Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > L’avenir de l’énergie solaire se joue près de Nice

L’avenir de l’énergie solaire se joue près de Nice

Créer le premier quartier solaire autonome d’Europe, telle est l’ambition du projet de réseau intelligent Nice Grid. Avec cette expérience, la France et l’Europe pourraient faire de l’électricité photovoltaïque une alternative pérenne aux énergies fossiles.

A Carros, à quelques kilomètres de Nice, un consortium de grandes entreprises, de PME, de chercheurs et de collectivités locales s’ingénie à résoudre le principal défi que pose l’énergie solaire : l’intermittence. Lorsque le soleil se cache, la production d’électricité s’interrompt. Il faut donc trouver un moyen d’assurer en permanence l’approvisionnement des usagers. Pour y parvenir, le microgrid (réseau intelligent) qui est testé dans la ville doit gérer de front le stockage de l’électricité produite et la consommation des ménages et des entreprises locales.

Cette avancée dans la maîtrise des énergies renouvelables se fait avec les Carrossois, acteurs de la réussite du projet. Grâce à un système de compteurs communicants couplés aux panneaux photovoltaïques des maisons, les habitants connaissent à tout moment la production et la consommation du quartier. Ils sont ainsi incités à faire chauffer leur ballon d’eau chaude et à mettre en route leur machine à laver lorsque la production photovoltaïque est maximale, et inversement, à réduire leur utilisation lorsque le soleil disparaît.

La nuit pour assurer l’approvisionnement en électricité, des batteries rechargeables de forte capacité (1 MW chacune, soit la consommation moyenne de mille foyers) vont stocker l’excédent de production de la journée des panneaux photovoltaïques. En plus, pour limiter le besoin global en énergie, il est possible d’« effacer la consommation  » pendant quelques minutes en coupant le chauffage, sans conséquence pour le confort individuel.

Nice Grid fait partie d’un projet de société basée sur le partage et la sobriété, où l’électricité s’échangera de maison en maison. Avec cette expérience, les habitants deviennent des consomm’acteurs, et créent une nouvelle forme de solidarité dans les quartiers.

Les premiers résultats en 2015 devraient permettre un grand pas en avant dans l’usage des énergies renouvelables : comment faire en sorte d’avoir de l’électricité en permanence malgré une source d’énergie intermittente. Dans le cas de régions isolées, notamment les îles et les « péninsules électriques  » (PACA, Bretagne), cette gestion intelligente des énergies renouvelables pourra faire d’une pierre, deux coups : régler en partie les problèmes d’approvisionnement en électricité et d’émission de CO2.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Rincevent Rincevent 6 septembre 2013 16:24

    Tout cela est bien mais suppose, de la part des intéressés, un minimum d’implication. A part les convaincus, les autres arriveront-ils à se sortir de la position (passive) du consommateur ? Quand je vois les réactions sur AGV dès qu’on propose de changer (un peu) les habitudes (truc à bobos, etc), je ne suis pas très optimiste.

    Donc connaître à tout moment la consommation : oui, pas comme le Linky, alors ?


    • Croa Croa 6 septembre 2013 23:09

      Tout à fait et c’est pour ça qu’il faut une bonne part d’automatismes pour que ça fonctionne (par exemple avec des systèmes à accumulation adaptés partout où il restera encore du tout électrique.)


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 septembre 2013 22:59

      Bonjour Enjeux Electriques,

      Il existe d’autres pistes prometteuses pour stocker l’énergie solaire et/ou éoliennes :

      Un rendement énergétique de 97%

      Et j’ai garde le meilleur pour la fin :

      Hydrogène et méthane pour stocker l’énergie éolienne


      • baldis30 6 septembre 2013 23:08

        législation et réglementation du stockage de l’hydrogène et du méthane .... je souhaite bien du plaisir aux utilisateurs ....

        toujours facile à condition que ce soit les autres qui le fasse, le prenne en charge et assume les risques


      • Bubble Bubble 7 septembre 2013 08:30

        Hmm, le 97% de rendement dont ils est fait état impressionne au premier abord, mais il s’agit juste du rendement énergétique de la transformation hydrogène / hydrure de magnésium. La production d’hydrogène à partir d’énergie solaire, première étape indispensable de ce genre de stockage est un processus bien moins rentable. La pile à hydrogène elle même semble avoir une rentabilité de 50 60%, et il faut ensuite compresser voire liquéfier l’hydrogène pour le stocker sous forme d’hydrure.


      • baldis30 6 septembre 2013 23:04

        rien que l’usage des unités montre le mépris que l’auteur possède de la physique ! et naturellement de ses lecteurs ... zéro pointé ....
         quant à ceux qui vivent en appartement et dans des HLM ils iront chercher l’énergie de leur ascenceur.


        l’écologisme n’est que la forme moderne de l’égoïsme grégaire ....


        • Croa Croa 6 septembre 2013 23:37

          Oui, comparer des puissances avec des consommations, ça manque de rigueur mais on acceptera (ou pas) sa façon de voir, de toute façon subjective.

          Pareillement, sache qu’on doit, pour être bien comprit, mettre une majuscule au début de chaque phrases smiley

          Ceux qui vivent en appartement n’ont, en effet, souvent pas d’autres choix que l’électrique... Ou l’électrique ! Mais cela ne saurait les empêcher de faire ce qu’ils peuvent, par exemple en calquant leur consommation sur la production disponible, action justement proposée avec pertinence dans l’article !


        • Rincevent Rincevent 6 septembre 2013 23:15

          @ baldis30.

          De toutes les technologies nouvelles déjà mises en place ou testées en ce moment, c’est principalement dans le collectif que ça se passe. Pour des raisons évidentes de place et de coût. Pour un particulier en maison ça restera encore longtemps trop cher, pas rentable.


          • Croa Croa 6 septembre 2013 23:45

            « Rentable » est un mot qu’oublient les véritables écologistes !

            Et lorsque quelque chose est trop cher c’est que la manière est mauvaise. Il faut donc trouver des solutions équivalentes plus accessible ; Il est rare qu’on n’y arrive pas ! smiley


          • Rincevent Rincevent 7 septembre 2013 11:51

            @ croa

            « Rentable » est un mot qu’oublient les véritables écologistes ! Oui, bien sûr mais il faut bien reconnaitre que certaines « usines à gaz » qu’on nous propose ont de quoi décourager un particulier, et pas seulement par le prix.

            Pour moi, l’énergie la moins chère étant celle qu’on ne consomme pas, je préfère investir avant tout de ce côté là plutôt que de me retrouver à habiter un local technique EDF, la militance à ses limites…

            des solutions équivalentes plus accessible. Oui, pour du neuf il suffit de respecter, avant tout, les règles évidentes d’orientation, mais il est étonnant de voir à quel point beaucoup d’architectes semblent les ignorer (pas ou peu de formation sur le bio-climatique).


          • baldis30 15 septembre 2013 22:32

            rincevent a écrit :
            « De toutes les technologies nouvelles déjà mises en place ou testées en ce moment, c’est principalement dans le collectif que ça se passe. Pour des raisons évidentes de place et de coût. Pour un particulier en maison ça restera encore longtemps trop cher, pas rentable »

            lesquelles ? là où il y avait quelque chose d’intelligent à faire à grande échelle, en collectif comme en individuel cela a été abandonné , je veux dire l’eau chaude sanitaire , et notamment en été ... Dans le collectif parce que le rendement des chaudières et cheminées ( oui thermodynamiquement une cheminée ça compte) est catastrophique l’été .... nettement moins l’hiver ! De plus cela attaquait fort les hydrocarbures ... mais quand on sait quels sont les grands propriétaires de sociétés pétrolières qui sont en même temps les administrateurs de groupes écolo-activistes... on s’est vite arrêté ... ou alors on a préché pour le gaz naturel ( parce qu’il est naturel ..... et AUSSI sous la coupe pétrolière) .

            Mais la haine du service public EDF , -comme celle de tous les services publics- , de la part de gens qui ne connaisse strictement rien à la physique, rien à ce qu’est la stabillté et l’exploitabilité d’un réseau ( quelque soit ce réseau eau, gaz, électricité , téléphone, divers et autres de toute nature, avec de plus leurs intrications) .

            Vous ne voulez pas de réseaux !... passez vous donc de réseau routier ! .... et achetez un hélico pour vos déplacements ... de plus tous les grands hopitaux ont une zone d’atterissage .... mais après tout avez vous besoin d’un réseau de santé .... ?


          • Deneb Deneb 7 septembre 2013 07:08

            Merci à l’auteur pour cette info essentielle.


            • lsga lsga 7 septembre 2013 11:04

              L’électricité photovoltaïque est chère et polluante, c’est une vieille technologie dépassée, qui n’existe que grâce aux subventions façon Bismarck.

               
              L’avenir, c’est ça :
              La Ivanpah Solar Power Facility, plus grande centrale solaire du monde ( Californie), réalisée par google. Le 1/4 de la puissance d’une centrale nucléaire de type EPR pour le 100ème du prix

              • joletaxi 7 septembre 2013 12:41

                Cette secte est extraordinaire, car quoi qu’il arrive, elle continue à foncer le nez dans le guidon, quitte à nous faire tous nous « étaler »

                Aucune, strictement aucune solution viable, n’existe pour stocker ,même pas financièrement acceptable, mais même techniquement, les quantités d’énergie électrique dont nos sociétés ont besoin.
                l’alimentation en 24 heures d’une ville comme New York, c’est l’équivalent en énergie de 2 bombes d’Hiroshima, pour se donner un ordre de grandeur.
                Et toutes les idioties coûteuses de compteur intelligent,de smart grid, et autres trucs rigolos, n’ont jamais produit un watt.C’est du même ordre que la tant vantée VMC, cela ne produit pas une calorie.
                Curieusement, les gens, ces imbéciles, font la même chose aux mêmes heures, ils mettent le chauffage quand ils rentrent du boulot, allument le four et la télé,et prennent(pour certains) une douche.Et ils ne sont pas vraiment preneurs de cuire la pizza à 23 heures, ou de se les geler, en attendant le leur compteur intelligent leur en donne l’autorisation.
                Mais ce qui est invraisemblable, c’est que certains acteurs du marché, réussissent à encore nous faire les poches, malgré les exemples étrangers qui se soldent par un véritable « bain de sang » pour la population.

                http://www.contrepoints.org/2013/09/07/137989-photovoltaique-letat-va-emprunter-payer-les-taxes-incontrolables

                http://notrickszone.com/2013/09/06/german-chamber-of-industry-and-commerce-renewable-energy-driving-out-25-of-german-industrial-companies/

                faudra bien un jour que l’on se réveille non ?
                cette gabegie verte ne saurait « continuer durer »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès