Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Journaliste militant bénévole

Journaliste militant bénévole

Etre journaliste militant, c’est faire non seulement de l’investigation, mais surtout s’employer pour que ces informations soient connues du plus grand nombre.

Comme chacun sait, on a tenté en vain de nous faire croire que la pollution de Tchernobyl n’avait pas passé la frontière française.

Peu de temps après l’accident, Michele Rivasi avec une trentaine d’autres scientifiques avait réuni une somme d’argent importante afin de créer un laboratoire d’analyse indépendant capable de mesurer la radioactivité contenue dans les aliments.

Ce groupement, sous l’appellation de CRIIRAD avait commencé les expertises en 1986 et, comme à l’époque, leur siège était à Montélimar, les produits analysés venaient surtout de la Drôme.

Les analyses démontrant, que le césium 134 et 137 de Tchernobyl avait contaminé les aliments, furent envoyées à la presse qui s’en fit bien sûr l’écho.

Seulement ce que retenaient les journalistes, c’est que la Drôme était polluée, sans évoquer tous les autres départements.

J’avais rencontré Michelle Rivasi peu après l’accident de Tchernobyl, l’ayant invitée à commenter un film, Le Tocsin de Tchernobyl, que nous avions présenté en Isère.

Elle me demanda si je pouvais l’aider afin de prouver que cette radioactivité ne s’était pas limitée à la Drôme.

Je m’en fus ramasser des champignons, choisissant à dessein des trompettes de la mort, puisque y figurait le mot mort, et que le champignon évoquait aussi celui des bombes nucléaires.

Ces champignons étaient connus pour leur capacité à concentrer la radioactivité.

J’envoyais ces champignons à la CRIIRAD à fins d’analyses et, peu de temps après, je recevais le verdict :

Ils avaient 1 841 becquerels au kilo, alors que la norme préconisait de ne pas dépasser 600 bcq pour les adultes et 340 pour les enfants.

Je contactais alors l’agence locale du Dauphiné libéré, et informais le rédacteur en chef de cette information, leur réservant le scoop pendant 48 heures.

Dans l’après-midi, un journaliste m’appela de Lyon afin de prendre rendez-vous.

Lorsqu’il fut en possession de toutes les preuves, fiche de laboratoire en main, il prit une photo des champignons et publia l’information en première page de toutes les éditions rhône-alpines de ce journal.

Le titre de l’article était : « Trompettes de la mort, prudence ».

J’avais posé comme seule condition que le nom et le téléphone du laboratoire de la CRIIRAD soient indiqués à la fin de l’article.

Le résultat dépassa toutes mes espérances, puisqu’une équipe de télévision régionale vint même filmer ces fameuses trompettes.

Cela fit boule de neige, et toute la presse s’en fit l’écho.

Les demandes d’expertises affluèrent à la CRIIRAD.

Bientôt les preuves de la contamination de tous les départements rhône-alpins furent apportées.

Peu après, j’étais contacté par Que choisir qui me demanda de l’aider à faire un numéro spécial sur les conséquences de Tchernobyl sur nos produits alimentaires.

Ce magazine commanda donc de multiples expertises sur des aliments de toutes les régions françaises et, lorsque le numéro sorti, chacun put enfin connaître la complète vérité.

Certes, j’ai eu de la chance, car Le Dauphiné aurait très bien pu ne pas publier l’information que j’avais donnée, et rien ne dit que d’autres journaux l’auraient fait.

Aujourd’hui, grâce à internet, ce genre d’action est plus facile, même si parfois, comme c’est le cas pour l’huile contaminée (voir mon article « Mets de l’huile ? surtout pas ! »), on éprouve des difficultés à sensibiliser les citoyens.

Car comme disait un vieil ami africain :

« Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir ».

Documents joints à cet article

Journaliste militant bénévole

Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • brieli67 1er septembre 2008 12:44

    pour la comm" officielle !


    Devait pas être très nombreux parmi les djeun’s à dents longues à vouloir se coltiner ces mensonges jusqu’au restant des jours !

    The right man on the right place ! 


    • bbiwu 1er septembre 2008 13:25

      Bonjour,

      A l’heure ou communication vaut politique (sic),
      Rappelons nous simplement qui était porte parole du gvt à l’époque......

      "ayez confiance !"



      • olivier cabanel olivier cabanel 1er septembre 2008 16:29

        BBIWU,
        merci de préciser votre commentaire,
        qui était porte parole ?
        quel est ce mouvement (gvt),
        un peu de clarté et d’explication m’aidera a comprendre le sens de votre commentaire,


      • 1984 1er septembre 2008 18:30

        Ce porte mensonges gouvernemental était un pervers narcissique célèbre pour son "casse toi pauvre con" !


      • olivier cabanel olivier cabanel 1er septembre 2008 16:35

        Calmos,
        votre commentaire sent la diffamation.
        je vous invite a faire un tour sur un site voisin (les voix du panda) qui ont bien voulu publier les documents originaux apportant la preuve de ce que j’écris.
        l’article du dauphiné libéré, ainsi que celle de "que choisir".
        j’ai toujours lutté contre le nucléaire,
        j’ai meme été dans les années 70 (çà nous rajeunit pas) candidat dans le canton de morestel (près de malville) aux élections cantonales, ou j’ai fais un score de^plus de 7% de votants, à l’heure ou les écolos ne faisaient guere qu’un petit point.
        ma profession de foi dénoncait déjà à l’époque le danger du nucléaire, et j’affirmais qu’un accident à Malville provoquerait la mort de 50 000 personnes dans un rayon de 500 km autour du site, en me basant sur une étude scientifique anglaise,
        puis il y a eu tchernobyl dont vous ne devez pas ignorer les conséquences.
        j’attend votre réponse avec interet.

        ps pour la petite histoire, c’est peu apres que j’ai enregistré un disque pour défendre, avec steve Waring la cause anti nucléaire (j’ai mal a malville).
        l’intégralité des bénéfices, y compris mes droits d’auteurs ont été reversés aux mouvements anti nucléaire.


      • krolik krolik 1er septembre 2008 16:20

        L’auteur doit être atteint d’amnésie.
        Il nous passé le même article lors d’une discussion qu’il avait initiée il y a un mois sur le sujet de la fuite d’uranium à Tricastin.

        C’est de la sénilité qui conduit au rabâchage ou alors une mission idéologique, certainement les deux..
        @+


        • olivier cabanel olivier cabanel 1er septembre 2008 16:42

          Krolik , quant a lui, lors de mon article "accident nucléaire au tricastin,"
          (paru cet été dans AV et ailleur,
           lequel a suscité plus de 400 commentaires, avec les 3/4 d’opinion favorables,
          a démontré qu’il était d’une parfaite mauvaise foi, maniant la contre vérité sans complexe.
          un commentateur l’a montré du doigt en dénoncant le fait qu’il défendait la cause nucléaire, qu’il avait travaillé (ou qu’il travaille encore) pour cette industrie dangereuse, et qu’il balance a tout va des énormités, du genre :
          "le granit de bretagne est mille fois plus dangereux que la petite fuite insignifiante du tricastin"
          les internautes feront leur déduction.

          pourtant je ne vois pas en quoi il lui serait impossible de dénoncer "l’outil de travail" nucléaire si il en a découvert des inconvénients.

          c’est ce qu’on appelle la déontologie, un mot qu’il ignore vraisemblablement.


        • krolik krolik 1er septembre 2008 17:51

          Effectivement les mêmes commentaires personnels de Mr Cabanel.
          Il attaque les personnes, pas les idées.

          Voir le thread http://www.naturavox.fr/article.php3?id_article=4585 et le post du 18 juillet à 17:16
          Là c’est franchement du gâtisme

          A propos de la radioactivité du césium 137 on peut signaler que la radiotoxicité de cet isotope est tout de même cent fois inférieur à la radiotoxicité du polonium 210 présent naturellement à raison de 10 000Bq/m2 sur le sol.
          Donc un kilo de champignon à 2000Bq c’est équivalent à 20Bq de polonium...
          Et bien sûr ce sont des champignons non lavés.. une fois lavés la pollution surfacique est divisée par cent...

          Donc effectivement à cette époque il a manqué une déclaration étatique fondamentale : lavez les champignons, lavez vos légumes, lavez vos salades avant de les manger.

          Comme cela vous avez tout compris de la gravité du problème.

          @+


        • olivier cabanel olivier cabanel 1er septembre 2008 18:49

          Krolik,
          pitoyable,
          c’est le mot qui vous convient le mieux,
          et peut etre aussi mal informé,

          le mycologue que je suis va se faire un plaisir de vous apprendre qu’on ne lave pas les champignons à grande eau pour esperer en faire partir la radioactivité,
          d’abord parce que la plus grande partie de celle ci est dans la chair, vu qu’elle a été absorbée par les mycorhyzes de celui ci,
          ensuite parce un champignon lavé comme vous le suggerez perd toute sa saveur,
          il convient de les essuyer, et si possible ne pas les mettre dans l’eau,

          je ne répondrais plus a vos commentaires,
          ils sont de mauvaise foi, partisans, et votre aveuglement a défendre la cause nucléaire ne fait pas de vous un homme de dialogue.


        • Yohan Yohan 1er septembre 2008 17:14

          Bah, de toute façon les trompettes des morts ne sont pas encore de sortie. J’étais au bois ce WE, que dalle à part ,quelques girolles. Je sais...ce n’est pas le sujet.


          • olivier cabanel olivier cabanel 1er septembre 2008 18:55

            yohan,
            j’organise depuis une vingtaine d’année une exposition mycologique, et cela m’a permis de rencontrer de grands spécialistes,
            j’ai appris grace à eux qu’il vaut mieux attendre une bonne semaine après la lune nouvelle avant de se lancer dans les bois à la recherche de champignons,

            mon article sur les trompettes de mort au moment de l’accident de tchernobyl a d’ailleurs provoqué une parution dans la revue des mycologues au niveau national, lequel article a confirmé ce que j’avais écris.

            pour revenir aux champignons, meme s’il est vrai que l’on consomme rarement un kilo de champignons par jour, il ne faut pas oublier que le césium relaché par tchernobyl a une période de 30 ans,
            au bout de cette periode, il diminue seulement de moitié..
            et les doses contenue dans le champignon s’accumule dans notre corps,

            alors prudence, surtout avec les champignons a croissance lente, comme les bolets jaunes, les pieds de mouton, et ... les trompettes de mort.


          • brieli67 1er septembre 2008 19:06

            c quoi cet ESOTERISME d’un autre âge !

            En Alsace dans Vosges en Forêt Noire en Autriche .... les champignons les petits fruits le gibier c’est POURRI pour des siècles.

            Faudrait se mettre à lire autre chose que de la littérature française ! 

            Le pourri que j’engueulai cest bien le Prezz dans sa première mission gouvernementale.


          • krolik krolik 1er septembre 2008 19:07

            C’est sûr que les champignons non lavés sont bien meilleurs avec de la bave de limaces..

            C’est sûr aussi que la présence de césium 137 dans le sol français est largement du (à + des 2/3) aux retombées des essais nucléaires atmosphériques.

            Mais d’une façon générale il est bien connu des écolos de base qu’il y a les "bons isotopes" inoffensifs relâchés par les explosions militaires dont on ne parle pas mais qui sont toujours là et qui n’ont pas eu d’effet sur la population ; et les "très méchants" isotopes relâchés par un accident de centrale (remarquez bien que je ne précise pas si c’était un accident civil ou militaire autre débat déjà abordé dans la précédente discussion sur le sujet "Tricastin", mais on peut y revenir, l’auteur de l’article faisant du bégaiement notoire).
            @+


          • olivier cabanel olivier cabanel 1er septembre 2008 19:14

            Brielli,
            ok, merci pour cette précision,
            c’est vrai que coté pollution radioactive, en France on a fait le plein,
            les fuites de cet été au tricastin et ailleurs n’ont hélas rien arrangé,
            la Belgique vient à son tour d’etre touchée,
            l’Espagne, il y a peu aussi,
            on récolte ce que l’on a semé.


          • krolik krolik 1er septembre 2008 19:31

            Oui la semaine passée à Fleurus en Belgique une fuite d’iode 131 à destination médicale.
            Un accident de niveau 3 sur INES.
            Une fois de plus l’autorité de sûreté locale drivée par les anti-électronucléaire ont laissé la bride sur le cou du nucléaire médical .. et bingo..
            Merci de l’avoir souligné.
            Il faut absolument lutter contre le nucléaire médical qui est le plus polluant.

            Epinal 22 morts et des milliers de blessés !!La grande honte des autorités de sûreté et même pas une pétition pour demander des démissions..

            @+


          • JONAS JONAS 1er septembre 2008 22:28

            Olivier bonsoir,

            " Le frelon de Tricastin te file le train… ! ". Je viens d’entrevoir dans le camouflage la mitrailleuse à chiffres et il ne manque pas de munitions. Je constate avec plaisir que tu as mis ta tenue NBC comme moi, car il est toujours à la limite de la masse (de) critique (s) et pour cause !

            Je ne sais pas si tu as jeté un coup d’œil sur mes posts et sur les différents articles, mais ma popularité est au plus bas… ! Il faut dire qu’aujourd’hui, l’ingratitude est le salaire de tous ceux qui relèvent la tête et l’oubli pour tous ceux qui ont sacrifié ou consacré leurs vies à autrui. La résignation et l’acceptation des compromis étant le seul gage de paix pour une majorité de citoyens, celui qui ose s’attaquer aux idées reçues, s’expose à la vindicte populaire, puisque son expression risque de déséquilibrer le système.

            " Elle n’est pas belle la vie ! ". " On a qu’une seule vie, il faut en profiter ". Alors quels cons tous ces gens qui la risquent et encore par-dessus le marché, ils se permettent d’ouvrir leurs gueules ! La société française est devenue une pelouse, le moindre brin qui dépasse, hop ! Il faut le décapiter.

            Alors malgré ton travail remarquable, qui à l’époque a démontré les mensonges des Pasqua et Professeur Pellerin, affirmant de tous leurs poids que la France n’était pas contaminée par les retombées de Tchernobyl, j’ai bien peur qu’en guise de remerciements, tu n’obtiennes comme moi, que mépris et contradictions.

            Obama est un dieu, Noah et le personnage le plus adulé de France, nous avons les dieux des stades, etc. Alors les flics qui ne sont jamais là lorsqu’on en a besoin, qui patrouille là où ils n’ont rien à faire, qui sont plein de bavures, les pompiers qui se plaignent de prendre des coups, alors qu’ils sont payés pour ça, les couillons qui vont s’engager dans l’Armée pour se faire dessouder en Afghanistan, ils ont un sacré culot de nous gâcher la vie avec leurs plaintes et gémissements. Voilà la conclusion que je tire, de quelques mois passés sur plusieurs Blogs.

            Tu sais à quoi je pense, nous sommes quelques-uns uns sur le Titanic, en train d’essayer de vider les cales avec des seaux, pendant que l’orchestre joue et que les passagers dansent. D’autres plus nantis que nous, ont déjà quitté le navire ou sont en train de la faire et ils voguent vers des lieux plus sereins.

            Je ne peux pas finir sur cette note, j’avoue que l’idée de rejeter sur la cigarette, les conséquences de nos passoires électronucléaires, qui polluent l’air de nos campagnes et de nos villes, je n’y aurais pas pensé ! C’est génial !

            Pour terminer, malheureusement sur une constatation plus que pessimiste, le taux de radioactivité continu de grimper dans les BdR d’après mon compteur Geiger.

            Depuis les années 1970 le taux de radioactivité ambiantes à tripler, en considérant qu’a l’époque elle était naturelle.

            Bonne soirée à toi et aux femmes et hommes dignes de ce nom, ils se reconnaîtront… !


            • olivier cabanel olivier cabanel 1er septembre 2008 22:36

              Jonas,
              merci de ce long plaidoyer,
              c’est vrai que c’est le bordel dans ce monde,
              chacun pour lui,
              le Giec vient de produire des informations pour le moins inquiétantes,
              fonte totale des banquises, élevation d’un minimum de 1 metre (100 millions de personnes déplacées par mètre),
              tout çà pour 2012, et non pas 2040... ou 3000 !
              çà confirme les informations que la mission tara avait ramené,
              et pendant ce temps, on taxe et on retaxe,
              on affirme que la récession n’est pas la,
              que tout va bien, Français dormez en paix,
              j’ai commencé a tirer l’échelle.
              tant pis pour celui qui tient le pinceau,
              amicalement à toi,
              olivier

              ps :
              j’ai un article sur Hunza a venir, sur qu’il va t’interesser

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès