Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > La Lorraine avance groupée pour l’éducation à l’environnement

La Lorraine avance groupée pour l’éducation à l’environnement

La Lorraine vit une importante mobilisation pour l'éducation à l'environement. Elle se prépare dans le dialogue entre toutes les sphères d'acteurs pour les assises de Lyon des 5 au 7 mars 2013. http://www.assises-eedd.org/ . Le 2 février c'était ses assises régionales à Nancy. Une pleine réussite qui annonce de futures avancées. http://grainelorraine.org/

« Bonjour à tous, vous êtes beaux et belles aussi ! » Il était à la tribune, à sa gauche la secrétaire générale de la préfecture de Lorraine, la conseillère régionale, le directeur adjoint de la DREAL Lorraine, la responsable cohésion sociale jeunesse et vie associative de la DRJSCS, le chargé de mission académique EDD, le responsable formation initiale de la DRAAF, en face les 150 participants des 4es assises régionales de l’EEDD en Lorraine qui prenaient tout juste place dans un amphi de la fac des Sciences et Technologie de Vandoeuvre-lès-Nancy. Celui qui prononçait ces mots, peu habituels dans ce genre de circonstance, c’était Olivier Ambrosi coprésident du GRAINE Lorraine. On a envie de dire qu’un seul mot « chapeau »

160 participants pour des assises départementales

Après, tout à été du même tonneau, il règne une sacrée bonne ambiance du coté de la Lorraine et on peut le dire les affaires avancent. C’était un vrai événement puisque nous étions réunis là pour les assises certes mais aussi pour la création officielle de l’ERC Lorraine. Chantal Castelnot de la préfecture n’y voit que du bien, elle dira : « je vous invite à travailler ensemble pour créer une véritable synergie. ». Il faut dire que l’exemple vosgien n’est pas loin et que dans la matière du coté d’Epinal, ils en connaissent un rayon. 160 participants pour des assises départementales en décembre, rien que ça ; Respect ! 

Compétences humaines 

Christine Lheureux pour la région dira : « l’EEDD est un préalable au passage à l’acte ». L’adjoint du DREAL parlera lui de « bataillons ». Le rectorat aussi soutien la démarche d’ERC. Murielle Hette de la DRJSCS sera très applaudie : « il est de plus en plus demandé une participation des usagers » elle dit ne pas vouloir d’une participation « alibi » mais d’une vraie participation. Ça nous touche pile dans le mille. Elle parlera aussi de l’importance de la reconnaissance des « compétences humaines » surtout chez les plus précaires. Elle a juste fait un tabac. Quelque chose s’affermit dans cet ERC, la Lorraine est en marche pour l’EEDD.

Un doux brouhaha des dizaines de voix

Après le discours du coprésident du CFEEDD qui a fait le lien avec la dynamique nationale…disant en outre que ce n’était pas facile en ce moment pour les projets d’éducation à l’environnement dans cette période de « doute et de diète ». Les participants qui pour l’instant écoutaient bien gentiment ont été invité à se retourner et à parler avec leurs voisins à 3, 4 ou 5 pour se mettre un peu en jambe puis, s’ils le voulaient, à poser des questions après aux intervenants. D’un coup dans un doux brouhaha des dizaines de voix chuchotantes se sont faites entendre.

Un vent de colère

Plusieurs personnes ont fait savoir qu’elles étaient « rassurée » par le soutien du rectorat, on sent comme l’attente de tous est importante du coté de l’Education nationale. Une participante se pose des question sur « la cohérence » des autorités publiques qui se montrent si bien disposées pour l’EEDD aujourd’hui, alors que par ailleurs, elles laissent passer des « certifications bidons », sont « otages des lobbies » en particulier dans l’agriculture. Un vent de colère se fait clairement entendre dans sa voix calme et posée, applaudissements. Après un temps de flottement, (normal !) la représentante de la préfecture parlera de l’exigence de « faire ensemble » de la difficulté de faire des efforts soi-même, quand c’est si facile d’en demander aux autres. Le représentant du CFEEDD parlera de choix stratégique entre logique de l’affrontement ou logique du dialogue, comptant sur un cercle vertueux qui pourrait s’enclencher si on optait pour le dialogue.

L’épineux problème de la professionnalisation croissante

Les questions suivantes touchent à la question de l’émancipation des personnes par l’éducation et de l’apprentissage des « bons gestes », sur le rôle des entreprises, l’EEDD dans les pays émergents, le problème des appels d’offre, une psychologue parlera de « l’indifférence orchestrée » sur le fait de savoir « comment se produisent les animaux », « chaîne de souffrance de la naissance à l’abattage », sera évoqué l’épineux problème de la professionnalisation croissante et de sa bonne coexistence pas évidente, avec le bénévolat dans les associations, autre problème évoqué ; celui du risque de « lissage du discours » avec cette concertation entre tous.

Vraies productions très enrichissantes

Sur les appels d’offre la représentante de la Région a parlé des appels à projets : « coconstruire l’appel à projet et coconstruire son financement », « il faut avancer sur ce dossier » approbation générale. On peut dire que le but était atteint, de vraies productions très enrichissantes pour tous sont sorties de cette séquence éclaire. Il faut dire que le rythme était là, impossible de s’endormir en Lorraine quand c’est d’EEDD qu’on parle, Cédric des Foyers ruraux donnait la parole. Ça fait du bien un vrai petit coup de démocratie. Le respect était là tout le monde à joué le jeu, il n’y a pas eu de langue de bois, il n’y a pas eu d’agressivité.

Plus rien ne coule tout s’écroule

Trois femmes, musiciennes et actrices formidables, réunies dans le groupe des « souriscieuses » ponctuaient les temps de travail de la magie de leurs sourires, de leur grâce et de leurs sons : « Aujourd’hui plus rien ne coule tout s’écroule », « si tu touches les seins d’ma sœur « veinard », ramène la nous pleine de bonheur*(1) »…le troc ne semble guère avoir de limite en Lorraine, ni la capacité de faire ensemble que l’équipe du GRAINE sait orchestrer d’une façon si remarquable, que déjà loin dans le train, on en est encore tout plein.

Encore « chapeau »


des images :https://picasaweb.google.com/grainelorraine/4esAssisesRegionalesEEDD?authkey=Gv1sRgCMqE8unPlbPCLQ&feat=email

A suivre

RGPP*(2)

*(1) chanson : « troc fontaine »

*(2) Roland Gérard, Pascal Plumet !


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • ARMINIUS ARMINIUS 5 février 2013 16:27

    Pas plus tard qu’aujourd’hui au journal télé quelle est la région ou le chômage frappe le plus durement : réponse la Lorraine because désindustrialisation...
    Et celle qui embauche le plus : La Basse-Normandie because investissements conséquents dans l’environnement (particulièrement l’éolien)
    Donc l’environnement c’est bon pour la région d’autant que le voisin allemand à quatre fois plus d’éolien que la France...et que contrairement au nuage de Tchérno, le vent ne s’arrète pas à la frontière...


    • jacques lemiere 5 février 2013 20:11

      ouh là...l’eolien est subventionné..ça ne vous rappelle rien...

      monter des boites qui sans argent public se cassent la figure, c’est le risque...
      c’est arrivé et massivement pour le solaire .
      En democratie ce qu’un gouvernement peut faire..l’autre peut le défaire...

      A propos du nuage de tchernobyl..il me semble que pelletier avait surtout dit que les retombées seraient sans conséquence sanitaires notables, mais j’étais bien jeune..
      Force est de constater qu’il avait raison...
      Et on peut comparer avec les allemands qui prirent des mesures....

      J’en ai un peu marre de défendre le nucléaire ici, il y a des critiques intelligentes à lui adresser .
      Premièrement vous ne critiquez pas ce monde de production d’électricité dans l’absolu mais en comparant aux autres modes de production..
      aie les morts du charbon...
      Je vous invite à vous poser la question de penser aux conséquences sanitaire de l’abandon du nucléaire en Allemagne pour le remplacer par du charbon un peu verdâtre...

      Quant à cet article certains appelleraient ça du publireportage...
      La montée en puissance des curés verts...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès