Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > L’eau en bouteille, quelle arnaque !

L’eau en bouteille, quelle arnaque !

En allant faire mes courses, j'ai pu constater que beaucoup de monde achètent de grosses quantités d'eau, quel supplice. Avec un prix moyen de 50 centimes, l'eau en bouteille est 100 fois plus cher que l'eau du robinet.

Je faisais partie de ces gens là, mais j'ai vite constaté que ce n'est vraiment pas rentable et sain d'acheter de l'eau en bouteille. J'utilise désormais un filtre. La consommation d'eau en bouteille reste très élevée alors que nous possédons tout le matériel nécessaire pour ne plus utiliser de bouteille, vous ne trouvez pas ça bizarre ! 

 


L'eau en bouteille de plus près

Avantage :
J'ai beau me creuser la tête, j'en trouve pas. A moins que vous en connaissiez ?

Inconvénients :
Grosse consommation, d'après ce que j'ai trouvé sur le net, les français consomment 150L par habitant et par an soit 75€/an ou 6€/mois. Sans parler de toute l'énergie nécessaire pour fabriquer et transporter tout ce beau monde..
Les plastiques sont fabriqués à partir de PET polythylène téréphtalate un dérivé de pétrole brut.
40 % de l'eau mondiale en bouteille est de l'eau du robinet additionné de minéraux !
1 bouteille plastique fabriquée = 7 litres d'eau utilisés
Pollution environnementale catastrophique, présence d'îles de plastiques dans les océans.

Et l'eau du robinet ? L'eau du robinet, malgré qu'elle soit potable, contient de grande quantités de résidus chimiques (chlore, pesticides, métaux lourds...), de plus cette eau est généralement de mauvais goût. Cela fait qu'elle n'est plus potable pour la majorité des personnes, très paradoxale. :D

Je dépensais 35 centimes par jour pour une bouteille d'eau. Soit près de 10€ par mois. Pour une famille de 5 personnes, par exemple, il faut compter environ 50€ par mois pour de l'eau en bouteille. Depuis j'ai découvert les filtres ...

 

Les principaux types de filtre existant (avec prix d'achat)

  •  Pichet filtrant (15€). En vente un peu partout. Jamais testé, mais d'après ce que j'ai vu sur les forums, par super efficace en raison d'un système de filtrage simpliste (charbon uniquement). Soit 0.006€ le litre.
  •  Filtre sur robinet (50€). Filtration correct qui revient à 0.01€ le litre.
  •  Fontaine filtrante (200€). Très efficace, puisque qu'elle possède plusieurs couches de filtration (céramique, charbon, minéraux...) avec une cartouche de 50€ à changer tout les 9mois soit 0.04€ le litre.
  •  Osmose inversée (300 à 1500€). C'est la royce rolls des filtres. Elle élimine 90 à 99.9% des polluants connus. Cependant pour un litre d'eau filtré il y-a 3 litres d'eaux rejetés, pas très économique :o Son prix de revient est de 0.13€




Personnellement j'utilise une fontaine filtrante reminéralisante puisqu'elle convient à mes besoins. Je trouve que c'est très vite rentabilisé. L'eau filtrée n'a absolument rien à voir avec celle du robinet, j'ai été agréablement surpris lors de ma première gorgée ! Bref, les économies que j'ai pu faire en utilisant un système filtrant est de 8€ par mois et par personne, soit environ 100€ par an !
 


J'appartiens à la partie de la population qui fait ses courses avec la main gauche dans sa poche. Plus besoins de trimballer des litres d'eau jusqu'à la maison, depuis mon dos me remercie et m'a invité à boire un verre.
"La parole est comme l'eau, une fois versée, on ne la ramasse pas."


Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • al.terre.natif 15 mai 2012 14:52

    ouais, ben elle est peut être pas très bonne l’eau du robinet, mais elle se boit quand même très bien !

    Pour le goût chloré ? 2 / 3 heures a l’air libre et plus de problème (bouteille avec bouchon retiré)

    Pour le reste des produits chimiques ... ? Deux choses :

    - d’une part se battre pour qu’il y en ait moins à la source (lutter contre les pesticides, les engrais chimiques, et les nouveautés type gaz de schiste)

    - d’autre part : il faut quand même faire la part des choses : on ne filtre pas l’air que l’on respire, et l’on en respire beaucoup beaucoup plus que l’on ne boit d’eau, et de plus, l’air n’est pas filtré du tout avant qu’on le consomme. Il contient un grand nombre de polluants chimiques, résidus de combustions ....

    Donc bon, c’est bien de se préoccuper de la qualité de l’eau, mais il serait mieux d’essayer de s’en occuper en amont ...

    (En plus ca fait un peu pub pour les industriels qui fabriquent ces filtres et autres merveilles technologiques ..)


    • calimero 15 mai 2012 17:45

      Je confirme : même si elle est pas au top on dispose tout de même d’eau potable, ce qui est loin d’être le cas dans beaucoup de pays. Certains voient d’ailleurs en ce moment leur systèmes de distribution d’eau privatisés, résultat : augmentation scandaleuse des prix d’une eau même pas potable.
      L’eau potable qui coule du robinet est un luxe insoupconné, on s’en rend bien compte que quand on en a pas.


    • jef88 jef88 15 mai 2012 19:34

      Dans mon coin paumé l’eau de source est potable .....naturellement !
      mais la socièté qui gère le réseau communal applique les normes ......

      donc elle ajoute du chlore !!!!!


    • foufouille foufouille 15 mai 2012 15:20

      "En vente un peu partout. Jamais testé, mais d’après ce que j’ai vu sur les forums, par super efficace en raison d’un système de filtrage simpliste (charbon uniquement). Soit 0.006€ le litre."

      la cartouche d’aldi de type brita est a 1.5, ca fait 0.01 le litre


      • zeFiF 15 mai 2012 15:24

        Corrigez moi si je me trompe mais on ne retrouve pas dans les eaux minérales les polluants qui sont récupérés dans l’eau du robinet (résidus pharmaceutiques par exemple)...


        pas envie de me saturer d’œstrogène, d’antidépresseurs et autres antibiotiques...

        • al.terre.natif 15 mai 2012 16:30

          effectivement, on trouve beaucoup de résidus de médicaments et autres saloperies dans l’eau du robinet, mais si ces saloperies sont présentes dans cette eau, pourquoi ne seraient-elle pas présentes dans les produits que nous achetons tout prêts ? Un plat cuisiné par exemple : est-il cuisiné avec de l’eau minérale ? je ne crois pas.

          D’autre part, vous mangez de la viande ? Et bien celle ci est aussi pleine de médicaments, soit qu’on a directement injecté aux bestiaux, soit qui viens de l’eau qu’ils ont bu (eux n’ont pas le droit non plus à l’eau minérale ...)

          Alors bon, la seule chose dont on est sûr, c’est que rien n’est vraiment sûr...

          Pour améliorer les choses, il faut arrêter de polluer, et non chercher à se protéger d’une pollution ambiante par des astuces et autres gadgets « technologiques »... Sinon, à quand le masque à gaz pour se balader en ville ?


        • jef88 jef88 15 mai 2012 19:35

          al ter natif

          tout à fait d’accord !
          traitons les causes et non les effets !!!


        • stanh 16 mai 2012 12:30

          Et les causes des causes ? Surproduction, surconsommation, surpopulation. Appliquer des « astuces et des gadgets technologiques » aux industriels c’est déjà bien, mais ça ne règle rien non plus . Toute production crée des déchets et ces déchets ne disparaissent pas par magie. C’est comme ça. C’est donc la production même qu’il faut réduire...et pour cela, il faut que la demande baisse drastiquement...hé oui, c’est nous, la masse des consommateurs, la vraie cause :)

          Il faut que les gens s’éduquent, apprennent le pouvoir qu’ils ont. Et avec ce grand pouvoir, viennent de très lourdes responsabilités. Aucun politique n’a le courage de tenir ce discours car les gens ne veulent pas l’entendre . Et pourtant, il va bien falloir...


        • Le printemps arrive Le printemps arrive 16 mai 2012 13:19

          A propos des causes, quelqu’un aurait-il des infos sur l’influence des châteaux d’eau (de par leur forme) et des antennes relais que l’on installe au-dessus ?

          Merci d’avance à ceux qui prendront la peine de me renseigner.


        • stanh 16 mai 2012 14:06

          @le printemps

          Leur forme ? Expliquez moi s’il vous plait.
          Un château d’eau est un grand réservoir placé en hauteur, sur un gros pilier parcouru de canalisations, pour créer la pression que vous retrouvez à la sortie de votre robinet, rien d’autre.
          http://www.aquawal.be/servlet/Repository/schemachatodo.petit.jpg?ID=658


        • Zevengeur Zevengeur 18 mai 2012 10:36

          Arrêter de polluer on est tous d’accord, mais ce n’est pas demain la veille que cela va se faire.
          Au dernier pointage, F Hollande veut de la croissance pour éponger les dettes, peu de chances que cette dernière soit verte, donc on va repartir encore plus fort dans le syndrome planète poubelle avec ressources « infinies »....

          En attendant, pour se protéger individuellement, pas d’autre choix que de boire de l’eau de montagne en bouteille même si cela occasionne une trace carbone


        • al.terre.natif 18 mai 2012 15:48

          je vais faire le pessimiste de service (pour une fois) :

          « En attendant » ... en attendant quoi ? qu’il pleuve de l’eau minérale, où bien qu’on crève de cancers a n’en plus finir ? ;)

          Moi, « en attendant », ben je me bouge le cul pour planter ma bouffe et ne plus dépendre de carrefour ni auchan, ni de monsanto, ni de coca, ....

          J’en suis encore loin, mais j’y travaille !


        • rikoder rikoder 15 mai 2012 15:26

          Le robinet n’est pas mauvais *en general et en fonction de l’endroit*.
          Les eaux en bouteille bien que cheres, ne sont pas toutes degueulasse (j’aime bien valvert et volvic, je deteste evian ou contrex).
          J’utilise aussi des filtres par defaut sur l’eau du robinet et j’achete valvert/volvic de temps en temps (1 a 2 pack de 6 par mois - 2 a boire dessus)

          Il faut varier les eaux.


          • Robert GIL ROBERT GIL 15 mai 2012 15:33

            Avant, on buvait de l’eau à la fontaine quand on avait soif ; on n’utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter à chaque fois qu’on voulait prendre de l’eau. Et pour le vin et autre boisson, les bouteilles de verre étaient réellement recyclées. Le magasin les renvoyait à l’usine pour être lavées, et remplies à nouveau ; on utilisait les mêmes bouteilles à plusieurs reprises...........
            http://2ccr.unblog.fr/2012/04/02/en-ce-temps-la/


            • foufouille foufouille 15 mai 2012 15:39

              tu oublies les inconvenients .......

              la plupart des bocaux et bouteilles ne sont plus reutilisable
              quand il y a une fontaine, elle est non potable ou pour faire beau


            • epapel epapel 15 mai 2012 18:37

              C’était mieux avant, surtout à l’âge de pierre.


            • Soi Même 15 mai 2012 19:28

              @ apepel pas encore mort !


            • jef88 jef88 15 mai 2012 19:38

              @ foufouille

              Chez moi (en montagne) les fontaines ont été d’abord déclarées non potables .....
              Depuis 4-5 ans elles sont simplement « non controlées »


            • foufouille foufouille 15 mai 2012 20:25

              @jef
              la montagne c’est mieux si pas touristique
              moins d’emmerdeur


            • caramico 16 mai 2012 10:53

              Dans tous les villages de France, les rares fontaines qui coulent encore arborent ce funeste écriteau : eau non potable .

              Ils peuvent être fiers, ils ont tout pourri, jusqu’à notre sous-sol.


            • jeanpaul01fr 15 mai 2012 15:36

              Il faut surtout savoir que la qualité microbiologique des eaux en bouteille est beaucoup moins bonne que celle de l’eau du robinet en raison de normes bien plus strictes pour cette dernière... !!!

              Bactéries, coliformes et autres joyeusetés dont raffolent nos intestins sont omniprésentes...

              Depuis que je sais cela ( ma femme est docteur en microbiologie ), mon choix est fait et je bois l’eau du robinet !


              • Zakari Zakari 15 mai 2012 15:47

                Effectivement, mais je pense que la qualité de l’eau du robinet dépend énormément de la région.
                 


              • justice99 justice99 15 mai 2012 16:17

                Et de la tuyauterie !! Vous en parlez pas dans votre article.


              • Al West 15 mai 2012 16:05

                La qualite de l’eau du robinet est, par endroits, desastreuse, pour plusieurs raisons :

                - les normes francaises sont moins strictes que les normes europeennes
                - les normes francaises ne sont pas respectees (pesticides, metaux lourds, etc.) - confession d’un ami ingenieur travaillant dans une usine de traitement des eaux
                - on ne sait pas traiter les residus medicamenteux qui abondent litteralement - vous prenez, entre autres, tous la pilule sans le savoir
                - sans parler du fluor qui en quantite excessive affaiblit les defenses immunitaires

                Les maigres avantages de l’eau du robinet sont effectivement ses bonnes bacteries. Cela dit, l’eau en bouteille a aussi ses inconvenients :

                - bouteille en BEP (problemes economiques - cout -, environnemental - consomme du petrole et necessite 6L d’eau pour faire une bouteille d’1L5 -, sanitaire - presence de bisphenol A, perturbateur endocrinien desormais connu)
                - exploitation intensive des nappes phreatiques qui ne se renouvellent pas

                Bref, ca depend de ce que vous voulez, si vous comptez privilegiez votre sante, l’eau en bouteille reste une meilleure option a mon avis.


                • Ronny Ronny 16 mai 2012 11:43

                   @ Al west

                  La qualité de l’eau du robinet est en générale bonne à très bonne, et tout particulièrement en matière microbiologique. Elle peut être médiocre à mauvaise à certains rares endroits, voire non potable effectivement.

                  Sur vos commentaires :

                  a) à les normes françaises sont moins strictes que les normes européennes. C’est faux. la directive europénne 98/83/CE du Conseil du 3 novembre 1998 (relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine) a été transcrites ne droit français et incluse dans le code de la santé publique. Les normes sont donc les mêmes !

                  b) les normes ne sont pas respectées. Faux aussi. Les analyses faites par l’ex DDASS sont immédiatement retransmises aux syndicats de fourniture d’eau ou aux communes et entraine des déclarations de non potabilité en cas de non respect. Contrairement à ce que j’ai pu lire dans un « article » récent d’Avox, les taux de pesticides sont très surveillés avec une norme limitant à 0,1 µg/l la concentration d’un pesticide donné et à 0,5 µg/l la qualité totale en pesticides. Dans ma commune, nous avons du construire une usine de potabilisation qui fonctionne - très bien par ailleurs - par adsoption sur charbon actif en raison de résidus « phyto ». A noter : on ne piège pas tous les phytosanitaires de la sorte, le glyphosate et son dérivé l’ampa passe en grande partie au travers des filtres....

                  c) on ne sait pas traiter les résidus médicamenteux. Vrai et faux à la fois. Effectivement, les usines d’épuration ne sont pas totalement satisfaisante en matière de traitement des résidus médicamenteux et particulièrement des perturbateurs endocriniens, mais là tout dépend du médicament ! En revanche, pour l’eau potable, tout dépend de son origine. Si c’est de l’eau de rivière traitée, il y peut y avoir effectivement des traces de médicaments - à de très faibles concentrations - dans l’eau. Dans ce cas, les produits les plus fréquemment trouvés sont des anti-inflamatoires, puis des hormones, de tête. Pour l’eau de captage profond, c’est le plus souvent indétectable.

                  d) Le fluor. La fluoration est faite en fonction du taux de fluor naturellement présent. Certains eaux du robinet sont donc fluorées d’autres non...
                   
                  Il n’y a donc pas de raisons de ne pas consommer d’eau du robinet sauf dans quelques régions où celle-ci est de moindre qualité.


                • auguste auguste 15 mai 2012 16:28

                  @ Zakari

                  « Effectivement, mais je pense que la qualité de l’eau du robinet dépend énormément de la région. »

                  Quitte à contrarier les docteurs en microbiologie, je ne consomme plus depuis longtemps l’eau du robinet.

                  Tour à tour bleue azur, puis trouble comme un fleuve en crue, je m’en méfie comme de la peste et du choléra réunis.
                  Le pire est que ces défauts ne se voient pas si l’on se contente d’un demi verre d’eau.

                  Il faut remplir sa baignoire pour s’en rendre compte.

                  Vous pensez que c’est potable, ce liquide strictement normalisé ?


                  • Soi Même 15 mai 2012 17:37

                    Et en plus certaines eaux sont issue du robinet, sans parlé que certaine ne remplisse pas vraiment les critères que l’on pourrait attendre !

                    Il y a une solution alternative les fontaines EVA.

                    http://www.utilebio-france.com/


                    • PapaDop PapaDop 15 mai 2012 17:57

                      Bonjour et merci pour l’article ,

                      Comme il a déjà été dit ,je pense que la consommation de l’eau du robinet dépend surtout de l’endroit ou vous habitez :

                      http://www.quechoisir.org/environnement-energie/eau/eau-potable/etude-la-qualite-de-l-eau-du-robinet-de-votre-commune

                      Un lien pour vous aiguillez ,car je pense qu’après tout se qui a été dit sur les bouteilles ,si l’on peut s’en passer ,c’est mieux ,non ?

                      Bonne soirée à tous .


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 mai 2012 19:08

                        Moi ,hips,avec un litre de pastis,hips,j’peux boire sept litres d’eau,hips,du robinet !Ca la ,hips,décontamine,et assouvi ma soif écologique........J’ai éconmisé ,hips,six bouteilles plastiques,hips ! Avec,hips,mon bilan carbone,hips ,positif, j’peux m’racheter des bières !
                        Beuuuuuuuurk, hips,en plus ça fait de l’engrais ,hips ,dans l’jardin !!!!


                        • Soi Même 15 mai 2012 19:26

                          Pilier de comptoir, j’ai hâte de te rencontré !


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 mai 2012 19:48

                          J’suis pas,hips, pilier de comptoir,hips,mais compteur de piliers ,hips,pour les ponts défoncés !


                        • Yoann Yoann 15 mai 2012 20:10

                          A voir le très bon documentaire : Du poison dans l’eau du robinet

                          Les filtres ne retiennent pas tout : hormone pillule, résidus médicamenteux, antibiotiques, etc ...
                          Sinon je suis d’accord que l’eau en bouteille, c’est loin d’être le top mais je crois qu’on a malheureusement plus le choix ... A croire qu’on a laissé polluer nos sols pour nous faire acheter de l’eau ... Ils réussiront bien à nous vendre l’air que l’on respire un jour ...


                          • alphapolaris alphapolaris 15 mai 2012 22:41

                            Attention à l’eau osmosée : il s’agit en fait d’une eau nano-filtrée dont la qualitée est comparable à de l’eau distillée. Le filtre ne laisse passer que les petites molécules d’eau, et retient tout le reste. Elle ne contient donc pas de bactéries ni de complexes molécules de pesticides, mais également aucun minéraux. Cette eau est trop pure, et elle est donc trop douce. Pire : sa consommation exclusive donnerait des carences en minéraux. Par contre, elle est idéal pour couper l’eau du robinet.

                            Quant aux carafes filtrantes, leur filtre est bien faible... et constituerait un nid à bactérie qui finirait en plus par relacher les éléments chimiques précédement filtrés : bref, elles pollueraient plus l’eau qu’autre chose.

                            Sur les filtration « à résine » pour retirer le calcaire de l’eau : celles-ci fonctionnent par échange d’ion. Les ions calcium (qui constituent en gros le calcaire) sont échangés par des ions sodium. C’est pour cela que ces résines sont recyclées dans une saumure concentrée en sel : la saturation en sodium retire les ions calciums des anciens filtrage et met des ions sodium à la place, et c’est reparti pour un tour. Ce filtrage produit en effet de l’eau douce (sans calcaire) mais salée !
                            A noter l’article wikipedia sur les adoucisseurs d’eau complètement pollué par des vendeurs de filtration : on y apprend que l’eau des adoucisseurs n’est pas salée car elle ne contient que du sodium et pas de chlorure de sodium. Las... les régimes hyposodés limitent l’apport de sodium, et pas de chlorure (il n’existe pas de régime hypochloré à ma connaissance). Ce qui fait les dangers du sel, c’est bel et bien le sodium, et pas le chlore. Donc oui, les adoucisseurs d’eau salent l’eau.


                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 mai 2012 23:43

                              L’auteur de cet article, Monsieur Zakari, à le mérite d’avoir soulevé un thème, qui mérite tout notre attention.

                              La gestion d’un est un véritable scandale en France, je sais de quoi je parle, car j’ai consacré plusieurs mois de mon temps libre à l’étude de la gestion d’eau en France.

                              L’exception française veut que 80% de l’eau en France est gérée par des sociétés privées, Véolia, Suez et Saur. En Suisse par exemple l’eau est gérée à 100% par le secteur public. Aux États Unis, pays ultralibéral, seulement 20% de l’eau est gérée par les sociétés privées.

                              En France, ce sont les communes qui ont la responsabilité de la gestion de l’eau potable, assainissement et eaux pluviales. Les communes ont le choix de gérer l’eau librement, elles même, c’est-à-dire en « régie » (gestion public) ou de déléguer la gestion d’eau à des sociétés tiers du secteur privé. 

                              Beaucoup de maires ont été implique dans des scandale de la gestion d’eau. En délégant la gestion de l’eau potable et de l’assainissent à une des multinationales certains maires ont reçu en cadeau de retour une belle somme d’Argent comme par exemple la ville de Toulouse.

                              En 2003, l’association citoyenne toulousaine „Eau Secours 31" découvrit la véritable nature de ce qu’on appelait alors le „ticket d’entrée », celui que la Compagnie Générale des Eaux (aujourd’hui Veolia) a payé lors de la signature du contrat de concession avec Toulouse. Ces 473,5 millions de FF, Dominique Baudis, le maire de l’époque, les présentait comme une véritable prouesse dans le deal avec Veolia. Avec cette somme, la ville pouvait boucher les trous de son budget, subventionner la construction de quelques bâtiments publics et baisser les impôts locaux.

                              Peu après, l’association « Eau Secours 31 » est tombée sur un passage resté secret du contrat de concession. Celui-ci prévoit une augmentation du prix de l’eau pour financer le droit d’entrée. Ce n’était plus Veolia mais bel et bien l’usager toulousain qui payait le ticket d’entrée.

                              ET Toulouse n’est pas un cas unique !

                              Sur mon site web www.eau-du-robinet.fr je cite autres exemples ....

                              La gestion d’eau est une affaire qui rapporte aux multinationales.

                              Jean Luc Touly, ex cadre de chez VEOLIA, lute aujourd’hui contre la surfacturation de l’eau. Il estime l’hauteur de la surfacturation entre 25 et 45% au niveau national.

                              En 1995, le prix moyen du mètre cube facturé par le privé dans les Landes était supérieur de 70% à celui distribué par le public.

                              http://www.sudouest.fr/2011/07/12/le-prive-perd-la-bataille-de-l-eau-449951-640.php

                              Puis le prix de l’eau est seulement une partie du problème, l’autre comme l’évoque Monsieur Zakari, est liée à la qualité de l’eau. 

                              Il faut savoir que les distributeurs d’eau utilisent, parmi d’autres, un procédé de traitement de l’eau, la floculation sulfate d’aluminium , qui est utilisé pour supprimer des impuretés dans l’eau potable. La conséquence de ce traitement est que environ 16.000.000 de français boivent une eau, chiffre datent de 2006, qui est dangereusement charge en aluminium. Pourtant il existe une alternative à la floculation sulfate d’aluminium bien moins dangereuse qui est la  floculation aux sels ferriques. La France compte aujourd’hui 900 000 personnes malades atteint par la maladie d’Alzheimer.

                              Une étude épidémiologique menée en 2000 par l’Inserm sur la Dordogne et la Gironde, nous a révélé que la maladie d’Alzheimer était deux fois plus fréquente lorsque l’eau du robinet contenait plus de 100 µg par litre d’aluminium. La loi française autorise que l’eau « potable » du robinet contient 200 µg/l (soit 0,2 mg/l).

                              Je vous invité de découvrir la suite sur mon site web : www.eau-du-robinet.fr


                              • bakerstreet bakerstreet 16 mai 2012 08:30

                                Un sujet pas souvent traité, ou de manière uniforme.
                                Mais l’eau que l’on trouve dans les massifs montagneux ( parfois) est infiniment plus consommable que celle que l’on trouve en Bretagne ou dans la Beauce

                                Les filtres arrêtent -ils les métaux lourds, les pesticides...
                                .Les nitrates ne sont pas les seuls polluants...Je me souviens qu’une enquête de FR3 il y a deux ans avait montré la supercherie des systèmes de filtration, et que les analyses en labo ne correspondaient en rien aux promesses, en dépit des propos des vendeurs.

                                En tout cas, il faut se rendre à l’évidence, il est parfois impossible de boire cette eau, même en fermant les yeux ( elle peut-être brunâtre) car, quand elle ne sent pas la javel, elle pue, disons le franchement. J’habite la Bretagne, où nous payons l’eau la plus chère de France, décrétée potable....Trente millions de cochons, trois cent de volailles, trois millions de bovins....La santé est sacrifiée au nom d’une certaine économie.

                                Personne ne va acheter ces stocks d’eau en bouteille de gaité de cœur. le budget d’une famille en eau de source est de 500 à 600 euros par mois, ajouté au prix de l’eau de la SAUR, qui vous taxe, et ajoute une multitude de factures intermédiaires..


                                • astus astus 16 mai 2012 11:01

                                  Personnellement, en bon épicurien, je n’achète jamais de bouteilles en plastique car je préfère de beaucoup boire le vin d’ici plutôt que l’au-delà ! Avec modération bien sûr.


                                  • brieli67 16 mai 2012 11:22

                                    eau de rosée,

                                    eau de pluie

                                    eau de névé

                                    eau de neige

                                    eau de glace 

                                    eau distillée  

                                    eau de vie !!!!


                                    • Duke77 Duke77 16 mai 2012 11:31

                                      L’eau en bouteille une arnaque ? Mouai, je pense plutôt que c’est l’eau du robinet l’arnaque et vos carafes filtrantes et autres fontaines ne dépolluent pas des résidus hormonaux et autres particules d’aluminium. Elle regorge de pesticides ou de nitrates, ces traitements chimiques qui peuvent provoquer des cancers. Les autorités le savent mais elles délivrent régulièrement des dérogations qui permettent de distribuer une eau impropre à la consommation.

                                      Dans des villages d’Auvergne ou à Saint-Ètienne, les habitants boivent une eau blanchie avec de la poudre d’aluminium qui peut déclencher la maladie d’Alzheimer. Les doses dépassent largement le seuil de risque fixé par les scientifiques mais la réglementation ignore les dangers de ce neurotoxique. Elle fait aussi l’impasse sur le radon, ce gaz hautement radioactif qui contamine l’eau potable dans le Limousin.

                                      Depuis quelques années, des citoyens et des scientifiques isolés tirent la sonnette d’alarme sur ces poisons qui coulent de nos robinets : http://www.youtube.com/watch?v=VoGmKgyolmo


                                      • gaet 3 janvier 2014 14:56

                                        Bonjour, 


                                        Pour les métaux lourd et l’aluminium c’est une réduction de 75% de l’aluminium (ce qui est énorme) et 98 % les autres métaux lourd. Cela purifie l’eau et les filtres se changent tous les dix ans. Ce n’est pas un produit piège marketing vous demandant des dépenses régulières. 

                                        La méconnaissance de ce produit, pourtant utilisé depuis 150 ans par les Anglosaxons , en Europe est due au peux de besoins que nous avions encore de ce genre de solutions. 
                                        De nos jours c’est différent. 
                                        Faites vos recherches sur Berkey. vous serez étonnés. 



                                        Bien à vous. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Zakari

Zakari
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès