Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > La fin de la beuverie énergétique ?

La fin de la beuverie énergétique ?

Dans le climat ambiant, difficile de faire passer des messages qui ont de l’importance. Je prends le parti de partager mon point de vue sur Agoravox et de faire entendre ma petite musique qui déplait à certains. Contrairement à Cécile Duflot et sa « firme » je ne suis pas au pouvoir, mais je me bats pour faire émerger des pratiques plus écologiques et que nous puissions enfin vivre dans un monde où le gaspillage ne règne plus en maître !

Quand on voit le gâchis qui nous entoure, on peut comprendre les partisans de la décroissance. Si l’activité économique débridée nous amène à produire toujours plus dans une ronde frénétique qui ne fait que tuer notre planète, alors vive la décroissance ! Je crois pourtant qu’il est possible de vivre dans de bonnes conditions, de ne pas se priver de tout sans commettre l’irréparable. La technologie nous y aide aujourd’hui et sera notre bouée de sauvetage si nous prenons la peine de l’utiliser à bon escient.

Tout repose sur l’énergie !

Aujourd’hui tout dépend de l’énergie. Elle est devenue l’alpha et l’oméga de notre mode de vie. Pétrole, nucléaire, charbon, énergies renouvelables… tout est bon à prendre du moment que cela nous permet d’étancher notre soif inextinguible d’énergie. Alors certes, le phénomène n’est pas nouveau et a pris son essor avec la Révolution industrielle, mais nous sommes entrés dans l’âge de la déraison. En quelques décennies, le monde est devenu addict au pétrole et se shoote à coups de millions de barils chaque jour. Même si l’âge d’or est passé, nous continuons à nous comporter comme s’il n’y aurait pas de fin et que les effets sur l’environnement étaient négligeables. Une catastrophe comme celle de l’Erika n’aurait jamais eu lieu si la course à l’énergie ne se faisait pas à n’importe quel prix !

Le développement des énergies renouvelables est une bonne chose. Mais, comme beaucoup d’autres, je constate que les efforts déployés par les pouvoirs publics ne sont pas à la hauteur des enjeux. Pas encore ? La solution vient comme souvent des entreprises privées qui voient dans la protection de l’environnement une manne financière intéressante. Doit-on s’en offusquer ? Je préférerais que les réponses soient apportées par l’Etat, mais si elles viennent d’ailleurs il serait idiot de ne pas les utiliser.

Je ne vais pas faire de pub pour Pierre ou Jean, mais force est de constater que certaines technologies mises au point en dehors du cadre étatique sont à regarder avec une extrême attention tant elles permettent de rationaliser nos comportements et donc l’impact que nous avons sur celui-ci. La solution vient des smart grids. Ces réseaux dits « intelligents » régulent au mieux notre consommation d’énergie. Que ce soit à la maison pour le chauffage, la consommation d’eau et la lumière ou sur la route dans un véhicule électrique. Les smart grids vont devenir la norme – espérons-le – et seront le gage de dépenses énergétiques beaucoup plus raisonnées.

La course au tout énergie n’est plus viable. Les solutions d’avenir sont à notre portée et il est impératif de s’en saisir au plus vite. Pour cela, il serait bon que l’Etat se donne la peine de donner une impulsion nouvelle qui nous obligera tous à ouvrir les yeux sur la catastrophe énergético-environnementale qui s’annonce. L’ère du gaspillage doit cesser !


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Roosevelt_vs_Keynes 26 octobre 2013 12:11

    @l’auteur


    Cet obscurantisme (et meurtrier) écologisme est de plus en plus ridiculisé par les pays émergents.

    Eux sont conscients qu’il faut aller vers de toujours plus grandes densité de flux d’énergie pour éradiquer la pauvreté dans le monde...

    Pendant que 1,500,000,000 de terriens s’engagent dans le développement de la fusion thermonucléaire, les occidentaux se font prendre au piège malthusien, nécessaire à la survie des banques d’affaires de La City et de Wal Street : eh oui il faut faire croire que les ressources diminuent, pour pouvoir spéculer ! 

    http://www.couperlesbanquesen2.fr/ et l’émission de crédit productif public signifie la fin de l’austérité par le malthusianisme écologiste.

    Continuer dans l’écologiste malthusien signifie de beaux jours encore pour l’austérité meurtrière....



    • Pepe de Bienvenida (alternatif) 26 octobre 2013 15:25

      Ouais, c’est vrai. Faire croire que les ressources diminuent c’est vraiment du n’importe quoi. D’ailleurs c’est connu : plus on consomme et plus les réserves augmentent, on apprend ça à l’école maternelle.
      Et en ce qui concerne la fusion, le succès est si proche que j’ai déjà tiré les lignes !


    • Marc Chinal Marc Chinal 26 octobre 2013 16:30

      <<<<<Pendant que 1,500,000,000 de terriens s’engagent dans le développement de la fusion thermonucléaire,<<<<<<<
      .

      Et les conséquences du Fuck Ushima, qui va les payer ? Des banques propres ? Des banques sales ? Les citoyens ? Un monnaie alternative ? La planche à billet ? L’inflation ?
      Allez, passons à la suite, une société post-monétaire.
      C’est le seul moyen qu’on aura pour ne pas être obligé par le système de se foutre sur la gueule.


    • Roosevelt_vs_Keynes 26 octobre 2013 18:17

      Une société post-monétaire ? Je signe de suite sans problème : vive le crédit productif public : ce sont les découvertes et leur applications pour le bien commun qui fixeront la valeur des choses.


      C’est exactement ce que dit cette asso qui veut éradiquer la pauvreté et la faim en Inde, grâce à l’exploration spatiale, qui n’est possible qu’avec la fusion nucleaire

    • ebxa7 ebxa7 26 octobre 2013 19:27

      On retrouve bien dans votre discours l’approche passablement datée et scientiste de Larouche/Zepp.
      .
      couperlesbanquesen2 c’est le minimum, il faut les nationaliser en réalité. Les forcenés qui sont à leurs commandes ont largement prouvé leur nocivité par leur action de paupérisation du plus grand nombre, alors qu’un petit nombre continue à s’enrichir. En plus ils n’investissent presque rien dans l’économie réelle alors qu’il y a urgence à accompagner la mutation industrielle et énergétique (investissement renouvelables et rénovations, industries moins polluantes et productions plus locales, etc)
      .
      La fusion thermonucléaire ? un peu de sérieux s’il vous plait, dans le meilleur des cas cela pourrait fonctionner dans 100 ans, et les prototypes Tokamak (ITER) font vraiment pitié.
      De leur coté les énergies renouvelables (solaire PV/Thermique, Eolien, Hydraulique, Hydrolien, Géothermie, Bois non ogm) sont tout à fait prêtes, avec le stockage (batteries pour PV, ballon eau chaude pour TH, autres excédents gérés par pompage turbinage hydraulique avec liaison hdvc ou encore h2&méthanation pour véhicules GPL, etc), les économies d’énergies et l’efficacité énergétique elles sont la bonne équation, la France a pris un peu de retard mais nous avons les atouts pour leur développement. (bon potentiel solaire, éolien et bois)
      Le meilleur moyen de débloquer la situation actuelle et d’avancer tout en assurant un coût raisonnable pour le grand public est de nationaliser la aussi le secteur de l’énergie, ou au moins d’imposer une tarification pour éviter que le secteur financier prédateur ne s’empare de ce domaine d’importance cruciale pour la société.
      .


    • ebxa7 ebxa7 26 octobre 2013 19:46

      « éradiquer la pauvreté et la faim en Inde, grâce à l’exploration spatiale, qui n’est possible qu’avec la fusion nucleaire »
      .
      La vie des sectes est passionnante... smiley
      .
      L’exploitation des astéroïdes est parfaitement non rentable, une pure rêverie d’illuminé...
      .
      Si tu veux aller dans l’espace, achètes toi un billet à 200.000 $, tu nous enverras une carte postale, et fais attention aux radiations très élevées. smiley


    • Roosevelt_vs_Keynes 26 octobre 2013 20:48

      « On va sauver le monde grâce aux énergies renouvelables »

      Aaahhh, j’adore la secte écolo et la foi du charbonnier, j’adore !

      Savez-vous que vos chères éoliennes ont besoin des centrales nucléaires pour les matériaux nécessaires à leur propre production ? En d’autres termes : elles consomment plus qu’elles ne produisent.

      Sinon, vous la trouvez où l’énergie pour produire les trains pour équiper 5 continents  ? Idem pour dessaler l’eau de mer pour des continents entiers ?

      Ah mais j’oubliais, dixit vos gourous, sauver des millions d’Africains « comporte des risques environnementaux majeurs » !

      Quel aveu ! L’écologie est un prétexte politique pour laisser mourir des millions de gens et réduire la population mondiale. Après ce que dit l’UE de Transaqua, démontrez-moi le contraire !

      « éradiquer la pauvreté et la faim en Inde, grâce à l’exploration spatiale, qui n’est possible qu’avec la fusion nucleaire »

      Et non, c’est même pô un Larouchiste qui le dit, mais le directeur de l’Organisation indienne pour la recherche spatiale... Mais je ne doute pas que si vous connaissez  Zepp, vous savez TB de quoi il est ici question :) :)) :


    • Roosevelt_vs_Keynes 27 octobre 2013 10:56

      "Savez-vous que vos chères éoliennes ont besoin des centrales nucléaires pour les matériaux nécessaires à leur propre production ? En d’autres termes : elles consomment plus qu’elles ne produisent.« 

      De quels matériaux s’agit-ils ?

      Le silicium, dopé dans un réacteur nucléaire de recherche, est un composant nécessaire aux éoliennes.

       »Une centrale nucléaire ne produit que de la vapeur d’eau, aucun matériau que je sache.« 

      Eh bien si :) Comment croyez-vous que sont produits les traceurs radioactifs qui sont utilisés tous les jours en médecine dans le monde entier ?
      Voici un lien wikipedia pour vous permettre d’aborder cette question

       »Une éolienne ne consomme que du vent, qui est gratuit. « 

      Vous êtes-vous déjà demandé combien d’énergie était nécessaire à la fabrication d’une éolienne ? Combien de m3 de bétons ? Transport ? Entretien ? Usine à charbon pour l’ajustement de la prod ? etc.

       »Si on fait l’estimation de l’énergie qui est dans un déplacement d’air, il est incontestable que l’éolienne n’en récupère qu’une partie, mais ont s’en fout car le vent est gratuit. Ce qui n’est pas le cas des matières premières utilisées dans l’énergie thermique, et le rendement moyen ne dépasse pas les 30 %."

      Effectivement, on est bloqué par Carnot... sauf dans le cas des plasmas, donc de la fusion.

      C’est la méthode de la magnétohydrodynamique (MHD), dont le principe de base consiste à faire passer des plasmas à haute température par un champ magnétique. Celui-ci crée un courant électrique à l’intérieur du plasma, qui est ensuite extrait par des électrodes situées tout au long de son parcours. L’absence de toute partie mécanique (car c’est le plasma qui se déplace) permet d’éliminer les intermédiaires et par conséquent les pertes. Le dossier complet


    • Pepe de Bienvenida (alternatif) 29 octobre 2013 11:35

      « grâce à l’exploration spatiale, qui n’est possible qu’avec la fusion nucléaire ».
      Fous-toi Tsar Bomba dans le c.., tu verras les étoiles !
      Sérieusement, même en divisant les coûts par un milliard, on procurerait un avenir à combien de personnes ? 100 000 ? 1 000 000 ? Je te rappelle que rien qu’en France nous sommes plus de 60 millions.


    • ecolittoral ecolittoral 26 octobre 2013 13:53

      Qui aujourd’hui est capable de consommer des énergies et des matières premières à gogo ?

      Suivez les cours des énergies et matières premières. Le pétrole. 25 dollars en 2003. 97 dollars aujourd’hui, ce qui détermine les prix de tout le reste. Le prix du charbon multiplié par 7 !

      Croissance, décroissance !!!

      Qui peut croire que l’Espagne est « remontée » à...0,1% France 0,3% etc...La Chine officiellement à 7,8% réellement entre 4 et 5%.

      La fin de la beuverie énergétique !!!!! Mais elle a commencé dans les années 70 ! Vous n’étiez pas au courant ?

      Dans les années 80, on invente (déjà) les restau du cœur, les chaînes automatisées commencent à coûter cher en énergies et matières premières, sans compter le stockage et le transport qui augmentent, pour des clients de plus en plus rares.

      Sous traiter, délocaliser, c’est fait. Résultat, les BRICs commencent aussi à délocaliser. Pour eux aussi les énergies et matières premières c’est cher(même chez les producteurs). Et leurs clients à l’export sont fauchés.

      Peut être qu’en essayant la vente à crédit, l’endettement ! Ca aussi c’est « consommé », c’est du passé.

      Il ne reste plus que les taxes, les chocs (ouarf) de compétitivité, même la concurrence est à bout de souffle. Alors ! Elle est ou la beuverie énergétique ?

      Demain ? Peut être qu’on se dira « un moulin à vent », un moulin à eau« , »le gaz qui sort du fumier« , »un cheval« , »le paysan et la PME à côté de chez moi« .

      Mais ça, ce sera demain. Pour le moment, ce n’est qu’écolo, rétrograde, soixante huitard, protectionniste et surtout, ce n’est pas moderne, haute technologie ou technologie du futur ou avantgardiste.

      La beuverie, c’était il y a longtemps. L’économie forcée c’est depuis un bon moment déjà. la récupération de la moindre étincelle d’énergie c’est pour demain matin. Il suffit d’attendre que les prix augmentent encore ou que les monnaies se cassent la figure ou que les cours explosent ou que les ressources soient »militarisées" ou que....


      • Roosevelt_vs_Keynes 26 octobre 2013 14:24

        Je vous renvoie a mon commentaire précédent... :)


      • Bilou32 Bilou32 27 octobre 2013 08:53

        Disons que l’on s’arsouille un peu moins... Mais je vois de plus en plus de Porsche Cayenne et autres X5 ou 6 (et autres inepties de marques diverses), donc il y en a encore qui ont les moyens de se goinfrer. La cure du sevrage c’est pour demain., et le régime va être très dur et encore pire pour les plus faibles, comme d’habitude.


      • patrickluder patrickluder 26 octobre 2013 19:39

        Etat par ci // Etat par là ...

        L’Etat fait ci // L’Etat ne fait pas cela ...
        Peuple dépendant, ne vois tu rien venir ?
        Peuple ignorant, ne te prends-tu pas en charge ?
        La faute aux autres c’est toujours facile, 
        La faute aux responsable, celà
        nous déresponsabilisent ...
         ... tous ...
         smiley

        • soi même 27 octobre 2013 02:04

          il serait bon que l’Etat se donne la peine de donner une impulsion nouvelle ?

          Qui est en réalité l’État, et bien c’est nous, il serait temps que nos élus sent rappelles.


          • dolecologie 27 octobre 2013 09:39

            Pas vraiment d’accord avec l’article.
            Les smartgrid, avec une expérience qui vient de se passer sur une ile de Corée du Sud, ne laisse présager que 10 à 20 % d’économie selon la conscience des enjeux. Et de plus très cher dans le contexte actuel, admettons que les prix baisseront avec une fabrication en série mais ce sera du matériel à entretenir, etc.
            La plus importante source de gaspillage vient de la séparation des lieux de vie : travail, habitat, zones commerciales, de loisirs, ... qui génèrent des quantités énormes de déplacements à raison de 1,5T de ferraille pour une personne (la plupart du temps) sur des dizaines, voir centaines, de km par jour.
            Mais ça, personne ne veut s’y attaquer.

            Quant à @RooseveltvsKeynes, je souhaite bien du plaisir à ses enfants s’ils deviennent comme lui.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès