Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > La fin de la politique de l’enfant unique en Chine

La fin de la politique de l’enfant unique en Chine

Une très mauvaise nouvelle pour la planète !

Quel que soit l’avis intéressé des patrons de Disney, la fin de la politique de l’enfant unique en Chine constitue le plus mauvais signe que l’on pouvait recevoir en matière de protection de l’environnement.

A la veille même de la COP21, cette décision montre que le pays le plus peuplé au monde n’intègre absolument pas le facteur démographique comme élément de la destruction systématique de la planète par notre espèce. Ici en France, la quasi-absence de dénonciation de cette mesure ne fait que renforcer ce sentiment. Les hommes pensent qu’être toujours plus nombreux est une richesse et rien, ni la pollution, ni la disparition de la moitié des espèces sauvages en 50 ans, ni la multiplication des mégalopoles ne semble devoir leur ouvrir les yeux.

Certains arguent que cette décision ne changera pas grand-chose pour une double raison.

D’une part la politique de l’enfant unique n’était ni généralisée ni totalement respectée, la naissance d’une fille en tant que premier enfant donnait lieu à des exemptions, les campagnes bénéficiaient parfois d’une législation adoucie et de nombreuses minorités pouvaient avoir plus d’un enfant (la fécondité en Chine s'établit déjà à 1,7 enfant par femme). D’autre part et surtout, les chinois se sont désormais installés dans un modèle d’enfant unique, sur le plan culturel comme sur le plan économique. Même en l’absence de pénalité pour la seconde naissance, l’enfant unique restera intéressant économiquement (à cause du coût de l'éducation notamment) et restera valorisé du point de vue culturel, les mentalités évoluant lentement. La situation ne devrait donc pas changer du tout au tout. Peut-être, toutefois la décision n’a pas été prise au hasard et l’on peut compter sur un pays aussi dirigiste que la Chine pour influencer les évènements.

On estime parfois que les politiques natalistes ou antinatalistes ne servent à rien, comme si les dirigeants les prenaient pour faire plaisir. Or, justement la politique inverse avait bien fonctionné, évitant selon les différentes estimations entre 400 et 500 millions de naissances au cours des dernières décennies. Aurait-elle donné de trop bons résultats au point que la Chine, effrayée, veuille aujourd’hui amortir le phénomène par peur d'une forme de déplétion humaine trop brutale ? En tout cas, qu’aurait fait la Chine de toutes ces bouches à nourrir ? Aurait-elle connu un développement économique aussi faramineux ? C’est bien improbable compte tenu des charges (éducation, logement…) que cela aurait engendré.

Mais il existe encore un autre motif d’inquiétude, ce sont les raisons qui sont avancées : Lutter contre le vieillissement de la population ! Or il n’y a pas pire raison que celle-ci, car elle marque une très mauvaise appréhension des phénomènes démographiques à long terme. Rappelons cette vérité toute simple : Le temps s’écoule et aucun régime politique n’y pourra rien. Aussi tous les jeunes d’aujourd’hui seront les vieux de demain (à moins que de modernes Lyssenko ne veuillent soumettre les lois de la nature à la "bienpensance" politique). Ainsi, le nombre et la proportion importante de personnes âgées aujourd’hui, et plus encore dans les années à venir, en France comme en Europe, résultent et résulteront directement du baby-boom des années 1950 et 1960. Il en sera de même en Chine dans 60 ans, les naissances supplémentaires attendues demain se transformeront après-demain en vieillards excédentaires.

Que ferons-nous ? Que ferons les chinois ? Quelle vie, quelles ressources auront à leur disposition ces personnes déjà fragilisées par la vieillesse ? Faudra-il alors imposer la famille de 4 enfants et faire des milliards de nourrissons pour maintenir à toute force l’âge moyen de la population en dessous d’un certain seuil ? On voit bien qu'il s'agit d'entrer là dans un cercle vicieux où la société ne semble devoir trouver son équilibre que si chaque génération est plus nombreuse que la précédente. Dans un monde fini (et il l’est !) c’est évidemment une folie. Dans le domaine de la finance cela s’appelle une pyramide de Ponzi et se termine toujours très mal.

A plus court terme même, un rehaussement de la natalité chinoise pourrait se traduire par une véritable catastrophe sociale. Peut-on raisonnablement faire le pari que, 50 ans durant, la Chine connaitra une croissance économique toujours aussi aussi forte. Si la natalité remonte, dans 20 ans ce sont des classes d’âges plus nombreuses qui se présenteront sur le marché du travail, si à ce moment-là, la Chine connait la moindre récession c’est par dizaines et sans doute par centaines de millions que se compteront les chômeurs ? L’ampleur du pays fera l’ampleur de la catastrophe. Or justement, il est fort probable que dans 20 ans le monde se heurte de plein fouet aux effets de la déplétion pétrolière. Le pari est pour le moins risqué et la nature bien peu prise en compte. Ces éventuelles naissances supplémentaires donneront des habitants qui devront être logés, qui devront consommer, circuler... bref, présenter une empreinte écologique pour une part proportionelle à leurs effectifs.

Le vieillissement de la population est inéluctable, c'est d'ailleurs un excellent signe, nous profitons de la vie plus longtemps, c'est une folie de vouloir le repousser par une fuite en avant. Il adviendra quoiqu'il arrive. Plus nous le repoussons, plus il se produira sur des effectifs nombreux et plus difficiles à gérer.


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • aimable 31 octobre 2015 17:42

    pour prendre une telle décision économique , ils ont prendre conseil auprès de haut fonctionnaires Français sortis tout droit de l’ e.n.a


    • Claudec Claudec 31 octobre 2015 18:28

      Déplorable signal en effet, ne tenant aucun compte des avertissements que nous adressent pourtant chaque jour de façon plus pressante, autant une planète agressée de toutes parts, qu’une société dont les convulsions croissent avec la population mondiale.


      Mais l’opinion ne semble pas s’en inquiéter - pour autant qu’elle s’en rende compte - toujours le nez dans le guidon. 

      • teysseire 31 octobre 2015 19:03

        Il y a de grandes chances que la Chine cède à l’aveuglement court -termiste si courant qui veut qu’une population vieillissante soit une catastrophe. D’abord la vieillesse est un état transitoire et même si la population de seniors croît , pour un pays c’est certes un moment difficile à passer et pour lequel il y a des solutions à trouver mais faire que chaque génération soit plus nombreuse que la précédente pour payer les retraites ,ça c’ est un crime pour l’avenir de la planète !

        La Chine pense sans doute cyniquement pour nourrir sa population, continuer de piller les terres des pays en voie de développement comme l’Afrique. Afrique qui se retrouve pour les mêmes raisons de démographie vertigineuse, poussée vers un chaos total : écologique, social et politique 

        • hunter hunter 31 octobre 2015 20:18

          Très bon article ! Une catastrophe effectivement !
          La France fière de son lapinisme, usine à fabriquer du crétin inculte et futur chômeur, ne peut qu’applaudir !

          Bah, espérons que le chute sera ainsi un peu accélérée par ce nouveau catalyseur !

          Quand ils ne pourront plus bouffer chez eux sur leurs terres polluées, ils viendront ici acheter nos terres et s’installer !

          Les forces armées de l’État les aideront, ça ne les gênera pas !

          D’ici là, j’espère être crevé, alors rien à foutre dans l’absolu !

          Adishatz

          H/


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 31 octobre 2015 21:29

            Bonjour,
            .
            Personnellement je me suis posé la question suivante :
            .
            Comme l’Inde devrait dans moins de 7 ans surpasser la Chine en nombre d’habitants, est-que c’est la réponse chinoise pour maintenir sa suprématie en nombre d’habitants !
            http://fr.sputniknews.com/international/20150730/1017304749.html
            .
            Quels sont les réels attentions de la Chine, avec cette attitude totalement irresponsable ?
            .
            .


            • Didier Barthès 1er novembre 2015 10:37

              @eau-du-robinet

              Bonjour, oui, vous avez raison, c’est une question légitime.

              Toutefois pour ma part, je ne crois pas que les dirigeants Chinois s’abaissent (en tout cas pas consciemment) à participer à ce concours ridicule à qui sera le pays le plus peuplé du monde. De toute manière c’est déjà acquis, ce sera l’Inde dans quelques années, alors que ce soit dans 12 ans sans relance de la fécondité en Chine ou dans 8 ans seulement si cette relance fonctionne, cela ne changera les échéances qu’à la marge.

              Je crois vraiment qu’ils craignent le vieillissement de la population, les charges qui vont avec (quoique les enfants coûtent aussi) et le manque de main d’œuvre pour les années 2030. Ils restent dans le schéma d’une croissance forte et continue et d’une Chine atelier du monde pour encore longtemps. Ils ne font pas le calcul que j’évoque ici, ils envisagent demain mais pas après-demain, quand tous les futurs nouveaux nés espérés seront à leur tour devenus vieux.

              Notons que pour l’Inde aussi le problème est effrayant, que fera ce pays quand il comportera des centaines de millions de personnes âgées ? On peut craindre beaucoup de difficultés pour ces gens, et j’y songe chaque fois que j’entends vanter le dynamisme démographique du pays. Cette inquiétude hélas ne semble pas très largement partagée et le natalisme reste toujours une valeur dominante.


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 1er novembre 2015 18:53

              Bonjour Didier Barthès,
              .
              Merci pour votre commentaire. smiley
              .
              « Je crois vraiment qu’ils craignent le vieillissement de la population, ... »

              C’est une fuite en avant la quelle est totalement irresponsable de la part des Indiens et des Chinois, cela signifié la continuité de explosion exponentielle du nombre des humains.
              .
              Veuillez regarder attentivement le graphique, « courbe de l’explosion exponentiel des humains » sur cette petite planète bleu :
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Surpopulation#/media/File:Population_curve.svg
              .
              Le développement exponentiel de l’humanité est carrément effrayante :
              .
              Année ..... Population mondiale
              -100 000..... 0,5 million
              -10 000..... 1 à 10 millions
              -6 500..... 5 à 10 millions
              -5 000..... 5 à 20 millions
              400..... 190 à 206 millions
              1000..... 254 à 345 millions
              1250..... 400 à 416 millions
              1500..... 425 à 540 millions
              1700..... 600 à 679 millions
              1750..... 629 à 691 millions
              1800..... 0,813 à 1,125 milliard
              1850..... 1,128 à 1,402 milliard
              1900..... 1,550 à 1,762 milliard
              1910..... 1,750 milliard
              1920..... 1,860 milliard
              1930..... 2,07 milliards
              1940..... 2,3 milliards
              1950..... 2,5 milliards
              2015..... 7 milliards
              2050..... 9,5 milliards
              2075..... 12 milliards

              Si on remonte seulement dix mille ans an arrière nous étions moins de 10 millions d’humains sur la terre.
              Cette année nous avons dépasse le chiffre de 7 milliards de humains !

               ............10 000 000
              7 000 000 000 000
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Population_mondiale


            • Didier Barthès 1er novembre 2015 21:50

              @eau-du-robinet
              Hélas oui, je connais bien ces chiffres et je les trouve effrayants.

              Se dire qu’en 10 000 ans l’humanité a multiplié ses effectifs par 1000 montre que nous avons des effectifs qui sont tout à fait hors de proportion avec ceux qu’a connu notre espèce tout au long de son Histoire. Plusieurs milliards d’humains est une exception, cela nous semble normal car nous vivons à cette époque, mais c’est une pointe récente et non durable.

              Se dire qu’en 45 ans (depuis 1970 donc) nous avons multiplié nos effectifs par deux tandis que dans le même temps ceux de toutes les espèces de vertébrés terrestres ont été divisés par deux (étrange et effroyable coïncidence) est vraiment attristant.

              Se dire enfin que ces faits effrayent si peu de monde l’est tout autant, cela veut dire que probablement nous ne ferons rien, que nous attendrons que la confrontation de l’humanité aux limite de la planète règle le problème dans la douleur, quand avec un peu d’intelligence, nous aurions pu le faire doucement en régulant notre fécondité. En attendant bien sûr ce sont ceux qui donnent l’alerte et se préoccupent de ce problème qui sont traités d’anti humanistes et de malthusiens n’ayant rien compris. C’est ainsi !. Nous accélérons vers le mur les yeux fermés tout en insultant les partisans du freinage.


            • sls0 sls0 31 octobre 2015 22:08

              Bizarre, il y a plus d’habitants dans les grands pays que dans les petits.

              Monaco 18292 habitant par km²
              Chine 136
              France 112
              Allemagne 231

              A la vue des chiffres ci-dessus, il faudrait châtrer à Monaco, supprimer le viagra en Allemagne qui est un pays de vieux. Comme la France et la Chine sont proche, il faudrait euthanasier après le deuxième enfant en France si on veut coller à leur future législation laxiste.

              Au Japon on vend plus de pampers pour les vieux que pour les jeunes, ce pays meurt. Comme ce n’est pas loin de la Chine peut être que ça fait réfléchir.

              Quand on aura euthanasié (une vue de l’esprit) tout ce qui dépasse un enfant en France, on sera en position de faire des remarques au sujet du deuxième enfant en Chine.

              C’est pas pareil, c’est vrai c’est toujours l’autre le responsable, qu’est-ce qui ont ces salauds de pauvres à vouloir être moins pauvres ? C’est temps mort maintenant, les riches restent riches et les pauvres restent pauvres, ils n’avaient qu’à piller les richesses plus tôt.

              A vos fusils citoyens, la terre est en danger, supprimer tout ce qui dépasse un enfant par couple, on a un sérieux retard sur les chinois qui l’applique depuis 1979.
              Ouf pour ceux qui ont plus de 36 ans qui ne sont pas enfant unique.


              • Didier Barthès 1er novembre 2015 10:47

                @sls0

                Si vous êtes déjà allé à Monaco, vous constaterez que si, administrativement, c’est une principauté, physiquement il s’agit d’une ville, qui comme les autres puise son approvisionnement à l’extérieur, voilà pourquoi seuls les petits états peuvent se permettre ces densités démentes, ce sont des densités urbaines tout simplement.

                Pour le reste comme d’habitude votre caricature des propos visant à limiter notre démographie, ne répond évidemment pas à la question, comment ferons-nous vivre harmonieusement des populations toujours plus nombreuses (nous avons quand même multiplié les effectifs de l’humanité par 40 au cours des 2000 dernières années, ce n’est pas rien) et surtout, quelle place laisserez vous au reste du monde vivant ?

                Que je sache, malgré tous ces miracles, la technologie n’a jamais inventé un seul mètre carré et au cours du dernier demi-siècle la moitié du monde sauvage a disparu, permettez que cela soit effroyable, angoissant et que l’on puisse s’insurger contre cette évolution qui consiste à mettre des hommes partout au détriment de tout le reste.

                Et surtout n’oubliez pas, la stabilisation du nombre d’humains sera de toute façon une obligation, mieux vaut prendre aujourd’hui des mesures douces que subir demain des mesures liberticides qui s’imposeront inévitablement.


              • jullien 1er novembre 2015 12:09

                @Didier Barthès
                Et surtout n’oubliez pas, la stabilisation du nombre d’humains sera de toute façon une obligation
                Je suis d’accord avec vous sur ce point mais elle est déjà en cours. Comme je l’ai déjà mentionné, il n’y a pas de « lapinisme » : donnez aux femmes des contraceptifs et elles s’en servent.


              • Didier Barthès 1er novembre 2015 12:24

                @jullien
                Certes favoriser l’accès à la contraception par la formation et par des aides économiques constitue une priorité en Afrique notamment. Toutefois hélas certaines études montrent que (là encore en Afrique) le nombre d’enfants souhaités est très au-dessus du seuil de renouvellement des générations, ce qui pose problème.

                Beaucoup de gens ont pensé que la transition démographique (passage d’une forte mortalité et d’une forte fécondité à une faible natalité et une faible mortalité) allait se généraliser rapidement au monde entier, l’Afrique fait encore exception

                De plus, ces conditions (nouveau régime démographiques donc avec bas niveaux de mortalité et de fécondité) sont généralement associées à une richesse économique, (le développement que certains me reprochent d’ignorer comme facteur de baisse de la fécondité) qui, si il était généralisé à la planète ne serait pas supportable d’un point de vue écologique. Seule la contraception permettra donc probablement de faire avancer les choses, avec malheureusement la difficulté que j’évoquais en début de réponse.


              • sls0 sls0 1er novembre 2015 16:19

                @Didier Barthès
                Il est vrai que j’emploie assez souvent de l’absurde pour démontrer le coté absurde d’un raisonnement.

                Comme on peu voir sur cette courbe, il y a une parfaite corrélation entre la population et l’énergie disponible.

                Je regarde mes fautes avant de regarder les fautes des autres. Je fais partie de ceux qui ont initié le problème, je gaspille* 5 à 7 fois plus que ceux à qui vous demandez de faire des efforts.
                * non je suis à une tonne équivalent pétrole par an, le ’’je gaspille’’ c’est en tant qu’ex européen.

                Pour ce qui est de la réduction de la population, le pétrole qui a permis cette explosion démographique est appelé à devenir rare. Avec les clowns qui sont au pouvoir qui font en sorte que l’on de foute à dos ceux qui ont les ressources, il y a de grandes chances que la France fasse partie des précurseurs pour la réduction.

                Une autre courbe qui date des années 70 ce qui permet de vérifier sa validité. A priori, aux environ de 2030, il ne faudra plus faire de discours, c’est naturellement par manque de ressources que la population va décliner.

                Dans votre article et vos commentaires je crois déceler un enfant égoïste qui à peur mais qui ne veut pas se remettre en question quitte à rejeter la fautes sur les autres.

                Je réside dans un pays qui ose envisager de vivre comme chez nous, ils sont moins gaspilleurs, coté ressources et place ils sont bien lotis. Ils ont de très bonnes relations avec le Venezuela qui est relativement proche et qui coté réserves est bien loti. On en recause dans 15-20 ans. Pendant ce temps là je vais continuer à aider les gens à vivre en autarcie, je n’ai pas un grand effort à faire c’est encore un style de vie local, je n’ai que l’eau potable et l’électricité que l’on gaspille pas à regarder.

                Ma précédente intervention contenait un peu d’absurde, j’espère que vous n’avez pas pris au pied de la lettre et commencé à trucider des fratries pour vous permettre de garder vos acquits de droit divin. 


              • jullien 1er novembre 2015 00:02

                Mettons certaines choses au point.
                 La vérité est qu’il n’y a pas de « lapinisme » pour employer le même néologisme que Hunter : si c’était le cas, comment expliquer que les femmes réclament à grands cris la contraception et l’utilisent quand on leur la donne ?
                 La vérité est qu’à une époque où la politique de l’enfant unique proprement dite était appliquée à 36 % seulement des couples chinois, celle-ci avait perdu son sens.
                 La vérité est que si même avec les assouplissements progressifs au fil du temps la fécondité chinoise a continué à baisser et la natalité s’est stabilisée à environ seize millions et demi de naissances par an, alors il n’y a aucune raison de supposer que la fin de la politique de l’enfant unique entraînera un emballement de la démographie chinoise. De plus, il faut tenir compte qu’en Chine en raison du déséquilibre garçons-filles et d’une mortalité infantile presque quadruple de celle de la France, le seuil de renouvellement des générations est probablement situé à 2.12-2.13 enfants par femme (contre 2.07 en France).
                 La vérité est qu’en Chine comme partout l’urbanisation, l’alphabétisation des femmes, la hausse du niveau de vie et les moyens modernes de contraception limitent la fécondité
                 La vérité est que l’hypothèse de Malthus d’une croissance exponentielle de la population de génération en génération n’a jamais été confirmée par la réalité.
                 La vérité est que les gouvernements ont raison de s’inquiéter du vieillissement de la population quand il se produit : il faut bien trouver quelque part l’argent des retraites.
                Bref, il faut partir de la réalité plutôt que des idées reçues du siècle dernier.
                Pour finir, notons que l’annonce de la fin progressive de la politique de l’enfant unique date de la première moitié du mois de novembre 2013 : l’annonce de cette année n’a rien de surprenant.
                 
                 


                • cathy cathy 1er novembre 2015 09:08

                  @jullien
                  Tout simplement la polygamie.


                • steklo steklo 1er novembre 2015 11:15

                  @cathy
                  Vous n’avez pas penser à l’homosexualité, vous voyez pas de panique, tout s’arrange !


                • Didier Barthès 1er novembre 2015 11:38

                  @jullien
                  Le fait que cette mesure n’entrainera pas forcément une explosion de la natalité a été évoqué dans cet article, il n’en reste pas moins que la mesure est un signal en faveur d’une hausse de celle-ci et que c’est bien ce qu’elle vise.

                  L’argument des retraites pose problème car on voit bien qu’il valide le fait que pour trouver son équilibre une société doit toujours être en croissance démographique, ce qui à terme est impossible. Rappelons aussi que si les retraites sont payées par les actifs, il faut encore que ces actifs ne soient pas au chômage. En France, où depuis 40 ans nous n’arrivons pas à fournir du travail à toute la population en désirant, nous utilisons toujours cet argument. La lutte contre le chômage serait la première mesure pour sauver les retraites. Rien n’indique que la Chine un jour ne sera pas confronté à un chômage de masse.

                  En ce qui concerne l’évolution exponentielle de la population, elle a bien lieu. Au cours des 45 dernières années l’humanité a gagné plus de représentants qu’au cours des dizaines de milliers d’années précédentes, n’est-ce pas inquiétant ? Voir aussi sur ce point les chiffres donnés par Teysseire. De plus l’ONU vient de revoir à la hausse toutes ses projections.


                • jullien 1er novembre 2015 11:59

                  @Didier Barthès
                  Je reconnais que vous êtes moins caricatural que certains. Ce qui m’a fait réagir est en fait le propos de Hunter sur le « lapinisme ».

                  Enfin, comme l’a fait remarquer Steklo ci-dessous autoriser tous les couples à avoir deux enfants pour stabiliser la population peut difficilement être considéré comme de l’irresponsabilité. Le néo-malthusien que vous êtes devrait au contraire se féliciter que la politique de l’enfant unique ait atteint ses objectifs.


                • Jeff84 1er novembre 2015 06:07

                  Ahhh, voici le vrai visage des gauchistes : vouloir sacrifier des êtres humains (mais jamais eux ou leur famille) pour satisfaire leurs délires (ici, malthusiens) sans cesse démentis par la réalité.

                  Pour une fois, ils l’admettent clairement.

                  • CN46400 CN46400 1er novembre 2015 07:50

                    @Jeff84


                    Débile ? surement, con ? assurément, gauchiste ? bof . Ces pseudo démographes ne savent même pas que la natalité dépends fortement du niveau de vie. En Chine, comme ailleurs, la pression nataliste baisse au fur et à mesure que le niveau de vie, et la sécurité matérielle, augmente, d’où la décision dont il est question !

                  • Didier Barthès 1er novembre 2015 11:19

                    @Jeff84

                    J’ignorais défendre des points de vue gauchistes, par contre je suis bien sûr n’avoir jamais voulu sacrifier des humains, juste de vouloir inciter à une fécondité qui permettrait à l’humanité de durer encore un peu plutôt que de continuer sur une pente explosive.

                    Quant aux délires malthusiens censés êtres démentis par la réalité, je renvoie aux chiffres donnés un peu plus loin dans les commentaires par Teysseire.

                    Et toujours la même question, comment concilions-nous nos effectifs toujours plus importants et la protection et la sauvegarde d’espaces naturels ? En entassant les hommes ? En 50 ans nous avons éliminé la moitié de la faune sauvage et 97 % des grands félins, on continue ?


                  • Jeff84 1er novembre 2015 19:52

                    @Didier Barthès
                    Ben tiens. La politique de l’enfant unique, ce n’est pas une gentille information, c’est l’état qui force des femmes à avorter. C’est du meurtre institutionalisé.

                    Quand à la disparition des espèces, je me marre. Ces chiffres ne sont pas du tout réels.

                  • Didier Barthès 1er novembre 2015 21:12

                    @Jeff84
                    Si hélas, les chiffres sur la disparitions des espèces animales sont tout à fait exacts. 50 % d’animaux sauvages vertébrés terrestres en moins en 45 ans ; pareil pour les poissons et les oiseaux, quant aux insectes, dans mon enfance, un voyage en voiture couvrait le pare brise d’insectes, aujourd’hui, il est tout propre, ce n’est pas un hasard. Il reste 3 000 tigres en liberté dans le monde, il y en avait 100 000 en 1900, nous ne pouvons pas continuer.

                    Je n’ai pas fais la promotion de méthodes forçant les femmes à avorter, au contraire mon message est de dire qu’il faut prendre des mesures incitatives contre la fécondité dés aujourd’hui pour éviter que demain nous ayons à faire face à des mesures liberticides.


                  • cathy cathy 1er novembre 2015 08:38

                    Il y aura qu’une population d’hommes dans la prochaine génération. L’enfant unique, oui mais masculin, dû à des millions d’avortements fœtus filles. Vous voyez le problème ?

                    L’Inde à bien pratiqué des milliers d’avortement de filles, mais pas à cette échelle puisqu’il n’y avait pas la politique de l’enfant unique.

                    • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 1er novembre 2015 09:39

                      Voila un très bon article 

                      Je rajouterai que depuis la fin des années 1970, la Chine a connu un développement urbain très rapide. En 25 ans, la population urbaine a triplé, atteignant 520 millions de Chinois urbains. Les villes chinoises ont connu une croissance rapide avec une réhabilitation de leur centre-ville par une densification démesurée de l’habitat, pour accueillir les populations migrantes des campagnes et pour implanter toujours plus de nouvelles activités économiques.

                      L’agriculture chinoise est pénalisée par le peu de zones cultivables, en outre, elle dispose de seulement 10 % de la superficie cultivable mondiale et doit nourrir 22 % de la population mondiale. L’agriculture chinoise est également handicapée par son morcellement, avec 200 millions de foyers exploitant chacun, en moyenne, une superficie de 65 ares (6500 m2). De plus, du fait de l’urbanisation croissante et intensive, de la pollution et de la désertification de certaines zones, on estime que la surface des terres arables cultivables diminue d’environ 2 500 km² par an. En France c’est encore pire avec 780 km2 par an, certes c’est 3 fois moins, mais pour une superficie 14 fois inférieure (675 417 km2 pour la France avec ses territoires ultra marins et 9 641 144 km2 pour la Chine)

                      La population chinoise, qui atteint à l’heure actuelle 1,4 milliards d’individus, continuait, malgré la politique gouvernementale autorisant seulement un enfant par femme, à croître au taux de 0,6% par an. Sur les bases de l’enfant unique, on considère que la structure jeune de sa population fait qu’elle continuera d’augmenter pendant encore 50 ans. Imaginons les conséquences avec deux enfants ou plus en moyenne par famille.


                      • Didier Barthès 1er novembre 2015 11:12

                        @Daniel MARTIN
                        Très justes et nécessaires compléments en effet.


                      • Kelimp 1er novembre 2015 09:56

                        Je partage absolument cet avis et la pyramide de Ponzi est l’exemple le plus parlant de ce que la bombe démographique réserve à la planète : un effondrement économique et environnemental inimaginable aujourd’hui.
                        L’explosion de la natalité, essentiellement dans les pays dits du tiers monde, nous conduit directement à la pire des catastrophes.
                        Mais c’est le TABOU dont il ne faut pas parler.
                        Un tabou issu de notre inconscient animal qui nous impose de nous reproduire toujours plus.
                        Car, malgré notre raison et notre capacité à réfléchir, nous sommes incapables de nous imposer le contrôle des naissances qui permettrait à la population humaine de rester dans des limites acceptables par notre planète.
                        Malheureusement, il n’y a pas de solution à ce réflexe atavique inscrit dans notre cerveau reptilien.
                        Même si, avec lucidité, Dan Brown l’a imaginée dans son dernier roman, Inferno : « Ici, en ce jour, le monde fut changé à jamais »
                        Pour son bien.


                        • teysseire 1er novembre 2015 09:59

                          Il est vraiment lassant de lire encore et encore, des réponses automatiques sortis du manuel de bien-pensance :

                          -oui, la croissance de la population est exponentielle : 1 milliard en 1800, 2,5 en 1950, 7,3 en 2015, 9,8 en 2050 et -hypothèse moyenne-11,2 milliards en 2100
                          -non , les Malthusiens ne veulent supprimer personne à moins qu’on considère la contraception comme une arme de destruction massive
                          Pour une planète vivable dans le futur , il faut agir sur les deux leviers : production/ consommation ET démographie

                          • jullien 1er novembre 2015 11:41

                            @teysseire
                            -oui, la croissance de la population est exponentielle

                            Dans ce cas, comment se fait-t-il que la population de la France ne soit pas supérieure à e^215 (environ 2.362 * 10 puissance 93) ?

                             Dans le vrai monde, cet endroit qui a tendance à ne pas se comporter comme le veulent les fantasmes, il n’y a pas de croissance exponentielle des populations. La réalité est que la démographie humaine n’échappe pas aux règles de la dynamique des populations observées dans le règne animal : une population d’une espèce X croît autant que le permettent les ressources alimentaires, l’espace disponible et les prédateurs (les maladies étant à ranger parmi les prédateurs). Une fois les limites atteintes, la croissance cesse : c’est ce que l’on observe en Europe depuis plus de quarante ans par exemple.


                          • teysseire 1er novembre 2015 12:51

                            @jullien vous espérez donc que le « surplus » de la population meure de faim, de maladies, de conflits liés au manque de place. ! Les Malthusiens espèrent eux, que l’humanité prenne conscience du danger avant d’arriver à de telles catastrophes !

                            C’est effectivement comme la courbe du chômage, l’augmentation de la population décroit mais le nombre réel 
                            des humains continue de croître puisque le taux moins élevé de reproduction est appliqué à une base toujours plus large (80 millions d’humains de plus chaque année)
                            Quant aux animaux , il n’ont pas besoin de se soumettre à une règle de dynamique de la population : en 50 ans, la croissance démographique humaine ( et tout ce qui va avec) a supprimé 50% des animaux sauvages, 30% des oiseaux et décimé les ressources halieutiques.

                          • steklo steklo 1er novembre 2015 11:08

                            Critiquer la Chine qui autorise 2 enfants, c’est fort de café ! alors que d’autres vont voir leur population doubler ou tripler en peu de temps à cause de la religion ou s’écrouler sous le dégout du capitalisme. La Chine fait ce qu’elle veut dans son intérêt et maitrise toutes les situations qu’elles soient démographique, écologique ou militaire.


                            • Didier Barthès 1er novembre 2015 12:05

                              @steklo
                              La population chinoise pèse très lourd dans le monde, elle porte sur plus de 1,3 milliard d’habitants, déjà la Chine essaye d’acheter ou de louer de terres à l’extérieur, en Afrique notamment pour nourrir sa propre population. La maîtrise de la démographie chinoise est donc un enjeu pour le monde entier

                              C’était un exemple réussi de tentative de maîtrise de l’explosion démographique (quoique la Chine soit toujours en expansion démographique) il serait dommage de relancer une expansion qui n’aura que des inconvénients sur le plan écologique

                              Quant aux autres remarques, il va de soi que mon appel à maîtriser la démographie ne s’applique pas qu’à ce pays, il se trouve que c’était le sujet de cet article. La situation Africaine (multiplication par 4 attendue au cours du 21 ème siècle) est également très inquiétante. De 1950 à 2100 si l’on en croit les projection la population de ce continent aura été multipliée par plus de 20 (passant de 200 millions à plus de 4 milliards d’habitants, l’Afrique est en plus constituée pour un tiers de désert, il ne restera pas beaucoup de place pour la nature)


                            • Didier Barthès 1er novembre 2015 11:10

                              Pour rappel à tous ceux qui sont intéressés par ces questions : deux conférences-débats auront lieu sur ce thème (et en relation avec le silence de la COP21) à Paris et à Suresnes les 19 et 21 novembre prochains (entrée libre).

                              Elles seront intitulées :

                              La COP21 peut-elle éluder la question démographique ?

                              A Paris le jeudi 19 novembre 2015 à 20 h 30

                              Fiap Jean Monnet, 30 rue Cabanis 14ème arrondissement, métro Glacière

                              Avec les interventions de :

                              Yves Cochet, ancien ministre de l’environnement

                              Odon Vallet, professeur à Science Po et spécialiste des religions

                              Roger Martin, président de Population Matters

                              Gérard Charollois, président de Convention Vie et nature

                              Denis Garnier, président de Démographie Responsable

                              A Suresnes le samedi 21 novembre 2015 à 14 h 30

                              Avec les interventions de

                              Antoine Waechter, président du Mouvement Ecologiste Indépendant

                              Denis Garnier, président de Démographie Responsable

                              Michel Sourrouille, écologiste et malthusien, auteur de « Moins nombreux, plus heureux »


                              • Rincevent Rincevent 2 novembre 2015 10:53

                                « … une Chine atelier du monde pour longtemps…  » ON n’en est plus là. Devant le triplement des salaires entre 2002 et 2009, on redistribue les cartes : http://www.captaineconomics.fr/-chine-cout-production-delocalisation-relocalisation


                                • egos 2 novembre 2015 14:20

                                  Non mais rendez vs compte des effets de la mondialisation et du développement des ces pays qui il y a encore qqs décennies étaient déjà peuplés de centaines de millions de crève-la-faim,

                                  illettrés de surcroit.


                                  Contrées ou sévissaient épidémies, famines, conflits armés , ethniques, génocides, privations de ts ordres, la férule des puissances coloniales, 1 mortalité infantile dantesque , espérance de vie dérisoire-aléatoire, structures médicales inexistantes ou défaillantes, en bonus régimes dictatoriaux variés et pluriels,

                                  bref que du bonheur estampillé naturel.

                                  Evidemment ces peuples simples auxquels ns avons inculqué la supériorité de ns valeurs, modèle social et économique afin de justifier notre domination auront, pauvres d’esprit, succombé à la tentation et suivi nos traces ....

                                  La démographie ne fait elle pas l’objet d’attentions constantes au sein des pays développés ss des formes diverses (politiques de la famille, d’immigration) 
                                  quel est par exemple de taux de croissance planifié par nos différents gvt, les commentaires de notre classe politico-msn vis a vis du voisin allemand sur ce sujet ?

                                  Les innocents n’auront donc rien compris de ce qui est bon pr ns ne l’est pas nécessairement en ce qui les concerne. 

                                  Prenons pr exemple la tolérance de 2 enfants par couple décrètée en Chine , 
                                  l’eugénisme les fétus ne donc sera + toléré ? 

                                  Irresponsable et catastrophique, écologiquement criminel


                                  Si l’on en croit l’auteur de l’article, il convient de s’occuper fissa de l’Inde, Nigéria, Indonésie, Pakistan et probablement d’autres nations (ie Brésil, Mexique, à terme le Vietnam ,Bangladesh, Ethiopie, Philippines ) dont la sournoiserie démographique n’est + à démontrer.


                                  Il faut se faire une raison, le bon vieux temps est derrière ns,
                                  qqs lueurs d’espoir cpdt, personne n’est à l’abri d1 bonne surprise : épidémie grippale de forte intensité, émergence de nouveaux virus, pénurie alimentaire causé par qqs saisons trop sèches, humides, chaudes ou froides, prolifération d’insectes, empoisonnement de l’air, des sols et océans par les déchets occidentaux 

                                  il est probable que ces facteurs pseudo-naturels s’avèrent insuffisant afin de préserver la cause de l’humanité et de la planète, du - selon notre conception, le seuil du tolérable franchi des moyens adaptés s’imposeront naturellement,

                                  il est heureux que cet article (bienvenu) ns y prépare ...

                                  • Deepnofin Deepnofin 5 novembre 2015 17:20

                                    Bon, j’arrive un peu tard...
                                    Et je suis légèrement « parano » et surtout peu cultivé, donc ce que jvais dire risque d’être raillé, mais bon ! Je tente !! j’suis un ouf malade !

                                    D’abord, je ne pense pas qu’on soit trop nombreux sur cette planète, mais plutôt que les ressources sont très mal exploitées et encore plus mal réparties, et que le mode de vie occidental est totalement irresponsable. Enfin, j’enfonce une porte ouverte en disant ça. Mais je le précise, car j’entends de plus en plus souvent l’argument de notre surpopulation, et du coup, dans l’esprit de bon nombre d’entre nous, il serait presque « utile » de voir une guerre mondiale ou un cataclysme. Sauf que ces évènements là, bien qu’ils diminueraient la population, nous feraient surtout perdre un grand nombre de libertés individuelles. Niveau Stratégie du Choc, il n’y a pas mieux... Il n’y a qu’à voir dans la culture récente ( Hollywood en tête ), on répète de plus en plus ce genre de propos, si bien que ça devient une évidence pour beaucoup. Je pense notamment à Kingsman. Celà fait vraiment penser à un des desseins du Nouvel Ordre Mondial.

                                    Ensuite, j’ai une petite théorie, qui va toujours dans le sens de la parano. La plus grande richesse de la Chine, c’est sa population, avant même ses ressources stratégiques, vrai ? Donc, bien qu’elle ne fasse peut-être pas un « concours de bite » avec l’Inde qui est censée la dépasser d’ici peu, la Chine se doit de rester très peuplée, c’est le moins que l’on puisse dire. Or : avec son explosion démographique ( elle a doublé sa population entre 1960 et 2010 ! ) et surtout l’exode rural, qui entraine la formation de grande mégapoles où des centaines de millions de chinois s’agglutinent, et avec la « modernisation » ( industries, voitures... ), les grandes villes de Chine sont, on le sait, extrêmement polluées. Il paraitrait que passer une journée à Pékin, sans masque, équivaudrait à fumer 40 cigarettes. J’imagine donc que des dizaines de millions de Chinois vont mourir lors de ces 10 prochaines années. Mais... ce n’est pas tout.

                                    En Occident, ça fait des décennies que le Capitalisme fait n’importe quoi avec notre santé. La viande aux antibiotiques, les OGM, les pesticides, les perturbateurs endocriniens qui auraient divisés par 2 notre taux de fécondité en 50 ans... De plus, avec notre mode de vie, notre démographie chute. La France serait championne d’Europe avec 1,99 enfants par femme ( merci aux Français issus de l’immigration ? ). Bref, je veux en venir au fait que d’une part, nous ( les occidentaux ) risquons très sérieusement de voir notre population s’effriter ; donc, si la Chine en fini avec sa politique de l’enfant unique, elle devrait combler non-seulement ses pertes liées à la pollution & autres facteurs, mais elle pourra aussi, peut-être, devenir encore + peuplée proportionnellement parlant d’ici 20 à 30 ans.

                                    La finalité de ma « théorie », c’est que la Chine est en train de jouer aux échecs avec le reste du monde ( d’ailleurs, elle rachète nombre d’entreprises, d’infrastructures, etc.. depuis quelques temps, ce qui est un signe fort à mon avis ), et que le « move » qu’elle vient de faire peut se traduire par un « échec & mat » d’ici quelques décennies.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Didier Barthès


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès