Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > L’anguille : De la mer des Sargasses... aux eaux douces et (...)

L’anguille : De la mer des Sargasses... aux eaux douces et vaseuses...mythe ou réalité !

Vous le savez, j’aime bien la zone humide que sont les étangs de Villepey, puisque sur Agoravox je leur ai consacré 4 articles :1234 ...

Un jour en me promenant au bord des étangs, j’ai discuté avec un pêcheur qui venait de prendre une anguille, alors aujourd’hui je vais évoquer ce poisson mystérieux l’Anguilla Anguilla ou Anguille d’Europe que l’on dit naître dans un endroit lointain la Mer des Sargasses là ou se trouve le non moins mystérieux triangles des Bermudes. Dans l’antiquité, Aristote lui-même disait que les anguilles venaient des entrailles de la terre. On pensait aussi qu’elles naissaient des amours d’une murène et d’une vipère. Toutes ces croyances étaient liées au fait que nul n’avait jamais vu d’anguilles adultes (aux gonades développées), pas plus de larves ou d’œufs.

(à noter que des études récentes affirment une autre théorie,... les anguilles naîtraient sur le plateau continental voir en bas de page)
 

L’Anguilla Anguila ou Anguille d’Europe !

L’Anguille d’Europe intéresse d’abord par sa forme qui est proche de celle du serpent, ensuite par son lieu de naissance, il se trouve 8000km de l’endroit ou elle revient pour se reproduire la fameuse Mer des Sargasses !

Quelques lignes sur cette mer lointaine !

La Mer des Sargasses est une exception, puisque c’est une mer qui est entourée d’aucun continent 1

Les marins qui sillonnaient l’Atlantique nord aux XVe et XVIe siècles, craignaient la mer. En effet la mer des sargasses est une zone de calme plat et de vent nul, pour ces raisons les navires à voile, avaient tendance à s’immobiliser, et il était difficile d’en sortir.

De plus, la présence en forte concentration à la surface d’algues sargasses - algues de grande taille : photo . donnait l’impression d’être en panne sur une sorte d’immense prairie marine, faite d’algues gigantesques qui évoquaient à l’époque les bras de pieuvres monstrueuses. les Sargasses sur Futura-Environnement : ., à noter que c’est dans cet univers qu’est situé le mystérieux Triangle des Bermudes ..voir également :là....

...

L’anguille naît dans la mer des Sargases !

Il a longtemps été dit que le développement de l’anguille était le suivant :

il se fait en plusieurs stades

  1. Après l’éclosion à grande profondeur en mer, la larve (dite « leptocéphale »), transparente, vermiforme et aplatie, mène une vie pélagique d’un à deux ans, se nourrissant de plancton. Elle remonte vers la surface et s’aidera du Gulf stream ( dérive nord-atlantique ) le schéma Gulf Stream agrandi , pour gagner le littoral européen, méditerranéen et nord-africain.

  2. Cette larve se transforme alors en « civelle », encore translucide ; Du printemps à la fin de l’été, une grande partie des civelles remontent les fleuves et rivières (y compris de Méditerranée et mer Noire) où elles se transforment en jeune anguille (anguillette), qui se pigmentent en évoluant ver le jaune doré (d’où leur nom d’« anguilles jaunes » en fin de cette époque). Certaines civelles effectuent ce stade de développement devant les littoraux, ou uniquement dans des estuaires, lagunes ou marais saumâtres arrières littoraux.

  3. L’« anguille jaune » continue à grandir durant en moyenne 10 ans (en réalité de 3 à 15 ans selon les individus),

  4. L’anguille mature a accumulé une importante réserve de graisse. Elle se transforme alors en « anguille argentée » qui poussée par son instinct, profite des crues et inondations automnales et hivernales pour regagner la mer (c’est la « dévalaison »), afin d’aller se reproduire. Durant son parcours, son organisme se transforme pour devenir à nouveau apte à la vie en eau salée.
    Les corridors de migration qui les ramènent à la mer des sargasses sont inconnus mais les anguilles semblent alors s’enfoncer vers les grands fonds. L’absence de lumière et l’augmentation de la pression interviendraient dans la maturation finale des gonades. source Wikipédia.

     

Schéma de reproduction : là...

L’anguille naît sur le plateau continental !

La thèse de la naissance des anguilles dans cette mer lointaine a longtemps prévalue, mais depuis quelques années,une autre possibilité est évoquée, les anguilles naîtraient sur le plateau continental.

L’Anguille ne serait pas une espèce pélagique mais une espèce benthique qui passe la majeure partie de sa vie (de 4 à 12 ans) dans les eaux continentales. On la rencontre par ailleurs dans des milieux aussi variés que les fleuves, les rivières, les lacs de plaine ou bien encore dans les eaux saumâtres des lagunes, je place ici plusieurs sources qui affirment cette thèse :

Celle de pêche et loisirs :, celle du docteur vétérinaire Roland Bellet : 1 2 - 3

Les techniques modernes de la science vont enfin départager les deux thèses !

En effet une opération de marquage d’anguilles argentées avec des balises largables va être réalisée . de cette façon enfin on connaîtra vraiment où est le lieu de naissance de l’anguille européenne et quelle affirmation était la bonne.

L’anguille est en danger !

Comme beaucoup d’espéces animales, l’anguille est en danger : voir la page de l’Ifremer paragraphe « Pourquoi diminue-t-elle ? » : , voir également ces deux pages : 12.

Pour sauver l’anguille, la volonté humaine est primordiale,ainsi parmi les pistes envisagées une réduction, voire une interdiction de la pêche des pibales (ou civelles), à moins que celles-ci ne servent à des opérations de repeuplement sur des zones de l’amont, et une adaptation beaucoup plus efficace des centrales hydroélectriques aux besoins des poissons migrateurs. (sur le web vous pouvez trouver d’autres réponses : .


En annexe !


Carte de répartition de l’anguille en France, et aire de répartition continentale des anguilles jaunes : ...

L’anguille européenne : une espèce en danger Futura-Sciences

La mer des Sargasses sur Futura-Environnement : ici .

L’anguille fin d’un mythe :

Shèma du Gulf Stream : ici :

Le triangle des Bermudes recherches Google.

La quantité de chlorophylle dans la mer des sargasses :

Maïté et l’anguille : vidéo (âmes sensibles dur dur)


Gilbert Spagnolo dit P@py


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 11 mars 2009 14:33

    	 	 	 	 	 	

    Salut le Furtif,

     

    Avec la mise en place ces prochaines années de mini balises largables je pense que le mystère du lieu de naissance des anguilles sera enfin levé !

    Je suis d’acord avec toi , c’est avec ce type de confrontation que la science avance.

     

    @+ P@py


    • Mengneau Michel Mengneau Michel 11 mars 2009 18:26

      Le Marais Poitevin qui fut un réservoir important d’anguilles voit d’années en années sa population diminuer. Le commun des mortels attribut cela en grande partie à la pèche des civelles dans l’anse de l’Aiguillon, à l’embouchure de la Sévre Niortaise. IL y a probablement des abus malgrè que cette pêche soit très encadrée, néanmoins ce ne sont pas des facteurs prépondérants, à mon avis, à la disparition de l’anguille, la pollution est certainement la raison principale. D’ailleurs les anguilles de plus de 800 grammes qui sont celles qui redescendent le fleuve au moment des crues ont tendances à devenir rares, donc c’est plus vers la qualité de l’eau qu’il faut se tourner car ce sont des anguilles qui ont tendance à vivre dans des eaux assez pures, souvent des sources d’ailleurs.

      En tout cas exellent article

      http://le-ragondin-furieux.blog4ever.com


      • Plus robert que Redford 12 mars 2009 23:10

        Salut P@py !

        Bonne documentation, comme à l’accoutumée, mais le succès ne semble pas au rendez-vous...

        Peut-être eusses-tu dû parler d’implants sauvagement vissés dans le cerveau de ces pauvres poissons, de rejets de centrales nucléaires affectant gravement le sens de l’orientation de ces petites bêtes, ou tout autre tourment sorti du cerveau fortement atteint d’un Docteur Folamour résolument anguillophobe... ?

        Mais non, une anguille c’est visqueux, ça a de petits yeux de rien du tout, bien loin des attendrissants bons gros yeux bovins de nos Holstein à hublots.

        L’anguille et nombre d’autres habitants de nos rivières peuvent crever en toute sérénité sous nos rejets quotidiens sans émouvoir les foules...

        Amitiés..JL

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès