 2012 et 2013. Le climatologue ne prévoit pas de modifications notables pour les années prochaines, tant en ce qui concerne la fréquence que l'intensité des phénomènes. Il s'agirait donc de situations aléatoires mais relativement courantes ».

Décidément, il n'est pas aisé de rester "orthodoxe climatique" !


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • jacques 26 décembre 2014 18:06

    Répondez à cela ensuite je vote : Par JL (---.---.---.238) 20 décembre 11:27

    Année record de dérèglement, oui : le mois d’août a battu des records de froidure et les mois d’hiver des records de chaleur !

    Copenhague : les pays riches mènent les négociations, et nos sociétés, dans l’impasse  : « A la veille de l’ouverture du sommet de Copenhague sur le changement climatique, les pays riches ont mené les négociations dans l’impasse. Le constat peut apparaître dur et définitif, il est pourtant fondé. »


    • Pascal L 26 décembre 2014 22:26

      Les climatologues réchauffistes fonctionnent exactement comme les économistes néoclassiques. Quand les faits ne s’accordent pas à la théorie, on invente des concepts invérifiables qui supportent la théorie, on enseigne la théorie en reportant à plus tard les sujets qui fâchent en affirmant que les hypothèses ont toutes été vérifiées et on élimine de l’enseignement tous les tenants des autres théories. Lorsque l’étudiant se rendra compte qu’il a été trompé, il aura déjà été conditionné par la théorie mainstream et n’aura plus la capacité à prendre une autre direction.


      • fred.foyn Le p’tit Charles 27 décembre 2014 09:43

        A l’auteur....Riez aujourd’hui...vous pleurerez demain de la réalité de la situation...mais il sera trop tard...Bonne journée monsieur Daladier... !


        • mmbbb 27 décembre 2014 11:57

          les climatologues qui prennent le contre courant les previsions du GIEC enoncent deux choses D’une part la modelistion est tres incomplete et beaucoup de parametres sont encores inconnus et d’autres part la climatologie est une science trop recente afin d’etablir des statisques precises A mon humble avis, comme nous le constatons dans sud les catastrophes sont dues a une urbanisation debridee dans des bassin versants Et dans le monde c’est souvent aussi le changement tres rapide des ecosytemes par l’ homme et la croissance demographique exponentielle qui sont la source de tous les maux Allegre a dit : l’homme a toujours su s’adapter certes mais pour un scientifique il manque de rigueur il y a quelques annees( dizaines ou centaines ) cela ne concernaient que quelques millions d’hommes aujourd hui des milliards L empleur du probleme est different cela va de soi . Les changements climatiques ont toujours accompagne la vie de cette terre lorsque les egytptiens construisirent leurs pyramides c’etait la savanne il y 4000 ans un seconde a l’ere geologique


        • Phoébée 27 décembre 2014 16:05

          J’ai vérifié Le p’tit Charles ... il ne s’appelle pas Daladier !


        • Cassiopée R 27 décembre 2014 11:46

          Faut savoir que ses records se sont faits en très peu de temps sur l’échelle géologique, le système économique est en train de détruire le système écologique.

          Les records de températures et de Co2 pleuvent chaque année. Ce sont les futures générations qui vont nous haïr.


          • Pascal L 27 décembre 2014 13:55

            Les records se sont fait en très peu de temps car nous n’avions pas d’instrument pour les mesurer.

            Il est par contre vrai que notre système économique favorise la prédation sur la création de richesses nouvelles. La prédation se fait au détriment de beaucoup de choses à commencer par l’humanité, mais les systèmes naturels souffrent également. 
            Les générations futures, si elles mettent en place une économie différente, jugeront assez sévèrement notre époque, mais probablement plus pour les pollutions diverses et variées ou l’exploitation massive des océans que pour la production de CO2 ou le réchauffement.
            Nous sommes dans une période chaude depuis l’invention du thermomètre, mais nous ne pouvons plus affirmer aujourd’hui que la terre se réchauffe. Le record de cette année devra être confirmé par les autres méthodes de mesure de la température et ce n’est pas évident vu que si record il y a, il sera d’une valeur inférieure à la précision de la mesure.
            En attendant, tout le monde a déjà entendu que cette année sera la plus chaude et si ce n’est pas vrai, personne n’entendra quelqu’un s’excuser pour la fausse nouvelle. Il y a de la perversion dans la communication des tenants du réchauffement.

          • Donbar 27 décembre 2014 14:38

            La température de surface est stable depuis dix-huit ans. La hausse reprendra-t-elle ? Peut-être. Et si oui, pour combien de temps et jusqu’où ? nul ne le sait véritablement. Les modèles du GIEC sont en échec sur ces dix-huit ans, échec qui va s’accentuant.
            Au cas où la hausse reprendrait durablement, y aurait-il dérèglement climatique ? Non, parce qu’il n’y a jamais eu de climat réglé.
            Ça ne doit pas interdire de continuer de réfléchir, de calculer, de mesurer au sujet du dioxyde de carbone, de la vapeur d’eau et du méthane, sans oublier les nuages.


            • redrock redrock 27 décembre 2014 17:04

              Le réchauffement lié aux GES, les pollutions, la déforestation, la future crise alimentaire ne sont que les effets d’une surpopulation galopante !
              Mettez un vaste troupeau de moutons dans un enclos fermé il ne restera plus en bout de compte que du sol latérisé et des carcasses blanchies,
              La Terre est notre enclos fermé, évitons le surpâturage !


              • JC_Lavau JC_Lavau 4 février 2015 18:24

                C’est bien pourquoi ton maître le duc d’Edimbourgh souhaiterait se réincarner en virus mortel, afin de tuer le plus de gens possible.


              • oncle archibald 28 décembre 2014 19:04

                Non seulement ces doctes climatologues tirent des conclusions fausses, ou plus exactement « orientées », à partir de mesures qui ne sont pas significatives, mais en outre ils décrètent les causes d’un prétendu dérèglement climatique, les attribuant à la seule activité humaine alors que des causes naturelles autrement importantes, comme par exemple l’activité solaire qui dérègle totalement le champ magnétique terrestre , sont passées sous silence totalement.


                Quant aux écologistes si prompts à bloquer des chantiers au prétexte de la sauvegarde de la grenouille à pattes collantes au autre libellule rare, on ne les voit pas manifester dans la rue alors que l’industrie chimique notamment dévaste complètement les cours d’eau qui lui servent de poubelle à bon marché. L’eau du Rhône, entre autres, est chargée de déchets toxiques au point de polluer toute la Méditerranée. L’activité des pêcheurs professionnels du Rhône a été complètement interdite dans un silence assourdissant ! Le tri sélectif des informations voire la manipulation des chiffres sont les moyens utilisés froidement et en toute lucidité par les lobbys qui se gavent d’argent public et se cachent derrière quelques illuminés facilement manipulables.

                Quand aux prétendues conséquences des dérèglements climatiques elles sont comme le rappelle très bien l’auteur le fait d’une urbanisation complètement irréaliste qui précisément fait fi de la nature et de ses dangers. A La Faute sur Mer les maisons dans lesquelles il y a eu des morts en 2010 étaient toutes construites dans une zone connue inondable qui ne servait depuis des siècles qu’à faire paitre des bêtes destinées à la boucherie de luxe, un peu comme les « prés salés » de la baie de Somme ou du Mont Saint Michel.

                • Homme de Boutx Homme de Boutx 18 janvier 2015 15:02

                  J’ai deux articles sur l’environnement qui devraient répondre plus sérieusement à vos questions :

                  http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/2015-conference-sur-le-climat-en-162039

                  pour le premier et http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/conference-sur-le-climat-la-france-161586

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

jca

jca
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès