Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > L’envi-rognement et le G8

L’envi-rognement et le G8

Il est évident de prime abord que le titre de mon présent article relève d’une composition de mots à savoir de l’adjectif "envie" et du verbe "rogner"(de soustraire) pour signifier le désir de destruction plutôt inconscient de tout ce que l’Homme a de plus vital au monde et qui n’est autre que son environnement, lieu essentiel de son existence, de sa survie, ne pas se rendre compte de cette vérité indiscutable c’est se perdre en conjectures en se dirigeant inéluctablement vers la fin du règne Humain sur terre, tout en entraînant avec soi ce que Dieu nous a privilégié a en assurer voir assumer la responsabilité envers la faune et la flore, auquel on doit certainement rendre compte un jour, là ici bas ou dans l’au-delà.

Il va bien falloir revoir la copie de la gestion des affaires du monde, qui dans les temps actuels fonce à sa perte et coure vers la catastrophe, favorisé en cela par les nationalismes exacerbés et les égocentrismes dépassés de certains pays nantis dit "civilisés" ; la terre est un bien commun de l’humanité toute entière, elle se doit d’être préservée de la folie des grandeurs des Hommes. Toutes les politiques tatillonnes portant sur l’environnement se payeront cache en bien ou en mal, quoique la tendance soit à ce dernier. Les volontés de puissance acquises par force destructions massives démontre bien l’inanité voire l’ignorance des hauts décideurs de ce monde ; dépenser des sommes colossales en vies humaines (qui n’ont de réel prix que pour leurs proches) et en matériel de guerre des plus destructeurs, ne peuvent qu’être mortels au plus valu de cette terre, qui font sa richesse, en l’occurrence la faune et la flore, c’est même contre productif puisqu’il est question de production et de productivité, cela constitue la preuve sine qua non de l’inintelligence de ces Hommes politiques, dont les promesses ne tiennent bon que le temps d’une élection, on en déchantera vite après peu ; il est a signaler que jamais guerre n’a résolue un problème, aussi jouir de la razzia de conquérants n’est qu’un instantané plus ou moins long d’un semblant de répit,et si les blessures physiques des vaincus se ferment, celles psychiques restent béantes quoiqu’on dise, les psychanalystes ne me démentiront pas, l’attente impatiente d’une revanche possible et fortement espérée est bien là, ce n’est qu’une question de temps.

Tous les ravages et agressions que la nature à subit et continue de subir (rognée jusqu’à l’os) faute d’une industrialisation anarchique et effrénée, toujours vorace en ressources énergétiques sans considérations aucunes des conséquences possibles (l’exemple de la déforestation de l’Amazonie est édifiant pour ainsi dire irresponsable, quant à celui du déversement des déchets nucléaires est encore plus criminel, dès lors que se sont les pays pauvres qui en payent la facture, caractérisée par de graves maladies tel le cancer, sans omettre celui du réchauffement de la planète, etc. La politique à tout va des puissances industrielles représentée par les pays du G.8 qui s’épient en chiens de faïence n’est sûrement pas sérieuse pour divers raisons, pour ne citer que les premiers grands pollueurs qui se désolent et s’offusquent devant les derniers telles que la Chine ou l’Inde, alors que leur crime est immense, puisqu’ils en sont les initiateurs, à force de vouloir les copier le monde se dirige vers sa perte, ne pas le faire c’est laisser le champ libre aux spécialistes de la rapine, des hypocrites sans vergogne, ainsi le star top est donné, et dans la mêlé il y aura de la casse ; maintenant faire croire à une réduction de moitié des émanations de gaz d’ici 2050 (la bonne affaire), est un mensonge éhonté (parole d’Hommes politiques), pour la simple raison que beaucoup de facteurs ne sont pas pris en compte.

L’Amérique si puissante est au sommet de sa puissance, ne lui reste que le versant descendant qui n’est pas loin malgré ses résistances. Aussi vouloir s’accaparer les puits de pétrole du Moyen Orient lui laisse espérer de sa suprématie, mais Russes, Chinois, Indiens, et enfin Iraniens (supposés "maillon faible") l’entendent-ils de cette oreille ? Le coup de poker menteur américain est à ses limites, à trop vouloir être gourmant, l’oncle SAM qui s’approche de la sénilité va se casser les dents, il va falloir s’attendre à une réaction de folie de sa part, seul ou par le biais de son lutin mais néanmoins conseillé "Israël", créature prodige, oh ! Combien nuisible.

Une question me taraude l’esprit, à savoir si le pétrole n’existait pas qu’auraient fait les Hommes pour leur survie ? Les occidentaux sont outrés des rites sacrificiels de certaines sociétés païennes, mais ne le sont pas devant celle de la tauromachie, et plus grave encore celle de rivières de sang d’innocents pour le pétrole (Blood for oil) qui ne bénéficiera tout compte fait qu’à une caste de la trempe de Dick Cheney ou des Bush, alors que la grande majorité des citoyens de l’humanité sont écrasés par la famine ; l’ordre mondial américain est un désordre monumental qu’il va falloir déstabiliser (les solutions existent pourtant, a commencer par boycotter les produits finis américains, Gandhi nous a bien montrer la voie) ; dans toute cette histoire l’occident se veut être le seigneur des anneaux et le reste du monde des agneaux, un simple troupeau de panurge en somme.

Il est évident que des solutions de sauvetage du monde existent, mais cela ne peut se faire sans l’éradication de ce que je considère comme étant le problème N° 01 (et de loin) à savoir la "corruption morale" des Hommes, qui monnayent leurs services à des puissants de cette terre ; il va sans dire que les énergies éoliennes, hydriques, et solaires sont les ressources vitales de remplacement au pétrole, à condition de s’y intéresser et de se donner à fond pour l’exploitation optimale de celles-ci, paradoxalement les occidentaux insistent sur le pétrole alors que c’est une denrée périssable (je ne vois derrière cette acharnement que des relents

Documents joints à cet article

L'envi-rognement et le G8 L'envi-rognement et le G8 L'envi-rognement et le G8

Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • chria chria 21 juillet 2008 10:06

    J’entends bien votre désespoir mais que faire ? Nous avons les pieds et poings liées. "Une question me taraude l’esprit, à savoir si le pétrole n’existait pas qu’auraient fait les Hommes pour leur survie ?" Je ne pense pas que cela soit le problème. La nature propose, l’homme dispose. "maintenant faire croire à une réduction de moitié des émanations de gaz d’ici 2050 (la bonne affaire), est un mensonge éhonté " Entièrement d’accord, en plus personne ne sait aujourd’hui si cela changera quelque chose (la réduction des GES). On remplace juste une économie par une autre. Bon si elle peut être moins polluante, tant mieux. Pour moi, les sociétés humaines ont deux dynamiques : - Une forte inertie lorsqu’il faut résoudre un problème non immédiat. Les conséquences sont alors lourdes pour les faibles et les pauvres. - Une grande capacité de réaction face à des problèmes urgents. Les pauvres et les faibles généralement ici ne s’en sortent pas. Pour sauver le monde, il faudra se sauver soi-même : cela passera par de lourdes pertes.


    • abersabil abersabil 23 juillet 2008 16:52

          Mon ami  Chria, salut !

         Je suis désolé pour le retard, je m’attendais à plus de réactions de nos ami(e)s blogueurs , mais en vain, beaucoup apparemment ne s’intéressent pas à ce problème, tout en étant bien d’accord avec vous sur ce que vous avez avancé, je vous signale que mon post a été amputé de quelques lignes de mon dernier chapitre, aussi je vous en fait la primeur : ( le dernier chapitre)

      ’’  Il est évident que des solutions de sauvetage du monde existent, mais cela ne peut se faire sans l’éradication de ce que je considère comme étant le problème N°01 (et de loin) a savoir la "corruption morale" des Hommes, qui monnayent leurs services à des puissants de cette terre ; il va sans dire que les énergies éoliennes, hydriques, et solaires sont les ressources vitales de remplacement au pétrole, à condition de s’y intéresser et de se donner à fond pour l’exploitation optimale de celles-ci, paradoxalement les occidentaux insistent sur le pétrole alors que c’est une denrée périssable ( je ne vois derrière cette acharnement que des relents néocolonialistes inavoués), l’énergie nucléaire dont ils ont la maîtrise, tout en l’interdisant aux pays émergeants ( le danger Iranien), tant décriée par leurs peuples pour les risques encourus, au point de revenir sur leurs engagements ( le cas Sarkozy et le grenelle de l’environnement, dans l’optique de la construction d’une centrale nucléaire type EPR de troisième génération ), et enfin la bioénergie ( celle là , pire que toutes les autres , elle met en danger de mort les peuples du tiers monde, qui pour fournir de l’essence aux véhicules, passent du mode de cultures vivrières à la monoculture, pour aboutir à ce terme barbare d’agflation au bon plaisir des nantis, qui du reste est malheureusement en phase d’application). Tant que le mensonge des puissants persiste, le monde ira de mal en pis et aucune solution n’est possible contre le viol et la rapine, des facettes de la corruption, la terre est fortement agressée, il est a craindre qu’il soit déjà trop tard, ce qui s’y déroule comme dysfonctionnement tant climatiques que biologiques aux deux pôles est édifiant ; il faut croire que l’Homme est un sado-masochiste qui n’a pas pris conscience de cet état de fait. ’’

        Bien amicalement votre

       

       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

abersabil

abersabil
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès